Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 07:28 par Karma Döndrup Tsetso

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 07:35 par Karma Döndrup Tsetso

» Dhammapada
Hier à 07:02 par vaygas

» retraite de trois ans en Bourgogne
Lun 14 Aoû 2017, 08:46 par vaygas

» Martine BATCHELOR
Dim 13 Aoû 2017, 11:57 par Hild-Rik

» La métamatière et le peuple
Sam 12 Aoû 2017, 13:05 par manila

» Matthieu Ricard - "Point de vue"
Jeu 10 Aoû 2017, 09:25 par Hild-Rik

» Quatre nobles vérités
Mer 09 Aoû 2017, 17:09 par manila

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Lun 07 Aoû 2017, 00:37 par tindzin

» Conseils pour renouer et garder le lien sacré?
Lun 31 Juil 2017, 19:31 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 25 Juil 2017, 11:30 par manila

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 15:08 par manila

» Presentations
Dim 23 Juil 2017, 15:07 par manila

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Dim 23 Juil 2017, 15:05 par tindzin

» Prensentation
Dim 23 Juil 2017, 14:45 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:40 par petit_caillou

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:34 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:32 par petit_caillou

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 22 Juil 2017, 16:39 par Pema Gyaltshen

» Stéphane Arguillère
Dim 16 Juil 2017, 17:59 par Hild-Rik

» Etude dans le bouddhisme
Lun 03 Juil 2017, 09:18 par seve

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 33 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Karma Döndrup Tsetso


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92641 messages dans 10777 sujets

Nous avons 4060 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Sacados


La calligraphie chinoise.

Partagez
avatar
Invité
Invité

La calligraphie chinoise.

Message par Invité le Lun 01 Aoû 2011, 14:45

Pratique de la calligraphie chinoise

"L’art véritable ne réside pas dans la beauté de la peinture, mais dans l’action de peindre, dans ce mouvement dramatique et dynamique qui va d’un effort vers un autre effort. Il en est de même pour la pensée et je suis plus intéressé par son mouvement que par elle-même. La calligraphie zen, c’est exactement cela." Picasso


Par Jacques Foussadier

Jacques Foussadier, moine zen, ancien disciple de Maître Deshimaru, se consacre depuis bientôt vingt ans à la calligraphie chinoise. Il est certainement un des plus grands maîtres de cet art, actuellement en Occident et expose depuis de nombreuses années, tant en France qu’à l’étranger. C’est lui qui, depuis la mort de Sensei, est responsable de la calligraphie des rakusus lors des ordinations.

L’art véritable ne réside pas dans la beauté de la peinture, mais dans l’action de peindre, dans ce mouvement dramatique et dynamique qui va d’un effort vers un autre effort.

Il en est de même pour la pensée et je suis plus intéressé par son mouvement que par elle-même. La calligraphie zen, c’est exactement cela.

Picasso

La première impression qu’elle me produisit fut très forte. Vint ensuite un lent mûrissement qui devait aboutir à une prise de conscience puis à l’impérieux besoin de pratiquer. La pratique, l’influence de la pratique fut et reste profonde et indéfinissable.

Pratiquer pour comprendre la raison de l’impression de départ et pour en pénétrer le secret.

D’abord il me fallait trouver un maître. Puis le temps de l’apprentissage arriva, long, souvent fastidieux, il remit tout en cause, balayant ce qui ne touchait pas l’essence.

Nouveau départ vers moi-même. Les clefs de cette voie : concentration, retour vers son propre centre,

répétition, éternel recommencement sans s’attacher aux résultats, qu’ils soient bons ou mauvais.

Si l’on considère l’action : tirer la flèche, et la réalisation : atteindre le but, tout cela se réalise dans le temps présent et le temps d’après, l’acte et sa réalisation doivent être à nouveau pratiqués, et ainsi de suite...

Ce qui fait apparaître que le but n’est pas un point final, mais un point constamment mobile. Cette mobilité exige une pratique sans interruption.

Dans la pratique il y a d’innombrables buts, chaque instant possède le sien, mais il ne faut pas penser l’atteindre consciemment. Le fait de pratiquer inclut le but. L’un et l’autre, loin d’être séparés, forment une unité indissoluble.

Il en résulte une profonde et continuelle transformation de soi-même, par-delà les bons et les mauvais résultats. Les erreurs deviennent des expériences profitables car la répétition permet de les reconnaître et de les éviter. Ainsi, c’est par les erreurs que l’on s’améliore.

Pleinement concentré sur la posture juste du corps, sur la tenue du pinceau, sur la respiration correcte, sur le modèle à tracer, l’élève peut s’oublier lui-même. Toute pensée consciente disparaît et cède la place à la transparence agissante du corps qui est une autre forme de pensée, une pensée profonde et silencieuse qui tient autant, et sans qu’on puisse les distinguer, de l’esprit que du corps parce qu’elle est la source de l’un et de l’autre.

Son expression est le geste car le geste pur, dépouillé de tout artifice mental, est la manifestation véritable de la « pensée du corps ». Lorsque Picasso dit « Je ne cherche pas, je trouve » c’est de cette attitude fondamentale qu’il parle.

En Chine Wu Xin, Mu-Shin en japonais, littéralement non-esprit, non-pensée intellectuelle, absence de pensée ou de formation mentale qui puisse s’opposer à l’action spontanée, c’est la « pensée du corps », la pensée en acte.

En réalité, le véritable esprit, c’est la pratique elle-même. Si l’esprit est préoccupé par autre chose que tracer le trait, il n’y a plus de réelle concentration.

Lorsque l’on saisit le pinceau, la main devient le pinceau. Il n’y a plus main et pinceau, il y a main-pinceau. La richesse des possibilités de cet instrument est infinie, et dépend de la sensibilité, de la subtilité de l’artiste au moment où « il joue de son instrument ».

La prise du pinceau est forte, pleine d’énergie. Les doigts sont soudés au manche. Le pinceau devient alors le serviteur, il obéit exactement aux mouvements, aux impulsions qu’on lui transmet et laisse une trace fidèle sur le papier.

Cet instant est unique et définitif. Il n’est pas possible de le modifier. De même qu’en musique un interprète ne peut pas rattraper une fausse note, on ne peut pas remonter le temps. Le trait de calligraphie, la touche de peinture, une fois absorbés par le papier, sont définitifs, irrémédiables, sans retour. La moindre correction serait visible, perceptible par un oeil averti et la fraîcheur du tracé, perdue à tout jamais.

La calligraphie ainsi que la peinture ne permettent pas le moindre repentir. L’oeuvre longuement travaillée finit par jaillir aussi naturelle qu’une source. A ce stade, il n’y a pas d’intervention de la personne, c’est la « pensée du corps » qui jaillit, l’artiste vit pleinement son oeuvre qui devient alors la plus belle expression de la vie, elle-même saisie dans le mystère de son « ainséïté ». La vie telle qu’elle est.

1991

Jacques Foussadier

avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4715
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: La calligraphie chinoise.

Message par petit_caillou le Lun 01 Aoû 2011, 14:59

j'adore


_________________

lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 44
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: La calligraphie chinoise.

Message par lotuszen le Lun 01 Aoû 2011, 15:31

très très intéressant : j'aime beaucoup moi aussi merciiii

bisou

Contenu sponsorisé

Re: La calligraphie chinoise.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017, 08:07