Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Pourquoi je suis ici
Aujourd'hui à 19:03 par antoguerre

» Toc Toc Toc
Aujourd'hui à 19:02 par michael19711

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 19:01 par indian

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Aujourd'hui à 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Aujourd'hui à 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 4 Enregistrés, 0 Invisible et 32 Invités :: 2 Moteurs de recherche

antoguerre, Disciple laïc, michael19711, vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97987 messages dans 11282 sujets

Nous avons 4266 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est antoguerre

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2445)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1095
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Disciple laïc le Mer 11 Avr 2018, 21:04

Bonjour Smile

Lors du processus qui l'amena à l'illumination, Siddharta Gautama shakyamuni fut tenté par les 5 filles de Mara. Sans succès. 

L'appétence pour la sensualité/sexualité vous la placeriez dans laquelle des 5 filles ? 

Je la vois plutôt dans cette qui représente la cupidité car elle représente entre autre la convoitise, l'avidité, le désir de posséder. 

Je me dis que désirer l'autre sexuellement pour sa propre satisfaction à soi c'est le "chosifier", en faire un objet, un corps que l'on désir sans se soucier de la personne derrière. C'est pourquoi je pense surtout à la 1ère des 5 filles de Mara, la cupidité. 

Qu'en pensez vous ? Verriez vous une des 4 autres filles mieux placée et si oui pourquoi ? 

Merci


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Akana
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 298
Age : 17
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Akana le Mer 11 Avr 2018, 21:10

Et pourquoi forcément des filles?! (Oui je sais que c'est la légende qui est comme ça)
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1095
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Disciple laïc le Mer 11 Avr 2018, 21:31

Siddharta était un homme. Apparemment hétérosexuel. Le désir sexuel pour la femme est un très gros facteur de distraction dans la pratique, très perturbant. Alors logiquement Mara a tenté Siddharta avec ce qui tente généralement un mâle moyen. De jolie minois. Qui évidemment n'étaient qu'illusion. Siddharta les a vu sous leur vrai apparence nettement moins séduisante. 

La forme féminine dans ces tentations là n'est qu'un moyen pernicieux que tente d'utiliser Mara. Pas une quelconque manifestation de sexisme. D'ailleurs le sexisme aussi est un obstacle, c'est une forme de discrimination.  


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Akana
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 298
Age : 17
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Akana le Mer 11 Avr 2018, 21:34

Ok ok ^^ Nan j'disais juste ça parce que bon, un mec peut très bien être tenter par un autre homme ! (D'ailleurs, j'ai lu je ne sais plus où (paye ta source en bois) qu'on étais tous un peu bi, et qu'il n'existait personne de totalement hétérosexuel !)
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1095
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Disciple laïc le Mer 11 Avr 2018, 22:09

Je ne peux parler que pour moi mais on dévie du sujet initial. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1357
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : En attente.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Ortho le Mer 11 Avr 2018, 23:19

On peut aussi avoir des relations sensuelles ou sexuelles sans y être attaché.La chasteté n'est pas donné à tout le monde: il suffit de voir le nombre de moines ou de prêtres qui ont des actes répréhensibles. Un moine rabelaisien Drugpa Kunley, un jour qu'il croisait un cortège de moines dont certains parmi les plus "gradés" le tançait en le traitant de dévergondé, etc....il répondit: "Crois-tu que tu emmènes ces moines vers l'éveil ou en enfer"? Car le fondement est bien la pensée!Et la sexualité est naturelle.


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Jeu 12 Avr 2018, 11:23

.....oui, et l'interdiction de sexualité peut provoquer une obsession , autant que l'excès .
avatar
Sig35
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 56
Contrée : Bretagne, France
Arts & métiers : Psychologue
Disposition de l'Esprit : Avance pas à pas
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 08/04/2018

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Sig35 le Jeu 12 Avr 2018, 18:35

Le désir sexuel est inhérent à notre mode de reproduction. Sans désir, pas de survie de l'espèce. Si s'accoupler était douloureux et désagréable, il n'y aurait plus d'humains sur Terre depuis longtemps.
Maintenant, ce désir est aussi l'origine de souffrance quand il est mal (ou pas) géré (plutôt que réprimé) correctement. Par exemple, je pense que le célibat des prêtres est une chose aberrante. Ne peut-on pas servir Dieu (et les hommes) en étant marié, en connaissant cet instant incroyable qu'est extase sexuel? C'est quand on est submergé que cela dérape. Freud faisait de la libido le moteur de Monde. Je n'en suis pas complètement sûr mais elle y a sa place, c'est une évidence. Le nier ne peut que créer frustration et déséquilibre psychique.
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1357
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : En attente.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Ortho le Ven 13 Avr 2018, 13:29

Il est parlé sur un autre chapitre de ce forum de déception dans l'amitié; je connais une femme qui est devenu moniale (hindoue) car elle est a eu étant jeune une déception amoureuse tellement forte qu'elle a trouvé "refuge" dans sa foi. d'autre part dans le SANATANADHARMA la "vraie religion" appelée Hindhouïsme, il est demandé de franchir l'obstacle nommé: "Brhmacharya" ou purification par la chasteté.ou contrôle des sens, ce qui peut être exercé par les exercices sur le souffle : "Prânayâma" ou , et les prières ou "Kirtan". Les swamis nomment cela l'ascèse prenant sa forme dans le "Sanyasa" ou renoncement.Mais c'est un choix de vie.Cela est fait sans répression, plutôt naturellement.Je crois que l'ambiance, l'ashram, le rythme de vie orienté complètement vers le Divin conditionne le mental.Est-ce une libération pour autant? Je ne sais pas...n'étant pas allé jusqu'aù bout du parcours quand je le pouvais( avant la naissance de ma fille aînée à l'île Maurice).


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Ven 13 Avr 2018, 13:33

Bonjour Ortho, 
J'ignorais qu'il existait des voeux de moniales dans l'hindouisme . Peux-tu en dire un peu plus ?

cette femme était-elle née hindoue ?
avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Ven 13 Avr 2018, 13:38

@Sig 35 ==> J'aime bien cette évidence : Si les relations sexuelles étaient désagréables , l'espèce s'éteindrait , car plus personne ne s'y adonnerait .

Ici, on pense plutôt à la capture de l'esprit par la soif de plaisir ,de toutes natures, qui retient dans le cycle de l'existence conditionnée .
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1357
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : En attente.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Moniale Hindoue.

Message par Ortho le Dim 15 Avr 2018, 01:50

manila a écrit:Bonjour Ortho, 
J'ignorais qu'il existait des voeux de moniales dans l'hindouisme . Peux-tu en dire un peu plus ?

cette femme était-elle née hindoue ?

Bonsoir Manila, oui et non; elle est née dans une famille d'origine Hindoue , grande fratrie, mais qui avait adopté le Catholicisme auparavant. Elle, depuis toute jeune, a été attirée par la Foi Hindoue (elle a environ 10 ans de plus que moi). Puis après ou en même temps que cette déception amoureuse dont j'ai parlé (c'est elle qui me l'a confié), elle a rencontré son "guru racine" si j'ose emprunter le terme au Bouddhisme Tibétain. Un grand Swami, qui avait été un des élèves de Swami Sivananda Saraswati de Rishikesh, le fondateur de "the Divine Society".Il avait envoyé tous ses disciples à travers le monde car il disait que des "âmes" hindoues s'étaient réincarnées en Occident, et qu'il fallait leur porter le message du Yoga.
Bref, aux côtés de son maître, elle devint son disciple,et petit à petit elle a pris le voile du renoncement le Sanyasa, qu'elle n'a jamais quitté depuis.
Son père que j'ai connu, car elle m'a fait l'honneur de rencontrer sa famille, ne s'est jamais opposé à son vouloir.C'était un homme Catholique de l'ancienne génération, droit, généreux,et ouvert à la spiritualité, pas forcément à toutes, car il y a beaucoup d'opposition entre Inde et Islam; le Bouddhisme étant pratiqué là-bas que par les Chinois. 

C'est une grande dame avec tous les inconvénients de la position de la femme dans la vie Hindoue.Elle a toujours été très appréciée pour ses connaissances et sa volonté d'apprendre puis d'enseigner, le Yoga et le Védanta notamment. Pour moi, elle a été avec mon épouse, mon plus fort soutien là-bas.Elle m'a ouvert les portes de la société Hindoue;non hindou, tu le restes car on naît Hindou on ne le devient pas.Hormis quelques exceptions au XXème siècle, comme celle du Père Henri le Saux,bénédictin, devenu Swami Abhishiktananda. Le "Sanatana Dharma" c'est quelque chose, tu peux me croire!


J'ai connu des Américains aussi Swamis , dévôts de Siva, mais eux étaient très anti-Catholiques, anti-Chrétiens et avaient trouvé dans "leur hindouïsme" un marteau pour marteler le rejet de leur atavisme, alors que la vraie spiritualité c'est partir d'où l'on nait (et  est), s'accepter et aller à la recherche de son "maître" c'est-à-dire de celui ou celle qui t'éveillera à toi-même, de ton "Self". 


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7496
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Pema Gyaltshen le Dim 15 Avr 2018, 17:04

Mon sentiment personnel c'est qu'il ne faut pas diaboliser la sexualité.

Je pense que les vœux de chastetés sont une aide pour certaines personnes.
Le côté "tentation" je le vois plutôt comme un obstacle à la pratique parce que 
cela distrait des objectifs de la quête spirituelle.
La maîtrise des énergies subtiles des Yogas est ce qui est proposé par le Dharma et une sexualité
débridée et non maîtrisée est donc un obstacle à la Réalisation d'un point de vue ordinaire.
Je vois ça d'avantage comme une perte d'énergie ou une énergie mal utilisée par rapport
aux yogas et à la méditation.
Mais le Yoga tantrique peut utiliser cette énergie lorsqu'elle est parfaitement maîtrisée.
La voie monastique est une voie qui convient pour certains.
Il y a d'autres voies pour d'autres.
Je pense que dans le cas des "filles de Mara" c'est l'illustration des distractions qui empêchent
l'éveil et ce jusqu'au dernier moment.
Les fameux voiles sont là jusqu'au moment ultime de l'éveil. 
Nous ne pouvons savoir si nous sommes proche ou loin de notre illumination.
Je trouve que ça donne aussi de l'espoir et de l'encouragement à continuer les pratiques pour nous "purifier" de tous ces voiles, de distractions et d'obstacles.
Je ne place donc pas le désir sexuel d'un point de vue moral, de bien ou de mal, mais au-delà de cette dualité.
Et je pense que les travaux de nos amis psychanalystes peuvent aussi être une aide pour comprendre le fonctionnement de notre cerveau, mais les êtres éveillés sont bien plus efficaces puisqu'ils ont la VUE directe ! 



_________________

avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Dim 15 Avr 2018, 22:53

@ Ortho

Merci beaucoup pour ces explications , de ton vécu apparemment . 
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7496
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Pema Gyaltshen le Lun 16 Avr 2018, 10:45

Oui enfin, mon vécu, sauf que je n'ai pas du tout atteins le stade du Yoga Tantrique ! 
Je suis toujours dans l'océan du Samsâra sur ma petite barquette...


_________________

avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Lun 16 Avr 2018, 11:14

Merci à toi aussi , Péma, pour tes explications , mais je répondais à Ortho , qui a parlé d'une femme indienne qu'il a connue .
                                         
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1095
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Disciple laïc le Lun 16 Avr 2018, 11:45

En sont temps le Bouddha aurait donné 5 entraînements qui s’adressaient aux laïcs. Tout le monde ne pouvait pas se faire bhikkhu, mais cela n'interdisait pas d'essayer d'avoir une attitude éthique correcte et profitable inspirée par le Noble Octuple Sentier. 

Thich Nhat Hanh a traduit et réécrit dans un langage moderne ces entraînements pour les adapter et les développer selon notre contexte actuel, 2500 après la vie du Bouddha. 

Et le 3ème entraînent porte sur le sujet de ce fil, au fond, il dit ceci : 

Troisième entraînement : Amour véritable



Conscient(e) de la souffrance provoquée par une conduite sexuelle irresponsable, je suis déterminé(e) à développer mon sens de la responsabilité et à apprendre à protéger l’intégrité et la sécurité de chaque individu, des couples, des familles et de la société. Je sais que le désir sexuel et l’amour sont deux choses distinctes, et que des relations sexuelles irresponsables, motivées par l’avidité, causent toujours de la souffrance de part et d’autre. Je m’engage à ne pas avoir de relation sexuelle sans amour véritable ni engagement profond, durable et connu de mes proches. Je ferai tout mon possible pour protéger les enfants des abus sexuels et pour empêcher les couples et les familles de se désunir par suite de comportements sexuels irresponsables. Sachant que le corps et l’esprit vont à l’unisson, je m’engage à apprendre les moyens appropriés de gérer mon énergie sexuelle. Je m’engage à développer la bonté aimante, la compassion, la joie et la non-discrimination en moi, pour mon propre bonheur et le bonheur d’autrui. Je sais que la pratique de ces quatre fondements de l’amour véritable me garantira une continuation heureuse dans l’avenir.

Donc, en ce qui concerne les laïcs (et non les monastiques qui eux font le choix d'accepter des abstinences plus sévères), il s'agit d'accepter la sexualité comme faisant partie de la vie, comme une activité normale, mais soumise a une éthique qui permet à celle-çi de ne pas être source de karma non-profitable. 

Je crois que parmi ce que j'ai souligné en particulier, il y a 2 termes importants : l'avidité et la gestion. 

Gérer quelque chose ne signifie pas s'en débarrasser complètement. Mais en user avec profit. Quand on parle de gérer une fortune par exemple, de l'argent, ou des biens matériels, on pense implicitement au fait de les faire croître et fructifier. Ici par "gérer" sa sexualité, je crois qu'il faut comprendre : ni chercher à la supprimer (ce qui peut nous faire souffrir ainsi que faire souffrir les autres) ni la laisser nous envahir et nous dominer au point qu'elle nous nuise et nuise aux autres. 

Ensuite, je crois que ce petit texte rejoint en fait la 1ère fille de Mara dont il était question au début du fille. Celle-ci représente métaphoriquement un certain nombre de motivations "non-profitables", nuisibles. Dont l'avidité. Et c'est le mot français exacte qu’empois aussi Thay. 

Donc c'est une bon critère je crois pour déterminer si notre conduite sexuelle est, disons au moins neutre et surement pas nuisible. 

Il est vrai, et je parle d'expérience personnelle, que l'appétence incontrôlée pour la sexualité perturbe le calme mental, c'est un fait. Cela prend de l'énergie, peut être la fameuse "énergie de la pleine conscience" dont parle Thay. Cela fatigue aussi bien sur le plan physique que mental et/ou nerveux. Plus ou moins selon "l'enthousiasme". 

Toutefois une privation totale chez un laïc qui a simplement des besoin naturels en la matière, pas seulement du sexe pour le sexe mais aussi teinté de simple contact affectueux, physiques, avec un être aimé par exemple, homme ou femme peu importe, est aussi nuisible, pour soi comme pour l'autre car c'est mal vécu par soi et aussi par l'autre si les besoins de l'autre ne sont pas garantis. 

On peut donc alors se dire : quel est mon état d'esprit quand, appelons les choses pas leur nom, je souhaite "faire l'amour" avec mon ou ma partenaire ? Déjà en a t-il aussi envie ou pas à ce moment là ? Est-ce au moins une personne pour qui j'ai des sentiments et pas seulement un désir pour son corps ? Est ce que je me soucis ou pas du bien-être de l'autre, de son confort et de son plaisir et de ses besoins aussi bien physiques que sentimentaux quand nous faisons l'amour ?

Au fond, qu'est-ce que je cherche à faire, quel est mon but, quand je fais l'amour a mon ou ma partenaire ? Est ce que je cherche seulement à prendre ou aussi à donner ? 

Si on aime vraiment quelqu'un , on peut lui dire aussi bien avec des mots sincères, simples, comme "je t'aime", mais on peut aussi je pense le dire avec des actes, le prouver aussi par des actes, comme de simples câlins affectueux mais aussi l'acte sexuel. 

On à le droit de désirer l'autre pour son physique, c'est normal, mais si c'est seulement pour cela, c'est réduire l'autre à un objet, une chose. On prend sans donner. 

Mais si on aime l'autre je crois qu'il est possible de cultiver de la réciprocité. Je t'aime avec mon coeur, tu m'aimes avec ton coeur, parce que je t'aime je t'offre mon corps, parce que tu m'aimes tu m'offres le tiens. 

Si l'on pratique l'égalité du don, si l'on donne à l'autre autant qu'il nous donne alors je pense que c'est pas mal. 

Toutefois il faut accepter de reconnaître que cela cultive l'attachement à un petit nombre de personne, alors qu'il est recommandé de pratiquer l'amour et la compassion (avec le coeur et des gestes non sexuels évidemment) de manière équitable avec tous les êtres. 

Je pense aussi a des situations exceptionnelles, ou peut être on peut même pratiquer la sexualité sans amour mais avec compassion. Je pense aux aides de vie féminines par exemple qui aident sexuellement des hommes très handicapés physiquement (l'inverse doit aussi peut être exister mais surement nettement plus compliqué). C'est un sujet "tabou" mais on en parle parfois. Car la personne physiquement handicapée peut être en souffrance par manque de vie sexuelle en raison d'un handicap physique majeur. Donc une aide de vie qui agît par compassion en la matière n'agît peut être pas si mal. Car la motivation peut être correcte. Evidemment c'est un cas très particulier. 

Qu'en pensez-vous ? 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1357
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : En attente.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Ortho le Lun 16 Avr 2018, 13:10

@Manila, oui c'est mon vécu  à l'Ile Maurice où j'ai  vécu de 1989 à 1995, je ne peux t'en dire plus sur cette "Swami" car elle a envie de rester tranquille, pour pousser ses études sur le Sanscrit et le Vedanta.Si tu es réellement intéressée par des études sur ce domaine-là comme tu es une femme je pourrais te donner plus de renseignement en MP, mais je devrais au préalable lui demander son avis.
Pour Disciple Laïc, il est évident que l'on se doit de respecter une femme qui se "donne" à soi, et que l'amour physique, a plusieurs niveaux, et que pour qu'il y ait mélange des énergies et des souffles il doit y avoir respect, communion et fusion, même pour un temps limité. C'est la Voie du Tao ("DAO"). quant à la nature de la perception de la sexualité en Occident nous sommes englués dans un "back ground" un arrière plan puritain qui empêche de laisser les gens libres de leur sexualité. En réaction on en arrive à faire n'importe quoi.
En tout cas le mot important pour moi est respect, de l'autre et de soi-même.


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1095
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Disciple laïc le Lun 16 Avr 2018, 13:33

Le bouddhisme zen vietnamien est, pour des raison culturelles, marqué par le Taoïsme. 
Ce qui pousse à la non-discrimination. 

Quand je vois a quel point Thay cultive la non discrimination, je me dis que peut être, même l'acte sexuel avec une partenaire aimée et qui nous aime, dans le respect de l'autre, le tout en pleine conscience, peut être une forme de médiation sur l'instant présent. Bon... c'est un peu pousser mais si tout peut être objet de médiation alors pourquoi pas l'acte sexuel aussi ? En tout cas pour les laîcs évidemment. 

Si je prend soin de l'autre je prend soin de moi et si l'autre prend soin de moi il prend soin de lui-même. 

Respecter l'autre s'est se respecter soi. 

L'éthique de la réciprocité est un vieux principe qui n'est pas propre au bouddhisme. 

Vous avez même des représentation sous forme de statuette, d'unions physico-mystique y compris au sein du bouddhisme. Evidemment il ne faut pas les voir uniquement au point de vue sensuel. 

C'est en effet quelque chose d'assez troublant pour notre Europe judéo-chrétienne qui a des problème dans le rapport sexe/religion. Il n'y a qu'a voir le blocage devant la possibilité que Yeshoua ai pu avoir eu une relation avec une femme et avoir eu des enfants. 





Moi je vois de la douceur, de la tendresse et de l'amour dans ces statuette au moins autant si ce n'est plus que leur pouvoir d'évocation érotique. 


Cela me fait penser que dans ma famille, je suis plus grand que tout le monde et en particulier ma Compagne et mon fils, et un de mes gestes de tendresse habituelle est de me pencher (forcément) pour déposer un baiser sur le front. Et là vous avez "l'homme" qui regarde aussi vers le bas la "femme". 


Et quand je pense au bodhisattva Avalokiteshvara qui a une importance particulière pour moi, ses formes et ses moyens d'action ne sont nullement limitées par la sexualité/morphologie et les actes. Le bodhisattva de la compassion peut aussi bien prendre la forme d'un guerrier en arme, d'une mère à l'enfant ou d'une prostituée. Seul la motivation et l'habilité du moyen comptent.




_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Lun 16 Avr 2018, 13:43

@Ortho

C'est très gentil , mais je ne souhaite pas entamer d'études dans le védanta . Toutefois je suis en grande sympathie avec l'Hindhouisme , que je trouve tellement proche du Dharma du  Bouddha .
 Le Bouddhisme est né en Inde , et le Bouddha parlait à des Hindous . Je trouve aussi qu'on ne peut pas comprendre l'enseignement du Bouddha sans comprendre au moins un peu la religion des Hindous ( ou plutôt les , mais alors cela demande beaucoup de connaissances) .
C'est pourquoi je suis allée plusieurs fois en Inde et irai encore . Je trouve qu'en regardant les Indiens , je comprends un peu mieux le Dharma .

J'ignorais qu'il existe des voeux de moniales pour les Hindoues et suis heureuse d'apprendre que cela existe .
Toutes les possibilités d'apprentissage me remplissent de joie , même si ce ne sont pas les miennes .

A Rishikesh, j'avais rencontré un Swamy, tout à fait inconnu du public , qui faisait voeu de silence pour douze ans . Quelques heures en sa présence m'ont appris , pas des mots , puisqu'il ne parlait pas , mais par le coeur .

A Rishikesh aussi , j'ai pu visiter les locaux de la Divine Life Society , qui m'ont donné une belle impression de sagesse et d'honnêteté .

Pour dire que je me sens en belle harmonie avec l'Hindhouisme qui ne me paraît pas si différent que cela avec le Bouddhisme . Dans les dogmes et les théories, si . Mais pas tellement dans la pratique .
avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Lun 16 Avr 2018, 13:47

Moi je vois de la douceur, de la tendresse et de l'amour dans ces statuette au moins autant si ce n'est plus que leur pouvoir d'évocation érotique. 


Cela me fait penser que dans ma famille, je suis plus grand que tout le monde et en particulier ma Compagne et mon fils, et un de mes gestes de tendresse habituelle est de me pencher (forcément) pour déposer un baiser sur le front. Et là vous avez "l'homme" qui regarde aussi vers le bas la "femme". 


Et quand je pense au bodhisattva Avalokiteshvara qui a une importance particulière pour moi, ses formes et ses moyens d'action ne sont nullement limitées par la sexualité/morphologie et les actes. Le bodhisattva de la compassion peut aussi bien prendre la forme d'un guerrier en arme, d'une mère à l'enfant ou d'une prostituée. Seul la motivation et l'habilité du moyen comptent.




Oui, beaucoup d'amour dans ces statuettes , très belles par surcroît .   bisou
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1357
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : En attente.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Ortho le Lun 16 Avr 2018, 17:53

manila a écrit:@Ortho

C'est très gentil , mais je ne souhaite pas entamer d'études dans le védanta . Toutefois je suis en grande sympathie avec l'Hindhouisme , que je trouve tellement proche du Dharma du  Bouddha .
 Le Bouddhisme est né en Inde , et le Bouddha parlait à des Hindous . Je trouve aussi qu'on ne peut pas comprendre l'enseignement du Bouddha sans comprendre au moins un peu la religion des Hindous ( ou plutôt les , mais alors cela demande beaucoup de connaissances) .
C'est pourquoi je suis allée plusieurs fois en Inde et irai encore . Je trouve qu'en regardant les Indiens , je comprends un peu mieux le Dharma .

J'ignorais qu'il existe des voeux de moniales pour les Hindoues et suis heureuse d'apprendre que cela existe .
Toutes les possibilités d'apprentissage me remplissent de joie , même si ce ne sont pas les miennes .

A Rishikesh, j'avais rencontré un Swamy, tout à fait inconnu du public , qui faisait voeu de silence pour douze ans . Quelques heures en sa présence m'ont appris , pas des mots , puisqu'il ne parlait pas , mais par le coeur .

A Rishikesh aussi , j'ai pu visiter les locaux de la Divine Life Society , qui m'ont donné une belle impression de sagesse et d'honnêteté .

Pour dire que je me sens en belle harmonie avec l'Hindhouisme qui ne me paraît pas si différent que cela avec le Bouddhisme . Dans les dogmes et les théories, si . Mais pas tellement dans la pratique .
Pour ma part je parle de la société Indienne de l'Ile Maurice.En Inde je ne sais pas.J'ai connu des gens del a Divine Society car à Maurice il y a un ashram qui a été construit par le "grand" swami Sri VENKATESHANANDA, je dis grand car il a permis d'éviter, avec l'évêque Anglican, Mgr DONAT, si je me rappelle bien, la guerre civile quand les Hindous et les Créoles se sont affrontés en 1968, lors de l'indépendance de Maurice (membre du Commonwealth).
Il était un des disciples comme je l'ai écrit, de Swami SIVANANDA. Mais il y a d'autres mouvements qui ont des "moniales", car les "sectes y font florès comme on dit....

L'Hindouisme peut-être abordé par un livre qui s'appelle la "Bhagavad-Gita", le dialogue entre Arjuna et Krishna autour de la destinée humaine.


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Invité
Invité

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Invité le Lun 16 Avr 2018, 18:57

Oui, je l'ai lue autrefois , avec les commentaires de Sri Aurobindo . ...pas toujours évident , comme première approche , mais en lisant et relisant , on y arrive .
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1357
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : En attente.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Ortho le Mar 17 Avr 2018, 16:43

Cela dépend si tu lis l'anglais ou pas. Swami Dayânanda Saraswati* a donné des cours à Coïmbatore en Inde avec un humour très puissant.Il a relié complètement la Bhagavad-Gîta et le Vedanta, par les sentences "Om Tât Sat" (Om Cela est) et "Tât TVAM Asi" (Tu es Cela). On est déjà le Tout, sauf que nos pensées nous empêchent de le voir et de le vivre, de l'ETRE.
*https://www.dayananda.org/
*https://en.wikipedia.org/wiki/Dayananda_Saraswati_(Arsha_Vidya)


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]

Contenu sponsorisé

Re: Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 14 Déc 2018, 19:08