Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Aujourd'hui à 19:45 par Mila

» poème de Jules Supervielle
Aujourd'hui à 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Aujourd'hui à 14:14 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Aujourd'hui à 11:22 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Hier à 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Mer 17 Oct 2018, 10:25 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Lun 15 Oct 2018, 11:07 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Mer 10 Oct 2018, 18:53 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 01 Oct 2018, 16:21 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

» Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique
Lun 01 Oct 2018, 13:13 par indian

» Sentiment & Mort
Lun 01 Oct 2018, 10:58 par Mila

» Comment transmettre au monde contemporain la sagesse du Bouddha
Dim 30 Sep 2018, 22:02 par Disciple laïc

» Seven Wonders of the Buddhist World
Dim 30 Sep 2018, 10:16 par Mila

» VELUDVAREYYA-SUTTA
Sam 29 Sep 2018, 09:45 par Disciple laïc

» L'univers dans un grain de poussière - par le vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 28 Sep 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Science: La méditation pour guérir: la science s'en mêle
Ven 28 Sep 2018, 20:33 par indian

» Dilgo Khyentsé Rimpoché
Ven 28 Sep 2018, 19:06 par Pema Gyaltshen

» Liste des Bouddhas et Bodhisattvas féminines
Ven 28 Sep 2018, 14:40 par Mila

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Jeu 27 Sep 2018, 15:55 par indian

» Sagesse Ou || Non
Jeu 27 Sep 2018, 15:09 par LeDerrnierLoup

» Deux niveaux de lecture
Jeu 27 Sep 2018, 13:58 par indian

» Sentiment à effacer
Jeu 27 Sep 2018, 09:10 par LeDerrnierLoup

» Se libérer des quatre attachements
Jeu 27 Sep 2018, 08:23 par Mila

» Les questions inutiles (CULAMALUNKYA-SUTTA)
Jeu 27 Sep 2018, 08:16 par Disciple laïc

» Ramana Maharshi, un témoignage
Mar 25 Sep 2018, 21:23 par Mila

» L'armée américaine veut tester une théorie folle pour envoyer une fusée dans l'espace sans carburant
Mar 25 Sep 2018, 10:11 par Vyathita

» Education des enfants aux faits religieux
Lun 24 Sep 2018, 20:44 par indian

» Ou est celui qui s'interroge ?
Lun 24 Sep 2018, 20:43 par indian

» Genius of the Ancient World part 1/3 : Buddha
Lun 24 Sep 2018, 13:23 par Disciple laïc

» Les Soi et le Pas-Soi - 1ère et 2ème partie
Lun 24 Sep 2018, 12:14 par Disciple laïc

» L’Institut d’Etudes Bouddhiques – IEB - à Paris
Lun 24 Sep 2018, 12:02 par Disciple laïc

» Dhammapada
Lun 24 Sep 2018, 11:49 par Mila

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Dim 23 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» Sommes nous sûres de comprendre correctement ?
Dim 23 Sep 2018, 13:20 par indian

» Fête du nouvel an thaï au Wat Thammapathip de Moissy-Cramayel, Val de Marne
Dim 23 Sep 2018, 12:26 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Sam 22 Sep 2018, 19:24 par Mila

» venue du Dalaï Lama à Rotterdam
Sam 22 Sep 2018, 13:05 par Mila

» AN 4.180 Mahāpadesa Sutta — Les grandes références —
Ven 21 Sep 2018, 12:18 par Disciple laïc

» On ne peut plus être Tartuffe quant à l'avenir du monde
Jeu 20 Sep 2018, 19:17 par indian

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97633 messages dans 11238 sujets

Nous avons 4253 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Coala

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7487)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2417)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


La compassion

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1048
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

La compassion

Message par Disciple laïc le Sam 09 Juin 2018, 18:28






La compassion

Extraits de discours de différents auteurs
Traduits par Vipassanasangha
____________
 
 
 
La compassion se manifeste lorsque notre cœur est ouvert et que nous lui permettons d'être sensible à la douleur des autres. C'est un flot de bonté et d'empathie pour tous les êtres.
 
Pour développer la compassion, nous pouvons effectuer une méditation sur la compassion qui consiste à souhaiter du bien à autrui. Assis, calme, pensez à un être que vous chérissez. Imaginez-le et ressentez de l'affection pour lui. Sentez que vous voulez son bien, que vous désirez soulager ses douleurs et lui apporter du réconfort. Souhaitez-lui la paix, le bien-être, le bonheur et toutes les bonnes choses que vous voulez. Dites-lui : « Puisses-tu être empli de paix, d'amour, heureux, libre de l'ignorance et de la souffrance ».
 
Vous pouvez faire cette méditation pour vous-même également et vous souhaiter à vous-même la paix et le bonheur. Par la suite vous pourrez envoyer des pensées d'amour et de compassion à d'autres personnes de votre entourage : votre famille, vos amis, vos collègues, vos voisins et finalement à tous les êtres. Vous serez capable de ressentir de la tendresse pour toutes les créatures de l'univers.
 
L'infinie compassion est dans tous les cœurs. Mais si notre cœur n'est pas ouvert, c'est parce que nous souffrons et que nous ne voulons pas non plus voir la souffrance d'autrui. C'est difficile de regarder la souffrance en face, tant en nous-mêmes que dans les autres. Nous avons tendance à tourner le dos à la douleur, à la peine, nous ne voulons pas voir pour ne pas souffrir.


La voie requiert d'observer notre souffrance et celle des autres et d'ouvrir notre cœur. En général, nous cherchons à éviter la souffrance et nous résistons. Mais quand on est attentif, on se rend compte que la résistance à la douleur augmente la douleur. Par contre, lorsque nous nous autorisons à être touchés par la douleur, nous nous ouvrons à elle et elle s'estompe ; nous en sommes libérés.
 
C'est la compassion qui peut nous aider à supporter la souffrance et à ne pas nous sentir séparés des autres. Nous avons tous la capacité d'aimer, d'aider, d'être compatissant. Ces qualités font partie de nous. La véritable compassion n'exclut personne. Mais bien souvent nous nous jugeons, nous avons de l'aversion envers nous-mêmes. Nous devons d'abord nous pardonner nous-mêmes, être tendre avec nous-mêmes, avoir de la compassion pour nous-mêmes.
 
Le Dalaï-Lama, qui est un exemple de compassion, a dit « les Chinois ont commis d'atroces crimes envers mon peuple, qui sont d'innocentes personnes, mais quand je pense à ces soldats chinois comment puis-je ressentir autre chose que de la compassion ? L'important est de vivre empli de compassion ».
 
Tous les enseignements sont, d'une certaine façon, une invitation à un changement d'identité, une ouverture profonde de l'esprit par rapport au sens de soi étriqué, pour plus de paix, de liberté, de bien-être, pour être en contact avec notre véritable nature ou notre nature de Bouddha.
 
La pratique consiste à constamment recommencer à être dans le moment présent, à nous centrer dans la réalité du présent, en étant tout simplement et en arrêtant de faire, d'agir, de tenter de contrôler.
 
Quand nous méditons, nous faisons l'expérience de douleurs dans le corps, de l'agitation, de tensions, de la somnolence, des émotions, de la peine que l'on porte, des souvenirs, des projets, des rêves. Notre tâche consiste à être conscient de tout cela, à les voir apparaître et disparaître comme les vagues de l'océan. Les peurs, les doutes, les désirs, les pensées, s'évanouissent progressivement quand nous sommes présents et nous pouvons alors être en contact avec qui nous sommes véritablement.
 
Dans les enseignements du Bouddha, chaque qualité a un ennemi proche qui nous sépare de cette qualité. L'ennemi proche de l'amour bienveillant est l'attachement. Quand nous sommes attachés à quelqu'un, nous pouvons penser que c'est de l'amour, alors que c'est de l'attachement.


L'ennemi proche de l'équanimité est l'indifférence. L'ennemi proche de la compassion est la pitié. Avoir pitié des autres signifie les voir comme séparés de nous-mêmes. Les opportunités pour avoir de la compassion sont constamment présentes. La compassion naît quand nous nous sentons reliés les uns aux autres. Notre compassion se manifeste quand notre attention grandit et alors nous changeons. Au lieu que ce soit « mon corps, mes émotions, ma souffrance, ma tristesse, ma famille, mes amis, mon pays », nous nous ouvrons et partageons la souffrance des autres.
 
La nuit de son éveil, le Bouddha regarda l'humanité et vit partout des êtres essayant d'être heureux et créant eux-mêmes, par ignorance, les actions qui les rendent malheureux et leur apportent la souffrance. Il sentit leur souffrance comme la sienne. Ceci est la compassion. Il considérait tous les êtres comme ses frères et sœurs, ses pères et mères. Il avait une compassion infinie.
 
Nous aussi, nous pourrons avec la pratique être plein de compassion pour tous ceux qui ont peur, qui souffrent, qui sont dans la confusion, qui sont malades. C'est un altruisme naturel. Mère Térésa a dit « je ne regarde jamais l'ensemble des gens, mais chaque personne car je ne peux aimer qu'une seule personne à la fois, je ne peux nourrir qu'une personne à la fois, juste une personne, la personne présente ».
 
Si nous ne pouvons offrir notre compassion à un seul être, comment pourrons-nous avoir de la compassion pour plusieurs personnes ?
 
Commençons par une personne à la fois, par ceux qui nous sont chers et ensuite nous pourrons étendre notre compassion aux autres.
 
La nature de Bouddha est en tout être. Grâce à la méditation elle peut se manifester. Cela change notre vie et la vie du monde. C'est notre cadeau au monde.





_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Akana
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 286
Age : 16
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: La compassion

Message par Akana le Sam 09 Juin 2018, 21:08

Ce qui est dommage je trouve, c'est de devoir donner des enseignements sur la compassion ; ça devrait être un comportement normal et logique
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1048
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La compassion

Message par Disciple laïc le Sam 09 Juin 2018, 22:14

Si le monde n'était pas "dukkha" en effet. Mais le monde est "dukkha" et c'est parce qu'il est "dukkha" qu'il y a la voie du Bouddha qui permet de se libérer de "dukkha". 

Si la compassion était une vertu commune et universelle il n'y aurait aucun besoin de l'enseigner et peut être aucun Bouddha ni aucun bouddhisme. 



_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Invité
Invité

Re: La compassion

Message par Invité le Dim 10 Juin 2018, 15:56

@Akana a écrit:Ce qui est dommage je trouve, c'est de devoir donner des enseignements sur la compassion ; ça devrait être un comportement normal et logique

Le monde n'a pas l'air fort porté pour la compassion , même si on perçoit périodiquement de grands élans de compassion collectifs , ou individuels , mais passagers .

S'ils ont lieu, c'est qu'il y a de la compassion . Mais elle n'est pas seule à l'oeuvre , toutes nos émotions agissent aussi .
Et puis, il y a des éducations qui y poussent plus que d'autres , et aussi les bagages personnels que nous amenons en naissant .
....quoi qu'il en soit , la bonne nouvelle , c'est que la compassion peut se développer .

                                      
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1048
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: La compassion

Message par Disciple laïc le Dim 10 Juin 2018, 16:10

Voila, la compassion peut se développer en effet, oui. C'est une des 4 illimités avec l'Amour, la Joie et l’Équanimité. C'est bien, c'est vrai, cela se cultive.  :\\'otasi:

En effet selon les société ou l'on grandit, on vous éduque plus dans le sens du bien collectif, de l'entraide, de la communauté, ou plus dans le sens de l'individualisme, du chacun pour soi, de la compétition. 

Et on nous fait davantage la publicité des réussites individuelles ici en France que de l'action au quotidien d'un important tissu associatif bénévole bienveillant. 

Toutefois Matthieu Ricard le rappelait dans un texte récemment, la compassion doit être guidée par la sagesse, car une compassion sans sagesse peut s'avérer franchement contre-productive. Je parle d'expérience personne. J'ai une mère convaincue depuis fort longtemps qu'elle sait mieux que moi ce dont j'ai besoin. Et cela fait... des dégâts dans notre relation, car elle ne m'écoute pas vraiment et régulièrement fait fi de ce que je dis. Au profit de ce qu'elle croit elle qui est mieux pour moi. 

Il y a bien des façons de faire preuve de compassion, mais pour cela il faut se décentrer de soi, de nos propres besoins, et sans parti pris être attentif aux besoin réels de l'autre. L'histoire du zen abonde en anecdote ou des maître ont usé de moyens pour le moins ... originaux, afin de faire faire un "bon" vers l'Eveil à un de leur disciple. Hors c'était aussi des actes de compassion. Insulter et se moquer d'un disciple trop fier par exemple pour briser son ego, lancer une sandale à la tête d'un autre. 

Non pas à ce que croyons qu'il a besoin selon nos propres critères mais ce dont lui a besoin vraiment. 

Et pour cela, l'écoute active de l'autre est un bon moyen. Une écoute qui cherche d'abord à écouter, à entendre vraiment ce que l'autre dit et ce qu'il ne dit pas. Et pour cela il faut cultiver le non-soi, la prise de distance vis à vis de nos petites voix intérieures. Faire silence dans sa tête pour que ce que dit l'autre puisse être entendu, vraiment. 

Il y a 2 semaines environ j'étais au boulot, dans une des salles du musée, il n'y avait pas trop de monde, alors nous papotions un peu une collègue gardienne et moi pour tromper l'ennui. Etant plus grand elle, quand elle me parlait, je me penchait un peu sur le coté et tendait l'oreille. A un moment, elle me demandait mon opinion sur quelque chose de personnel alors j'ai fait un effort d'attention, et elle a pris conscience que j'étais attentif à ses paroles, vraiment attentif, cela lui ai apparu tellement bizarre qu'elle s'est sentie perturbée et m'a dit quelque chose du genre : ça me perturba là parce que tu m'écoutes. 

Étonnant non ? La plupart du temps je crois qu'on entend ce que l'autre dit mais on ne l'écoute pas. C'est pourquoi quand soudain on se met vraiment à écouter... l'autre peut sentir un changement. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Invité
Invité

Re: La compassion

Message par Invité le Dim 10 Juin 2018, 17:08

Toutefois Matthieu Ricard le rappelait dans un texte récemment, la compassion doit être guidée par la sagesse, car une compassion sans sagesse peut s'avérer franchement contre-productive. Je parle d'expérience personne. J'ai une mère convaincue depuis fort longtemps qu'elle sait mieux que moi ce dont j'ai besoin. Et cela fait... des dégâts dans notre relation, car elle ne m'écoute pas vraiment et régulièrement fait fi de ce que je dis. Au profit de ce qu'elle croit elle qui est mieux pour moi. 


Ah oui, cet éternel enfer pavé de bonnes intentions dépourvues de sagesse ....de la part de proches ou de moins proches , qui nous disent ce qui est bon pour nous , font des démarches à notre place pour le choix de nos études , puis cherchent du travail à notre place , .... ceux qui prennent rendez-vous pour nous chez des médecins , ceux qui nous disent ce que nous devrions préférer , ce que nous devrions manger , qui nous ajoutent à la liste des invités à une fête où nous n'avons pas envie d'aller ....toujours pour notre bien , notre plus grand bien .... 


Et parmi ceux qui "écoutent," il y en a encore de ceux-là , qui ont de la patience , pour arriver à leurs fins , mais n'écoutent toujours pas les besoins des autres .


Bref y a du boulot .


Je crois que rester humble aide à ne pas tomber dans cette caricature que je viens de dresser 


Il vaut parfois mieux ne rien faire . Ou ne donner qu'un petit coup de pouce au bon moment au bon endroit ....là on a déjà un peu de sagesse ( il me semble) .

Contenu sponsorisé

Re: La compassion

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 20 Oct 2018, 21:18