Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 11:35 par manila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 11:31 par manila

» Dhammapada
Hier à 08:38 par vaygas

» retraite de trois ans en Bourgogne
Jeu 17 Aoû 2017, 09:52 par Dhagpo33

» Martine BATCHELOR
Dim 13 Aoû 2017, 11:57 par Hild-Rik

» La métamatière et le peuple
Sam 12 Aoû 2017, 13:05 par manila

» Matthieu Ricard - "Point de vue"
Jeu 10 Aoû 2017, 09:25 par Hild-Rik

» Quatre nobles vérités
Mer 09 Aoû 2017, 17:09 par manila

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Lun 07 Aoû 2017, 00:37 par tindzin

» Conseils pour renouer et garder le lien sacré?
Lun 31 Juil 2017, 19:31 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 25 Juil 2017, 11:30 par manila

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 15:08 par manila

» Presentations
Dim 23 Juil 2017, 15:07 par manila

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Dim 23 Juil 2017, 15:05 par tindzin

» Prensentation
Dim 23 Juil 2017, 14:45 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:40 par petit_caillou

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:34 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:32 par petit_caillou

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 22 Juil 2017, 16:39 par Pema Gyaltshen

» Stéphane Arguillère
Dim 16 Juil 2017, 17:59 par Hild-Rik

» Etude dans le bouddhisme
Lun 03 Juil 2017, 09:18 par seve

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 24 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92654 messages dans 10777 sujets

Nous avons 4061 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est widzer


Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Partagez
avatar
Doodloo
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Contrée : France
Arts & métiers : Informatique
Disposition de l'Esprit : Inculte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 23/12/2012

Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Doodloo le Dim 23 Déc 2012, 04:44

Bonsoir,

Je suis tout nouveau sur ce forum, alors je me présente a vous. J'ai 30 ans et je travaille dans l'informatique.

J'ai passe de longs moments a essayer de trouver de l'aide concernant une phase de vie que je traverse... Mais sur internet, les personnes traitant du sujet a propos duquel j'aimerais hurler "A l'aide, quelqu'un..." sont souvent traités avec beaucoup de haine, ou par des solutions sans aucun travail, pour la plupart de simples "pars" ou "oublie". Je ne considère pas ces solutions comme des solutions...

J'ai aussi cherche du cote des sites un peu plus sérieux traitant de la psychologie, sans arriver a comprendre puisque démuni du champ lexical et du savoir nécessaires a la compréhension.

Or, comme j'ai croisé beaucoup de boudhistes de differents endroits sur le chemin, j'ai ce soir espoir en cette philosophie dont je suis totallement dépourvu, mais suis persuade que ceux qui la travaillent pourrait m'aider énormément si je savais par ou commencer... Ou simplement avoir des conseils de personnes en étant imprégnées.

Je me lance, c'est tres dur... J'ai commencé a réellement me plonger dans tout cela il y a 2 semaines, et chaque jour je me sens pret a de nouvelles choses par rapport a la veille... Mais le plus dur, je ne sais par où commencer...

Il y a environ 4 ans, j'ai rencontre un etre dont je suis tombe amoureux, il s'agit d'une fille, H. Presque en même temps, je suis aussi tombe sur un autre être tres beau, un homme, F. Petit a petit, je suis tombe amoureux de H, au meme titre que F est devenu un ami très important pour moi. Seulement je venais de vivre une rupture tres brutale juste avant, et j'ai prefere ne pas avouer a H mon amour pour elle, et au lieu de faire face a ma misere, j'ai simplement dit que je partais a l'etranger me rechercher.

J'ai donc altéré la realite de H et F, pour pouvoir faire le point seul un moment. Comme H venait de vivre une rupture juste avant aussi, je n'ai pas eu le coeur a lui dire que je l'aimais, mais que cela me faisait trop peur et que je préférais partir, de peur qu'elle ne soit dans la souffrance par mes paroles...
Ma réalité a ce stade était donc différente de la leur, puisque conscient de mon amour pour H, et H consciente de mon non-amour pour elle (Une de mes premières questions: je voudrais me pardonner d'avoir menti pour préserver, car cela entraine une série d'événements peu agréables par la suite).

Pendant que j'etais parti, H et F se sont retrouves ensembles, et on eu ce qu'on peut appeller un "plan cul". A mon retour, F m'a tout de suite expliqué ce qui s'était passé, sans etre au courant a ce moment la de mes sentiments. Il s'est aussi excusé, et sans considérer que cette excuse pouvait vouloir dire qu'il etait conscient que cela ait pu me faire du mal, je lui ai dit de "laisser tomber c'est pas grave". Je lui ai exprime mon amour pour lui peu après, et nous sommes restés amis pendant ces 4 dernieres années, comme jamais je n'ai pu etre amis avec un être, et comme sans se parler nous pouvons toujours nous comprendre... par les yeux, par le silence, par la musique.

Puis, j'ai reussi a parler a H et lui avouer tout cet amour que j'avais pour elle. Elle m'a dit que c'était réciproque depuis longtemps, et nous sommes ensemble maintenant depuis 4 ans, nous envisageons de faire un très bel enfant si mes tourments disparaissent.... ce que je souhaite du plus profond de mon coeur. D'ou mon appel a vos idées.

Il se trouve que j'ai vécu certaines choses vraiment pas chouette etant petit, et que ma vision de l'acte sexuel est assez moche: je n'arrive pas a faire quoi que ce soit sans sentiments forts. H partageait cette vision, mais en se retrouvant avec F, a fait quelque chose qui ne colle pas avec celle-ci, et qui la casse a tout jamais... Car aucun amour n'etait present, et ses premiers mots pour me décrire la chose furent "Il m'a force a faire certaines choses", en mimant le geste de l'homme qui force la tete de l'autre sur son sexe... J'ai donc décidé en recevant cette grenade aux pieds, de jetter une couverture dessus pour m'en occuper plus tard ou qu'elle explose a couvert.

Mais voila... Au lieu de m'occuper de cette petite bombe a retardement, je suis devenu tellement proche des deux etres, que nous avons construit une maison de souvenirs toute entiere au dessus de cette grenade... Sans que je n'exprime jamais mon mal-etre a personne, de peur d'avoir a faire un choix (C'est tellement idiot d'avoir pense qu'en parler de suite impliquerait un choix plutot qu'une acceptation immediate et inconditionnelle du passe... je le sais maintenant).

Mon problème étant que pour H, ce qui s'est passé s'est passé dans sa perception de la réalité, qui complètement différente de la mienne, mais qui pourtant permettait qu'elle puisse faire cela sans affect de mon coté... Ma vision de la réalité place l'acte dans une continuité chronologique différente, puisque je n'ai en moi jamais renoncé a H, même lors de mon départ... Lors de ma retraite a l'étranger pour cogiter, j'étais corps et tête avec H, et a aucun moment l'idée de ne plus être avec elle ne m'a effleuré... Je n'ai pas eu de relation physique ou émotionnelle lors de ce voyage, et suis resté dans une logique de fidélité a cet amour que je portais pour H.

H m'a aussi expliqué qu'elle regrettait d'avoir fait ce qu'elle a pu faire avec F, car maintenant qu'elle comprend que je ne l'ai jamais quittée pour autre chose que me préparer à la recevoir, elle a conscience de la place que peut prendre l'acte dans ma perception de la réalité...

Et puis il y a deux semaines, je me suis retrouve seul la ou nous habitions tous il y a 4 ans, et j'ai commence a avoir des images vraiment tres noires brouillant ma pensee... H forcee a faire ces trucs avec sa bouche a F, impossible d'eliminer ces pensees, ni de les considerer de loin comme faisant partie du passe, ni de simplement arretter d'y penser... Ces pensees me torturent, je ne prend aucun plaisir a les avoir, et pourtant je n'arrive pas a sortir de la boucle quand elle se lance.

J'ai donc pris une décision, de pour l'instant m'eloigner de quelque éléments ou énergies pouvant me renvoyer ces images, même si au fond je sais que je ne pourrais m'éloigner de ma mémoire, et j'ai donc en premier lieu ete voir F pour lui expliquer que je ne pourrais plus le voir jusqu'a la resolution de cette crise psychique... Je lui ai bien explique que je l'aimais, mais que je sentais grandir la haine en moi a chaque contact que j'avais avec lui, ou juste parfois de temps en temps... Il m'a dit qu'il comprenait cela, et que si c'etait pour mon bien il serait heureux d'honorer mon voeux d'éloignement. Par contre, il m'a clairement explique sa souffrance que les choses puissent êtres différentes entre nous, et je me sens très mal de cette douleur que mes actions induisent.

J'ai aussi pris la decision de donner et rendre a la vie les objets qui peuvent declencher ces images... Mon appartement ici en France, les livres et les tables... Le matériel portant l'étiquette du souvenir.

Je suis donc tourmenté jusqu'a être miserable au plus haut point, et malgré tout ce que j'essaie de me répéter, c'est le passé, ca n'est pas grave, ca ne change pas l'amour pour ces deux etres, je n'arrive pas a enlever ces images de ma tete, et a accepter que H ait pu passer par la et que sa vision sur certaines choses soit maintenant différente de celle que nous avons pu partager...

J'ai parlé au bout de ces 4 annees de cette situation a certains de mes proches, a mes parents. Leurs reponses relèvent pour la plupart de leur vécu, et ne constitue aucune aide dans le chemin de l'acceptation et non de la rupture. Je ne souhaite pas prendre de decision radicalle, l'idee d'avoir des gamins avec H nous est chère a tous les deux. L'amour que nous éprouvons est très grand, malgre les 9800km qui nous separent depuis 2 semaines, et jusque debut janvier (J'habite en Californie).

Alors voila... De votre experience qui m'a souvent été benefique, malgre mon ignorance globale de cette culture qu'est le Bouddhisme, quelqu'un pourrait-il avoir suffisement de temps pour me donner des pistes me permettant de simplement:
- dans l'urgence, une voie pour m'autoriser la paix avec ma tete dans les moments de relâchements? Le tout sans avoir a remettre en question la relation qu'entretenons H et moi, et F et moi éventuellement, même si aujourd'hui je souhaite privilégier la première...
- D'accepter le passé, les autres êtres, le passé des autres êtres, moi-meme... Quoi exactement, quel travail puis-je faire pour trouver ce que je dois accepter, ou pourquoi cet acte provoque tant d'émotions moches en moi?

Je souhaite aussi préciser que le reste du passé de ces deux êtres m'est complètement paisible. Sans que je ne sache pourquoi, seul ce qui s'est passé ces deux fois entre F et H m'affecte. Lorsque je pense de façon rationnelle, j'arrive a garder les émotions moches a distance, mais dès que la nuit tombe, je suis dans une souffrance incommensurable, et les images ne s'excusent pas hors de ma pensée. Comment décrypter cette souffrance, comprendre si elle n'est que peur, ou moche culpabilité? Si elle n'est que peur... Alors peur de quoi? Par ou commenceriez-vous pour découvrir tout cela?

Je tiens a écrire que malgre l'attachement et cette vision un peu speciale de l'acte sexuel en lui-meme, je suis quelqu'un d'ouvert, considéré comme très sensuel et sensoriel. Je suis agnostique, et ne trouve pas d'apaisement dans les textes religieux. Et que peut être, même sans connaitre le Bouddhisme, vos conseils seront entendus comme il se doit... Et mon choix du forum s'est porté a celui ci, pour la raison simple de l'image que m'a procuré son nom que je trouve simplement: rassurante.

Je vous remercie de votre temps a me lire, et je m'excuse pour les fautes et les accents... Mon correcteur est anglais, ainsi que mon clavier.

Merci,
Moi.


Dernière édition par Doodloo le Lun 24 Déc 2012, 16:45, édité 3 fois
avatar
plantamare
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 165
Age : 38
Contrée : france
Arts & métiers : photographie
Disposition de l'Esprit : mélancholie
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 09/12/2012

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par plantamare le Dim 23 Déc 2012, 08:24

Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris toute ton histoire : mais ai-je bien compris que vous avez fait ménage à 3? Dans ce cas, il semble logique qu'il y ait des complications sentimentales et personne n'est à blâmer (ou plutôt les 3 sont à blâmer pour avoir eu une attitude de nature à générer la souffrance).

Le Bouddhisme n'a pas pour but de proposer des solutions pour se sentir mieux dans sa tête et ses sentiments, c'est une démarche globale qui vise à éliminer la souffrance, mais en respectant un certain nombre de préceptes (a priori 8 dans l'octuple sentier). L'un de ces préceptes est de s'abstenir de l'inconduite sexuelle (même si le Bouddhisme n'interdit pas d'avoir des rapports sexuels, sauf pour les moines).

Donc, le ménage à 3, avec confusion des sentiments, ne peut a priori que conduire à la souffrance. On élimine la souffrance en s'abstenant de générer ses causes. Dans ton cas, il faudrait peut-être passer par une étape où tu ferais la paix avec tes expériences d'enfance - qui constituent des kleshas et donc des obstacles à la pratique spirituelle - et soit tu le fais par une ascèse spirituelle, soit tu consultes et tu suis une thérapie.


Dernière édition par plantamare le Lun 24 Déc 2012, 17:38, édité 1 fois
avatar
Doodloo
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Contrée : France
Arts & métiers : Informatique
Disposition de l'Esprit : Inculte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 23/12/2012

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Doodloo le Dim 23 Déc 2012, 13:32

Bonjour Plantamare,

@plantamare a écrit:Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris toute ton histoire : mais ai-je bien compris que vous avez fait ménage à 3? Dans ce cas, il semble logique qu'il y ait des complications sentimentales et personne n'est à blâmer (ou plutôt les 3 sont à blâmer pour avoir eu une attitude de nature à générer la souffrance).
Non, en aucun cas nous n'avons fait ménage a 3. Je ne sais pas ou ni pourquoi dans mon récit j'ai pu laisser croire une chose pareille.

Le Bouddhisme n'a pas pour but de proposer des solutions pour se sentir mieux dans sa tête et ses sentiments, c'est une démarche globale qui vise à éliminer la souffrance, mais en respectant un certain nombre de préceptes (a priori 8 dans l'octuple sentier). L'un de ces préceptes est de s'abstenir de l'inconduite sexuelle (même si le Bouddhisme n'interdit pas d'avoir des rapports sexuels, sauf pour les moines).
Et c'est bien ma démarche en vous demandant vos idées. Je souhaite éliminer de la souffrance, purement et simplement.

Dans ton cas, il faudrait peut-être passer par une étape où tu ferais la paix avec tes expériences d'enfance - qui constituent des kleshas et donc des obstacles à la pratique spirituelle - et soit tu le fais par une ascèse spirituelle, soit tu consultes et tu suis une thérapie.
Oui. La thérapie est prévue. Ma requête est pour l'urgence... Apaiser un esprit qui toutes les nuits me reveille, tous les soirs me fait souffrir, tous les jours m'empeche de penser de facon rationnelle, epanouie.
[EDIT]Je cherche sur les Kleshas et l'ascèse spirituelle... Je ne trouve pas beaucoup de matiere a ce sujet, as-tu des liens ou autres sur ces sujets? Sont'ils pertinents malgre le fait que nous ne nous soyons pas compris dans mon premier recit?[/EDIT]


Merci Plantamare, même si peut être nous ne nous sommes pas compris.
Jamais il n'y a eu de ménage a 3 entre H, F et moi. Il y a eu une expérience entre H et F durant une absence de ma part, que H m'a ensuite racontée en parlant de forcing pour certains trucs. C'est cela avec quoi je souhaite vivre en paix, sans souffrance.
avatar
plantamare
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 165
Age : 38
Contrée : france
Arts & métiers : photographie
Disposition de l'Esprit : mélancholie
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 09/12/2012

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par plantamare le Dim 23 Déc 2012, 15:59

Désolé d'avoir mal compris. Mais la relation entre les 3 personnes semble vraiment compliquée : tu rencontres une femme que tu aimes - puis tu rencontres un homme que tu dis aimer aussi (donc, pas un ami ou un copain, mais quelqu'un pour qui tu éprouves du désir) - ensuite l'homme et la femme ont une relation pendant que tu n'es pas là. Donc il y a bien une relation à 3, même si vous n'avez pas vécu à 3.

Tout ce que le bouddhisme peut dire de ce type de situation, c 'est que l'amour-désir est sujet à la souffrance. Pour le bouddhisme, les chagrins d'amour sont positifs, car ils nous montrent que l'amour humain habituel est insatisfaisant. La seule façon de ne pas souffrir, c'est de le dépasser en renonçant au désir, mais je pense que cela prend de nombreuses années. Personnellement, bien que j'aie étudié l'amour désintéressé de metta et pratiqué la méditation, je continue à souffrir quand on me trahit, mais j'essaie de saisir l'occasion de progresser spirituellement.

Les kleshas sont des tendances accumulées durant notre enfance ou nos vies précédentes et qui font que nous répétons toujours les mêmes erreurs qui nous font souffrir. C'est bien expliqué dans les textes de Arnaud Desjardins (faire une recherche de ses livres en ligne). Par contre, lui, c'était un maître de la tradition du Vedanta, pas vraiment un bouddhiste. Mais c'est quand même assez proche.
avatar
Doodloo
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Contrée : France
Arts & métiers : Informatique
Disposition de l'Esprit : Inculte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 23/12/2012

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Doodloo le Dim 23 Déc 2012, 16:15

@plantamare a écrit:Désolé d'avoir mal compris.
Aucun probleme... Ton incomprehension decoulait de mon incapacite a m'expliquer clairement.

@plantamare a écrit:Mais la relation entre les 3 personnes semble vraiment compliquée : tu rencontres une femme que tu aimes - puis tu rencontres un homme que tu dis aimer aussi (donc, pas un ami ou un copain, mais quelqu'un pour qui tu éprouves du désir)
La aussi, je m'apperceois que je me suis mal exprime... Je n'eprouve et n'ais jamais eprouve quelque desir que ce soit pour cet homme. Le mot amour que j'emploie, est un mot qui decrit tellement sans rellement decrire... L'amour que je porte a cet homme releve du lien de l'amitié forte, que je qualifie d'amour mais qui peut etre est trop fort et ne colle pas a ce que decrit l'"amour" dans l'esprit des autres.

@plantamare a écrit:ensuite l'homme et la femme ont une relation pendant que tu n'es pas là. Donc il y a bien une relation à 3, même si vous n'avez pas vécu à 3.
Sauf que comme je l'expliquais, la realite que j'ai cree pour cette femme et cet homme en partant etait une realite dans laquelle je n'avais pas dit que j'aimais cette femme, car il etait trop dur pour moi a l'epoque d'en parler... Donc lorsqu'ils ont fait cet acte ensemble, il s'agissait de quelque chose a deux, non-triangulaire, puisque dans leur tete a eux j'avais quitte cette femme... Elle etait tres malheureuse que je puisse ne pas l'aimer et la quitter, et a fait cela pour se prouver certaines choses. Ma realite, est que j'aime cette femme depuis le debut, donc cet acte se situe "pendant" mon amour pour elle, lors d'une periode ou je voulais simplement prendre des distances pour me preparer a lui avouer mon amour.

@plantamare a écrit:Tout ce que le bouddhisme peut dire de ce type de situation, c 'est que l'amour-désir est sujet à la souffrance.
Le probleme etant que je ne suis pas certain de percevoir correctement la signifiante d' "amour-desir". La premiere chose qui me vient face a ces deux mots réunis, est l'amour qui donne envie de faire un enfant qui serait somme de cet amour. Est-ce de cela dont on parle ou non?

@plantamare a écrit:Pour le bouddhisme, les chagrins d'amour sont positifs, car ils nous montrent que l'amour humain habituel est insatisfaisant. La seule façon de ne pas souffrir, c'est de le dépasser en renonçant au désir, mais je pense que cela prend de nombreuses années. Personnellement, bien que j'aie étudié l'amour désintéressé de metta et pratiqué la méditation, je continue à souffrir quand on me trahit, mais j'essaie de saisir l'occasion de progresser spirituellement.
Peux tu STP definir quel est le desir dans ce contexte? Renoncer au desir, je voudrais savoir ce qu'il represente, ou est la limite entre l'amour, et le desir. Parceque j'aime, je suis desireux de faire le bien. Dois-je renoncer a ce desir par exemple? Ou parle t'on de desir charnel? Je voudrais vraiment que tu approfondisses ce point si tu en as l'envie et le temps.

@plantamare a écrit:Les kleshas sont des tendances accumulées durant notre enfance ou nos vies précédentes et qui font que nous répétons toujours les mêmes erreurs qui nous font souffrir. C'est bien expliqué dans les textes de Arnaud Desjardins (faire une recherche de ses livres en ligne). Par contre, lui, c'était un maître de la tradition du Vedanta, pas vraiment un bouddhiste. Mais c'est quand même assez proche.
Alors parlons de cela... Vedanta, Bouddhiste, etc, je n'ai aucune idee de chaque philosophie, des pratiques ou de quoi que ce soit de tout cela. Plutot que de me lancer dans la lecture d'oeuvres de Arnaud Desjardins, pourrais-tu m'aiguiller sur une synthese permettant de comprendre les différentes idees, afin que je puisse deja commencer a choisir laquelle m'attire le plus?

[edit]Et puis encore une fois: la tout de suite, dans l'urgence... Je suis bloque en france jusque janvier, dans un endroit qui ne peut que me rappeller cet episode. En attendant de pouvoir me lancer serieusement dans une therapie, j'en appelle surtout a vous pour avoir des informations sur des methodes, des trucs, liens, textes, images, films, pour ne pas penser a cet episode le temps que je suis seul pour les fetes... J'ai essayé de respirer profondement, visualiser mon endroit paisible, vider mon esprit... J'ai essayé l'hommeopathie, les remedes du Dr. Bach, la phyto... Si les images affluent sur ce sujet particulierement, mes tentatives sont vaines, et je finis en proie a un mal-etre insuportable.[/edit]

Merci!
Moi.
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par MionaZen le Dim 23 Déc 2012, 19:15

Bonsoir Doodloo Bonjour , et bienvenue sur
J'ai lu ton récit avec attention, ainsi que les interventions de Plantamarre qui je trouve t'as déjà bien conseillé selon mon humble avis.

D'après ce que j'ai compris toute cette souffrance découle d'un énorme manque de communication entre toi et la demoiselle nommée H. Même si ce n'est pas toujours facile il faut dire les choses (surtout dans un couple) car ça évite bien des malentendus, des interprétations erronées qui conduisent à ce genre d'histoire.

Lorsque je pense de façon rationnelle, j'arrive a garder les émotions moches a distance, mais dès que la nuit tombe, je suis dans une souffrance incommensurable, et les images ne s'excusent pas hors de ma pensée. Comment décrypter cette souffrance, comprendre si elle n'est que peur, ou moche culpabilité?

Ce que tu décris ressemble à une attaque panique, une crise d'angoisse si tu préfères et généralement c'est à la tombée du jour qu'elle se manifeste. C'est comme un grand raz-de-marée, c'est impressionnant et puis très épuisant. Dans un premier temps je te conseille d'utiliser des techniques de relaxation (j'ai utilisé l'auto-hypnose), de méditation et aussi de prendre une supplémentation en magnésium; ça calme le stress. Lorsque tu commenceras ta thérapie ton médecin jugera si tu as besoin ou non d'un traitement médicamenteux pour t'aider à remonter la pente.Mais attention j'insiste bien sur le fait qu'il s'agit d'une aide et non de la solution miracle; seul un véritable travail sur toi-même te permettra de vaincre tes démons.

Source: moi, ancienne élève infirmière durant 1 an et demi souffrant d'anxiété généralisée.


Dernière édition par MionaZen le Lun 24 Déc 2012, 23:13, édité 1 fois
avatar
plantamare
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 165
Age : 38
Contrée : france
Arts & métiers : photographie
Disposition de l'Esprit : mélancholie
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 09/12/2012

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par plantamare le Lun 24 Déc 2012, 17:54

@Doodloo a écrit: Le probleme etant que je ne suis pas certain de percevoir correctement la signifiante d' "amour-desir". La premiere chose qui me vient face a ces deux mots réunis, est l'amour qui donne envie de faire un enfant qui serait somme de cet amour. Est-ce de cela dont on parle ou non?

Entre autres : oui, le désir d'avoir un enfant, qui semble un désir attachement assez fort chez toi comme de nombreuses personnes ; mais aussi le désir pour H ; et l'amitié forte pour F. Tout cela est amour-désir ou désir-attachement.


@Doodloo a écrit:Peux tu STP definir quel est le desir dans ce contexte? Renoncer au desir, je voudrais savoir ce qu'il represente, ou est la limite entre l'amour, et le desir. Parceque j'aime, je suis desireux de faire le bien. Dois-je renoncer a ce desir par exemple? Ou parle t'on de desir charnel? Je voudrais vraiment que tu approfondisses ce point si tu en as l'envie et le temps.

L'amour que nous considérons comme normal est du désir. Ce n'est pas l'amour comme le comprend le bouddhisme, qui n'est pas l'amour pour une personne précise, mais de la bienveillance pour tous les êtres. En particulier ceux qui t'ont fait du mal. C'est pourquoi il est difficile que le Bouddhisme apporte une solution à ton problème présent, car tu éprouves de l'amour-désir ou de l'amour-attachement et tu ne souhaites pas t'en détacher.

@Doodloo a écrit:Alors parlons de cela... Vedanta, Bouddhiste, etc, je n'ai aucune idee de chaque philosophie, des pratiques ou de quoi que ce soit de tout cela. Plutot que de me lancer dans la lecture d'oeuvres de Arnaud Desjardins, pourrais-tu m'aiguiller sur une synthese permettant de comprendre les différentes idees, afin que je puisse deja commencer a choisir laquelle m'attire le plus?

Je partage l'avis de Miazen, excellent : il n'y a pas de solution miracle. La méditation est la pratique de base du bouddhisme et a pour but de faire remonter les problèmes. Donc, on souffre plus au départ. Mais on peut se libérer de la souffrance à long terme, mais les crises d'angoisse peuvent parfaitement être plus graves au début. C'est le but, mais ce n'est pas sans danger.

Sinon, j'ai deux suggestions qui ne relèvent pas de la spiritualité : fais du sport jusqu'à l'épuisement ou presque (par exemple, marche 20 ou 25km, à 30 ans, cela devrait être possible : tu seras tellement fatigué que tes pensées vont se tarir et tu ne te concentreras plus que sur l'effort à faire pour le prochain pas. C'est une forme particulière de méditation). En plus, sur le plan clinique, le sport génère des endorphines. Aussi bien que les antidépresseurs.

Le deuxième conseil, c'est d'appeler H et de régler le problème. Soit elle veut vivre avec toi, soit elle ne veut pas - et dans les deux cas, le problème est réglé. Il reste à assumer la réponse.
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par MionaZen le Lun 24 Déc 2012, 23:29

là, après le post de Plantamarre je ne vois rien de plus à ajouter
avatar
Doodloo
Nouveau membre
Nouveau membre

Masculin
Nombre de messages : 4
Age : 35
Contrée : France
Arts & métiers : Informatique
Disposition de l'Esprit : Inculte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 23/12/2012

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Doodloo le Mar 25 Déc 2012, 17:17

Hello,

@MionaZen a écrit:J'ai lu ton récit avec attention, ainsi que les interventions de Plantamarre qui je trouve t'as déjà bien conseillé selon mon humble avis.
Tout a fait. Je lis avec grande attention vos reponses, et vais tacher d'y réfléchir aussi.

@MionaZen a écrit:D'après ce que j'ai compris toute cette souffrance découle d'un énorme manque de communication entre toi et la demoiselle nommée H.
Le malentendu a ete regle instantanement... Seulement voila, entre temps autre chose a ete acté. C'est sur l'irreversible que j'essaie de perdre la psychorigidite.

@MionaZen a écrit:Ce que tu décris ressemble à une attaque panique, une crise d'angoisse si tu préfères et généralement c'est à la tombée du jour qu'elle se manifeste. C'est comme un grand raz-de-marée, c'est impressionnant et puis très épuisant.
C'est exactement mon resenti face aux emotions... Je suspectait quelque chose de cet ordre la.

Dans un premier temps [...] Mais attention j'insiste bien sur le fait qu'il s'agit d'une aide et non de la solution miracle; seul un véritable travail sur toi-même te permettra de vaincre tes démons.
J'en prend bonne note, merci. Le travail sur moi-meme est deja debute, la preuve en est la recherche d'avis aussi varies que possible pour essayer de tirer une lecon de l'experience, et de l'accepter telle qu'elle est. Et de me calmer, aussi.

Merci beaucoup MionaZen!

Plantamarre a écrit:Sinon, j'ai deux suggestions qui ne relèvent pas de la spiritualité : fais du sport jusqu'à l'épuisement ou presque (par exemple, marche 20 ou 25km, à 30 ans, cela devrait être possible : tu seras tellement fatigué que tes pensées vont se tarir et tu ne te concentreras plus que sur l'effort à faire pour le prochain pas. C'est une forme particulière de méditation). En plus, sur le plan clinique, le sport génère des endorphines. Aussi bien que les antidépresseurs.
Je suis deja dans le mode depense physique, j'ai peine a me lever car avant-hier j'ai fait du squash jusqu'a epuisement total (1h sans pause pour etre précis). La serotonine, les endorphines, je connais, je ne m'en passe pas. Pourtant le vide ne dure que le temps de l'action puis se dissipe apres quelques heures... Et la nuit meme fatigue, il m'arrive tres souvent de cauchemarder de la situation.

Plantamarre a écrit:Le deuxième conseil, c'est d'appeler H et de régler le problème. Soit elle veut vivre avec toi, soit elle ne veut pas - et dans les deux cas, le problème est réglé. Il reste à assumer la réponse.
C'est chose faite depuis longtemps. Je suis avec H depuis maintenant 4 ans (Mon retour de voyage, et mes aveux instantanes a l'egard de H et F par rapport a mes sentiments pour eux).
Je n'ai aucune idee de pourquoi le probleme surgit de facon si brutale aujourd'hui, ni pourquoi j'ai pu reussir mentalement a m'en preserver durant 4 ans... Peut etre un raz-le bol général.

Merci Plantamarre!

De tous vos conseils j'avance deja... Ces derniers jours, j'ai fait enfin appel a mon pere pour m'aider a regresser, et plutot que d'essayer d'accepter ou de refouler, de comprendre pourquoi cet acte pourtant annodin de nos jours peut me mettre dans un tel etat... J'ai beaucoup avance, ais deja compris plusieures choses sur ma mere, et la facon dont j'avais certaines peurs quand j'etais enfant... Comprendre que ces peurs ne s'appliquent en aucune facon a ma copine m'aide chaque heure, le fait de me dire que pendant que H et F etaient ensemble, je n'etais ni enferme dehors, ni enferme dans une chambre, ni terrorise de certains bruits seul dans le noir, que je n'etais pas enfant a ce moment, et que de mon point de vue d'adulte cet acte ne me terrorise plus puisque je connais bien cet acte, je commence deja a avoir la force pour la Therapie sans les peurs idiotes qui embrument le savoir.

Merci pour tout.
Moi.


avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par MionaZen le Mer 26 Déc 2012, 00:25

Je suis très contente de lire que tu vas un peu mieux. Continue sur cette voie, mais attention je me répète la route est longue, le travail ardu et donc la "guérison" ne viendra pas tout de suite. Courage ! bisou
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7394
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Pema Gyaltshen le Dim 30 Déc 2012, 10:50

Bonjour Doodloo

J'espère que nos amis MionaZen et Plantamare ont pu vous aider à comprendre et vaincre cette souffrance particulière, qui vient de ce que nous appelons le "désir-attachement" qui est une sorte d'amour déformé et limité.
La souffrance est la nature même du samsâra ( monde illusoire de notre ignorance )
C'est pourquoi le Bouddhisme propose de sortir de cette prison.
Comment ? Par la méditation et les pratiques diverses.

La souffrance et les contrariétés de l'ego doivent être utilisées comme des guides pour nous aider à améliorer notre Vue et nos perceptions de la Réalité.

Le désir est toujours un état de dépendance.
Obtenir un désir à toujours un "prix" à payer.
Et ainsi nous sommes sous l'emprise des émotions.

Un antidote merveilleux et efficace est la générosité.

Il faut accepter les contrariétés et se réjouir du bonheur des autres.
C'est un entrainement de l'esprit.

Qui dit entrainement implique la patience.

Je vous souhaite de vaincre ces obstacles rapidement.





_________________

avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6721
Age : 37
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Ami(e)s, Cinéma, Net, Photographie...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Karma Trindal le Dim 13 Jan 2013, 20:10

Bonjour et bienvenue sur le forum, Doodloo. Smile

Tu as déjà reçu de précieux conseils de nos amis ci-dessus. Peut-être devrais-tu aussi te rendre dans un centre bouddhiste et demander qu'on t'explique et te montre comment méditer Shiné/Samatha ("calme mental"). Cela peut aussi sûrement t'aider.

Effectivement, il semble que tes problèmes d'angoisses recèlent des choses plus profondes, le travail sera sûrement long mais il y a toujours une sortie au bout du tunnel! Wink

Courage!

Amitiés,

Ignorant errant KST et Karma Trindal


_________________

avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4715
Age : 35
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par petit_caillou le Lun 14 Jan 2013, 21:29

Bienvenu à toi et ne baisse pas les bras, Courage!


_________________
avatar
Karma Tsultrim Jyurmé
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 704
Age : 38
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Telecom Analyst
Disposition de l'Esprit : Under construction
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Karma Tsultrim Jyurmé le Ven 18 Jan 2013, 10:18

Bonjour et soit le bienvenu Doodloo.

Ton histoire, bien que complexe, est très touchante. Je ne vais pas me lancer dans des conseils hasardeux et faire de la psychologie de comptoir, ce n'est pas l'envie qui manque, mais j'aurais peur de faire plus de mal en voulant t'aider, que de bien. Beaucoup de bonne choses ont été dites par nos amis dans les réponses précédentes. Je les rejoins surtout sur la patience... c'est tentant de trouver une solution rapide, mais c'est également très risqué, risqué parce que tu pourrais passer à côté des choses essentielles à ta reconstruction...Essaye de trouver quelque chose qui peut apaiser l'esprit, le shiné est une très bonne idée (accompagné des conseils d'un instructeur avisé Wink). C'est une fois apaisé que tu pourras "avancer" (en étant assis, c'est marrant, non?)... et peut-être déterminer ce qui provoque ces "émotions" et en trouver les remèdes.

"Le passé nous retient, le futur nous fait peur, c'est pour celà que le présent nous échappe"

Courage l'ami!


PS: tes peurs ne sont certainement pas "idiotes", c'est humain d'avoir peur Wink


_________________
"La Bienveillance envers tous les êtres est la vraie Religion"

blog life inside
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par MionaZen le Ven 18 Jan 2013, 14:15

"Le passé nous retient, le futur nous fait peur, c'est pour celà que le présent nous échappe"
Tellement vrai !

Avancer en étant assis, comme c'est paradoxal

Contenu sponsorisé

Re: Apaiser un esprit, pour pouvoir comprendre calmement quoi accepter, et le faire.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 19 Aoû 2017, 05:42