Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Aujourd'hui à 12:21 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Aujourd'hui à 10:04 par Mila

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Hier à 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 : « enseigner l’éthique »
Hier à 14:16 par Disciple laïc

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Sam 20 Oct 2018, 19:45 par Mila

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Mer 17 Oct 2018, 10:25 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Lun 15 Oct 2018, 11:07 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Mer 10 Oct 2018, 18:53 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 01 Oct 2018, 16:21 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

» Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique
Lun 01 Oct 2018, 13:13 par indian

» Sentiment & Mort
Lun 01 Oct 2018, 10:58 par Mila

» Comment transmettre au monde contemporain la sagesse du Bouddha
Dim 30 Sep 2018, 22:02 par Disciple laïc

» Seven Wonders of the Buddhist World
Dim 30 Sep 2018, 10:16 par Mila

» VELUDVAREYYA-SUTTA
Sam 29 Sep 2018, 09:45 par Disciple laïc

» L'univers dans un grain de poussière - par le vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 28 Sep 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Science: La méditation pour guérir: la science s'en mêle
Ven 28 Sep 2018, 20:33 par indian

» Dilgo Khyentsé Rimpoché
Ven 28 Sep 2018, 19:06 par Pema Gyaltshen

» Liste des Bouddhas et Bodhisattvas féminines
Ven 28 Sep 2018, 14:40 par Mila

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Jeu 27 Sep 2018, 15:55 par indian

» Sagesse Ou || Non
Jeu 27 Sep 2018, 15:09 par LeDerrnierLoup

» Deux niveaux de lecture
Jeu 27 Sep 2018, 13:58 par indian

» Sentiment à effacer
Jeu 27 Sep 2018, 09:10 par LeDerrnierLoup

» Se libérer des quatre attachements
Jeu 27 Sep 2018, 08:23 par Mila

» Les questions inutiles (CULAMALUNKYA-SUTTA)
Jeu 27 Sep 2018, 08:16 par Disciple laïc

» Ramana Maharshi, un témoignage
Mar 25 Sep 2018, 21:23 par Mila

» L'armée américaine veut tester une théorie folle pour envoyer une fusée dans l'espace sans carburant
Mar 25 Sep 2018, 10:11 par Vyathita

» Education des enfants aux faits religieux
Lun 24 Sep 2018, 20:44 par indian

» Ou est celui qui s'interroge ?
Lun 24 Sep 2018, 20:43 par indian

» Genius of the Ancient World part 1/3 : Buddha
Lun 24 Sep 2018, 13:23 par Disciple laïc

» Les Soi et le Pas-Soi - 1ère et 2ème partie
Lun 24 Sep 2018, 12:14 par Disciple laïc

» L’Institut d’Etudes Bouddhiques – IEB - à Paris
Lun 24 Sep 2018, 12:02 par Disciple laïc

» Dhammapada
Lun 24 Sep 2018, 11:49 par Mila

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Dim 23 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» Sommes nous sûres de comprendre correctement ?
Dim 23 Sep 2018, 13:20 par indian

» Fête du nouvel an thaï au Wat Thammapathip de Moissy-Cramayel, Val de Marne
Dim 23 Sep 2018, 12:26 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Sam 22 Sep 2018, 19:24 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 26 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97641 messages dans 11241 sujets

Nous avons 4253 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Coala

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7487)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2417)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Le bien, le mal et le corps du Dharma

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1050
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Disciple laïc le Mar 05 Déc 2017, 18:50






4 Décembre 2008
Le bien et le mal


L'autre jour, nous avons parlé de la vue juste. Lorsqu'il y a le mot 'juste', cela signifie qu'il y a le mot 'injuste', ou le mot 'faux'. Quand il y a la vue juste, il y a aussi la vue fausse, parce que sans la vue fausse, il n'y aurait pas la vue juste. Le faux et le juste s'opposent, mais ils inter-sont aussi, comme le gauche et le droit: sans le gauche, il n'y aurait pas le droit, sans le droit il n'y aurait pas le gauche. Le gauche et le droit inter-sont, c'est pareil pour le faux et le juste, les deux inter-sont.

Comme la fleur et le compost, dans le compost il y a la fleur, et dans la fleur il y a le compost, et le juste et le faux sont liés entre eux aussi. Le juste va en parallèle avec le bon, et le faux va en parallèle avec le mal, mais comment décider que ceci est juste et que cela n'est pas juste, sur quel critères décide t-on, sur quel fondement se base t-on pour dire que ceci est le mal, ou faux, et sur quel critère nous basons nous pour dire que ceci est juste et que cela est faux?

Dans le gatha de la méditation assise du soir, nous chantons: 'Assis au pied de l'arbre de la Bodhi, ma posture est stable. Corps, parole et esprit calmes et tranquilles, il n'y a plus de pensées ni de bien ni de mal.' Nous ne faisons plus de discrimination et nous transcendons le bien et le mal. Peut-être que pendant la journée nous étions occupés à savoir qui a raison et qui a tort, mais une fois assis dans la méditation, nous transcendons cette dualité. Dans le bouddhisme, il y a le bon, le mauvais, mais on voit très clairement que les deux inter-sont, et c'est ce qui est relatif, mais quand nous atteignons l'absolu, il n'y a plus le bon ni le mauvais. Un maître Zen, en parlant de la nature du Bouddha, a dit: 'La nature du Bouddha n'est ni bonne ni mauvaise.' En général, nous disons que le Bouddha est bon, dans le côté juste, et que le côté opposé, c'est le mauvais, mais la nature du Bouddha transcende le bon et le mauvais. C'est pareil avec le nirvana, nous ne pouvons pas dire que le nirvana est bon, non, il transcende toute idée, tout concept du bien et du mal.

Le corps du Dharma


Et c'est pareil avec le corps du Dharma: lorsque nous offrons du riz au Bouddha à midi, nous chantons: 'Le pur corps du Dharma', et nous croyons que le corps du Dharma devrait être pur, et bon, et juste, mais en réalité ce n'est pas ça, le corps du Dharma transcende le bien et le mal, le juste et le faux.

Le juste et le faux, le bon et le mauvais sont créés par nous pour vivre dans cette vie, mais la vérité absolue transcende le bien et le mal, et c'est pour cela qu'un maître a répondu, quand on lui a posé la question: 'Qu'est-ce que c'est le pur corps du Dharma?', 'En regardant l'excrément, en regardant la bouse, ou dans l'urine des vaches, c'est ça le corps du Dharma'.

Nous sommes emprisonnés dans le concept que le corps du Dharma devrait être pur et bon, que cela appartient au bon, au juste, et c'est pour ça que nous ne connaissons pas ce qu'est le corps du Dharma, car en réalité il transcende tous les concepts. Et la vue juste est pareille: quand nous parlons de la permanence, nous pensons que c'est la vue fausse, et quand nous parlons de l'impermanence, que c'est la vue juste.

C'est dans l'éthique, la moralité, le soi est la vue fausse, le non-soi est la vue juste. Mais le soi et le non-soi sont tous les deux des vues. Ce sont des points de vue, et lorsque nous avons un point de vue, nous pouvons en avoir d'autres. Par exemple, lorsque nous montrons cette bougie tout le monde voit cette facette, mais ceci est aussi la bougie, ceci fait partie de la bougie aussi et c'est pareil, ce côté. Il y a plusieurs côtés, nous pouvons avoir six côtés, six facettes. Un poisson nage dans la mare et nous prenons une photo, et ça bouge, c'est un poisson, et la queue est aussi le poisson, mais si nous sommes attachés à cette partie du poisson, nous ne voyons pas sa vraie image, nous prenons six photos, en haut, en bas, à droite, à gauche, devant, derrière, et aucune photo du poisson n'est parfaite. Ce sont seulement des vues, comme dans l'histoire des aveugles qui touchent l'éléphant. Il y en a qui disent que l'éléphant est comme un pilier, d'autres comme un éventail. Mais vue juste transcende toutes les vues.


La vue juste dans son sens absolu transcende toutes vues, non seulement le soi mais aussi le non-soi. Elle transcende la permanence et aussi la vue de l'impermanence. L'impermanence peut être simplement une vue et non pas une vision profonde. Lorsque nous sommes attachés à une vue, à une opinion, nous sommes encore attachés, emprisonnés. Lorsque nous sommes attachés à une vue tout en croyant que cette vue est la vérité absolue, nous allons considérer toutes les autres vues comme vues fausses, et nous devenons un dictateur fanatique, nous seuls avons la vue juste, nous seuls avons raison, et nous détruisons, nous tuons. 'Vous, vous êtes mauvais, vous êtes le mal.'


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par tindzin le Mer 06 Déc 2017, 13:44

Bonjour,
 
   Tout cela est plein de bon sens.


Partant de ma propre expérience, je me rends compte aujourd'hui, après plus de trente ans comme pratiquant bouddhiste, malgré mon grand intérêt pour l'ensemble des enseignements que j'ai reçu, que sans doute, je n'ai pas été suffisamment attentif ou compris correctement, ou mal interprété ce que l'ensemble des enseignants m'ont jusque-là transmis, car je n'ai plus le souvenir que l'un d'entre-eux aie transmis avec clarté et simplicité, que l’ensemble de l’Univers connu était le Nirmanakaya éveillé, et que le Samsara, n’était pas un lieu, mais le voile d’ignorance recouvrant nos consciences.


Si cela avait été énoncé clairement et simplement, il aurait été plus facile de comprendre l’aspect absolu et la nature de l’esprit, rigpa et par cascade, comprendre l’aspect relatif que représente l’esprit de fonctionnement au niveau de nos vies mondaines baignées dans les concepts de vrai et faux, juste et injuste, etc… L’avantage et que maintenant ma conscience est au clair.


Bien à vous.


tindzin
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1050
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Disciple laïc le Mer 06 Déc 2017, 13:56

L'important je crois est de trouvé une des formes de l'enseignement du Dharma qui soit adaptée à nous. Ainsi certains ont besoin d'explications complexes, détaillées, de rituels, de textes ésotériques, parce que c'est qui "fonctionne" pour eux, d'autres auront besoin de quelque chose de beaucoup simple et sobre parce c'est ce qui marchera pour eux. Il faut trouvé la bonne clé qui va dans notre serrure. Ce qui "fera sens" pour l'un sera "confus et incompréhensible" pour l'autre. 
Et il y a bien d'autres circonstances qui peuvent jouer. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par tindzin le Mer 06 Déc 2017, 14:21

@Disciple laïc a écrit:
L'important je crois est de trouvé une des formes de l'enseignement du Dharma qui soit adaptée à nous. Ainsi certains ont besoin d'explications complexes, détaillées, de rituels, de textes ésotériques, parce que c'est qui "fonctionne" pour eux, d'autres auront besoin de quelque chose de beaucoup simple et sobre parce c'est ce qui marchera pour eux. Il faut trouvé la bonne clé qui va dans notre serrure. Ce qui "fera sens" pour l'un sera "confus et incompréhensible" pour l'autre. 
Et il y a bien d'autres circonstances qui peuvent jouer. 
Bonjour Disciple laïc,

C'est pour cela que le bouddhisme se déclame en autant d'école et de pratiques. Pour ma part le zen était trop abrupte, mais parmi les écoles tibétaines, je trouve certaines beaucoup trop lourdes.

D'ailleurs le Maître Nigmapas que je suis actuellement, je trouve son enseignement parfois trop tibétain pour mon regard et mes oreilles d'occidental.

C'est pour cela que je me suis mis à écrire à partir de l'intuition de ma pratique, afin d'y voir plus clair pour moi-même et dans la foulée, peut-être que cela correspondra peut-être à la compréhension de certaines personnes en occident.

Bien à vous.

tindzin
avatar
Vyathita
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 42
Age : 57
Contrée : France
Arts & métiers : Informaticien
Disposition de l'Esprit : Tourmenté
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/04/2017

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Vyathita le Jeu 07 Déc 2017, 11:42

@Disciple laïc a écrit:
L'important je crois est de trouvé une des formes de l'enseignement du Dharma qui soit adaptée à nous. Ainsi certains ont besoin d'explications complexes, détaillées, de rituels, de textes ésotériques, parce que c'est qui "fonctionne" pour eux, d'autres auront besoin de quelque chose de beaucoup simple et sobre parce c'est ce qui marchera pour eux. Il faut trouvé la bonne clé qui va dans notre serrure. Ce qui "fera sens" pour l'un sera "confus et incompréhensible" pour l'autre. 
Et il y a bien d'autres circonstances qui peuvent jouer. 
Merci pour ce post ! car si je participe extrêmement peu tout en lisant beaucoup c'est avant tout que je suis sidéré par  l'étendue des connaissances des autres membres et, par ricochet, inhibé par une complexité théorique que je ne soupçonnais pas...
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1050
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Disciple laïc le Jeu 07 Déc 2017, 15:16

"L'enseignement du Bouddha est très simple, mais au fil du temps des savants/intellectuels l'on l'on compliqué". 
Thich Nhat Hanh. 

La bouddhisme (ou plutôt les bouddhismes) cela doit resté avant tout une pratique concrête ancrée dans le quotidien. C'est une éthique de vie. On peut être un excellent pratiquant et connaître fort peu de textes. Il y en a une poignée à connaître mais la base du Dharma peut je pense tenir en quelques pages. Tout le reste n'est que développement et approfondissement. 

Il ne faut être ni inhibé ni pédant. Chacun s'appuie nécessairement sur l'héritage des générations passées sans lesquelles le bouddhisme ne serait pas, et chacun doit conserver un regard critique (intelligent), le Bouddha a recommandé de chercher avant tout sa propre vérité, de considérer son Dharma comme une guide et non un dogme et de se faire soi même une opinion sur ce qu'il dit en expérimentant par soi même. Garder ce qui est bon pour nous et ne pas garder ce qui ne l'est pas. Pragmatisme. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 

Contenu sponsorisé

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 22 Oct 2018, 15:47