Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 16:34 par indian

» Toc Toc Toc
Aujourd'hui à 14:10 par michael19711

» Bonjour à toutes et tous
Aujourd'hui à 13:42 par Mila

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Aujourd'hui à 08:16 par Disciple laïc

» Pourquoi je suis ici
Hier à 18:45 par Disciple laïc

» Question au sujet des intoxicants.
Hier à 12:56 par Mila

» Message aux dirigeants et aux décideurs selon l’expérience du roi Trân Nhân Tông
Dim 16 Déc 2018, 17:21 par Disciple laïc

» Les dédicaces dans les cérémonies zen
Dim 16 Déc 2018, 10:03 par Disciple laïc

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Sam 15 Déc 2018, 16:17 par Admin

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Ven 14 Déc 2018, 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Ven 14 Déc 2018, 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 30 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 98021 messages dans 11289 sujets

Nous avons 4267 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est bdoisne

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2450)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Le Panchen Lama

Partagez
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Panchen Lama

Message par Karma Trindal le Sam 22 Déc 2007, 13:48

Le plus jeune prisonnier politique du monde est-il toujours vivant ?

Le Panchen Lama est l'un des responsables spirituels les plus importants du Tibet. Il existe un lien très particulier entre le Panchen Lama et le Dalai Lama, le dirigeant spirituel et politique des Tibétains. Traditionnellement, chacun est impliqué dans l'éducation spirituelle de l'autre et dans la désignation de sa réincarnation.

En 1959, le Dalai Lama s'est enfui en Inde après un soulèvement contre l'occupation chinoise. Cependant, le 10ème Panchen Lama est resté au Tibet. Les autorités chinoises ont nommé le 10ème Panchen lama vice-président du Congrès National Populaire du parti communiste, avec l'espoir qu'il appuierait la politique du gouvernement chinois et qu'il dénoncerait le Dalai Lama comme traître. En 1962, le Panchen Lama conçut une pétition destinée au gouvernement chinois, dans laquelle il critiquait la politique chinoise au Tibet et réclamait l'amélioration de la situation sociale, économique et culturelle au Tibet. Mao Tsé-Toung, furieux, l'a alors privé de tout rôle officiel et lui a ordonné de subir une ré-education. Le Panchen Lama a été mis en résidence surveillée, humilié et torturé. De 1968 à 1977, il a été emprisonné à Pékin. En 1982, il a été autorisé à retourner au Tibet et pendant sa dernière visite en 1989, il a publiquement déclaré sa fidélité au Dalai Lama et a critiqué ouvertement la politique chinoise. Quelques jours plus tard, le 10ème panchen lama mourrait soudainement au monastère de Tashi Lhunpo à Shigatze, siège traditionnel du Panchen Lama, dans des circonstances suspectes.

Gedhun Choekyi Nyima est né le 25 Avril 1989. Le Dalai Lama l'a reconnu comme 11ème Panchen Lama en 1995. Peu de temps après, Gedhun Choekyi Nyima et sa famille ont été enlevés par les autorités chinoises. La Chine a ensuite désigné un autre garçon comme Panchen Lama, et a tenté de forcer les Tibétains à l'accepter. Cependant, les Tibétains continuent à le considérer comme le "faux" Panchen Lama.
L'enlèvement du 11ème Panchen Lama et la nomination d'un autre Panchen Lama sont des exemples scandaleux de la politique chinoise, qui vise à obtenir le contrôle total de la population tibétaine et la destruction de sa culture. Le Panchen Lama doit suivre une éducation religieuse spéciale. Il a également le droit de vivre en liberté et de recevoir une éducation complète, comme n'importe quel autre enfant. La Chine refuse toujours de fournir des informations sur l'endroit où il se trouve. Malgré des demandes répétées de la communauté internationale, des observateurs indépendants n'ont pas pu obtenir d'accès au Panchen Lama, pour voir s'il est en bonne santé et s'il reçoit une éducation appropriée. Au Tibet, la photo de Gedhun Choekyi Nyima est interdite et les Tibétains n'ont pas le droit de lui rendre hommage.
.Les panchen Lamaannée
1erKhedrup GelekPelsang1385-1438
2èmeSonam Chöklang1439-1504
3èmeEnsa Lobsang Tôndrup1505-1564
4èmeLobsang Chökyi Gyaltsen1570-1662
5èmeLobsang Yeshe1663-1737
6èmePalden Yeshe1738-1780
7èmeTenpe Nyima1782-1854
8èmeenpe Wangchuk1855-1882
9èmeChökyi Nyima1883-1937
10èmeChökyi Gyaltsen1938-1989
11èmeGuendun Chôkyi Nyima25 avril 1989



_________________

avatar
Karma Jimpa Dreulma
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 483
Age : 37
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Employée
Disposition de l'Esprit : ,le bouddhisme ,lecture,la famille ,l'amitié,les enfants ,ect...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 09/02/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par Karma Jimpa Dreulma le Sam 22 Déc 2007, 22:34

J'avais entendu parler de cela y a quelques temps mais je ne savais pas trop bien ce qu'il se passait! Merçi d'en avoir parler ainsi je suis bien informée maintenant!!!

Puisse-t-il être libéré le plus vite possible .

:*Bouddhisme10:


_________________
Ne cherchez pas le passé, ne cherchez pas le futur; le passé est evanoui, le futur n'est pas encore advenu. Mais observez ici cet objet qui est maintenant. (Bouddha)
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par Karma Trindal le Dim 23 Déc 2007, 09:41

Et nous espérons de tout notre coeur qu'il est toujours vivant...


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Panchen-lama tibétain: Otage depuis 4902 jours!

Message par Karma Trindal le Jeu 19 Mar 2009, 20:49


Le Panchen-lama tibétain

Otage depuis 4902 jours!


Depuis 13 ans les Tibétains sans nouvelles de leur 11ème Panchen-lama enlevé le 17 mai 1995 à l'âge de 6 ans par les autorités chinoises.

Le 17 octobre il y a eu treize ans et demi / ou 4902 jours que les Bouddhistes tibétains sont sans nouvelles de leur 11ème Panchen-lama, enlevé à l'âge de six ans ainsi que sa famille par les autorités chinoises, trois jours après avoir été reconnu par le Dalaï-lama comme la réincarnation du 10ème Panchen-lama. Gendhun Choekyi Nyima, plus jeune prisonnier politique du monde, a eu ou devrait avoir eu 19 ans le 25 avril et entrer dans sa 14 è année de captivité. Aucune information n'a jamais été obtenue sur le garçon. Bien que la RPC ait signé la Convention internationale des Droits de l'enfant de 1989. Le 14 mai 1995, Gendhun Choekyi Nyima, qui vient d'avoir six ans le 25 avril, est officiellement reconnu comme la réincarnation du 10ème Panchen-lama, mort dans des conditions plus que suspectes en 1989 au Tibet sous occupation chinoise, après des années d'internement. Trois jours plus tard, le 17 mai, l'enfant et les membres de sa famille disparaissent. Placés en résidence surveillée, déportés, exécutés? Nul ne sait.

Depuis 13 ans, ni l'ONU, ni le Parlement européen, ni les associations de défense des droits humains ni les rares hommes politiques courageux, n'ont réussi à obtenir du régime chinois le moindre éclaircissement. Rien.

Sauf de temps en temps, des échappatoires aussi cyniques que révélatrices des méthodes de toute dictature: “Cet enfant va bien mais nous ne pouvons pas le montrer car sa famille ne tient pas être dérangée” .

Dans la hiérarchie du bouddhisme tibétain, le Panchen-lama est le second personnage après le Dalaï-lama et appartient à la même lignée des Gelugpas. Contrairement à celui-ci, il n'a qu'un pouvoir spirituel mais participe à la recherche du nouveau Dalaï-lama, sur l'éducation duquel il veillera ensuite. Un rôle primordial pour la transmission du bouddhisme. Personne ne peut assurer que le garçon et sa famille sont encore en vie. Des rumeurs persistantes ont circulé sur l'incinération de son corps dans une prison chinoise.

Dans tous les cas, on sait à qui profite le crime. Quelques mois après cet enlèvement, le régime chinois a désigné comme Panchen-lama, le fils d'un cadre communiste de Lhassa. Depuis, on découvre régulièrement les dignitaires du régime posant complaisamment à la une des journaux de la RPC en compagnie de ce faux Panchen-lama, en l'encourageant à devenir un “bon lama patriote”. Propagande de dictature: le cynisme est sans limites.

(Tract “Autodétermination-Tibet 09/31)

Source:


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par Karma Trindal le Lun 13 Avr 2009, 18:56

Deux pétitions à signer avant le 25 avril:

http://www.petitiononline.com/sear/
http://www.PetitionOnline.com/Moon/

::55:


_________________

avatar
Invité
Invité

Re: Le Panchen Lama

Message par Invité le Lun 13 Avr 2009, 19:49

Signées
avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 59
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par karma younten zongmo le Lun 13 Avr 2009, 21:58

Merci de tout coeur pour les initiateurs de ces pétitions relayées ici et j'invite cordialement chacun à signer et diffuser largement
Cet enfant a été fait prisonnier à l'âge de 6 ans, le plus jeune prisonnier au Monde, s'il est encore vivant, ce que tout le monde ignore, il devrait avoir 20 ans dans 7 jours et est au second rang d'importance avec le Dalaï Lama et Karmapa


Please, make the human rights honorable once throught this child who becomes a man, if he is still alive, what nobody knows clearly, he is fondamentaly necessary for amelioration of future of all

Make human rights human first of all

KYZ.

SEULEMENT 410 ET 467 SIGNATURES POUR LE MOMENT


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Le Panchen-lama serait mort: reste celui choisi par les autorités chinoises

Message par Karma Trindal le Lun 20 Avr 2009, 22:22



Le Panchen-lama serait mort: reste celui choisi par les autorités chinoises


Par Aglio E Cipolla

le 20/04/2009, vu 1808 fois, 10 nombre de réactions

Info vérifiée et éditée par la rédaction du Post.
L'opinion exprimée n'engage que son auteur.


Le plus jeune prisonnier politique du monde serait mort. Désigné "vice-Dalaï Lama" en 1995, emprisonné 2 jours après, le jeune homme serait mort en prison il y a quelques semaines. Une révélation surprenante dans un pays où la culture du secret est omniprésente. Surtout par un journaliste japonais, dont le rôle dans l'histoire est encore flou...

Le Panchen-lama est le 2ème plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétain, juste après le Dalaï-lama. Son nom est un composé de "grand érudit" (panchen) et "maître spirituel" (lama).

Le 11ème Panchen-lama Gendhun Choekyi Nyima est né le 25 avril 1989 à Nagchu. Fils de nomades tibétains,il a été enlevé avec ses parents le 17 mai 1995, soit 3 jours après sa désignation par le Dalaï-lama actuel. On ne l'a jamais revu depuis. Les autorités chinoises ont confirmé au fil des années être l'auteur de l'enlèvement, officiellement pour "protéger" l'enfant.

“Le Panchen-lama choisi par les émissaires du Dalaï-lama est mort. Celui indiqué par la Chine est (donc) aujourd’hui l’unique Panchen-lama“. Pourquoi ce journaliste, Yoichi Shimatsu, ancien directeur du Japan Times Wekly, a-t-il vendu la mèche lors d’une table ronde organisée par l’école de journalisme et communication de l’université Quinghua de Pékin?

La conférence a eu lieu en présence de savants chinois, occidentaux, et deux correspondants de journaux étrangers dont le Corriere della Sera . Le journaliste italien souligne que “le débat autour de ce thème crucial fut long et empreint d’une liberté d’expression jusque-là impensable“. Ou fut simplement une exception à la règle pour annoncer la mort officielle d’un ennemi et partie d’une nouvelle phase offensive dans la stratégie anti-tibétaine.

“Il est mort depuis longtemps. De maladie, cancer ou leucémie” dit Shimatsu. “La nouvelle a été tenue secrète par les Tibétains et les Chinois pour le même motif: ne pas perdre la face. la Chine pour ne pas révéler qu’était mort dans ses bras un enfant dont elle avait la garde, et le Dalaï-lama et les siens pour ne pas perdre leur “élu” et ne pas devoir admettre que le leader bouddhiste avait failli dans son choix en indiquant un enfant malade (…) Ma source est sûre, de nature diplomatique en provenance d’un pays occidental non-européen et de gauche qui envoya des médecins pour tenter de sauver l’enfant. C’est la vérité“. Selon le journaliste italien, le pays en question pourrait être Cuba ou le Vénézuela.

Les propos de Shimatzu restent saisissants. Vient évidemment le doute qu’il ait été été “autorisé” à en parler, et le contenu de ses propos approuvé ou suggéré. Parler de la Chine qui se préoccupe de la santé du “Panchen-lama détesté” semble une énormité. Aussi l’usage des termes “Dalaï-lama et les siens” fait tiquer. Le “et” est très chinois: “le Dalaï-lama et sa clique” dit-on là-bas généralement, sous-entendu “de criminels délinquants”.

En 1996, le cas de Gedhun Choekyi Nyima, 11ème Panchen-lama, avait été examiné par le Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU et les autorités chinoises avaient admis pour la première fois avoir “pris l’enfant pour sa sécurité” quand la question du Panchen-Lama fut abordée”.

Chandrel Rinpoché, qui “trouva” le 11ème Panchen-lama non-reconnu par Pékin, avait été chargé de cette mission. Croyant l’abbé acquis à sa cause, le parti communiste chinois le nomma “chef de la commission officielle chinoise responsable de la recherche de la réincarnation du dernier Panchen Lama”. Il a été arrêté le 18 mai 1995, soit un jour après le Panchen-lama, inculpé de collaboration avec le Dalaï-lama, condamné à 6 ans, mis au secret, encore aujourd’hui à 67 ans en résidence surveillé.

Panchen-lama: une espérance de vie toujours plus réduite. Hu Jintao, actuel président qui fut “responsable de la répression politique sévère au Tibet” en 1989 est lui-même soupçonné d’avoir fait empoisonné Choekyi Gyaltsen, le Panchen-lama précédent,mort d’une crise cardiaque à 50 ans après une vie de persécution de la part des autorités chinoises.

L’important aujourd’hui semble être de faire savoir que “le Panchen-lama contesté par Pékin est mort”: il n’existe plus et n’en reste qu’un. Il s’appelle Gyancain Norb et est né le 12 février 1990. Ce 11ème Panchen-lama là a été choisi et reconnu officiellement le 29 novembre 1995 par les autorités chinoises. Sur quel critère? À priori la parenté avec “un membre du Parti communiste chinois qui était président du Comité permanent de l’Assemblée populaire de la Région autonome du Tibet à l’époque de la désignation de l’enfant“. Ses déclarations officielles sont parfaitement alignées sur celles de Pékin: “Les faits démontrent que seulement grâce à (la République Populaire de Chine) le Tibet a pu acquérir sa prospérité actuelle et rêver d’un futur encore meilleur“. Un autre otage, de fait.

Donc, fin du contentieux et de toute polémique, côté chinois.

Si cette nouvelle était confirmée, le Dalaï-lama et ses émissaires devraient partir à la recherche d’un nouveau Panchen-lama: un nouveau défi qui serait vraisemblablement “intolérable” aux yeux des autorités chinoises. À comprendre maintenant si le but de tout cela n’est donc pas tout simplement de créer de nouveaux précédents justifiant une intensification de la répression envers les tibétains.

Gendhun Choeki Nyima aurait pu avoir 20 ans dans quelques jours.

_a&c_

Source:


_________________

avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7496
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par Pema Gyaltshen le Mar 21 Avr 2009, 20:35

Il faudrait avoir une confirmation du Bureau Tibétain en exil...
Ils doivent être bien informés...je suppose ! ?


_________________

avatar
Karma Döndrup Tsetso
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 3503
Age : 59
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : fonctionnaire
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, spiritualité, nature, musique, lecture, net, photo
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/04/2009

Re: Le Panchen Lama

Message par Karma Döndrup Tsetso le Mar 21 Avr 2009, 22:17

a-t-on plus de nouvelles?
avatar
Invité
Invité

Re: Le Panchen Lama

Message par Invité le Mer 22 Avr 2009, 06:29

au moins savoir si c'est vrai.
avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 59
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par karma younten zongmo le Mer 22 Avr 2009, 09:14

A ma connaissance, le gouvernement Tibétain n'a jamais annoncé officiellement cette possibilité que le Panchen Lama ne soit plus en vie à ce jour, même si cette possibilité n'est pas à exclure compte tenu du néant d'information le concernant depuis sa détention, à savoir le 17 mai 1995 à l'âge de 6 ans

Dans mon coeur, il aura donc 20 ans dans 3 jours

Avec le souhait que la vérité puisse un jour être faite sur ce fait grave qui me semble la plus grande référence de non respect des droits de l'Homme connue et reconnue et ne voyant absolument rien mis en place depuis 14 ans

KYZ.


Dernière édition par karma younten zongmo le Mer 22 Avr 2009, 12:22, édité 1 fois


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
mayadevi
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 47
Contrée : Couvin
Arts & métiers : sans
Disposition de l'Esprit : calme et détendu
Date d'inscription : 08/04/2009

Re: Le Panchen Lama

Message par mayadevi le Mer 22 Avr 2009, 10:44

En effet, quelle honte de s'attaquer ainsi a un enfant, de détruire sa vie, celle de sa famille et celle de tout un peuple!
Ayons un pensée ce 25 avril, jour anniversaire du Panchen Lama, une des figures importantes du bouddhisme tibétain, qui est si cher a notre coeur. Portons le dans notre coeur et notre esprit, et ayons de l'espoir!
avatar
Tsering Lhamo
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 55
Contrée : france
Arts & métiers : aide soignante
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme spiritualité musique nature animaux lecture
Date d'inscription : 21/04/2009

Re: Le Panchen Lama

Message par Tsering Lhamo le Mer 22 Avr 2009, 17:38

Petitions signées
avatar
Karma Döndrup Tsetso
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 3503
Age : 59
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : fonctionnaire
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, spiritualité, nature, musique, lecture, net, photo
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/04/2009

Re: Le Panchen Lama

Message par Karma Döndrup Tsetso le Mer 22 Avr 2009, 18:24

pétitions signées :-)
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Rumeurs sur la mort du jeune Panchen Lama

Message par Karma Trindal le Dim 17 Mai 2009, 18:08



Rumeurs sur la mort du jeune Panchen Lama


Yoichi Shimatsu, ancien directeur du journal Japanese Times Weeks, a déclaré lors d’une table ronde organisée par l’école de journalisme et communication de l’université Tsinghua à Pékin fin avril 2009 que Gendhun Choekyi Nyima (le 11ième Panchen-lama reconnu par le Dalaï lama) serait décédé il y a longtemps. La date de sa mort présumée n’est cependant pas précisée. Il a été enlevé, il va y avoir bientôt 14 ans de cela, par les autorités chinoises. Celles-ci ne se sont pas exprimées sur cette rumeur, aussi avons-nous écrit au Comité des droits de l’enfant de l’ONU pour demander une information. Dans le même temps, les autorités chinoises tentent de décourager le maire de Paris Bertrand Delanoë de remettre le titre de citoyen d’honneur au Dalaï lama à l’occasion de sa conférence le 7 juin à Bercy.

Gendhun Choekyi Nyima a été reconnu comme étant le 11ième Panchen-lama par le Dalaï-lama, mais pas par les autorités chinoises, et nous sommes sans nouvelle de lui depuis qu’il a été enlevé le 17 mai 1995 à l’age de 6 ans. Selon les déclarations étonnantes de Yoichi Shimatsu publiées dans le Corriere della Sera, édition du 19 avril 2009, il serait mort de cancer il y a déjà plusieurs années. Le 25 avril 2009, il aurait eu 20 ans. Penpa Tsering, le porte-parole du Parlement tibétain en exil a publié le 27 avril 2009 une lettre ouverte au président Hu Jintao demandant la vérité sur cette affaire, à ce jour, il n’y a pas eu de réponse officielle. S’il est mort il y a quelques années, il est possible qu’il n’était encore qu’un enfant, et c’est pourquoi nous avons écrit au Comité des droits de l’enfant de l’ONU afin qu’il demande aux autorités chinoises des informations concernant Gendhun Choekyi Nyima.

Le Comité des droits de l’enfant avait, le 28 mai 1996, examiné le cas de Gendhun Choekyi Nyima, et les autorités chinoises avaient admis pour la première fois avoir « pris l’enfant pour sa sécurité ». Le porte-parole chinois Wu Jianmin avait déclaré au Comité que l’enfant avait reçu la « protection du gouvernement chinois » à la demande de ses parents. Le Comité demanda à rendre visite à Gendhun Choekyi Nyima, mais les autorités chinoises n’ont pas donné suite, et le dossier n’a pas avancé depuis, malgré un appel lancé régulièrement par près de 400 personnalités, dont 11 lauréats du Prix Nobel, et associations réclamant cette visite.

L’absence de communication des autorités chinoises suite à cette rumeur est d’autant plus étonnante en comparaison de celle concernant la mairie de Paris et de la possible remise du titre de citoyen d’honneur au Dalaï lama. En effet, nous annoncions le 1er mai la visite du Dalaï lama en France qui donnera une conférence publique le 7 juin à Bercy ayant pour thème « éthique et société » (cf. article AgoraVox sur la conférence du Dalaï lama), évoquant l’attribution en avril 2008 par le Conseil de Paris du titre de citoyen d’honneur au Dalaï lama. Quelques jours plus tard, le bureau du Tibet en France, ambassade du gouvernement tibétain en exil, avait déclaré que le Dalaï lama pourrait recevoir son titre de citoyen d’honneur des mains du maire Bertrand Delanoë. Le 7 mai, la Chine s’est exprimée contre la remise du titre demandant à la Ville de Paris de cesser ses "ingérences dans les affaires intérieures chinoises". Le maire de Paris a répondu le 11 mai qu’il n’a "pas l’intention de changer de point de vue" à propos du Dalaï lama, expliquant : "J’ai reçu le Dalaï lama il y a quelques années (...) J’assume le vote des élus de Paris de lui accorder la citoyenneté d’honneur. Quand lui remettrai-je ? Je n’en sais rien. Il n’est pas question d’ingérence. Mais il n’est pas question non plus de renoncer à mes convictions, sans provocation".

Ainsi, en va-t-il de la diplomatie dans un contexte des plus difficiles qu’ait jamais connu le Tibet sous loi martiale non officielle. Derrière les manifestations de solidarité telles que celles de nos élus, nous ne voyons qu’une seule et même volonté, celle du respect des droits de l’Homme, et de l’Enfant, au Tibet comme en Chine. Nous souhaitons vivement que le plus grand nombre de personnes puissent entendre le message du Dalaï lama lors de sa conférence à Bercy à 14h le dimanche 7 juin, peut-être l’une des dernières occasions de rencontrer l’un des plus grands sages de notre temps, qui n’a pas perdu l’espoir d’un dialogue avec la Chine, et d’une résolution pacifique de la question tibétaine.

Source:


_________________

avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 56
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par Karma Yönten Dolma le Dim 17 Mai 2009, 19:32

Bien triste nouvelle !
OM MANI PADME HOUNG pour Gendhun Choekyi Nyima 11e Panchen Lama ou on ne saura jamais les vraies circonstances de ce qui s'est passé malheureusement.
Il y a de fortes chances pour que Bertrand Delanöé ne se fasse pas intimidé facilement mais... Tout est possible !

Je pense que d'ici le 7 juin j'aurai repris le travail mais impossible de savoir a ce jour si je travaille le 6-7 ? Je compte bien aller voir sa Sainteté à Bercy donc en attente pour reserver le billet.


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Ephi
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 31
Contrée :
Arts & métiers :
Disposition de l'Esprit :
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2009

Re: Le Panchen Lama

Message par Ephi le Lun 18 Mai 2009, 23:24

Pour le Panchen Lama c'est encore de la même source (Y. Shimatsu) qui est citée, donc on ne sait toujours pas finalement... Neutral

Le 7 mai, la Chine s’est exprimée contre la remise du titre demandant à
la Ville de Paris de cesser ses "ingérences dans les affaires
intérieures chinoises".

Si tout ce qui contient le mot "Dalai Lama" est une affaire intérieure chinoise, la chine est bien vaste...!
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Pékin affirme que le panchen lama disparu vit au Tibet

Message par Karma Trindal le Sam 17 Avr 2010, 15:37



Pékin affirme que le panchen lama disparu vit au Tibet

Le panchen lama, qui a disparu après avoir été désigné comme numéro deux du bouddhisme tibétain, vivrait tranquillement avec sa famille quelque part au Tibet, a affirmé dimanche le gouverneur du Tibet nommé par Pékin.

Le gouverneur Padma Choling, qui parlait à la presse à Pékin en marge de la session annuelle du parlement chinois, n'a pas fourni d'autres précisions sur le jeune homme, Gendun Choekyi Nyima, mais expliqué que ses frères et soeurs travaillaient ou étudiaient normalement.

«Pour autant que je sache, sa famille et lui vivent une très bonne vie au Tibet», a-t-il déclaré, ajoutant qu'ils «ne veulent pas être dérangés, ils veulent une vie normale».

Le dalaï lama, chef spirituel du bouddhisme tibétain, avait reconnu en 1995 Gendun Choekyi Nyima comme réincarnation du Panchen Lama. On n'a plus jamais depuis lors entendu parler du jeune garçon ni de sa famille, originaires d'une région isolée du Tibet.

Pékin a de son côté réagi en choisissant un autre garçon comme son propre panchen lama, Gyaltsen Norbu, 20 ans, mais qui n'est pas reconnu par bon nombre de Tibétains.

Gyaltsen Norbu joue en revanche un rôle politique croissant ces dernières années, avec des apparitions aux côtés de dirigeants du parti communiste, choisi par Pékin pour prendre la place du dalaï lama exilé comme figure publique du bouddhisme tibétain et afin de resserrer l'emprise du gouvernement central sur le Toit du Monde.

Les troupes communistes ont occupé le Tibet en 1950. En 1959, un premier soulèvement populaire contre la mainmise chinoise a été réprimé dans le sang et a provoqué la fuite du dalaï lama, qui depuis vit en exil en Inde.


_________________

avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6916
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Le Panchen Lama

Message par Karma Trindal le Jeu 18 Aoû 2011, 01:04



"La situation s'empire au Tibet"

propos recueillis par Christine Pignarre - publié le 16/08/2011

Du 13 au 15 août, le dalaï-lama Tenzin Gyatso était à Toulouse pour rencontrer pratiquants et sympathisants de la religion bouddhiste en France. Entretien avec Anne-Marie Blondeau, tibétologue, directeur d’études émérite à l’EPHE, pour mieux comprendre l'évolution des relations entre le gouvernement chinois et le plus haut chef spirituel du Tibet

Si l'autorité religieuse et temporelle du dalaï-lama n'est pas reconnue par la République populaire de Chine, quel est le rôle du dalaï-lama à l'heure actuelle sur la scène chinoise ?

Le gouvernement chinois reconnaît le rôle religieux du dalaï-lama et, dans la société « ancienne » son rôle politique ; mais il considère que sa fuite du Tibet, la création du gouvernement en exil et son « activisme » au service de la cause tibétaine font de lui un « traître » et un « séparatiste », qui sape l’unité de la Mère-patrie. Mais la dévotion inébranlable des Tibétains envers lui et le fait qu’il soit devenu le symbole de la résistance tibétaine à l’intérieur du pays – presque plus qu’en exil – obligent la Chine à tenir compte de lui.

Y a-t-il eu une progression dans les « dialogues » engagés depuis les années 80 entre les deux parties ?

La seule progression visible est que, désormais, les protagonistes se connaissent bien : les Tibétains ont perdu leurs illusions sur la possibilité de réellement dialoguer avec le gouvernement chinois et celui-ci connaît parfaitement l’évolution de la pensée du dalaï-lama, passée d’une revendication d’indépendance, appuyée sur l’histoire des deux pays, à une simple demande d’autonomie réelle à l’intérieur de la République Populaire de Chine. En fait, ces « dialogues » acceptés par la Chine sous la pression de l’opinion internationale, ne sont qu’un trompe-l’œil : les Chinois font semblant de ne pas croire à la sincérité du dalaï-lama et l’accusent de continuer à vouloir une indépendance déguisée. Ils l’accusent aussi de complot, chaque fois que les Tibétains, désespérés, manifestent contre l’oppression chinoise. De plus, contrairement à ce qui se dit en Occident, les pourparlers n’ont pas lieu entre des émissaires du gouvernement tibétain en exil – que la Chine considère comme illégal – et le gouvernement chinois, mais entre des « envoyés du dalaï-lama » et le chef du bureau des affaires intérieures, pour discuter, du point de vue chinois, du retour et du futur statut du dalaï-lama. C’est donc un dialogue de sourds, puisque le dalaï-lama ne cesse de répéter que son sort n’est pas en question, mais celui du peuple tibétain.

En 1995, le panchen-lama désigné par le dalaï-lama est remplacé par un panchen-lama intronisé par le gouvernement chinois. Pouvez-vous nous rappeler quels sont les pouvoirs du panchen-lama ?

Inexistants. Dans le passé, il ne jouait aucun rôle politique officiel, même si les Britanniques, puis les Chinois, se sont servis de lui pour tâcher de contrecarrer le pouvoir des dalaï-lamas. Le panchen-lama actuel est une pure marionnette entre les mains du gouvernement chinois : désigné par lui, élevé dans des écoles chinoises, il réside à Pékin et ne fait que de rares apparitions, sous la protection de l’armée chinoise, au Tibet. Ses quelques prises de parole publiques, largement mises en scène et diffusées par les médias chinois, consistent à vanter les progrès accomplis au Tibet grâce aux bienfaits de la Chine, à condamner les « séparatistes » tibétains et à encourager ses concitoyens à être reconnaissants vis-à-vis du grand frère chinois et à travailler à l’unité du pays.

Si l'enjeu est strictement politique, quelle légitimité ce panchen-lama « factice » possède-t-il auprès de la population tibétaine ?

Le gouvernement communiste chinois a repris à son compte la politique des empereurs Qing, pour le contrôle de la nomination des hiérarques tibétains, dont les dalaï-lama et panchen- lama : le fameux tirage au sort dans l’urne d’or. Mais les Tibétains ont toujours considéré que ce tirage au sort – qui n’a été mis en œuvre que pour quelques hiérarques – était une mascarade puisque, semble-t-il, seul le nom du candidat qu’ils avaient préalablement choisi se trouvait dans l’urne. Pour eux, seul le dalaï-lama est habilité à désigner l’élu parmi les candidats qui lui sont présentés.

Pourquoi l’actuel dalaï-lama s’est-il hâté de désigner son candidat, au lieu d’essayer d’en faire aussi le candidat du gouvernement chinois, reste pour moi une énigme. Manque de réalisme politique à l’époque, ou crainte de se voir prendre de vitesse par le gouvernement chinois qui aurait choisi un autre candidat ? Quoi qu’il en soit, cette décision unilatérale a entraîné la colère des Chinois et la réaction que l’on sait. Mais pour les Tibétains, le panchen-lama « chinois » est un usurpateur qu’ils ne reconnaissent pas. Lorsqu’il se rend dans son monastère de Tashilhunpo, on oblige sous la menace les moines à être présents. L’enjeu est effectivement politique. Outre le fait que les deux précédents panchen-lama étaient des protégés des gouvernements chinois successifs, à la mort d’un dalaï-lama, c’est le panchen-lama qui désigne sa réincarnation.

Le gouvernement chinois a édicté une nouvelle loi selon laquelle toutes les réincarnations (tülkou), même peu importantes, doivent avoir son aval. Il s’agit de contrôler ces religieux qui continuent à avoir une énorme importance chez les Tibétains. Pour la succession du dalaï-lama, à plus ou moins longue échéance, le gouvernement chinois pense avoir tout l’arsenal nécessaire pour que ce soit «son» panchen-lama qui désigne le nouveau dalaï-lama, né en territoire chinois, bien sûr, et qui deviendra à son tour une marionnette dans ses mains. C’est la raison des multiples déclarations du dalaï-lama concernant sa renaissance, en aucun cas au Tibet occupé.

Comment expliquer que malgré les textes et les prises de positions publiques de certains chefs d'Etat en faveur d'une amélioration des conditions politiques du Tibet, dans les faits la situation soit toujours au point mort ?

Vous faites erreur, aucun chef d’Etat ne s’est prononcé pour une amélioration des conditions politiques au Tibet : les relations commerciales sont bien trop importantes ! Ils se contorsionnent donc pour, d’une part, clamer qu’ils ne remettent pas en cause l’appartenance territoriale du Tibet à la Chine et, d’autre part, demander des pourparlers entre le dalaï-lama et le gouvernement chinois « pour améliorer le sort des Tibétains ». Ils se placent donc uniquement sur le plan des droits de l’homme. Aucun chef d’Etat n’a reçu le dalaï-lama en tant que chef de gouvernement en exil (voyez la différence de traitement avec les insurgés libyens…), mais seulement comme chef religieux. La situation est au point mort (elle empire, même, au Tibet), simplement parce que le gouvernement chinois sait parfaitement qu’il peut faire ce qu’il veut – sans soulever autre chose que des protestations – et que le temps joue pour lui.

Pour aller plus loin :

- Anne-Marie Blondeau & Katia Buffetrille, Le Tibet est-il chinois ? (Albin Michel, 2002). A.M. Blondeau & K. Buffetrille, Authenticating Tibet, (University of California Press, 2002).



_________________


Contenu sponsorisé

Re: Le Panchen Lama

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 18 Déc 2018, 22:44