Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 16:34 par indian

» Toc Toc Toc
Aujourd'hui à 14:10 par michael19711

» Bonjour à toutes et tous
Aujourd'hui à 13:42 par Mila

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Aujourd'hui à 08:16 par Disciple laïc

» Pourquoi je suis ici
Hier à 18:45 par Disciple laïc

» Question au sujet des intoxicants.
Hier à 12:56 par Mila

» Message aux dirigeants et aux décideurs selon l’expérience du roi Trân Nhân Tông
Dim 16 Déc 2018, 17:21 par Disciple laïc

» Les dédicaces dans les cérémonies zen
Dim 16 Déc 2018, 10:03 par Disciple laïc

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Sam 15 Déc 2018, 16:17 par Admin

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Ven 14 Déc 2018, 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Ven 14 Déc 2018, 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 36 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 98021 messages dans 11289 sujets

Nous avons 4267 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est bdoisne

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2450)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

juin 1989 Place tien an men

Partagez
avatar
Invité
Invité

juin 1989 Place tien an men

Message par Invité le Mar 17 Juil 2007, 09:32

avatar
Invité
Invité

Pour ceux qui comme moi

Message par Invité le Mar 17 Juil 2007, 18:04

ne savaient rien sur cet événement, voici le contexte:

Des communistes à la peine

Cette fois, les étudiants défient le gouvernement communiste qui a recueilli l'héritage de Mao Tsé-toung.
Celui-ci tente de libéraliser l'économie tout en maintenant la
dictature du Parti Communiste Chinois (PCC) dans le respect des «quatre
principes fondamentaux : la voie socialiste, la dictature du
prolétariat, la direction du PCC et le marxisme-léninisme-pensée Mao
Tsé-toung»
.
Les troubles sociaux et les aspirations démocratiques des classes
moyennes mettent à mal le pouvoir communiste. En novembre 1987, le
conservateur Li Peng accède à la tête du gouvernement et interrompt le
processus de réforme. La tension monte. Le 15 avril 1989, la mort
mystérieuse de Hu Yaobang, un hiérarque réputé intègre, soulève une
grande émotion dans le camp réformateur.
On annonce par ailleurs la visite de Mikhaïl Gorbatchev le mois
suivant à Pékin. Cette visite du secrétaire général du Parti Communiste
d'URSS est perçue comme un encouragement à la démocratisation.Montée de la tension

Les étudiants commencent à se rassembler sur la place Tien An Men
dès le 27 avril dans la perspective de la commémoration du 4 mai. On en
comptera dans les semaines suivantes jusqu'à un million.
Le 17 mai, les dirigeants chinois sont obligés d'annuler la visite
de Gorbatchev à la Cité interdite. Humiliation. Deux jours plus tard,
le Premier ministre fait appel à l'armée pour dégager la place mais
celle-ci est bloquée aux entrées de la ville par la foule. Le monde
entier, sidéré, voit sur les écrans de télévision un jeune homme seul
au milieu de la chaussée, défiant une colonne de chars. Nouvelle
humiliation. Les étudiants érigent une copie en plâtre de la statue de
la Liberté de New York, baptisée « déesse de la Démocratie », au milieu de la place Tien An Men.Loi martiale

C'est finalement l'habile Deng Xiaoping (85 ans) qui aura le dernier mot. Celui que l'on surnomme le « petit Timonier », en raison de sa taille et par opposition avec le « grand Timonier », Mao Tsé-toung, règne sur la Chine dans les coulisses.
Il demande à Li Peng d'instaurer la loi martiale et dans la nuit du
3 au 4 juin, l'armée nettoie brutalement la place Tien An Men, faisant
au moins 1000 morts et des dizaines de milliers de blessés.
Une brutale répression s'abat sur les démocrates dans toutes les grandes villes du pays. C'en est fini du « printemps de Pékin
» et l'on peut croire que la Chine communiste va replonger dans les
ornières du passé. Mais Deng Xiaoping voit dans les émeutes étudiantes
un signal pour aller de l'avant. Décidé à moderniser la Chine, il use
de son influence pour installer au secrétariat général du parti
communiste chinois un libéral de vingt ans son cadet, Jiang Zemin.
En 1992, il fait entériner par le bureau politique du parti la décision d'«accélérer le rythme de la réforme et de l'ouverture » et la mise en place d'une « économie socialiste de marché
». Cet oxymoron (rapprochement de deux termes contradictoires) est
inscrit dans le préambule de la nouvelle Constitution en mars 1993.
C'est ainsi qu'en l'espace d'une décennie, la Chine va changer de
visage et entrer de plain-pied dans la cour des Grands... tout en
conservant des structures politiques archaïques.
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le dalaï lama rend hommage aux victimes de la place Tiananmen

Message par Karma Trindal le Dim 07 Juin 2009, 14:55



Le dalaï lama rend hommage aux victimes de la place Tiananmen


Il y a 3 jours

DHARAMSALA, Inde (AFP) — Le dalaï lama a rendu hommage jeudi aux victimes de la répression chinoise sur la place Tiananmen il y a 20 ans et exhorté le régime de Pékin à se démocratiser.

"J'honore avec respect ceux qui sont morts en exprimant l'exigence populaire que le gouvernement soit davantage responsable devant le peuple", a déclaré dans un communiqué le chef spirituel des Tibétains qui vit en exil à Dharamsala, dans le nord de l'Inde, depuis 1959.

Pour le dalaï lama, que la Chine considère comme un dangereux séparatiste, ce 20e anniversaire devrait offrir au pouvoir chinois "l'occasion" de réviser son jugement officiel sur ce mouvement qu'il qualifie de "contre-révolutionnaire".

Les étudiants n'étaient "ni anticommunistes, ni antisocialistes", a écrit le chef du bouddhisme tibétain.

"J'ai l'espoir que les dirigeants chinois auront le courage et la hauteur de vue d'embrasser des principes réellement plus égalitaires et de poursuivre une politique plus tolérante à l'égard d'opinions diverses", a encore plaidé le dignitaire religieux.

En Chine, la nuit du 3 au 4 juin 1989, date il y a 20 ans d'un bain de sang aux abords de la place Tiananmen et dans des quartiers de Pékin, n'a apparemment été marquée par aucune commémoration publique.

De nombreux dissidents ont été emmenés hors de la capitale chinoise ou confinés chez eux avant l'anniversaire de la répression du "printemps de Pékin", qui a fait, des centaines, voire des milliers de morts selon des sources, quand l'armée est intervenue.

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Congrès américain appelle à une enquête sur Tiananmen

Message par Karma Trindal le Dim 07 Juin 2009, 17:27



Le Congrès américain appelle à une enquête sur Tiananmen


NOUVELOBS.COM | 04.06.2009 | 11:12

Une résolution votée par la Chambre des représentants appelle à libérer tous les prisonniers politiques toujours détenus par Pékin, 20 ans après la répression.

Le Congrès américain a appelé mardi 2 juin la Chine à lancer une enquête sous l'égide des Nations unies sur la répression de Tiananmen il y a 20 ans et à libérer tous les prisonniers politiques encore détenus en lien avec ces manifestations.
La Chambre des représentants a voté à une très large majorité en faveur de cette résolution qui exprime sa sympathie aux victimes du 4 juin 1989 tuées par les forces de l'ordre chinoises lors de la répression du mouvement démocratique sur la vaste place de la capitale chinoise.
396 parlementaires ont voté en faveur de la résolution et un seul s'y est opposé. 37 parlementaires n'avaient pas pu assister au vote.
La résolution appelle la Chine à autoriser "des enquêtes complètes et indépendantes sur la répression de Tiananmen, avec l'aide du Haut commissaire aux Nations unies pour les droits de l'homme et du Comité international de la Croix rouge".

Cesser de "harceler" des militants

Elle appelle également la Chine à libérer les dizaines de prisonniers qui seraient encore détenus en lien avec les manifestations de Tiananmen.
La résolution demande également à Pékin de cesser de "harceler" des militants, dont les signataires de la "Charte 2008", une pétition appelant l'an dernier à des réformes politiques, et le groupe des "Mères de Tiananmen" qui rassemble des proches des victimes réclamant une enquête sur la répression.
Cette résolution risque de déplaire à la Chine qui s'insurge régulièrement contre les critiques de l'étranger sur son bilan en matière de droits de l'homme ou son traitement des minorités au Tibet et dans le Xinjiang (nord-ouest).
Mais le président américain Barack Obama et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton n'ont fait aucun commentaire public pour le moment à la veille du vingtième anniversaire des évènements de Tiananmen.

Le gouvernement chinois, "un groupe criminel"

La résolution de la Chambre a reçu le soutien de sa présidente, Nancy Pelosi, voix souvent critique du régime de Pékin, notamment en ce qui concerne le Tibet, qui avait surpris la semaine dernière par son ton modéré lors d'une visite en Chine.
Mais cette dernière a assuré mardi qu'elle avait directement réclamé au président Hu Jintao la libération de 10 prisonniers, dont les militants pour les droits de l'homme Hu Jia et Liu Xiaobo et l'avocat dissident Gao Zhisheng.
Certains membres du Congrès n'ont pas mâché leurs mots lors du vote de la résolution mardi soir.
"Il y a vingt ans aujourd'hui, le gouvernement chinois a fait savoir au monde qu'il était un groupe criminel tout à fait prêt à tuer des gens désarmés pour rester au pouvoir", a déclaré la républicaine Dana Rohrabacher, représentant l'Etat de Californie (ouest).

Bilan officiel de 241 morts

"Des millions de personnes prient ici en Occident pour l'effondrement du parti communiste chinois pour que le bon peuple de Chine puisse vivre en liberté et qu'il puisse y avoir un rassemblement sur la place Tiananmen", a déclaré un élu républicain de Virginie (est), Frank Wolf.
Dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, les militaires avaient mis fin à sept semaines de mouvement démocratique à Pékin, dont le centre se situait sur la place Tiananmen, siège symbolique du pouvoir communiste.
Aucun bilan officiel n'a été donné, la municipalité de Pékin parlant de 241 morts, mais pour les organisations de défense des droits de l'homme, il serait beaucoup plus lourd.


Source:


_________________


Contenu sponsorisé

Re: juin 1989 Place tien an men

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 18 Déc 2018, 22:13