Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Les posteurs les plus actifs du mois

Derniers sujets

» Conseils pour renouer et garder le lien sacré?
Aujourd'hui à 19:56 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 19:52 par manila

» Dhammapada
Aujourd'hui à 15:59 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 12:46 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 25 Juil 2017, 11:30 par manila

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 15:08 par manila

» Presentations
Dim 23 Juil 2017, 15:07 par manila

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Dim 23 Juil 2017, 15:05 par tindzin

» Prensentation
Dim 23 Juil 2017, 14:45 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:40 par petit_caillou

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:34 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:32 par petit_caillou

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 22 Juil 2017, 16:39 par Pema Gyaltshen

» Stéphane Arguillère
Dim 16 Juil 2017, 17:59 par Hild-Rik

» Etude dans le bouddhisme
Lun 03 Juil 2017, 09:18 par seve

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Mer 21 Juin 2017, 17:27 par Admin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 30 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 29 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92553 messages dans 10771 sujets

Nous avons 4056 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est TOPAL


S'accepter soi-même

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4715
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

S'accepter soi-même

Message par petit_caillou le Mer 09 Nov 2011, 23:02

S'accepter soi-même



Ayya Khema

Extrait du livre « All of Us »
Traduit par Hervé Panchaud

Il est très étrange de voir combien les gens éprouvent de la difficulté à s'aimer. On pourrait s'imaginer qu'il s'agit là de la chose la plus facile au monde, parce que nous sommes en permanence soucieux de nous-mêmes. Nous sommes toujours intéressés par ce que nous pouvons obtenir, par ce que nous pouvons accomplir, par ce qui peut nous rendre plus à l'aise. Dans un discours, le Bouddha déclara que « nous sommes ce qui nous est le plus cher ». Malgré cela, pourquoi est-il si difficile de vraiment s'aimer ?

S'aimer ne veut sûrement pas dire être complaisant avec soi-même. Etre en capacité de s'aimer est une attitude envers soi que beaucoup de gens n'ont pas parce qu'ils connaissent sur eux-mêmes un certain nombre de choses dont ils pourraient se passer. Chacun a d'innombrables réactions, attitudes, attirances et répulsions qu'il préfèrerait ne pas ressentir. Nous portons des jugements sur nous-mêmes et, même si nous aimons nos attitudes positives, nous rejetons les autres. Il en découle la négation de ces aspects de nous que nous n'aimons pas. Nous ne voulons pas les voir et les reconnaître. C'est une manière de se comporter avec soi qui est préjudiciable au développement.

Une autre manière maladroite de se comporter est de détester cette partie de soi qui apparaît comme négative et de ressentir de l'hostilité à chaque fois qu'une de ces facettes apparaît ; ce qui rend les choses deux fois plus difficiles qu'elles ne l'étaient auparavant. D'une telle réaction découlent souvent des sentiments de peur et d'agressivité. Si l'on veut vraiment se comporter envers soi-même d'une manière équilibrée, il n'est pas nécessaire de prétendre que nos penchants désagréables, nos tendances agressives, irritables, sensuelles ou vaniteuses n'existent pas. Si nous prétendons cela, nous nous écartons de la réalité et nous créons une dichotomie en nous. Même si une telle personne est tout à fait normale, elle peut aussi paraître quelque peu irréelle. Nous avons tous rencontré de ces personnes qui deviennent trop mielleuses à force simuler et de se contenir.

Blâmer les autres ne fonctionne pas non plus. Dans les deux cas, on transfère ses propres réactions sur les autres. On blâme les autres pour leurs insuffisances réelles ou supposées, ou bien on oublie qu’ils sont des êtres humains ordinaires. Chacun vit dans un monde irréel puisque basé sur l'idée trompeuse d’un « moi » mais celui-ci est particulièrement irréel car chaque chose y est perçue comme totalement merveilleuse ou absolument terrible.

La seule chose qui soit réelle, ce sont les six racines que nous avons en nous : les trois racines bénéfiques et les trois racines néfastes. Ces dernières sont l'avidité, la répulsion et l'ignorance ; mais il y a aussi leur contraire que sont la générosité, l'amitié bienveillante et la sagesse. Intéressez-vous à ce sujet. Si l'on étudie cela avec un esprit serein, on peut accepter la présence de ces six racines en chacun. Il est facile d’accepter cela chez autrui, après l'avoir observé en soi. Ce sont les racines profondes du comportement de chacun de nous. Ensuite, nous pouvons nous observer de manière plus pragmatique, c'est-à-dire : ni nous blâmer pour nos racines malsaines, ni nous glorifier pour nos racines plus saines mais accepter l'existence, en nous, de ces deux types de racines. Nous pouvons aussi avoir une vision plus claire des autres et avoir de meilleures relations avec eux.

Nous ne connaîtrons pas la déception et nous n’accuserons pas les autres parce que nous ne vivrons pas dans un monde tout noir ou tout blanc, soit avec les seules racines néfastes, soit avec les seules racines bénéfiques. Un tel monde n'existe pas, et seul un Arahant ne possède en lui que les seules racines bénéfiques. Toute autre personne que l'Arahant a en en lui les six racines, à des degrés différents. Le niveau de ce qui est bénéfique ou néfaste en chacun de nous est assez peu différent ; la différence d'un être à l'autre est si minime qu’elle n'a que peu d'importance. Nous avons tous la même tâche à accomplir : cultiver nos tendances saines et déraciner nos tendances malsaines.


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4715
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: S'accepter soi-même

Message par petit_caillou le Mer 09 Nov 2011, 23:03

En apparence, nous sommes tous très différents. Mais ceci n'est qu'une autre illusion. Nous avons tous les mêmes problèmes et aussi les mêmes facultés pour résoudre ces problèmes. La seule différence tient en la durée de la pratique que nous avons déjà eue. Cette pratique, qui a pu se dérouler sur un certain nombre de vies passées, nous a apporté plus de clarté et c'est tout!

La clarté de l'esprit provient de la purification de nos émotions. C’est une tâche difficile qu'il est indispensable de réaliser, non pas au travers d'un bouleversement émotionnel, mais par un travail précis et honnête sur soi. Quand on l’aborde simplement comme cela, des affirmations telles que : « Je suis magnifique!» ou «Je suis épouvantable» sont désamorcées. Nous ne sommes ni magnifiques, ni épouvantables. Nous sommes tous des êtres humains, avec toutes leurs potentialités et leurs limites. Si l'on peut aimer cet être humain, ce « moi », avec toutes ses capacités et ses tendances, bonnes et mauvaises, alors on peut aimer tous les autres êtres d'une manière réaliste qui pourra être pratique et utile. Mais si nous maintenons la dichotomie en nous, que nous n'aimons que la facette plaisante et rejetons la facette moins agréable, nous ne serons jamais en lien avec la réalité. Un jour, nous devrons voir cette réalité pour ce qu'elle est. C'est un khammatthana, une « base de travail » directe et passionnante pour notre cœur et notre esprit.

Si nous pouvons nous voir de cette manière, nous apprendrons à nous aimer d'une manière juste. « Comme une mère qui, au péril de sa vie, aime et protège son enfant... » Soyez comme une mère pour vous-mêmes. Si nous voulons avoir une relation à nous-mêmes qui soit vraie et qui nous permette d’avancer sur la Voie, nous devons agir comme si nous étions notre propre mère. Une mère aimante peut savoir ce qui est bénéfique et ce qui est nuisible à son enfant. Et elle ne cesse pas de le chérir lorsque celui-ci se conduit mal. C’est peut-être cela le plus important. Chacun de nous, à un moment ou à un autre, se comporte mal en pensée, en parole ou en action. Le plus souvent, c'est par la pensée, assez fréquemment par la parole et moins souvent par les actions. Que doit-on faire de cela ? Que fait une mère ? Elle dit à son enfant de ne pas recommencer, elle continue à l'aimer comme elle l'a toujours aimé, et elle continue à l'éduquer. Peut-être devrions-nous commencer à nous éduquer de la sorte.

Toute cette pratique est une question de maturation. La maturité, c’est la sagesse, laquelle, malheureusement, n'est pas liée à l'âge. Si c'était le cas, les choses seraient simples et on serait assuré de pouvoir y parvenir. Comme la sagesse ne vient pas avec l'âge, c'est par le travail que l'on peut y parvenir. Il faut tout d'abord être conscient ; ensuite, il faut apprendre à ne pas condamner, mais à comprendre que les choses sont ainsi. Et, enfin, la troisième étape : changer. La prise de conscience est sans doute l'étape la plus difficile pour la plupart des gens, car il n'est pas aisé de voir ce qui se passe à l'intérieur de soi. Mais elle est l'aspect le plus important et le plus intéressant de la contemplation.

Nous menons une vie contemplative, mais cela ne signifie pas que nous restions assis en méditation toute la journée. Mener une vie contemplative signifie observer chaque aspect de ce qui se déroule dans le présent comme une opportunité d'apprentissage. Nous maintenons l'attention intérieure en toute circonstance. Lorsque nous nous tournons vers l'extérieur, dans un élan que le Bouddha qualifiait d' « exubérance de la jeunesse », nous allons dans le monde avec nos pensées, nos paroles et nos actes. Nous devons nous reprendre et revenir vers l'introspection. La vie contemplative, dans certaines traditions religieuses, est synonyme de prière. Dans notre tradition, il s'agit d'une combinaison entre la méditation et le respect de certaines règles de vie. La vie contemplative, c'est se tenir à l'intérieur de soi. On peut faire la même chose avec ou sans rappel extérieur. La contemplation est l'aspect le plus important de l'introspection. Il n'est pas nécessaire de s'asseoir en méditation toute la journée et d’observer sa respiration. Chaque mouvement, chaque pensée, chaque mot peut amener à la compréhension de soi.


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4715
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: S'accepter soi-même

Message par petit_caillou le Mer 09 Nov 2011, 23:03

Ce genre de travail sur soi apportera un sentiment de profonde sécurité intérieure enracinée dans la réalité. La plupart des gens sont en recherche et espèrent cette forme de sécurité, même s'ils ne sont pas capables de formuler ce souhait. Vivre dans l'illusion, être constamment partagé entre l'espoir et la crainte est le contraire de cette force intérieure. Le sentiment de sécurité apparaît quand on voit la réalité à l'intérieur de soi et, partant de là, quand on voit la réalité dans tous les êtres et que l'on peut se réconcilier avec cette réalité.

Admettons que le Bouddha connaissait la vérité quand il disait que chacun portait en lui les sept tendances sous-jacentes : le désir sensuel, la malveillance, les opinions spéculatives, le doute sceptique, la vanité, la convoitise pour la vie éternelle et l'ignorance. Voyez-les en vous-mêmes. Souriez-leur et ne fondez pas en larmes en les voyant. Souriez et dites : « Eh bien, vous voilà. Je vais voir ce que je peux faire de vous! »

La vie contemplative est souvent vécue avec lourdeur, comme un poids. Alors, on essaie de compenser une certaine absence de joie en se montrant extraverti. Mais cela ne fonctionne pas. On doit parvenir à développer une légèreté de cœur, tout en restant à l'intérieur de soi. Il n'y a là rien d'inquiétant, rien de bien difficile non plus. Le Dhamma est la loi de la nature et nous exprimons cette loi de la nature en permanence. Hors de cela, que peut-il y avoir que nous voudrions fuir? Nous ne pouvons échapper à la loi de la nature. Où que nous soyons, nous sommes le Dhamma, nous sommes impermanents (anicca), insatisfaits (dukkha) et n'avons pas de soi permanent (anattā). Il importe peu que nous soyons ici ou sur la lune ; c'est du pareil au même. Il faut donc pouvoir aborder nos difficultés et celles d'autrui d'un cœur léger, sans exubérance, ni excès. Il est préférable de conserver un regard constamment tourné vers l’intérieur et teinté d'une pointe d'amusement. Cela fonctionne mieux ainsi. Avec un peu d’autodérision, il est vraiment plus facile de s'aimer de manière juste. Il est aussi plus aisé d'aimer autrui.

Il y avait une émission télévisée aux Etats-Unis qui s'appelait « People are Funny » (Les gens sont drôles). Il est vrai que nous avons des réactions très fantasques. Lorsque nous prenons ces réactions, une à une, pour les analyser, nous les trouvons souvent absurdes. Nous avons d'étranges désirs et une image irréaliste de nous-mêmes. C'est bien vrai : « Les gens sont drôles », alors pourquoi ne pas voir cette part de nous-mêmes ? Il serait ainsi plus facile d’accepter ce que nous trouvons si inacceptable en nous et chez autrui.

Il y a un autre aspect de la vie humaine que nous ne pouvons pas changer, à savoir que tout se produit d'instant en instant. Nous avons tous passé un certain temps à méditer ici. Le monde s'est-il soucié de nous? Non, il a continué à tourner. La seule personne à s'en être souciée, à avoir pu être perturbée, c’est nous. Quand il y a des perturbations, de l’agitation, de l’irréalité et de l’absurdité, il y a aussi du malheur. Tout cela n’est absolument pas nécessaire. Les choses sont simplement comme elles sont. Si nous pouvons apprendre à aborder tout ce qui se produit avec une plus grande équanimité, en acceptant ce qui est, notre travail de purification en sera simplifié. Il s'agit de notre travail, de notre purification, et c'est à chacun de le faire pour soi.

Un des aspects les plus intéressants de la pratique est que, si l'on parvient à se souvenir, jour après jour, de ce que l’on fait et que l'on persévère dans la pratique de la méditation, sans en attendre de grands résultats, alors peu à peu, les choses se mettent à changer. C'est ainsi. Pendant que nous nous appliquons, il se produit une diminution constante de nos imperfections et de nos pensées erronées, parce que celles-ci ne sont pas porteuses de bonheur et que peu de gens souhaitent se cramponner au malheur. On finit par ne plus rien avoir à faire : les livres racontent tous la même chose, toutes les lettres ont déjà été écrites, les fleurs ont toutes été arrosées – il ne reste rien à faire si ce n'est la contemplation intérieure. Tandis que cela se produit, encore et encore, un changement a lieu. Il peut prendre du temps ; mais, quand on pense que nous sommes là depuis tant de vies, qu'est-ce qu'une journée, un mois, une année ou même dix? Elles arrivent, tout simplement.

Il n'y a rien d'autre à faire, ni nulle part où aller. La terre tourne sur son orbite et la vie s'écoule depuis la naissance jusqu'à la mort sans que nous n'ayons à intervenir. La seule chose que nous ayons à faire est d'observer « ce qui est ». Ce faisant, nous verrons que l'amour pour soi et l'amour pour autrui découlent naturellement de cette observation. Parce que nous recherchons la vérité et que le travail véritable du cœur est d'aimer. Mais cela n'est possible que si nous avons aussi vu notre face obscure et que nous avons réalisé le travail de purification. Dès lors, notre tâche n’est plus un effort ni une tentative volontariste. Elle devient une fonction naturelle de notre ressenti intérieur : dirigée vers l’intérieur mais rayonnant vers l’extérieur.

Le travail intérieur est un aspect important de la vie contemplative. Ce qui se produit intérieurement a une répercussion immédiate sur ce qui se passe hors de nous. La lumière et la pureté intérieures ne peuvent être cachées, pas plus que les imperfections.

Nous pensons souvent pouvoir donner de nous-mêmes une image différente de ce que nous sommes. Ce n'est pas possible. Le Bouddha a dit que l'on ne pouvait connaître une personne qu’après l'avoir souvent écoutée et vécu longtemps avec elle. Les gens cherchent généralement à se montrer sous un jour meilleur qu'ils ne sont réellement. Et bien sûr, ils se déçoivent eux-mêmes quand ils échouent, et ils sont aussi déçus par les autres. Se voir tel que l'on est vraiment rend possible le véritable amour. C’est un sentiment qui apporte la légèreté de cœur nécessaire pour accomplir la tâche à laquelle nous nous sommes engagés. En acceptant nous-mêmes et autrui tels que nous sommes vraiment, nous rendons plus aisé notre travail de purification et la dissolution de nos imperfections.

Source: http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/khema/s_accepter.html


_________________
avatar
Sand'
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 31
Contrée : France (45)
Arts & métiers : artiste
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/10/2011

Re: S'accepter soi-même

Message par Sand' le Ven 23 Déc 2011, 11:03

Merci pour ce partage, pour moi qui me sent pas toujours aimable envers moi même et les autres. Cela vas beaucoup m'aider, merci !
avatar
Karma Yéshé
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 50
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: S'accepter soi-même

Message par Karma Yéshé le Ven 23 Déc 2011, 19:39

Merci pour ce partage
avatar
clanatib
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 30
Contrée : France
Arts & métiers : secretaire
Disposition de l'Esprit : ouverte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/01/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par clanatib le Lun 08 Avr 2013, 13:31

En ce moment je travaille sur l'acceptation de soi. j'ai fiat beaucoup de progres mais je sais que le chemin est long!

Merci pour ce partage!

cela va m'aider a encore avancer et à m'aimer tel que je suis, sans me juger, me critiquer... juste accepter!
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4715
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: S'accepter soi-même

Message par petit_caillou le Mar 09 Avr 2013, 13:35

il est vrai que cela demande beaucoup de temps et de pratique et c'est un chemin avec beaucoup d’épreuves mais cela apporte énormément. Je vous souhaite à tous de réussir dans cette voie.


_________________
avatar
clanatib
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 30
Contrée : France
Arts & métiers : secretaire
Disposition de l'Esprit : ouverte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/01/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par clanatib le Mer 10 Avr 2013, 16:00

Merci Petit Cailloux pour ton soutien!

avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 45
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par karquen le Ven 12 Avr 2013, 03:29


merci pour ce partage.

j'aimerai aussi partager mon bouddhisme avec vous.
Au naturel enjoué et optimiste, plein de vécu sous toutes formes, à 41ans je suis pas blazé mais heureux de vivre même si je suis pas un super ingénieur ousi je suis actuellement au chomage (mais j'ai monter ma boite d'auto-entrepreneur et ça va bien, libre je suis moon propre patron et ça le fé )

Le bouddhisme, en sa philosophie-pas sa religion-m'apporte beaucoup de plénitude et me conforte dans mon altruisme naturel; je suis aussi bénévole dans des associations.

A 40ans je m'accepte comme je suis, mais de touts temps j'ai accepter les autres comme ils cheminent.
je suis franc : j'aime pas les tricheurs d'idée, je suis malsain car j'aime à débusquer les non-philosophes : plus inbu d'eux-mêmes qu'une vérité. Verbalement sans pitié ! je suis un ogre !

Ce qui me taraude c'est de ne pas aider encore plus que je le peu.
Je sais que j'aurai pu mieux faire.
En même temps j'aurai jamais rencontré ma compagne que j'aime.
Dans mes mains tous les possible à 9ans ! j'ai compris que je pouvais tout faire ; mais ma timidité à été un frein, et l'ambiance à la maison pas très cool.
Le coté positif c'est que je me suis mis à lire, du coton dans les oreilles, et dévorer les bouquins à 15 ans je me voyait comme Baudelaire ou Emile Brehierpar l'istoire de la philosphie que je relie souvent.

Bref, j'avais des copains, une copine,où j'avais décider de lui dire que je l'aimait au collège et me suis ramassé une baffe pour avoir été franc,fumer un pét où je me suis senti tellement mal que jamais je ne fumerai ou prendrai de drogues... mais pour être gris boire un très bon vin, ou des bonnes bières à 4,5° maximum.

Bref !

le boudhisme pour moi c'est une ouverture vers les sciences, le concept apaisant - non pas de la rédemption - mais d'une autre vie future par l'amélioration de soit, par la méditation et la création, ne serai-ce que d'un cailloux à garder et sans s'attacher le remplacer, pour son espace perso de méditation. L'or ? l'argent ? le bois pfff...c'est pas la valeur oul'idée écologique qui prime ;mais à mon sens l'action pour privilégier l'Humanité, et dans le moindre acte la totale action - c'est l'histoire du papillon en Australie qui dans un battement d'aile créer une tempête en France... tout est relié, tout est liés...

Nous sommes l'un de l'autre, et pour toujours. C'est pas 15 milliards d'année et la découverte du boson de Higgs qui me fait sublimer, c'est la science avec le bouddhisme qui s'entraide.

Nous tous sommes uniques mais nous sommes qu'Un,et Lui est tous dans l'unique de chacun.
Il n'y peu y avoir d'autres dieux que nous ; parsqu'ilne peu y avoir de philosophie sans des concepts ; et pas de concept clair humain réel sans philosophie claire, dynamique, et réelle comme le bouddhisme...

je ne juge pas ! loin de moi cette idée..
le bouddhisme engendre l'optimisme............... là où les autres se meurent vivants.

Namasté
avatar
clanatib
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 30
Contrée : France
Arts & métiers : secretaire
Disposition de l'Esprit : ouverte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/01/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par clanatib le Ven 12 Avr 2013, 13:58

Karquen,

je dois te dire que j'aime te lire! Very Happy tu devrais écrire un livre! Wink
Si je dois me résumer, je dirais que je suis franche aussi. je n'aime pas les mensonges, je préfère dire les choses telles que je les ressens plutot que dévier le sujet...
Je suis cependant très rigide. Je dirai que je veux la perfection, or, la perfection n'existe pas! autant s'accrocher à du vent! alors je pratique un peu plus le lacher prise! et donc je m'aime aussi un peu plus!
J'essaie de ne plus me comparer mais de m'aimer pour la personne que je suis. Parfois je regrette mes actes que je trouve trop strict, trop dur... je regrette aussi dene pas en faire assez ou de mal faire (jugement toujours!)

Donc je travaille la dessus, beaucoup... parceque je sais très bien que si je suis exigeante autant envers moi, je le suis aussi envers les autres, sans véritablement le vouloir. Alors je lache petite a petit prise sur ce monde qui ne m'appartient pas! ainsi que sur les personnes que j'aime et qui ne demande qu'à ne plus être sous mon emprise.

Du style, mon homme est devant son jeu et je commence à trouvé le temps long car j'aurai bien aimé regardé la télévision. j'apprends la patience et le laisse vaquer à ses occupations plutot que de lui "sauter sur le poil".
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: S'accepter soi-même

Message par MionaZen le Ven 12 Avr 2013, 23:06

Un enseignement très intéressant.
Comment accepter les autres si nous ne parvenons pas à nous accepter nous-même ?
C'est un énorme soucis car les relations avec soi-même et avec les autres alimentent les émissions, les enquêtes, les magazines, ... tant elles sont problématiques et représentent un enjeu important dans la structuration de la société.
Je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis Clanatib, c'était moi il y a encore quelques années en arrière, surtout pour le côté perfectionniste. Ce penchant m'a fait passé à côté de beaucoup de choses importantes (ben oui, quand il faut astiquer 20 fois le miroir parce qu'on le trouve pas assez propre ), il m'a aussi fait me montrer très dure avec moi-même et aussi avec les autres. Heureusement qu'aujourd'hui je ne suis plus comme ça, j'ai l'esprit plus léger, je suis sereine.
Je souhaite à tout le monde de réussir à enfin s'accepter soi-même car ça change la vie.
avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 66
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: S'accepter soi-même

Message par Nicole Françoise le Lun 15 Avr 2013, 15:56

Oui merci pour ce partage! J'ai eu à faire loin de vous et je regrette ce temps passé loin de vous.
Contente de revenir...
Je vais reprendre un peu les choses où je les ai laissées surtout côté méditation journalière

Bonne journée, Bisous à tous

Nicole
avatar
clanatib
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 30
Contrée : France
Arts & métiers : secretaire
Disposition de l'Esprit : ouverte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/01/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par clanatib le Lun 15 Avr 2013, 16:59

Mionazen, j'ai aussi beaucoup travaillé sur moi! mais parfois, je remarque que j'ai des réactions un peu trop exessives. et c'est là que je me juge! je me dis que c 'est n'importe quoi et que j'aurai du faire autrement. Heureusement, ça passe! avant, je pouvais resté 1 semaine en ayant en tête l'erreur que j'avais commise et en me "flageolant" de méchanceté!

il vaut mieux se dire qu'on fera mieux la prochaine fois! au moins, quand on remarque que l'on a fait une erreur, ça évite de la reproduire sans cesse, on peut travailler dessus!

Nicole, profite du soleil pour faire des méditations à l'extérieur! personnellement, j'ai du mal à méditer en ce moment, je ne trouve pas vraiment le temps... enfin si, 5 min par ci, 5 min par là... mais pas de réelle méditation très productive!
avatar
randonneur
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 78
Contrée : Belgique
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : ouverture
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 23/06/2012

Re: S'accepter soi-même

Message par randonneur le Lun 15 Avr 2013, 21:36

S'accepter soi-même y compris avec ses fragilités .
Le problème avec "soi-même" , c'est que l'on ne parvient pas à s'observer comme on observe l'autre .L'autre ,on peut le voir comme "objet" d'observation tandis que par rapport à soi-même ,on manque de recul. Sans compter la difficulté à avoir conscience de soi . La méditation y contribue-t-elle ?
avatar
clanatib
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 335
Age : 30
Contrée : France
Arts & métiers : secretaire
Disposition de l'Esprit : ouverte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/01/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par clanatib le Mar 16 Avr 2013, 08:41

Randonneur, la méditation contribue à bien se connaitre et à prendre du recul sur soi. et surtout a éprouver de la compassion pour soi même! c'est important.

avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 66
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: S'accepter soi-même

Message par Nicole Françoise le Mar 16 Avr 2013, 09:07

@petit_caillou a écrit:Ce genre de travail sur soi apportera un sentiment de profonde sécurité intérieure enracinée dans la réalité. La plupart des gens sont en recherche et espèrent cette forme de sécurité, même s'ils ne sont pas capables de formuler ce souhait. Vivre dans l'illusion, être constamment partagé entre l'espoir et la crainte est le contraire de cette force intérieure. Le sentiment de sécurité apparaît quand on voit la réalité à l'intérieur de soi et, partant de là, quand on voit la réalité dans tous les êtres et que l'on peut se réconcilier avec cette réalité.

Admettons que le Bouddha connaissait la vérité quand il disait que chacun portait en lui les sept tendances sous-jacentes : le désir sensuel, la malveillance, les opinions spéculatives, le doute sceptique, la vanité, la convoitise pour la vie éternelle et l'ignorance. Voyez-les en vous-mêmes. Souriez-leur et ne fondez pas en larmes en les voyant. Souriez et dites : « Eh bien, vous voilà. Je vais voir ce que je peux faire de vous! »

La vie contemplative est souvent vécue avec lourdeur, comme un poids. Alors, on essaie de compenser une certaine absence de joie en se montrant extraverti. Mais cela ne fonctionne pas. On doit parvenir à développer une légèreté de cœur, tout en restant à l'intérieur de soi. Il n'y a là rien d'inquiétant, rien de bien difficile non plus. Le Dhamma est la loi de la nature et nous exprimons cette loi de la nature en permanence. Hors de cela, que peut-il y avoir que nous voudrions fuir? Nous ne pouvons échapper à la loi de la nature. Où que nous soyons, nous sommes le Dhamma, nous sommes impermanents (anicca), insatisfaits (dukkha) et n'avons pas de soi permanent (anattā). Il importe peu que nous soyons ici ou sur la lune ; c'est du pareil au même. Il faut donc pouvoir aborder nos difficultés et celles d'autrui d'un cœur léger, sans exubérance, ni excès. Il est préférable de conserver un regard constamment tourné vers l’intérieur et teinté d'une pointe d'amusement. Cela fonctionne mieux ainsi. Avec un peu d’autodérision, il est vraiment plus facile de s'aimer de manière juste. Il est aussi plus aisé d'aimer autrui.

Il y avait une émission télévisée aux Etats-Unis qui s'appelait « People are Funny » (Les gens sont drôles). Il est vrai que nous avons des réactions très fantasques. Lorsque nous prenons ces réactions, une à une, pour les analyser, nous les trouvons souvent absurdes. Nous avons d'étranges désirs et une image irréaliste de nous-mêmes. C'est bien vrai : « Les gens sont drôles », alors pourquoi ne pas voir cette part de nous-mêmes ? Il serait ainsi plus facile d’accepter ce que nous trouvons si inacceptable en nous et chez autrui.

Il y a un autre aspect de la vie humaine que nous ne pouvons pas changer, à savoir que tout se produit d'instant en instant. Nous avons tous passé un certain temps à méditer ici. Le monde s'est-il soucié de nous? Non, il a continué à tourner. La seule personne à s'en être souciée, à avoir pu être perturbée, c’est nous. Quand il y a des perturbations, de l’agitation, de l’irréalité et de l’absurdité, il y a aussi du malheur. Tout cela n’est absolument pas nécessaire. Les choses sont simplement comme elles sont. Si nous pouvons apprendre à aborder tout ce qui se produit avec une plus grande équanimité, en acceptant ce qui est, notre travail de purification en sera simplifié. Il s'agit de notre travail, de notre purification, et c'est à chacun de le faire pour soi.

Un des aspects les plus intéressants de la pratique est que, si l'on parvient à se souvenir, jour après jour, de ce que l’on fait et que l'on persévère dans la pratique de la méditation, sans en attendre de grands résultats, alors peu à peu, les choses se mettent à changer. C'est ainsi. Pendant que nous nous appliquons, il se produit une diminution constante de nos imperfections et de nos pensées erronées, parce que celles-ci ne sont pas porteuses de bonheur et que peu de gens souhaitent se cramponner au malheur. On finit par ne plus rien avoir à faire : les livres racontent tous la même chose, toutes les lettres ont déjà été écrites, les fleurs ont toutes été arrosées – il ne reste rien à faire si ce n'est la contemplation intérieure. Tandis que cela se produit, encore et encore, un changement a lieu. Il peut prendre du temps ; mais, quand on pense que nous sommes là depuis tant de vies, qu'est-ce qu'une journée, un mois, une année ou même dix? Elles arrivent, tout simplement.

Il n'y a rien d'autre à faire, ni nulle part où aller. La terre tourne sur son orbite et la vie s'écoule depuis la naissance jusqu'à la mort sans que nous n'ayons à intervenir. La seule chose que nous ayons à faire est d'observer « ce qui est ». Ce faisant, nous verrons que l'amour pour soi et l'amour pour autrui découlent naturellement de cette observation. Parce que nous recherchons la vérité et que le travail véritable du cœur est d'aimer. Mais cela n'est possible que si nous avons aussi vu notre face obscure et que nous avons réalisé le travail de purification. Dès lors, notre tâche n’est plus un effort ni une tentative volontariste. Elle devient une fonction naturelle de notre ressenti intérieur : dirigée vers l’intérieur mais rayonnant vers l’extérieur.

Le travail intérieur est un aspect important de la vie contemplative. Ce qui se produit intérieurement a une répercussion immédiate sur ce qui se passe hors de nous. La lumière et la pureté intérieures ne peuvent être cachées, pas plus que les imperfections.

Nous pensons souvent pouvoir donner de nous-mêmes une image différente de ce que nous sommes. Ce n'est pas possible. Le Bouddha a dit que l'on ne pouvait connaître une personne qu’après l'avoir souvent écoutée et vécu longtemps avec elle. Les gens cherchent généralement à se montrer sous un jour meilleur qu'ils ne sont réellement. Et bien sûr, ils se déçoivent eux-mêmes quand ils échouent, et ils sont aussi déçus par les autres. Se voir tel que l'on est vraiment rend possible le véritable amour. C’est un sentiment qui apporte la légèreté de cœur nécessaire pour accomplir la tâche à laquelle nous nous sommes engagés. En acceptant nous-mêmes et autrui tels que nous sommes vraiment, nous rendons plus aisé notre travail de purification et la dissolution de nos imperfections.

Source: http://www.dhammadelaforet.org/sommaire/khema/s_accepter.html

Chère Petit Caillou,
J'aime beaucoup discuter avec toi car tu connais beaucoup de choses et que tu es de bons conseils.
Pema m'a dit que tu avais fait un travail sur cette vidéo qui m'a été envoyée par des musulmans; j'ai bien essayé de leur faire comprendre leurs erreurs mais sans succès.
Tu pourras peut-être m'aider dans cette tâche... Merci d'avance
http://www.youtube.com/watch?v=n7ncp-QIcWM

Bonne journée, bisous

Nicole
avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 45
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par karquen le Sam 20 Avr 2013, 00:40

Ce que j'étais ou qui j'étais.....
Ce que je suis ou qui je suis...
Et l'acceptation de son passé dans son présent,et d'être évolutif:une autre personne, mais avec des base indépendantes.

Je pense pas qu'il y ai à se justifier de vivre.
je pense pas qu'il y a le temps - qui est toujours un amis - pour nous rabaisser,ou nous montrer nos erreurs de façon violente...

Le présent est le présent !
C'est bien! nous somme la somme du passé!c'est déjà admirable ! non ?
hé ben on est là tous !
Et puis on discute sur un forum comme on discuterait dans la la vie autour d'un barbeuk - pourquoi pas un barbeuk de l'arbre un jour - et puis tout va bien non ?
le passé c'est notre présent actuel, mais on oublie toujours la projection sur le futur! c'est foucomme c'est génial de se projeter soit, mais aussi, de revenir - comme dans le film retour vers le futur avec la Doloriane et Mc Fly -...d'aller dans le futur par méditation, et revenir dans le présent pour se mettre à jour du passé....

j'ai ainsi fait !
j'ai retrouvé une amie de collège sur un réseau social pour lui demander pardon pour lui avoir tirer les cheveux quand elle m'a balancer un yaourt sur le dos........, et imagine quoi : elle s'en souvenait même pas !

Ce qui nous marque ne marque pas forcément l'autre - à moins d'un délit et d'actions graves - alors si tu n'a pas d'actions graves - tuer, violenter,humilier; à déplorer je pense que tu peux dormir tranquille... tu n'es pas psychopathe et tu a eût une enfance normale... On apprend tous et et on regrette tous !
Tu ne peu pas savoir comme je regrette et suis désolé pour les sauterelles que j'ai "assassiné" et mis sur le fil à linge à la campagne pour nourrir les hirondelles... j'étais vraiment con ! mais je le savais pas !

voilà quoi !

Bisou bisou bisous....

Avec le Bouddhisme, je ne "crois pas"; je pense, et au lieu de m'aveugler, les autres me montres des couleurs, des lumières, des sourires, il y a de ça que le bhouddhisme devrait être une philosophie humaine (pas la religion) à l'école pour la sociabilisation des êtres et l’épanouissement des sociétés partout.
avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 45
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par karquen le Sam 20 Avr 2013, 01:00

@canatlib:les êtres se croisent, se décroisent, intéragissent pour l'Humanité à un moment donné sans être pérenne... il n'y a aucun mal, il n'y a aucun bien.... sur 100 000 ans l'individu qui à garder le feu est aussi important que celui qui en a commenter la couleur avec Tycho Brahé. l'important c'estle feu ou sa couleur?

Quel couleur sans feu ?
Pourquoi le feu et pourquoi le garder ? d’abord pourquoi.... après comment les humains ont ce sens organisationnel...

Bref no soucy Canatlib,
et je le dis aussi à nous tous :il n'existe pas de lieu oùnous soyons coupables, pas de lieu où nous soyons des anges ; mais le seul lieu où nous sommes vivant c'est par notre conscience maintenant, Nos choix maintenant, et notre indéfectible amour universel pour l’émancipation et la réalisation de l'individu au travers d'une philosophie - et non d'une doctrine - vers la progression individuelle et collective vers la bonté,la logique de l'Amour Universel, de la science, de la créativité,du bon sens aussiet de l'exploration... trop souvent oublié.. Par la technologie vers d'autres planètes avec cete soif de connaissance et d'Amour de l'Univers...
avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 66
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: S'accepter soi-même

Message par Nicole Françoise le Sam 20 Avr 2013, 08:07

@karquen a écrit:@canatlib:les êtres se croisent, se décroisent, intéragissent pour l'Humanité à un moment donné sans être pérenne... il n'y a aucun mal, il n'y a aucun bien.... sur 100 000 ans l'individu qui à garder le feu est aussi important que celui qui en a commenter la couleur avec Tycho Brahé. l'important c'estle feu ou sa couleur?

Quel couleur sans feu ?
Pourquoi le feu et pourquoi le garder ? d’abord pourquoi.... après comment les humains ont ce sens organisationnel...

Bref no soucy Canatlib,
et je le dis aussi à nous tous :il n'existe pas de lieu oùnous soyons coupables, pas de lieu où nous soyons des anges ; mais le seul lieu où nous sommes vivant c'est par notre conscience maintenant, Nos choix maintenant, et notre indéfectible amour universel pour l’émancipation et la réalisation de l'individu au travers d'une philosophie - et non d'une doctrine - vers la progression individuelle et collective vers la bonté,la logique de l'Amour Universel, de la science, de la créativité,du bon sens aussiet de l'exploration... trop souvent oublié.. Par la technologie vers d'autres planètes avec cete soif de connaissance et d'Amour de l'Univers...

Bonjour Karquen,
J'ai lu tes 2 commentaires et je les ai beaucoup aimés...
Je pense qu'il n' y a pas de hasard et tes commentaires arrivent à point nommé! Ils n'étaient pas directement pour moi tout en l'étant.
Moi aussi, comme chacun de nous, j'ai des regrets, des choses que j'ai faites sans me rendre compte de la portée des effets et j'ai demandé pardon. Mais je m'en veux encore du mal que j'ai fait tout en ne sachant pas si la portée de ces actes sont encore visibles. Mais j'agis comme si cela l'était afin que mon présent puisse à la fois effacer le passé et construire un meilleur futur.

Merci encore pour ces mots, je te souhaite une excellente Journée

Bisous / Nicole
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4715
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: S'accepter soi-même

Message par petit_caillou le Sam 20 Avr 2013, 22:45

@Nicole Françoise a écrit:

Chère Petit Caillou,
J'aime beaucoup discuter avec toi car tu connais beaucoup de choses et que tu es de bons conseils.
Pema m'a dit que tu avais fait un travail sur cette vidéo qui m'a été envoyée par des musulmans; j'ai bien essayé de leur faire comprendre leurs erreurs mais sans succès.
Tu pourras peut-être m'aider dans cette tâche... Merci d'avance
http://www.youtube.com/watch?v=n7ncp-QIcWM

Bonne journée, bisous

Nicole

Chère Nicole, je te suggère de ne pas essayer de les convaincre de quoi ce soit! Le plus important c'est de te sentir toi même à l'aise avec en ce que tu crois. Nul à le droit de critiquer les pensées, croyances et cultures des autres! Il n'existe pas de seule vraie et unique religion. Il y a l'humain qui doit appliquer le bien et avoir de la compassion avec ceux qui l'entourent. Tes amis musulmans ont leur foie et toi tu as la tienne. Faire des débats afin de convaincre l'un ou l'autre de son "erreur" est tout simplement une perte de temps. Si chacun utilisait, le temps qu'ils appliquent à critiquer les gens, à faire le bien le monde serait bien plus agréable. Je te suggère de ne pas entrer en débats pour les convaincre s'ils sont dans l'erreur ou non. Ils ne sont pas d'accord avec le fait que tu pratiques le bouddhisme alors laisse les parler (ou au pire des cas, mets les de côté) Soit en paix avec tes convictions. S'ils persistent à vouloir te convaincre tu pourras leur citer ceci:


Il a prescrit pour vous en matière de religion, ce qu’il a prescrit à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons prescrit à Abraham, à Moïse et à Jésus : pratiquez la religion et n’en faites pas un sujet de division.


Et s'ils te demandent d'où sort une citation pareil, tu pourras leur répondre en toute sincérité: Coran, Sourate: Al-choûrâ, v.13.

Voici encore un lien intéressant:
http://imam-abdallah.over-blog.com/article-l-islam-et-le-respect-des-autres-croyances-58159528.html

j'espère que j'ai pu t'aider


_________________
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: S'accepter soi-même

Message par MionaZen le Sam 20 Avr 2013, 23:55

Contente de te retrouver parmi nous Nicole Bonjour
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: S'accepter soi-même

Message par MionaZen le Dim 21 Avr 2013, 00:12

Ah oui je me souviens de cette vidéo, il y a (ou avait) d'ailleurs un post ouvert à ce sujet.
Il ne faut pas s'affoler face à ce genre d'information qui circulent car on en trouve au sujet de toutes les religions, croyances, philosophies, ...
Chaque mouvement, mode de pensées à ses détracteurs.
Par contre les conséquences de ce type de message peut être désastreux sur des novices qui cherche à en apprendre d'avantage sur une spiritualité qui les attire au premiers abords mais dont ils ne connaissent rien. Donc tomber en premier lieu là-dessus peut effrayer une personne en pleine quête spirituelle et la faire renoncer à un trésor tel que le Dharma.
avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 66
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: S'accepter soi-même

Message par Nicole Françoise le Dim 21 Avr 2013, 18:59

@petit_caillou a écrit:
@Nicole Françoise a écrit:

Chère Petit Caillou,
J'aime beaucoup discuter avec toi car tu connais beaucoup de choses et que tu es de bons conseils.
Pema m'a dit que tu avais fait un travail sur cette vidéo qui m'a été envoyée par des musulmans; j'ai bien essayé de leur faire comprendre leurs erreurs mais sans succès.
Tu pourras peut-être m'aider dans cette tâche... Merci d'avance
http://www.youtube.com/watch?v=n7ncp-QIcWM

Bonne journée, bisous

Nicole

Chère Nicole, je te suggère de ne pas essayer de les convaincre de quoi ce soit! Le plus important c'est de te sentir toi même à l'aise avec en ce que tu crois. Nul à le droit de critiquer les pensées, croyances et cultures des autres! Il n'existe pas de seule vraie et unique religion. Il y a l'humain qui doit appliquer le bien et avoir de la compassion avec ceux qui l'entourent. Tes amis musulmans ont leur foie et toi tu as la tienne. Faire des débats afin de convaincre l'un ou l'autre de son "erreur" est tout simplement une perte de temps. Si chacun utilisait, le temps qu'ils appliquent à critiquer les gens, à faire le bien le monde serait bien plus agréable. Je te suggère de ne pas entrer en débats pour les convaincre s'ils sont dans l'erreur ou non. Ils ne sont pas d'accord avec le fait que tu pratiques le bouddhisme alors laisse les parler (ou au pire des cas, mets les de côté) Soit en paix avec tes convictions. S'ils persistent à vouloir te convaincre tu pourras leur citer ceci:


Il a prescrit pour vous en matière de religion, ce qu’il a prescrit à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons prescrit à Abraham, à Moïse et à Jésus : pratiquez la religion et n’en faites pas un sujet de division.


Et s'ils te demandent d'où sort une citation pareil, tu pourras leur répondre en toute sincérité: Coran, Sourate: Al-choûrâ, v.13.

Voici encore un lien intéressant:
http://imam-abdallah.over-blog.com/article-l-islam-et-le-respect-des-autres-croyances-58159528.html

j'espère que j'ai pu t'aider

Merci Petit Caillou,
Oui tu m'as aidée et tu as doublement raison car comme tu le dis " Le plus important c'est de te sentir toi même à l'aise avec en ce que tu crois." Je vais garder ta citation ainsi que ton lien juste au cas où. J'aime bien savoir ce de quoi je discute et avoir des preuves de ce que j'avance.
Entre temps j'ai d'ailleurs quitté ce forum dont j'étais une des administratrices car j'avais plus l'impression de reculer que d'avancer et je perdais ma sérénité à force de défendre mon point de vue. je me suis rendue compte que ça ne servait donc à rien. Le comble c'est que je n'ai jamais essayé de convaincre les musulmans ni fais de commentaires sur l'Islam et le Coran. Au contraire, comme toi , je pense que chaque religion a sa raison d'être et son droit d'être; il n'y a pas une seule et unique religion. Mais même ça était trop pour eux!
je suis à nouveau en paix avec mes convictions
Merci encore pour tout et te souhaite une excellente soirée
Bisous
avatar
Nicole Françoise
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 284
Age : 66
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Retraitée
Disposition de l'Esprit : ouverte et tolérante
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 22/04/2012

Re: S'accepter soi-même

Message par Nicole Françoise le Dim 21 Avr 2013, 19:09

@MionaZen a écrit:Contente de te retrouver parmi nous Nicole

Merci MionaZen, Contente d'être de retour
c'est tellement plus calme ici!!! :-D
Bonne soirée,
Bisous
avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 45
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: S'accepter soi-même

Message par karquen le Mar 23 Avr 2013, 02:09

Nicole à raison.
L’impermanence c'est quoi ? une vidéo ?

je pense que c'est le dialogue, sans le joug des images et vidéos bien que -fort à propos -un étayage du sens premier qu'est le dire.... sans laisser dire les images à notre place...

Nicole Françoise à se sens fabuleux de "connaitre" tout ce qui nous semble de l'ordre du remord,et de désactiver le remord du passé,pour mieux se comprendre soit-même, afin de mieux se comprendre dans l'instant, et produire un futur de choix si ce n'est plus serein, au moins légitimes...

Merci Nicole Françoise.
J'avoue que cette idée me reste persistante que le Bouddhisme à ce sens de l'acceptation de soit, dans quelque infirme particule de passé, qui engendre l'individu,et sa démarche vers ce qui est aussi la vie et mort.
J'avais - c'est mineur-ce principe d'enfant qu'adulte je n'acceptait pas : donner la mort pour nourrir le vivant...
zigouiller des sauterelles pour donner à manger aux hirondelles...
C'est un choc émotionnel pour moi, parsqu'avec l'age je me suis aperçu de ma bêtise...
Les psychopathes eux, restent figés dans leurs délires, et c'est le cas actuellement pour les 3/4de l'Humanité qui croient en Dieu...
Non ?
Aucune hirondelle n'est venue manger mes sauterelles que je leurs avait préparer.
Aucun Dieux n'est venu, quand je les ait tous prier.
Aujourd'huiaucuns dieux me donne des "sauterele" et je bosse - l'argent je m'en fout-juste pour offrir à moi et ma compagne nos possibles et cadeaux pour la famille.
Mon père est mort... des amis sont morts... pas d'hirondelles.....les hirondelles sont aussi mortelles....
Mais....

Il y a la science, et le bouddhisme. Je ne sais pas encore pourquoi les deux sont lié il me semble !
Enfin un peu:le boson de Higgs,est lié à tous les choix. En sachant que la structure de l'espace est de 12dimensions de l'infiniment grand à l'infiniment petit avec des dimensions "repliées" ;on peut établir ce qu'on apelle la théorie quantique et la théorie des cordes ; aujourd'hui avec le savoir que 90% de ce qui compose la matière n'est pas baryonique (palpable) mais de nature énergétique et matérielle inconnue....
L'avenir nous en dira plus !
C'est pourquoi le bouddhisme est important,car il recherche les causes et effet,psychologiques comme physique quantique,sans se poser de questions sur des dogmatismes, tout du moins la philosophie bouddhiste.

Au plus grand centre de recherche mondial qu'est la Sylicon Valley au USA, la pluspart des chercheurs sont de philosophie bouddhiste.

Merci Nicole.
Tu vas bien toua ? Mourir n'est pas un problème. C'est comment mourir qui en est un ! Dans la moindre douleur et violence possible, mais aussi pour les proches, en faire "presque" un naturel, et s'effacer complètement tel un mandala....

Contenu sponsorisé

Re: S'accepter soi-même

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil 2017, 22:41