Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 10:53 par Karma Döndrup Tsetso

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 10:50 par Karma Döndrup Tsetso

» Dhammapada
Hier à 11:11 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Hier à 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Hier à 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» Puissance du mental
Mer 24 Mai 2017, 10:35 par Vyathita

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Melinda
Sam 20 Mai 2017, 15:18 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Prensentation
Lun 08 Mai 2017, 22:46 par Ortho

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

» Bonjour à vous tous
Mer 19 Avr 2017, 19:40 par Karma Trindal

» Pratique du Dharma: Pourquoi des retraites? Par Lama Rinchen Palmo
Mer 19 Avr 2017, 19:27 par Karma Trindal

» Message de SS le Karmapa: Santé de Lama Yeshé Losal Rinpoché et Samyé Ling
Dim 16 Avr 2017, 23:25 par Karma Trindal

» Avoir une habitation plus saine grâce aux plantes ?
Dim 16 Avr 2017, 23:08 par Karma Trindal

» Présentation Kato
Dim 16 Avr 2017, 23:04 par Karma Trindal

» Presentation EtreLeBonheur
Dim 16 Avr 2017, 22:58 par Karma Trindal

» présentation david
Dim 16 Avr 2017, 22:52 par Karma Trindal

» Aménager un autel bouddha dans une chambre ??
Dim 16 Avr 2017, 22:43 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoche sur Face Book
Dim 16 Avr 2017, 22:40 par Karma Trindal

» Reconnaissance De Tulku Tenga Rimpoche
Dim 16 Avr 2017, 22:37 par Karma Trindal

» Commencez aujourd'hui
Dim 16 Avr 2017, 22:31 par Karma Trindal

» présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:29 par Karma Trindal

» Enquête bouddhsime en Occident
Dim 16 Avr 2017, 22:28 par Karma Trindal

» Message de présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:23 par Karma Trindal

» Rabjam Rinpoché à Bruxelles Mai 2017
Dim 16 Avr 2017, 22:18 par Karma Trindal

» de l'origine du soutra du cœur
Lun 10 Avr 2017, 23:22 par levitrailleur

» gourou yoga du 16 éme karmapa
Dim 09 Avr 2017, 18:32 par manila

» service civique à Bruxelles
Dim 02 Avr 2017, 14:05 par vaygas

» very happy ... !
Sam 01 Avr 2017, 17:06 par manila

» de prières
Lun 27 Mar 2017, 13:33 par Ortho

» Summer Course Announcement Summer Course 2017
Dim 19 Mar 2017, 00:10 par Ortho

» «C'est comme si toute une bibliothèque avait brûlé»
Sam 18 Mar 2017, 09:55 par Hild-Rik

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Sam 11 Mar 2017, 09:08 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 56 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 56 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92324 messages dans 10752 sujets

Nous avons 4046 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Wilfried


Interview : Matthieu Ricard

Partagez
avatar
Invité
Invité

Interview : Matthieu Ricard

Message par Invité le Sam 28 Sep 2013, 11:36

Interview : Matthieu Ricard
Né en 1946, fils du philosophe Jean-François Revel, docteur en biologie moléculaire à l’Institut Pasteur sous la direction du Professeur François Jacob, Matthieu Ricard a abandonné une brillante carrière scientifique pour se convertir au boudhisme qu’il a découvert à la fin des années 1960. Ordonné moine en 1978, il est devenu l’un des spécialistes mondiaux du boudhisme et accompagne régulièrement le Dalai Lama dans ses voyages en qualité d’interprète. Etabli depuis 1972 dans les Himalayas, il vit au monastère de Shétchen au Népal. A minuit passé à l’issue de sa conférence sur le Bonheur, organisée récemment par le Jeune Barreau de Bruxelles, le moine boudhiste le plus célèbre de France a bien voulu répondre aux questions du Magazine.info.
Le Magazine.info : Vous êtes au courant de la crise des banlieues dans notre pays. La société semble avoir perdu ses repères essentiels et les jeunes sont déboussolés : quel pourrait-être votre message à l’intention des jeunes occidentaux ?
Matthieu Ricard : Grandir, ce n’est pas seulement acquérir des connaissances et développer son intelligence. Si on ne fait pas un effort pour développer des qualités humaines et devenir une meilleure personne, non seulement, on est perdant soi-même pour son propre bien-être, mais on ne contribue que de façon négative à la société et donc, tout le monde y perd. Il faut bien comprendre qu’il est essentiel d’identifier en soi un potentiel d’épanouissement, ne pas perdre espoir que ce potentiel existe et peut être réalisé. Il faut changer notre manière de percevoir le monde : nous avons un potentiel à développer, sinon l’existence n’a guère de sens.
Le Magazine.info : De nouveaux “boat people” débarquent sur nos rivages, des clandestins font la grève de la faim dans les églises ou les gymnases, des milliers de latinos illégaux défilaient récemment dans les rues américaines... Quel est à votre avis le rôle que devraient jouer l’Europe et l’Amérique face à la déferlante de l’immigration illégale ?
Matthieu Ricard : La seule façon de faire pour l’Europe et l’Amérique, c’est d’aider à se développer les pays d’où viennent les immigrants. Il faut réduire le fossé entre le Nord et le Sud, entre l’Est et l’Ouest et se rendre compte que le monde de la globalisation entraîne une responsabilité universelle. Encore une fois, si on ne s’occupe pas de ceux qui souffrent, qui manquent d’éducation, c’est le monde entier qui est perdant. La plus forte menace pour les pays nantis, ce n’est pas le terrorisme, c’est la pauvreté qui sévit dans certaines parties du monde. Les ressources existent pourtant. Malheureusement, les Etats-Unis, par exemple, consacrent plus 50 % de leur budget aux armements. C’est intolérable qu’un pays fonctionne de cette façon. C’est inadmissible de dépenser tant de ressources pour l’armement, c’est complètement dysfonctionnel. Ces montants suffiraient à résoudre tous les problèmes de santé et d’éducation. Il faut savoir aussi que 95 % des armes sont fabriquées et vendues par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité. Comment voulez vous qu’après cela, ils essaient d’imposer la paix ?
Le Magazine.info : Il y a néanmoins des initiatives intéressantes telles celle d’Unitaid pour l’approvisionnement en médicaments à l’intention des pays en voie de développement grâce à une taxe sur les billets d’avion.
Matthieu Ricard : C’est bien, mais il y a tout d’abord le programe du Millénaire (ndlr :www.undp.org). Malheureusement, les gouvernements ne s’y mettent pas. Il faut pourtant savoir que chaque jour, 3000 enfants dans le monde meurent par exemple de la malaria. C’est inadmissible que les dirigeants politiques ne respectent pas les engagements qu’ils ont pourtant pris dans le cadre du programme du Millénaire, et n’honorent pas les promesses d’entraide entre le Nord et le Sud. Les faits sont là : on est en deçà des besoins nécessaires au développement. En revanche, on est prêt à inonder le monde de technologies créant de grandes disparités. Cela incite les gens du Sud à considérer les pays du Nord comme des nantis.
Le Magazine.info : Fin mai, lors de la visite du Dalai Lama au Parlement européen, son président, Josep Borrel Fontelles, avait annoncé qu’il se rendrait prochainement en Chine et au Tibet. Quelles sont à votre avis les attentes du gouvernement tibétain en exil par rapport aux visites de dirigeants occidentaux auprès des autorités chinoises ?
Matthieu Ricard : Le Dalai Lama demande toujours que les dirigeants fassent passer le message suivant : le Dalai Lama est sincère quand il dit qu’il ne demande pas l’indépendance, mais l’autonomie véritable du Tibet, et que la seule solution, c’est le dialogue. De plus, un pays qui dès le départ a renoncé au terrorisme ne devrait pas être pénalisé pour cela. A fortiori, devrait-il bénéficier d’un soutien, d’une vraie volonté politique, de la part des dirigeants du reste du monde.
Le Magazine.info : Avant d’être moine, vous étiez homme de science. A en juger par les résultats de récents travaux présentés lors de votre conférence, vous poursuivez toujours des objectifs scientifiques. Vous sentez-vous plus utile à l’humanité en tant que moine ou en tant que scientifique ?
Matthieu Ricard : Pour moi, il n’y a pas de frontières entre les deux. Si on peut contribuer à redonner ses lettres de noblesse à la mutation de l’esprit, il faut continuer.
Le Magazine.info : Petite curiosité pour finir. Vous vous appelez Ricard. Votre père, le célèbre humaniste et philosophe, s’appelait Revel. Expliquez-nous.
Matthieu Ricard : Oh, tout simplement, mon père a décidé de prendre le nom d’un bistrot “Chez Revel”. C’est son nom de plume et moi je m’appelle simplement Ricard, du nom du patronyme de la famille.

    La date/heure actuelle est Ven 26 Mai 2017, 15:12