Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Les posteurs les plus actifs du mois

Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 16:30 par manila

» Dhammapada
Hier à 15:43 par vaygas

» Présentation
Lun 26 Juin 2017, 16:10 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Dim 25 Juin 2017, 09:15 par manila

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Stéphane Arguillère
Jeu 22 Juin 2017, 20:12 par manila

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Mer 21 Juin 2017, 17:27 par Admin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 18 Juin 2017, 09:45 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» Présentation
Lun 12 Juin 2017, 15:03 par manila

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Ven 09 Juin 2017, 09:19 par Ortho

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Prensentation
Dim 04 Juin 2017, 21:18 par seve

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Présentation
Dim 28 Mai 2017, 18:24 par vaygas

» Presentations
Dim 28 Mai 2017, 10:20 par Akana

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Ven 26 Mai 2017, 16:16 par Admin

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 28 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 28 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92461 messages dans 10769 sujets

Nous avons 4054 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Kitsunetsuki


Le nirvana derrière les barreaux

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4709
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Le nirvana derrière les barreaux

Message par petit_caillou le Dim 12 Juin 2011, 01:16

Le nirvana derrière les barreaux

par Sudip Mazumdar

A la prison de Tihar, de dangereux criminels sortent transformés et pacifiés d’une retraite de méditation Vipassana. Newsweek Magazine du 18 septembre 2000

A la prison de Tihar, de dangereux criminels sortent transformés et pacifiés d’une retraite de méditation Vipassana.

Il y a trois ans Bhupinder Singh, un costaud gaillard de 23 ans, était incarcéré à la prison de Tihar, dans la banlieue de New Delhi, Inde, pour meurtre. Un de ses gardiens rapporte qu’ à son arrivée, il était furieux et plein de haine. En 1999 on lui donna le choix de participer à une retraite de méditation Vipassana à l’intérieur même de la prison. Depuis il est méconnaissable : le loup s’est transformé en un agneau doux et serviable.

Avec ses 11 000 détenus, Tihar n’est pas seulement la plus grande prison de l’Inde, elle est aussi la plus dangereuse. Elle abrite des prisonniers incarcérés pour trafic de stupéfiants, abus sexuels et actes de banditismes. Mais récemment la prison a connu une transformation étonnante. A l’initiative d’un officier de police, la technique de méditation Vipassana a été introduite à l’intérieure de la prison et l’endroit a été pacifié. Les dangereux prisonniers prêchent maintenant la paix, l’amour et la compréhension. Ils sont maintenant plusieurs centaines à méditer chaque jour et à proclamer leur transformation ! La violence a laissé la place à la sérénité spirituelle – ou du moins à quelle chose qui s’en approche. Au lieu de se bagarrer on cultive des fleurs. Selon un autre officier de la prison, la technique de méditation calme l’esprit agité des prisonniers et transforme leur manière de voir les choses.

Praveen Chawla, un garçon purgeant une peine de prison à vie pour le viol de son ex amie, est l’ exemple type du nouveau converti (à la méthode). Il était plein de ressentiment à son arrivée à la prison, pensant avoir été injustement condamné. Mais avoir participé à plusieurs sessions de méditation de 10 jours, il affirme ne plus avoir à lutter intérieurement et a cessé de se quereller avec les autres. Il est en fait devenu instructeur de méditation. « Je sais qu’on peut trouver la paix et une liberté profonde à l’intérieure même de la prison. Jamais je n’aurais pensé que la méditation puisse produire un effet si libérateur ! » confie-t’il.

Parmi les quatre types de méditation proposés par des volontaires formés à l’intérieur de la prison, Vipassana est la technique requérant le plus d’efforts. Vipassana, qui signifie « voir les choses telles qu’elles sont » est une des techniques de méditation indienne les plus anciennes. Le méditant est invité à examiner les liens étroits qui existent entre ses pensées et ses sensations corporelles. Les retraites durent dix jours. Dix jours pendant lesquels le participant s’abstient de prendre des substances intoxicantes, d’avoir des relations sexuelles et de parler. Il s’asseoit pendant des périodes prolongées, fixant son attention sur sa respiration. A partir du quatrième jour il apprend à maîtriser ses émotions et instincts. Cela le conduit à faire l’expérience de l’équanimité.

Le gouvernement indien, impressionné par les résultats obtenus à la prison de Tihar, a prit la décision de généraliser l’introduction de la technique de méditation à l’ensemble des prisons indiennes. Les officiers sont conscients que la méthode ne réussit pas à tous les coups. Beaucoup de détenus abandonnent devant la rigueur des efforts demandés. Mais ceux qui s’accrochent ne le regrettent pas. « Quand j’apprends que ma demande de mise en liberté a une nouvelle fois été rejeté par le juge, je ne suis plus furieux » nous confie Singh. « En fait je suis heureux de savoir que je vais pourvoir disposer de plus de temps pour approfondir la pratique et progresser sur le chemin de la pleine conscience ».

Traduction Daniel Milles, Janvier 2001

www.vipassana.fr


_________________
avatar
Invité
Invité

Re: Le nirvana derrière les barreaux

Message par Invité le Dim 12 Juin 2011, 03:58

Comme quoi la meditaton est très utile.
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4709
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Le nirvana derrière les barreaux

Message par petit_caillou le Dim 12 Juin 2011, 15:48

tout à fait!


_________________

Contenu sponsorisé

Re: Le nirvana derrière les barreaux

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 28 Juin 2017, 07:17