L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyAujourd'hui à 20:42 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyAujourd'hui à 20:19 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyAujourd'hui à 19:11 par Mila

» Une question à propos du Bouddhisme zen
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyHier à 17:57 par Lilian

» Ce qui n'est pas cassé , ne le répare pas .
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 29 Juil 2021, 16:41 par Jovin

» Guru Padmasambhava: À la recherche du Maître né du Lotus
Verañjā Bhāṇavāra  EmptySam 24 Juil 2021, 16:40 par Admin

» Cramage du cerveau par CQFD
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 23 Juil 2021, 13:45 par LeRetour

» Bonjour, bientôt je vais aller au temple Boudhiste à lodéve
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 23 Juil 2021, 13:44 par LeRetour

» Contre la nourriture carnée
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 21 Juil 2021, 19:25 par Disciple laïc

» question ...mandant une réponse
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 21 Juil 2021, 06:39 par LeRetour

» TocToc Le Retour de la folie
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 21 Juil 2021, 01:38 par LeRetour

» Comment pratiquer la vraie observation ? Krishnamurti
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 19 Juil 2021, 22:07 par Ortho

» Comment définir un être sensible
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 19 Juil 2021, 20:50 par Disciple laïc

» Le Monde selon Xi Jinping - Arte
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 19 Juil 2021, 20:33 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 19 Juil 2021, 10:09 par Manu8370

» L'apprentissage du Bouddhisme : un apprentissage différent
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 19 Juil 2021, 07:38 par Disciple laïc

» La foire aux bonnes nouvelles
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 16 Juil 2021, 17:51 par Mila

» Nouveau membre. Question sur le forum.
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 15 Juil 2021, 08:25 par Karma Trindal

» le corps énergétique : question concernant
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 13 Juil 2021, 13:07 par Disciple laïc

» question concernant le détachement
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 12 Juil 2021, 21:01 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 12 Juil 2021, 12:58 par Mila

» Pensée amérindienne - Luther Standing Bear
Verañjā Bhāṇavāra  EmptySam 10 Juil 2021, 11:28 par Pema Gyaltshen

» Le mythe de la liberté et la voie de la méditation - De Chögyam Trungpa
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 08 Juil 2021, 19:48 par dominique0

» Le trésor des miracles , tome 1, Editions Claire Lumière
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 08 Juil 2021, 17:14 par Pema Gyaltshen

» La méditation présentée comme "bonne pour la santé"
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 08 Juil 2021, 13:41 par Mila

» Message du Dalaï Lama pour son 86e anniversaire, demain, le 6 juillet .
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 05 Juil 2021, 19:16 par Mila

» Tout est une question de pensée
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 05 Juil 2021, 14:19 par Disciple laïc

» L'expérience de mort imminente serait-elle une stratégie de survie ?
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 02 Juil 2021, 21:54 par Mila

» Citation de " NathalC " ( Trouvée sur " Babelio" )
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 02 Juil 2021, 20:37 par Mila

» Générer la certitude basée sur la réflexion
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 01 Juil 2021, 12:47 par Mila

» En quête d'un nouveau moi ou plutôt d'un moi plus vrai.
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 01 Juil 2021, 11:22 par Mila

» Besoin d'un petit coup de pouce pour déchiffrer un message :)
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 30 Juin 2021, 19:22 par Disciple laïc

» Le vrai secret du bonheur ,c'est l'amour .
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 30 Juin 2021, 12:17 par dominique0

» Différence entre Amour bienveillant et Compassion
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 30 Juin 2021, 11:47 par Mila

» signification de Exsuffler
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 30 Juin 2021, 11:29 par epsilon777

» Citation d' Ajahn Chah - [ Page du site : "Babelio " ]
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 29 Juin 2021, 11:42 par dominique0

» Petit rappel : Lodjong, l'entraînement de l'esprit en 7 points
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 28 Juin 2021, 11:58 par Mila

» Réflexions de jetsunma Tenzin Palmo sur le tonglen
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 28 Juin 2021, 11:16 par dominique0

» Une citation de Jetsunma Tenzin Talmo
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 27 Juin 2021, 10:33 par dominique0

» Regard sur l'Abhidharma de Chögyam Trungpa
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 25 Juin 2021, 12:08 par menddy

» Comprendre la phénoménologie avec une tique (Von Uexküll)
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 23 Juin 2021, 19:00 par dominique0

» Eric Emmanuel Schmitt - Ma vision de l'amour
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 23 Juin 2021, 18:06 par dominique0

» ARTE Découverte: Tibet, les dilemmes de Tashi
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 23 Juin 2021, 00:43 par Admin

» Bonjour ,c'est Carine11 ,ravie d'être parmis vous.
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 22 Juin 2021, 23:00 par petit_caillou

» Des propos intéressants sur la question de la confiance en soi
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 21 Juin 2021, 18:37 par dominique0

» Qu’est-ce qu’un maître authentique ?
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 20 Juin 2021, 20:17 par Disciple laïc

» Sur Giordano Bruno - Une courte présentation
Verañjā Bhāṇavāra  EmptySam 19 Juin 2021, 19:16 par Disciple laïc

» La pensée du Bouddha - De Richard Gombrich
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 18 Juin 2021, 20:30 par Disciple laïc

» Les 4 karmas , transcription d'un séminaire de Chögyam Trungpa
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 18 Juin 2021, 20:13 par dominique0

» Sauver un écureuil - Des gestes simples mais efficaces
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 18 Juin 2021, 20:00 par dominique0

» Colloque avec Somasekha, Pierre Leret Guillemet et Julie Ann.
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 14 Juin 2021, 11:20 par dominique0

» Les trésors du musée CERNUSCHI 1/2 et 2/2
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 13 Juin 2021, 20:03 par Disciple laïc

» Somasekha - Soin d’Amour - Soin de la Source - Vidéo
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 13 Juin 2021, 19:16 par dominique0

» Petite présentation, parcours, intérêt, questionnement, gratitude, etc ...
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 13 Juin 2021, 16:09 par Karma Trindal

» Allâh Akbar, ou l'expression d'une transgression. Une courte vidéo qui vaut vraiment la peine d'être écoutée
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 11 Juin 2021, 22:58 par Disciple laïc

» Pensée du Dalaï-lama - ( Traduite de l'anglais en français )
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMer 09 Juin 2021, 10:02 par dominique0

» Citation extraite d'un livre de Françoise Verny
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 08 Juin 2021, 18:05 par dominique0

» Un homme passionné par les gorilles - Une belle histoire .
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 08 Juin 2021, 11:41 par dominique0

» Un homme passionné par les gorilles - Une belle histoire .
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 08 Juin 2021, 11:41 par dominique0

» Une belle voix - Avinu Malkeinu
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 06 Juin 2021, 19:05 par dominique0

» Un monument en hommage aux animaux de guerre
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 06 Juin 2021, 16:38 par Mila

» La journée mondiale de l'environnement
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 06 Juin 2021, 10:00 par Mila

» Marcher dans les Bois , le guide amoureux de la forêt .
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 06 Juin 2021, 09:47 par Mila

» Nous avons un anniversaire aujourd'hui
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyVen 04 Juin 2021, 20:22 par Disciple laïc

» Pensées de Gilles Deleuze - Dialogues avec Claire Parnet. Paris, éditions Flammarion, 1977.
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyJeu 03 Juin 2021, 11:39 par dominique0

» Les fleurs comestibles ....
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 01 Juin 2021, 13:42 par Mila

» Le bouddhism est contradictoire ?
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 01 Juin 2021, 11:12 par Tranquilité

» Stéphane Allix: "L’âme conserve l’empreinte des traumatismes des vies passées"- Un témoignage intéressant
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyMar 01 Juin 2021, 10:29 par dominique0

» Un Bouddha du 7ème siècle retrouvé en...Suède ???
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 31 Mai 2021, 16:38 par Disciple laïc

» Thich Nhat Hanh, figure du bouddhisme engagé, de retour au Vietnam, mais sous surveillance
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyLun 31 Mai 2021, 15:28 par Disciple laïc

» Les peintures de Djé Tsongkhapa
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 30 Mai 2021, 20:07 par Disciple laïc

» Aide au Bouddhisme
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 30 Mai 2021, 11:54 par Nangpa

» Pensées de Jetsunma Tenzin Palmo
Verañjā Bhāṇavāra  EmptyDim 30 Mai 2021, 10:38 par Mila

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Verañjā Bhāṇavāra  EmptySam 29 Mai 2021, 22:26 par Disciple laïc

» Les "mauvaises fréquentations"
Verañjā Bhāṇavāra  EmptySam 29 Mai 2021, 21:23 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 106008 messages dans 12591 sujets

Nous avons 4524 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Lilian

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7773)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
Karma Trindal (7182)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
petit_caillou (4816)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
MionaZen (3351)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
Mila (3147)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
vaygas (2774)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 
Disciple laïc (2422)
Verañjā Bhāṇavāra  Bar_leftVerañjā Bhāṇavāra  BarVerañjā Bhāṇavāra  Bar_right 

Verañjā Bhāṇavāra

petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4816
Zodiaque : Poissons Âge : 39
Contrée : ici
Arts & métiers : travaille sur l'art de la paresse
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Verañjā Bhāṇavāra

Message par petit_caillou Dim 01 Juin 2014, 13:53

Verañjā Bhāṇavāra
{Résumé}
— Section à propos de Verañjā —


Cette histoire, dont la position dans le corpus de textes et le contenu en font une sorte d'introduction générale au Vinaya Piṭaka, contient quelques anecdotes intéressantes, au cours d'une desquelles le Bouddha explique quelles sont les caractéristiques de l'enseignement d'un Bouddha qui lui permettent de demeurer utile longtemps après sa mort, et déclare qu'il ne crée pas ce qui constituera finalement le Vinaya Piṭaka tout d'un coup, mais au cas par cas.

Le Bouddha séjourne à Verañjā avec cinq cent bhikkhus. Un certain brahmane de Verañjā entend dire que le Bouddha séjourne dans les alentours et il entend l'usuelle bonne réputation qui le précède, avec l'énumération standard de ses qualités en tant qu'être humain et qu'enseignant

Le brahmane va donc voir le Bouddha, et après l'avoir salué et s'être assis, il lui dit qu'il a entendu dire que le Bouddha ne salue pas les brahmanes qui sont âgés, qu'il ne se lève pas pour eux, ni ne leur demande de s'asseoir. Il trouve que le Bouddha leur manque de respect.

Le Bouddha répond qu'il ne voit aucun être qu'il devrait saluer, pour qui il devrait se lever ou à qui il devrait demander de s'asseoir. Il déclare ensuite que si ça devait arriver, la tête de la personne en question serait fendue en morceaux.

Le brahmane demande si le Bouddha est dénué de goût (ce qui est interprété par le Commentaire comme voulant signifier le manque de bonnes manières). Le Bouddha répond que d'une certaine manière, il n'a en effet pas de goût, car son goût pour les objets des cinq sens a été totalement détruit, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Le brahmane demande si le Bouddha est sans complaisance. Celui-ci répond que c'est vrai d'une certaine manière, puisqu'il a complètement détruit toute complaisance vis-à-vis des objets des cinq sens, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Le brahmane demande si le Bouddha enseigne la doctrine de la non-action (qui consiste à nier le résultat des actes bons ou mauvais et résulte au cynisme). Ce dernier lui répond que c'est vrai d'une certaine manière puisqu'il parle de s'abstenir de mal agir en corps, en parole, en esprit, et de s'abstenir des divers états mentaux mauvais et désavantageux, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Le brahmane demande ensuite si le Bouddha professe la doctrine de l'annihilation (selon laquelle le néant suit la mort), et celui-ci répond que c'est vrai d'une certaine manière puisqu'il parle de l'annihilation du désir, de l'aversion, de l'ignorance et des divers états mentaux mauvais et désavantageux, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Le brahmane demande s'il est quelqu'un qui déteste. Il lui répond que c'est vrai d'une certaine manière puisqu'il déteste les méconduites corporelle, verbale et mentale, ainsi que les divers états mentaux mauvais et désavantageux, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Le brahmane demande s'il est restreint, et la réponse est que c'est vrai d'une certaine manière puisqu'il enseigne le Dhamma pour la restreinte du désir, de l'aversion, de l'ignorance et des divers états mentaux mauvais et désavantageux, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Le brahmane demande si le Bouddha pratique des austérités, et la réponse est que c'est vrai d'une certaine manière puisqu'il définit pratiquer les austérités comme détruire le désir, l'aversion, l'ignorance et les divers états mentaux mauvais et désavantageux, et qu'en ce qui le concerne, il a totalement effectué cette destruction, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Enfin, le brahmane demande si le Bouddha n'est effectivement plus destiné à une autre sorte de devenir. Celui-ci répond que oui d'une certaine manière, puisqu'il a détruit toute possibilité de renaissance, mais que ce n'est sûrement pas ce dont le brahmane voulait parler.

Le Bouddha lui explique l'allégorie de la poule ayant couvé correctement huit ou dix oeufs. Il demande au brahmane si le premier des poulets a percer et sortir de sa coquille doit être appelé le plus jeune ou le plus ancien. Le brahmane répond qu'il sera le plus ancien de tous. Le Bouddha dit que de la même manière, il a été le premier à percer la coquille de l'ignorance, pour l'intérêt des êtres vivant dans l'ignorance, il est unique dans le monde, ayant atteint l'éveil complet, et donc il est le plus ancien et le plus élevé dans le monde.

Ce passage décrit comment le Bouddha a atteint ledit éveil, en commençant par les quatre absorptions, puis les trois connaissances, de manière identique à ce que l'on trouve dans cette partie de MN 19 (jusqu'au paragraphe 'Ceci fut la troisième connaissance à laquelle j'arrivai...'), la seule différence étant qu'ici, à la fin de l'exposé de chaque connaissance, il rajoute que c'est ainsi qu'il a brisé la coquille, tout comme le poulet.

Le brahmane est enchanté et convaincu que le Bouddha est le plus ancien et le plus élevé, il prend refuge en tant que disciple séculier, puis invite le Bouddha à passer la retraite de la saison des pluies à Verañjā, ce qui est accepté silencieusement. Le brahmane prend ensuite congé

A ce moment-là, Verañjā subit une famine à cause de mauvaises récoltes. Des vendeurs de chevaux viennent avec cinq cent bêtes et préparent du riz. Les bhikkhus vont chercher des aumônes à Verañjā mais reviennent bredouilles et vont recevoir du riz de la part des vendeurs de chevaux (qui ont beaucoup de nourriture pour tous ces animaux). Ānanda prépare une portion de riz et l'offre au Bouddha. Le Bouddha entend le bruit des bhikkhus qui écrasent les graines avant de les manger. Il demande à Ānanda de quoi il s'agit. Le texte souligne qu'un Tathāgata ne pose des questions qu'à propos de ce qui concerne l'objectif, et ne questionne les bhikkhus qu'à deux sujets: 'devons-nous enseigner le Dhamma?' ou 'devons-nous enseigner les fondations de l'entraînement? Ānanda explique ce que sont en train de faire les bhikkhus, et le Bouddha est satisfait de la situation (d'après le Commentaire: car les bhikkhus ne ressentent que du mépris pour cette nourriture qui ne leur plaît pas, et donc il n'y a aucun risque qu'ils se laissent aller à la gourmandise).


_________________
Verañjā Bhāṇavāra  78317617_oVerañjā Bhāṇavāra  78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4816
Zodiaque : Poissons Âge : 39
Contrée : ici
Arts & métiers : travaille sur l'art de la paresse
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Titre-sujet Re: Verañjā Bhāṇavāra

Message par petit_caillou Dim 01 Juin 2014, 14:15

Mahāmoggallāna vient voir le Bouddha pour lui demander s'il peut utiliser l'un de ses pouvoirs supranormaux pour remuer la terre et faire en sorte que les bhikkhus puissent manger des plantes d'eau. Le Bouddha l'en dissuade car cela dérangerait les êtres qui vivent dans la terre. Finalement, Mahāmoggallāna décide d'emmener les bhikkhus à la ville voisine pour les aumônes.

Pendant qu'il médite, la question de savoir sous quels Bouddhas du passé la vie pure (ie. la présence de bhikkhus pratiquant correctement) n'a pas duré longtemps et sous lesquels elle a duré longtemps surgit dans l'esprit de Sāriputta. Il va voir le Bouddha et pose sa question.

Le Bouddha répond qu'à l'époque des Bouddhas Vepassī, Sikhī et Vessabhu, la vie pure n'a pas duré longtemps, mais elle a duré longtemps à l'époque des Bouddhas Kakusandha, Koṇāgamana et Kassapa.


Sāriputta demande pour quelle raison la vie pure n'a pas duré longtemps à l'époque des Bouddhas Vepassī, Sikhī et Vessabhu. Le Bouddha répond qu'ils n'enseignaient pas beaucoup le Dhamma en détail à leur disciples, que ceux-cis avaient peu de textes à répéter à leur disposition, qu'il n'y avait pas de fondations de l'entraînement ni de code de discipline. Après la disparition de ces Bouddhas et de leurs disciples directs, la vie pure a rapidement péréclité, de la même manière que des fleurs sur une planche qui ne sont pas reliées par une ficelle sont rapidement éparpillées et emportées par le vent. Ces Bouddhas exhortaient infatigablement leur disciples en lisant leur esprit. Une fois, le Bouddha Vessabhu a donné conseil à un groupe de mille bhikkhus réunis dans une forêt en lisant leur esprit et en leur faisant comprendre comment ils devaient pratiquer, ce à quoi ils devaient accorder leur attention, ce qu'ils devaient abandonner etc., et cette fois-là ces mille bhikkhus sont devenus des arahants.De plus, ceux qui ne sont pas exempts de désir éprouvent de la terreur et ont leurs cheveux qui se dressent sur la tête lorsqu'il pénètrent dans un maquis forestier intimidant (donc ils laissent tomber).

Sāriputta demande ensuite pourquoi à l'époque des Bouddhas Kakusandha, Koṇāgamana et Kassapa la vie pure a duré longtemps. Le Bouddha répond qu'ils ont donné beaucoup d'enseignements du Dhamma en détail à leurs disciples, lesquels avaient beaucoup de textes à réciter à leur disposition, ils ont instauré les fondations de l'entraînement et un code de discipline, ce qui constitue l'ensemble des raisons pour lesquelles, de la même manière que des fleurs sur une planche qui sont reliées par une ficelle ne sont pas éparpillées ni emportées par le vent, la vie pure a duré longtemps à ces époques-là.

Sāriputta salue le Bouddha et lui demande d'instaurer les fondations de l'entraînement et un code de discipline, afin que la vie pure puisse durer longtemps. Celui-ci répond qu'il faut attendre, car le Tathāgata connaît le moment opportun pour faire cela. Il n'instaure pas les fondations de l'entraînement ni un code de discipline tant qu'une condition productrice d'impuretés de l'esprit n'apparaît pas au sein de la communauté. Certaines de ces conditions n'apparaissent pas tant que la communauté n'a pas atteint une certaine longévité, d'autres pas tant qu'elle a atteint son développement complet, d'autre pas avant qu'elle ait atteint le maximum de grandeur en termes de gains, et enfin d'autres pas tant qu'elle n'a pas atteint une grande érudition. Le Bouddha instaure les fondations de l'entraînement et le code de discipline au fur et à mesure que les causes en révélant la nécessité apparaissent. Mais pour le moment, la communauté est très pure, vu que le plus arriéré des bhikkhus est un sotāpanna.

Le Bouddha déclare à Ānanda qu'il doit prendre congé de celui qui a été son hôte pendant la retraite de la mousson avant de partir glaner des aumônes de nourriture. Ils vont donc voir le brahmane de Verañjā et prennent congé. Celui-ci les invite à un dernier repas le lendemain. Le brahmane offre de la nourriture à toute la communauté, puis il leur offre des robes. Après cela, le Bouddha part en voyage et se rend par étapes à Varanasi, puis à Vesālī.

Source: http://www.dhammatalks.net/French/buddha-vacana-org/fichiers/vinaya/parajika/pr0-00.html


_________________
Verañjā Bhāṇavāra  78317617_oVerañjā Bhāṇavāra  78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta

    La date/heure actuelle est Sam 31 Juil 2021, 21:43