Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 16:34 par indian

» Toc Toc Toc
Aujourd'hui à 14:10 par michael19711

» Bonjour à toutes et tous
Aujourd'hui à 13:42 par Mila

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Aujourd'hui à 08:16 par Disciple laïc

» Pourquoi je suis ici
Hier à 18:45 par Disciple laïc

» Question au sujet des intoxicants.
Hier à 12:56 par Mila

» Message aux dirigeants et aux décideurs selon l’expérience du roi Trân Nhân Tông
Dim 16 Déc 2018, 17:21 par Disciple laïc

» Les dédicaces dans les cérémonies zen
Dim 16 Déc 2018, 10:03 par Disciple laïc

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Sam 15 Déc 2018, 16:17 par Admin

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Ven 14 Déc 2018, 18:06 par levitrailleur

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Ven 14 Déc 2018, 08:37 par Mila

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

» L’approche spirituelle chez les éclaireurs et éclaireuses de la nature
Dim 02 Déc 2018, 10:31 par Disciple laïc

» Présentation
Sam 01 Déc 2018, 13:52 par mabou

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 26 Nov 2018, 18:25 par Disciple laïc

» Bouddhisme et animisme au Laos
Jeu 22 Nov 2018, 14:23 par Mila

» L'enfance d'un maître .
Lun 19 Nov 2018, 21:15 par Akana

» Rencontre en cercle inter-tradition
Lun 19 Nov 2018, 11:51 par Mila

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Dim 18 Nov 2018, 12:36 par Mila

»  Pour protéger les forêts de Thaïlande , des arbres sont ordonnés moines
Dim 18 Nov 2018, 11:30 par Mila

» Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles
Dim 18 Nov 2018, 11:12 par Mila

» Réouverture du site RIMAY
Sam 17 Nov 2018, 22:38 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sam 17 Nov 2018, 15:28 par Mila

» Bon 80 ème anniversaire Cher Dalaï Lama !
Sam 17 Nov 2018, 10:03 par Karma Trindal

» La pratique du sommeil
Ven 16 Nov 2018, 20:19 par Mila

» Pratiquer le Dharma aujourd'hui: Mindfulness Association Belgium
Ven 16 Nov 2018, 14:16 par Karma Trindal

» présentation d'oupa
Ven 16 Nov 2018, 13:59 par Karma Trindal

» Nouvelle arrivée
Ven 16 Nov 2018, 13:58 par Karma Trindal

» Je pousse la porte...
Ven 16 Nov 2018, 13:55 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 13:42 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Ven 16 Nov 2018, 13:41 par Karma Trindal

» Un grand bonjour pour vous !
Ven 16 Nov 2018, 12:55 par Karma Trindal

» Présentations
Ven 16 Nov 2018, 12:50 par Karma Trindal

» présentation
Ven 16 Nov 2018, 12:49 par Karma Trindal

» Kalou Rimpoché à Paldenshangpa La Boulaye , décembre 2018
Ven 16 Nov 2018, 12:43 par Karma Trindal

» Namasté à tous
Ven 16 Nov 2018, 12:23 par Karma Trindal

» Paroles d'animaux
Ven 09 Nov 2018, 09:33 par Mila

» Ripa International Center
Mer 07 Nov 2018, 09:05 par Mila

» Les prières du Bardo.
Mar 06 Nov 2018, 22:29 par Ortho

» Méditation : comment elle modifie le cerveau
Lun 05 Nov 2018, 22:47 par tindzin

» Quelle place et quel sens donner à la vie monacale ?
Dim 04 Nov 2018, 11:01 par Disciple laïc

» Illusion ou censure ?
Jeu 01 Nov 2018, 09:57 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 30 Oct 2018, 20:56 par Pema Gyaltshen

» Formations mentales, émotions non souhaitées
Sam 27 Oct 2018, 09:22 par Jean-François

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , décembre 2018
Ven 26 Oct 2018, 17:50 par Mila

» Qu'est devenu Larung Gar ?
Ven 26 Oct 2018, 12:08 par Mila

» Le tibétain?
Jeu 25 Oct 2018, 20:06 par Mila

» Les cent conseils de Padampa Sangye
Mer 24 Oct 2018, 14:28 par Mila

» DREPUNG GOMANG MONASTERY TOUR 2018
Mer 24 Oct 2018, 13:09 par Ortho

» Adzom Gyalsé Rinpoché Bruxelles 2018
Mar 23 Oct 2018, 10:28 par Pema Gyaltshen

» Restons Zen : Le Village des Pruniers
Dim 21 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» L’éthique dans tous ses états – 1/2 et 2/2 : « enseigner l’éthique »
Dim 21 Oct 2018, 14:16 par Disciple laïc

» poème de Jules Supervielle
Sam 20 Oct 2018, 16:42 par Abhradan

» Plongée au coeur du Bouddhisme russe : le datsan d'Aguinskoië .
Sam 20 Oct 2018, 14:14 par Mila

» Regard profond sur les 5 agrégats
Ven 19 Oct 2018, 17:19 par Disciple laïc

» Journée du Bouddhisme - 28 octobre 2018
Mer 17 Oct 2018, 22:43 par Mila

» 108 perles de sagesse du Dalaï Lama
Mer 17 Oct 2018, 10:52 par Mila

» Méditation-Addiction
Dim 14 Oct 2018, 19:46 par Ortho

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Dim 14 Oct 2018, 19:41 par Ortho

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 33 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 32 Invités :: 2 Moteurs de recherche

vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 98021 messages dans 11289 sujets

Nous avons 4267 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est bdoisne

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7496)
 
Karma Trindal (6916)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2450)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Le jardin du temple

Partagez
avatar
Invité
Invité

Le jardin du temple

Message par Invité le Sam 09 Mar 2013, 13:07

Bonjour,


Voici une histoire reprise dans le livre « la sagesse du moine »


Comment on
peut l’interpréter ?



Le jardin du temple


Au Japon, les temples bouddhiques sont renommés pour leurs jardins. Il y a longtemps de cela, il y
avait un temple qui était réputé pour posséder le plus beau de tous les jardins.
Des visiteurs venaient des quatre coins du pays juste pour admirer son exquise
composition, d’une simplicité somptueuse.
Un jour, un vieux moine vint
le visiter. Il arriva très tôt, juste à l’aube. Voulant découvrir ce qui
rendait ce jardin si admirable aux yeux de tous, il se cacha derrière un grand buisson
tout en se ménageant une bonne perspective sur le reste du jardin. Il vit
sortir du temple un jeune moine jardinier qui portait deux paniers en osier.
Pendant trois heures, il le vit ramasser délicatement chaque feuille et chaque
brindille sous le grand prunier qui s’étendait au centre du jardin. Le jeune moine
retournait chaque feuille et chaque brindille d’une main experte, l’examinait,
réfléchissait. Si elle lui plaisait, il la déposait délicatement dans un des
paniers, sinon il la jetait dans l’autre panier, qui servait de poubelle. Après
avoir ramassé et considéré chaque feuille et chaque brindille, et vidé sa
poubelle sur le fumier derrière le temple, il fit une pause pour prendre le thé
et composer son esprit en prévision de la cruciale phase suivante. Il passa les
trois heures suivantes, avec la plus grande attention, le plus grand soin, la
plus grande habileté, à disposer dans le jardin chaque feuille et chaque
brindille à la place qui lui revenait. Si la disposition d’une brindille ne le
satisfaisait pas, il la tournait légèrement ou la déplaçait un petit peu; il
passait ensuite à la feuille suivante, choisissant la forme et la couleur qui
convenait à son emplacement dans le jardin. Son attention au moindre détail
était Sagesse incomparable, et sa maîtrise des combinaisons de formes et de
couleurs sans égale. Sa compréhension de la beauté naturelle était
extraordinaire. Quand il eut terminé, le jardin semblait avoir atteint la
perfection. C’est alors que le vieux moine sortit de derrière le buisson.
Souriant de toutes ses dents ébréchées, il félicita le jeune moine jardinier. «Bravo,
Vénérable, vraiment bravo Je vous ai observé toute la matinée. Votre soin et
votre application méritent les plus grandes louanges. Quant à votre jardin...
Eh bien, il est presque parfait» Le jeune moine devint livide. Il se raidit
comme si un scorpion l’avait piqué. Le sourire d’autosatisfaction qu’il arborait
s’effaça et disparut dans l’abîme du vide. Au Japon, il faut toujours se méfier
des vieux moines souriant! «Que... que voulez-vous dire?» bégaya-t-il sous l’emprise
de la peur. «Co... comment cela, presque parfait?» Ilse prosterna alors aux
pieds du vieux moine. «Oh maître, maître! Accordez-moi votre compassion! C’est
sans doute le Bouddha qui vous envoie pour m’apprendre à rendre mon jardin
vraiment parfait. Apprenez-moi, ô grand sage ! Montrez-moi la voie!»«Vous
voulez vraiment que je vous montre?» demanda le vieux moine. Son visage buriné
par les ans se plissait de malice.«Oh oui, je vous en prie, s’il vous plaît, maître»
Alors le vieux moine, à grands pas, gagna le centre du jardin. De ses bras
âgés, mais encore vigoureux, il étreignit le tronc du prunier au feuillage
généreux. Puis, avec un rire angélique, il le secoua comme un beau diable ! On
vit tomber de toutes parts des feuilles, des brindilles, de l’écorce, mais le
vieux moine continuait à secouer l’arbre. Il s’arrêta quand plus aucune feuille
ne tomba. Le jeune moine était horrifié. Son jardin n’était plus que désolation.
Toute une matinée de travail avait été gâchée. Il aurait
volontiers tué le vieux moine. Mais ce dernier se contentait d’observer son
œuvre; puis, avec un sourire désarmant, il dit avec douceur au jeune moine: «à
présent, votre jardin est vraiment parfait»
avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 46
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Le jardin du temple

Message par karquen le Mar 12 Mar 2013, 04:29

Dedans c'est comme dehors.
avatar
Bodhi
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 28
Contrée : Issou, France
Arts & métiers : Géologue. Aventurière, dessinatrice
Disposition de l'Esprit : Respect, émerveillement et bienveillance
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/07/2011

Re: Le jardin du temple

Message par Bodhi le Mar 12 Mar 2013, 17:05

Ce doit être une morale du "laisser aller". Peut importe le travail, la chose réalisée, il ne faut pas y attacher trop d'importance sinon on devient matérialiste. Aussi, le jeune est peut-être trop "maniaque" dans ses démarches, de plus, il considère ce qu'il fait comme beau mais cela n'a rien de naturel. Il trie, sélectionne et replace comme il lui semble bien. Lorsque le moine secoue le prunier, il accélère le phénomène dû à la la force de gravité qui fait tomber l'écorce, les feuilles, pour montrer au jeune que c'est bien plus naturel. Je le comprend comme cela pour ma part.



_________________
~Bodhi~
avatar
Invité
Invité

Re: Le jardin du temple

Message par Invité le Mer 13 Mar 2013, 09:30

Je pense aussi que le moine est devenu trop attaché à son jardin, il consacre son temps au jardin et ne fait finalement rien d’autres. Quoi qu’il fasse il devra toujours nettoyer, c’est un cycle sans fin.

Il faut accepter l’état naturel du jardin, qui était « parfait » au départ
avatar
mariozen
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 44
Contrée : BdR 13
Arts & métiers : guitariste animateur
Disposition de l'Esprit : esprit zen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/01/2013

Re: Le jardin du temple

Message par mariozen le Mer 13 Mar 2013, 14:39

bonjour
Un jardin esthétique et riche de symboles demande un travail appliqué. Je vois l'art du jardin, comme de la poésie, ou comme d'autres pratiques, il a ces codes et devient une sorte de repère, un "immuable", surtout s'il s'agit d'une pratique liée au Dharma.
Le travail du jeune moine était déjà terminé cependant il est resté à tourner et retourner des feuilles comme on palabre avec nous même, il fait durer ses discutions intérieures...
Le jardinier imite le miracle de la nature et la spontanéïté du geste s'appuie sur hishiryô. Il lui faut donc être au-delà de la pensée, c'est pour cela que comme le dit Bodhi juste avant secouer l'arbre s'est imiter la nature et les feuilles prennent leur place de manière spontanée.
c'est ce que je comprend, après...


avatar
clanatib
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 336
Age : 31
Contrée : France
Arts & métiers : secretaire
Disposition de l'Esprit : ouverte
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/01/2013

Re: Le jardin du temple

Message par clanatib le Mer 13 Mar 2013, 18:36

selon moi, le vieux moine à voulu montré au jeune moine le sens de la vie. vous savez comme les personnes trop manique, qui ne vivent plus car tout n'est pas "parfait"!
or il faut laissé vivre les choses! laissé les arbres perdre leur feuille et apprécier de les voir tomber.
apprécier la vie telle qu'elle est et ne pas vouloir changer une si belle nature. Smile
avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 46
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Le jardin du temple

Message par karquen le Ven 15 Mar 2013, 01:18

Un jardin ?
Nettoyer les mauvaises herbes régulièrement en les enlevant à la mains (pas de chimique).
Retourner la terre 3 fois, en hiver avec un duvet de neige sans gel c'est bien, au printemps et en automne.
Ne pas chercher à semer ou replanter à la perfection ! j'ai jeter des graines de carottes et tournesol au hasard dans un coin, et c'est là qu'elles furent les plus belles et les tournesols épanouis !
Un minimum d'organisation, connaitre le temps des lunes, plantations, et replants, et laisser la nature se débrouiller... Un peu de bouillie bordelaise (bleue, du cuivre en fait)) pour protèger les arbres fruitiers....

Dedans c'est comme dehors, le parfait nuit à la bonne santé, le trop parfait c'est les sciences et l'envie de comprendre insatiable... le plus que parfait est mal utilisé depuis des millénaires.. et le présent c'est vraiment sympa !

hi hi cheers
avatar
Bodhi
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 28
Contrée : Issou, France
Arts & métiers : Géologue. Aventurière, dessinatrice
Disposition de l'Esprit : Respect, émerveillement et bienveillance
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 24/07/2011

Re: Le jardin du temple

Message par Bodhi le Sam 16 Mar 2013, 12:50

@karquen a écrit:le trop parfait c'est les sciences et l'envie de comprendre insatiable... !

Pas forcement Smile, la science m'aide à comprendre le Bouddhisme et que justement rien n'est parfait et que c'est ça qui est beau! Paradoxalement, la recherche de l’Éveil pousse à vouloir "perfectionner" son développement spirituel en devenant bouddha. C’est un peut une quête de la perfection.

« La perfection est un chemin non une fin. »

Proverbe coréen


_________________
~Bodhi~
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2450
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Le jardin du temple

Message par vaygas le Dim 17 Mar 2013, 00:38

Comment on
peut l’interpréter ?
l'ego et l'attachement du jeune moine
L'impermanmence du vieux moine
avatar
dorje togme
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Contrée : france
Arts & métiers : employé de bureau
Disposition de l'Esprit : doté de force
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 08/03/2013

Re: Le jardin du temple

Message par dorje togme le Dim 17 Mar 2013, 10:09

bonjour 17/03/2013
Pourquoi toujours voir les attitudes des autres à travers son esprit critique ?
parce que l'on parle de ce que l'on connait en toute sincérité. Son expérience.
Qui vous dit que le moine jardinier n'utilise pas cette méthode pour concentrer son esprit sur une seule chose ? et comme il est jardinier il a décidé de pratiquer sa méditation tout en travaillant.
Qui vous dit que le jardinier a de l'attachement à son jardin ?
Qui vous dit que le jardinier est maniaque, obsédé par la perfection?
Qui vous dit que le jardinier ne concentre pas son esprit sur chaque geste ? permettant ainsi à son esprit agité de se calmer, à ses pensées nombreuses de disparaitre petit à petit afin d'atteindre l'éveil.
Il existe des ordres monastiques dans une certaine religion où à l'heure du repas on fait silence, on mange dans le silence. Pendant ce temps un moine fait la lecture des textes religieux.
Les moines mangent ainsi en se concentrant sur la parole sainte qu'ils écoutent sans ce préoccuper de la nourriture, sans considération de bon ou de mauvais repas.

dorje togme
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2450
Age : 52
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Le jardin du temple

Message par vaygas le Dim 17 Mar 2013, 16:10

"Qui vous dit que le jardinier ne concentre pas son esprit sur chaque geste ? permettant ainsi à son esprit agité de se calmer, à ses pensées nombreuses de disparaitre petit à petit afin d'atteindre l'éveil"
Oui bien sur le jeune moine fait ce que tu dis mais alors pourquoi l'histoire fait intervenir un vieux moine qui théoriquement symbolise la sagesse. Le vieux moine est peut etre fou ou un anarchiste zen ou......
avatar
dorje togme
Membre confirmé
Membre confirmé

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 59
Contrée : france
Arts & métiers : employé de bureau
Disposition de l'Esprit : doté de force
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 08/03/2013

Re: Le jardin du temple

Message par dorje togme le Dim 17 Mar 2013, 16:28

bonjour Vaygas

A dire vrai je ne sais pas du tout ce que pense le moine, je n'ai aucune réponse à cette histoire.
Effectivement on peut aussi penser que le vieux moine est un fou, un anarchiste...
A propos de la transmission de l'enseignement, Bouddha aurait dit: " Mille moines, mille religions".
Chacun interprétant à sa façon les enseignements.
Je lance des pistes pour montrer qu'il y a une réponse différente par individu et surtout une réponse en rapport à sa façon de penser et de vivre.
Le vrai questionnement n'est il pas de s'interroger sur nous à travers cette histoire ?
Pourquoi toujours voir les attitudes des autres à travers son esprit critique ?
parce que l'on parle de ce que l'on connait en toute sincérité. Son expérience, sa vie.
Il s'agit alors encore d'une démonstration de notre égo ?

dorje togme
avatar
Invité
Invité

Re: Le jardin du temple

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013, 16:33

Bonjour Dorje Togme,

C'est une réflexion, je n'avais pas tu envisage ces hypothèses.
J'avoue que dans la vie de tous les jours j'en encore tendance à voir selon mes esprits, mes idées, mes valeurs..
C'est une bonne remarque, je vais y réfléchir !
avatar
Invité
Invité

Re: Le jardin du temple

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013, 16:34

Sorry pour les fautes de frappes, je voulais dire que c'est une bonne réflexion que je n'avais pas envisagé ces hypothèses
avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 46
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Le jardin du temple

Message par karquen le Mar 19 Mar 2013, 00:56

Sans être scientifique : on peu aimer la science.
Sans être pratiquant bouddhiste, on peu aimer le bouddhisme.
Sans être partial - avec la simple déduction - on peu voir que bouddhisme et science ne s'opposent pas, mais en osmose convergent vers une direction de recherche "holistique" et précise en même temps vers soit et les autres.
La recherche est en commun.
Mais comme je suis athée, je ne privilégie rien d'autre que ma propre voie pour mieux voir celle des autres et en déduire un chemin...
En effet je pense que c'est évolutif et constructif de dire comme Dodje Togme "mille moines : mille religions" mais pas dans le dogmatisme : uniquement dans la philosophie de chacun.

Aussi Bodhi dans les sciences comme dans les religions : le "trop parfait" n'est pas de l'ordre de la recherche spirituelle ni même mathématique et physique quantique.. N'oublions pas qu'Einstein avait peu d'amour pour la théorie des cordes, et que Stephen Hawking avait parié sur l’inexistence du boson de Higgs... Or les corde quantiques sont bien là, et le boson (le champs du boson) très certainement là aussi.

Mais si tout était parfait nous ne serions pas là !
Ni en vie, ni même à en discuter !

je me suis peut être mal exprimé : "le trop parfait c'est les sciences et l'envie de comprendre insatiable... ! ", il faudrai comprendre "se laisser une marge de possibles ou d'inverses, d'incertitudes." car tout à chacun peu se tromper, même les plus grands savants, et surtout nous sommes dans un univers entropique évolutif.

Si l'envie de comprendre est insatiable, le trop parfait des science lui nuit à elle même !
Car nous touchons là la frontière entre la mathématique, la physique quantique et la spiritualité...
Nous sommes sur cette frontière où d'un coté il y a des formules logiques, la frontière où nous nous interrogeront toujours, et au-delà la philosophie. La croyance étant un effet de la philosophie interrogative ou la scolastique des grec anciens sur le monde, qui est mélange de dogmes et d'adaptations technologiques. Enfin dans les shèmes sociaux j'entends.

Pour le jardin : pleine lune le 27 mars ! Toutes plantations (arbres à fruits surtout, rosier buisson, cep de vigne) montera vite et si il ne gel pas par la suite !
Attendez le 10 avril pour les arbres à coques de long chemin (plus de 10 ans avant récolte) comme les noyers, les châtaigniers, et aussi si vous pouvez ! planter un tilleul en voie de disparition !
Les noisetiers sont plus rapide à donner.

Pour les replants bon moment de mettre les graine en pots bien à l’abri sous serre... température au dessus de 10°.

Sur son balcon ou dans son appart en ville vous pouvez semer du thym.

Belle et douce nuit à tous et toutes.
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7496
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Le jardin du temple

Message par Pema Gyaltshen le Mar 19 Mar 2013, 11:14

...et pour en revenir à l'histoire, je pense que c'est en effet, un moyen de faire comprendre que l'orgueil peut se cacher dans une quête spirituelle.

Certainement que le moine a donné tout ce qu'il pouvait pour la perfection de son jardin, mais la motivation était-elle juste ?

Cela me rappelle une autre histoire, une anecdote dans la vie du Yogi Drugpa Kunley ( 1455 - 1529 )
Un peintre vint lui demander de consacrer la tangka qu'il venait de réaliser, avec sans doute un peu d'attachement et d'orgueil...
Le Saint urina dessus en guise de consécration.

Drugpa Kunley est connu pour ses méthodes non-conventionnelles...on l'appelait le fou divin.





_________________

avatar
Ombre
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 73
Age : 59
Contrée : lointaine
Arts & métiers : créativité
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 01/12/2012

Re: Le jardin du temple

Message par Ombre le Dim 24 Mar 2013, 14:11

en lisant ce texte, j'ai pensé que la nature était si parfaite, qu'il n'y avait nul besoin de déplacer quelques feuilles ou de les choisir pour les déplacer ailleurs, aux regards de l'homme qui les considèreraient ainsi dans une meilleure harmonie. D'elle même la nature est harmonieuse, chaque mouvement de la nature détient ainsi son propre rythme, ses propres secrets. Vouloir la modifier équivaut à détruire ses règles naturelles, le vieux moine qui agite l'arbre a perpétué à l'avance ce que la nature aurait accompli à la moindre bourrasque. Quelques soient les motivations de ce jeune moine, pourquoi se sent-il déçu d'apprendre que la vision de la perfection (s'il en faut) n'est pas la même pour chacun ?

Contenu sponsorisé

Re: Le jardin du temple

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 18 Déc 2018, 17:47