Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 09:52 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 19 Nov 2018, 13:47 par Mila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Dim 18 Nov 2018, 14:09 par Disciple laïc

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Bouddhisme et christianisme
Jeu 08 Nov 2018, 16:33 par Ortho

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97811 messages dans 11259 sujets

Nous avons 4259 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Godineau

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7494)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2421)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

MEDITER par Lama Guendune

Partagez
avatar
Invité
Invité

MEDITER par Lama Guendune

Message par Invité le Lun 23 Nov 2009, 14:41




Du point
de vue du Mahamoudra, méditer signifie dégager,
libérer son esprit de toutes les formes d'attachement,
de saisie, de vouloir, de caractérisation des choses.
Plutôt que de faire quelque chose, il s'agit de défaire
les liens et chaînes par lesquels l'esprit est emprisonné.

En abandonnant l'attachement aux choses comme étant
réelles, on abandonnera la saisie mentale de ces choses
et la volonté qui leur est attachée, et par
là l'apparence se trouvera libérée d'elle-même.
On croit souvent que méditer, c'est imposer un état
vide à l'esprit, un état sans aucune pensée
ni mouvement mental.
Cette conception est erronée car si la méditation
était un état sans pensée, cette table
devant nous serait en train de méditer !
La méditation n'a rien à voir avec le fait de
créer un vide volontaire dans l'esprit; méditer,
ce n'est pas arrêter le mouvement des pensées,
mais demeurer sans saisie quant à ces pensées.
S'il n'y avait pas de pensées ou mouvement conceptuel
dans l'esprit, qui méditerait ?
La méditation consiste donc simplement à reconnaître
ce qui nous lie à l'apparence, à la manifestation
extérieure et à desserrer l'étreinte
des fixations mentales. C'est opérer une détente
par rapport au conditionnement habituel, c'est laisser cette
détente créer son propre effet: les objets de
la fixation tombent d'eux-mêmes, les noeuds se dénouent
à leur tour.
Méditer, c'est se défaire de cette cuirasse
que l'on s'est forgée, des vêtements superflus
que l'on porte ; on abandonne alors les uns après les
autres les vêtements conceptuels pour rester dans la
nudité primordiale.
Dans cette détente est éprouvé l'état
fondamental de l'esprit comme étant clarté,
conscience connaissante, lucidité vive.

Cette clarté de l'esprit est définie comme la
conscience instantanée, immédiate, un état
exempt d'élaborations mentales. On doit simplement
demeurer dans la jouissance de cet état, laissant l'esprit
dans sa dimension propre, sans caractériser ou juger
quoi que ce soit, sans même concevoir la notion d'une
méditation. Quand l'esprit arrive à s'établir
dans cet état, il expérimente son propre espace
et tous les phénomènes extérieurs et
intérieurs sont perçus dans leur dimension de
vacuité.
Cet état n'est limité par rien, il est libre
de toute orientation, sans support, et en lui est présente
la connaissance fondamentale exempte de point de référence.

C'est aussi un état de bonheur et de bien-être,
affranchi de tout empêchement conceptuel. L'apparition
de ces qualités de l'esprit est le signe du succès
de la pacification mentale (Chiné) et le développement
de cette méditation, lorsque l'on est capable de demeurer
absorbé dans cet état sans le perdre ou l'altérer,
c'est l'obtention du "samadhi de Chiné".
Il est important de ne pas juger sa méditation, de
ne pas penser que tel état est "bon", que
tel autre est "mauvais", que lorsque l'esprit est
calme nous faisons une "bonne méditation",
que lorsqu'il est agité nous faisons une "mauvaise
méditation".
Lorsque ce genre d'idées s'élève pendant
la méditation, il faut diriger son attention vers celui
qui juge ainsi, vers la conscience qui évalue la méditation.
Par l'introspection, cette conscience se découvre comme
dépourvue de forme ou de couleur ; l'observateur est
privé de toute spécificité qui pourrait
prouver son existence. Comme on l'avait fait pour l'objet
perçu, on retrouve la dimension vide de l'esprit percevant
l'absence de réalité du sujet.
Donc, quels que soient les phénomènes mentaux
qui s'élèvent dans l'esprit, on les traite ainsi
: on ne tente pas de prévenir leur apparition ou de
les faire cesser lorsqu'ils sont là; on ne les suit
pas non plus, mais on les contemple pour ce qu'ils sont.
Chaque fois que l'on reconnaît l'essence par le regard
direct, on retrouve la dimension de esprit inobstruée,
libre d'entrave. Méditer en cherchant à l'extérieur
quelque chose de plus débouchera sur une sensation
de manque. C'est exactement le processus inverse qu'il faut
appliquer : nous déposséder de ce qui encombre
l'esprit en nous tournant vers l'intérieur, jusqu'à
l'état spontané où ne subsistent ni recherche
ni souffrance, la plénitude omniprésente.
La dimension naturelle de notre esprit est le Dharmakaya.
Celui-ci est par nature spontané. La seule manière
de rencontrer l'esprit est de l'harmoniser avec cette nature
libre de causes. Seul un état de détente et
d'ouverture peut permettre à cette essence spontanée
de s'élever d'elle-même


Lama Guendune Rinpoché


    La date/heure actuelle est Mer 21 Nov 2018, 04:25