Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Aujourd'hui à 10:46 par Mila

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Aujourd'hui à 10:28 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Aujourd'hui à 10:22 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Aujourd'hui à 10:05 par Mila

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Sam 20 Oct 2018, 19:45 par Mila

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Lun 15 Oct 2018, 11:07 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Mer 10 Oct 2018, 18:53 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 01 Oct 2018, 16:21 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

» Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique
Lun 01 Oct 2018, 13:13 par indian

» Sentiment & Mort
Lun 01 Oct 2018, 10:58 par Mila

» Comment transmettre au monde contemporain la sagesse du Bouddha
Dim 30 Sep 2018, 22:02 par Disciple laïc

» Seven Wonders of the Buddhist World
Dim 30 Sep 2018, 10:16 par Mila

» VELUDVAREYYA-SUTTA
Sam 29 Sep 2018, 09:45 par Disciple laïc

» L'univers dans un grain de poussière - par le vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 28 Sep 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Science: La méditation pour guérir: la science s'en mêle
Ven 28 Sep 2018, 20:33 par indian

» Dilgo Khyentsé Rimpoché
Ven 28 Sep 2018, 19:06 par Pema Gyaltshen

» Liste des Bouddhas et Bodhisattvas féminines
Ven 28 Sep 2018, 14:40 par Mila

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Jeu 27 Sep 2018, 15:55 par indian

» Sagesse Ou || Non
Jeu 27 Sep 2018, 15:09 par LeDerrnierLoup

» Deux niveaux de lecture
Jeu 27 Sep 2018, 13:58 par indian

» Sentiment à effacer
Jeu 27 Sep 2018, 09:10 par LeDerrnierLoup

» Se libérer des quatre attachements
Jeu 27 Sep 2018, 08:23 par Mila

» Les questions inutiles (CULAMALUNKYA-SUTTA)
Jeu 27 Sep 2018, 08:16 par Disciple laïc

» Ramana Maharshi, un témoignage
Mar 25 Sep 2018, 21:23 par Mila

» L'armée américaine veut tester une théorie folle pour envoyer une fusée dans l'espace sans carburant
Mar 25 Sep 2018, 10:11 par Vyathita

» Education des enfants aux faits religieux
Lun 24 Sep 2018, 20:44 par indian

» Ou est celui qui s'interroge ?
Lun 24 Sep 2018, 20:43 par indian

» Genius of the Ancient World part 1/3 : Buddha
Lun 24 Sep 2018, 13:23 par Disciple laïc

» Les Soi et le Pas-Soi - 1ère et 2ème partie
Lun 24 Sep 2018, 12:14 par Disciple laïc

» L’Institut d’Etudes Bouddhiques – IEB - à Paris
Lun 24 Sep 2018, 12:02 par Disciple laïc

» Dhammapada
Lun 24 Sep 2018, 11:49 par Mila

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Dim 23 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» Sommes nous sûres de comprendre correctement ?
Dim 23 Sep 2018, 13:20 par indian

» Fête du nouvel an thaï au Wat Thammapathip de Moissy-Cramayel, Val de Marne
Dim 23 Sep 2018, 12:26 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 43 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Mila, Pema Gyaltshen


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97647 messages dans 11242 sujets

Nous avons 4253 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Coala

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7488)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2417)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Trouver son maitre

Partagez
avatar
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2779
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Trouver son maitre

Message par Karma Yéshé le Jeu 23 Fév 2012, 05:42

Chercher son Maître ou comment le trouver sans s’égarer


lundi 20 février 2012, par Pierre Suchet

Langues :




Trouver son maître : n’est-ce pas une des préoccupations majeures de tout chercheur désireux de s’engager sur une voie spirituelle ou religieuse, qu’il soit novice ou pratiquant déjà assidu souhaitant assurer son engagement ?
Oui, mais quel maître et comment ?


Certains, après avoir erré de "guide" en guide, finissent par arrêter leur choix sur l’homme ou la femme qui va les conduire, les conseiller, les diriger.
Ils lui font alors confiance et sont prêts à suivre son enseignement. Mais d’autres s’interrogent après avoir successivement tâté diverses voies, écoles ou pratiques religieuses, sur la réalité de la profondeur spirituelle ou même la sincérité réelle de la personne qui se présente comme maître ou que l’on présente comme tel.
A la fois désorientés par une société dont la pauvreté intellectuelle sombre un peu plus chaque jour dans les abysses et dégoûtés par le radicalisme primaire de certaines déviations religieuses ou par le manque de conviction associé au "copié-collé" superficiel dont font preuve ici ou là des représentants des grandes religions, ils finissent par tout plaquer et ne plus croire en rien.

Dans ces conditions, la désertification spirituelle croissante de notre société, n’est-elle pas alors un formidable filon pour les charlatans offrant des "produits" alternatifs de plus en plus nombreux, dérivés des courants spirituels et de religions dites traditionnelles et se présentant comme innovants ?
Le pire côtoie alors le meilleur avec le risque pour les naïfs de se jeter dans les bras du premier venu quand il est convainquant, persuasif et apparemment propre sur lui et dans sa tête. Ceux qui succombent finissent alors, soit par déchanter et se replier sur eux-mêmes, soit -ce qui est pire- par devenir complètement dépendants et de facto mentalement conditionnés et esclaves intellectuels voire physiques de leurs guides ou soit disant "gourous". Consultons le Net ou ouvrons une revue, même spécialisée : les pubs sont là -car il faut bien vivre- pour nous inciter à nous rendre à tel ou tel centre, à suivre les enseignements ou le cycle de conférences de tel ou tel représentant "qualifié" appartenant à tel courant religieux ou spirituel.

Les nouveautés très tendance, du style ressourcement personnel ou stages "new age" et autres, pullulent comme au temps des marchands du Temple, de Jésus. Certains pôles spirituels pourraient même en arriver, par les temps qui courent, à faire "du nombre" et "du chiffre " pour pouvoir continuer à vivre et fonctionner et en arriver quasiment à se transformer insidieusement en "usines" à fabriquer des adeptes du style "Clubs Med" de la spiritualité ou en néo-centres de consultations psy sous la conduite d’assistants trop zélés et superficiels ayant pris le relais de maîtres devenus absents ou trop vieux.
Qu’il est loin l’heureux temps, follement et délicieusement naïf des années 60 où avec son sac à dos, l’assoiffé de spiritualités allait en Inde, au Népal ou ailleurs pour trouver son Maître. S’il était réellement motivé et perspicace, il le trouvait effectivement et, chanceux, revenait chez lui apaisé, pour éventuellement enseigner à son tour .

"Dieu merci", tant en Asie, qu’hors d’Asie, il existe toujours des centres d’enseignement spirituel dignes de ce nom où l’on peut rencontrer des maîtres authentiques et où tout un chacun quelque peu motivé a la possibilité d’effectuer fructueusement des séjours et retraites de plus ou moins longue durée. Le premier contact reste primordial : il arrive que le nouveau venu s’y sente immédiatement en confiance et arrête son choix ou, s’il reste sceptique, qu’il fasse ensuite des "tests comparatifs" entre plusieurs lieux de pratique spirituelle avant de "poser son sac" et de rechercher l’Essentiel. Il ne lui reste plus alors qu’à lâcher prise et à méditer encore et encore sous la conduite éclairée du Maître et de ses collaborateurs qualifiés qui en ont reçu la transmission. C’est encore là une question de confiance entre pratiquants et "enseignants".

En fin de compte, trouver son maître reste une aventure tout aussi difficile que naguère, à la différence près que dans les années 50 et 60, les maîtres authentiques se comptaient à peine sur les doigts d’une main en Occident et qu’il fallait aller loin en Orient et en Asie pour trouver des guides spirituels éclairés. Bien qu’il y eut aussi depuis toujours de nombreux charlatans, on pouvait y côtoyer de vrais maîtres et c’était alors souvent ces derniers qui choisissaient leurs disciples.
Aujourd’hui, dans les pays dits civilisés d’Europe, des Amériques ou d’ailleurs, les maîtres foisonnent et c’est plutôt au disciple de faire preuve de discernement pour trouver la perle rare.




Pierre Suchet
pour www.buddhachannel.tv
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1344
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : En attente.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Trouver son maitre

Message par Ortho le Ven 24 Fév 2012, 08:18

Smile
@Karma Yéshé a écrit:Chercher son Maître ou comment le trouver sans s’égarer


lundi 20 février 2012, par Pierre Suchet


Dans ces conditions, la désertification spirituelle croissante de notre société, n’est-elle pas alors un formidable filon pour les charlatans offrant des "produits" alternatifs de plus en plus nombreux, dérivés des courants spirituels et de religions dites traditionnelles et se présentant comme innovants ?

Qu’il est loin l’heureux temps, follement et délicieusement naïf des années 60 où avec son sac à dos, l’assoiffé de spiritualités allait en Inde, au Népal ou ailleurs pour trouver son Maître. S’il était réellement motivé et perspicace, il le trouvait effectivement et, chanceux, revenait chez lui apaisé, pour éventuellement enseigner à son tour .

Le premier contact reste primordial

Pierre Suchet
pour [url=http://www.buddhachannel.tv
www.buddhachannel.tv[/quote[/url]]



"Qu'il est loin le bon vieux temps!..."

Renconter un "Guru" (en Sanscrit: "Ce qui éclaire la ténèbre"-du Samsâra), est sans doute un fait rare et exceptionnel dans l'existence de chacun.C'est la perle, le joyau, dans l'écrin de ta recherche .Je pense, que , certes, chacun est sincère, mais qu'une partie des chercheurs sont en quête, au rythme de la modernité, de ce monde, qui avale, broie, et rentabilise tout.

Je ne peux parler que de mon expérience , en ce domaine:

J'ai cherché, recherché, je suis allé en Asie Centrale à 21 ans, à pieds et voyageant par les moyens du bord: train, bateau, car, utiisés par les gens des pays traversés, où j'étais la plupart du temps , le seul étranger,avec les aléas que cela comporte .

J'ai toujours respecté ceux que je rencontrais, aidé,quand je pouvais, car l'Enseignement délivré par le "Maître invisible", c'est déjà dans la vie de tous les jours.Je me rappelle de ce vieil Afghan, qui m'apostropha, parce que deux petites filles portaient un sac lourd, et que , spontanément, je ne les avait pas aidé!

Il parlait le Farsi, moi pas, mais au ton qu'il employa quand je le regardais, je compris.

C'est cela aussi "l'Enseignement".

Si vous pensez qu'il suffit de payer sa cotisation dans un centre pour recevoir le Satori, on se trompe.

Il peut-être soudain, et il l'est souvent, par étapes toujours.

Il y a un proverbe ou une phrase dont je ne me rappelle plus l'auteur, désolé, qui dit:

"A celui qui exige la Vérité avec impatience, n'importe quel imposteur fera l'affaire".

Et une deuxième, qui m' a toujours guidé et qui s'est révélée exacte à long terme, est un proverbe Arabe:

"Je ne viens ni te demander la main de ta fille, ni de l'argent, alors, je vais te dire la vérité!".

Je vous conterais ma rencontre, avec celle que je considère , comme mon "Guru", bien qu'elle soit plutôt comme une grande soeur...une autre fois.

Bonne journée.


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7488
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Trouver son maitre

Message par Pema Gyaltshen le Ven 24 Fév 2012, 08:53

J'aime le bien le proverbe Arabe...

Je pense que trouver son Maître se fait de façon très naturelle suivant les liens karmiques.

Et tout dépend du chemin que vous empruntez.
Le Maître est indispensable dans le Vajrayana, c'est même l'élément central, mais pour d'autres voies plus douces, ce n'est pas le cas.
Vous pouvez pratiquer et suivre des enseignements sans avoir un Maître attitré.

L'adage dit " Quand le disciple est prêt, le Maître apparait"



_________________


Contenu sponsorisé

Re: Trouver son maitre

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 23 Oct 2018, 11:06