Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» Présentation!
Hier à 22:22 par Akana

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 21:41 par manila

» Wilfried : nouveau venu
Hier à 21:38 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 21:31 par manila

» Dhammapada
Hier à 10:44 par vaygas

» retraite de trois ans en Bourgogne
Jeu 17 Aoû 2017, 09:52 par Dhagpo33

» Martine BATCHELOR
Dim 13 Aoû 2017, 11:57 par Hild-Rik

» La métamatière et le peuple
Sam 12 Aoû 2017, 13:05 par manila

» Matthieu Ricard - "Point de vue"
Jeu 10 Aoû 2017, 09:25 par Hild-Rik

» Quatre nobles vérités
Mer 09 Aoû 2017, 17:09 par manila

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Lun 07 Aoû 2017, 00:37 par tindzin

» Conseils pour renouer et garder le lien sacré?
Lun 31 Juil 2017, 19:31 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 25 Juil 2017, 11:30 par manila

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 15:08 par manila

» Presentations
Dim 23 Juil 2017, 15:07 par manila

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Dim 23 Juil 2017, 15:05 par tindzin

» Prensentation
Dim 23 Juil 2017, 14:45 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:40 par petit_caillou

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:34 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:32 par petit_caillou

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 22 Juil 2017, 16:39 par Pema Gyaltshen

» Stéphane Arguillère
Dim 16 Juil 2017, 17:59 par Hild-Rik

» Etude dans le bouddhisme
Lun 03 Juil 2017, 09:18 par seve

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 21 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92670 messages dans 10777 sujets

Nous avons 4061 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est widzer


Actualités: "Monk for a month": Moine bouddhiste pour 515 Euros

Partagez
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6721
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Ami(e)s, Cinéma, Net, Photographie...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Actualités: "Monk for a month": Moine bouddhiste pour 515 Euros

Message par Karma Trindal le Dim 07 Juin 2009, 15:08



Moine bouddhiste pour 515 euros

Une idée commercialisée par l'association Monk for a Month.


Une association baptisée Monk for a Month, invite les étrangers à découvrir le bouddhisme contre la modique somme de 700 dollars (515 euros), relate le Global Post. Un forfait découverte, qui inclut le rasage des cheveux et des sourcils.

En Thaïlande, un pays à 95 % bouddhiste, les centres de méditation et les voyages organisés autour du bouddhisme abondent. L'expérience Monk for a Month, remporte un franc succès, lié notamment au compte ouvert sur Facebook. 80 à 90% des participants ont découvert le programme grâce à Facebook.

Mais les fondateurs sont critiqués et accusés de vendre de la spiritualité: l'idée de commercialiser la religion heurte certains fidèles. «Nous sommes conscients que la combinaison commerce-spiritualité peut être explosive», concède, Ben Bowler, fondateur de Monk for a Month. Il explique pour se défendre qu'une grande partie des 700 dollars est reversée à l'ONG Blood Foundation. Monk for a Month sert en majorité à collecter des fonds pour l'intérêt des réfugiés Chan de Birmanie et de Thaillande.

Depuis le lancement du projet, une quarantaine de personnes ont participé à l'expérience. Les profils des candidats s'échelonnent de l'humanitaire dépressif à la suite d'un séjour en Afghanistan, au Suisse cherchant à arrêter de fumer, à l'homme fuyant le stress de la vie professionnelle et aux simples curieux...

Source:




Thaïlande — Sept cent dollars pour devenir moine


Le fondateur d’une petite ONG finance ses actions par la vente de stages d’initiation au bouddhisme. Malgré son succès, l’idée de commercialiser la religion heurte nombre de fidèles, écrit Global Post.

Deux Blancs au crâne rasé de frais et d’un rose inhabituel tournent en rond dans la cour du temple Sri Boen Ruang. Ils se mêlent à la foule des novices en robe orange qui balaient la cour. Comme les naehns, ou enfants moines, ces néophytes adultes à la peau claire se lèvent avant l’aube pour demander l’aumône et méditer pendant des heures.

Mais la plupart des bouddhistes seraient choqués d’apprendre que, pour subir cet apprentissage, ces deux hommes ont payé 700 dollars [515 euros] à une association baptisée Monk for a Month (Moine pour un mois), qui utilise Facebook pour attirer les étrangers curieux de connaître le bouddhisme.

En Thaïlande, un pays à 95 % bouddhiste, les centres de méditation et les voyages organisés autour du bouddhisme abondent. Mais Monk for a Month est unique en son genre. Même si l’association offre aux étrangers le libre accès à la vie monastique thaïlandaise, on lui reproche de vendre la spiritualité, un peu comme si l’entrée dans les églises était payante.

"Nous sommes conscients que la combinaison commerce-spiritualité peut être explosive", concède Ben Bowler, le fondateur de Monk for a Month. Cet Australien de 35 ans, qui gère une petite ONG près de la frontière avec la Birmanie, propose aujourd’hui l’expérience aux étrangers. Moyennant finances.

Erik Jorgensen, apprenti moine américain de 27 ans, était à la recherche d’un temple où on ne le laisserait pas simplement dans une salle en lui disant "méditez". Alors qu’il cherchait à échapper à une vie professionnelle agitée, il a découvert Monk for a Month. Quelques jours après son arrivée, on lui a rasé le crâne et les sourcils. "Dans ce temple, on mène une vie qui n’est pas motivée par le désir. On ne regarde pas les filles, on ne boit pas, on ne fume pas. Tout ce qui, en Occident, est assimilé aux vacances est interdit ici", dit-il.

Le temple, situé dans une vallée verdoyante du nord de la Thaïlande, fait aussi office d’orphelinat. Pour son supérieur, Phra Aphisit Pingchaiyawat, ce projet est un moyen de mettre les étrangers en contact avec des novices, lesquels pourront en contrepartie apprendre l’anglais et s’ouvrir à de nouvelles perspectives. "Honnêtement, je ne me soucie pas de l’argent que cela rapporte, précise Phra Aphisit. Tout ce qui m’importe, ce sont les profits que les novices et la population locale peuvent en tirer."

Après avoir réussi à intéresser le supérieur à son projet, Ben Bowler n’avait plus qu’à le commercialiser. Avec les 1 500 dollars [1 105 euros] dont il disposait pour la publicité, il a commencé par les tâches les plus évidentes : envoyer des prospectus et créer un site web, monkforamonth.com. Puis il a ouvert un compte Facebook où il fait passer de la publicité. Environ 80 à 90 % des participants ont découvert son programme via Facebook. Mais cette page lui vaut également beaucoup de critiques. D’aucuns ont qualifié Monk for a Month de projet malencontreux, façon Disney. Les moines bouddhistes sont tenus d’éviter de manipuler de l’argent. "Vous pouvez fournir toutes les explications que vous voudrez, écrit Kirk Gillock, le fondateur d’Isara, autre association caritative basée en Thaïlande, le fait est que vous exploitez une religion."

Les 700 dollars de la formation vont en grande partie à la Blood Foundation, ONG que Ben Bowler gère avec sa femme, Jildou Brower. Le couple reconnaît volontiers que Monk for a Month sert essentiellement à collecter des fonds pour leur véritable centre d’intérêt : l’aide aux réfugiés Chan de Birmanie et de Thaïlande. Après avoir payé la nourriture et les fournitures du mois ainsi que le salaire d’un professeur d’anglais, il leur reste 250 dollars sur le montant versé par chaque client.

Depuis le lancement du projet, l’an dernier, le nombre de participants a avoisiné les quarante, dont un humanitaire américain dépressif après un séjour en Afghanistan et un Suisse misant sur la vie monastique pour arrêter de fumer. Rares sont ceux qui se sont fait ordonner moines à la fin de leur période de noviciat.

Apparemment indifférent à la polémique, Ben Bowler envisage un autre projet alliant le spirituel et le lucratif. "J’aimerais lancer Musulman for a Month en Malaisie, dit-il. Nous sommes à la recherche d’un bon imam."

Source:


_________________


    La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû 2017, 03:01