Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Aujourd'hui à 16:17 par Admin

» Pourquoi je suis ici
Aujourd'hui à 11:04 par Ortho

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Aujourd'hui à 11:01 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 08:21 par vaygas

» Toc Toc Toc
Hier à 19:02 par michael19711

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Hier à 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 36 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 34 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Admin, Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97995 messages dans 11284 sujets

Nous avons 4266 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est antoguerre

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2447)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Le Discours sur la jeunesse et le bonheur

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1097
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Le Discours sur la jeunesse et le bonheur

Message par Disciple laïc le Lun 03 Déc 2018, 22:21




Le Discours sur la jeunesse et le bonheur



Voici ce que j’ai entendu alors que le Bouddha séjournait au monastère de la Forêt de Bambous près de la ville de Rajagrha. Cette fois-ci, tôt le matin, un bhikshu s’approcha des bords de la rivière, enleva ses robes, les laissa sur la berge et entra dans la rivière pour se baigner. Après son bain, il sortit de la rivière, monta sur la berge, s’habilla d’une seule robe et attendit d’être sec. A ce moment, un deva au corps entouré de lumière apparut, éclairant le bord de la rivière.



Le dieu dit au bhikshu :



«  Vous êtes devenu moine récemment, vos cheveux sont encore noirs, vous êtes très jeune. Normalement en ce moment vous devriez être parfumé, paré de pierres précieuses et de guirlandes de fleurs de façon à pouvoir apprécier les cinq sortes de plaisirs des sens. Mais vous avez abandonné ceux que vous aimez et tourné le dos à la vie mondaine. Vous souhaitez endurer une vie solitaire, vous avez rasé votre chevelure et votre barbe, revêtu la robe monastique, placé votre foi dans la vie monacale et l’apprentissage de la voie du Dharma. Pourquoi avez vous abandonné les plaisirs du moment présent pour chercher les plaisirs qui appartiennent au monde intemporel ?



Le bhikshu répondit :



« Je n’ai pas abandonné les plaisirs du moment présent pour chercher les plaisirs du monde intemporel. J’ai abandonné les plaisirs non appropriés pour les vrais plaisirs du moment présent. »



Le dieu demanda :



«  Comment abandonne-t-on les plaisirs non appropriés pour arriver aux véritables plaisirs du moment présent ? »



Le bhikshu répondit :



« Le Très Honoré a enseigné qu’il y a peu de douceur et beaucoup d’amertume dans la joie associée aux désirs non appropriés des sens ; ses bénéfices sont minimes mais sa capacité à conduire au désastre est grande. Maintenant, alors que je m’établis dans le Dharma qui est à ma disposition ici et maintenant, je suis capable d’abandonner le feu des afflictions ( klésas ) qui nous enfièvre. Le Dharma est disponible ici et maintenant, est hors du temps, nous invite à venir et à prendre connaissance de lui. Il doit être expérimenté par chaque personne par elle-même. C’est ce que veut dire abandonner les plaisirs non appropriés pour atteindre le plaisir du moment présent. »


Le dieu demanda à nouveau au bhiksu :



«  Pourquoi le Très Honoré dit-il que dans les plaisirs non appropriés des désirs sensuels il y a peu de douceur et beaucoup d’amertume, que ses bénéfices sont minimes mais que leur capacité à conduire au désastre est grande ? Pourquoi dit-il que si nous nous établissons dans le Dharma disponible ici et maintenant nous sommes capables d’abandonner le feu des afflictions qui nous enfièvre ? Pourquoi dit-il que ce Dharma appartient au moment présent, est en dehors du temps, nous invite à venir, à en prendre connaissance et est disponible ici et maintenant, réalisé et expérimenté par chaque personne par elle-même ? »



Le bhiksu répondit :



«  Je ne suis ordonné que depuis deux ou trois ans. Je ne suis pas capable d’expliquer de manière complète les enseignements corrects et les préceptes proclamés par le Très Honoré. A présent, le Très Honoré vit près d’ici dans la Forêt de Bambous. Vous pourriez aller le voir et lui présenter vos questions. Le Tathâgata vous enseignera le vrai Dharma que vous recevrez et pratiquerez de la manière jugée convenable par vous-même. »



Le dieu répondit :



«  Vénérable bhikshu, à ce moment le Tathâgata est entouré de dieux très puissants et influents. II serait difficile d’avoir la possibilité de l’approcher et de lui poser des questions sur le Dharma. Si vous voulez bien approcher le Tathâgata de ma part et lui poser mes questions, j’irai avec vous. »



Le bhiksu répondit :



«  Je vous aiderai. »



Le dieu dit :



« Alors, je vous suivrai. » 




Le bhiksu se rendit où le Bouddha résidait, inclina la tête et se prosterna devant le Bouddha, puis recula un peu et s’assit sur le côté. Il répéta au Bouddha la conversation qu’il venait d’avoir avec le dieu et dit ensuite :



«  Très Honoré, si ce dieu n’était pas sincère il ne serait pas présent ici avec moi. »



À ce moment, on entendit la voix éloignée du dieu qui dit :


«  Révérend moine, je suis là, je suis là. »




Le Très Honoré récita immédiatement le gâtha suivant:



«  Au sujet des objets du désir, les êtres manifestent des perceptions fausses
C’est pour cela qu’ils sont prisonniers des désirs
Parce qu’ils ne savent pas vraiment ce qu’est le désir,
Ils s’engagent sur un chemin de mort. »




Alors le Bouddha demanda au dieu :



«  Comprenez-vous ce gâtha ? Si vous ne l’avez pas compris dites-le. »



Le dieu s’adressa au Bouddha :



«  Je n’ai pas compris Très Honoré. » 




Le Bouddha récita un autre gâtha au dieu :



«  L’esprit qui ne désire pas ne naîtra pas.
Si vous connaissez la vraie nature du désir,
Quand il n’y a ni désir ni perception basée sur lui,
Alors personne ne pourra vous tenter. »




Le Bouddha lui demanda :



«  Avez-vous compris ce gâtha ? Sinon vous devez le dire. »



Le dieu s’adressa au Bouddha :


«  Je n’ai pas compris Très Honoré. Je n’ai pas compris Très Honoré. » 



Le Bouddha récita un autre gâtha au dieu :


«  Si vous vous pensez plus important, moins ou égal
Vous causez alors de la division
Quand ces trois complexes sont transformés
Alors rien ne peut plus agiter votre mental »




Alors le Bouddha lui demanda :



« Avez-vous compris ce gâtha? Sinon vous devez le dire. »



Le dieu s’adressa au Bouddha :



«  Je n’ai pas compris Très Honoré. Je n’ai pas compris Très Honoré. » 




Le Bouddha récita un autre gâtha au dieu:



«  Mettant fin au désir, transformant les trois complexes
Notre mental s’arrête, nous n’avons rien à chercher ailleurs
Nous mettons de côté toute affliction et peine,
de cette vie et des vies à venir »




Ensuite le Bouddha lui demanda :



«  Avez-vous compris ce gâtha ? Sinon vous devez le dire. »



Le dieu s’adressa au Bouddha :



« J’ai compris Très Honoré, j’ai compris Très Honoré. »



Le Bouddha avait terminé l’enseignement. Le dieu était enchanté de ce qu’il avait entendu et pratiquant selon ces enseignements, disparut sans laisser de trace nulle part.

PS : il y a un passage que je me suis permis de corrigé car à mon avis il y avait erreur de traduction et cette erreur menait à un contre sens. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 

    La date/heure actuelle est Sam 15 Déc 2018, 16:46