Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 10:53 par Karma Döndrup Tsetso

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 10:50 par Karma Döndrup Tsetso

» Dhammapada
Hier à 11:11 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Hier à 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Hier à 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» Puissance du mental
Mer 24 Mai 2017, 10:35 par Vyathita

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Melinda
Sam 20 Mai 2017, 15:18 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Prensentation
Lun 08 Mai 2017, 22:46 par Ortho

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

» Bonjour à vous tous
Mer 19 Avr 2017, 19:40 par Karma Trindal

» Pratique du Dharma: Pourquoi des retraites? Par Lama Rinchen Palmo
Mer 19 Avr 2017, 19:27 par Karma Trindal

» Message de SS le Karmapa: Santé de Lama Yeshé Losal Rinpoché et Samyé Ling
Dim 16 Avr 2017, 23:25 par Karma Trindal

» Avoir une habitation plus saine grâce aux plantes ?
Dim 16 Avr 2017, 23:08 par Karma Trindal

» Présentation Kato
Dim 16 Avr 2017, 23:04 par Karma Trindal

» Presentation EtreLeBonheur
Dim 16 Avr 2017, 22:58 par Karma Trindal

» présentation david
Dim 16 Avr 2017, 22:52 par Karma Trindal

» Aménager un autel bouddha dans une chambre ??
Dim 16 Avr 2017, 22:43 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoche sur Face Book
Dim 16 Avr 2017, 22:40 par Karma Trindal

» Reconnaissance De Tulku Tenga Rimpoche
Dim 16 Avr 2017, 22:37 par Karma Trindal

» Commencez aujourd'hui
Dim 16 Avr 2017, 22:31 par Karma Trindal

» présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:29 par Karma Trindal

» Enquête bouddhsime en Occident
Dim 16 Avr 2017, 22:28 par Karma Trindal

» Message de présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:23 par Karma Trindal

» Rabjam Rinpoché à Bruxelles Mai 2017
Dim 16 Avr 2017, 22:18 par Karma Trindal

» de l'origine du soutra du cœur
Lun 10 Avr 2017, 23:22 par levitrailleur

» gourou yoga du 16 éme karmapa
Dim 09 Avr 2017, 18:32 par manila

» service civique à Bruxelles
Dim 02 Avr 2017, 14:05 par vaygas

» very happy ... !
Sam 01 Avr 2017, 17:06 par manila

» de prières
Lun 27 Mar 2017, 13:33 par Ortho

» Summer Course Announcement Summer Course 2017
Dim 19 Mar 2017, 00:10 par Ortho

» «C'est comme si toute une bibliothèque avait brûlé»
Sam 18 Mar 2017, 09:55 par Hild-Rik

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Sam 11 Mar 2017, 09:08 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 56 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 56 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92324 messages dans 10752 sujets

Nous avons 4046 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Wilfried


Technologie française contre bouddhisme : l’affaire Maokong

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4706
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Technologie française contre bouddhisme : l’affaire Maokong

Message par petit_caillou le Dim 05 Juin 2011, 00:52

Technologie française contre bouddhisme : l’affaire Maokong

Ce qui suit est un résumé, rédigé de manière humoristique pour ces temps de vacances, de plusieurs articles de presse parus à Taïwan sur une affaire totalement véridique qui pourra faire sourire, même s’il convient bien évidemment, au-delà des choses amusantes, de garder un véritable esprit scientifique.

Le téléphérique de Maokong est une installation onéreuse qui permet aux touristes d’être transportés sans effort ni fatigue, du sol de la ville de Taipei vers le sommet d’une montagne qui domine la ville par son flanc sud-est, permettant une vue d’ensemble sur la cité.

Ce téléphérique a été construit par une entreprise française ayant passé un contrat pour ce faire avec les autorités de Taipei. Le dispositif a été inauguré récemment et, dès le début, des dysfonctionnements techniques divers (pannes subites, blocages de ligne, arrêts soudains des moteurs) ont mis à mal la réputation solide de la technologie française dans ce domaine.

J’ai donc mené l’enquête humoristique sur cette "affaire" pour Agoravox car ces "bizarreries" portaient atteinte à notre belle technologie.

Le grand pilier en béton et le petit temple en briques
Rséumons donc les faits bruts : depuis sa mise en service, ce téléphérique magnifique connaît des interruptions incessantes importunes de son fonctionnement normal.

Après la première grosse "panne" qui a mis en danger la vie de touristes bloqués dans des cabines par une température qui avoisinait les 38° celsius, la mairie de Taipei a exigé que les techniciens expertisent les causes matérielles de ces fâcheux arrêts inopinés.

Aidés par des ingénieurs français hautement qualifiés, une vérification première, assez sommaire, a donc été entreprise. Son résultat n’a rien apporté de concluant.

Quand les gestionnaires du téléphérique remirent en route le système, pleins de confiance, les mêmes maux se répétèrent, conduisant cette fois à une encore plus profonde étude de l’ensemble. Il en résulta que des câblages et matériaux électriques étaient probablement inadaptés ou défectueux et qu’il fallait les changer.

Pendant ce temps, des habitants du lieu, qui étaient de braves gens sans malice, adressèrent une lettre polie et très respectueuse au maire de Taipei.

Dans cette missive, ils donnaient leur explication propre des pannes constatées : selon eux, la cause de tous ces tracas était que Bouddha, qui aimait beaucoup le petit temple en briques rouges qu’ils fréquentaient eux-mêmes depuis de longues années, et qui avait une statue de lui dans celui-ci, avait eu sa vue sur la nature environnante empêchée, gênée, obscurcie, par la construction d’un des gros piliers en béton qui soutiennent la ligne du téléphérique.

A Taïwan, les croyances bouddhistes sont fortes et la culture populaire en est imprégnée profondément.

La mairie de Taipei et l’affaire du temple de Maokong
Ayant reçu et lu avec soin, comme il convient à un édile sérieux, ce courrier de ses administrés, le maire de Taipei convoqua en urgence le Conseil municipal en séance spéciale. A l’ordre du jour : l’affaire du temple de Maokong, c’est son nom administratif, faisant face à l’énorme pilier.

Les photos apportées au dossier de faisabilité par les fonctionnaires municipaux sont nettes et claires : le pilier accusé est effectivement, mathématiquement, géographiquement, face à la statue de Boudha et lui bouche la vue sur le paysage.

Après étude technique et financière des propositions de solutions concrètes, tous les élus conviennent que le cas doit être rapidement résolu, dans l’intérêt public.

Comme on ne peut pas, matériellement, déplacer le pilier, la décision unanime prise par les élus fut la suivante : on va déplacer et reconstruire le temple bouddhiste de manière à ce que la vue de la statue de Bouddha qui est à l’intérieur soit dégagée et libre sur les splendides montagnes alentour !

Avant, par mesure de précaution, le maire sollicite des citoyens de Maokong qu’ils vérifient si la décision municipale agrée au Bouddha. Les habitants vont donc, avec un officiant officiel bouddhiste, requérir l’avis de l’intéressé au petit temple.

Après moult prières et un temps de réflexion accordé à la réponse du Bouddha, ils informent le maire et son Conseil que le Bouddha est d’accord avec sa proposition et qu’il ne manifestera plus son mécontentement, de cette manière peu discrète.

Et, ce matin, 2 août 2007, des ouvriers ont commencé les travaux financés par la ville lors du vote unanime des élus municipaux.

Et la technologie repartit...
Pendant ce temps, les techniciens, de leur côté, avaient réparé certaines installations, notamment de câblage électrique pouvant être défectueux et ont renforcé la puissance électrique disponible pour les moteurs.

Le bilan de cette affaire est clair : le téléphérique fonctionne de nouveau normalement et la statue de Bouddha pourra bientôt de nouveau regarder les montagnes vertes sans être gênée.

Interrogé sur la décision municipale prise quant au temple, et sur les réparations intervenues après de longues et patientes recherches, un proche de la mairie donne ce commentaire souriant et philosophique :

"Nous avons pris en compte tous les paramètres du dossier afin de sécuriser au maximum les installations et garantir leur fonctionnement, car, dans un tel cas, nous ne voulons pas d’autres problèmes avec aucune cause possible : on ne sait jamais."

Morale de l’histoire : à chacun de la tirer dans un esprit scientifique distinct du versant philosophique.

Celle donné par les habitants de Maokong est précise, il convient de la donner ici par souci d’information : "Tout le monde dans cette histoire est satisfait de sa conclusion".

Source: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/technologie-francaise-contre-27524


_________________
avatar
Invité
Invité

Re: Technologie française contre bouddhisme : l’affaire Maokong

Message par Invité le Dim 05 Juin 2011, 04:44

Very Happy
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7384
Age : 62
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Technologie française contre bouddhisme : l’affaire Maokong

Message par Pema Gyaltshen le Dim 05 Juin 2011, 09:59

C'est une belle histoire...
Il est tout à fait vrai que les hommes dans leur ignorance souvent ne tiennent pas compte des paramètres subtils...
Ce n'est pas le Bouddha qui réagit, mais les "énergies locales"
qui sont dérangées. ( comme les Nâgas par exemple )
C'est pourquoi il y a toujours des rituels d'offrandes avant de construire quoi que ce soit.


_________________


Contenu sponsorisé

Re: Technologie française contre bouddhisme : l’affaire Maokong

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 26 Mai 2017, 15:14