Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 23:30 par Mila

» Namasté à tous
Hier à 16:46 par Ortho

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 09:34 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Mar 13 Nov 2018, 19:15 par Mila

» La pratique du sommeil
Mar 13 Nov 2018, 11:10 par Mila

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Bouddhisme et christianisme
Jeu 08 Nov 2018, 16:33 par Ortho

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 01 Nov 2018, 09:58 par Pema Gyaltshen

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 27 Oct 2018, 23:35 par tindzin

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Jeu 25 Oct 2018, 12:56 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Sam 20 Oct 2018, 19:45 par Mila

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

» Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique
Lun 01 Oct 2018, 13:13 par indian

» Sentiment & Mort
Lun 01 Oct 2018, 10:58 par Mila

» Comment transmettre au monde contemporain la sagesse du Bouddha
Dim 30 Sep 2018, 22:02 par Disciple laïc

» Seven Wonders of the Buddhist World
Dim 30 Sep 2018, 10:16 par Mila

» VELUDVAREYYA-SUTTA
Sam 29 Sep 2018, 09:45 par Disciple laïc

» L'univers dans un grain de poussière - par le vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 28 Sep 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Science: La méditation pour guérir: la science s'en mêle
Ven 28 Sep 2018, 20:33 par indian

» Dilgo Khyentsé Rimpoché
Ven 28 Sep 2018, 19:06 par Pema Gyaltshen

» Liste des Bouddhas et Bodhisattvas féminines
Ven 28 Sep 2018, 14:40 par Mila

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Jeu 27 Sep 2018, 15:55 par indian

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 19 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Maajis


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97737 messages dans 11253 sujets

Nous avons 4258 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est lysi

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7490)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2418)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Réflexions sur : Les champs Morphiques

Partagez
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7490
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Réflexions sur : Les champs Morphiques

Message par Pema Gyaltshen le Mar 25 Aoû 2009, 11:09



CHAMPS MORPHIQUES - R. Sheldrake











[size=21]Des champs morphogéniques
à l'anthropologie fondamentale


[/size]

Les
tenants de la notion de champs morphogénique entendent apporter une
réponse normale à la question de savoir où se tient la mémoire des
êtres vivants et comment elle oriente leurs actions. Avant eux le corps
scientifique a pensé que la mémoire était essentiellelnt matérielle et
se trouvait dans le cerveau ou dans l'ADN, ou dans les cellules ou même
dans les électrons. Voici leur réponse.


Historique de la notion de champ morphogénique

Hans Driesch (1867-1941),
embryologiste et philosophe, fut l’un des premiers chercheurs à avoir
tourné le dos à la vision strictement matérialiste et mécaniste qui
prévalait au XIXème siècle. Ses expériences sur les blastomères
d’oursin démontraient que l’ensemble de l’embryon est plus que la somme
de ses parties.2 Driesch en prélevait des éléments et ceux-ci se
régénéraient ; l’ensemble se reconstituait. Il en déduit qu’il était
impossible d’analyser ou de comprendre l’embryon d’une manière purement
matérialiste.

Mais, c’est en 1922 que l’idée de champs morphogénétiques (abrégés
ultérieurement en “morphogéniques“ et même “morphiques “) a été
introduite par Alexander Gurwitsch, en Russie,
puis en 1925, de manière indépendante, par Paul Weiss, à Vienne. A. N. Whitehead (1861-1947) scientifique et philosophe, affirma qu’il existe une propriété
définie de complétude qui permet aux organismes de se développer et qui ne peut être réduite à une analyse des parties. Von Bertallanfy (1901-1972) a procédé en 1933, dans son
livre Modern Theories of Developement,
à la synthèse de ces différentes approches avec son paradigme
organismique3 qui décrit le développement des systèmes ouverts
(biologiques) par différence avec les systèmes physiques soumis à la
loi d’entropie.

Une génération plus tard, C.H. Waddington
(1905-1975) a poussé l’idée des champs morphogéniques un pas plus loin
avec son concept de chréode, ou “zone de développement canalisé“, ou
“attracteur de développement dans le temps et dans l’espace“.
C’est
Rupert SHELDRAKE (né
le 28.06.1942), biologiste spécialiste de biochimie etde chimie
cellulaire, qui donnera toute son ampleur au concept de champ
morphogénique en en faisant le réservoir de la mémoire de l’univers et
la source de ce qu’il appelle “la causalité formative“.


Comment s’est forgé le concept de champ morphogénique ?

R. Sheldrake écrit que “la mémoire est inhérente à la nature“. Il
considère que “les systèmes naturels, tels que des colonies de
termites, des pigeons, des orchidées, des molécules d’insuline héritent
d’une mémoire collective renfermant tous les phénomènes concernant leur
espèce, aussi distants soient-ils dans l’espace et dans le temps“. Il
donne de nombreux exemples de comportements animaux instinctifs (la
façon de se gratter des mammifères et des oiseaux, la capacité des
araignées de tisser, dès leur naissance, des toiles caractéristiques de
leur espèce, la manière dont les guêpes de boue australiennes
construisent leur nid, etc.) dont il dit qu’ils ne peuvent être
inscrits dans les gènes. Ce sont les fameux caractères acquis
lamarckiens. Il précise : “Le comportement héréditaire, comme la forme
héréditaire, est influencé par les gènes, mais n’est ni “génétique“, ni
“génétiquement programmé“.
Pour expliquer ce qui ne relève pas du “génétique“ dans l’explication
de la transmission des comportements héréditaires les généticiens
parlent d’”effet du milieu“. Mais la définition qu’ils donnent de ce
“milieu“ est extrêmement vague puisqu’elle englobe “l’ensemble des
informations qui ne sont pas contenues dans les gènes“.
Nous voici en pleine tautologie ! Il convient donc de parler à propos
de l’ADN non de “programme génétique“ mais de “patrimoine génétique“.
Et R. Sheldrake
écrit que, puisque toutes nos cellules comprennent à peu près le même
ADN et se développent malgré tout selon des schémas différents, c’est
bien qu’il y a en dehors d’elles une source d’information qui oriente
leur action. Cette source d’information c’est le champ morphogénique de
l’espèce.


Qu’est-ce qu’un champ morphogénique (ou morphique ) ?

C’est, comme son étymologie l’indique, un champ générateur de forme (morphos en grec). peut-on le définir ? “Les
champs morphiques, comme les champs connus de la physique, sont des
régions d’influences non matérielles s’étendant dans l’espace et se
prolongeant dans le temps. Quand un système particulier cesse d’exister
- lorsqu’un atome est désintégré, qu’un flocon de neige fond, ou qu’un
animal meurt - son champ organisateur disparaît du lieu spécifique où
existait le système. Mais dans un autre sens, les champs morphiques ne
disparaissent pas : ce sont des schèmes d’influence organisateurs
potentiels, susceptibles de se manifester à nouveau, en d’autres temps,
et d’autres lieux, partout où et à chaque fois que les conditions
physiques sont appropriées. Quand c’est le cas, ils renferment une
mémoire de leurs existences physiques antérieures“.
Et, plus la population étudiée comporte d’individus plus le champ morphogénique s’enrichit du
comportement de tous ses individus.
Mais, de même qu’on ne connaît les champs de gravitation, les champs
électriques ou magnétiques que par leurs effets, les champs
morphogéniques ne peuvent être décelés que par les actions qu’ils
influencent.


Actions influencées par le champ morphique

On peut comparer le champ morphogénique d’une part à un gigantesque
réservoir de la mémoire de l’espèce, c’est sa fonction passive, d’autre
part à un inducteur d’organisation, c’est sa fonction active ou
téléologique. Et cet inducteur d’organisation fonctionne de mieux en
mieux grâce à l’apprentissage des membres de l’espèce. Sheldrake donne
l’exemple des mésanges bleues qui, en Angleterre, ont appris à percer
les capsules qui ferment les bouteilles de lait déposées par le laitier
le matin à domicile : “Une analyse minutieuse des données a montré que
la propagation de l’habitude s’est accélérée avec le temps, et que le
comportement a été découvert par des mésanges individuelles“. MC
Dougall réalisa en Angleterre des expériences sur les rats pour leur
apprendre à choisir entre deux sorties d’une cage, l’une éclairée mais
assortie d’une forte décharge électrique et l’autre sombre mais sans
choc électrique. La première génération de rats commit 165 erreurs, la
trentième n’en commettait plus que 20. La même expérience réalisée à 20
000 km de là, en Australie, montra que les rats australiens avaient
bénéficié de l’apprentissage de leurs confrères anglais... Et tout ceci
est naturellement transposable à l’homme
.



Extrait d'Effervesciences N°48,
provenant du site :
http://www.effervesciences.com/


_________________

avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 689
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Réflexions sur : Les champs Morphiques

Message par tindzin le Dim 15 Nov 2009, 23:34

Tout ceci est vraiment très intéressant, Dernièrement j'ai lu quelque chose à propos d'une colonie de singes qui vivaient en autharcie sur une île du pacifique, cette population avait été amenée là pour des expériences par des scientifiques qui entre autre, étudiaient leurs comportements. A un moment donné, ils virent qu'une femmelle avait découvert un moyen de ce nettoyer les dents avec un morceau de bois. Rapidement tous les individus de la colonie apprirent à utiliser cette technique et même les nouveaux individus nés, semblaient avoir déjà cette technique inscrite dans leur gène, car des leur plus jeune âge, sans que les scientifiques ne puissent trouver la moindre trace d'apprentissage, ni d'initiation, ceux-là connaissaient aussi cette technique.
Le plus surprenant pour les scientifiques, fut de découvrir que des singes de la même race, vivant sur d'autres îles du pacifique et qui n'ûrent jamais aucun contact avec la population test, développèrent les mêmes aptitudes et savoir, alors qu'auparavant, ces populations jamais ne manifestèrent aucun savoir en relation avec le maniement d'un outil! Inouï!
Ma conviction est que toute la mémoire de l'univers est conservée dans le Dharmakaya.
Salutations à vous toutes et tous. tindzin

    La date/heure actuelle est Ven 16 Nov 2018, 03:01