Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» La pratique du sommeil
Hier à 20:19 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Hier à 20:01 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Hier à 17:45 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Hier à 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Hier à 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Hier à 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Hier à 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Hier à 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Hier à 13:41 par Karma Trindal

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 13:13 par Mila

» Un grand bonjour pour vous !
Hier à 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Hier à 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Hier à 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Hier à 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Hier à 12:23 par Karma Trindal

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Hier à 12:20 par Karma Trindal

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 09:43 par Mila

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Bouddhisme et christianisme
Jeu 08 Nov 2018, 16:33 par Ortho

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 01 Nov 2018, 09:58 par Pema Gyaltshen

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Jeu 25 Oct 2018, 12:56 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 17 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Maajis


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97764 messages dans 11254 sujets

Nous avons 4258 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est lysi

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7491)
 
Karma Trindal (6914)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2419)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

les 35 bouddhas partie 2

Partagez
avatar
Invité
Invité

les 35 bouddhas partie 2

Message par Invité le Mar 10 Juil 2007, 15:38

8
Revato Rativaddhano

Revata, qui accroît la joie

Il est né à Sudhaññaka, son père étant le guerrier Vipula et sa mèreVipulâ. Il vécut pendant six mille ans comme chef de famille dans trois palais : Sudassana, Ratanagghi et Âvela, avec sa femme Sudassanaâ et son fils Varuna. Il renonca au monde monté sur un chariot, pratiqua les austérités pendant sept mois et atteint l'éveil sous un arbre nâga, recevant un repas de riz au lait par Sâdhudevi. L'herbe pour son siège de méditation lui fut donnée par l'ascète Varunindhara. Il prononça son premier sermon dans le parc de Varunârâma. Le Bodhisatta était un brahmane de Rammavati nommé Atideva, qui en voyant le bouddha récita mille vers en hommage. Parmi ceux que le bouddha converti, se trouvait le roi Arindama de Uttaranagara. Les plus grands disciples du bouddha étaient Varuna et Brahmadeva parmi les moines ; Bhaddâ et Subaddhâ pour les nonnes. Son assistant permanent était Sambhava. Paduma et Kuñjara ses principaux donateurs laïcs masculins et Sirimâ et Yasavati parmi les femmes. Son corps avait quatre-vingt mains de haut et son aura rayonnait sans interruption à une distance de une lieue. Il mourut dans le jardin de plaisance de Mahâsâra à l' âge de soixante mille ans et ses reliques furent éparpillées.



9
Sobhito Guna Sampanno

Sobhita, couronné de vertus

Né dans la ville de Sudhamma, son père étant le guerrier Sudhamma et sa mère nommée Sudhammâ. Il vécut pendant neuf mille ans comme chef de maison dans trois palais : Kumuda, Nalira et Paduma. Sa femme était Samangî et son fils Sîha. Il entra dans la vie monastique dans le palais même, et là, atteint les quatre jhânas. Sa femme lui donna un repas de riz au lait. Ayant pratiqué des austérités pendant sept jours seulement, il atteint l'éveil au pied d'un arbre Nâga situé dans le jardin du palais, en s'y rendant par lévitation avec toute sa cour. Il donna son premier sermon à ses beaux-frères Asama et Sunetta, qui par la suite devinrent ses principaux disciples, dans le jardin de Sudhamma. Anuma était son assistant principal. Ses plus grandes disciples parmi les nonnes étaient Nakulâ et Sujâtâ. Ramma et Sudatta étaient ses principaux donateurs laics parmi les hommes, et parmi les femmes, Nakulâ et Cittâ. Sa taille était de cinquante-huit mains. Il vécu pendant quatre-vingt dix mille ans et mourut au monastère de Sihârâma. Le Bodhisatta était alors un brahmane appelé Sujâta.



10
Anomadassî Januttamo

Anomadassi, le meilleur des hommes

Il est né dans le parc Sunanda à Candavatî, ses parents étant Yasavâ et Yasodharâ. Il vivait dans trois palais : Siri, Upasiri et Vaddha. Sa femme s'appelait Sirimâ et son fils Upavâna. Il renonça à la vie de famille à l'âge de dix mille ans. Quittant sa maison en palanquin, il pratiqua des austérités pendant dix mois. Une servante, Anupamâ, lui offrit un repas de riz au lait avant son illumination. L'ascète Anoma lui procura l'herbe nécessaire à son siège de méditation. L'arbre sous lequel il réalisa l'éveil était un ajjuna.

Il donna son premier sermon à Subhavati, dans le parc Sudassana. Le miracle des doubles apparences (yamaka-pâtihâriya - voir note 7 bouddha : Sumana.)eut lieu à Osadhi au pied d'un arbre asana. Nisabha et Asoka furent ses moines en chef ; Sundarî et Sumanâ pour les nonnes. Parmi les laïcs, Nandivaddha et Sirivaddha furent ses plus grands bienfaiteurs et pour les femmes, ce furent Uppalâ et Padumâ.

Le roi Dhammaka était son donateur royal ; son assistant permanent s'appelait Varuna. Il vécu jusqu'à cent mille ans et mourut à Dhammârâma. Il eut trois assemblées avec huit cent mille, sept cent mille et six cent mille personnes présentes. Le Bodhisatta était alors un yakkha puissant qui pourvut aux besoins du bouddha et de ses disciples. C'est en entendant le sermon prêché par Nisabha et Anoma, les principaux disciples de ce bouddha, que Sarada-tâpasa (Sâriputta dans sa dernière naissance) souhaita devenir lui-même un disciple éminent (aggasâvaka). Par la suite, Sirivaddha (Mogallâna), suivant la suggestion de Sarada, rencontra le bouddha et souhaita le poste de second disciple de Gotama.

Bakkula Thera était un ascète durant les jours d'Anomadassi. Il guérit le bouddha qui souffrait d'une maladie gastrique.

On rapporte qu'à sa naissance, une pluie de sept sortes de pierres précieuses tomba du ciel ; c'est pourquoi on l'appela Anomadassi (à la sagesse suprême). A partir du moment de sa conception, une aura de seize mètres rayonna autour de lui.

11
Padumo Loka Pajjoto

Paduma, la lumière du monde

Il est né à Campaka. Son père était le guerrier Asama et sa mère Asamâ. Il vécut dix mille ans en tant que maître de maison dans trois palais : Nandâ, Suyasâ et Uttarâ. Sa femme s'appelait Uttarâ et son fils Ramma. Il quitta la vie de foyer monté sur un chariot et pratiqua les austérités durant huit mois. Dhaññavatî lui donna du riz au lait et un ascète nommé Titthaka étala de l'herbe pour son siège sous son arbre de la bodhi, qui était un Mahâsona. Il précha son premier sermon à Dhanañjuyyâna. Ses disciples principaux étaient ses frères cadets Sâla et Upasâla et son assistant Varuna. Râdhâ et Surâdhâ étaient les supérieures chez les nonnes. Ses puissants donateurs étaient Bhiyya et Asama chez les hommes, et Rucî et Nandarâmâ chez les femmes. Son corps mesurait cinquante-huit coudées et il vécut pendant cent mille ans. Il mourut à Dhammârâma et ses reliques furent éparpillées. Le commentaire du Buddhavamsa dit que son nom entier était Mahâpaduma car le jour de sa naissance une pluie de lotus tomba sur l'Inde toute entière et qu'à cette époque le Bodhisatta était un lion.


12
Nârado Vara Sârathi

Nârada, le guide suprême

Il est né dans le parc de Dhanañjaya, à Dhaññavati, son père étant le roi Sudeva et sa mère Anomâ. Il vécut pendant neuf mille ans comme chef de famille dans trois palais : Jitâ, Vijitâ et Abhirâmâ, avec sa femme Jitasenâ et son fils Nanduttara. Il renonca au monde à pied, accompagné par sa suite. Il pratiqua les austérités pendant sept jours seulement et atteint l'éveil sous un arbre mahâsona, recevant un repas de riz au lait par sa femme. L'herbe pour son siège de méditation lui fut donnée par le gardien du parc Sudassana. Il prononça son premier sermon dans le parc de Dhanañjaya. Son corps mesurait quatre-vingt huit coudées de haut et son aura rayonnait autour de lui à une distance de une lieue. Il mourut à l'âge de quatre vingt dix mille ans à Sudassana et son stupa mesurait quatre lieues en hauteur. Bhaddasâla et Jitamitta étaient ses moines en chef ; Uttarâ et Phagunâ chez les nonnes. Vâsettha était son assistant principal et ses plus importants donateurs, Uggarinda et Vasabha, Indavarî et Candî. Parmi ses convertis, il y avait le roi des nâgas Mahâdona et Verocana. Le Bodhisatta était un Jatila en Himalaya et lorsque le bouddha et ses disciples visitèrent son ermitage, ils furent nourris pendant sept jours et reçurent du bois de santal rouge en présent.


13
Padumuttaro Sattasâro

Padumuttara, l'Être excellent

Il naquit à Hamsavati ; son père s'appelait Ânanda et sa mère Sujâtâ. Au moment de sa naissance et de son Eveil, une pluie de lotus tomba dans les dix mille univers. Il vécu la vie de famille pendant dix mille ans dans trois palais : Naravâhana, Yasa et Vasavati. Sa femme Vasudattâ lui donna un fils, Uttara. Il renonça dans son palais et pratiqua les austérités pendant sept jours seulement. Une servante de Ujjeni appelée Rucinandâ lui donna le riz au lait et l'ascète Sumitta lui procura l'herbe pour son siège de méditation (âsana). L'arbre sous lequel il parvint à l'éveil était un salala sous lequel il passa une semaine, puis quand il toucha le sol de son pied, d'immenses fleurs de lotus jaillirent du sol, couvrant entièrement son corps de pollen (d'où son nom).Il précha son premier sermon à ses cousins Devala et Sujâta qui plus tard devinrent ses disciples principaux. Le lieu de ce sermon était Mithiluyyâna. Sumana était l'assistant permanent de Padumuttara, Amitâ et Asamâ étaient chez les femmes ses principales disciples. Vitinna et Tissa étaient ses bienfaiteurs laïcs masculins et Hatthâ et Vicittâ chez les femmes. Son corps mesurait cinquante-huit coudées et son aura rayonnait douze lieues à la ronde. Il mourut à Nandârâma à l'âge de cent mille ans et un stupa de douze lieues de haut fut érigé sur ses reliques. A cette époque, le Bodhisatta était gouverneur d'une province appelée Jatika. On dit qu'à cette époque il n'y avait pas un seul hérétique.

On dit que de nombreux disciples éminents du bouddha Gotama ont conçu leur désir pour leur position respective au temps du bouddha Padumuttara, après avoir vu un rang similaire conféré à différents disciples de Padumuttara en reconnaissance de leur réalisation particulière. Parmi eux : Aññâkondañña, Mahâ-Kassapa, Anuruddha, Bhaddiya, Pindola Bhâradvâja, Punna Mantâniputta, Mahâ-kaccâna, Culla Panthaka, Subhûti, Khadiravaniya-Revata, Kankhâ-Revata, Sona Kolivisa, Sona-Kutikanna, Sîvalî, Vakkali, Rahulâ, Ratthapâla,...Ananda, Sobita, Upâli, Nanda,...Vappa, Mahâpajapati Gotami, Khemâ, Uppalavannâ, Patâcârâ, Dhammadinnâ, Sundari Nandâ, Sonâ, Kisâgotami, Sigâlamâtâ.....


14
Sumedho Agga Puggalo

Sumedho, le Grand Être

Né à Sudassana, son père était un guerrier nommé Sudatta et sa mère Sudattâ. Il vécu comme maître de maison pendant neuf mille ans dans trois palais : Sucanda, Kañcana et Sirivaddha. Sa femme s'appelait Sumanâ et son fils Sumitta. Il renonca à la vie de famille et quitta le foyer sur le dos d'un éléphant. Il pratiqua les austérités pendant huit mois, reçu un repas de riz au lait offert par Nakulâ et de l'herbe pour son siège par l'ascète Sirivaddha. Il obtint l'Eveil sous un arbre mahânimba. Son corps mesurait quatre-vingt huit coudées de haut. Ses principaux disciples étaient Sarana et Sabbakâma parmi les moines et Râmâ et Surâmâ parmi les nonnes. Sâgara était son assistant personnel. Ses principaux donateurs laïcs étaient Uruvela et Yasava chez les hommes, et Yasodharâ et Sirimâ chez les femmes. Il précha son premier sermon à Sudassana pour ses jeunes frères. En ce temps là, le Bodhisatva était l'ascète Uttara. Sumedha vécu pendant quatre-vingt dix mille ans et mourut à Medhârâma. Ses reliques furent éparpillées.

    La date/heure actuelle est Sam 17 Nov 2018, 00:59