Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Les posteurs les plus actifs du mois

Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:27 par manila

» Dhammapada
Hier à 16:23 par vaygas

» Présentation
Hier à 16:10 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Dim 25 Juin 2017, 09:15 par manila

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Stéphane Arguillère
Jeu 22 Juin 2017, 20:12 par manila

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Mer 21 Juin 2017, 17:27 par Admin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 18 Juin 2017, 09:45 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» Présentation
Lun 12 Juin 2017, 15:03 par manila

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Ven 09 Juin 2017, 09:19 par Ortho

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Prensentation
Dim 04 Juin 2017, 21:18 par seve

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Présentation
Dim 28 Mai 2017, 18:24 par vaygas

» Presentations
Dim 28 Mai 2017, 10:20 par Akana

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Ven 26 Mai 2017, 16:16 par Admin

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Rencontre en cercle inter-tradition
Mar 09 Mai 2017, 09:39 par Pema Gyaltshen

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

» Bonjour tout le monde!
Sam 22 Avr 2017, 20:51 par Vyathita

» La métamatière et le Roi de la Terre
Sam 22 Avr 2017, 18:00 par tindzin

» Un peintre belge: René Magritte
Ven 21 Avr 2017, 12:43 par tindzin

» "Borobudur, hier et aujourd'hui" 25/03/2017
Jeu 20 Avr 2017, 09:03 par Karma Döndrup Tsetso

» Petite présentation moi et mon art
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Les mandalas pour se faire et faire du bien
Mer 19 Avr 2017, 20:31 par Karma Trindal

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 19 Avr 2017, 20:27 par Karma Trindal

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92458 messages dans 10769 sujets

Nous avons 4054 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Kitsunetsuki


Les agregats

Partagez
avatar
Karma Yéshé
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 50
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Les agregats

Message par Karma Yéshé le Dim 29 Jan 2012, 08:04


vén. Shinjin — Agrégat, Agrégat, est-ce que ...

vendredi 27 juin 2008, par vén. Shinjin

Langues :



Agrégat, Agrégat, est-ce que ...

Paraphrasant la fameuse tirade d’Arletty dans Hôtel du Nord, on pourrait dire en commençant cette nouvelle série numérologique (Cf. Les Nombres de la Tradition) : "Agrégat, Agrégat, est-ce que j’ai une gueule d’agrégat, ... agrégat toi-mêeême ! " Redevenant sérieux, nous abordons, dès à présent, un autre des piliers essentiels du Bouddhisme, celui décrivant ce qui nous compose tous, souvent à notre insu. Car si nous en étions pleinement conscients nous agirions certainement de façon différente ou, tout du moins, cela serait à espérer le cas échéant.

Quels sont ces cinq agrégats ou skandha que l’on évoque à chaque récitation du Prajñâ Pâramitâ Hridaya Soûtra ? Au fait combien de zénistes en sont pleinement conscient lors de la récitation du Maka Hanna Haramita Shingyo ... ? C’est pour cela que nous le récitons à chaque méditation (du mercredi soir au Centre "Paix de l’Esprit" en français, et non dans quelqu’imitation exotiquement linguistique avalisant la "soif d’un inextinguible dépaysement" ou l’auto-satisfaction éruditionnelle "d’intellos spirituels" ; ceci afin d’en imprégner profondément notre conscient et notre inconscient qui s’y retrouvent essentiellement.

Alors dans ce numéro et les quatre suivants, nous allons passer en revue ces agrégats qui nous composent des pieds à la tête, si on peut dire. Mais avant de nous attacher à la Forme, récapitulons qui ils sont, comme me l’avait demandé au tout début de mes enseignements, un élève attentif et altruiste quant à sa propre ignorance et celles de ses condisciples (sans sous-entendu bien sûr).
Ils sont au nombre de CINQ, il y a ceux normaux et ceux dits incomparables (sur lesquels nous reviendrons ultérieurement).
Alors quels sont ces cinq "mousquetaires", repères cardinaux de notre constitution cosmique :


la Forme - rûpa
la Sensation - vedanâ
la Perception - samjñâ
la Volition, formation mentale - samskâra
la Conscience - vijñâna

Alors, la forme, que concerne-t-elle ? Tout ce qui est normalement constitué de matières ou de la matière. Tenez par exemple, si les formes généreuses de Pamela Anderson, la beauté éclatante de Claudia Schiffer, le charme ravageur de Béatrice Dalle déchaînent des cohortes de minets, si les regards envoûteurs et les physiques charmeurs de Denis Charvey, des 2 Be 3, de Roch Voisine déclenchent les glapissements de minettes en folie, c’est parce qu’ils existent bel et bien. Si nous apprécions les parfums exquis des tamaris dans la tiédeur crépusculairement évanescente d’un lagon aux couleurs irisées de topaze et de turquoise reflétants les pales madrépores (les envolées lyriques font parfois du bien ..., si vous saviez), les saveurs de succulents petits plats mitonnés d’une main experte et connaisseuse, les sons agréables de langoureuses et suaves mélopées ou cantilènes, le rythme accrocheur de Stéphane Grapelli, des Pink Floyd, celui plus structuré de J.S. Bach, celui plus gai de Mozart ou de Vivaldi, la voix chaleureuse de Céline Dion, la patine de quelque meuble ancien, la rugosité de l’écru ou d’un crépi, le velouté d’un tissu soyeux ou de la "surface voluptueusement caressable" de son aimé/e, c’est qu’ils sont tous bien réels, matériels ou issus d’éléments matériels qu’ils sont, au égard à la préhension que nous en avons par les organes des sens.
Alors, forme il y a, mais dans la dialectique bouddhique existe aussi la non-Forme. La non-Forme est caractérisée par tous les objets mentaux (leur nombre oscille entre 49 et 51 selon les écoles) et en particulier par nos pensées. Il est indéniable qu’à l’image des effluves précédemment évoquées, nous pouvons avoir de délicieuses pensées, tout comme de détestables, cela selon notre humeur et notre humour, bien sûr ; le "corps du délice" est immense et multiple à l’instar de notre imagination artistiquement ou meurtrièrement sublime. Ce qui fait que le monde de la Forme tout comme celui de la non-Forme peut être très attrayant, en fonction des quatre autres agrégats précités. Agrégats qui appartiennent au monde de la non-Forme ; car, pouvez-vous véritablement et matériellement Voir vos sensations, vos perceptions vos formations mentales et la conscience ? Non à première vue ? Vous pouvez voir leurs apparitions ou disparitions dans votre esprit, analyser les tenants et aboutissants de celles-ci, leur développement progressif et surtout leurs effets... La seule manière de les matérialiser serait en fait de les noter par écrit, quoiqu’encore écrire une sensation, je demande à la voir, à part le spleen proustien ... (et non les prouts spléniens de la rate qui se dilate ... )

Comme il est dit dans le Prjañâ-Pâramitâ-Hridaya soûtra, ces agrégats n’ont pas d’existence propre. Ils n’existent que semblables aux cinq doigts de la main ou du pied, aux cinq sagesses, aux cinq poisons, etc. A savoir que, pris séparément, ils ne servent à rien, rien du tout car sensation sans objet, c’est absurde, formation mentale sans conscience est aberration pure, et forme sans perception, est aussi illogique que science sans conscience. Je parle souvent de leur imbrication correlationnelle, à l’image des pièces d’un puzzle ; imaginez-vous vos tête et douleur quand la 1’200eme pièce de votre "Jigshaw" manque, créant de facto un vide désastreux dans l’image modèle du couvercle. Ceci, qu’elle se trouve au milieu, sur les bords ou plus perfidement dans un coin, rompant ainsi l’harmonie de l’équilibre pictural global. Alors, essayons de vivre le plus harmonieusement en leur compagnie dans notre cycle samsârique, pour apprendre à nous en détacher un jour en nous extrayant de cette "damnée Roue de la Vie", comparable au supplice "désagrégeant", infligé en Place de Grève.

Terminons, à nouveau, je vous prie, comme dirait si bien Krishnamurti, sur une nouvelle note d’humour, si salutairement agrégatoire, en paraphrasant une autre chanson - Shame and scandal in the family - et gaussons nous sur le thème "Honte et scandale dans le Vihara, la forme n’est pas la forme, mais ton mental ne l’sait pas, A-oum ...". Au fait l’Ecclésiaste ne disait-il pas : " Illusion des illusions, tout n’est qu’illusion" ... alors dans un rythme très marseillaisement bouddhique, entonnons :
" Allons enfants de la Doctrine, le jour du Dharma est arrivé, contre nous de cette ignorance, rayons toutes nos illusions ! ... Pratiquez l’attention. Pensons (bis), qu’un doute impur n’abreuve notre mental !"
pour éviter de succomber irrémédiablement au charme illusoirement envoûtant de formes attrayantes et plus que séduisantes, engendrées par et dans notre mental. Alors, en ce début d’année, à chacun/e.




Bon Samsâra et Bodhi svaha ... !
avatar
Karma Yéshé
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2654
Age : 50
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Re: Les agregats

Message par Karma Yéshé le Dim 29 Jan 2012, 08:08


Mâha-Prajñâ-Pâramitâ Hridaya Soûtra

vendredi 30 juillet 2010, par Buddhachannel Fr.

Langues :
Toutes les versions de cet article : [français][italiano]



30.07.2010


Le Maître Bouddha, étant parvenu à la parfaite Sagesse Suprême, vit que les agrégats, avec lesquels nous essayons de comprendre le Monde

où nous vivons, sont artificiels et n’ont pas d’existence propre ; ce sont ces artifices, pris pour la réalité, qui sont causes de l’amertume et de la souffrance de tous les Hommes.

O disciple, la Forme n’est pas différente du Vide, ni le Vide de la Forme. La Forme EST Vacuité. La Vacuité EST Forme. Il en va de même pour les sensations, les perceptions, les formations mentales et la conscience.

O disciple, toutes les choses dans ce monde se résolvent dans la Vacuité, elles ne viennent pas à l’Être, elles ne cessent pas d’Être, elles ne sont ni altérées, ni immaculées, elles n’augmentent ni ne diminuent. Ainsi, dans la Vacuité, il n’y a pas de formes, pas de sensations, de perceptions, de formations mentales, ni de conscience. Pas d’yeux, pas d’oreilles, pas de nez, de langue, de corps ni de mental. Pas de formes, pas de sons, pas d’odeurs, de goûts, de toucher, ni de pensées. Pas non plus de consciences de ces choses depuis l’oeil jusqu’à la conscience mentale. En soi seul, il n’y a ni interdiction, ni permission, ni aucun des douze chaînons, ni mort, ni vieillissement, ni souffrance, ni cause de souffrance, ni science, ni savoir.

C’est en raison de cette Vacuité non-dualisante, ni artificielle, que les Éveillés, s’appuyant sur cette Sagesse Suprême, sont libérés des obstacles du mental. Comme ils sont libérés de ces attachements mentaux, ils n’ont ni voile, ni crainte. Ils sont libérés de toutes les perturbations et de toutes les illusions et à la fin parviennent à l’Eveil parfait. C’est en appliquant la quintessence de cette Sagesse Suprême que tous les Réalisés des trois Temps réalisent l’Illumination Ultime.

Partez donc sur la Voie de la Sagesse Suprême avec le grand Verbe d’Incantation, ce Mantra Ultime ! Mantra suscitant la Connaissance, mantra incomparable, insurpassé, développant la faculté de mettre fin à toutes souffrances dans la Vérité sans faille. C’est pourquoi ce mantra qui ouvre la Voie de la Sagesse Suprême doit être prononcé ainsi :

Teyata - Om - Gaté - Gaté - Pâragaté Pârasamgaté - Bodhi Svâhâ

Allez, allez au-delà de la saisie immédiate de vos visions dualisantes, découvrez le sens originel et ultime de chaque chose pour accéder à l’éternité de l’Eveil, par la perfection de la Sagesse Suprême

Cela est ainsi !

Traduction par Vénérable Shinjin

    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin 2017, 05:34