Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 10:53 par Karma Döndrup Tsetso

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 10:50 par Karma Döndrup Tsetso

» Dhammapada
Hier à 11:11 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Hier à 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Hier à 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» Puissance du mental
Mer 24 Mai 2017, 10:35 par Vyathita

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Melinda
Sam 20 Mai 2017, 15:18 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Prensentation
Lun 08 Mai 2017, 22:46 par Ortho

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

» Bonjour à vous tous
Mer 19 Avr 2017, 19:40 par Karma Trindal

» Pratique du Dharma: Pourquoi des retraites? Par Lama Rinchen Palmo
Mer 19 Avr 2017, 19:27 par Karma Trindal

» Message de SS le Karmapa: Santé de Lama Yeshé Losal Rinpoché et Samyé Ling
Dim 16 Avr 2017, 23:25 par Karma Trindal

» Avoir une habitation plus saine grâce aux plantes ?
Dim 16 Avr 2017, 23:08 par Karma Trindal

» Présentation Kato
Dim 16 Avr 2017, 23:04 par Karma Trindal

» Presentation EtreLeBonheur
Dim 16 Avr 2017, 22:58 par Karma Trindal

» présentation david
Dim 16 Avr 2017, 22:52 par Karma Trindal

» Aménager un autel bouddha dans une chambre ??
Dim 16 Avr 2017, 22:43 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoche sur Face Book
Dim 16 Avr 2017, 22:40 par Karma Trindal

» Reconnaissance De Tulku Tenga Rimpoche
Dim 16 Avr 2017, 22:37 par Karma Trindal

» Commencez aujourd'hui
Dim 16 Avr 2017, 22:31 par Karma Trindal

» présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:29 par Karma Trindal

» Enquête bouddhsime en Occident
Dim 16 Avr 2017, 22:28 par Karma Trindal

» Message de présentation
Dim 16 Avr 2017, 22:23 par Karma Trindal

» Rabjam Rinpoché à Bruxelles Mai 2017
Dim 16 Avr 2017, 22:18 par Karma Trindal

» de l'origine du soutra du cœur
Lun 10 Avr 2017, 23:22 par levitrailleur

» gourou yoga du 16 éme karmapa
Dim 09 Avr 2017, 18:32 par manila

» service civique à Bruxelles
Dim 02 Avr 2017, 14:05 par vaygas

» very happy ... !
Sam 01 Avr 2017, 17:06 par manila

» de prières
Lun 27 Mar 2017, 13:33 par Ortho

» Summer Course Announcement Summer Course 2017
Dim 19 Mar 2017, 00:10 par Ortho

» «C'est comme si toute une bibliothèque avait brûlé»
Sam 18 Mar 2017, 09:55 par Hild-Rik

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Sam 11 Mar 2017, 09:08 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 48 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 48 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92324 messages dans 10752 sujets

Nous avons 4046 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Wilfried


Comment se remettre en question

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4706
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Comment se remettre en question

Message par petit_caillou le Sam 17 Déc 2011, 18:59

Comment se remettre en question

Changement de poste, orientation de carrière, méthodes de travail... Au cours de notre vie professionnelle, nous avons souvent envie de remettre en cause notre situation ou nos habitudes. Ces questionnements et ces doutes sont d'ailleurs indispensables pour progresser, abandonner certains défauts tenaces ou tourner une page de sa carrière. Et si les origines de ces velléités peuvent être variées, toutes impliquent un profond travail sur soi.

Malheureusement, ce travail est loin d'être évident. Il est souvent compliqué d'aller au-delà du vœu pieu. Motivations à trouver, état d'esprit à adopter et moyens à déployer, voici comment à se remettre en questions pour aller de l'avant dans sa vie professionnelle.

Trouver la motivation pour changer
De multiples raisons poussent à vouloir changer ses habitudes. Les situations difficiles, par exemple, entraînent parfois une remise en question. Insatisfaction, souffrance, échecs... autant de critères qui mettent en lumière le besoin d'évoluer. "Les cadres qui souffrent d'un manque de reconnaissance se lancent plus facilement dans l'inconnu", constate Jacques-Antoine Malarewicz, consultant et psychiatre.

Pas besoin cependant d'être au fond du gouffre pour vouloir se remettre en cause. "Le plaisir peut être un motivation pour évoluer, explique Luc Teyssier d'Orfeuil, coach et fondateur de Pygmalion Communication. L'envie de changement ou la réalisation de rêves sont aussi de puissants moteurs." Enfin, il existe un entre-deux dicté par la raison : on peut être tenté d'évoluer pour éviter une situation inconfortable plus tard. C'est le cas de ceux qui abandonnent un certain confort professionnel pour éviter de s'ennuyer.

Se montrer attentif au regard des autres
Alors qu'il dispensait des formations dans une grande entreprise, Luc Teyssier d'Orfeuil devait distribuer des fiches d'évaluation à compléter impérativement au crayon. Quand il en demande la raison, il n'obtient aucune réponse : personne ne savait pourquoi le crayon était obligatoire. Sans son regard extérieur, cette contrainte, qui impliquait de fournir des crayons à tous les participants aux formations, n'aurait jamais été remise en cause.

Au travail comme ailleurs, la force de l'habitude nous empêche bien souvent de remarquer ce que nous pourrions améliorer. C'est pourquoi le regard des personnes qui nous côtoient aide à prendre conscience des changements possibles. "Je me souviens d'un DRH qui avait osé dire à son directeur qu'il était mauvais à l'oral, illustre encore Luc Teyssier d'Orfeuil. Le directeur tombe des nues : il ne s'était jamais posé la question et personne ne le lui avait jamais dit." Impossible, dans ces conditions, de douter de la qualité de sa prise de parole.

S'inspirer de son entourage pour changer
"Prendre modèle sur les autres constitue un moteur puissant pour changer", tranche sans hésiter Luc Teyssier d'Orfeuil. Choisir un chef, un collègue ou une connaissance comme mentor permet de donner une direction concrète à nos volontés d'évolution. Plus efficace en management, meilleur en relations publiques ou plus habile dans sa gestion de carrière, ce modèle vous montre la voie à suivre. La source d'inspiration peut aussi être moins personnalisée. "Le simple fait de réaliser que les personnes qui étaient vos homologues ont bougé plus que vous est une réelle motivation pour évoluer", analyse Luc Teyssier d'Orfeuil.

Evidemment, pour accepter de prendre de la graine sur les autres, il faut y être prêt. Une personne qui se contente de constater que "c'est normal, nous sommes différents" aura beaucoup de mal à se remettre en cause.

Se trouver dans le bon état d'esprit
C'est une évidence : les personnes trop sûres d'elles ne laissent pas de place à la remise en cause. Il faut se montrer ouvert à la critique pour pouvoir tenter de progresser. Tous les formateurs vous le diront : des participants réticents à suivre une formation décidée par leur hiérarchie trainent des pieds. Si vous ne ressentez pas véritablement le besoin d'évoluer, toute tentative court à sa perte. A l'inverse, "les professionnels des ressources humaines, plus sensibles à ces questions, hésitent moins à se remettre en cause", constate Jacques-Antoine Malarewicz.

De même, certains contextes favorisent les remises en cause. "S'installer comme consultant indépendant est un scenario assez courant à 45-55 ans, illustre Jacques-Antoine Malarewicz. A cet âge, les cadres ont moins de contraintes financières et leur évolution dans l'entreprise est plus incertaine." L'âge, la situation familiale ou encore le regard des employeurs influent aussi sur notre capacité à nous mettre en danger.

Se doter des outils pour changer
Prendre conscience de son envie de se remettre en cause est une étape indispensable. Mais le plus dur reste à faire : concrétiser ces changements. Comportement, méthodes de travail, orientation de carrière... La remise en question peut affecter différents pans de sa vie professionnelle. Et mieux vaut se donner les moyens concrets d'y arriver et ne pas rester dans l'incantation vaine.

Vous ressentez le besoin d'acquérir de nouvelles compétences ? Offrez-vous, grâce à votre Dif, la formation nécessaire. Vous avez envie de repenser votre carrière ? Sollicitez un bilan de compétences. Vous voulez réaliser un travail sur votre comportement ? Faites appel aux conseils d'un coach. Quel que soit le cas de figure, vous devez mobiliser les outils qui vous aideront à réussir votre changement.

Ne pas sombrer dans le doute permanent
Vouloir changer pour progresser, c'est bien. Vouloir changer en permanence, cela peut devenir problématique. "Certains passent leur temps à se remettre en question, analyse Luc Teyssier d'Orfeuil. Ce comportement peut traduire, au final, un manque de confiance en soi." Or, si la remise en cause est généralement saine pour évoluer, le doute perpétuel devient rapidement paralysant.

Cependant, cette tendance au changement permanent ne vient pas seulement de personnalités qui manquent d'assurance, mais aussi des organisations. "Dans les entreprises, les réorganisations deviennent de plus en plus fréquentes, constate Jacques-Antoine Malarewicz. Résultat : les salariés anticipent le changement de manière presque pathologique." Le risque, c'est de gérer sa carrière en continu et de négliger le travail quotidien.

Ne pas s'arrêter en chemin
La remise en cause est un chemin semé d'embûches. Et le succès n'est pas systématique. Luc Teyssier d'Orfeuil se souvient d'un cadre venu le solliciter lors d'un changement de poste. "Il avait raté sa précédente intégration et voulait réussir la suivante", explique le coach. Un travail est effectué sur ses compétences relationnelles et sa prise de poste est un succès. Un mois plus tard, patatras ! Dans son rapport d'étonnement, ce manager s'était montré si malhabile qu'il s'est mis son équipe à dos.

"Cela ne suffit pas de dire : "je vais faire autrement", confie Luc Teyssier d'Orfeuil. Il faut se donner les moyens de réaliser un vrai travail de fond pour parvenir à changer." Accepter de se remettre en question est difficile, obtenir les changements souhaités l'est encore plus.

Source: http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/remise-en-cause/en-savoir-plus.shtml


_________________
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7384
Age : 62
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Comment se remettre en question

Message par Pema Gyaltshen le Dim 18 Déc 2011, 08:58

Il faut une prise de conscience et une forte motivation.

Ensuite, de la persévérance et de l'assiduité dans la pratique.


_________________

avatar
karma djinpa gyamtso
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 45
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Disposition de l'Esprit : Quel esprit?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Re: Comment se remettre en question

Message par karma djinpa gyamtso le Dim 18 Déc 2011, 09:36

Tout a fait Péma et je pense aussi que c'est justement l'attente de résultats qui fait que la motivation s'écroule au bout d'un certain temps, d'ailleurs dans la méditation c'est un peu le même souci, l'égo veut bien s'engager, mais sous conditions...

lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 44
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: Comment se remettre en question

Message par lotuszen le Dim 18 Déc 2011, 12:26

oui.... mais aussi beaucoup de courage : car savoir se remettre en cause ne renvoit-il pas aussi à ses propres émotions : ce qu'on pensait de soit comme étant bon ne peut quelque fois ne pas l'être aux regards des autres et demandé à être amélioré....Nous ne pouvons stagner : dans ce monde ou tout évolue, tout change : il faut aussi savoir s'adapter pour évoluer et se stabiliser, et accepter qu'il faut changer des choses en nous.....

se remettre en cause peut nous perturbait au début si on y est mal préparé, dans ce cas même faire mal!! : mais il est vrai que si on est motivé et qu'il y a bien prise de conscience qu'il faut une remise en cause : on y trouvera alors toujours que du positif et du mieux : les critiques constructives nous font elles aussi avancées....Ce sont elles qui nous permettent de s'analyser, se poser, mieux se comprendre..... enfin .....ce n'est que mon avis perso lol bisou
avatar
Karma Yéshé
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 50
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Comment se remettre en question

Message par Karma Yéshé le Dim 18 Déc 2011, 13:05

On me dit souvent que je ne me remet jamais en question.

lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 44
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: Comment se remettre en question

Message par lotuszen le Dim 18 Déc 2011, 14:50

C'est étrange ca : hein Véro??? : va falloir que tu y remédies lol bisou
avatar
Karma Yéshé
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 50
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Comment se remettre en question

Message par Karma Yéshé le Dim 18 Déc 2011, 17:33

je ne vois pas pourquoi , je me remettrais en question puisque je suis sur de moi.

lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 44
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: Comment se remettre en question

Message par lotuszen le Dim 18 Déc 2011, 18:18

je riais véro je riais : lol.... Tu as beaucoup de chance d'être sure de toi : c'est bien de ne jamais douter..... mais il est vrai que j'avais jamais pensé que cela pouvait exister : de ne jamais se remettre en question, de ne jamais douter : c'est vrai que nous sommes tous différents.... L'essentiel c'est que tu saches ce qui est le mieux pour toi.... et tu ne fais jamais d'erreurs alors ???? :\\'otasi: quelle chanceeeeee lol et ben moi, non : quelque fois je dérape : je me trompe : j'essaie au mieux de rectifier tout cela : pour ne plus refaire la même erreur : mais enfin l'erreur est humaine lol : et la vie est un excellent enseignement.... bisou véro : c'est vrai comme je te l'ai déjà dit en mp que tu es vraiement unique : j'aime beaucoup ta franchise et ta sincérité....

Contenu sponsorisé

Re: Comment se remettre en question

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 26 Mai 2017, 13:21