Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges!



S'informer, partager, sympathiser avec l'actualité du Bouddhisme dans le Monde !

Forum bouddhiste l'Arbre des Refuges

École de la vérité expérimentée

Les langues du monde

Surfez sans publicité sur l’Arbre !

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !

  • Bloque les bannières, pop-ups et publicités vidéos - même sur Facebook et YouTube
  • Protège votre vie privée sur Internet
  • Installation en deux clics
  • C'est gratuit !

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Inscrivez-vous sur l'Arbre des Refuges


Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Derniers sujets

» La Vue Juste - une définition
Aujourd'hui à 13:35 par vaygas

» Etude dans le bouddhisme
Aujourd'hui à 13:13 par levitrailleur

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 07:42 par Karma Döndrup Tsetso

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 07:32 par Karma Döndrup Tsetso

» Présentation.
Hier à 19:42 par TantraVida

» Retraite avec Phakyab RInpoche
Hier à 10:05 par seve

» Dhammapada
Hier à 06:55 par vaygas

» Les blagues de l'Arbre
Dim 17 Sep 2017, 19:01 par Pema Gyaltshen

» Présentation !
Sam 16 Sep 2017, 22:29 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 16 Sep 2017, 22:23 par Karma Trindal

» Conseils pour renouer et garder le lien sacré?
Sam 16 Sep 2017, 22:19 par Karma Trindal

» Annonce: Cherchons animateur vidéo pour le forum
Sam 16 Sep 2017, 22:06 par Karma Trindal

» Bonne nouvelle: record de fréquentation du forum atteint ce 10/09/2017!
Sam 16 Sep 2017, 21:55 par Karma Trindal

» Phobie sociale
Sam 16 Sep 2017, 21:49 par Karma Trindal

» Présentation de Karma Norbu Gyeltsen
Sam 16 Sep 2017, 21:46 par Karma Trindal

» Centre Bouddhiste Tibétain : Oddiyana
Sam 16 Sep 2017, 20:55 par Karma Trindal

» Totalement perdue..
Sam 16 Sep 2017, 20:54 par Karma Trindal

»  Thich Nhat Hanh
Sam 16 Sep 2017, 20:43 par Karma Trindal

» Présentation d'un nouveau membre
Sam 16 Sep 2017, 20:33 par Karma Trindal

» Illusion ou Réalité: Ram Bahadur Bamjon - Réapparition de Little Buddha
Sam 16 Sep 2017, 20:30 par Karma Trindal

» sans amies !...
Sam 16 Sep 2017, 20:28 par Karma Trindal

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Sam 16 Sep 2017, 20:23 par Karma Trindal

» Rencontre en cercle inter-tradition
Sam 16 Sep 2017, 20:19 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 16 Sep 2017, 20:17 par Karma Trindal

» Présentation
Sam 16 Sep 2017, 20:16 par Karma Trindal

» Nouvelle venue : Sayuri - Présentation
Sam 16 Sep 2017, 20:14 par Karma Trindal

» Les livres sur la Médecine Tibétaine
Mer 13 Sep 2017, 21:10 par seve

» Hommage à Stéphane (Tenryu)
Mer 13 Sep 2017, 20:14 par Hild-Rik

» Quatre nobles vérités
Mer 13 Sep 2017, 18:22 par Franck Barron

» Le Bouddhisme pour les nuls
Mer 13 Sep 2017, 15:30 par manila

» Maka Hannya Haramita Shingyo - Essence du Sutra de la Grande Sagesse qui permet d’aller au-delà
Mar 12 Sep 2017, 08:55 par Ortho

» Les Dâkinis
Lun 11 Sep 2017, 13:09 par Akana

» 8ème FESTIVAL CULTUREL DU TIBET
Lun 11 Sep 2017, 08:36 par Karma Döndrup Tsetso

» Rahor Dzogtrul Rinpoché à Bruxelles septembre 2017
Sam 09 Sep 2017, 22:30 par Pema Gyaltshen

» Les préceptes du bouddhisme /- Le coeur du Bouddhisme
Ven 08 Sep 2017, 22:15 par tindzin

» Vivre avec les mensonges répétés d'un proche
Dim 03 Sep 2017, 19:24 par Ortho

» Présentation!
Dim 20 Aoû 2017, 22:22 par Akana

» Wilfried : nouveau venu
Dim 20 Aoû 2017, 21:38 par manila

» Retraite de trois ans en Bourgogne
Jeu 17 Aoû 2017, 09:52 par Dhagpo33

» Martine BATCHELOR
Dim 13 Aoû 2017, 11:57 par Hild-Rik

» La métamatière et le peuple
Sam 12 Aoû 2017, 13:05 par manila

» Matthieu Ricard - "Point de vue"
Jeu 10 Aoû 2017, 09:25 par Hild-Rik

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Mar 25 Juil 2017, 11:30 par manila

» Le Discours entre un Roi et un Moine : Les Questions de Milinda
Dim 23 Juil 2017, 15:05 par tindzin

» Prensentation
Dim 23 Juil 2017, 14:45 par petit_caillou

» Stéphane Arguillère
Dim 16 Juil 2017, 17:59 par Hild-Rik

» Psychologie>Maladies et Symptômes : Les Ruminations Mentales
Jeu 22 Juin 2017, 11:21 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Puissance du mental
Mer 21 Juin 2017, 18:11 par tindzin

» Sur le seuil de l'Eveil.
Mar 20 Juin 2017, 03:25 par tindzin

» Une semaine de stage..
Dim 18 Juin 2017, 11:06 par Pema Gyaltshen

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 6 Enregistrés, 0 Invisible et 31 Invités :: 1 Moteur de recherche

Akana, Blutack, Karma Döndrup Tsetso, Karma Trindal, levitrailleur, vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 92877 messages dans 10788 sujets

Nous avons 4069 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Small Cèdre


Méditer tous les jours

Partagez
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3356
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Méditer tous les jours

Message par MionaZen le Jeu 01 Aoû 2013, 23:11

Méditer tous les jours





Les moines bouddhistes méditent tous les jours dans le cadre de leur dévotion religieuse, mais la méditation quotidienne peut vous apporter également un grand réconfort. Suivez pas à pas cette méthode ultra simple.


 
 
Il existe des approches très variées à la méditation, mais elles se concluent quasiment toutes par le même conseil : méditez aussi souvent que possible. Les moines bouddhistes la pratiquent même plusieurs fois par jour ! Dans le monde moderne, il est bien entendu impensable de se consacré à cette activité aussi intensément, mais il est tout-à-fait possible d’aménager un temps pour soi au quotidien. Certains n’ont aucun problème pour un petit footing matinal avant de partir au travail, d’autres font leurs gammes et leurs arpèges au piano tous les jours de la semaine, sans parler de ceux qui font discrètement leur prière le soir avant de s’endormir … On sait très bien que la dépense physique est bonne pour le moral, que la musique adoucit les mœurs et que la foi soulage les âmes …
 
Si cela ne choque personne, pourquoi ne vous serait-il pas possible de dédier quelques minutes de chacune de vos journées à un exercice purement personnel, pour ne pas dire égoïste, mais qui vous apporte la paix intérieure, vous permet de relâcher le stress et vous aide à vous sentir mieux dans votre peau ? Il n’est pas besoin d’être adepte d’aucune religion, ni de suivre un parcours spirituel pour trouver de la satisfaction dans l’acte de méditer. Il suffit de s’y mettre !

 
 
Se préparer


Si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez déjà fait la moitié du chemin. La méditation est réellement une source de bien-être et tous ceux qui en doutent passent à côté d’un bienfait dont ils ne soupçonnent même pas l’existence. Les méthodes contemporaines de méditation ne reposent sur aucun des modes de vie prônés par les traditions religieuses : il n’est pas question de renoncer à vos habitudes alimentaires, ni de vous inciter à vous lever avant le soleil pour méditer dans l’obscurité.
 
Peut-être même qu’une fois initié à la méditation grâce à cette méthode, vous sentirez le besoin d’aller plus loi , d’explorer en profondeur cette pratique ancestrale et de vous plonger dans les traditions spirituelles qui l’accompagnent. L’éveil, notion principalement bouddhique, n’est pas exclu, même si vous pratiquez la méditation dans le cadre bêtement quotidien de votre chambre, sur des sujets aussi prosaïques que vous et vos « petits problèmes ». Se connecter  à soi-même et s’ouvrir à la dimension profonde que la condition humaine recèle touche en effet certaines personnes au point qu’elles plaquent tout, changent de vie et finissent leurs jours dans un ashram. Peut-être que vous aurez besoin d’être accompagné et qu’au bout de quelques séances en solo, vous vous mettrez en quête d’un centre de méditation près de chez vous. En réalité, il est plus probable que vous trouverez au bout de quelques semaines ou de quelques mois un meilleur équilibre personnel qui suffise amplement à justifier les efforts que cela demande. Plus vous méditerez, mieux vous vous sentirez.

 
Pour se préparer à la méditation il faut :
 
=> Abandonner l’idée de succès. La méditation est la seule activité humaine dont on ne pourra jamais organiser des compétions. C’est une expérience intérieure, tellement intérieure qu’il serait impossible d’envisager de décerner la médaille d’or du méditant, ou de noter des figures de styles. Même par rapport à vous-mêmes, oubliez les concepts d’exploit, de prouesse et de réussite. Vous aurez parfois l’impression de ne pas bien y arriver, c’est tout-à-fait normal, mais la méditation se nourrit justement de tous vos états et même de ceux dont vous n’êtes pas satisfaits.

 
=> Lâcher prise. Ne pas chercher à tout contrôler, vos pensées, vos émotions, vos sensations. Plus vous serez sur la retenue, plus vous aurez du mal à entrer dans un état méditatif satisfaisant et bénéfique. N’essayez pas de « rentabiliser » vos séances quotidiennes. Certaines seront très plaisantes, d’autres seront désagréables. Mais elles seront toutes de la méditation.


 
Apprendre à respirer


La respiration est l’outil de base mais aussi le moteur de votre méditation. Grâce à votre souffle, vous rythmez vos séances, vous gardez la concentration sur un objet de méditation et évitez ainsi de partir « dans tous les sens » intérieurement, vous visualisez les zones de votre corps sur lesquelles vous voulez travaillez, vous lâchez prise. Qui n’a jamais retenu sa respiration sous le coup d’une grosse frayeur ou d’un stress insurmontable ? Ce n’est pourtant pas le mode de défense le plus efficace : moins notre cerveau et notre organisme sont oxygénés, et moins ils fonctionnent … En revanche, tout le monde a déjà poussé un gros soupir de soulagement à l’annonce d’une bonne nouvelle, ou après un événement crucial. Pousser ce soupir, c’est lâcher prise. Vous allez apprendre à ne plus vous contenter de soupirer lorsque la pression se relâche, vous allez même intégrer ce phénomène au point qu’il rendra le stress moins prégnant.
 
La principale activité de la méditation est donc la respiration : inspiration, expiration, et ainsi de suite. Mais cela suffit-il à être un maître de méditation ? oui et non. La différence entre le débutant et l’expert en la matière repose avant tout sur la façon de vivre la respiration : au début, vous allez avoir du mal à ne pas penser qu’à ça, et lorsque votre esprit s’évadera, vous serez pris de frustration ou de colère de ne pas arriver à vous concentrer sur le souffle. C’est à la fois tout à fait normal mais aussi complètement inutile. Quoi que vous fassiez, en dehors des situations de tension extrême décrites plus haut, la respiration est un réflexe primaire du corps, cette activité se passe sans votre contrôle intentionnel. Là où ça devient difficile, c’est lorsqu’on s’applique à prendre conscience de son souffle sans chercher à le maîtriser.
 
Laissez-vous aller à respirer. Fixez votre attention sur le flux d’air qui entre et qui sort. Il est plus facile de se concentrer lorsqu’on respire par le nez, car la sensation est plus évidente, mais si pour des raisons de confort, vous préférez respirer par la bouche, vous ne méditerez pas moins bien ! Votre esprit peut également se projeter sur la cage thoracique, sur le fond de la gorge, sur le diaphragme, etc. le principal dans cet exercice est de trouver le point sur lequel vous ressentez votre souffle le plus précisément, même s’il n’est pas anatomiquement correct. Essayez de garder un cycle calme et régulier, sans forcer le remplissage ni le vidage des poumons.
 


 
Apprendre à écouter


Les cinq sens possèdent des facultés très intéressantes, utilisées par certains maîtres de méditation. Avec cette méthode, vous allez pour l’instant concentrez votre attention sur un seul d’entre eux. Lequel ? La vision est laissée de côté, à partir du moment ou vous êtes la plupart du temps les yeux fermés : pour explorer votre intérieur, rien de tel que de ne pas regarder ce qui se passe à l’extérieur. Le toucher n’est pas vraiment concerné, même si l’on peut considérer que la conscience de votre respiration fait appel à ce sens, mais cela se passe également d’un point de vue interne à votre corps. Le goût et l’odorat ne sont pas du tout mobilisés par cette technique, pourtant vous découvrirez, lorsque vous aurez acquis une certaine maîtrise, que la dégustation de vos mets favoris prend une dimension particulière : « écouter » ce que le nez, la langue et le palais expriment devient un acte de méditation à part entière.
 
L’ouïe est donc le seul sens que vous allez solliciter pendant vos séances de méditation. Elle permet d’explorer une facette différente du lâcher-prise. En effet, votre respiration, lorsque vous serez un peu entraîné, ne sera plus une préoccupation durant vos séances. Vous êtes comme un nageur qui apprend le crawl : il a besoin au début de s’appliquer pour ne pas boire la tasse puis, au bout d’un certain temps, il n’y réfléchit même plus, il se concentre uniquement sur la gestion de son effort. Pendant la méditation, l’air ne vient jamais à manquer et votre cycle respiratoire ne peut pas être interrompu. En revanche, les bruits ambiants, ils vont et ils viennent sans que vous ne puissiez les anticiper ni les arrêter.
 
Ecoutez l’ambiance. Ne cherchez pas à discerner les bruits, à déterminer leur origine ni leur cause. Ne vous demandez pas s’ils vous plaisent ni s’ils sont habituels. Ressentez-les complètement, dans le moindre détail, dans leur régularité, dans leur supposition. Intégrez-les à votre méditation comme l’air que vous avez respiré dans la phase précédente. Ils font partie de votre univers, ils font partie de vous à partir du moment où vous les percevez, mais ils redeviennent indépendants de vous, étrangers, indifférents dès que vous les laissez partir. Si un son vous perturbe réellement, acceptez d’être perturbé par celui-ci. Ajoutez à l’exercice auditif la gestion de votre état émotionnel et observez son flux et son reflux, comme votre souffle. Au bout de quelques séances, vous ne vous rendrez même plus compte du bourdonnement de la machine à laver, de la musique émise par la console de jeux de vos enfants, du brouhaha incessant de la rue ou du chant des oiseaux dans votre jardin.
 


 
Où ? Quand ? Comment ?


Les exercices présentés constituent une méthode fonctionnelle, à l’opposé des techniques traditionnelles qui s’appuient d’abord sur des principes spirituels. Cette approche contemporaine ne peut toutefois pas se détacher complètement de certains fondamentaux propres à cette pratique, comme le rituel. L’efficacité de la méditation repose avant tout sur la régularité. C’est par un entraînement régulier que vous parviendrez à dépasser la problématique de l’apprentissage technique, dans un premier temps, et à trouver votre « rythme de croisière intérieur » dans un second temps.
 
Certaines personnes sont du matin, d’autres du soir … selon votre mode de vie, votre activité familiale et professionnelle, votre biorythme, établissez un programme quotidien. Réservez dix minutes, pas plus, à votre méditation. La seule contrainte que vous devez accepter en pratiquant la méditation est son caractère quotidien. Mais vous vous apercevrez très vite que ces dix minutes vont devenir indispensables à votre équilibre et vous ne les vivrez pas comme une astreinte.
 
Afin de faire de vos séances un véritable moment de bien-être et de détente, organisez votre lieu de méditation de façon agréable. Essayez, dans la mesure du possible, de méditer toujours au même endroit, dans une pièce fermée. Il n’est pas nécessaire de s’équiper d’un zafu ( un petit coussin rond tibétain), vous pouvez vous installer dans un fauteuil, vous asseoir par terre ou sur votre lit. Dégagez l’espace autour de vous. Réglez un chronomètre sur dix minutes. Fermez les yeux, respirez …
 
Pratiquez l’exercice de respiration pendant environ deux minutes. Lorsque vous vous sentez bien calé sur votre cycle, passez à l’exercice auditif les deux minutes suivantes. Lors de vos premières séances, n’essayez pas d’aller au-delà tant que vous n’êtes pas à l’aise.
 
Vous pourrez passer ensuite à l’exercice d’exploration intérieure. Projetez mentalement une image agréable, un acte bienveillant dont vous avez été l’auteur ou le bénéficiaire, un souvenir heureux. Comme lors des exercices précédents, laissez cette pensée arriver en vous, ressentez-la pleinement, et laissez-la s’échapper sans résister. Lâcher prise, vous êtes en méditation !


 
 
Si vous n’avez pas le temps …


Malgré la brièveté de l’exercice proposé ici, il reste tout à fait possible que votre vie ne s’y prête pas. Si vous travaillez en horaires décalés, si votre domicile ne le permet pas, si vous êtes très souvent en déplacement … autant d’obstacles à l’installation d’un rituel propice à la méditation. Ne rejetez pas l’idée d’une pratique régulière pour autant. La méditation se nourrit de tout, même des contraintes : de la même façon que les bruits ambiants et l’effet qu’ils ont sur vous finissent par faire partie de votre contemplation intérieure, vous pouvez mettre à profit ces contraintes matérielles et logistiques.
 
Votre créativité et votre sens de l’adaptation sont vos alliés. Au lieu de créer le rituel dans votre organisation quotidienne et domestique, créez un protocole basé sur un objet symbolique ou une activité répétée. Une pierre, un cristal ou toute sorte de « grigri » peut devenir votre allié en méditation, pendant votre trajet dans les transports en commun, par exemple : vous pourrez toujours, quel que soit le contexte, le tenir fermement en main, fermer les yeux et passer quelques minutes à pratiquer les exercices respiratoire et auditif. Cela demande toutefois quelques efforts supplémentaires et une motivation en acier trempé !
 




 
Méditer avec les 5 sens


Adaptez cette technique de méditation rapide aux cinq sens. Dépassez les aspects techniques des exercices respiratoire et auditif en y ajoutant une dimension sensorielle .
 
=> L’ouïe. Choisissez une musique qui vous plaît. S’il y a des paroles, évitez les banales chansons d’amour, préférez les textes poétiques. Installez-vous dans votre posture de méditation, lancez la lecture du morceau, fermez les yeux. Laissez vos idées et vos émotions surgir librement, pendant toute la durée de la musique. A la fin du morceau, conservez votre posture et votre cycle de respiration, jusqu’à ce que toutes vos sensations soient évaporées.
 
=> Le toucher. Choisissez un petit objet plutôt neutre : une pierre, un fruit, un foulard qui vous appartient … Tenez-vous confortablement assis et fermez les yeux. Tout en suivant votre cycle respiratoire, faites rouler l’objet entre vos mains, lentement, en prenant soin de ressentir tous ses aspects : son poids, sa texture en surface, sa résonance (est-il creux ou plein ? ), sa gravité … N’essayez pas d’analyser vos sensations, contentez-vous de les explorer jusqu’au point de lâcher concrètement prise.
 
=> L’odorat. Vaporisez généreusement un parfum dans la pièce ou faites brûler un bâton d’encens, et entrebâillez une fenêtre. Fermez les yeux et laissez votre imagination faire son travail : quelle couleur, quel endroit, quelle personne, quels souvenirs vous viennent ? Au contraire, quel mystère, quelle promesse, quelle possibilité cette odeur vous évoque-t-elle ? Sortez de votre méditation lorsque le parfum s’est évaporé.
 
=> Le goût. Cet exercice peut être effectué pendant un repas, de préférence lorsque vous êtes seul. Choisissez un petit morceau de denrée : un morceau de fruit, un carré de chocolat, un bout de fromage … Avant de fermer les yeux, observez-le. Puis mettez-le en bouche. Laissez-le posé sur votre langue, faites lui faire quelques tours sur votre palais. Ressentez sa température, les composantes du goût (sucré, salé, amer, acide, …), puis croquez. Quelles sensations nouvelles apparaissent ? Lesquelles disparaissent ? Terminez votre dégustation et attendez quelques instants que toutes vos sensations soient dissipées avant de rouvrir les yeux.
 
=> La vue. Choisissez n’importe quel objet. Disposez-le devant vous, suffisamment près pour que vous puissiez le toucher, suffisamment loin pour que vous en voyiez tous les aspects et le volume. Observez-le précisément, détaillez sa forme, la lumière qu’il reçoit et qu’il dégage, sa position. Fermez les yeux et essayez de le reconstituer mentalement. Recréez-le en 3D mentalement, dans le moindre détail visuel. Ne vous efforcez pas d’être exact, ce n’est pas un exercice de mémorisation.




SOURCES: La Méditation - trimestriel n°6 (Mai, Juin, Juillet 2013)
avatar
karquen
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 595
Age : 45
Contrée : Lorraine
Arts & métiers : formateur en informatique
Disposition de l'Esprit : Philosophie Bouddhiste et taï Chi taoïste.
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Méditer tous les jours

Message par karquen le Ven 02 Aoû 2013, 03:07

Pourquoi pas.... je médite chaque jour naissant à la découverte d'une autre forme de vie intelligente dans Notre Univers Collectifs à toutes les créatures intelligentes ou moindrement développées.... Alors si chaque jour j'ai une prière à fournir : 10 exo-planètes et un moyen de les atteindre !
... merci.
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mer 07 Aoû 2013, 10:55

Je médite tous les jours de la manière que m'ont appris Sensei Deshimaru, Gomchen Lama Tenpa Gyamtso et Bokar Rimpoché. Je m'assois sur un zafu, qui n'est pas un coussin tibétain mais japonais et qui nous fut apporté par Sensei Deshimaru. La posture dite en 7 points est incontournable, le demi-lotus me convient bien et les yeux sont posés devant moi mais pas fermés. Je fais en sorte que cette assise soit solide et forte comme une montagne tout en étant souple et puissant comme le tigre de Dersou Ouzala (par exemple). Durant mes années zazen je poussais délibérément en dessous du nombril comme le proposait Maître Deshimaru  (tout du moins c'est ce que j'avais compris) et puis un jour, lisant "Méditer au quotidien" du vénérable Hénépola Gunaratana je me suis dit que je ferais mieux d'arrêter de contrôler la respiration et de simplement y être attentif mais sans intervenir, ce qui n'est pas si évident comme il est dit dans cet intéressant exposé proposé par MionaZen. Et puis il y a la Présence, attention et vigilance. Maître Deshimaru disait de "laisser passer les pensées", Lama Tenpa Gyamtso de lâcher prise ou plutôt "laisser tomber" (la saisie de soi et des choses), je me suis aperçu que pour que ça marche je devais avant tout être vigilant et ne pas du tout suivre une seule pensée ou sensation, tout en en étant conscient bien sûr et sans les bloquer pour autant ; ne pas les suivre donc, et ce n'est pas une mince affaire. Bokar Rimpoché nous proposait la manière traditionnelle : commencer par bien s'habituer à la quiétude (shiné, shamata) durant au moins un an et tous les jours puis passer à la vision profonde (lhaktong, vipassana) durant au moins une autre année sinon deux et enfin appliquer l'union des deux dans la mesure où attention, vigilance, concentration, lâcher prise, quiétude et vision profonde sont bien établis. Bonne méditation à tous!
avatar
Lodrö
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 194
Age : 37
Contrée : Pachamama (mais dans les yvelines en ce moment)
Arts & métiers : Derrière un clavier :(
Disposition de l'Esprit : Confiant
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 01/08/2013

Re: Méditer tous les jours

Message par Lodrö le Mer 07 Aoû 2013, 18:10

Merci pour ces conseils Smile
 Je médite tous les jours également, du moins, j'essaie de trouver le temps de méditer. Le plus souvent chez moi, sinon c'est dans un Temple ou dans les transports quand les journées s'étirent.
Effectivement, il y a des jours où ça marche pas mal, d'autres où ça marche nettement moins bien. Mais l'essentiel est qu'on a médité!

Par contre, on m'a plutôt recommandé de méditer avec les yeux ouverts, le regard un peu baissé, en ne fixant rien de particulier et en s'efforçant d'avoir la vision la plus panoramique possible. Ainsi, il est plus aisé de conserver son état de pleine présence quand on se relève de sa posture pour aller faire autre chose.
Fermer les yeux, c'est plutôt à faire lorsqu'on a l'esprit agité et qu'on a du mal à garder son attention sur son souffle (ce sont des enseignements de Denys Rinpoché), ça permet de calmer son esprit et de rester un peu plus facilement sur son souffle. L'idée étant de laisser les pensées passer sans les suivre, pour qu'elles ne laissent pas de traces, comme passent les nuages dans le ciel.

Par ailleurs, avec les yeux ouverts, on peut aussi essayer de ressentir l'espace autour de soi. Ca m'est arrivé de ressentir des sensations très particulières et d'avoir l'impression de me retrouver comme suspendu. Un peu étrange et un peu effrayant à la fois, mais en fait, ce serait une très bonne chose que d'avoir ce genre de sensations, on est dans le lâcher prise.

Par ailleurs, les résultats d'études scientifiques sur le fonctionnement du cerveau de pratiquants expérimentés sont tout à fait étonnants: renforcement du système immunitaire, meilleure attention, etc.... (cf le livre Surmonter les Emotions Destructices).
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mer 07 Aoû 2013, 18:56

Oui Lodrö, je partage cet avis : méditer les yeux ouverts c'est préférable pour être bien présent, en "pleine conscience" comme on dit maintenant, c'est à dire dans l'attention. Je pratique les yeux ouverts, regard posé sur le sol devant moi, comme en suivant la pente du nez. J'ai remarqué que dans les traditions mahayana on préconise les yeux ouverts alors que dans le théravada on préconise de méditer les yeux fermés. Toujours est-il que méditer les yeux ouverts aide à ne pas tomber dans la somnolence alors que fermer les yeux peut nous aider à calmer l'agitation. Et puis quand on est bien dans la pratique on peut diriger le regard droit devant soi ou même regarder le ciel bleu.
avatar
Invité
Invité

Re: Méditer tous les jours

Message par Invité le Mar 13 Aoû 2013, 13:46

Je me demandais si en pratique il y a une différence entre faire zazen et vipassana ?
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mar 13 Aoû 2013, 15:49

Jojo, selon moi et pour faire simple, déjà vipassana dans le théravada ce n'est pas la même chose que dans le vajrayana tibétain. Et comme dit Henepola Gunaratana dans son livre "la méditation profonde", de nos jours on a tendance à réduire vipassana à la pratique de l'attention (anapanasati). Alors...
Néanmoins le zazen de Sensei Deshimaru est assez simple et complet : se concentrer sur la posture, sur la respiration, le tout en étant attentif et vigilant et "laisser passer les pensées". Enfin, c'était comme ça il y a une bonne trentaine d'années. Maintenant il me semble que ce n'est pas suffisant, que par exemple le terme "ne pas suivre les pensées" serait plus précis.
Je viens de commencer un livre complet et de très grande qualité sur la méditation : Rayons de Lune, de Dakpo Tashi Namgyal (16è siècle). Il n'y a pas mieux pour bien tout comprendre.
avatar
Invité
Invité

Re: Méditer tous les jours

Message par Invité le Mar 13 Aoû 2013, 16:00

J’ai lu aussi les livres du vénérable Hénépola Gunaratana, il explique très bien je trouve.


J’ai surtout aimé le livre sur le noble sentier octuple.



 

En fait j’avais suivi une formation sur Vipassana (Theravada), j’ai lu beaucoup de livres sur la pleine conscience avec enregistrement MP3 (Christophe Andre et Fabrice Midal).


J’ai lu aussi sur le Zen.



 

J’ai en fait l’impression qu’en pratique c’est plus ou moins la même chose.



 

Quel est la différence en fait entre Vipassana dans le théravada et tibétain ?
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mar 13 Aoû 2013, 16:04

Jojo, tu n'as qu'une solution vraie pour le savoir : aller faire une retraite via l'association Vivekarama (ou toute autre association théravada) puis une retraite organisée par Claire Lumière (par exemple), ou bien aller à Huy ou rue Capouillet à Bruxelles, ou dans un autre centre bien sûr (je cite ceux que je connais).
avatar
randonneur
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 78
Contrée : Belgique
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : ouverture
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 23/06/2012

Re: Méditer tous les jours

Message par randonneur le Mar 13 Aoû 2013, 17:53

... je me suis dit que je ferais mieux d'arrêter de contrôler la respiration et de simplement y être attentif mais sans intervenir, ce qui n'est pas si évident ( CHOKDEE)


Je pense aussi qu'il est préférable de ne pas contrôler la respiration , de ne pas la conduire mais de la suivre en douceur selon son rythme naturel : dans un certain sens ,paraît-il, on devient la respiration .
Cela ,pour signifier l'harmonie entre soi et une respiration consciente .
avatar
Lodrö
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 194
Age : 37
Contrée : Pachamama (mais dans les yvelines en ce moment)
Arts & métiers : Derrière un clavier :(
Disposition de l'Esprit : Confiant
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 01/08/2013

Re: Méditer tous les jours

Message par Lodrö le Mar 13 Aoû 2013, 18:27

Les enseignements sont unanimes à ce sujet: il faut se placer en simple obeservateur de sa respiration et la laisser telle qu'elle est. Effectivement, pas mal de textes disent qu'on finit par faire un avec sa respiration et que l'esprit doit rester attentif au souffle, mais sans que ce soit un exercice de forte concentration. Personnellement, j'ai encore du travail...

Bouddha Shakyumuni avait également dit ceci à un joueur de cithare:
« Lorsque les cordes de ta cithare étaient trop tendues ou trop lâches, est-ce que les sons  sortaient justes ? Lorsqu’elles étaient bien accordées, ni trop tendues ni trop lâches, les sons étaient alors justes ! Eh bien, c’est ainsi que doit être ton esprit, ni trop tendu, ni trop lâche, pour être concentré. »
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mar 13 Aoû 2013, 18:47

Non Lodrö, pardon, les enseignements ne sont pas du tout unanimes, ça dépend des écoles, traditions, lignées. Et puis il y a les enseignements écrits, les enseignements oraux, les enseignements dits secrets.


Dernière édition par Chokdee le Mer 14 Aoû 2013, 10:32, édité 1 fois
avatar
vaygas
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1908
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Méditer tous les jours

Message par vaygas le Mar 13 Aoû 2013, 19:23

"Je me demandais si en pratique il y a une différence entre faire zazen et vipassana ?"


Vipassana est une méditation graduelle pour arriver à l'illumination.
zazen est une méditation non graduelle ou brutale pour arriver à l'illumination.


Concrètement quand tu as une sensation dans zazen cela est juste une sensation , dans vipassana tu notes ta sensation. la méthode est différente, le but reste identique. être dans l'instant présent et atteindre l'éveil.
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mar 13 Aoû 2013, 20:02

Ah! je crois bien que noter la sensation n'est pas la seule manière de pratiquer vipassana et je crois même que cette manière de faire n'est pas considérée par Henepola Gunaratana comme véritable vipassana. Vipassana c'est l'observation en pleine conscience.
Quant à zazen c'est à la fois concentration et observation, donc union shamata - vipassana.
avatar
vaygas
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1908
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Méditer tous les jours

Message par vaygas le Mar 13 Aoû 2013, 22:40

oui l'observation en plein conscience tout à fait, après chaque maitre a sa sauce.
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mar 13 Aoû 2013, 22:54

Peut-être on peut dire qu'il y a une méthode de vipassana contemplative et une autre analytique, le projet étant de prendre conscience de l'absence de soi dans l'individu comme dans les phénomènes.
avatar
Lodrö
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 194
Age : 37
Contrée : Pachamama (mais dans les yvelines en ce moment)
Arts & métiers : Derrière un clavier :(
Disposition de l'Esprit : Confiant
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 01/08/2013

Re: Méditer tous les jours

Message par Lodrö le Mer 14 Aoû 2013, 11:32

Chokdee a écrit:Non Lodrö, pardon, les enseignements ne sont pas du tout unanimes, ça dépend des écoles, traditions, lignées. Et puis il y a les enseignements écrits, les enseignements oraux, les enseignements dits secrets.
 Je voulais dire en ce qui concerne shamata, je n'ai pas été assez précis Embarassed
Sur les quelques livres de méditation à ce sujet, ainsi que sur les enseignements que j'ai eu, j'ai toujours lu/entendu qu'il fallait laisser la respiration à elle-même et se placer en observateur sans intervenir.
Pour ma part, je n'en suis quà ce stade et je ne pratique pas encore les autres techniques, visualisation ou autre. Vipassana, est encore loin pour le pratiquant-débutant que je suis.
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mer 14 Aoû 2013, 13:27

Shamata (shiné), c'est formidable et important. Tu fais bien Lodrö à habituer ton corps et ton esprit à la concentration et la quiétude comme les lamas nous le proposent. Dans shiné on s'habitue à détendre l'esprit et on peut déjà "créer un espace dans lequel nous pouvons mettre au jour nos jeux névrotiques, nos illusions, nos espoirs et nos craintes pour les éradiquer" (Chögyam Trungpa). Ainsi on a de la matière pour la pratique de Dorjé Sempa (par exemple).
avatar
Lodrö
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 194
Age : 37
Contrée : Pachamama (mais dans les yvelines en ce moment)
Arts & métiers : Derrière un clavier :(
Disposition de l'Esprit : Confiant
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 01/08/2013

Re: Méditer tous les jours

Message par Lodrö le Mer 14 Aoû 2013, 15:47

Les premières fois où j'ai pratiqué, j'ai vraiment été stupéfait par ce qui se passait et à quel point j'étais dispersé: impossible de maintenir mon attention plus de quelques instants. Matthieu Ricard compare l'esprit à un singe qui ne cesse de sauter de branche en branche quand on commence à pratiquer, j'ai trouvé son image vraiment bien choisie.
En tout cas, effectivement, je pratique, je pratique et j'ai fait quelques progrès. Je suis encore loin du calme absolu, mais j'y travaille de mon mieux et je crois profondément aux bienfaits que ça apporte. Au début, c'était plus ou moins fastidieux, mais maintenant j'apprécie vraiment de pouvoir me poser et j'y prends même un certain plaisir, ou joie, plutôt.

Je n'ai rien trouvé à ce propos dans les enseignements que j'ai pu consulter, mais j'ai trouvé ces dernières semaines un petit truc qui me permet d'être plus attentif à mon corps et à mieux "rentrer" en moi quand je m'essaye au "body scan": c'est d'écouter et de sentir les pulsations de mon coeur. Il se passe un petit truc que j'aurai du mal à décrire, mais je trouve que c'est assez plaisant.
avatar
Chokdee
Les Racines de l'Arbre [RdA]
Les Racines de l'Arbre [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 413
Age : 69
Contrée : Normandie
Arts & métiers : retraité
Disposition de l'Esprit : humeur féconde
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/12/2011

Re: Méditer tous les jours

Message par Chokdee le Mer 14 Aoû 2013, 18:18

Je n'ai pas réussi à insérer la vidéo. Néanmoins sur youtube, en tapant "Path PemaSonamTso" on trouve une vidéo relative à l'esprit qui se calme peu à peu sur le chemin de shiné.

Contenu sponsorisé

Re: Méditer tous les jours

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 19 Sep 2017, 13:38