Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Les posteurs les plus actifs du mois

Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:27 par manila

» Dhammapada
Hier à 16:23 par vaygas

» Présentation
Hier à 16:10 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Dim 25 Juin 2017, 09:15 par manila

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Stéphane Arguillère
Jeu 22 Juin 2017, 20:12 par manila

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Mer 21 Juin 2017, 17:27 par Admin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 18 Juin 2017, 09:45 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» Présentation
Lun 12 Juin 2017, 15:03 par manila

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Ven 09 Juin 2017, 09:19 par Ortho

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Prensentation
Dim 04 Juin 2017, 21:18 par seve

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Présentation
Dim 28 Mai 2017, 18:24 par vaygas

» Presentations
Dim 28 Mai 2017, 10:20 par Akana

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Ven 26 Mai 2017, 16:16 par Admin

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 19 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 19 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92458 messages dans 10769 sujets

Nous avons 4054 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Kitsunetsuki


La communauté bouddhiste et ses crises

Partagez
avatar
Karma Yéshé
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 50
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

La communauté bouddhiste et ses crises

Message par Karma Yéshé le Jeu 15 Sep 2011, 06:20


La communauté bouddhique et ses crises

samedi 20 mars 2010, par Buddhachannel Fr.

Langues :





A la mort du Bouddha s’est naturellement posée la question de la pureté doctrinale du bouddhisme et de la fidélité à l’enseignement du maître. On posera alors le problème de la succession du Bouddha.


Bouddha et Devadatta

On attribue à Devadatta, le cousin du Bouddha, l’origine du premier schisme qu’a connu le bouddhisme. Le Bouddha ne s’est jamais bien entendu avec ce cousin qui lui vouait une jalousie extrême. Devadatta fit tout pour créer un schisme, mais en vain.


Bouddha et Ananda

Ananda, le disciple préféré du Bouddha tant ses mérites étaient grands et sa conduite remarquable, pensait lui aussi au problème de la continuité de la sangha, mais, à la différence de Devadatta, dans un but désintéressé. Ananda demanda alors au Bouddha de laisser des instructions à la communauté et de désigner un successeur.

Ainsi fut la réponse du Bouddha :



« Qu’attend de moi la communauté, ô Ananda ?

N’ayant jamais voulu la diriger ni la soumettre à mes enseignements, je n’ai point d’instructions à lui laisser.

Je touche à ma fin.

Après ma mort soyez à vous-mêmes votre propre île, votre propre refuge ;

n’ayez point d’autre refuge. »


En bref, le Bouddha ne voulait laisser que la Loi, le dharma - la vérité qui gouverne toute chose et tout être, de l’intérieur. Il resterait alors à chacun à découvrir cette vérité, à faire sienne l’expérience de l’Eveil que le Bouddha lui-même avait faite. Mais cette attitude du Bouddha ne pouvait manquer d’aller à l’encontre de la faiblesse humaine, et allait immanquablement créer une situation propre à multiplier les schismes. C’est pourquoi la communauté, après la mort du Bouddha, s’est quand même attachée à préserver toute la pureté de la loi laissée par le Maître.


Le souci de préserver une continuité doctrinale

De la mort du Bouddha à la date du premier concile qui a abouti à une première scission du bouddhisme en plusieurs écoles (vers 340 avant notre ère), on parle généralement de « bouddhisme primitif » pour qualifier un bouddhisme qui serait le plus authentiquement proche de l’enseignement du Bouddha. Disposant de peu de textes nous permettant de définir ce bouddhisme primitif, nous devons étudier la formation du premier canon bouddhique. A l’origine, les écrits bouddhiques ont été rédigés par des disciples du Bouddha qui avaient recueilli les propos du maître dans ce qui leur semblait d’essentiel.

Ensuite, des maîtres se sont contentés de puiser dans cette source de pensées pour établir leur propre système, ne conservant que ce qu’il leur apparaissait comme indispensable et rejetant des éléments jugés secondaires. C’est ainsi qu’est né le bouddhisme des sectes. Il s’agit d’un bouddhisme aux spéculations métaphysiques arides, qui bien souvent a fini par obscurcir le message originel du Bouddha, qui n’a jamais organisé la totalité de don enseignement de manière systématique.

Ajouté à cela que le Maître dispensait un enseignement purement oral et l’on comprendra alors les difficultés à établir un canon cohérent. Et c’est dans les « dits » et « faits » du Bouddha qu’il faut chercher l’origine du canon bouddhique.

En dépit de la rédaction de sources écrites près de deux siècles après l’apparition du bouddhisme des sectes, il est néanmoins possible de se faire une idée de la doctrine originelle tant certains éléments sont communs à toutes les écoles. Après avoir aperçu ce qu’était la doctrine bouddhique dans sa forme primitive, il faut maintenant voir comment cette doctrine était vécue au sein de la communauté bouddhique primitive, et comment avec le temps, cette doctrine et l’idéal qu’elle offrait à l’homme se sont obscurcis, du moins selon certains, derrière un véritable écran de spéculations arides, ce qui a créé une situation favorable au développement d’une forme nouvelle du bouddhisme, le Mahâyâna ou Grand Véhicule.

--------------------------------------------------------------------------------

Source : le blog Namu Amida Butsu


lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 44
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: La communauté bouddhiste et ses crises

Message par lotuszen le Jeu 15 Sep 2011, 09:08


    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin 2017, 05:36