Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 10:53 par Karma Döndrup Tsetso

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 10:50 par Karma Döndrup Tsetso

» Dhammapada
Hier à 11:11 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Hier à 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Hier à 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» Puissance du mental
Mer 24 Mai 2017, 10:35 par Vyathita

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Melinda
Sam 20 Mai 2017, 15:18 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Prensentation
Lun 08 Mai 2017, 22:46 par Ortho

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

» Bonjour à vous tous
Mer 19 Avr 2017, 19:40 par Karma Trindal

» Pratique du Dharma: Pourquoi des retraites? Par Lama Rinchen Palmo
Mer 19 Avr 2017, 19:27 par Karma Trindal

» Message de SS le Karmapa: Santé de Lama Yeshé Losal Rinpoché et Samyé Ling
Dim 16 Avr 2017, 23:25 par Karma Trindal

» Avoir une habitation plus saine grâce aux plantes ?
Dim 16 Avr 2017, 23:08 par Karma Trindal

» Présentation Kato
Dim 16 Avr 2017, 23:04 par Karma Trindal

» Presentation EtreLeBonheur
Dim 16 Avr 2017, 22:58 par Karma Trindal

» présentation david
Dim 16 Avr 2017, 22:52 par Karma Trindal

» Aménager un autel bouddha dans une chambre ??
Dim 16 Avr 2017, 22:43 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoche sur Face Book
Dim 16 Avr 2017, 22:40 par Karma Trindal

» Reconnaissance De Tulku Tenga Rimpoche
Dim 16 Avr 2017, 22:37 par Karma Trindal

» Commencez aujourd'hui
Dim 16 Avr 2017, 22:31 par Karma Trindal

» présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:29 par Karma Trindal

» Enquête bouddhsime en Occident
Dim 16 Avr 2017, 22:28 par Karma Trindal

» Message de présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:23 par Karma Trindal

» Rabjam Rinpoché à Bruxelles Mai 2017
Dim 16 Avr 2017, 22:18 par Karma Trindal

» de l'origine du soutra du cœur
Lun 10 Avr 2017, 23:22 par levitrailleur

» gourou yoga du 16 éme karmapa
Dim 09 Avr 2017, 18:32 par manila

» service civique à Bruxelles
Dim 02 Avr 2017, 14:05 par vaygas

» very happy ... !
Sam 01 Avr 2017, 17:06 par manila

» de prières
Lun 27 Mar 2017, 13:33 par Ortho

» Summer Course Announcement Summer Course 2017
Dim 19 Mar 2017, 00:10 par Ortho

» «C'est comme si toute une bibliothèque avait brûlé»
Sam 18 Mar 2017, 09:55 par Hild-Rik

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Sam 11 Mar 2017, 09:08 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 56 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 56 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92324 messages dans 10752 sujets

Nous avons 4046 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Wilfried


Le programme de réhabilitation des refugiés tibétains victimes de la torture en Chine

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4706
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Le programme de réhabilitation des refugiés tibétains victimes de la torture en Chine

Message par petit_caillou le Dim 22 Mai 2011, 13:53

Lors de ma mission à Dharamsala pour y rencontrer les responsables politiques tibétains en exil ,et en allant à un rendez vous , j ‘ ai remarqué un panneau sur un des bâtiments gouvernementaux « Torture Survivor Program ». Mon double engagement aux Amis du Tibet et à l’ ACAT m’ a amené à demander à mes correspondants locaux, qui avaient déjà organisé toute une journée de réunions diverses, d’ en rajouter une avec un responsable de ce programme . La gentillesse et l’ amabilité traditionnelle des Tibétains ont permis d ‘ improviser une visite. C ‘ est ainsi que j ‘ ai rencontré M Kalsang Phuntsok, Sous- Secrétaire à la Santé, et coordinateur du programme de réhabilitation des victimes de la torture.

Historique
A la fin des années 80, l ‘ intégration des Tibétains victimes de la torture, dans les centres de réfugiés en Inde se faisait plus difficile car ceux-ci manifestaient un certain esprit de révolte face aux réfugiés plus anciens. En 1991, une étude est lancée pour analyser le problème et y remédier. Les prisonniers condamnés pour leur action politique subissaient jusqu ‘ à cette époque, plutôt des sévices corporels. La répression devenant plus insidieuse, la torture est devenue plus psychique, moins visible physiquement mais plus pénible à supporter, d ‘ où ces nombreux cas de désespoir. En 1993, le programme de réhabilitation des victimes de la torture est lancé pour 40 réfugiés.

La réhabilitation
Les victimes sont prises en charge pour une durée maximale de 3 ans pour un support social et médical dans les centres de réfugiés où ils vivent. Pour rappel, seuls les exilés, condamnés à des peines de prison et donc reconnus comme prisonniers politiques, reçoivent l’autorisation de rester en Inde par les autorités indiennes.

Les soins médicaux sont assurés conjointement par les médecins traditionnels tibétains et par les médecins allopathiques selon les souhaits de la victime et des soins requis par elle. Ceux- ci assurent aussi un suivi psychologique « léger » . Les cas les plus graves, nécessitant une assistance plus lourde d ‘ un thérapeute sont traités au Centre d ‘ Accueil des réfugiés à Dharamsala . Tous les frais médicaux sont pris en charge par le programme tant que la victime est suivie par lui.

La victime de torture touche mensuellement un petit pécule qui lui permet de vivre dans le centre de réfugiés où il est envoyé. Ceci doit lui permettre de s’ intégrer socialement dans sa nouvelle communauté de vie, car à sa réhabilitation ou après 3 ans, il devra être en mesure de gagner sa vie par lui même. Au cours de cette période, il peut continuer ses études dans l ‘ école tibétaine pour adultes de Dharamsala ou dans un centre de formation professionnelle .

Un gros effort de formation a été fait dans les centres de réfugiés pour faciliter l ‘ accueil et l’ intégration des victimes de la torture, en particulier pour l’ approche psychologique par les médecins locaux et le personnel social de ces villages.

Actuellement 254 réfugiés sont pris en charge par le programme de réhabilitation des victimes de la torture avec une moyenne de 80 personnes par an.

Si la grande majorité de celles- ci restent en Inde, il est à noter que certains n ‘ hésitent pas à retourner au Tibet : 3 réfugiés y sont repartis dans les années précédentes après y avoir subi la torture.

Ma conclusion sera un poème , chanté dans les prisons du Tibet par les prisonniers politiques, et dont la traduction anglaise m ‘ a été donné par une victime de la torture que j ‘ ai rencontré dans un des centres que j ‘ ai visité .



Meeting Day

On the meeting day, the fourteenth day of the month,

my parents came to the prison and said this to me :

do not worry about us, do not worry about home

do not worry about your brothers and sisters,

keep your spirit high and strong

Back to the prison door, when I look back,

there was no father, there was no mother.

I cannot see even the mountains .



Jour de visite

Le jour de visite, le quatorzième jour du mois,

mes parents vinrent à la prison et me dirent ceci :

Ne t ‘ inquiète pas de nous, ne t ‘ inquiète pas de la maison

ne t ‘ inquiète pas de tes frères et sœurs,

garde ton esprit fort et élevé.

De retour à la porte de la prison, en regardant en arrière

il n y avait ni père ni mère,

je ne pouvais même pas voir les montagnes



Source: http://www.amis-tibet.lu/Dossiers.html


_________________

    La date/heure actuelle est Ven 26 Mai 2017, 15:14