Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 08:40 par vaygas

» Dhammapada
Aujourd'hui à 08:38 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 08:00 par Karma Döndrup Tsetso

» retraite de trois ans en Bourgogne
Hier à 09:52 par Dhagpo33

» Martine BATCHELOR
Dim 13 Aoû 2017, 11:57 par Hild-Rik

» La métamatière et le peuple
Sam 12 Aoû 2017, 13:05 par manila

» Matthieu Ricard - "Point de vue"
Jeu 10 Aoû 2017, 09:25 par Hild-Rik

» Quatre nobles vérités
Mer 09 Aoû 2017, 17:09 par manila

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Lun 07 Aoû 2017, 00:37 par tindzin

» Conseils pour renouer et garder le lien sacré?
Lun 31 Juil 2017, 19:31 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 25 Juil 2017, 11:30 par manila

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 15:08 par manila

» Presentations
Dim 23 Juil 2017, 15:07 par manila

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Dim 23 Juil 2017, 15:05 par tindzin

» Prensentation
Dim 23 Juil 2017, 14:45 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:40 par petit_caillou

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:34 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:32 par petit_caillou

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 22 Juil 2017, 16:39 par Pema Gyaltshen

» Stéphane Arguillère
Dim 16 Juil 2017, 17:59 par Hild-Rik

» Etude dans le bouddhisme
Lun 03 Juil 2017, 09:18 par seve

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 40 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 38 Invités :: 1 Moteur de recherche

Karma Döndrup Tsetso, vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92652 messages dans 10777 sujets

Nous avons 4060 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Sacados


Matthieu Ricard - "Point de vue"

Partagez
avatar
Hild-Rik
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 533
Age : 63
Contrée : Aveyron-France
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : L'écoute du Grand-Silence
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/05/2010

Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par Hild-Rik le Dim 30 Juil 2017, 13:01

Point de vue
Par Matthieu Ricard le 29 juillet 2017

http://www.matthieuricard.org/blog/posts/point-de-vue

 
https://www.facebook.com/hridayartha/posts/821141838045757
https://www.facebook.com/hridayartha/posts/822035457956395?pnref=story
http://www.okcinfo.news/


Dernière édition par Hild-Rik le Ven 04 Aoû 2017, 15:56, édité 1 fois
avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4215
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par manila le Dim 30 Juil 2017, 19:19

Voilà quelques années qu'il avait mauvaise réputation quant à ses comportements odieux envers ses disciples . Maintenant on apprend que c'était encore pire .

Certains témoignent . Mais pourquoi est-il en liberté ? 
Je suppose que  ses victimes ne déposent pas plainte contre lui ? Dans ce cas , c'est qu' elles sont encore sous son emprise ....faire connaître ses agissements , c'est une chose .
Le traiter pour ce qu'il est , en criminel qu'il est , s'en est une autre . 

Quoi qu'il en soit , cette histoire est bien triste .
Sogyal vient rejoindre le club des lamas véreux . C'est déjà triste qu'il y en ait , mais ce l'est encore plus quand la liste s'allonge . 
avatar
Ortho
Essence de l'Arbre
Essence de l'Arbre

Masculin
Nombre de messages : 1187
Age : 62
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : Calme plat, la mer est d'huile..........
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par Ortho le Sam 05 Aoû 2017, 22:56

:al\':Bonsoir, il faut une fois pour toutes , comprendre que l'habit ne fait pas le moine et ne le fera jamais!
Ce sont des êtres comme les autres hormis un nombre (homme et femme) restreint qui ont pu ou ont su dominer leur nature animale et la soif de leur ego.Et apprendre aux "disciples" qu'ils sont libres de partir si un jour leur "guide" se conduit autrement que comme devrait se conduire un frère en la foi, quelque soit celle-ci: bouddhiste, musulmane ou chrétienne.L'être humain est une bête, honte à eux de proclamer la Lumière qui se révèle être ténèbres.S'il y a KARMA ce sont eux qui en récolteront le fruit.


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Hild-Rik
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 533
Age : 63
Contrée : Aveyron-France
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : L'écoute du Grand-Silence
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/05/2010

"karma-vipaka"

Message par Hild-Rik le Dim 06 Aoû 2017, 01:12

« S'il y a “karma” ce sont eux qui en récolteront le fruit. »

— Bonsoir, à mon humble avis cette notion est un peu plus complexe que cela …voir :
https://www.theguardian.com/commentisfree/belief/2013/mar/25/william-roache-misunderstands-karma-cause-effect

À mon sens c'est l'ensemble de la conscience humaine qui est atteinte dans ce genre de situation et nous nous devons de lutter pied à pied devant ce genre de perversions d'une spiritualité, pour inverser la tendance dans la mesure des possibilités.

« In my personal experience, there are two taboos in Buddhist organisations, both of which have merit and both of which can be used as manipulative tools. One of them is an injunction against gossip – useful when trying to establish a calm mental state, but also useful to prevent the circulation of critical comment.
The second is samaya – the bond of loyalty that is one of the key tenets of Tibetan Buddhism. It supports the relationship between teacher and neophyte, but it can be deployed unscrupulously as a threat – break your samaya and attract dire consequences to yourself and your loved ones.
Another factor is that acceptance into the inner circle around an important guru delivers high status within the organisation. Women are persuaded to view the master as a deity and to be compliant with his wishes and whims, to undertake a punishing workload and be available for sex on demand. They are separated from family and friends, discouraged from contact with the outside world and persuaded to see the organisation as family with the guru (confusingly as father-lover) in absolute power and control. By the time women realise they are being abused, exploited and embedded in a coercive cult, it is often too late for them to extricate themselves. Their investment is total and their chances of making lives for themselves beyond the organisation have dwindled into non-existence. »
https://www.theguardian.com/commentisfree/belief/2011/jul/01/lama-sex-abuse-sogyal-rinpoche-buddhist

Merci de votre attention.


Dernière édition par Hild-Rik le Dim 06 Aoû 2017, 18:26, édité 1 fois
avatar
vaygas
Essence de l'Arbre
Essence de l'Arbre

Masculin
Nombre de messages : 1862
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par vaygas le Dim 06 Aoû 2017, 17:13

Kalama Sutta[size=16] (AN 3.65)[/size]


Discours du Bouddha aux Kalamas


à propos de la liberté de penser



Traduit par Jeanne Schut

http://www.dhammadelaforet.org/






La version, présentée ici,  est basée sur la traduction originale du pali vers le français de Môhan Wijayaratna, ainsi que sur la version anglaise de Thanissaro Bhikkhu traduite par Jeanne Schut.

Ainsi ai-je entendu:
Une fois, le Bouddha, en voyageant dans le pays de Kosala, avec un grand groupe de disciples, arriva dans une ville appelée Kesaputta. Les Kalamas, habitants de Kesaputta, apprirent que : « Le religieux Gotama, fils des Sakyas, ayant abandonné sa famille Sakya et quitté son foyer pour entrer dans la vie religieuse, voyageant dans le pays de Kosala, était parvenu à Kesaputta ». 
Or, une bonne réputation se propageait à propos de ce Gotama.
On disait :
« Il est le Bienheureux, l'Arahant, parfaitement et pleinement éveillé, parfait en sa sagesse et sa conduite, bien arrivé (à son but), le Connaisseur des mondes, l'incomparable Guide des êtres qui sont prêts à être guidés, l'Instructeur des dieux et des humains, le Bouddha, le Bienheureux.
« Ayant connu lui-même ce monde-ci avec ses dieux, avec ses Mara et ses Brahma avec ses générations de contemplatifs et de prêtres, ses êtres célestes et humains, il le fait connaître.
« Il enseigne la doctrine, admirable en son début, admirable en son milieu, admirable en sa fin, admirable dans sa lettre et dans son esprit, et il exalte la vie monastique dans ses détails comme dans son essence, absolument parfaite, absolument pure. Rencontrer un tel Arahant est vraiment une bonne chose. »
Les Kalamas, habitants de Kesaputta, rendirent alors visite au Bienheureux. En arrivant, certains parmi eux rendirent hommage au Bienheureux et s'assirent à l'écart sur un côté. D'autres échangèrent avec lui des salutations polies et des paroles de courtoisie, et s'assirent ensuite à l'écart sur un côté. Certains, les mains jointes, rendirent hommage dans la direction où se trouvait le Bienheureux, puis s'assirent à l'écart sur le coté. D'autres encore, ayant annoncé leur prénom et leur nom de famille, s'assirent à l'écart sur un côté. D'autres s'assirent à l'écart sur un côté sans rien dire.
S'étant assis ainsi à l'écart sur un côté, ils s'adressèrent au Bienheureux et dirent : « Vénérable Gotama, il y a des contemplatifs et des prêtres qui arrivent à Kesaputta. Ils exposent et exaltent leur propre doctrine, mais ils condamnent et méprisent les doctrines des autres. Puis d'autres contemplatifs et d’autres prêtres arrivent ensuite à Kesaputta. Eux aussi exposent et exaltent leur propre doctrine, et ils méprisent, critiquent et vilipendent les doctrines des autres. Vénérable, il y a des doutes, il y a une perplexité chez nous à propos de ces diverses opinions religieuses. Parmi ces contemplatifs et ces prêtres, qui dit la vérité et qui des mensonges ? »
Le Bienheureux s'adressa aux Kalamas et dit : « Il est normal, Kalamas, que vous ayez des doutes et que vous soyez dans la perplexité, car le doute est né chez vous avec raison.
« Kalamas, ne vous laissez pas guider par ce que vous avez entendu dire ni par les traditions. Ne vous laissez par guider par l'autorité des textes religieux, ni par la simple logique ou les allégations, ni par les apparences, ni par la spéculation sur des opinions, ni par des vraisemblances probables, ni par la pensée : ‘Ce religieux est notre maître spirituel’.
« Cependant, lorsque vous savez par vous-mêmes que certaines choses ne sont pas justes, qu‘elles sont blâmables, condamnées par les sages et que, lorsqu'on les met en pratique, elles conduisent au mal et au malheur, abandonnez-les !
« Maintenant, je vous demande : Qu'en pensez-vous, Kalamas ? Lorsque l'avidité apparaît chez quelqu'un, cette avidité apparaît-elle pour le bien de cet individu ou pour son mal ? »
Les Kalamas répondirent : « Vénérable, l'avidité apparaît pour le mal de cet individu. »
« Kalamas, en se livrant totalement à l'avidité, en étant vaincu par l'avidité, en étant possédé par l'avidité, un tel individu tue des êtres vivants, commet des vols, s'engage dans l'adultère, profère des paroles mensongères et pousse les autres à agir de même. De tels actes entraînent-ils son mal et son malheur pendant longtemps ? » 
« Certainement, oui, Vénérable. »
« Qu'en pensez-vous, Kalamas? Lorsque la haine apparaît chez quelqu'un, cette haine apparaît-elle pour le bien de cet individu ou pour le mal ? » 
« Vénérable, la haine apparaît pour le mal de cet individu. »
« Kalamas, en se livrant totalement à la haine, en étant vaincu par la haine, en étant possédé par la haine, un tel individu tue des êtres vivants, commet des vols, s'engage dans l'adultère, profère des paroles mensongères et pousse les autres à agir de même. De tels actes entraînent-ils son mal et son malheur pendant longtemps ? »
« Certainement oui, Vénérable. »
« Qu'en pensez-vous, Kalamas ? Lorsque la compréhension erronée apparaît chez quelqu'un, cette compréhension erronée apparaît-elle pour le bien de cet individu ou pour son mal ? »
« Vénérable, la compréhension erronée apparaît pour le mal de cet individu. »
« Kalamas, en se livrant totalement à la compréhension erronée, en étant vaincu par la compréhension erronée, en étant possédé par la compréhension erronée, un tel individu tue des êtres vivants, commet des vols, s'engage dans l'adultère, profère des paroles mensongères et pousse les autres à agir de même. De tels actes entraînent-ils son mal et son malheur pendant longtemps ? »
« Certainement oui, Vénérable. »
« Maintenant, qu'en pensez-vous, Kalamas ? Ces attitudes (avidité, haine et compréhension erronée) sont-elles bonnes ou mauvaises ? » 
« Vénérable, ces attitudes sont mauvaises. »
« Ces attitudes sont-elles blâmables ou louables ? » 
« Vénérable, ces attitudes sont blâmables. »
« Ces attitudes sont-elles condamnées ou approuvées par les sages ? »
« Vénérable, ces attitudes sont condamnées par les sages. »
« Qu'en pensez-vous,   Kalamas ? Lorsqu'on les met en pratique, ces attitudes conduisent-elles au mal et au malheur ou ne conduisent-elles pas au mal et au malheur ? »
« Lorsqu'on les met en pratique, Vénérable, ces attitudes conduisent au mal et au malheur. Voilà ce que nous en pensons. »
Le Bouddha dit: « C'est pourquoi, Kalamas, comme nous l’avons dit : il est normal que vous ayez des doutes et que vous soyez dans la perplexité, car le doute est né chez vous avec raison.
« Kalamas, ne vous laissez pas guider par ce que vous avez entendu dire, ni par les traditions religieuses. Ne vous laissez par guider par l'autorité des textes religieux, ni par la simple logique ou les allégations, ni par les apparences, ni par la spéculation sur des opinions, ni par des vraisemblances probables,  ni par la pensée : ‘Ce religieux est notre maître spirituel’.
« Cependant, Kalamas, lorsque vous savez par vous-mêmes que certaines choses ne sont pas justes, qu’elles sont blâmables, condamnées par les sages et que, lorsqu'on les met en pratique, elles conduisent au mal et au malheur, abandonnez-les ! »
Ensuite, le Bienheureux s'adressa à nouveau aux Kalamas et dit: « Kalamas, ne vous laissez pas guider par ce que vous avez entendu dire, ni par les traditions religieuses. Ne vous laissez par guider par l'autorité des textes religieux, ni par la simple logique ou les allégations, ni par les apparences, ni par la spéculation sur des opinions, ni par des vraisemblances probables, ni par la pensée : ‘ce religieux est notre maître spirituel’.
« Cependant, Kalamas, lorsque vous savez par vous-mêmes que certaines choses sont justes, qu’elles sont irréprochables, louées par les sages et que, lorsqu'on les met en pratique, elles conduisent au bien et au bonheur, pénétrez-vous de telles choses et pratiquez-les !
« Maintenant, je vous demande : Qu'en pensez-vous, Kalamas ? Lorsque l'absence d'avidité apparaît chez un individu, cette absence d'avidité apparaît-elle pour le bien de cet individu ou pour son mal ? »
Les Kalamas répondirent : « Vénérable, l'absence d'avidité apparaît pour le bien de cet individu. »
« Kalamas, ne se livrant pas à l'avidité, n'étant pas vaincu par l'avidité, n'étant pas possédé par l'avidité, un tel individu ne tue point d'êtres vivants, ne commet pas de vols, ne s'engage pas dans l'adultère, ne profère pas des paroles mensongères et encourage les autres à s'abstenir de tels actes. Est-ce que cela entraîne son bonheur et son bien-être ? »
« Certainement oui, Vénérable. »
« Qu'en pensez-vous, Kalamas ? Lorsque l'absence de haine apparaît chez un individu, cette absence de haine apparaît-elle pour le bien de cet individu ou pour son mal ? » 
« Vénérable, l'absence de haine apparaît pour son bien. »
« Kalamas, ne se livrant pas à la haine, n'étant pas vaincu par la haine, n'étant pas possédé par la haine, cet individu ne tue pas d'êtres vivants, ne commet pas de vols, ne s'engage pas dans l'adultère, ne profère pas des paroles mensongères et encourage les autres à s'abstenir de tels actes. Est-ce que cela entraîne son bonheur et son bien ? »
« Certainement oui, Vénérable. »
« Qu'en pensez-vous, Kalamas ? Lorsqu’un individu est libre de toute compréhension erronée, cette absence de compréhension erronée apparaît-elle pour le bien de cet individu ou pour son mal ? » 
« Vénérable, l'absence de compréhension erronée apparaît pour son bien. »
« Kalamas, ne se livrant pas à une compréhension erronée, n'étant pas vaincu par une compréhension erronée, n'étant pas possédé par une compréhension erronée, cet individu ne tue pas d'êtres vivants, ne commet pas de vols, ne s'engage pas dans l'adultère, ne profère pas des paroles mensongères et encourage les autres à s'abstenir de tels actes. Est-ce que cela entraîne son bonheur et son bien ? »
« Certainement oui, Vénérable. »
« Maintenant, qu'en pensez-vous, Kalamas ? Ces attitudes sont-elles bonnes ou mauvaises ? »
« Vénérable, ces attitudes sont bonnes. »
« Ces attitudes sont-elles blâmables ou louables ? » 
« Vénérable, ces attitudes sont louables. »
« Ces attitudes sont-elles condamnées ou approuvées par les sages ? » 
« Vénérable, ces attitudes sont approuvées par les sages. »
« Qu'en pensez-vous, Kalamas ? Lorsqu'on les met en pratique, ces attitudes conduisent-elles au bien et au bonheur, ou bien ne conduisent-elles pas au bien et au bonheur ? »
Les Kalamas répondirent : « Lorsqu'on les met en pratique, ces attitudes conduisent au bien et au bonheur. Voilà ce que nous en pensons. »
Le Bienheureux dit: « C'est pourquoi, Kalamas, comme nous l’avons dit: il est normal que vous ayez des doutes et que vous soyez dans la perplexité, car le doute est né chez vous avec raison.
« Kalamas, ne vous laissez pas guider par ce que vous avez entendu dire, ni par les traditions religieuses. Ne vous laissez par guider par l'autorité des textes religieux, ni par la simple logique ou les allégations, ni par les apparences, ni par la spéculation sur des opinions, ni par des vraisemblances probables, ni par la pensée : ‘ce religieux est notre maître spirituel’.
« Cependant, Kalamas, lorsque vous savez par vous-mêmes que certaines choses sont justes, que ces choses sont irréprochables, louées par les sages et que, lorsqu'on les met en pratique, elles conduisent au bien et au bonheur, pénétrez-vous de telles choses et pratiquez-les !
« Kalamas, le disciple des nobles êtres éveillés, qui s'est ainsi libéré de l'avidité, de la haine et de la compréhension erronée, fait rayonner une conscience pleine de bienveillance dans la première direction (l’est), et de même dans la deuxième, dans la troisième, dans la quatrième, au-dessus, au-dessous, au travers, et partout dans l'univers ; il demeure faisant rayonner une conscience pleine de bienveillance, large, profonde, sans limites, libre de toute haine et de toute malveillance.
« Egalement, le disciple des nobles êtres éveillés demeure, faisant rayonner une conscience pleine de compassion dans la première direction et de même dans la deuxième, dans la troisième, dans la quatrième, au-dessus, au-dessous, au travers, partout dans l'univers ; il demeure faisant rayonner une conscience pleine de compassion, large, profonde, sans limites, libre de toute haine et de toute malveillance.
« Egalement, le disciple des nobles êtres éveillés demeure, faisant rayonner une conscience pleine de joie altruiste dans la première direction et de même dans la deuxième, dans la troisième, dans la quatrième, au-dessus, au-dessous, au travers, partout dans l'univers ; il demeure faisant rayonner une conscience pleine de joie altruiste, large profonde, sans limites, libre de toute haine et de toute malveillance.
« Egalement, le disciple des nobles êtres éveillés demeure, faisant rayonner une conscience pleine d'équanimité dans la première direction et de même dans la deuxième, dans la troisième, dans la  quatrième, au-dessus, au-dessous, au travers, partout dans l'univers ; il demeure faisant rayonner une conscience pleine d'équanimité, large, profonde, sans limites, libre de toute haine et de toute malveillance.
« Kalamas, le disciple des nobles êtres éveillés qui a une pensée ainsi libre de toute haine, et de toute malveillance, qui a une pensée irréprochable et pure, est quelqu'un qui trouve les quatre certitudes, ici et maintenant, en pensant :
« ‘Supposons qu'il y ait, après la mort, des conséquences pour les actes bons et mauvais (accomplis avant la mort). En ce cas, il est possible, après la dissolution du corps, après la mort, que je renaisse dans un monde céleste.’ Telle est la première certitude.
« ‘Supposons qu'il n'y ait pas, après la mort, de conséquences pour les actes bons et mauvais (accomplis avant la mort). Dans ce cas, dans la vie présente, je demeure, en tout état de cause, détendu, libre de toute haine et de toute malveillance.’ Telle est la deuxième certitude.
« ‘Supposons que des conséquences négatives retombent sur l'individu qui a commis des mauvaises actions. Quant à moi, je n’ai souhaité aucun mal à personne. Alors comment se pourrait-il qu'une conséquence négative retombe sur moi qui n’ai commis aucune action mauvaise ?’ Telle est la troisième certitude.
« ‘Supposons qu’aucune conséquence négative ne retombe sur l'individu qui commet des actions mauvaises. Alors dans les deux cas, je peux considérer que je suis pur.’ Telle est la quatrième certitude.
« Kalamas, le disciple des nobles êtres éveillés qui a une pensée libre de toute haine, de toute malveillance, qui a une telle pensée irréprochable et pure, est quelqu'un qui a ces quatre certitudes, ici et maintenant.
Les Kalamas dirent : « Cela est exact, Bienheureux, cela est exact. Le disciple des nobles êtres éveillés, qui a une pensée libre de toute haine, de toute malveillance, qui a une telle pensée irréprochable et pure, est quelqu'un qui a ces quatre certitudes, ici et maintenant. »
Ayant entendu la parole du Bienheureux, les Kalamas s'écrièrent : « Merveilleux, Vénérable ! Merveilleux ! C'est comme si le Bouddha avait redressé ce qui était renversé, ou qu’il avait découvert ce qui était caché, ou qu’il avait montré le chemin à celui qui s'était égaré, ou avait apporté une lampe dans l'obscurité pour que ceux qui ont des yeux puissent voir. Ainsi, le Vénérable Gotama a rendu claire la vérité grâce à tous ses raisonnements.
« Nous prenons refuge dans le Vénérable Gotama, dans son enseignement (Dhamma) et dans la communauté monastique (Sangha). Que le Vénérable Gotama veuille bien nous accepter comme disciples laïcs jusqu'à la fin de notre vie.”
 
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 381
Age : 57
Contrée : Suisse
Arts & métiers : éducateur spécialisé
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par tindzin le Lun 07 Aoû 2017, 00:29

A vous toutes et tous,
Bonjour,

Après le décès de Chögyam Trungpa Rinpoché, démuni, je cherchais un nouveau Maître, que j'ai pensé trouvé en la personne de Sogyal Rinpoché, l'on était déjà en 1986 où 87, je ne sais plus exactement, surtout qu'à cette époque j'avais déjà reçu des enseignements du Maître que je suis actuellement, mais qu'en 1985 après avoir pris les voeux de bodhisattva avec lui, je n'avais à tord, pas poursuivit mon cheminement avec lui, soit Sa Sainteté Gangteng Rinpoché. Tout cela pour dire qu'après une retraite de trois semaines en août 1988 avec Sogyal Rinpoché qui nous avait fait la grâce de nous introduire de but en blanc à la vue dzogchen, je l'ai suivi encore quelques années, puis je l'ai quitté, son enseignement tournant en rond, comme si il lui en manquait un bout, ou comme s'il ne transmettait, comme les commérages le disait alors, il réservait les enseignements "avancés" pour sa garde prétorienne qui avait les moyens de le suivre à travers le monde. Je n'ai pas donc de trop mauvais souvenirs de Sogyal Rinpoché à qui je dois cette introduction à la vue que j'ai pratiqué durant plus de vingt ans seul dans mon coin, avant de rejoindre Ganteng Rinpoché. Toutefois, déjà fin des années 80, Sogyal avait la réputation de coucher avec ses étudiantes les plus mignonnes, et il ne s'en cachait pas.
avatar
Hild-Rik
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 533
Age : 63
Contrée : Aveyron-France
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : L'écoute du Grand-Silence
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/05/2010

Communiqué suite au scandale lié à Sogyal Rinpoché

Message par Hild-Rik le Lun 07 Aoû 2017, 18:38

Bonjour,

L’UBF réagit !

3 août 2017
Communiqué suite au scandale lié à Sogyal Rinpoché

publié le jeudi 3 août 2017, par UBF

Le maître du bouddhisme tibétain nyingmapa, Sogyal Rinpoché est visé par des accusations concordantes , qui, tel que nous en avons connaissance et telles qu’elles sont énoncées, ne correspondent en aucun cas à l’éthique bouddhiste et se révèlent injustifiables à tous points de vues.
Dans l’attente qu’une évolution heureuse soit établie, l’Union Bouddhiste de France suspend la qualité de membre de Rigpa Lérab Ling et Rigpa France.
L’UBF exprime avec sincérité et compassion tout son soutien spirituel aux personnes concernées par cette affaire et à la communauté internationale de cette école.
http://www.bouddhisme-france.org/espace-presse/article/communique-suite-au-scandale-lie-a-sogyal-rinpoche.html

avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4215
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par manila le Mar 08 Aoû 2017, 12:34

Bonjour,

C'est la moindre des choses ce que fait l'UBF , mais c'est positif .

J'espère qu"elle ne s'en tiendra pas là , qu'elle aura d'autres actions pour éviter les amalgames .
avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4215
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par manila le Mer 09 Aoû 2017, 17:46

Une petite vidéo où le Dalaï Lama parle des lamas et de Sogyal Rimpoche

https://www.youtube.com/watch?v=0wP4rsM7AZQ&feature=share
avatar
Hild-Rik
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 533
Age : 63
Contrée : Aveyron-France
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : L'écoute du Grand-Silence
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/05/2010

Tonglen

Message par Hild-Rik le Jeu 10 Aoû 2017, 09:25

གཏོང་ལེན


« Si le fait d'être vrais [par la pratique de tonglen] nous fait mal, c'est bon, car c'est alors que nous pourrons réellement nous échanger contre autrui. Notre travail sera devenu tellement authentique et honnête que nous aurons envie de le partager avec d'autres. Il ne s'agit pas tant de leur donner simplement notre plaisir et d'assumer leur douleur. Il y a quelque chose de plus : nous voulons leur offrir notre authenticité et absorber leur hypocrisie. »
------

 "In that case, the violation of ethical norms needs to be addressed. If physical or sexual abuse has occurred, or there is financial impropriety or other breaches of ethics, it is in the best interest of the students, the community, and ultimately the teacher, to address the issues. Above all, if someone is being harmed, the safety of the victim comes first. This is not a Buddhist principle. This is a basic human value and should never be violated."
"Many people misunderstand samaya and think it refers only to seeing the teacher as a buddha, a fully awakened being. That is part of samaya, but it misses the key point. Samaya is about seeing everyone and everything through the lens of pure perception. The sole purpose of viewing the teacher as a buddha is so we can see these same awakened qualities in ourselves, in others, and in the world around us. It is a tool that helps us to gain confidence in the purity of our true nature."
http://www.midilibre.fr/2017/08/11/bouddhisme-a-lodeve-le-dalai-lama-denonce-a-son-tour-les-derives,1546841.php

http://www.okcinfo.news/2017/bouddhisme-%C3%A0-lod%C3%A8ve-le-dala%C3%AF-lama-d%C3%A9nonce-%C3%A0-son-tour#comments


 « But when happiness becomes the norm, and not being happy is treated as a symptom of some problem that needs to be solved, then the ground is set for selling a lot of self-help books, and workshops, and so on. This is the logic of capitalism: create a felt need (whiter teeth, shinier hair, newer car, whatever), and then sell a product to fill that created need. Here the logic is: not happy? you should be, and we’ll make it yours! »

— C'est intéressant comme réflexion en effet, cette forme “d'intrusion” d'un diktat de ce que nous « devrions être » donne lieu à une sorte de pantomime grotesque où l'on n'a de cesse de composer un paraître de « bien être », “d'accomplissement” ridicule qui du coup évacue si ce n'est totalement, du moins mis en arrière plan, la profondeur d'un très long travail sur soi pour pouvoir laisser émerger ce que nous recelons de notre humanité authentique ! Et ce processus ne va pas de soi ! Il est souvent pénible et douloureux, sans qu'il puisse pour autant être stigmatisé comme étant un échec. De notre point de vue ce confusionnisme est extrêmement préjudiciable au bond déroulement du cheminement spirituel, est doit être “combattu” avec la plus grande fermeté.
Dans cette perspective quelque chose de “maladif” (disons de déséquilibré) se développe sur un terrible malentendu, qui peut être, pour une bonne part du moins, une des raisons des « dérives » de tous bords cités en référence.
https://www.facebook.com/hridayartha/posts/829564897203451?pnref=story
https://www.facebook.com/hridayartha/posts/830512927108648

Contenu sponsorisé

Re: Matthieu Ricard - "Point de vue"

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017, 08:57