Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Les posteurs les plus actifs du mois

Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:27 par manila

» Dhammapada
Hier à 16:23 par vaygas

» Présentation
Hier à 16:10 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Dim 25 Juin 2017, 09:15 par manila

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Stéphane Arguillère
Jeu 22 Juin 2017, 20:12 par manila

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Mer 21 Juin 2017, 17:27 par Admin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 18 Juin 2017, 09:45 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» Présentation
Lun 12 Juin 2017, 15:03 par manila

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Ven 09 Juin 2017, 09:19 par Ortho

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Prensentation
Dim 04 Juin 2017, 21:18 par seve

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Présentation
Dim 28 Mai 2017, 18:24 par vaygas

» Presentations
Dim 28 Mai 2017, 10:20 par Akana

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Ven 26 Mai 2017, 16:16 par Admin

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 21 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92458 messages dans 10769 sujets

Nous avons 4054 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Kitsunetsuki


La nature douloureuse du samsara de Kalou Rinpotché

Partagez
avatar
Karma Ju
Invité

La nature douloureuse du samsara de Kalou Rinpotché

Message par Karma Ju le Dim 04 Nov 2007, 17:48

Bien comprendre le karma et se servir de cette compréhension pour se détourner du samsara implique que l'on perçoive comment il engendre les souffrances des six classes d'êtres. La quatrième réflexion préliminaire nous conduit à prendre conscience de ces souffrances, à nous imprégner à l'idée que le samsara est défectueux par nature, car il n'échappe jamais au jeu de la souffrance.

Souffrances des Mondes Inférieurs


Les enfers constituent le monde le plus douloureux qui existe. On décrit traditionnellement dix huit sorte d'enfers, huit grands enfers brûlants, huit grands enfers glacés, les enfers périphériques et les enfers occasionnels, qui se distinguent par la variété et l'intensité des tourments éprouvés. Karmiquement, les enfers son principalement provoqués par la haine et la colère ainsi que par l'acte de tuer. de nombreuses autres causes peuvent cependant aussi les engendrer.

Les esprits avides, deuxième des six mondes, sont affligés d'un très grand nombre de souffrances dont la principale est d'être continuellement tourmentés par une faim et une soif insatiables. Le vol et la possessivité sont les causes qui conduisent à y renaître.

Les animaux se répartissent en animaux visibles et animaux invisibles, comme les nagas. La renaissance dans le monde animal est induit par l'aveuglement, plus particulièrement par l'absence de perspectives spirituelle et le refus de la validité de la loi du karma. Enfers, esprits avides et animaux constituent les trois mondes inférieurs.

Souffrances des Mondes Supérieurs


Les hommes forment le premier des trois mondes supérieurs. Les souffrances, pour être moins intenses, n'en sont pas moins présentes. On en compte quatre principales : la naissance, la vieillesse, la maladie et la mort. Celles-ci sont cependant accompagnées d'une nombreuse suite, notamment, les souffrances de ne pas obtenir ce que l'on veut, d'être dépossédé de ce que l'on possède, d'être séparé de ceux qu'on aime et d'être associé à ceux qu'on aime pas. Les textes répertorient et décrivent en détail toutes les difficultés que rencontrent les humains, mais notre propre expérience suffit à nous en donner une idée vivante et précise.

Quant aux demi-dieux et aux dieux, ils souffrent pour les premiers de querelles et de conflits continuels et, pour les seconds, de la chute et de la transmigration.

Si nous ne tirons pas maintenant profit de notre précieuse existence humaine, il nous sera impossible de progresser vers les mondes supérieurs et vers la libération. Nous resterons inéluctablement prisonniers du samsara. Nous en prendrons conscience en connaissant les souffrances des différentes classes d'êtres et plus encore en observant les nôtres et celles des personnes qui nous entourent. Voyant que, dans le samsara, personne n'échappe à la souffrance, nous nous tournerons vers le Dharma avec beaucoup d'énergie.

La Souris et la Turquoise


Langri Tangpa, un très grand Lama du Tibet, pensait continuellement aux souffrances des êtres prisonniers du samsara si bien que personne ne l'avait jamais vu rire, ni même sourire. Il avait gagné le surnom de "Langri Tangpa grise mine". Au cours d'un rituel, il procédait à une offrande de mandala est il avait posé devant lui la base sur laquelle était placée, au milieu des grains de riz, une grosse turquoise. Une souris vint à passer par là et, plutôt que de choisir le riz, voulut emporter la turquoise. Mais la turquoise était grosse, la souris était petite, si bien qu'elle ne parvenait pas à ses fins. Après diverses tentatives, elle poussa un cri perçant ; aussitôt, une autre petite souris vint à la rescousse. La première souris se mit à pousser, la seconde à tirer, de sorte qu'elles réussirent à dérober la pierre bleue. Langri Tangpa fut si amusé par ce spectacle qu'il éclata de rire. Un disciple qui ne se trouvait pas loin n'en crut pas ses oreilles : son maître avait ri, lui qu'on avait jamais entendu rire de sa vie ! Qu'est-ce qui avait provoqué un événement si extraordinaire ? Il ne put se retenir d'aller le demander à Langri Tangpa. Deux petites souris ce sont associées pour emporter une grosse turquoise, répondit celui-ci. C'était si drôle !

Trois Erreurs



En tant qu'êtres ordinaires, nous commettons trois erreurs fondamentales sur le monde :

  • nous prenons pour permanent ce qui est impermanent ;
  • nous prenons pour bonheur ce qui est souffrance ;
  • nous prenons pour réel ce qui est irréel, tous les phénomènes n'étant qu'une projection de l'esprit, dénués de réalité en eux-mêmes.
Ces trois erreurs, nous empêchent de nous détourner du samsara. Se pénétrer des quatre réflexions que nous venons d'aborder nous permet au contraire de comprendre son caractère vain et de nous tourner vers la Libération.

Une Nécessaire Imprégnation


On pense parfois qu'il suffit de prendre connaissance de ces quatre idées, d'entendre les Lamas en parler ou de lire leur exposé dans les livres. Mais il est nécessaire d'aller plus loin : il faut méditer sur elles, y réfléchir, s'en pénétrer. Prenons l'exemple de la précieuse existence humaine : il est nécessaire de comprendre quels facteurs la caractérisent, comment ces facteurs s'appliquent à nous, comment nous échappons à des conditions d'existence défavorables... Nous devons appliquer de la même manière notre réflexion personnelle aux quatre idées. En nous imprégnant des quatre préliminaires communs nous construisons le fondement qui fournira une assise solide à notre pratique et nous empêchera d'être empotés par la paresse et la nonchalance.


Source: http://perso.orange.fr/bouddhisme-tibetain

    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin 2017, 05:28