Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Aujourd'hui à 09:07 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Hier à 19:15 par Mila

» La pratique du sommeil
Hier à 11:10 par Mila

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Bouddhisme et christianisme
Jeu 08 Nov 2018, 16:33 par Ortho

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 01 Nov 2018, 09:58 par Pema Gyaltshen

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 27 Oct 2018, 23:35 par tindzin

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Jeu 25 Oct 2018, 12:56 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Sam 20 Oct 2018, 19:45 par Mila

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

» La pratique véritable .
Dim 14 Oct 2018, 11:36 par Ortho

» Pratique quotidienne + un "truc"
Dim 14 Oct 2018, 08:23 par Disciple laïc

» Krishnamurti, révolution psychologique
Sam 13 Oct 2018, 15:52 par Mila

» La méditation en marchant
Sam 13 Oct 2018, 09:26 par Disciple laïc

» Lettre à un religieux
Ven 12 Oct 2018, 14:55 par Disciple laïc

» Shalom, Salaam, Tournée en Israel/Palestine
Ven 12 Oct 2018, 13:43 par indian

» Trinh Xuan Thuan publie La plénitude du vide
Ven 12 Oct 2018, 12:22 par Disciple laïc

» Rencontre des deux Karmapa en France
Ven 12 Oct 2018, 09:54 par Abhradan

» Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 12 Oct 2018, 09:52 par Mila

» Quand chante Milarépa
Jeu 11 Oct 2018, 10:19 par Mila

»  INSTRUCTIONS POUR LA MÉDITATION EN MARCHE
Jeu 11 Oct 2018, 08:46 par Disciple laïc

» Compréhension intellectuelle et expérience du dharma
Mer 10 Oct 2018, 17:53 par Disciple laïc

» L'illusion de l'égo
Mer 10 Oct 2018, 08:56 par Disciple laïc

» Embrasser sa colère par Thich Nhat Hanh
Mer 10 Oct 2018, 08:41 par Disciple laïc

» Bonsoir je me présente
Lun 08 Oct 2018, 20:46 par Mila

» La rencontre sereine avec la réalité - Qu'est ce que la réalité ?
Lun 08 Oct 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Vache et baballe
Dim 07 Oct 2018, 18:14 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 07 Oct 2018, 18:12 par Disciple laïc

» L’attention, fondement de la pratique du satipatthana sutta
Dim 07 Oct 2018, 10:18 par Disciple laïc

» La permaculture , une philosophie de vie .
Dim 07 Oct 2018, 00:29 par Mila

» 2 sutras ou Mara suggère à des bhikkouni qu'elles sont faites et contrôlées par un être supérieur
Ven 05 Oct 2018, 16:48 par Disciple laïc

» Mara, Samsara, et Identité
Ven 05 Oct 2018, 16:29 par Disciple laïc

» 2 sutras ou le Bouddha prophétise les "menaces futures"
Ven 05 Oct 2018, 16:18 par Disciple laïc

» Christianisme et bouddhisme
Ven 05 Oct 2018, 11:36 par Disciple laïc

» Un monument en homme aux animaux de guerre
Jeu 04 Oct 2018, 13:12 par Mila

» Communication humain-animaux par le chant , une tradition scandinave pour rassembler les troupeaux .
Mer 03 Oct 2018, 10:53 par Mila

» AN 4.193 Bhaddiya Sutta — Discours à Bhaddiya —
Mer 03 Oct 2018, 08:03 par Disciple laïc

»  4 octobre 2018 , journée mondiale des animaux .
Mar 02 Oct 2018, 16:21 par Mila

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Mar 02 Oct 2018, 13:22 par indian

» décès de Namkhai Norbu
Mar 02 Oct 2018, 10:53 par Mila

» La liberté de pensée
Lun 01 Oct 2018, 18:41 par indian

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 01 Oct 2018, 16:21 par indian

» LeDernierLoup
Lun 01 Oct 2018, 13:18 par indian

» Introduction au bouddhisme d’un point de vue islamique
Lun 01 Oct 2018, 13:13 par indian

» Sentiment & Mort
Lun 01 Oct 2018, 10:58 par Mila

» Comment transmettre au monde contemporain la sagesse du Bouddha
Dim 30 Sep 2018, 22:02 par Disciple laïc

» Seven Wonders of the Buddhist World
Dim 30 Sep 2018, 10:16 par Mila

» VELUDVAREYYA-SUTTA
Sam 29 Sep 2018, 09:45 par Disciple laïc

» L'univers dans un grain de poussière - par le vénérable Thich Nhat Hanh
Ven 28 Sep 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et Science: La méditation pour guérir: la science s'en mêle
Ven 28 Sep 2018, 20:33 par indian

» Dilgo Khyentsé Rimpoché
Ven 28 Sep 2018, 19:06 par Pema Gyaltshen

» Liste des Bouddhas et Bodhisattvas féminines
Ven 28 Sep 2018, 14:40 par Mila

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Jeu 27 Sep 2018, 15:55 par indian

» Sagesse Ou || Non
Jeu 27 Sep 2018, 15:09 par LeDerrnierLoup

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 35 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 35 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97731 messages dans 11252 sujets

Nous avons 4255 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est EUZERNAMGYAL

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7490)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2418)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


bouddhisme et activité professionnelle

Partagez
avatar
marmottine
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 45
Contrée : france
Arts & métiers : vente
Disposition de l'Esprit : en recherche
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/05/2012

bouddhisme et activité professionnelle

Message par marmottine le Sam 21 Juil 2012, 18:44

bonjour à tous amis de l'arbre,

j'ai besoin de vos conseils pour appliquer l'esprit bouddhiste dans ma vie professionnelle.

je suis responsable d'un magasin, et on vient de me diagnostiquer une maladie: troubles bipolaires, c'est à dire des sautes d'humeur régulières, allant dans les excès aussi bien en haut qu'en bas! cela ne se traduis pas dans mon emploi car je me maitrise mais en dehors du travail, en famille, dans un contexte "sécurisant", la maladie fait des dégats!

je commence donc un traitement, mais les médecins sont hunanimes, pour freiner cette maladie, il faut que j'ai une vie stable, pas trop stressante, en travaillant sans à coups, horaires réguliers..... bref tout l'inverse de ma vie actuelle! donc ou je change d'emploi, ou je revois l'organisation de mon travail avec mon employeur.

il faut que je me soigne, car je m'aperçois que je fais du mal, "involontairement", à mes proches, la vie à mes côtés n'est pas simple.

Là ou j'ai besoin de vos conseils, c'est : dois je le dire à mon employeur? les médecins me disent que non, sinon je risque d'avoir plus de pression pour me faire craquer car devenue encombrante. moi je me dis que je dois dire ce qu'il en est, avec "amour et compassion", car je ne veux pas mentir ou dissimuler . Mais je ne suis pas sûre que cela soit une bonne action, car si mon emploi est amménagé, ce sont mes collègues qui vont prendre une grande partie de ma charge de travail, contre leur grè en quelque sorte, et alors cette action serait négative pour eux!

et là est mon dileme! quelle action dois je choisir , dire la vérité ou non, pour que personne ne souffre de ce choix. Vos réponses seront les bienvenues!!, mettre le bouddhisme en pratique dans sa vie quotidienne ce n'est pas si facile que ça! la reponse est peut être simple, mais je ne la voit pas, merci de votre aide!

lotuszen
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 953
Age : 45
Contrée : bouddhisme zen
Arts & métiers : animatrice
Disposition de l'Esprit : les pieds sur terre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par lotuszen le Sam 21 Juil 2012, 19:03

Bonjour marmottine : je suis de tout coeur avec toi.... l'annonce de cette maladie a du en effet te perturbait : mais dès maintenant que tu la connais et que tu as accepté : tu peux donc tout faire pour mieux gérer tout cela.... sortant moi aussi de maladie qui était elle aussi très destabilisante au niveau gestion de mes émotions et humeur qui variée beaucoup : j'ai connu moi aussi ces changements d'humeur qui a du aussi en blessait plus d'un : personnellement j'ai préféré annoncer à mes personnes proches et entourages, amis..... que j'en été atteinte : c'était importante pour mon combat et mon équilibre... même si cela n'a pas changé beaucoup de chose vis à vis des gens qui m'entouraient et qui ne m'ont pas tous soutenue : j'avais besoin de le faire : toute maladie de toute façon même soutenue le combat ou le travail à faire se faire soit même contre la maladie.... J'ai continuai de me battre, et de suivre mon chemin : j'ai beaucoup trouvé de soutien par la pratique de bouddhisme et de méditation : ou là j'ai pu gérer mes émotions négatives et retrouver un véritable équilibre : bon courage pour ton choix ; toi seule peut le faire : c'est difficile de conseiller car nosu ne sommes pas vraiement à ta place : nous pouvons te comprendre, te soutenir : mais toi seule doit faire ce choix : écoute ton coeur : et fais ce qu'il te guide de faire : et n'oublies pas : devant toute maladie : il faut avant de se battre retrouver force intérieure et paix : pour pouvoir affronter les difficultés de cette épreuve : je te souhaite d'y parvenir.....
avatar
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4731
Age : 36
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par petit_caillou le Sam 21 Juil 2012, 19:23

kikou
j'ai été diagnostiqué borderline et j'ai mis un temps dingue pour accepter cela. Il est clair qu'un emploi stressant avec une incertitude de l'horaire du lendemain rend le traitement extrêmement difficile et qui dit emploi stressant dit hygiène de vie chaotique mais je n'ai rien dit dans mon entourage professionnel. Les seuls au courant sont mes amis proches, mes petits poussins du forum Wink et ma famille Déjà par principe un patron ne veut pas d'une personne "malade" et peuvent mettre la personne sous pression de façon à ce que tu craques et ta vie devienne un enfer (quoi que la maladie en elle bouffe un grand plein de ta vie) Si tu as un patron et des collègues compréhensifs ok tu peux leur dire mais si tu peux changer de boulot cela serait l'idéal. De moi même je cherche un nouveau taf non seulement parce que c'est le foutoir avec une certaine sorcière dans cette boîte mais aussi car c'est le mieux pour moi. Si je peux te donner un conseil prends du congé de façon à te poser un peu la tête et de réflechir comment avancer. C'est pas facile du tout de conseiller ou de prendre des décisions dans ces conditions pareilles mais donne toi le temps

depuis combien de temps prends tu ton traitement? Tu les supportes bien?

bisous


_________________
avatar
karma djinpa gyamtso
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 46
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Disposition de l'Esprit : Quel esprit?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par karma djinpa gyamtso le Sam 21 Juil 2012, 19:28

Bonjour,

je dirais qu'il Il faut que tu préserves ta santé avant tout donc cela devra effectivement passer par un réamenagement de poste/d'horaires (temps partiel), ou par un accord a l'amiable avec ton employeur (rupture conventionnelle)pour ensuite faire autre chose.
Tu n'es peut-etre pas obligée d'annoncer ta maladie à ton employeur, mais de lui dire que la pression est trop forte, que tu n'arrives plus à la gèrer etc...pour voir sa réaction et ne lui parler de la maladie seulement si tu désires quitter ton emploi, afin qu'il soit peut-etre plus compréhensif et accepte un accord.
Il faut aussi savoir dans le pire des cas que si tu as été poussée à démissionner par ton employeur l'affaire peut se regler à ton avantage devant les prud'hommes.
Pour ce qui est du dilemne jusque là tu sembles avoir déja beaucoup donnée et tu n'as donc pas a craindre des reproches des autres collegues qui eux sont libre d'accepter plus de responsabilités.
mais ce genre de choses c'est toujours très facile à dire, c'est sûr... Neutral

En attendant un peu de vacances seront profitable c'est certain sunny
avatar
marmottine
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 45
Contrée : france
Arts & métiers : vente
Disposition de l'Esprit : en recherche
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/05/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par marmottine le Sam 21 Juil 2012, 21:07

Bonsoir à tous et merci de vos réponses!

en ce qui concerne la maladie, je l'ai accepté, en fait j'avoue que j'ai même été soulagée de savoir que c'était une maladie, et que je n'était pas "cinglée!". j'en ai tout de suite parlé à mes proches, mes enfants, mari et famille, ainsi qu'aux quelques rares amis qui sont à mes côtés. la pratiique de la méditation et du bouddhisme m'aident aussi beaucoup dans les moments très difficiles!

je suis un traitement depuis peu de temps, 15 jours seulement, mais cela fait 3 mois que j'étais traité pour depression avant le diagnostic de la maladie . pour l'instant, côté humeur je ne sent pas vraiment de différence, le stress, l'angoisse et la dévalorisation de soit sont encore mon quotidien! par contre, ces médicaments sont de vrais "drogues", j'ai l'impression d'être un "zombie", complètement à côté de mes chaussures!

mais c'est vrai que suivre les enseignements du dharma dans des cas comme cela ce n'est vraiment pas simple...ne pas faire de mal aux autres, ne pas faire souffrir..., heureusement les vacances arrivent dans 15 jours, et je vais en profiter pour faire le point tranquillement, et pourquoi pas aller enfin dans un temple bouddhiste! Le plus proche de chez moi est celui de Montchardon, dans l'Isère. Quelqu'un connait?

en tout cas, merci encore de vos réponses, et courage à tous , les biens portants comme les malades, la voie est parfois difficile à suivre!

et toi petit_caillou, comment te portes tu avec cette maladie? arrive tu as te stabiliser? je te souhaite beaucoup de courage!

lotuszen, je te souhaite de continuer à cultiver la paix, et sache que tes mots m'apportent beaucoup de réconfort, ainsi que tes paroles karma djinpa gyamtso!

avatar
karma djinpa gyamtso
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 3386
Age : 46
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Monteur
Disposition de l'Esprit : Quel esprit?
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 17/12/2009

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par karma djinpa gyamtso le Sam 21 Juil 2012, 21:23

Montchardon oui superbe centre de plus début août le 17 eme Karmapa Thinley Tayé Dordjé y sera présent une belle occasion de recevoir une très grande bénédiction cheers

http://www.montchardon.org/spip.php?mot82

avatar
marmottine
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 45
Contrée : france
Arts & métiers : vente
Disposition de l'Esprit : en recherche
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/05/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par marmottine le Sam 21 Juil 2012, 21:34

alors dans ce cas, je vais confirmer mon intention d'y aller! merci
avatar
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4731
Age : 36
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par petit_caillou le Sam 21 Juil 2012, 21:52

kikou
le traitement m'aide beaucoup sans oublier les séances chez la psy il y a toujours des moments de point zéro et dans ces cas il y a encore un traitement à prendre en plus et l'effet zombie comme tu le dis est très fréquent.
même avec le traitement tu auras des moments très durs et des fois tu voudras envoyer voler ton traitement mais faut tenir bon et prendre consciencieusement le traitement et avoir une bonne hygiène de vie
en fait la maladie est comme la bourse de Wall Street, parfois des hauts parfois des chutes de 1929 bien que le traitement te rende zombie surtout n’arrêtes jamais le traitement, c'est pas une drogue mais cela te soigne

une retraite dans un monastère est une très bonne idée cela ne te feras que tu bien

si tu veux des infos quelconques n'hesites pas


_________________

seve
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 600
Age : 45
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Commerce
Disposition de l'Esprit : Lecture, balade, animaux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 02/07/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par seve le Sam 21 Juil 2012, 22:47

Ou en es-tu dans le bouddhisme? As tu un maitre spirituel? vas-tu régulièrement dans un centre...... Ca serait peut être bien d'avoir un échange avec quelqu'un de proche qui te connaisse.

Ce que je pense moi c'est que pour pratiquer le Dharma, aider les autres,.... il faut être bien soi même. Donc parfois il faut être égoïste. Je ne sais pas si tu connais la signification de la précieuse renaissance humaine, mais pour nous c'est une chance d'être humain et dans cette partie du monde. On peut pratiquement relativement facilement et c'est important de faire attention à notre santé autant mental que physique.
Tu viens de découvrir ta maladie, prends le temps pour te stabiliser et après tu pourras avancer et t'ouvrir aux autres.

Comment te sens-tu toi dans ton travail? Que disent les médecins sur l'évolution de ta maladie?

Je suis infirmière en psy de métier et je travaille maintenant dans la vente. Je me suis occupée de patients qui avaient ta maladie et franchement avec un traitement adapté une très grande partie vivent tout à fait normalement.
Le lithium fait des miracles.
avatar
marmottine
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 45
Contrée : france
Arts & métiers : vente
Disposition de l'Esprit : en recherche
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/05/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par marmottine le Dim 22 Juil 2012, 10:07

kikou!

déjà grand merci petit_caillou, car le fait de ne pas se sentir seule, voir que d'autres sont malades ça aide, mais j'ai l'impression que cette maladie est encore "tabou", difficile d'en parler autour de soi, c'est une maladie qui fait peur....

je l'accepte, les médicaments aussi, en fait je n'ai pas voulu en prendre de suite, mais je me suis rendue compte que ça s'aggravait, et je me suis dit stop, si la seule façon aujourd'hui est de prendre les médocs et de suivre une psycho, alors oui, pour mon bien et pour mes proches. c'est ce qui m'a décidé à en parler à mon médecin, puis un psychiatre qui a diagnostiqué la maladie. aujourd'hui, je suis en accord avec moi même en suivant le traitement.

mon plus gros souci est d'avoir une hygiène de vie stable, d'ou mon interrogation si je dois en parler ou pas à mon employeur. j'ai des journées de 12h de travail, stress, productivité, objectifs sont mon quotidien.... plus 2 ptis enfants de 4 et 6 ans, un mari qui a lui aussi un emploi de dingue, encore pire que le mien, et en plus financièrement c'est dur (1300 net par mois pour moi). sans oublier les 2 heures de route aller retour... l'hygiène de vie dans tout ça....

le lithium apparement m'est déconseillé car j'ai été opéré de la thiroide il y a 12 ans, je prend donc un "thymorégulateur" au nom de Dépakote. les médecins me le dise bien, il va falloir avoir une vie "stable", ne pas travailler par à coups (ah ah ah, pour les fêtes de noél dans le commerce ça va coincer....). Les patients dont tu t'occupait seve, avaient ils des emplois stressant?

pour te répondre seve, en ce qui concerne le bouddhisme, avec cet emploi du temps très chargé, je lis beaucoup, internet m'aide aussi beaucoup, mais je n'ai pas encore de maitre spirituel, faute de temps pour fréquenter un centre.... mon seul jour de pause est le dimanche, et mes enfants ont besoin de voir leur maman! je pense plus à leur bonheur qu'au mien!

je viens souvent sur l'arbre, je vais aussi sur le site de l'institut Vajra yogini pour suivre les enseignements en ligne et je pense m'inscrire au centre d'étude en ligne de la fpmt. chaque soir je me resèrve quand même un temps pour méditer, et je suis en train de me fabriquer un petit "jeu de cartes", avec dessus un enseignement à suivre, et chaque jour je tire une carte et m'efforce d'apliquer l'enseignement à chaque instant.

pour l'instant je n'ai pas encore de maitre spirituel.D'ailleur, comment choisir un maitre spirituel? je suis allé une fois au ktt du puy en velay, ou je me suis senti très bien, mais les horaires de pratique tombent en plein pendant mon travail et j'ai dû renoncer😢 .

dans mon travail, je ne me sens pas à ma place... commerce, chiffre d'affaire et spiritualité me paraissent 2 notions à l'opposé. je suis dans l'alimentaire. on nous incite à vendre, vendre, sans forcément que le client en ai besoin, et toujour plus de pression si on ne fait pas les objectifs. le plus dur est de diriger des gens, dont parfois tu sens qu'ils sont au maximum de leurs capacité, et s'ils ne suivent pas, les supèrieurs les dévalorisent jusqu'à ce qu'ils craquent..... une de mes collègue d'un autre magasin à craqué, on lui a reproché de ne pas être joignable alors qu'elle avait prise une demie journée de repos.....ce qui lui a valu 3 jours de mise à pied...

toi qui travaille dans la vente, ou en es tu? est ce la même chose pour toi ou bien arrive tu à concilier les 2?

parfois je me dis que cette maladie n'arrive pas par hasard, on me dit que je dois ralentir, avoir une vie plus stable, équilibrée... et en même temps je n'arrive pas à m'arréter, ne serait ce que prendre 2 jours pour moi.... certains m'ont dit que c'était là un signe du destin mais j'avoue que je m'embrouille un peu, et comme le dit petit_caillou, une retraite m'aiderai sûrement à mettre les choses à plat!

en tout cas merci de votre compassion et surtout de vos témoignages, que serait Bouddha, et le Dharma sans la Sangha? Wink

seve
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 600
Age : 45
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Commerce
Disposition de l'Esprit : Lecture, balade, animaux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 02/07/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par seve le Dim 22 Juil 2012, 11:22

Je pense qu'on a pas mal de poins communs. Comme toi j'ai 39 ans, j'ai une puce qui va avoir 5 ans en septembre. Je travaille dans la vente, dans le secteur agricole. Je suis responsable du secteur animaux, aussi bien les rongeur, poules, chiens, chats que bétail, chevaux.... Je travaille à l'heure mais normalement un 60%. Mais de mars à fin juin je travaille à 100% voir plus car c'est là qu'on a le plus de travail. En Suisse on travaille 44h par semaine. Ca fait aussi pas mal. A 60% je devrais travailler 26h par semaine.
Je me suis aussi posé des questions par rapport à mon métier. Forcer les ventes j'ai toujours refusé car j'ai horreur de ça. Par contre je vends du poison contre les souris, taupe, de produits antiparasitaires.... qui nuisent aux animaux.


Je ne sais pas si tu as vu mais je fais partie de la FPMT. J'essaye de concilier famille, travail et pratique. Heureusement j'ai un mari super qui me soutien et m'aide beaucoup ( lui est athée pur et dur). Je vais dans un groupe tout les lundis soirs et au centre un we par mois. Parfois j'aimerai plus mais comme ça j'ai trouvé un équilibre en tout.
Ma fille a le choix de m'accompagner ou non au centre le we ou j'y suis. Je ne l'oblige à rien. Et souvent elle fait des méditations avec moi. Elle aime beaucoup ça.
Je suis un programme d'étude avec mon guide. Ca me prend énormément de temps, j'ai beaucoup de travaux à faire, lectures, méditations.... Ca va être encore un an comme ça. Dans un an j'aurai un diplôme qui me permettra d'enseigner.
Je me lève chaque matin entre 4h30 et 5h. Pour travailler un peu au calme. Ca ne me dérange pas je suis une lève tôt.
On organise la venue du Dalai-Lama l'année prochaine, je donne aussi de mon temps pour ça.
Chaque mois je vois mon guide et on parle de ma pratique, mes soucis, des problèmes que je rencontre..... ça m'aide énormément. Mon guide va un we par mois au à l'institut Vajra yogini.
Voilà une vie bien remplie.

Pour répondre à ta question. Le plus grand obstacle dans la pratique c'est la paresse. La paresse dans le bouddhisme c'est qu'on trouve toujours des excuses pour ne pas pratiquer: pas le temps, trope de travail, la famille, ...... Il faut essayer de trouver du temps pour la pratique. C'est important car on ne sait pas pour combien de temps on est ici. On peut mourir aujourd'hui et on aura rien fait. Et notre prochaine renaissance humaine viendra peut être dans des milliers de vie. Il faut profiter de celle ci pour faire les choses je pense. Même si ce n'est qu'un tout petit peu, c'est déjà bien.
Avoir un rythme, ce rendre dans un centre je pense que c'est important. Le faire seul je les fait pendant des années. C'est bien mais pas le mieux. Parfois on comprend pas ou on interprète les choses de façons fausses. Dans un centre on a un suivi, on peut poser des questions....Et on se sent moins seules dans notre cheminement.

Pour la maladie oui j'ai vu des gens qui travaillaient comme des dingues assumer leur travail. J'ai soigné un chef d'entreprise par exemple.
Par rapport au lithium je vais faire des recherche avec la thyroïde, voir si je trouve quelque chose. En france je trouve que la psychiatrie a encore beaucoup de chemin à faire.

Je suis là si tu as besoin, de parler, échanger ou si tu as des questions.
avatar
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4731
Age : 36
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par petit_caillou le Dim 22 Juil 2012, 11:25

seve t'es une personne très agréable Smile


_________________

seve
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 600
Age : 45
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Commerce
Disposition de l'Esprit : Lecture, balade, animaux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 02/07/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par seve le Dim 22 Juil 2012, 11:55

@petit_caillou a écrit:seve t'es une personne très agréable Smile


Merci c'est très gentil bisou
avatar
marmottine
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 45
Contrée : france
Arts & métiers : vente
Disposition de l'Esprit : en recherche
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/05/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par marmottine le Dim 22 Juil 2012, 13:32

et bien effectivement seve, nous avons de nombreux points communs! je ne savais pas qu'en suisse on travaillait 44h par semaine! remarque, moi je suis payé 35h mais au minimum c'est 50h par semaine.... si l'on veut faire tout notre travail au minimum.....

comme tu dis, la paresse est vraiment l'une des plus grande entrave à la pratique!je me lève à 5h, histoire d'avoir une bonne heure pour étudier le dharma, et ensuite la journée de fou commence, jusqu'à 22h ou là encore je m'accorde un peu de temps pour moi!

j'aimerai vraiment aller dans un temple mais le plus près de chez moi est à 250km, et souvent y aller que le dimanche , car je travaille tous les samedis, c'est trop peu, et les enseignements ont déjà commencés la veille.

comme le dit petit_caillou, je devrai faire une retraite ce serait bénéfique pour me remettre les idées en place, et ça me permettrait de progresser! d'ailleur, je vais essayer de me prévoir qqes jours à Montchardon, ! je vous tiendrai au courant!

encore merci de ton aide seve et si j'ai des questions je n'hésiterai pas à faire appel à tes connaissances, encore merci!!

paix et amour pour tous
avatar
Invité
Invité

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par Invité le Dim 22 Juil 2012, 15:54

@seve a écrit:Pour répondre à ta question. Le plus grand obstacle dans la pratique c'est la paresse. La paresse dans le bouddhisme c'est qu'on trouve toujours des excuses pour ne pas pratiquer: pas le temps, trope de travail, la famille, ...... Il faut essayer de trouver du temps pour la pratique. C'est important car on ne sait pas pour combien de temps on est ici. On peut mourir aujourd'hui et on aura rien fait. Et notre prochaine renaissance humaine viendra peut être dans des milliers de vie. Il faut profiter de celle ci pour faire les choses je pense. Même si ce n'est qu'un tout petit peu, c'est déjà bien.
Avoir un rythme, ce rendre dans un centre je pense que c'est important. Le faire seul je les fait pendant des années. C'est bien mais pas le mieux. Parfois on comprend pas ou on interprète les choses de façons fausses. Dans un centre on a un suivi, on peut poser des questions....Et on se sent moins seules dans notre cheminement.

En effet, la voie du bouddhisme peut être vraiment structurante pour retrouver équilibre et stabilité.
Moi je ne parlerais pas de paresse par contre, bien que ce que dit Seve en tant que spécialiste est tout à fait juste.

Je crois que dans le cas présent tu dois essayer de garder ta charge de travail autant que possible car ton boulot est lui aussi une "thérapie de groupe" très efficace. Au pire cela t'apprendra toujours plus de tolérance ce qui ne peut vraiment pas faire de mal à personne.
On n'a rien sans rien mais tu n'as aucune raison de te décourager. Ces efforts là ne sont jamais perdus, tu peux me croire !
Par contre tu dois te décider toute seule et ne pas te reporter sur les autres. Affronter les difficultés et le surmonter te rendra plus forte et stable chaque jour !

Les émotions sont des tressaillements insaisissables qui nous poussent parfois à nous oublier nous-mêmes... mais pas nos problèmes, malheureusement.
Essaye de te procurer les écrits du grand maître tibétain Chögyam Trungpa; même sa bio devrait t'inspirer :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%B6gyam_Trungpa_Rinpoch%C3%A9
C'est un maître tout à fait authentique mais d'une lignée particulière, très belle et très moderne je dirais.
J'ai lu "Le mythe de la liberté", "le voyage sans fin" et "la folle sagesse".
Ça m'a réconcilié avec la vie, je t'assure ! cheers
avatar
marmottine
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 45
Contrée : france
Arts & métiers : vente
Disposition de l'Esprit : en recherche
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/05/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par marmottine le Dim 22 Juil 2012, 17:38

merci pour ta réponse telaif, c'est vrai qu'au final, moi seule doit décider de mes actes et surmonter les difficultés, parfois un petit éclairage venant de l'extérieur peut nous permettre de trouver la lumière à l'intèrieur....

et merci pout tes idées de lecture, pour ça je suis preneuse!!

bonheur pour tous

seve
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 600
Age : 45
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Commerce
Disposition de l'Esprit : Lecture, balade, animaux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 02/07/2012

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par seve le Dim 22 Juil 2012, 19:40

Je suis de loin pas une spécialiste, je suis au tout début du chemin :\'otasi:
C'est vrai que ce que l'on vit est là pour nous apprendre des choses. Ton travail va surement t'aider à expérimenter ce que tu dois expérimenter.
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 37
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par MionaZen le Lun 23 Juil 2012, 18:34

dans mon travail, je ne me sens pas à ma place... commerce, chiffre d'affaire et spiritualité me paraissent 2 notions à l'opposé. je suis dans l'alimentaire. on nous incite à vendre, vendre, sans forcément que le client en ai besoin, et toujour plus de pression si on ne fait pas les objectifs. le plus dur est de diriger des gens, dont parfois tu sens qu'ils sont au maximum de leurs capacité, et s'ils ne suivent pas, les supèrieurs les dévalorisent jusqu'à ce qu'ils craquent..... une de mes collègue d'un autre magasin à craqué, on lui a reproché de ne pas être joignable alors qu'elle avait prise une demie journée de repos.....ce qui lui a valu 3 jours de mise à pied...

Je me reconnais exactement là dedans, ancienne vendeuse je peux te dire que j'ai connu la même chose alors que je n'étais pas dans l'alimentaire. Cela dit énormément de vendeurs sont dans cet état, passe par un burn out et en général change de voie. Des aménagements dans le commerce ... tous ceux que je connais qui ont osé en demander avec certificat médical à l'appui ont connu des moments très durs dans l'exercice de leur profession: chantage, restriction du médecin non respecté, accroissement de la pression, de la charge de travail, mépris de la hiérarchie, ...

Moi depuis je souffre d' anxiété généralisée, d'où un virage dans ma vie à 180°

Contenu sponsorisé

Re: bouddhisme et activité professionnelle

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 14 Nov 2018, 14:25