Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 08:40 par vaygas

» Dhammapada
Aujourd'hui à 08:38 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 08:00 par Karma Döndrup Tsetso

» retraite de trois ans en Bourgogne
Hier à 09:52 par Dhagpo33

» Martine BATCHELOR
Dim 13 Aoû 2017, 11:57 par Hild-Rik

» La métamatière et le peuple
Sam 12 Aoû 2017, 13:05 par manila

» Matthieu Ricard - "Point de vue"
Jeu 10 Aoû 2017, 09:25 par Hild-Rik

» Quatre nobles vérités
Mer 09 Aoû 2017, 17:09 par manila

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Lun 07 Aoû 2017, 00:37 par tindzin

» Conseils pour renouer et garder le lien sacré?
Lun 31 Juil 2017, 19:31 par manila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 25 Juil 2017, 11:30 par manila

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 15:08 par manila

» Presentations
Dim 23 Juil 2017, 15:07 par manila

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Dim 23 Juil 2017, 15:05 par tindzin

» Prensentation
Dim 23 Juil 2017, 14:45 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:40 par petit_caillou

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:34 par petit_caillou

» Présentation
Dim 23 Juil 2017, 14:32 par petit_caillou

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 22 Juil 2017, 16:39 par Pema Gyaltshen

» Stéphane Arguillère
Dim 16 Juil 2017, 17:59 par Hild-Rik

» Etude dans le bouddhisme
Lun 03 Juil 2017, 09:18 par seve

» Totalement perdue..
Jeu 22 Juin 2017, 22:54 par tindzin

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Sungazing, l'observation solaire
Mar 20 Juin 2017, 04:24 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Jeu 15 Juin 2017, 21:17 par manila

» de l'origine du soutra du cœur
Mer 14 Juin 2017, 22:06 par levitrailleur

» sans amies !...
Sam 10 Juin 2017, 11:47 par Akana

» centre shingon - komyo In
Sam 10 Juin 2017, 07:09 par komyo*

» Commencez aujourd'hui
Lun 05 Juin 2017, 12:14 par tindzin

» Bibliothèque multi-médias/- Les Reliques du Bouddha [Arte HD 2016]
Sam 03 Juin 2017, 14:38 par Admin

» Ethique de Vie - Ne jamais abandonner les autres
Sam 03 Juin 2017, 13:55 par Admin

» Projection du film de Garchen Rinpoche For The Benefit Of All Beings
Mar 30 Mai 2017, 19:29 par thienam

» Takkesa Ge : le Sutra du Kesa
Sam 27 Mai 2017, 19:03 par vaygas

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Sam 27 Mai 2017, 18:55 par vaygas

» Wilfried : nouveau venu
Jeu 25 Mai 2017, 11:03 par vaygas

» Phobie sociale
Jeu 25 Mai 2017, 00:44 par Wilfried

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2017
Mer 24 Mai 2017, 11:41 par Pema Gyaltshen

» "Phase noire"
Mer 24 Mai 2017, 09:51 par Dhagpo33

» Attentat Manchester
Mer 24 Mai 2017, 07:38 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation!
Lun 22 Mai 2017, 12:07 par vaygas

» Une histoire étonnante : La recherche de la réincarnation de Tènga Rinpoché
Sam 20 Mai 2017, 15:46 par Admin

» Comment pourrions-nous nous installer au-delà du mental
Mer 10 Mai 2017, 19:43 par tindzin

» J'ai envie de parler de... : Vers un Crash Alimentaire ? [1/5]
Mer 10 Mai 2017, 18:58 par tindzin

» Destruction de la théorie évolutionniste
Ven 05 Mai 2017, 19:29 par tindzin

» Quelle est l'attitude correcte pour la méditation?
Dim 30 Avr 2017, 13:43 par tindzin

» Pourquoi CAMINO... mon chemin spirituel, méditer et agir?
Mar 25 Avr 2017, 18:35 par tindzin

» Khandro Rinpoché à Bruxelles Avril 2017
Mar 25 Avr 2017, 09:11 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 31 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 29 Invités :: 1 Moteur de recherche

Karma Döndrup Tsetso, vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 234 le Dim 09 Oct 2011, 00:38

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92652 messages dans 10777 sujets

Nous avons 4060 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Sacados


Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Partagez
avatar
Diogène
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 73
Age : 23
Contrée : Narnia
Arts & métiers : Etudiant
Disposition de l'Esprit : Je cherche l'Homme
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/01/2013

Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par Diogène le Jeu 06 Juin 2013, 11:40

Bonjour à toutes et à tous,

Il y a une question que je me pose depuis déjà un certain temps au niveau de la cohérence des pratiques bouddhiques : j'ai cru remarquer que certains disciples de l’Eveillé pratiquaient la prière à certaines occasions. Néanmoins, le bouddhisme ne reconnaissant pas d'Être suprême et étant purement agnostique, à quoi servent ces prières ? Ont-elle un sens précis, un moment où il faut les formuler et un but vers lequel elles doivent tendre ?

bounce
avatar
Invité
Invité

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par Invité le Jeu 06 Juin 2013, 11:46

Bonjour,
Voila une explication trouvée sur internet


Ca explique clairement le but des prières (ma signature est une sorte de prière)



« La prière bouddhique


QUI PRIE-T-ON ?

Le bouddhisme n’étant pas une religion théiste, le bouddhiste ne prie pas un Dieu ou une entité extérieure, considérant qu’il a en lui-même la nature de Bouddha que son chemin spirituel va l’amener à réaliser.

Mais comme nous vivons dans un monde relatif, dans certaines méditations, nous avons besoin de supports sur la voie et nous faisons des prières pour évoluer.

1-aux trois joyaux : le bouddha, le dharma et la sangha ;

2-aux archétypes des qualités que nous voulons développer que nous appelons Ydams ou déités. Par exemple Tchenrézi pour la compassion ;

3-à notre ou nos guides spirituels issus d’une lignée authentique ininterrompue depuis le bouddha historique Shakyamouni. Dans le Vajrayana, le maître est source de bénédiction et d’influence spirituelle.

Ces trois supports sont pour nous à l’origine de tous les accomplissements



COMMENT PRIE-T-ON ?

De quatre façons interdépendantes :

1-De façon extérieure : Comme dans beaucoup de religions et traditions, en joignant les mains au niveau du cœur(siège de l’esprit) et en chantant ou récitant un texte.

2-De façon intérieure : nous prions avec concentration, dévotion et avec un regard pur.

3-De façon secrète : en nous libérant de la triplicité, c’est à dire le sujet qui prie, l’objet que l’on prie et l’action même de prier.

4-De façon ultime : la prière est une véritable méditation.



La prière au Ydam se fait à partir d’une visualisation. Elle débute dans la vacuité et se termine en se dissolvant dans la vacuité, c’est un travail sur l’esprit.



Il est fréquent d’y réciter des mantras(formules sacrées en sanscrit qui protègent l’esprit grâce à la concentration) par exemple « om mani pémé houng » ou de faire des gestes symboliques appelés moudras dont il est important de bien comprendre le sens spirituel.



Si les prières sont souvent composées par des maîtres spirituels réalisés, les mantras ont été révélés par les Bouddhas.



POURQUOI PRIE-T-ON ?



Avant de prier vérifier la justesse de notre motivation.

La prière a deux objectifs



1-notre propre bien : au niveau relatif pour réaliser des qualités, au niveau ultime pour obtenir l’éveil

2-l’accomplissement relatif et ultime de tous les êtres.





Les différentes sortes de prières :

Prière de refuge et de génération de l’esprit d’éveil

Prière à la lignée de tous les maîtres accomplis

Prières spécifiques aux Ydams de méditation

Prières de souhaits

Prières de dédicace de notre activité bénéfique au bien de tous les êtres sans exception qui scelle toutes nos pratiques





Au Tibet, on peut voir des drapeaux de prières accrochés à des mats, ce sont des morceaux de tissus colorés sur lesquels sont imprimées des prières qui sont emportées par le vent vers ceux qui en ont besoin. On les appelle « long ta »ce qui veut dire chevaux du vent.



On peut aussi voir aux abords des temples au Tibet et en Occident des moulins à prières. Ce sont de gros tambours pivotant sur un axe vertical qui ont la même vocation. Il existe aussi des moulins plus petits que l’on tourne en récitant des mantras pour en décupler la force en tournant autour d’édifices symboliques très puissants, les stupas. »
avatar
Diogène
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 73
Age : 23
Contrée : Narnia
Arts & métiers : Etudiant
Disposition de l'Esprit : Je cherche l'Homme
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/01/2013

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par Diogène le Jeu 06 Juin 2013, 11:49

Justement, pour en revenir aux moulins à prière, j'ai toujours eu une certaine retenue par rapport à leur pratique... J'avais l'impression que c'était une action vide de sens, qu'on accomplissait parfois sans en connaître la véritable signification dans certaines parties du monde. Mais si cela s'accomplit en menant les êtres sur la Voie, où est le problème ? king

EDIT : Pour les prières de souhait, quel est leur sens ? Cela semble pour moi se rapprocher d'une prière qui ne dépend pas de notre entendement et de nos actions directes, mais je peux me tromper...
avatar
Invité
Invité

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par Invité le Jeu 06 Juin 2013, 13:29

Voila une explication (wikipédia)

« La prière bouddhique

Dans le bouddhisme theravāda ou le bouddhisme Zen, les moines ne prient pas car la prière n'a pas de sens en raison de l'impersonnalité des êtres, hors d'une pratique de dévotion laissée au commun du peuple. L'attachement aux rites ou la croyance aux effets de la prière (silavrata-paramarsa) fait d'ailleurs partie des dix liens qu'il faut briser pour parvenir à l'Eveil. Selon S. N. Goenka : « Il n'est pas correct de prier le Bouddha pour lui adresser une demande, ce n'est pas dans son enseignement. Un être libéré ne fait que montrer le chemin, c'est à vous de faire les efforts nécessaires pour atteindre le but final. »[1]. Plusieurs textes (par exemple l'Asibandhakaputta Sutta, SN 42.6) indiquent l'inutilité des prières.

Dans le bouddhisme tibétain, la prière est un accompagnement des pratiques comme la méditation ou les enseignements[2]. Elle est parlée ou chantée et permet d'avoir une intention altruiste et de se concentrer sur un but : l'éveil. Pour prendre refuge, on commence en ces termes : "En le Bouddha, le Dharma et la Sangha, je prends refuge jusqu'à l'éveil", ce qui signifie que l'on va vers le Bouddha, son enseignement, et la communauté bouddhique. Ensuite on remercie d'autres personnages importants du bouddhisme pour leur apport au monde. On peut aussi prier lors des repas pour remercier les bouddhas et les circonstances d'avoir à manger. »



Pour moi c’est clair que les prières de souhaits ont pour but de développer l’altruisme.

Si on souhaite du bien aux autres, c’est des pensées positives. Les pensées influence le karma.

On est tous en interdépendance des autres, c’est toujours positif de souhaiter le bonheur des autres….



Sinon je pense que ceux qui utilisent les moulins à prières en connaissent le sens…
avatar
Diogène
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 73
Age : 23
Contrée : Narnia
Arts & métiers : Etudiant
Disposition de l'Esprit : Je cherche l'Homme
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/01/2013

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par Diogène le Jeu 06 Juin 2013, 15:13

Merci pour ta réponse, ça a le mérite d'être clair Very Happy
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par MionaZen le Ven 07 Juin 2013, 17:40

avatar
Ortho
Essence de l'Arbre
Essence de l'Arbre

Masculin
Nombre de messages : 1187
Age : 62
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : Calme plat, la mer est d'huile..........
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par Ortho le Ven 07 Juin 2013, 22:10

@Diogène a écrit:

(...) au niveau de la "cohérence" des pratiques bouddhiques : j'ai cru remarquer que certains disciples de l’Eveillé pratiquaient la prière à certaines occasions. Néanmoins, le bouddhisme ne reconnaissant pas d'Être suprême et étant purement agnostique, à quoi servent ces prières ? Ont-elle un sens précis, un moment où il faut les formuler et un but vers lequel elles doivent tendre ?
Il ne peut y avoir de "cohérence" au sein d'une philosophie, qui s'est étendue sur plusieurs siècles et des pays aussi différents que l'Inde, Ceylan, ou le Vietnam...

La prière vient du besoin naturel de l'être humain à comprendre le monde dans lequel il vit.Il imagine que ces forces: vents, tempêtes, orages, pluie, soleil, répondent à une logique du Cosmos: il y a "quelque chose " derrière cela; derrière la vie que les femmes mettent au monde, après avoir un ventre rond, et après avoir accouché; comment la maladie;où vont ceux qui ont disparu, qui sont morts?
Aux Eyzies de Tayrac (24 /Dordogne), des musées et des centres culturels expliquent la pensée "néolithique". Vous pouvez comprendre, ainsi l'évolution de la pensée des hommes entre 100 000 et 20 000 ans avant notre Ere.

La prière vient d'un besoin naturel de se concilier des "puissances" inconnues et non-maîtrisées.
Toutes les civilisations ont été confrontées à ce dilemme!

Le Bouddha est très récent (500 av.J-C).Il est contemporain des philosophes Grecs.
C'est une autre évolution de la pensée humaine.Dans une autre pensée (Indienne, celle-là).

Je peux parler que du "Zen Soto": il n'y a pas de "prières", mais on récite quand même "l'Hannya Shingyo", à la fin de chaque "méditation" (La "Prajnaparamita Hridaya Sutra" du "Shingon").

La prière est à mon humble expérience personnelle, un besoin, une connexion à une source d'énergie, que certains appellent "égrégore" ("forme pensée").Cette énergie soude les participants à une Communauté, par le biais d'un rite ou rituel.

C'est l'ouverture et la fermeture des travaux en Loge Maçonnique.
Ce sont les prières d'ouverture ("asperges me...") et de fermeture ("Ite Missa est"...) dans le rite de StPie V.

C'est l'appel des esprits du feu, de l'eau, de la terre et de l'air, dans la cérémonie de la Wicca, et le renvoi de ces même esprits, à la fin de la Cérémonie...dans le cercle magique, construit, et défait.

On ne peut empêcher les êtres d'avoir recours à ces "puissances" complètement illusoires , mais "NECESSAIRES".

C'est pourquoi,je pense, dans le Vajrâyâna du Tibet, on "crée" une énergie ("Tchenrézig", par ex.), que l'on dissout à la fin, dans l'Océan de Béatitude et les voeux ("au Lama, de dédicace pour tous les êtres").
Il n'y a plus rien de personnel, d'égotique, mais seulement, l'appel à une "Force" qui va nous aider et dans le but de laquelle, nous souhaitons nous fondre, car, il n'y a nul autre "devenir" que celui-là...

Le karma n'est absolument pas prouvé.Ni l'au-delà et une éventuelle survie sous telle ou telle forme (énergie,corps subtil,etc...).

Ce qui existe, ou peut évoluer, c'est votre attitude par rapport à autrui, dans votre vie, dans votre travail, votre famille, etc...
Pourquoi,donc,un rituel pratiqué, une suite de prières à un "être" ("Boddhissattva",ou...?), nous fait -elle changer?
Pourquoi, les gens ont des attitudes qui changent, et deviennent plus amicaux, viennent vous voir et parler avec vous, après que ayez pratiqué ce rituel ,pendant ou depuis plusieurs mois? Pourquoi souffrez-vous moins des "échecs" ou des "disputes", des problèmes de santé, même si vous en avez ?

Mystère...



_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
paroa
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 66
Contrée : Manche
Arts & métiers : Retraité (informaticien) - Prof de yoga
Disposition de l'Esprit : Aspire à la sérénité et à la bienveillance
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 02/05/2013

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par paroa le Ven 07 Juin 2013, 23:54

Diogène,
Sais-tu que le moulin à prière contient des mantras à l'intérieur du cylindre. ?
Wikipédia explique bien l'utilisation du moulin à prière
http://fr.wikipedia.org/wiki/Moulin_%C3%A0_pri%C3%A8res

Contenu sponsorisé

Re: Quel est l'intérêt de la prière dans le bouddhisme ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû 2017, 08:51