Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

texte bouddhique sur la vacuité Croppe10 Etudes, Pratiques & Compassion

texte bouddhique sur la vacuité B9254110

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle- École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» question concernant le Bouddha primordial :
texte bouddhique sur la vacuité EmptyHier à 22:18 par Disciple laïc

» le karmapa et kalu rinpoché
texte bouddhique sur la vacuité EmptyHier à 16:29 par Ahcia

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
texte bouddhique sur la vacuité EmptyHier à 14:19 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
texte bouddhique sur la vacuité EmptyHier à 11:16 par Mila

» Deux ouvrages de Traleg Rimpoché , bientôt publiés en Français
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 29 Mar 2020, 21:35 par Mila

» Mieux connaître la concentration
texte bouddhique sur la vacuité EmptySam 28 Mar 2020, 17:00 par Disciple laïc

» Les voeux de Bodhisattva
texte bouddhique sur la vacuité EmptySam 28 Mar 2020, 12:09 par Mila

» Une des leçons à tirer de nos vies humaines
texte bouddhique sur la vacuité EmptySam 28 Mar 2020, 07:50 par Disciple laïc

» Des arbres , pour l'Arbre .
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 27 Mar 2020, 11:34 par Mila

» Coronavirus: les animaux reviennent dans des rues désertées par l'homme .
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 27 Mar 2020, 11:30 par Mila

» La tradition de la forêt -bouddhisme theravada
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 27 Mar 2020, 08:02 par Disciple laïc

» La protection des Trois Joyaux dépend uniquement de la confiance
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 27 Mar 2020, 00:17 par Ortho

» Chant des oiseaux , fermez les yeux
texte bouddhique sur la vacuité EmptyJeu 26 Mar 2020, 19:00 par Disciple laïc

» 2 vidéos sur la Birmanie - Le Myanmar
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 25 Mar 2020, 11:13 par Disciple laïc

» La synchronicité révolutionne la pensée...
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 23 Mar 2020, 11:09 par Karma Yéshé

» Pratique de tchenrezi sous titree
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 23 Mar 2020, 11:06 par Karma Yéshé

» Confinement virus covid 19
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 23 Mar 2020, 08:28 par Nangpa

» Le Zen et les Écritures - 1/2 et 2/2
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 22 Mar 2020, 10:28 par Disciple laïc

» Humour: Il raconte une blague au dalaï-lama et se prend un bide (vidéo)
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 22 Mar 2020, 08:51 par Karma Yéshé

» Le dalaï-lama explique le mantra om mani padme um
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 22 Mar 2020, 08:49 par Karma Yéshé

» Ma présentation sur le forum
texte bouddhique sur la vacuité EmptySam 21 Mar 2020, 17:33 par Nangpa

» Présentation de moi meme, nouvelle
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 20 Mar 2020, 09:44 par vaygas

» ...de Gyétrul Jigme Rinpoche concernant le virus
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 20 Mar 2020, 08:20 par pelletier

» Conduire notre journée à la lumière du Dharma .
texte bouddhique sur la vacuité EmptyJeu 19 Mar 2020, 16:23 par Mila

»  A la croisée des chemins
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 18 Mar 2020, 10:54 par Mila

» Comment on se crée des obstacles
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 18 Mar 2020, 10:37 par Mila

» Le Bonheur au 21e siècle , par Guelong Thubten
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMar 17 Mar 2020, 09:17 par Disciple laïc

» CORONAVIRUS - RESTEZ EN VIE, NE PRENEZ PAS D'IBUPROFÈNE !
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 15 Mar 2020, 08:46 par Disciple laïc

» Médecine tibétaine et Covid-19
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 15 Mar 2020, 08:45 par Pema Gyaltshen

» Coronavirus : Chaque jour compte.
texte bouddhique sur la vacuité EmptySam 14 Mar 2020, 18:49 par Disciple laïc

» Purée de topinambours aux carottes et pois chiches
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 13 Mar 2020, 19:11 par Mila

» Une recette VG pâtes brocoli,et choux chinois
texte bouddhique sur la vacuité EmptyJeu 12 Mar 2020, 13:35 par Karma Yéshé

» La peur vient de l absence due confiance et d amour
texte bouddhique sur la vacuité EmptyJeu 12 Mar 2020, 11:43 par Mila

» Conchiglioni sauce poivrons
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 11 Mar 2020, 22:46 par Karma Yéshé

» L ignorance dans le bouddhisme
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 11 Mar 2020, 19:02 par Disciple laïc

» Spinoza, le scientifique en avance sur son temps | COSMOS : NOUVEAUX MONDES
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 11 Mar 2020, 17:23 par Disciple laïc

» Paroles de thich nhat hanh sur la transformation.
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMar 10 Mar 2020, 15:32 par Mila

» La vérité ultime et la vérité relative - 1/2 et 2/2
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 09 Mar 2020, 15:27 par Karma Yéshé

» Siddhartha Gautama : Qui était le Bouddha ?
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 09 Mar 2020, 15:12 par Karma Yéshé

» Youth for climate
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 09 Mar 2020, 14:42 par Karma Tsultrim Jyurmé

» La méditation , source de paix intérieure
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 09 Mar 2020, 14:32 par Karma Yéshé

» Enseignement sur le Bouddha Akshobya
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 09 Mar 2020, 11:18 par Mila

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 09 Mar 2020, 09:43 par Pema Gyaltshen

» L'émerveillement tragique
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 08 Mar 2020, 17:31 par Disciple laïc

» L'hôpital Notre Dame à la Rose
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 08 Mar 2020, 14:21 par Mila

» Sangha saleve entretien avec le responsable
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 06 Mar 2020, 18:31 par Karma Yéshé

» Une brève histoire du Bouddhisme
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 06 Mar 2020, 18:28 par Karma Yéshé

» Entretenir une bonne relation avec nos émotions
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 06 Mar 2020, 14:16 par Disciple laïc

» Mêler le Dharma à notre esprit .
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 06 Mar 2020, 11:28 par Disciple laïc

» Les 108 perles de sagesse du dalai lama
texte bouddhique sur la vacuité EmptyJeu 05 Mar 2020, 10:09 par Invité

» The First Buddhist Monks Ordination in South Africa
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 04 Mar 2020, 22:42 par Mila

» Pâté aux pommes de terre
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMer 04 Mar 2020, 17:40 par Disciple laïc

» HAPPY LOSAR 2020, année 2147
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMar 03 Mar 2020, 21:10 par Karma Trindal

» Prière pour enrayer les épidémies , chantée en Chinois par le Karmapa .
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMar 03 Mar 2020, 12:19 par Pema Gyaltshen

» Une question particulière au sujet de cette nuit passée entendre un Bruit
texte bouddhique sur la vacuité EmptyMar 03 Mar 2020, 11:15 par Invité

» Gel désinfectant maison recette.
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 02 Mar 2020, 18:44 par Karma Yéshé

» Les Samis, le dernier peuple autochtone d'Europe .
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 02 Mar 2020, 18:23 par Pask

» Vénérable Élisabeth rencontre avec un maître
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 02 Mar 2020, 17:37 par Mila

» Cherche lieu de retraite pour apprendre pratiquer la médiatation
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 02 Mar 2020, 17:30 par Mila

» 10 antibiotiques naturels pour lutter contre l infection
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 02 Mar 2020, 16:30 par Karma Yéshé

» L industrie de la mode pollue
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 02 Mar 2020, 16:22 par Karma Yéshé

» Instant Présent, mode d'emploi
texte bouddhique sur la vacuité EmptyLun 02 Mar 2020, 12:11 par Mila

» Prière commune des deux Karmapas pour le prompt retour du 15e Shamarpa
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 01 Mar 2020, 20:35 par Karma Yéshé

» Moins de pensées, davantage de paix
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 01 Mar 2020, 17:31 par Pask

» QI Gong, mode de vie, pratique et mode de vie
texte bouddhique sur la vacuité EmptyDim 01 Mar 2020, 11:49 par Pask

» Question concernant le non soi
texte bouddhique sur la vacuité EmptySam 29 Fév 2020, 12:54 par Ahcia

» The Bouddha himself said ( un petit rappel de Ken Holmes)
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 15:53 par Disciple laïc

» Fermer les yeux , ecoutez, laissez vous bercer
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 12:49 par Mila

» Proteger les Hérissons, ils le valent bien
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 12:31 par Mila

» Reboiser la France, semeurs de forêt
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 12:15 par Mila

» Agriculture intensive en Andalousie
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 11:50 par Karma Yéshé

» 7 juillet conference de lama samten à lièges
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 11:12 par Karma Yéshé

» Enseignements a Varenne sur Amance 7 et 8 mars
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 11:11 par Karma Yéshé

» Conférence le 7 avril a Périgueux
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 11:06 par Karma Yéshé

» La transmission , un enseignement Chögyam Trungpa Rimpoché .
texte bouddhique sur la vacuité EmptyVen 28 Fév 2020, 10:59 par Karma Yéshé

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 40 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 39 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Pema Gyaltshen


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 103226 messages dans 12070 sujets

Nous avons 4411 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est dougy

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7617)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
Karma Trindal (7039)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
petit_caillou (4774)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
MionaZen (3353)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
Karma Yéshé (3103)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
vaygas (2733)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
Mila (2346)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2308)
texte bouddhique sur la vacuité Bar_lefttexte bouddhique sur la vacuité Bartexte bouddhique sur la vacuité Bar_right 
Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

texte bouddhique sur la vacuité

Anonymous
Invité
Invité

texte bouddhique sur la vacuité Empty texte bouddhique sur la vacuité

Message par Invité le Jeu 05 Juil 2007, 22:24

La Vacuité
Ainsi ai-je entendu : Le Bienheureux séjournait à la résidence monastique fondée par Migara-Mata, dans le monastère de l'Est, près de la ville de Savatthi. Un après-midi, s'étant levé de sa méditation solitaire, l'Ayasmanta Ananda s'approcha du Bienheureux. S'étant approché, il rendit hommage au Bienheureux et s'assit à l'écart sur un côté.

S'étant assis à l'écart sur un côté, l'Ayasmanta Ananda dit au Bienheureux : Une fois, ô Bienheureux, vous étiez dans le bourg des Shakyas appelé Nagaraka au pays des Shakyas. En ce temps là, j'ai entendu, étant en face de lui, le Bienheureux disait: " Moi, ô Ananda, en demeurant dans la vacuité, maintenant j'y demeure davantage. " Je pense, ô Bienheureux, que j'ai entendu ainsi correctement, que j'ai compris ainsi correctement.

Le Bienheureux dit : Certainement, ô Ananda, ce que vous avez entendu ainsi est correct ; ce Que. vous avez compris ainsi est correct. Maintenant, tout comme avant, en demeurant dans la vacuité, j'y demeure d'avantage.

Tout comme cette résidence monastique fondée par Migara-Mata et vide d'éléphants, de vaches, de chevaux, de juments, est vide d'or et d'argent, est vide d'assemblées d'hommes et de femmes. Seulement elle est non vide du caractère unique fondé sur l'ordre des moines.

De même, ô Ananda, un disciple, sans se concentrer sur la perception concernant le village, sans se concentrer sur la perception concernant les êtres humains, se concentrer sur le caractère unique fondé sur la perception concernant le forêt. Sa pensée plonge dans la perception concernant la forêt. Sa pensée s'y plaît, sa pensée s'y établit, sa pensée s'y libère.

Alors il sait : Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant le village. Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant les êtres humains. Ici, il y a seulement des soucis qui se produisent à cause du caractère unique de la pensée fondée sur la perception concernant la forêt.

Alors il sait : Cette perception est vide de la perception concernant le village. Cette aperception est vide de la perception concernant les êtres humains. Elle est non vide seulement du caractère unique fondé sur la perception concernant la forêt. De cette façon, s'il n'y a pas une chose, il constate bien cette absence. S'il y a un résidu, à propos de ce résidu, il comprend : " Quand ceci est, cela est. " Ainsi, ô Ananda, pour ce disciple, c'est aussi l'arrivée dans une vacuité qui est vraie, non fausse et pure.

Et encore, ô Ananda, un disciple, sans se concentrer sur la perception concernant les êtres humains, sans se concentrer sur la perception concernant la forêt, se concentre sur le caractère unique fondé sur la perception concernant la terre.

Tout comme, ô Ananda, une peau de bœuf, bien étendue par cent chevilles, dont la graisse a disparu, de même, ô Ananda, un disciple, sans se concentrer sur les choses terrestres comme les hautes terres et les marécages, les rivières, les arbres portant des branches et des épines, etc., les montagnes et les vallées etc., se concentre sur le caractère unique fondé sur la perception concernant la terre. Sa pensée plonge dans la perception concernant la terre. Sa pensée s'y plaît. Sa pensée s'y établit. Sa pensée s'y libère.

Alors il sait : Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant les êtres humains. Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la forêt. Ici, il y a seulement des soucis qui se produisent à cause du caractère unique de la pensée fondée sur la perception concernant la terre.

Alors il sait : Cette perception est vide de la perception concernant les êtres humains. Cette perception est vide de la perception concernant la forêt. Elle est non vide seulement du caractère unique fondé sur la perception concernant la terre.

De cette façon, s'il n'y a pas une chose, il constate bien cette absence. S'il y a un résidu, à propos de ce résidu, il comprend : " Quand ceci est, cela est. " Ainsi, ô Ananda, pour ce disciple, c'est aussi l'arrivée dans une vacuité qui est vraie, non fausse et pure.

Et encore, ô Ananda, un disciple, sans se concentrer sur la perception concernant la forêt, sans se concentrer sur la perception concernant la terre, se concentre sur le caractère unique fondé sur la perception concernant la " sphère de l'espace infini ". Sa pensée plonge dans la perception concernant la " sphère de l'espace infini ". Sa pensée s'y plaît. Sa pensée s'y établit. Sa pensée s'y libère.

Alors il sait : " Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la forêt. Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la terre. Ici, il y a seulement des soucis qui se produisent à cause du caractère unique de la pensé fondée sur la perception concernant la sphère de l'espace infini. "

Alors il sait : Cette perception est vide de la perception concernant la forêt. Cette perception est vide de la perception concernant la terre. Cette aperception est non vide seulement du caractère unique fondé sur la perception concernant la " sphère de l'espace infini ".

De cette façon, s'il n'y a pas une chose, il constate bien cette absence. S'il y a un résidu, à propos de ce résidu, il comprend : " Quand ceci est, cela est. " Ainsi, ô Ananda, pour ce disciple, c'est aussi l'arrivée dans une vacuité qui est vraie, non fausse et pure.

Et encore, ô Ananda, un disciple, sans se concentrer sur la perception concernant la terre, sans se concentrer sur la perception concernant la " sphère de l'espace infini ", se concentre sur le caractère unique fondé sur la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ". Sa pensée plonge dans la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ". Sa pensée s'y plaît. Sa pensée s'y établit. Sa pensée s'y libère.

Alors il sait : Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la terre. Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la " la sphère de l'espace infini ". Ici, il y a seulement des soucis qui se produisent à cause du caractère unique de la pensé fondée sur la perception concernant la " sphère de la conscience infinie. "

Alors il sait : Cette aperception est vide de la perception concernant la terre. Cette aperception est vide de la perception concernant la " sphère de l'espace infini ". Cette aperception est non vide seulement du caractère unique fondé sur la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ".

De cette façon, s'il n'y a pas une chose, il constate bien cette absence. S'il y a un résidu, à propos de ce résidu, il comprend : " Quand ceci est, cela est. " Ainsi, ô Ananda, pour ce disciple, c'est aussi l'arrivée dans une vacuité qui est vraie, non fausse et pure.

Et encore, ô Ananda, un disciple, sans se concentrer sur la perception concernant la " sphère de l'espace infini ", sans se concentrer sur la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ", se concentre sur le caractère unique fondé sur la perception concernant la " sphère du néant ". Sa pensée plonge dans la perception concernant la " sphère du néant ". Sa pensée s'y plaît. Sa pensée s'y établit. Sa pensée s'y libère.

Alors il sait : Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la " sphère de l'espace infini ". Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ". Ici, il y a seulement des soucis qui se produisent à cause du caractère unique de la pensée fondée sur la perception concernant la " sphère du néant ".

Alors il sait : Cette aperception est vide de la perception concernant la " sphère de l'espace infini ". Cette aperception est vide de la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ". Cette aperception est non vide seulement du caractère unique fondé sur la perception concernant la " sphère du néant ".

De cette façon, s'il n'y a pas une chose, il constate bien cette absence. S'il y a un résidu, à propos de ce résidu, il comprend : " Quand ceci est, cela est. " Ainsi, ô Ananda, pour ce disciple, c'est aussi l'arrivée dans une vacuité qui est vraie, non fausse et pure.

Et encore, ô Ananda, un disciple, sans se concentre sur la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ", sans se concentrer sur la perception concernant la " sphère du néant ", sans se concentrer sur le caractère unique sur la perception concernant la " sphère sans perception ni non-perception ". Sa pensée plonge dans la perception concernant la " sphère ni de la perception ni de la non-perception ". Sa pensée s'y plaît. Sa pensée s'y établit. Sa pensée s'y libère.

Alors il sait : Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ". Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la perception concernant la " sphère du néant ". Ici, il y a seulement des soucis qui se produisent à cause du caractère unique de la pensée fondée sur la perception concernant la " sphère sans perception ni non-perception ".

Alors il sait : Cette aperception est vide de la perception concernant la " sphère de la conscience infinie ". Cette aperception est vide de la perception concernant la " sphère du néant ". Cette aperception est non vide seulement du caractère fondé sur la perception concernant la " sphère sans perception ni non-perception ".

De cette façon, s'il n'y a pas une chose, il constate bien cette absence. S'il y a un résidu, à propos de ce résidu, il comprend : " Quand ceci est, cela est. " Ainsi, ô Ananda, pour ce disciple, c'est aussi l'arrivée dans une vacuité qui est vraie, non fausse et pure.

Et encore, ô Ananda, un disciple, sans se concentrer sur la perception concernant la " sphère du néant ", sans se concentrer sur la perception concernant la " sphère sans perception ni non-perception ", se concentre sur le caractère unique fondé sur la " concentration mentale qui est sans indice ". Sa pensée plonge da la " concentration mentale qui est sans indice ". Sa pensée s'y plaît. Sa pensée s'y établit. Sa pensée s'y libère.

Alors il sait : " Cette concentration mentale qui est sans indice " est un état conditionné. Elle est un état produit par sa pensée. Si une chose est conditionnée, si elle est une production de la pensée, elle est sûrement impermanente ; elle est sujette à la dissolution.

Quand il sait cela et quand il voit cela, la pensée se libère de la souillure du désir sensuel ; la pensée se libère de la souillure du désir d'existence ; la pensée se libère de la souillure de l'ignorance. Quand il est libéré vient la connaissance : " Voici la Libération. "

Alors il sait : Toute naissance est anéantie, la Conduite Pure est vécue, ce qui devait être accompli est accompli, plus rien ne demeure à accomplir.

Il comprend : Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la souillure du désir sensuel. Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la souillure du désir de l'existence et du devenir. Ici, il n'existe pas de soucis qui se produisent à cause de la souillure de l'ignorance. Ici, il y a seulement des soucis qui se produisent à cause des six sphères sensorielles conditionnées par cette vie, conditionnées par ce corps.

Alors il sait : Cette aperception est vide de souillure dite " désir sensuel ". Cette aperception est vide de la souillure dite " désire d'existence et du devenir ". Cette aperception est vide de la souillure dite " ignorance ". Ici, ce qui est non vide, ce sont les six sphères sensorielles conditionnées par cette vie, conditionnées par ce corps.

Ainsi, il n'y a pas une chose, il constate bien cette absence. S'il y a un résidu, à propos de ce résidu, il comprend : " Quand ceci est, cela est. " De cette façon, ô Ananda, pour ce disciple, c'est l'arrivée dans la vacuité suprême, incomparable, vraie, non fausse et pure.

S'il y a eut, ô Ananda, des religieux et des prêtres dans le passé le plus lointain qui sont entrés et ont demeurés dans la vacuité complètement pure, incomparable et suprême, tous ces religieux et prêtres entrèrent et demeurèrent précisément dans cette vacuité qui est complètement pure, incomparable et suprême.

S'il y a, ô Ananda, des religieux et des prêtres dans le futur le plus éloigné qui entreront et demeureront dans la vacuité complètement pure, incomparable et suprême, tous ces religieux et ces prêtres entreront et demeureront précisément dans cette vacuité qui est complètement pure, incomparable et suprême.

S'il y a, ô Ananda, des religieux et des prêtres dans le présent qui entrent et demeurent dans la vacuité complètement pure, incomparable et suprême, tous ces religieux et ces prêtres entrent et demeurent précisément dans cette vacuité qui est complètement pure, incomparable et suprême.

C'est pourquoi, ô Ananda, vous devez vous entraîner en disant : " Entrant dans cette vacuité qui est complètement pure, incomparable et suprême, j'y demeure. "

Ainsi parla le Bienheureux. L'Ayasmanta Ananda, heureux, ravi, se réjouit des paroles du Bienheureux.



http://perso.orange.fr/bouddhisme-tibetain/mapage/index.html#bv000003
Tinhy
Tinhy
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 38
Zodiaque : Cancer Âge : 72
Contrée : Nantes
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : dhamma, photos
Date d'inscription : 24/06/2007

texte bouddhique sur la vacuité Empty Re: texte bouddhique sur la vacuité

Message par Tinhy le Ven 06 Juil 2007, 01:09

Il ne s'agit pas d'un Texte sur la vacuité mais d'un sermon du Bouddha

c'est le culasunnata sutta

c'est important pour ceux qui pratiquent et qui étudie de pouvoir retrouver le sutta exact d'autant plus que cela leur sert de méditation quotidienne...

pour nous bouddhiste du Theravada ce sont des textes précieux et vénérables...

pour vous repérer vous pouvez voir l'Index des suttas
Anonymous
Invité
Invité

texte bouddhique sur la vacuité Empty Re: texte bouddhique sur la vacuité

Message par Invité le Ven 06 Juil 2007, 14:49

désolée sur le site cité c'est inscrit comme cela
merci pour les renseignements supplémentaires
Tinhy
Tinhy
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 38
Zodiaque : Cancer Âge : 72
Contrée : Nantes
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : dhamma, photos
Date d'inscription : 24/06/2007

texte bouddhique sur la vacuité Empty Re: texte bouddhique sur la vacuité

Message par Tinhy le Ven 06 Juil 2007, 23:14

oui je suis allé voir le site... et je n'en veux à personne

mais c'est assez important de situer les suttas car aucun ne peut être pris tout seul... il trouve souvent son complément ailleurs...

Contenu sponsorisé

texte bouddhique sur la vacuité Empty Re: texte bouddhique sur la vacuité

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 31 Mar 2020, 09:41