Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 09:52 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 19 Nov 2018, 13:47 par Mila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Dim 18 Nov 2018, 14:09 par Disciple laïc

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Bouddhisme et christianisme
Jeu 08 Nov 2018, 16:33 par Ortho

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97811 messages dans 11259 sujets

Nous avons 4259 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Godineau

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7494)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2421)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

La responsabilité universelle

Partagez
avatar
Invité
Invité

La responsabilité universelle

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2011, 07:55

La responsabilité universelle


Par Lama Zopa Rinpoché
Le but de la vie ne consiste pas en la seule résolution de nos problèmes personnels et en l’obtention de notre propre bonheur. Le but de notre vie est d’être utile aux autres, d’être bénéfique aux êtres quel que soit leur nombre. Quoi qu’il en soit, notre seule raison d’être est de libérer le nombre infini des êtres sensibles de la souffrance et de les guider vers le bonheur inégalé de l’Éveil complet. Tel est le sens de notre vie. Chacun de nous à cette responsabilité universelle d’apporter le maximum de bonheur à tous les êtres.

Pourquoi avons-nous cette responsabilité ? Si vous faites naître la compassion dans votre esprit, vous ne ferez pas de mal aux autres. La paix et le bonheur, c’est l’absence de tout ce qui peut nuire. En ne nuisant pas aux autres, vous leur offrez le bonheur et la paix. Non seulement cela, mais, en ayant de la compassion pour eux, vous leur êtes aussi utile de façon dynamique. Plus votre compassion est grande, plus vous aidez les autres êtres. Ainsi toute cette paix et ce bonheur dont les autres font l’expérience sont les résultats de votre compassion ; ils viennent bien de vous, dépendent de vous. Cette paix et ce bonheur sont entre vos mains, parce qu’il n’y a que vous qui décidez d’engendrer ou non de la compassion à l’égard des autres. Si vous ne le faites pas, les autres ne recevront pas la paix et le bonheur que vous avez à leur offrir : si vous le faites, ils recevront de vous toute cette paix et tout ce bonheur. Vous avez donc la responsabilité universelle d’apporter la paix et le bonheur à tous les êtres sensibles.

Maintenant, faites une pause, cessez de lire, et méditez sur le sentiment de responsabilité universelle comme je viens juste de l’expliquer : si vous avez de la compassion pour tous les êtres, chacun d’entre eux reçoit de vous un bonheur et une paix immense ; personne n’est maltraité. Pensez : « Tout ce bonheur et toute cette paix dont ils font l’expérience et dont ils jouissent, dépendent de moi. » Pensez aux raisons de cet état de fait et gardez-les à l’esprit pendant que vous essayez de ressentir votre responsabilité universelle pour le bonheur et la paix de tous les êtres.

Méditez sur cette pensée : « Je suis responsable du bonheur et de la paix de tous les êtres ».

Ce serait merveilleux si dans votre vie quotidienne vous pourriez en prendre conscience et le mettre en pratique. Même si vous ne pouvez pas vous livrer à beaucoup d’autres pratiques, telles que la récitation de mantras, de sadhanas de déités, ou diverses autres pratiques préliminaires, si vous pouvez simplement garder présent à l’esprit que le but de la vie est d’apporter le bonheur à tous les êtres et de vous en sentir responsable ; si vous pouvez maintenir cette attitude en vous en souvenant sans cesse, vous donnerez un sens remarquable à votre vie. Ainsi, automatiquement et tout naturellement, vous serez bénéfique aux autres.

Si vous pouvez rester conscient de la responsabilité universelle, tout ce que vous ferez sera transformé par cette attitude positive : que ce soit marcher, vous asseoir, dormir, travailler, parler, manger, quelle que soit l’action dans laquelle vous vous engagerez. Chacune des actions de votre corps, de votre parole, et de votre esprit deviendra instantanément un service rendu aux autres êtres sensibles. Quand vous dormez, vous dormez pour les autres ; quand vous mangez, vous mangez pour les autres ; quand vous travaillez, vous travaillez pour les autres ; quand vous parlez, vous parlez pour le bien des autres, pour les rendre heureux. À l’instant même où votre attitude change ainsi, tout ce que vous faites devient une action bénéfique à autrui.

Une heure, une minute même avant que vous ne changiez, vous agissiez en fonction de votre ego et de votre égocentrisme : le moindre de vos actes était corrompu et était l’opposé d’une cause pour atteindre l’Éveil. Parce que votre motivation n’était rien d’autre que l’ego, l’attachement dirigeait votre esprit et vos actions ne pouvaient devenir une cause du bonheur permanent, la libération du cycle des existences, c’est-à-dire les six royaumes et leur cause. Elles ne pouvaient même pas devenir la cause d’une renaissance favorable ou celle du bonheur au-delà de cette vie. Comme vous agissiez en fonction de l’ego et de l’attachement, le fait de se cramponner à cette vie, vos actions ne pouvaient devenir qu’une cause de souffrance.

Toutefois, dès que vous engendrez la pensée : « Je suis responsable du bonheur de tous les êtres sensibles : voilà ce à quoi sert ma vie », et que vous vous ressentez cette responsabilité universelle, soudain, tout ce que vous faites se transforme complètement. Il s’agit désormais d’un travail au service des autres. Cela devient juste. Une action pure qui n’est pas souillé par l’ego. Il s’agit désormais de Dharma. Vos actions se transforment en Dharma : c’est la meilleure des méditations que vous puissiez faire. En travaillant, vous méditez. En étudiant, vous méditez. Peu importe ce que vous faites, vous méditez. Il n’y aucune séparation entre votre vie et la méditation : votre vie toute entière devient votre pratique méditative.

S’il vous est impossible de garder simplement votre esprit centré de cette manière, même si vous ne pouvez accomplir de nombreuses autres pratiques, cette attitude positive, la pensée d’être bénéfique aux autres, transforme tout ce que vous faites en le Dharma le plus parfait, en la meilleure cause de bonheur et d’Éveil. Votre vie quotidienne toute entière vous rapproche de plus en plus de la liberté ultime de la bouddhéité.

Si la compassion est absente de votre cœur, il ne vous reste que l’ego, l’esprit égocentrique. Cela signifie que votre vie toute entière reste dédiée à votre propre bonheur. Mais qu’en est-il des autres ? Eux aussi veulent être heureux. Vous n’êtes pas le seul à avoir besoin du bonheur : les autres aussi en ont besoin. Aussi, quand vous êtes sous l’influence de l’ego, il vous est très facile de vous quereller avec les autres dans la vie quotidienne. Vous pouvez vous rendre compte à quel point l’esprit égocentrique est la cause des problèmes, de conflits, de difficultés relationnelles avec les autres, etc. Plus votre ego est fort, plus vous rencontrez de problèmes dans votre vie. Les autres trouvent qu’il n’est pas facile d’être en votre compagnie. Même si vous vous faites un ami, tôt ou tard, comme votre ego produit de l’attachement et que ce dernier entraîne la colère, votre ego, accompagné de ces deux autres émotions fera de votre ami un ennemi.

Tant que vos actes dépendent de votre ego, vous nuisez aux autres, parce que votre ego a pour seul besoin d’obtenir son propre bonheur et ce aux dépens des autres. À cause de lui, toutes les autres pensées discriminatoires, telles que la colère et la jalousie, surgissent. Elles vous entraînent alors dans des actions négatives, qui vous amènent à nuire aux autres êtres sensibles. Comme vous allez de vie en vie en compagnie de votre ego et des autres pensées émotionnelles discriminatoires, vous ne cessez de nuire aux autres, et ainsi tous les êtres sont maltraités par une seule et même personne, vous !

Mais si vous développez la compassion, tous les êtres sensibles recevront la paix et le bonheur de la seule et même personne, vous ! Si tous les êtres se mettent en colère contre vous, vous font du mal ou vont même jusqu’à vous tuer, vous n’êtes après tout qu’une seule et même personne : mais si cette seule personne, toujours vous, ne pratique pas la compassion, le bon cœur, d’innombrables autres êtres sensibles courent le risque d’être maltraités par vous : le risque est grand que cette même personne, encore vous, fasse du mal à un nombre infini d’autres êtres. Par conséquent, que les autres pratiquent la compassion ou non, c’est à vous de le faire en premier. Cultivez le bon cœur.

Texte tiré de Vertu et Réalité, de Lama Zopa.

Source : Bouddha Bouddhisme Enseignements un espace Facebook animé par Lobsang Palden

Lama Zopa Rinpoché

avatar
hananou
Présence spontanée
Présence spontanée

Féminin
Nombre de messages : 1701
Age : 58
Contrée : france
Arts & métiers : le vent souffle sur les drapeaux
Disposition de l'Esprit : A/ Om Ma Ni Padme Houng
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 05/01/2011

Re: La responsabilité universelle

Message par hananou le Mar 02 Aoû 2011, 11:14

queen flower


_________________
Puisse la bodhicitta, le précieux esprit d’éveil, qui n’a pas été générée dans notre esprit être générée et croître,
Et puisse l’esprit d’éveil qui a été généré dans notre esprit et dans celui des autres ne pas dégénérer mais augmenter toujours plus.

    La date/heure actuelle est Mer 21 Nov 2018, 04:25