Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Aujourd'hui à 10:52 par Mila

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Aujourd'hui à 10:25 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Aujourd'hui à 09:53 par Mila

» poème de Jules Supervielle
Hier à 22:24 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Lun 15 Oct 2018, 11:07 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Mer 10 Oct 2018, 18:53 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 01 Oct 2018, 16:21 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

» Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique
Lun 01 Oct 2018, 13:13 par indian

» Sentiment & Mort
Lun 01 Oct 2018, 10:58 par Mila

» Comment transmettre au monde contemporain la sagesse du Bouddha
Dim 30 Sep 2018, 22:02 par Disciple laïc

» Seven Wonders of the Buddhist World
Dim 30 Sep 2018, 10:16 par Mila

» VELUDVAREYYA-SUTTA
Sam 29 Sep 2018, 09:45 par Disciple laïc

» L'univers dans un grain de poussière - par le vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 28 Sep 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Science: La méditation pour guérir: la science s'en mêle
Ven 28 Sep 2018, 20:33 par indian

» Dilgo Khyentsé Rimpoché
Ven 28 Sep 2018, 19:06 par Pema Gyaltshen

» Liste des Bouddhas et Bodhisattvas féminines
Ven 28 Sep 2018, 14:40 par Mila

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Jeu 27 Sep 2018, 15:55 par indian

» Sagesse Ou || Non
Jeu 27 Sep 2018, 15:09 par LeDerrnierLoup

» Deux niveaux de lecture
Jeu 27 Sep 2018, 13:58 par indian

» Sentiment à effacer
Jeu 27 Sep 2018, 09:10 par LeDerrnierLoup

» Se libérer des quatre attachements
Jeu 27 Sep 2018, 08:23 par Mila

» Les questions inutiles (CULAMALUNKYA-SUTTA)
Jeu 27 Sep 2018, 08:16 par Disciple laïc

» Ramana Maharshi, un témoignage
Mar 25 Sep 2018, 21:23 par Mila

» L'armée américaine veut tester une théorie folle pour envoyer une fusée dans l'espace sans carburant
Mar 25 Sep 2018, 10:11 par Vyathita

» Education des enfants aux faits religieux
Lun 24 Sep 2018, 20:44 par indian

» Ou est celui qui s'interroge ?
Lun 24 Sep 2018, 20:43 par indian

» Genius of the Ancient World part 1/3 : Buddha
Lun 24 Sep 2018, 13:23 par Disciple laïc

» Les Soi et le Pas-Soi - 1ère et 2ème partie
Lun 24 Sep 2018, 12:14 par Disciple laïc

» L’Institut d’Etudes Bouddhiques – IEB - à Paris
Lun 24 Sep 2018, 12:02 par Disciple laïc

» Dhammapada
Lun 24 Sep 2018, 11:49 par Mila

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Dim 23 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» Sommes nous sûres de comprendre correctement ?
Dim 23 Sep 2018, 13:20 par indian

» Fête du nouvel an thaï au Wat Thammapathip de Moissy-Cramayel, Val de Marne
Dim 23 Sep 2018, 12:26 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Sam 22 Sep 2018, 19:24 par Mila

» venue du Dalaï Lama à Rotterdam
Sam 22 Sep 2018, 13:05 par Mila

» AN 4.180 Mahāpadesa Sutta — Les grandes références —
Ven 21 Sep 2018, 12:18 par Disciple laïc

» On ne peut plus être Tartuffe quant à l'avenir du monde
Jeu 20 Sep 2018, 19:17 par indian

» L'an 2000 vu dans les années 1960
Jeu 20 Sep 2018, 18:39 par Mila

» Visite d'un temple tibétain en Auvergne avec lama Namgyal
Jeu 20 Sep 2018, 17:57 par Disciple laïc

» AN 5.29 Caṅkama Sutta — Méditation marchée —
Jeu 20 Sep 2018, 17:47 par Disciple laïc

» AN 4.202 Assaddha Sutta — Sans conviction —
Jeu 20 Sep 2018, 17:30 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 45 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97623 messages dans 11234 sujets

Nous avons 4253 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Coala

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7487)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2417)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Attention au Vertige !

Partagez
avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Attention au Vertige !

Message par Tchoung Fou le Lun 06 Oct 2008, 13:55

Voilà, j'ai retrouvé cette vidéo que je cherchais et voulais vous la partager...

EL CAMINO DEL REY

Attention au vertige !

C'est un sentier à flanc de falaise dans le parc naturel des " Los Ardales " près de Malaga dans le sud de l'Espagne.
Ce « camino del rey », réalisé en 1901 pour les besoins de la construction d'un barrage, fait à peine 1m de large et surplombe le vide de plusieurs centaines de mètres par endroit.
Il est resté dans l'oubli depuis ce temps et tombe en lambeaux.
Il est cependant devenu le lieu des adeptes du vertige, mais à leurs risques et périls.
4 intrépides y ont laissé leur vie en 1999/2000.
La vidéo est prise par un équilibriste professionnel, agrémentée d'une musique adéquate..
Nécessité de bien s'accrocher à son siège !!
Bien regarder jusqu'au bout, c'est vraiment impressionnant !
Montée d'adrénaline garantie !!




_________________
avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par soleilamethyste le Jeu 20 Nov 2008, 09:56

Bonjour


Dernière édition par soleilamethyste le Jeu 20 Nov 2008, 18:01, édité 2 fois

avatar
Invité
Invité

Re: Attention au Vertige !

Message par Invité le Jeu 20 Nov 2008, 10:48

La vue est superbe, mais quelle folie.
avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par soleilamethyste le Jeu 20 Nov 2008, 11:13

Chère Karma Yéshé

Et la chanson de Julos Beaucarne ci dessus ...tu l'as écoutée??

Et tu en penses quoi??

Bon...bonne journée à toutes et tous alors...

(chanson supprimée, c'était entre toi et moi de Julos Beaucarne à l'intention de Tchoung Fou...j'ai remplacé par du Vangélis..car y'a plus à lire... ci-dessous...)


Dernière édition par soleilamethyste le Jeu 20 Nov 2008, 12:18, édité 4 fois

avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par Tchoung Fou le Jeu 20 Nov 2008, 11:32

Notre véritable demeure
par Ajahn Chah

Disons simplement que l’impermanence est le Bouddha. Si nous voyons très clairement un phénomène impermanent, nous verrons qu’il est permanent — permanent dans le sens qu’il est invariablement soumis au changement. Telle est la permanence que possèdent les êtres vivants. Il y a transformation continue de l’enfance, en passant par la jeunesse et jusqu’à la vieillesse, et c’est cette même impermanence, cette nature changeante qui est permanente et fixe. Si vous regardez les choses de cette façon, votre coeur trouvera la paix.

::43:


_________________
avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par soleilamethyste le Jeu 20 Nov 2008, 11:58

Pardon et réconciliation dans le bouddhisme


La notion de Karma transforme notre notion de la faute et du pardon


Par Jean-François Gantois

Le pardon et la réconciliation dans le boudhisme ont un sens sensiblement différent que celui qu’il a dans les monothéismes. D’abord, selon les érudits, le mot même de pardon n’a d’équivalent exact ni en sanskrit ni en pali. La faute ou la blessure infligée à autrui s’inscrit dans un nombre d’existences infini et non pas une seule et unique, le caractère du pardon revêt donc un caractère moins dramatique. Selon le bouddhisme, si nous sommes renés dans cette existence conditionnée, c’est en raison de nombreuses fautes et de notre manque de sagesse. Mais, puisque nous avons obtenu la précieuse existence humaine, en raison aussi de grands mérites. La loi du karma, loi de causalité, naturelle, que l’on constate mais qui nest pas une justice divine, veut que tout acte ait sa rétribution, sous forme de bonheur pour les actes positifs, sous forme de souffrance pour les actes négatifs. Cette rétribution est automatique, nul ne peut y échapper. Néanmoins, l’énergie engagée dans les actes, positifs ou négatifs, n’est pas infinie, elle s’épuise. Doù l’impermanence. Nous ne connaissons pas notre karma et ne sommes donc jamais sûrs d’obtenir ni conserver une existence favorable. Notre karma évolue en fonction des actes nouveaux que nous accomplissons. Il n’est pas une fatalité. A ce sujet, le Bouddha a dit : Si vous voulez connaître vos existences passées, considérez votre situation présente ; si vous voulez connaître vos existences futures, considérez vos actes présents (ceux du corps, de la parole et de l’esprit).

Le but, l’éveil, est l’extinction du karma, non pas l’accumulation dactes positifs pour obtenir une bonne renaissance, toujours aléatoire, mais bien de se libérer du cycle des existences conditionnées. Cette libération exige la compassion universelle, au point que les bodhisattvas subordonnent leur entrée en nirvana à la libération de tous les êtres. Nous sommes au cœur de la question. Si l’on réagit par la haine ou la violence à l’injure, au crime, à la souffrance qui nous sont infligés, nous nouons et renforçons des liens karmiques négatifs qui iront croissant sans cesse, aussi bien pour nous que pour le coupable. C’est l’entraînement assuré vers les renaissances inférieures. La vengeance relève de la haine-aversion, l’un des trois poisons fondamentaux de l’esprit, les deux autres étant le désir-attachement et la stupidité.

Dun côté, l’exigence de pardon et de réconciliation est moins dramatique dans le bouddhisme que dans les religions du Livre puisque tout acte peut toujours être transcendé. D’un autre côté, il a des conséquences incommensurables, pouvant s’étendre à un nombre infini d’existences et, de plus, être contagieux. Le pardon est donc la seule solution raisonnable, rationnelle. Le coupable subira la rétribution de son acte. Nul n’y peut rien. Mais, s’il est pardonné, la chaîne des actes négatifs consécutifs à la faute sera rompue. Quant à celui qui aura pardonné, non seulement il évitera toute conséquence négative pour lui-même, au contraire, il développera sa compassion qui relève de sa nature ultime de Bouddha, et se rapprochera de l’Eveil. En se vengeant, il subirait par entraînement les conséquences douloureuses de son acte et accroîtrait les démérites du coupable. A ce sujet, le Dalaï-Lama a dit : Se venger est comme se gratter où ça vous démange. D’abord, ça fait du bien, puis la démangeaison s’accroît et l’irritation se généralise. Pour Odon Vallet, le pardon est comme un antibiotique qui préserve la communauté de la contamination.

Le Bouddha Sakyamouni, comme tous les fondateurs des grandes religions, a été confronté à la question. Son neveu Devadatta, jaloux de son prestige, avait tenté de l’assassiner. Si le Bouddha ne lui avait pas pardonné, il se serait peut-être produit un schisme dans le sangha, car Devadatta avait de nombreux partisans.

Dans le vajrayana, la méditation sur les yidams offre la possibilité de purifier son karma en allant directement à notre nature de Bouddha. Il est question aussi de transmutation des émotions négatives dans le mahayana, dont le vajrayana est une section. Lilian Silburn, dans sa somme intitulée Le Bouddhisme, (Fayard, p. 282), écrit : « Asanga, dans un long passage d’abord cité (st.11), va plus loin encore puisqu’il suggère que c’est par l’attraction que l’on se libère de lattraction. Pour se libérer des inclinations, le bodhisattva ne les subit pas, ne les refoule pas, ne les corrige pas à l’aide de vertus, mais prend l’initiative à leur égard en les situant dans la nature absolue (...) Par le renversement du support, l’attraction replongée en sa source sélargit à l’infini et recouvre l’efficience sans que rien n’ait été vraiment éliminé : elle se transforme même en une profonde tendresse, un insatiable dévouement quand le bodhisattva se consacre tout entier au salut et au bonheur des êtres. Grâce au renoncement parfait qu’exige le salut des êtres, l’attraction ne s’exerce plus au profit du moi qui est aboli, et son énergie purifiée brille d’un intense amour. »

Le pardon concerne surtout des actes exceptionnellement graves, de ceux dits, dans le bouddhisme, aux conséquences incommensurables qui entraînent une renaissance immédiate dans les enfers les plus douloureux, sans même passer par l’état intermédiaire entre une mort et une renaissance (bardo), selon le vajrayana. Ces cinq actes aux conséquences incommensurables sont : tuer son père, sa mère, un arhat ou son lama, semer la discorde dans le sangha, blesser délibérément un Bouddha. Les cinq actes aux conséquences presque incommensurables sont tuer un moine ou une nonne, séduire un moine ou une nonne, détruire ou mutiler des représentations de Bouddha, des Ecritures ou un temple.

On peut considérer que les grands criminels de l’histoire récente, les Hitler, Staline, Mao, ou les Khmers rouges, se sont rendus coupables d’actes aux conséquences (presque) incommensurables. Leurs rescapés peuvent-ils pardonner ? Comment pourraient-ils pardonner au nom de ceux qui ont été massacrés ? L’important est de comprendre la loi du karma et de rompre la chaîne des entraînements négatifs dont l’accumulation a abouti à l’accomplissement de ces actes monstrueux. Cest aussi de ne pas oublier, afin d’éviter le renouvellement de ces tragédies. L’esprit doit être clair : la sagesse exige de refuser toute sorte de chantage, du genre : si vous ne me pardonnez pas, quoi que jaie fait, cest que vous êtes inconséquent avec votre tradition. Le Dalaï Lama a pardonné aux communistes chinois, sans contrepartie, sans chantage, sincèrement.

La compassion relativise la faute. Elle permet une détente évitant l’aggravation du mal. Elle offre au coupable une issue pour sengager dans une autre voie. Mais il faut toujours garder à l’esprit, dans le bouddhisme, qu’il ny a pas de vérité unique ni de justice absolue, sauf dans la réalisation de la nature ultime, la bouddhéité. Il n’y a ni ordre parfait, ni vérité unique et transcendante pouvant servir de base pour imposer quoi que ce soit à quiconque. Les vérités sont plurielles, tout est relatif : les fautes et le pardon, et nul n’est dans l’absolu de la vérité et de l’erreur. Chacun subira les conséquences de ses actes et ce qu’il vit est la conséquence d’actes accomplis antérieurement.

L’harmonie entre les êtres est importante. Le Bouddha avait instauré une sorte de confession parmi ses moines. Tous les quinze jours, chacun devait reconnaître publiquement ses manques envers la communauté. En cas de litige entre deux ou plusieurs moines, la communauté était prise à témoin et rendait un jugement. Chacun s’engageait à respecter ce jugement. Ainsi, l’harmonie régnait. De même, la parabole des quatre animaux. L’éléphant, le singe, le lièvre et le corbeau se disputaient pour savoir quelle devrait être la hiérarchie entre eux. Ils prirent à témoin un arbre pour connaître leur ancienneté. L’éléphant déclara avoir connu l’arbre quand il en a goûté les feuilles ; le singe, lorsqu’il a pu jouer avec ses premières branches ; le lièvre a déclaré avoir assisté à sa sortie de terre et le corbeau avoir lâché la graine qui est devenue cet arbre. Ainsi, acceptant cet ordre, contraire à la longévité naturelle, ils vécurent en harmonie. La tradition ajoute que conserver chez soi cette représentation est un gage d’harmonie familiale.

La contagion du mal, notamment par la vengeance, est une application de la loi de l’interdépendance. Le méditant bouddhiste est invité à considérer son ennemi (celui qui veut lui nuire ou s’oppose à lui) comme son maître, qui lui révèle ses défauts, alors que ses amis, par leur flatterie ou leur admiration, renforcent son illusion de l’ego, son orgueil. Par le développement de la miséricorde et de la compassion, exprimées, dans le vajrayana, par la pratique de Tchenrézi (Avalotikeshvara), il aura pour principal, puis unique souci, de rapprocher tous les hommes entre eux, d’apaiser les conflits, sans jugement, sans considération partisane d’amis ou d’ennemis, qu’ils soient bouddhistes ou non. Il se gardera de juger les autres traditions spirituelles, considérant que les fondateurs des grandes religions sont tous des bodhisattvas ayant exprimé leur sagesse par un enseignement adapté aux hommes et aux cultures de leur temps. Il verra aussi en chaque être une ancienne mère à laquelle il doit rendre la bonté quun être humain doit à sa mère actuelle. Voir en Hitler ou Pol Pot son ancienne mère est peut-être une vision surhumaine. Elle est néanmoins celle du bodhisattva. Il ne peut que faire des vœux pour que ses actes aux conséquences (presque) incommensurables ne se généralisent pas et qu’elle vainque promptement l’illusion, l’ignorance fondamentale, qui l’ont amené où elle est tombée.

Les écritures disent : pourquoi détester l’lhomme qui nous frappe avec un bâton alors que c’est du bâton que l’on reçoit vraiment la souffrance ? Proposition absurde mais éclairante qui signifie que ce que l’on doit haïr nest jamais l’être souffrant en raison de son ignorance mais l’ignorance elle-même.

2000

Jean-François Gantois



http://www.buddhaline.net/spip.php?article245

avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par soleilamethyste le Jeu 20 Nov 2008, 12:10

Fabienne nous offre trois de ses poèmes :

TROISIÈME MILLÉNAIRE

Vivre un instant sa vie comme la symphonie
Des fleurs
Pousser par les terres précoces de nos idéaux
Et si lentement je pose les interrogations
Évidentes
J’espère que nos pairs sauront écarter leurs doutes
Laisser fleurir l’amour
Oublier
Ôter nos cuirasses mentales qui nous écrasent
Pauvres humains terriens
Soyons fous
Pour ce troisième millénaire
Mais fou d’amour
Fou de vision céleste
De croyance fraternelle
Fou de vie de beauté
De création
De rencontre
De rêve
De corps
De pureté
Dansons enlacés
Yeux fermés
Ouverts vers nos cœurs
Libérons nos ardeurs
Nos sens intimes
Nos allures divines
Acceptons les transes mutations de nos égos
Soyons libéraux
Soyons amoureux de la flamme vive
Qui inonde les dimensions invisibles de nos profondeurs
N’ayons plus peur d’employer les mots justes
De sentir de dire de sourire
D’aimer
De se regarder de se considérer
De se donner de la lumière
Que sommes nous
Que recherchons nous dans le superficiel
Tomber les tours hautes de nos craintes
Les miroirs de nos âmes osent se réveiller et nos reflets en l’autre nous
Assomment oui nous sommes
Identiques
À l’infini nous brillons les ignorances de nos coutumes de nos éducations
Folles pensées que de se croire coupé
Père mère
Prends nous encore par le cœur
Ne nous abandonne pas
Oh mon père mère
Que de silence qui nous remplit de joie
Que de grandeur qui nous comble
Que de beauté dans l’invisible
Mon cœur s’ouvre et vous entrez comme il faut
Poliment doucement sans frapper
L’amour vous concerne
Il vous a façonné tout de même
Et vous portez son regard
Libre rose et large
Les gammes sont
Celles que je fredonne
La nuit lorsque je pars
Pour mes voyages sidéraux
Restons encore et toujours groupés comme il faut
Comme je vous aime comme j’aime
Comme je suis comme
Comme
Homme
Aum
Aum
Aum.


BIENTÔT CHACUN RENAÎTRA

Bientôt chacun renaîtra de ses cendres
Humaines
Laissées au sol de notre terre
Nourricière
Qui consomme les restes de nos peurs
Nourriture céleste
Matière subtile
Tous les éléments à la file
Se soutiennent
Pour créer l’œuvre certaine
Du moment
Potion sacrée
Le temps se joue debout
Libre
Sans concept
La nature œuvre pour le divin
Du fond de nos cœurs
Nos esprits nous parlent
Se sentir soutenus par les grâces supérieures
Domaines encore sauvages
Les clés se prennent à chaque étage
Connaissons ensemble les codes secrets de nos trous
Libérons ces amas de poussières
Qui heurtent nos vues claires
Soupirons quand le vent le permet
Osons être entier
Sans coupure sans crainte sans peur
Regardons avec notre cœur vraiment
Les beautés à créer
Loin des destructions civilisées
Construisons nos rêves
Songeons au nouveau
Dans nos nuits sereines
Élaborons nos plans
Raccordons nos instruments aux notes
Folles de nos frères
Qui jouent pour nous
Leurs meilleurs morceaux
Fleurs imaginées sur les sentiers
Divins
Jouissons toujours de ces dons d’évasion de création spirituelle
Concevons notre monde à partir de l’élémentaire
Invisible demeure
Tu séjournes en nos cœurs timides
Le monde nous vole nos dieux
Envisageons encore le mieux
Toujours se réunir
Cœurs à plusieurs
Pour construire
Le nouveau monde celui
Qui brille
Au-delà de nos mentalités humaines
Prions pour l’amour de notre père-mère
Laissons-le agir par notre corps simplement rappelons nous combien il faut être pur
Afin qu’il siffle son plus bel air
Et à chaque instant de peine
Souvenons-nous de ce qu’il nous arrive.

et celui-ci écrit juste hier :

BIENTÔT NOUS ALLONS PLONGER

Bientôt nous allons plonger
Au fin fond de nos cœurs
Les voiles tristes de nos bavures vont trouver
Enfin le chemin des libertés
Vous autres qui séjournez loin de vos centres
N’ayez crainte car vous repoussez
Encore les lueurs de vos consciences
Sachez vivre avec le courage de défendre vos droits
Il est temps pour vous de voir le soleil briller
En vos espaces sacrés
Toujours le dos tourné et vous remplacez le juste par le petit
Ne soyez pas avares de votre beauté
Celle qui règne pleine
Droite et légère
Au fond de vos sphères
Celle qui soulève les regards fuyants
Celle qui aime
Son prochain comme son pair
Sa mère son autre divin
Ensemble maintenant fondons les prières de salutation
À la nouvelle aube
Celle des cœurs réunis
Règnes confondus
Par les joyaux d’or de nos temples
Devinons nos âmes surprises
Par les vérités diffuses
Qui pénètrent
Sous les corps fragiles
De nos illusions
Enfin
Le savoir plane
Un peu sur nos consciences
À l’heure du retour
Le peu se voit grand
Allons soyons reconnaissants
Pour ces dons humains que nous recevons
Toujours les chemins s’ouvrent devant nos ignorances
Si l’on ose lever les yeux et demander l’élixir précieux
Des visions fraternelles
Utiliser nos pouvoirs similaires
Avec dans nos cœurs l’amour du pur
L’amour qui sauve la chair
Les manques insensés
De nos incarnations
Demandons toujours les clés protectrices de nos peaux
Blêmes
Histoire de finir les cercles
Soutenus et guidés dans nos choix
Alors pouvons-nous rêver à la liberté
Celles des grands
Nos frères des autres côtés
Nous invitent à les suivre
L’ouverture des corps passe par les guérisons fidèles
Et sincères de nos communications
Pures et nobles
Qualités simples
Et pourtant
Si pleines de renoncement
Encore ensemble soyons indulgents pour ce que nous sommes
Créatures posées dans l’infini de notre dimension
L’univers nous cause à la seconde
Et nos égos se coupent des mondes
Soyeux
Peur du vide
L’espace nous comble
De son royaume
Précieux
Lecture des sens
Loi divine
Qui cherche à vibrer sous les peaux neuves
Reconstituer
Ensemble les jeux
Sains des reconnexions
Profondes
L’être a perdu la trace
Pas absolus et qui s‘effacent derrière les peurs
De nos petits mois
Frêles
Minuscules
Fragiles
Humains
Moyen quelconque pour se figurer de son environnement
Soyons simplement plus audacieux pour ce troisième millénaire
Mes frères.



Fabienne Pujalte

avatar
Invité
Invité

Re: Attention au Vertige !

Message par Invité le Jeu 20 Nov 2008, 17:57

J'ai beaucoup aimé la chanson de Julos.
avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par soleilamethyste le Jeu 20 Nov 2008, 18:01

Bonne soirée très chère Karma

En voici d'autres alors


Découvrez Julos Beaucarne!

avatar
karma younten zongmo
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1310
Age : 59
Contrée : Marais salant de Guérande
Disposition de l'Esprit : Ecriture, peinture et jardinage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/12/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par karma younten zongmo le Jeu 20 Nov 2008, 19:24

Julos Beaucarne que j'allais écouter dans une petite salle il y a déjà 30 ans de cela, et toujours là
Merci
KYZ.


_________________
Conjuguer Aimer en Universalité
avatar
Karma Döndrup Tsetso
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 3504
Age : 59
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : fonctionnaire
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, spiritualité, nature, musique, lecture, net, photo
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/04/2009

Re: Attention au Vertige !

Message par Karma Döndrup Tsetso le Sam 30 Mai 2009, 11:18

Un grand artiste belge mais bien connu au-delà de nos frontières , ce Julos Smile quel talent, les années passent mais il reste toujours fidèle à ce qu'il est...

Tout grand merci aussi pour les superbes poèmes!
Je me réjouis jour après jour d'avoir découvert le forum
J'espère être plus active dès que mes soucis familiaux se seront calmés, ce qui ne semble pas encore être le cas, les enfants, tout aussi grands soient-ils, vous réservent encore des surprises Sad et pas tj des meilleures pale
::24: A tous, je souhaite une journée ensoleillée, pleine de sérénité! :*Bouddhisme4:
avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 56
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par Karma Yönten Dolma le Sam 30 Mai 2009, 13:43

De tout coeur avec toi Tashi ! Petit ou grand, l'inconscience perdure...C'est par nos propres expériences que nous grandissons mais malheureusement engendrant des souffrances utiles ( pour comprendre) et inutiles ( par l'ego)... Patience pour la maturité de l'esprit et la bonne compréhension de la bonne voie. Heureusement qu'il y a du positif dans cette vie. Courage ! :*Bouddhisme7:


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Karma Döndrup Tsetso
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 3504
Age : 59
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : fonctionnaire
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, spiritualité, nature, musique, lecture, net, photo
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/04/2009

Re: Attention au Vertige !

Message par Karma Döndrup Tsetso le Sam 30 Mai 2009, 15:31

Merci, merci... Je m'en vais demain, rejoindre mon fils pour 2 jours, pour un peu éclaircir sa lanterne et certaines choses qui avec les distances qui nous séparent, sont complexes à régler par téléphone et un peu me resourcer par la même occasion en pleine nature puisqu'il habite le fin fond des Ardennes...
Bon week-end
avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 56
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Attention au Vertige !

Message par Karma Yönten Dolma le Sam 30 Mai 2009, 15:36

Bon week-end Tashi Very Happy
Tout finira par s'arranger d'une manière ou d'une autre ne t'inquiète pas !


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"

Contenu sponsorisé

Re: Attention au Vertige !

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 17 Oct 2018, 21:25