Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Aujourd'hui à 20:34 par Disciple laïc

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Aujourd'hui à 10:46 par Mila

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Aujourd'hui à 10:28 par Pema Gyaltshen

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Aujourd'hui à 10:05 par Mila

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Sam 20 Oct 2018, 19:45 par Mila

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Lun 15 Oct 2018, 11:07 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Mer 10 Oct 2018, 18:53 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 01 Oct 2018, 16:21 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

» Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique
Lun 01 Oct 2018, 13:13 par indian

» Sentiment & Mort
Lun 01 Oct 2018, 10:58 par Mila

» Comment transmettre au monde contemporain la sagesse du Bouddha
Dim 30 Sep 2018, 22:02 par Disciple laïc

» Seven Wonders of the Buddhist World
Dim 30 Sep 2018, 10:16 par Mila

» VELUDVAREYYA-SUTTA
Sam 29 Sep 2018, 09:45 par Disciple laïc

» L'univers dans un grain de poussière - par le vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 28 Sep 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Science: La méditation pour guérir: la science s'en mêle
Ven 28 Sep 2018, 20:33 par indian

» Dilgo Khyentsé Rimpoché
Ven 28 Sep 2018, 19:06 par Pema Gyaltshen

» Liste des Bouddhas et Bodhisattvas féminines
Ven 28 Sep 2018, 14:40 par Mila

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Jeu 27 Sep 2018, 15:55 par indian

» Sagesse Ou || Non
Jeu 27 Sep 2018, 15:09 par LeDerrnierLoup

» Deux niveaux de lecture
Jeu 27 Sep 2018, 13:58 par indian

» Sentiment à effacer
Jeu 27 Sep 2018, 09:10 par LeDerrnierLoup

» Se libérer des quatre attachements
Jeu 27 Sep 2018, 08:23 par Mila

» Les questions inutiles (CULAMALUNKYA-SUTTA)
Jeu 27 Sep 2018, 08:16 par Disciple laïc

» Ramana Maharshi, un témoignage
Mar 25 Sep 2018, 21:23 par Mila

» L'armée américaine veut tester une théorie folle pour envoyer une fusée dans l'espace sans carburant
Mar 25 Sep 2018, 10:11 par Vyathita

» Education des enfants aux faits religieux
Lun 24 Sep 2018, 20:44 par indian

» Ou est celui qui s'interroge ?
Lun 24 Sep 2018, 20:43 par indian

» Genius of the Ancient World part 1/3 : Buddha
Lun 24 Sep 2018, 13:23 par Disciple laïc

» Les Soi et le Pas-Soi - 1ère et 2ème partie
Lun 24 Sep 2018, 12:14 par Disciple laïc

» L’Institut d’Etudes Bouddhiques – IEB - à Paris
Lun 24 Sep 2018, 12:02 par Disciple laïc

» Dhammapada
Lun 24 Sep 2018, 11:49 par Mila

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Dim 23 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» Sommes nous sûres de comprendre correctement ?
Dim 23 Sep 2018, 13:20 par indian

» Fête du nouvel an thaï au Wat Thammapathip de Moissy-Cramayel, Val de Marne
Dim 23 Sep 2018, 12:26 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 44 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97650 messages dans 11242 sujets

Nous avons 4253 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Coala

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7488)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2417)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente

Message par Disciple laïc le Lun 30 Juil 2018, 07:00

Sogyal Rinpoché, le Lama fondateur du centre bouddhiste Lerab Ling à Roqueredonde près de Lodève dans l'Hérault, est accusé d’agressions physiques et sexuelles par d’anciens adeptes.

L'enquête de Laurent Beaumel et Sylvie Bonnet







Extrait de la fiche wikipédia consacré à Sogyal Rinpoché




En juillet 2017, le magazine Marianne publie une lettre signée de huit des plus proches disciples de Sogyal Rinpoché — tous membres de Rigpa de longue date, nombre d'entre eux y occupant des postes importants — détaillant les violences, menaces et abus sexuels dont ils ont été témoins de la part de ce dernier. Ce document avait été diffusé sur internet quelques jours auparavant et mettait aussi en cause son train de vie dispendieux, qu'il entretient en détournant des dons. Elle avait été envoyée à 2 000 étudiants consécutivement à un piratage informatique.

Appelé à s'exprimer sur cette lettre collective, Matthieu Ricard, qui a, selon Elodie Emery, adoubé Sogyal Rinpoché à l'ouverture de son centre en 2008, soutient la véracité de ces témoignages et qualifie les comportements de Rinpoché d'« inadmissibles, du point de vue de la morale ordinaire et à plus forte raison de l’éthique bouddhiste, notamment du fait que les comportements incriminés ont été sources de nombreuses souffrances ». Toutefois, Matthieu Ricard, remarquant que Marianne ne publie que les extraits négatifs en omettant des points ouvrant à une vision plus juste, décide de rendre publique sa lettre dans sa totalité.

Le 1er août, lors d’une conférence au Ladakh, en Inde, le dalaï-lama, abordant le problème des inconduites dans les congrégations bouddhistes, a évoqué la situation de Sogyal Rinpoché en ces termes : « Sogyal Rinpoche, my very good friend. Now he is disgraced ». Le 3 août, l'Union bouddhiste de France suspend Rigpa France et Rigpa Lérab Ling de la liste de ses membres.

Sogyal Rinpoché annonce le 11 août qu'il démissionne de la direction spirituelle de Rigpa, laissant celle-ci à un groupe d'anciens étudiants et de lamas tibétains.



Lettre de Matthieu Ricard


Point de Vue


29 juillet 2017


À la suite de la récente lettre envoyée par des disciples proches de Sogyal Rinpoche à propos de son comportement, j’ai été contacté par plusieurs médias. Je n’avais pas l’intention d’intervenir, estimant n’être nullement qualifié pour cela, mais on m’a fait valoir que ne pas répondre revenait à approuver tacitement les actes en question. J’ai donc fait de mon mieux pour rappeler le point de vue de la tradition bouddhiste sur la relation entre le disciple et le maître spirituel. La revue Marianne a publié des extraits de la lettre que je leur avais envoyée en réponse à leur demande. Ces extraits rassemblent les points négatifs que j’ai exprimés, mais laissent de côté ce qui permettait de présenter une vision juste des choses. Bien que n’ayant aucun goût pour la polémique et désirant finir mes jours tranquilles en les consacrant à la pratique spirituelle, il me semble donc opportun de rendre public la totalité des points de vue que j’ai envoyés à la presse par l’intermédiaire de mon éditeur.

Concernant la lettre récente envoyée à Sogyal Rinpoche, je ne saurais juger des intentions de Sogyal Rinpoche et ne saurais dire s’il avait sciemment l’intention de nuire à ses disciples. Mais je n’ai non plus pas de raison de douter de la véracité des faits décrits dans cette lettre et des témoignages de ceux ou celles qui ont décrit les abus qu’ils ont subis. Je connais deux des auteurs et considère que leur parole est fiable. Les comportements décrits dans cette lettre et dans d’autres témoignages passés sont à l’évidence inadmissibles, du point de vue de la morale ordinaire et à plus forte raison de l’éthique bouddhiste, notamment du fait que les comportements incriminés ont été sources de nombreuses souffrances.

Je suis allé trois fois à Lerab Ling, non pas à titre personnel, mais pour servir d’interprète au Dalaï-lama et à un autre enseignant tibétain. Ces courtes visites ne m’ont pas permis de prendre la mesure de ce qui se passe habituellement à Lerab Ling. Je ne suis donc pas quelqu’un « de l’intérieur » et, comme beaucoup d’autres, j’ai pris connaissance de la situation par l’intermédiaire des témoignages qui ont été rendus publics.

Les enseignements du bouddhisme décrivent sans ambiguïté les caractéristiques d’un maître spirituel authentique et celles d’un maître qui, au contraire, n’est pas qualifié (Voir les quelques citations qui figurent en fin de texte). Au disciple, il est recommandé de ne pas se confier à un maître avant de l’avoir minutieusement examiné, de loin d’abord, en s’informant auprès de tierces personnes, puis de près en vérifiant par soi-même si l’opinion que l’on s’est faite est conforme à la réalité. Il est même conseillé d’attendre plusieurs années avant d’accorder à un maître son entière confiance et de suivre ses enseignements. On ajoute que se confier à un maître non qualifié revient à absorber du poison.

Le Dalaï-lama n’a cessé de conseiller, aux Orientaux comme aux Occidentaux, de mûrement réfléchir avant d’étudier auprès d’un maître, pour éviter de le regretter amèrement si les choses tournent mal. Il a également dit à maintes reprises que si un supposé maître se comporte à l’opposé de ce qui est enseigné dans les textes, et si en particulier il se conduit de façon nuisible à l’égard de ceux qui l’entourent, il incombe aux disciples de dénoncer ses agissements.

Le fait que de nombreux maîtres authentiques ont enseigné à Lerab Ling est en soi une excellente chose pour tous ceux qui y ont participé. D’autre part, les enseignements de Sogyal Rinpotché, de même que son livre, Le livre tibétain de la vie et de la mort , ont été très utiles à de nombreuses personnes. Cela ne peut cependant excuser d’aucune façon les comportements néfastes qu’il a pu avoir par ailleurs.

Une fois que le disciple estime qu’un maître est authentique, il est en revanche normal qu’il lui accorde sa confiance, de la même façon qu’un apprenti alpiniste ne peut que faire confiance à un guide de montagne expérimenté. Cette confiance doit bien sûr reposer sur des raisons valables et non sur une foi aveugle. Une fois que le disciple, après avoir mûrement examiné un maître, est absolument certain que ce dernier est parfaitement authentique, il doit, s’il souhaite progresser sur la voie, faire preuve envers lui d’une foi entière qui transcende les ratiocinations du scepticisme. Il est comme l’apprenti alpiniste qui, une fois engagé dans une ascension, ne peut que faire confiance au premier de cordée, sans constamment mettre en doute chacune de ses instructions.

Il faut également savoir que le bouddhisme n’est pas organisé de façon hiérarchique comme c’est le cas, par exemple, dans l’Église Catholique où les prêtres doivent répondre de leur conduite devant les évêques, les cardinaux et, au sommet de la pyramide, devant le Pape. Les écoles du bouddhisme qui sont apparues dans différents pays sont indépendantes. Au sein même du bouddhisme tibétain, les patriarches des quatre écoles principales sont considérés comme des autorités spirituelles que l’on respecte, mais ils n’interviennent pas dans le fonctionnement et la conduite des monastères, qui sont administrés de façon autonome.

Parmi les maîtres tibétains, le Dalaï-lama est, à l’évidence, celui qui est le plus unanimement respecté. Les enseignements et les conseils qu’il donne sont de profondes sources d’inspiration mais ne sont pas des ordres. Personne ne vient vérifier dans tel ou tel monastère si ses conseils sont mis ou non en pratique. Qui plus est, il existe maintenant des milliers de centres bouddhistes dans le monde, tous indépendants les uns des autres. Seuls ceux qui vivent sur place ou les fréquentent régulièrement sont aptes à témoigner quand des actes contraires à l’enseignement du Bouddha sont commis.

Ce qui tient lieu de garde-fou dans ce domaine, ce sont les enseignements, comme ceux que je joins ci-dessous, qui décrivent de façon claire les qualités des maîtres spirituels à suivre et les défauts de ceux qu’il faut éviter.

J’ai eu l’occasion de vivre sept ans auprès d’un grand maître, Kangyour Rinpotché, et douze ans auprès d’un autre, Dilgo Khyentsé Rinpotché, et je n’ai jamais été témoin d’une seule parole ou d’un seul acte susceptible de nuire aux autres. Chez ces deux maîtres, le messager et le message ne faisaient qu’un. Il y avait une cohérence parfaite de chaque instant entre ce qu’ils étaient et les idéaux qu’ils enseignaient.

Si jusqu’à présent le Dalaï-lama n’a pas réagi publiquement aux témoignages concernant Sogyal Rinpotché, ce n’est pas, comme on l’a parfois suggéré, pour des raisons financières ou pour protéger le bouddhisme. Ceux qui ont avancé la première hypothèse n’ont pas fait correctement leur travail de recherche. Sinon, ils auraient appris que le Dalaï-lama n’accepte jamais le moindre argent lorsqu’il enseigne. À la fin de chaque enseignement, les comptes sont lus en public par les organisateurs, et si les sommes reçues excèdent les dépenses, elles sont offertes à des organisations humanitaires choisies en consultation avec le Dalaï-lama et son entourage.

Ce n’est pas non plus pour « protéger » l’image du bouddhisme. Le Dalaï-lama déclare souvent qu’il est ouvert, sans la moindre restriction, à toute forme d’enquête le concernant, parce qu’il n’a rien à cacher et qu’une personne intègre doit se comporter de manière irréprochable, en public comme en privé. Il se considère avant tout comme un être humain, et en second lieu comme un moine bouddhiste qui prend à cœur de respecter ses vœux, celui d’honnêteté et de franchise en particulier. Je sais, pour l’avoir servi pendant vingt-cinq ans, qu’il est véritablement allergique à toute forme de duplicité et d’hypocrisie. Mais ce n’est pas son rôle d’aller faire la police sur les cinq continents. Il ne peut que servir de référence en enseignant et en incarnant clairement ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour être un pratiquant du bouddhisme digne de ce nom.

Par ailleurs, l’éditorialiste de Marianne m’a interrogé sur un don fait en 2015 par les centres Rigpa à l’association humanitaire Karuna-Shechen que j’ai co-fondée. Vérification faite, nous avons effectivement reçu un don ponctuel de 5 426 euros, résultant d’une collecte en faveur des victimes des tremblements de terre qui avaient frappé le Népal. Nous avons reçu des centaines de dons du monde entier qui nous ont permis d’aider 200 000 personnes dans 620 villages.

Je ne suis en aucune façon le porte-parole du bouddhisme en France. Je ne suis pas non plus un conseiller de Sa Sainteté le Dalaï-lama, mais son humble disciple et son interprète pour la langue française.

Je serai pendant quelque temps sans moyens de communiquer et suis soulagé de m’extraire de controverses médiatiques qui alimentent principalement l’animosité et la souffrance et auxquelles je n’ai rien de plus à ajouter.

Matthieu Ricard, moine bouddhiste.


[Extraits d’une description traditionnelle des qualités des maîtres authentiques et des défauts des maîtres non qualifiés, résumés et adaptés à partir du Trésor des précieuses qualités de Jigmé Lingpa (1729-1798), commenté par Kangyour Rinpotché (1898-1975), Éditions Padmakara.


« Le maître spirituel qui réunit toutes les qualités représente la sagesse et la compassion de tous les bouddhas. Il est la racine de tous les accomplissements. Il agit pour le bien de tous. Il est comme une pluie bienfaisante qui éteint le brasier du karma et des émotions négatives. Comme la lune et le soleil, il dissipe les ténèbres de l’ignorance. Comme la terre il supporte tout. Comme un père et une mère, il aime tous les êtres également. Sa compassion est vive comme un grand fleuve. Sa joie est inébranlable comme le roi des monts, et il est impartial, à l’image du nuage de pluie qui ne choisit pas où il déverse son eau.]

« Le maître qui réunit toutes les qualités du Dharma suprême, on le rencontre bien peu par ces temps de décadence ! Sur le sol d’une éthique pure, il a irrigué son esprit avec l’eau de l’étude et de la grande compassion. Il peut dispenser les enseignements, car son esprit est apaisé et libéré. Avec son incommensurable compassion il n’a qu’un seul souci : aider les autres. Il a peu d’activités mondaines et pense au Dharma avec assiduité. Le samsara le lasse profondément, et il inspire autrui à éprouver le même sentiment. Celui qui prend appui sur un tel maître deviendra vite un être accompli.

« Quant aux faux maîtres, certains sont comme des brahmanes qui craignent de perdre leur résidence et leur position, d’autres sont habiles à parler mais ne sont pas plus capables de transformer en bien l’esprit de leurs disciples qu’une meule en bois de moudre du grain. D’autres encore, qui n’ont rien de plus que les êtres ordinaires, s’attribuent inconsidérément les qualités que certains, dans leur foi aveugle, voient en eux. Fiers des offrandes qu’on leur fait et du respect qu’on leur manifeste, ces maîtres ont tout de la grenouille au fond d’un puits, qui pense que son puits est aussi vaste que l’océan qu’elle n’a jamais vu. D’autres enfin n’ont que peu étudié et ne font aucun cas de leurs vœux et de leurs liens spirituels. Ils ont l’esprit vil mais se conduisent comme s’ils avaient atteint les états spirituels les plus élevés.

« Auprès de ces guides déments dont la corde de l’amour et de la compassion a été tranchée, les actes nuisibles ne peuvent que croître.

« D’autres, enfin, n’ont pas plus de qualités que les gens ordinaires et ignorent l’esprit d’Éveil altruiste. Se confier à eux pour leur seul renom serait une grave erreur. C’est comme si, pour traverser l’océan, on s’en remettait à un capitaine de navire aveugle. Se tromper de la sorte nous fera errer dans les ténèbres les plus profondes.

«Celui qui accorde imprudemment sa confiance à un maître sans vérifier minutieusement s’il est authentique gaspillera l’ensemble de ses vertus, et les libertés qu’il avait pour une fois acquises seront perdues. Il est comme un être qui a pris pour une corde un serpent venimeux. »]


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente

Message par Disciple laïc le Lun 30 Juil 2018, 09:38

His Holiness the Dalai Lama calls Sogyal Rinpoche "disgraced" and stresses that nobody should follow the teachings of any lama without question - not even from himself - stressing that they must live up to the teachings of Buddha and what society expects. He also reiterates his advice from 1993 that lamas who behave badly should be exposed in the media



Translation in english :


An individual lama’s disgrace doesn’t matter, but it gives a very bad impression about a monastery or a monk. Very bad. So we must pay more attention.


You should not say, “This is my guru. What guru says I must follow.” That’s totally wrong! Buddha himself mentioned, “You must examine my teaching”. Similarly if one particular lama says something, you examine whether this goes well according to Buddhaʻs teaching or according to the circumstances in society. Then you must follow. If the lama says something; if you investigate and it’s not proper, then you should not follow the lama’s teaching. Even Dalai Lama’s teaching; if you find some contradiction you should not follow my teaching.


As far as Gelugpa is concerned, Lama Tsonghkapa clearly mentioned; if a lama teaches something that is against the dharma it should be avoided and opposed. If the lama’s teaching is in accord with the dharma it should be followed, if it is in discord with the Dharma it should not be followed.




_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Invité
Invité

No comments

Message par Invité le Lun 30 Juil 2018, 14:21

https://behindthethangkas.files.wordpress.com/2018/07/mary-finnigan-lenvers-des-thangkas-mise-c3a0-jour-2018.pdf

La question qui se pose est de savoir si l'on sera capable d'en tirer les leçons, et de passer à "autre chose" dans nos contrées, ... ou pas !
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1052
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente

Message par Disciple laïc le Lun 30 Juil 2018, 15:13

Oh oui (et non), un information chasse l'autre :\\'otasi: , on oubli vite (en politique en tout cas la plupart des français ont la mémoire courte et sur les drames internationaux aussi), mais sans forcément tirer les leçons hélas . Donc, c'est mitigé. 

D'après ce que j'ai cru comprendre Mme Daspance, qui a déjà écrit un livre polémique sur le sujet l'année dernière prévoit dans sortir un autre dans la même veine. Après je n'ai pas confirmation. Wait and see. 

Précisant que je ne cherchais nullement à retourner le couteau dans la plaie. La toute première communauté bouddhique vers laquelle je me suis tourné, j'ai du m'en détourné lorsque j'ai découvert que son fondateur avait aussi eu des problèmes de moeurs avérés dans le passé. C'est pénible, surtout quand on débute dans la pratique. 

C'est juste Youtube qui m'a proposé cela, et j'ai trouvé autour les intervention écrites de Matthieu Ricard et vidéo de sa Sainteté le Dalaï Lama, cela permet de mettre les points sur les I. Au cas ou il y aurait des doutes. Au moins ce n'est pas du "oui dire", ce sont les propos des intervenants eux-mêmes. 

Désolé si cela en a dérangé certains. C'était pas le but. 


"Nulle n'échappe au blâme, pas même le Bouddha". 

J'ai justement en réserve un petit livre sur la "Folle Sagesse" que je dois lire pour m'informer. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Invité
Invité

Re: Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente

Message par Invité le Dim 05 Aoû 2018, 18:32

Hild-Rik a écrit:https://behindthethangkas.files.wordpress.com/2018/07/mary-finnigan-lenvers-des-thangkas-mise-c3a0-jour-2018.pdf

La question qui se pose est de savoir si l'on sera capable d'en tirer les leçons, et de passer à "autre chose" dans nos contrées, ... ou pas !


Et bien , Hild-Rik, je pense que la réponse est non, malheureusement .

J'ai vu en Bourgogne , une situation du même genre que ce qui s'était passé avec sogyal rimpoche .

Les lamas résidents ont commis des abus . Quand le jeune Kalu Rimpoché est venu, beaucoup sont venus lui raconter ce qui se passait .
Mais avant cela, celui qui se risquait à dénoncer se faisait rabrouer . Il a fallu un mouvement collectif avec un grand maître tout frais arrivé de Sonada , pour que la situation change .

Actuellement , il y a d'autres sogyal rimpoché , et quand on dit quelque chose , et bien on se fait toujours rabrouer . 

D'où ma conclusion que je répète encore une fois : si vous avez l'impression que quelque chose cloche autour d'un lama, fuyez , même si vos meilleurs amis prétendent que tout va bien , qu'il est merveilleux , et "qui êtes-vous pour juger? " , etc .....

Et ici, autour de sogyal rimpoche, je trouve toutes ces interventions d'après coup tellement politiques . Chacun veut assurer le monde qu'il condamne ses actes .
Le monde médiatique veut cela .
Mais personne n'a bronché avant que quelques personnes courageuses décident de déposer plainte .
Et la plupart des lamas qui passent là où de tels actes ont lieu n'en savent rien . Puis leur venue est présentée comme une preuve que tout va bien, tout est normal .
avatar
Invité
Invité

Des "transmissions" orales du Dharma ...

Message par Invité le Lun 06 Aoû 2018, 09:28

Bonjour,
Oui, j’ai bien connu tout ça fin des années 80 début 90, c’est d’ailleurs une des raisons majeure pour lesquelles j’ai pris le « large », car il n’y avait plus moyen d’avoir un “suivi fiable” avec les maîtres authentiques de valeurs pour les personnes qui avaient une vie professionnelle et des “obligations familiales” et autres … 
Ce faisant tout cela devenait très dangereux, et si cette ambiguïté devait perdurer par chez nous aujourd'hui, il est à craindre des suites très néfastes … 

« MANUEL DE LA TRANSPARUTION IMMÉDIATE » 
LES QUALITÉS DU DISCIPLE
L'essence du cœur et permets-lui de la propager*. 
Pieux, doué de discernement, de compassion et de générosité, 
Stable, courageux dans sa pratique, [gardant le] samaya et bien versé dans l'Écriture,
D'esprit ouvert, capable de garder un secret, d'une intelligence aiguë, 
Point hypocrite, percevant [les choses] purement, ayant confiance en [son] maître,
N'ayant guère de vues erronées, [mais] très ferme et courageux, 
Obéissant aux ordres du maître, dégoûté [du samsàra], doté de la pensée de l'Éveil : S'il se trouve un tel disciple, tu lui confieras ce Dharma*. 
Si les instructions n'étaient pas conférées à un tel disciple supérieur, le profond trésor de l'esprit deviendrait inutile ; la continuité de la transmission textuelle et de la transmission de l'enseignement oral ayant sombré, cela contrarierait les divinités et les dâkini. On tomberait dans la faute de délaisser le bien des migrants ; cela occasionnerait donc des fautes, telles que déchoir dans le Petit Véhicules. 
Selon le [texte] précédent : 
Si l'on n'enseigne point à celui-là [le rDzogs chen], quoiqu'on le lui eusse pu conférer,
Le précieux trésor du Dharma sombrera, hélas ! 
Si on ne l'enseigne pas quand le moment est venu, 
Il y aura des imperfections, dont une déchéance à l'égard du Mahâyâna, du fait de la chute [qui consiste à] détruire ce qui est utile aux migrants, hélas ! 
Si l'on n'est pas au nombre de ceux [qui sont doués] de ces qualités, et que l'on possède les défauts qui leur sont opposés, alors on est appelé un mauvais réceptacle.

Selon la Sphère de clarté :
Le disciple qui n'est pas un réceptacle convenable 
Manque de discernement, [mais il est] hypocrite et impudent ; 
Beau parleur, [il est] avare et fallacieux ; 
Il contrevient aux commandements du maître, et il cherche querelle à ceux qui sont bons [envers lui]. 
Ne voyant pas les qualités, il imagine des défauts; 
Vile est son ascendance ainsi que son tempérament ; 
Ingrat, plein de jactance, 
Inconstant dans l'observance des vœux et samaya, 
Le disciple mal examiné est pour le maître un ennemi.

N'exposez donc pas les préceptes qui font mûrir et libèrent à de tels disciples défectueux. 
Selon le [texte] précédent : 
À des individus qui ne pratiquent pas, 
Il ne faut ni [conférer] la consécration de la grande complétude, 
Ni enseigner les préceptes absolus : 
En particulier, parmi ces réceptacles impropres, ne donnez pas les préceptes à ceux qui, ne les pratiquant pas, ne se soucient que des buts de cette vie, [à des êtres] de concupiscence, qui se complaisent dans l'accumulation des livres. 
---
* C'est-à-dire de l'enseigner à son tour, quand le moment sera venu. 
**. Chos bka' gtad : implique non seulement que l'enseignement est donné par le maître à son disciple, mais qu'il le lui lègue entièrement, qu'il lui en impartit la charge, au moins après sa propre mort.
p. 56-57

https://www.babelio.com/livres/Arguillere-Manuel-de-la-transparution-immediate/1060283

avatar
Invité
Invité

Re: Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente

Message par Invité le Lun 06 Aoû 2018, 11:36

Tu fais bien de ramener l'attention sur les disciples .

Ce texte que tu cites parle surtout du disciple qui sera le futur détenteur de la lignée , qui la transmettra à son tour au disciple parfait . Un peu comme Tilopa,Naropa,Marpa, Milarepa, Gampopa ....
Mais tous les autres disciples peuvent y prendre de la graine .
A chacun de voir quelles caractéristiques lui correspondent , et d'y travailler 

                                                         

Contenu sponsorisé

Re: Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 23 Oct 2018, 22:32