Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Présentation rom5991
Aujourd'hui à 02:17 par rom5991

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Hier à 19:20 par Sig35

» Dhammapada
Hier à 13:15 par vaygas

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mar 17 Avr 2018, 09:47 par manila

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Lun 16 Avr 2018, 22:06 par manila

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Ven 13 Avr 2018, 11:32 par manila

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

» C'est un au revoir
Mer 11 Avr 2018, 15:31 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Question sur les "vies antérieures"
Lun 09 Avr 2018, 23:00 par Ortho

» Bibliothèque multi-médias: La Cité interdite révélée
Lun 09 Avr 2018, 21:58 par Admin

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Lun 09 Avr 2018, 21:37 par Admin

» Salut à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:30 par Karma Trindal

» Bonjour à toutes et à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:28 par Karma Trindal

» Bonjour de Bretagne
Lun 09 Avr 2018, 17:09 par Karma Trindal

» La marche inspirante
Dim 08 Avr 2018, 10:50 par Disciple laïc

» Un autre regard sur la culpabilité - 1/2
Dim 08 Avr 2018, 10:44 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé, écologie, interdépendance et non-discrimination
Sam 07 Avr 2018, 08:38 par Disciple laïc

» Kaccānagotta Sutta — Pour Kaccāna — SN 12.15
Ven 06 Avr 2018, 19:54 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Ven 06 Avr 2018, 19:28 par tindzin

» Du bouddhisme, ou de l'islam, es-ce de l'art ou du cochon ?
Ven 06 Avr 2018, 17:40 par tindzin

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Ven 06 Avr 2018, 07:11 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Pour aider : identifier nos formations mentales quand elles surgissent
Jeu 05 Avr 2018, 22:37 par Karma Trindal

» Je ne suis pas bouddhiste ....
Jeu 05 Avr 2018, 22:32 par Karma Trindal

» 1959 = 666
Jeu 05 Avr 2018, 22:24 par Karma Trindal

» Problème de respiration
Jeu 05 Avr 2018, 21:55 par Karma Trindal

» Précision et clarté au sujet de mon écrit "Le livre de l'Eveil"
Jeu 05 Avr 2018, 11:23 par tindzin

» Le fou divin
Mar 03 Avr 2018, 09:26 par Pema Gyaltshen

» La loi du Karma
Mar 03 Avr 2018, 07:23 par Disciple laïc

» Sur les Bodhisattvas
Lun 02 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 02 Avr 2018, 08:06 par Disciple laïc

» Le lâcher-prise
Dim 01 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» Les 3 absolus
Sam 31 Mar 2018, 10:29 par tindzin

» Je ne suis pas certain qu'il aie été juste de verrouiller le sujet je ne suis pas bouddhiste
Jeu 29 Mar 2018, 18:28 par tindzin

» Sur la conscience
Jeu 29 Mar 2018, 10:25 par Disciple laïc

» Attentat de Trèbes : la peur du changement est dans les 2 camps
Mer 28 Mar 2018, 12:45 par Ortho

» Le bouddhisme et la violence injustifiable
Mar 27 Mar 2018, 09:00 par Disciple laïc

» Ce qu'est vraiment le bouddhisme
Mar 27 Mar 2018, 08:40 par Disciple laïc

» Quelques Kôans qui ont surgit
Lun 26 Mar 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et individualisme
Lun 26 Mar 2018, 08:48 par Disciple laïc

» Nirvana - tentative de description
Ven 23 Mar 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Stephen Hawking est mort
Ven 23 Mar 2018, 16:44 par manila

» Khenpo Tséten Bruxelles Mars 2018
Ven 23 Mar 2018, 14:13 par Pema Gyaltshen

» Les 10 mouvements en pleine conscience
Jeu 22 Mar 2018, 08:22 par Disciple laïc

» La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"
Jeu 22 Mar 2018, 08:12 par Disciple laïc

» Journal de méditation d'Urbanyogi
Mer 21 Mar 2018, 19:43 par Urbanyogi

» Quelle éthique pour un monde plus heureux - 1ère et 2ème partie
Lun 19 Mar 2018, 12:35 par Disciple laïc

» DE L'IGNORANCE A L'EVEIL
Lun 19 Mar 2018, 11:23 par tindzin

» Non-soi (indépendant) - Très important
Lun 19 Mar 2018, 10:49 par Disciple laïc

» Toutes les larmes sont salées
Dim 18 Mar 2018, 10:21 par Ortho

» Le faisan - parabole commentée
Sam 17 Mar 2018, 11:21 par manila

» What is true love?
Ven 16 Mar 2018, 13:56 par Disciple laïc

» Somā Sutta — La bhikkhouni Somā —
Jeu 15 Mar 2018, 08:13 par Disciple laïc

» Lignée ininterrompue depuis le Bouddha ?
Mer 14 Mar 2018, 21:14 par Pema Gyaltshen

» Animal Aid Unlimited, India
Mer 14 Mar 2018, 20:59 par Disciple laïc

» Non-attachement aux vues
Mer 14 Mar 2018, 20:18 par Disciple laïc

» Does hell exist ? L'Enfer existe t-il ?
Mer 14 Mar 2018, 20:08 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 34 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 31 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana, Laurent22, manila


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 94877 messages dans 11002 sujets

Nous avons 4184 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Florescence

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7445)
 
Karma Trindal (6836)
 
manila (4856)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2251)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Partagez
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7445
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Pema Gyaltshen le Mer 29 Oct 2014, 22:59

Je pose la question...

Je lance le débat et la réflexion.
Puisque nos Maîtres nous disent que l'Eveil est l'état naturel,
pourquoi avons-nous si difficile ?



_________________

avatar
Karma Tsultrim Jyurmé
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 720
Age : 39
Contrée : Samsara
Arts & métiers : Telecom Analyst
Disposition de l'Esprit : Under construction
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/07/2011

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Karma Tsultrim Jyurmé le Jeu 30 Oct 2014, 08:22

C'est à cause du gouvernement fédéral...
En partie l'habitude que nous avons du samsara, de nos manies, de nos peurs, qui nous empêchent de voir clair. Le coté "toujours mouvement" de nos vies, les distractions en quelques sortes. Mais le "comment en sortir?" n'est -il pas plus important que le "pourquoi nous y sommes?"

Voici pour 08h21 du matin, je reviens si j'ai d'autres idées...


_________________
"La Bienveillance envers tous les êtres est la vraie Religion"

"Elève tes mots pas ta voix, c'est la pluie qui fait pousser les fleurs, pas le tonnerre ..." (Rumi)
avatar
Invité
Invité

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Invité le Jeu 30 Oct 2014, 08:58

Je pense que c’est parce depuis notre enfance, nous prenons l’habitude de chercher « le bonheur » en dehors de nous.

On apprends à regarder la TV pour nous distraire, lire des histoires pour nous changer les idées, que les études c’est importante pour avoir un « bon métier » plus tard, qu’il faut gagner de l’argent pour vivre, mettre de l’argent de côté pour plus tard, avoir une belle maison, avoir une belle voiture….

A aucun moment, on nous appris à regarder ce qui se passe en nous, à nous interroger sur qui nous sommes, le sens de la vie….

Tous est fait pour nous apprendre que les « distractions du samsara » sont un but en soi.

Quand on regarde les informations à la TV, on voit bien que nous apprends à considérer comme réel les illusions du samsara. Par exemple, l’homme a inventé la bourse (finance), la bourse est une création de l’homme, une réalité virtuel, et le système financier est devenu un but en soi, c’est prendre pour réel une illusion
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par MionaZen le Jeu 30 Oct 2014, 10:49

Je dirais que bien que l'éveil soit notre état naturel il y a un chemin à suivre pour y arriver, ça ne se fait pas en une journée. 
Si nous prenons une chenille, son état naturel est de devenir un papillon, mais pour y arriver elle doit passer par l'étape du cocon sinon elle ne sera jamais papillon. 
Nous pour parvenir à l'éveil nous devons passer par l'étape méditation, et nous sommes sans cesse déviés de cette étape par les multiples distractions du samsara. C'est ce qui fait que le chemin pour parvenir à l'éveil est si difficile à parcourir à mon humble avis.
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2251
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par vaygas le Jeu 30 Oct 2014, 12:03

Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Rien nous empêche de nous éveiller, seulement nous même, l'ignorance, le manque de pratique.

Et toi Pema Gyaltseme qu' elle est ta réponse.
avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4856
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par manila le Jeu 30 Oct 2014, 13:10

Je pense que c'est l'attachement à soi .

On veut bien s'éveiller un peu , tant qu'on reste celui qui ...quelque chose , mais pas plus loin .
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6836
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Karma Trindal le Jeu 30 Oct 2014, 14:05

Bonjour à tous,

Bravo pour cette belle question qui ouvre un débat très intéressant et merci pour les réponses! Smile

Il y a plusieurs choses qui nous empêchent de nous "éveiller". Même si on possède les deux vues (relative et ultime), il y a tout un déconditionnement à accomplir afin de nous libérer de nos poisons mentaux. Sans la méditation c'est impossible.

Pourquoi il est si difficile? C'est simplement à cause de notre ignorance qui est encore assez grande, de nos poisons, nos afflictions, nos désirs qui nous enchaînent à l'état samsarique. Déjà, il faut observer cela et savoir où sont les causes qui nous empêchent de nous éveiller et quelles sont-elles?

Tant que l'eau est brouillée, il est difficile de voir au fond du lac... Wink

Nous avons également un bagage karmique, notre "sac à porter", nos habitudes. Les impuretés qu'on traîne doivent être "nettoyées" car il y a une vérité ultime dans le relatif: c'est la connaissance juste qui nous mène à la paix et au bonheur et inversément, c'est la connaissance erronée qui nous mène au mal-être.
Tout cela concerne chaque être humain.

Le résultat de l'éveil ou du non-éveil vient des causes et des conditions. Certaines causes et conditions mènent à l'éveil et d'autres mènent à l'ignorance. 
Où se trouvent ces causes et conditions: en nous et à l'extérieur de nous.

Bien sûr, l'éveil est l'état naturel mais tant qu'on a en nous des états non-naturels (attachements erronés, poisons, peines, joies attachantes du passé, charges karmiques...), il est impossible de constater que tout est vacuité. La vacuité est la compréhension totale, cette compréhension doit imprégner chaque cellule, chaque neurone, encore plus qu'un linge est impregné d'eau quand il est plongé dans une bassine.

Cette vacuité est la somme de l'interdépendance de chaque chose qui existe que cela soit de l'intérieur ou de l'extérieur, comme le corps et l'esprit sont identiques mais séparables à la mort. Quand on saisit ce qu'est la vacuité, on comprend qu'on vit réellement dans une réalité illusoire. C'est une forme d'illusion que nous vivons. La vie est comme un rêve à cause du fait que ce qu'on a vécu hier, ou il y a une heure, n'existe déjà plus.

Débarrassons-nous déjà de ces deux extrêmes (samsara et nirvana), comme le temps efface la douleur et même la joie. En tant que débutants, nous savons dans cette vie que l'état de Bouddha peut être atteint en des milliers de vie. Rien de courir après l'éveil, parce que l'éveil se trouve dans le souffle, au moment... à l'instant. A chaque instant nous pouvons nous éveiller.
Bien sûr, il faut avoir un objectif: atteindre l'éveil pour le bien de tous les êtres. Cela demande un "sacrifice" de soi, une entrée dans le courant, mais avant de vouloir le bien de tous, il faut d'abord se recentrer sur soi-même et demandons-nous si nous-même nous sommes en harmonie avec nous-même et les autres.

Tous ces obstacles de la vie (la santé, la vieillesse, la maladie, la mort, les relations difficiles, les factures, ... bref les causes et conditions) nous empêchent d'être totalement "libres".  Avant de penser à être un Bouddha, il y a déjà pas mal de choses à faire! Laughing On essaie à peine d'être des bodhisattva et parfois c'est déjà difficile! lol!

Cultivons et semons les bonnes graines afin de récolter les bons fruits et créer des conditions bénéfiques qui nous permettent d'atteindre l'éveil et qui créent des causes bénéfiques (rencontrer un maître, rentrer dans un temple, lire un ouvrage, apprendre à méditer). Il faut créer des conditions favorables intérieures et extérieures afin que la "charge" défavorable diminue.

Plus les conditions favorables internes et externes augmentent, plus les conditions défavorables internes et externes diminuent.

Finalement, un maître indien disait que la connaissance de soi mène à l'éveil.

Bon, on vous laisse un peu la parole! Wink Ce ne sont bien sûr que nos idées, pas forcément la vérité! Razz

Bonne journée! Smile

IGNORANT ERRANT KST et Karma Trindal


_________________

avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7445
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Pema Gyaltshen le Jeu 30 Oct 2014, 18:29

Merci merci ! cheers Vous avez tous raisons ! 

Je dirais pour ajouter à la réflexion que c'est aussi parce que notre cerveau est en mode minimum.
Notre inconscient prend énormément de place et nous sommes sans cesse manipulés.
L'inconscient collectif puisque nous sommes tous reliés, est pollué depuis des milliers d'années...

La méditation oui bien sûr, mais il faut se rendre disponible et se concentrer sur l'essentiel.
Nous sommes dans une société de distraction totale.
Et surtout nos neurones ont besoin de développer l’empathie, la bienveillance, la véritable compassion pour tous les êtres sans aucune exception.
Pratiquer la douceur et la gentillesse, ne pas juger et être très conscient que les autres font partie de nous-même.
Ne pas se laisser subjuguer par ce samsâra...

Bon, on y arrivera hein les amis ?
sunny


_________________

avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4856
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par manila le Jeu 30 Oct 2014, 20:50

Oui, oui, oui, nous y arriverons tous . Il faudra le temps qu'il faudra mais on y arrivera ! sunny
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par MionaZen le Jeu 30 Oct 2014, 20:51

Mais oui Péma nous allons tous y arriver, nous sommes des guerriers pacifiques 
avatar
Ortho
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1269
Age : 63
Contrée : France
Arts & métiers : Vaguemestre
Disposition de l'Esprit : "XIN NIEN KUAI Lè".Bonne année du Chien!
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 04/08/2011

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Ortho le Sam 01 Nov 2014, 16:17

Si c'est notre état naturel, pourquoi n'y arriverons nous pas, une fois les voiles retirés? Bonjour


_________________
Les apparences sont trompeuses!
[i]
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7445
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Pema Gyaltshen le Dim 02 Nov 2014, 21:57

Oui d'accord, j'aime votre optimisme !

Mais il faudra se remuer sérieusement...( je parle pour moi )
Je crois que l'éveil demande une grande énergie, et nous sommes très distrait par le samsâra.
Je pense que pour avancer un bon coup il faut faire des retraites sérieuses...
Pour concentrer l'énergie, ne plus la gaspiller dans de vaines illusions.



_________________

avatar
Invité
Invité

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Invité le Lun 03 Nov 2014, 08:47

Ça me fait penser à une question 

Comment vous avez vécu des retraites silencieuse de plusieurs jours ?

J’ai passé une fois  une journée complète (Vipassana, alterner entre méditation assise et en marchant, uniquement sur la respiration), la fin de journée était assez difficile, j’arrêtais pas de penser aux activités du lendemain.

Par contre, j’ai fait deux fois un week-end de yoga et là ça va très bien (le yoga occupe mon esprit je pense)
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par MionaZen le Lun 03 Nov 2014, 10:30

Il existe plusieurs variante dans la méditation: assise, en marchant, ... Je pense que c'est ainsi parce que nous sommes tous différents et par conséquent pas tous réceptifs à une seule et même manière de méditer. Le yoga est une certaine forme de méditation; on se concentre sur sa respiration, ses postures, ... c'est la pleine conscience quoi !
avatar
manila
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4856
Age : 61
Contrée : Belgique
Arts & métiers : la tête dans les étoiles
Disposition de l'Esprit : qui voyage bien ne laisse pas de trace
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 19/01/2011

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par manila le Lun 03 Nov 2014, 11:11

A propos des retraites de silence ,j'ai connu en Inde un swamy qui faisait une retraite de silence de douze ans .

Il était rayonnant , ainsi que son minuscule ashram bien caché derrière un hangar .

Je ne connais bien sûr pas son esprit , mais ce qui se dégageait autour de lui me fait penser qu'il n'était pas loin de l'Eveil .
avatar
dom.
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 65
Age : 53
Contrée : Moselle
Arts & métiers : radiologiste, pratiquant d'arts martiaux
Disposition de l'Esprit : cherchant
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 11/05/2014

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par dom. le Jeu 06 Nov 2014, 16:01

Une autre variante de méditation que je pratique, utilisée dans le qi gong et le taichi chuan est la "posture de l'arbre" ou on fait circuler l'énergie, un peut comme la circulation des vents du vajrayana.


_________________
 Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.Tout n'est qu'illusion.
avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7445
Age : 63
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Pema Gyaltshen le Mar 11 Nov 2014, 19:57

Pour les retraites de silence, c'est très constructif.
Nous perdons tellement d'énergies en vain bavardages...

Une option c'est par exemple de rester en silence une partie de la journée...



_________________

avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par MionaZen le Mer 12 Nov 2014, 10:59

C'est ce que je fais Péma, garder souvent le silence et  ... on me reproche de ne pas beaucoup parler 
avatar
Mouflette8
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 33
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Transparence
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/03/2013

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Mouflette8 le Jeu 13 Nov 2014, 12:06

Pour toutes celles et ceux qui s'identifient à leurs schémas de pensée, qui ne savent pas qu'ils ne sont pas leurs croyances, leurs mécanismes intérieurs, que tout est "modelable" en eux, alors je dirais qu'il manque le fait de se remettre en question, peut-être d'être curieux sur ce que nous sommes ou pas, de trouver un sens plus profond à la vie que des événements extérieurs, un sens qui nous rendrait riche de coeur.

Le fait que les gens n'ont pas de but.
Généralement dans la vie, quand nous avons un but et sommes motivés à l'atteindre, on fonce. Ils n'ont pas forcément conscience qu'ils peuvent en avoir un, en eux-mêmes, puisque la plupart ignore qu'il est possible d'élargir sa conscience à tout ce qui est et de toucher du coeur l'existence du soleil. Souvent les gens s'arrêtent au fait " de se sentir assez bien en eux". Ils ne sont poussés à évoluer que quand ils souffrent. S'ils se plaçaient un très haut idéal dans leur coeur, comme par exemple devenir le soleil qui aime sans condition et sans distinction, ils avanceraient toujours, jamais ne cesseraient d'évoluer, même par "beau temps". C'est impermanent et leur bonheur reste conditionné par l'extérieur. Faut-il encore qu'ils arrivent à discerner que c'est possible, qu'il y a des états de conscience supérieurs, plus élargis que celui qu'ils ont ici et maintenant, qu'il est possible d'atteindre le bonheur sous forme d'état d'être indépendamment des circonstances extérieures.
J'ignore comment ils peuvent en prendre conscience.

Il peut manquer la volonté de nous observer nous-même, observer nos mécanismes de défense qui visent à protéger des blessures que nous ne souhaitons pas revivre. Mécanismes consistant soit à la fuite ou moyens d'anésthésier la douleur (comme aller manger, regarder la télévision, rester dans l'inertie), soit en reposant la responsabilité sur l'extérieur, nous ramenant toujours à la périphérie de nous-même. La volonté aussi de maîtriser notre gardien du seuil quand il se fait entendre pour plonger dans notre blessure, ou quand nous avons des mécanismes qui nous poussent à rester en superficie : parler pour combler des vides par exemple (une sorte de peur du silence). Parce que le vide demanderait alors aux gens de contacter des parties d'eux-mêmes qu'ils ont peur de toucher, des blessures probablement aussi, il y a de la honte aussi souvent à accueillir en première couche, etc.
La peur de contacter des zones désagréables en nous est donc un frein. Choisir le chemin le plus facile, par la fuite ou le rejet de responsabilité sur le monde extérieur nous est tentant et souvent plus fort que nous, parce que choisir de plonger dans ses ombres, dans nos blessures pour les transmuter et les guérir, dans toutes ces couches superposées de nous-mêmes, c'est douloureux sur le moment. C'est forcément repoussant tant ce peut être "un enfer".
Au coeur du travail alchimique intérieur, quand nous sommes dans une zone blessée, je dirais que la peur de l'inconnu face à l'abandon de cette partie de nous à la lumière, peut être activée, car pour notre gardien du seuil, c'est une grande peur de perdre le contrôle et donc peut être un frein également, un problème de lâcher prise, il faut donc avoir une grande foi en ce qui nous est supérieur pour lâcher prise et laisser la lumière prendre place. La foi semble liée aussi à la conscience que ce passage douloureux de la plongée dans "l'enfer" de soi-même, lors de blessures réactivées, est éphémère, que la clarté, le bien-être, la paix reviendront grâce à l'abandon à la lumière.

Et puis, le manque de persévérance dans l'effort. Toutes ces transmutations intérieures doivent être renouvelées, encore et encore, pour nous changer, car nos blessures, nos mécanismes de défense ou nos mécanismes pour être aimé du monde extérieur sont parfois très coriaces, ils peuvent être là depuis des plombes. Déjà dans l'observation de nous-même, çà peut aller longtemps avant que l'on perçoive ces mécanismes, çà va également très long quand on se change soi-même, alors le manque de patience aussi, fait partie des freins, à mon avis.

Dans mon point de vue, tout çà, c'est un tout, du moment ou l'on plonge dans "son propre enfer", ayant conscience qu'il n'y a que cette voie pour s'ouvrir un jour telle une fleur.

En ce qui me concerne, ce qui me demande le plus d'effort, c'est de ne pas laisser mes mécanismes me détourner du vrai travail. Mon plus fort mécanisme, quand je suis réactivée dans une blessure, c'est de commencer d'analyser l'autre afin de chercher à percevoir qu'est-ce qui ne va pas chez lui. Je dois faire l'effort de lâcher prise sur l'autre, ayant conscience qu'i ln'est pas responsable, le laisser à son propre monde et me recueillir, de rester avec ces parties de moi en souffrance, juste en posant ma conscience dessus, le temps qu'il faut pour que l'abandon à la lumière s'opère.
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 36
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par MionaZen le Jeu 13 Nov 2014, 18:41

Très belles réflexions Mouflette 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 657
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par tindzin le Mar 18 Nov 2014, 23:28

Bonjour,

Aujourd'hui j'ai écris un texte, je souhaitais le partager sur ce site et aussi le partager avec des amis, mais d'abord ce matin de mon IPhone, des réflexions, l'élaborations et la mise en liens de diverses informations, puis j'ai repris ce texte dans un document world que je vous présente ci-dessous dans sa dernière version et qui, il me semble s'accorde assez bien avec le texte de Mouflette ci-dessus. Donc, voici:

 
La « farce » elle-même étant peut-être le but … !!!
 
Dans mon écrit de 2010 : « Partage autour du Dzogchen », Editions Elzévir – Paris, 2010, parlant du karma, j’émettais l’hypothèse qu’il s’agissait en fait d’un flux d’énergie impersonnelle et je prenais pour exemple final, que notre monde n’avait peut-être, à l’image du film « Matrix », pas plus de réalité que notre monde dans ce film, mais qu’à l’inverse du film, ce n’était pas les machines qui avaient guerroyé avec les humains, les réduisant à l’esclavage afin à partir d’eux de produire de l’énergie électrique. Puis les machines avaient élaboré un programme informatique qu’elles avaient directement implanté dans le cerveau de leurs esclaves humains, leurs faisant croire que leur monde perdurait et n’avait pas changé, alors qu’un groupe d’humains rebelle, non soumis à l’esclavage, guerroyaient toujours dans le vrai monde et la vrai vie, contre l’empire des machines. Donc, par rapport à cette étonnante et troublante fiction, voilà ce que je pense de la réalité de nos vies et de cet univers dans lequel nous évoluons.
 
Premièrement, dès l’âge de 10 ans environ, j’ai été attiré par les questions spirituelles : D’où venons-nous ? Pourquoi sommes-nous ici ? Quel sens et quel est le sens de tout ça, et y’en a t’il seulement un ?

Avant mes 25 ans, au printemps 1983, j’ai opté pour le bouddhisme que je suivais dans mon esprit de loin en loin, déjà durant quelques années auparavant. Depuis j’évolue très lentement dans cette tradition.

C’est en 2008 ou peut-être 2009, que j’ai entendu ou lu, qu’Albert Einstein dans sa théorie de la relativité restreinte, où es-ce dans celle quantique, qu’il avait énoncé et développé, que la matière n’existait pas (rejoignant ainsi ce qu’avait énoncé le 4ème Bouddha, Gautama Sakyamouni, ayant vécu 500 avant Jésus-Chirst), ajoutant que toute la matière que nous percevions, n’est autre que de la lumière établie à diverses intensités de fréquences.

Le fait qu’un pont si net avait été établi il y a plusieurs décennies sans pour autant bouleverser l’organisation du monde, m’avait subjugué, d’autant qu’à cette époque, alors que j’avais beaucoup lu sur le bouddhisme, je venais de découvrir que le résultat le plus élevé que l’on pouvait obtenir à travers la pratique spirituelle bouddhiste qui est appelée Thogyal, était de transmuer les différents agrégats constituant notre corps, en immatérielle lumière, où à l’instar des Maîtres Jedi dans le film « Star wars »,font disparaître leur corps en corps d’atomes, où à l’instar de la résurrection du Christ, obtenir le corps du Grand transfert, qui est un corps de lumière transparent que nous pouvons voir et dont il est dit que seul deux Maîtres bouddhistes l’on réalisé, soit : Vimalamitra et Padmasambava.

Puis il y a quelques mois, deux peut-être, nous sommes alors fin septembre 2014, j’ai lu sur internet, que des scientifiques avaient établi que nos yeux ne percevaient pas directement notre environnement tel que nous pensons que nous le voyons, mais que l’œil enregistre des impulsions électriques qui collectionnées, sont conduites dans une région située à l’arrière de notre cerveau dans un espace pas plus grand qu’un centimètre cube, qui décrypte les signaux électriques qui lui arrivent et les renvoie dans une autre partie de notre cerveau, sous la forme d’images, nous faisant croire à la réalité de notre monde … !!! 

L’article mentionne aussi, qu’un essai avait été réalisé entre le cerveau de je ne sais quel animal, directement de cette partie décryptant les signaux électriques, aux images produites par un programme d’ordinateur. Ainsi le sujet prenait tout naturellement ces images pour la réalité devant ces propres yeux.

Ainsi nous pouvons bien imaginer, qu’un cerf, un serpent ou un ours, ne perçoivent pas fondamentalement le même monde que celui que perçoit un être humain.

Les perspectives sont infinies. C’est tout bonnement … énorme … !!! Ainsi selon le décodeur que l’on possède, la possibilité qu’existent des formes d’êtres invisibles à nos yeux, « existent » potentiellement, comme pourrait ainsi « exister » Terres pures de Bouddhas, les six différents royaumes d’existences qu’énumère la tradition bouddhiste, ou un ou de multiples univers, dans cette fréquence, ou dans une autre.

N’y laissant qu’un béant vide, j’ai cru que le sol se dérobait sous mes pieds. 

Puis, il y a une dizaine de jours, soit début novembre 2014, je lisais le livre d’Alexandra David-Neel (1868-1969), « Les enseignements secrets des bouddhistes tibétains », éditions Adyar – Paris, dont jusque là je n’avais jamais entendu parlé, que selon les témoignages et enseignements de Maîtres bouddhistes qu’elle avait recueilli entre les années 1920 et 1950 directement au Tibet, avant donc l’annexion chinoise de mars 1959 de celui-ci, que le concept que l’on nomme karma, ne pouvait être simplement compris comme la transhumance de vie en vie d’une énergie collectant de bonnes ou de mauvaises actions, ce qui pourrait laisser entendre et penser, qu’existerait un réceptacle individuel qui pourrait selon une tradition spirituelle donnée, être nommé Jiva ou âme, alors que, la subtilité du karma constituant un seul être dépendrait au contraire de la constitution d’un nombre indéfini de liens d’énergies (l’on peut imaginer que l’union de ces différents liens seraient du par l’attirance karmiques de ceux-ci les uns envers les autres), constituant à un moment donné tel ou tel autre individualité.

Celles-ci n’ayant plus de liens entre elles lorsque s’achève le processus de la mort, reconstituant ainsi d’autres ensembles « individualisés » en accord vibratoire et en fréquences avec les lignes de forces les plus marquantes et dominantes de l’expérience d’existence précédente qui s’achève.

Cela renvoi également au décodeur situé dans notre cerveau, puis au fait que certains grands Maîtres bouddhistes à leur mort, se « réincarnent » en un, deux, trois, jusqu’à cinq ou plus peut-être d’êtres individualisés lors de leur prochaine existence dans cet environnement que nous appelons familièrement la Terre.     

Cette approche montre la futilité de tous nos actes, et celle plus grande encore de notre insignifiance en tant que moi individualisé existant.

Un point au moins est à ne pas négliger, nous nous devons de mener à terme cette existence d’un bout à l’autre, quoiqu’il nous en coûte, d’abord parce que celle-ci en vaut la peine et surtout parce que l’abréger prématurément (suicide), n’est pas une option favorisant l’épanouissement spirituel, mais sa régression.

Secondement, même si dans la prochaine existence nous ne seront plus tout à fait nous, les actes que nous produisons dans cette présente existence, nous subirons nécessairement d’une manière ou d’une autre, les « fruits » dans la « vie » suivante.

Troisièmement, quel est, ou quels sont les buts ? Eh bien il faut admettre qu’il y en a peut-être aucun et que la « farce » de nos « vies » successives, n’a ni commencement, ni fin et qu’il sera jamais possible d’en connaître la source.

Dans le bouddhisme l’on parle pourtant d’une base neutre qui n’est, ni bonne, ni mauvaise. 

Ainsi cette base, est-elle d’un blanc irradiant ou du noir le plus profond … Mystère … ??? 

De cette base nommée Dharmakaya, il est dit que s’élève l’énergie Sambogakaya, et que de l’union des deux, émerge le Nirmanakaya, soit le monde physique des phénomènes, notre univers visible, les galaxies, les systèmes solaires, notre monde la Terre et les êtres visibles et invisibles à nos yeux, qui y habitent. 

A noter que tout concorde. Les êtres à un certains moments et époques données, perçoivent, voient leur environnement de manière identique, ainsi l’incongruité des voyages spatio-temporels, les fictions juxtaposant diverses époques, dans l’idée qui sans doute nous a tous un jour habité, par exemple : Quelle tête aurait fait Napoléon si à Austerlitz il avait vu surgir du néant, un FA-18 ou un Mirage 2000 rugissant ? 

A ce propos cela me fait aussi penser aux apparitions d’OVNI, peut-être que sous certaines conditions particulières, des ponts permettent d’entrevoir ou de voir, plus que seulement prendre conscience, d’autres plans vibratoires … ???

Maintenant il est tout autant possible que cette « farce » suive un but propre. 

Ainsi est-il vraiment déplacé d’émettre l’hypothèse que la base neutre décrite dans le bouddhisme, sans demeurer être une conscience pensante autonome véritable, est tout comme nous même constituée, bien que sur un plan différent, de la jonction d’une multitude de liens multiples, et que cette base éprouve la nécessité que toute l’énergie qui la constitue, sous formes de milliards de milliards de milliards de fragments d’énergie, élèvent leur niveau de fréquence vibratoire à celui entièrement sublimé de cette réalisation spirituelle ce reconnaissant elle-même dans son entier pour ce qu’elle est, afin de pouvoir se rétablir dans son unité naturelle, neutre, incréée et non née … ?!

Peut-être aussi n’y a t’il aucun but, aucun déterminisme, tout comme le serait cette base incréée et non née qui pourrait tout aussi bien n’être qu’un filament d’énergie d’une fractale infinie.

Ce qui d’une manière ou d’une autre, revient à dire plus ou moins jamais et plus ou moins infini.

La « farce » elle-même étant peut-être le but … !!! 

Question : Qu'allons-nous, chacun de nous entreprendre... Maintenant...???

Bien à vous toutes et tous. tindzin
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2251
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par vaygas le Mer 19 Nov 2014, 08:26

"La « farce » elle-même étant peut-être le but … !!!"


  Il faut demander à un clown
avatar
Mouflette8
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 60
Age : 33
Contrée : Suisse
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Transparence
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/03/2013

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Mouflette8 le Mer 19 Nov 2014, 11:52

Coucou tindzin Bonjour ,
 
J’adore ton texte et je me vois réjouis que tu l’ais repris pour nous le partager .

Il y a des réflexions que je trouve profondes, des observations, des approfondissements de soi, tout çà enrobé d’une façon d’écrire qui pour moi est fluide et sympa à lire. 


Je pense l’avoir compris en gros comme tu l’as pensé.
J’aime beaucoup  les parallèles que tu tires en rapport aux films. C’est rafraîchissant ! Je pense que dans notre vie, tout est symbole, et on peut en tirer d’innombrables parallèles avec notre monde intérieur.



C'est le genre de textes qui peut pousser à se remettre en question.
 
Merci de nous avoir parlé du vivant en toi .


Tu m'enthousiasmes à vouloir écrire autre chose, du coup.

 
Quand ma conscience s’élargit, je touche du cœur comme un centre, que j’estime être la source. Comme je le perçois, d’après comme je le vis à l’intérieur, tout découle d’elle, mais elle reste distincte du reste de toute la création (elle est la pureté même, je dirais même que sa beauté n'est pas descriptible). Je ne pense pas pouvoir fusionner entièrement avec elle, à mon avis, ce serait ne plus faire partie de ce monde, je ne peux que la contempler et la comprendre, et rapprocher  ma vibration de la sienne en me purifiant, en faisant "plonger" les structures que je me suis crée dans la lumière. Je crois qu’elle ne sait pas elle-même comment elle évolue, mais c’est beau et apaisant de la sentir. Je "sens" une musique mais je ne l’entends pas, je la perçois comme si elle faisait partie intégrante du doux mouvement évolutif de la source, car quand je la touche du cœur, je sens qu’elle évolue à un certain rythme harmonieux et que tout ce qui est, comme un bloc, évolue avec elle. Je crois aussi que son évolution est infinie.


Mais çà me fait toucher du cœur aussi, le bonheur non conditionné de s’abandonner à la lumière. La lumière est pour moi sa création la plus parfaite, celle que nous pouvons atteindre. C’est à l’image du soleil : le centre du soleil- la source - n’est pour nous pas atteignable sinon nous brûlons, nous pouvons le contempler seulement, s'en rapprocher, mais pas le devenir entièrement, en revanche, ces rayons, eux, peuvent nous toucher. Si l’on devient un de ses rayons en nous purifiant, si nous abandonnons toute partie de nous à lui, alors, le rayon lui-même peut dire « Père et moi sommes un », car le rayon n’est pas dissocié du centre du soleil et ne le sera jamais. Si on arrive à cette unité, on peut connaître ce bonheur non conditionné, le royaume de Dieu, mais il faut pour cela "déconstruire nos structures", redevenir à l'image du "petit enfant".

 
Si tous les êtres pouvaient avoir en eux cette empreinte, cette mémoire, qu’il y a effectivement un bonheur qui les attend, au delà de tout ce qu'ils perçoivent de leurs yeux, un vrai paradis, alors je pense qu'ils auraient bien plus de volonté à s'ouvrir à la lumière, à autre chose que ce qu'ils savent aujourd'hui.


Je peux comprendre qu’on ne veuille pas changer. Je passe moi-même par des états d’âme qui  m’étaient avant inconnu, qui sont nouveaux, et au début, ils font très peur à mon gardien. L’impression de « perdre » sa structure qui se déconstruit, l’impression de mourir en soi, est très déconcertant sur le moment. Le gardien tente de s’accrocher, effrayé, il se « jette en travers » tentant de se cramponner à quelque chose de connu, qu’il peut gérer, contrôlé. Quel panique pour lui! La sphère mentale confortable qu’il s’était crée lui  était si familière et là, tout son monde s’écroule... Il plante alors ses griffes à l’image d’un chat qui vient de sauter sur un plan de travail et qui s’accroche comme il peut parce que le plan de travail est trop haut pour lui et lui demande de « lâcher prise ». Oui, je peux comprendre que les êtres ne veuillent pas changer pour ne pas vivre ces états désagréables, mais c'est dommage, c'est un petit mal pour beaucoup de bienfaits pour toute la création. Nous sommes tous dans le même panier.

Je ne me suis pas laissée le choix dans cette vie, je me suis totalement crucifiée moi-même, je n’avais plus aucune possibilité d’expression, je me suis inconsciemment contruit un empire qui ne me laissait qu’un centimètre carré d’air. D’ailleurs, comme tout est lié, je ne respirais plus qu’avec une partie de mes poumons tant j'étais conditionnée. Et le bocal étant devenu trop étroit, je n’ai pas eu d’autres choix que d’exploser certaines de mes structures intérieures. Mon gardien panique toujours aux changements intérieurs, il sent que quelque chose lui échappe, la sensation est toujours désagréable, et si on n’est pas vigilant, on le laisse reprendre ce qui lui échappe et on retombe dans le même schéma. Il faut donc tenir jusqu’au bout des changements et comprendre que le gardien se jettera au travers jusqu’à la dernière seconde, jusqu'à ce qu'on renaisse vraiment. Quand on essaie de prendre de force un bâton à un gros chien en tirant dessus, c’est peine perdu, il gagnera à coup sûr. L’autre option, c’est de comprendre que, c’est dans l’instant «  tout ce qui compte à ses yeux » ce bâton, il n’a que çà, c’est son jouet, et qu’il est normal qu’il s’y rattache, qu’il ne veuille pas le perdre. Alors tu l’observes d’un regard aimant, d’un regard détaché, parce que tu le comprends, ce toutou, et lui, à un moment donné, il te regarde, se rend compte qu’il n’y a pas de danger en fait, il se sent poussé à lâcher son bâton. Et c’est même lui qui devient ton serviteur parce qu’il le pose généralement vers toi, en attendant que tu lui dises quoi faire ou de courir à nouveau chercher le bâton. Pour moi, avec nos structures intérieures et le gardien qui ne veut pas les lâcher, c’est tout pareil. La seule façon de le maîtriser, c’est de le comprendre, de poser un regard aimant sur lui, d'être compatissant. Les sensations que sa peur implique en nous, avant le lâcher prise sont terribles, parce qu’on sent une partie de nous en panique. Notre conscience et perception des choses peut changer dans ces moments-là, cela n’est peut-être pas agréables, une autre partie de nous bascule dans l'inconnu, mais c’est bon signe, c’est le passage obligé d’une renaissance pour moi. Je ne sais plus qui disait que l’heure la plus sombre est celle qui vient juste avant le levé du soleil. Je pense que même les plus courageux qui se changent eux-mêmes sont parfois dissuadés par cette heure-là. Ce peut être, pour revenir à la question principale, un autre frein à l’éveil.


Une joyeuse journée à toi .
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 657
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par tindzin le Mer 19 Nov 2014, 15:55

Salut Mouflette,

Jamais je n'aurai espérer recevoir tant de gratitude dans un seul post sur ce site. En dehors de celui-ci j'ai transmis ce message à d'autres de mes connaissances et leur retour a été plutôt décevant. l'une m'a dit que j'intellectualisais trop, alors que pour ma part, le partage, la mise en lien d'informations avec la pratique, me semble être des plus riche, quant à l'autre, elle me conseillait, comme elle, d'apprécier le silence. Pour moi ce type de réponses provient de personnes qui n'ont pas grand-chose à faire sortir de leur entrailles.  Vaygas est encore celui qui est le plus frais dans la spontanéité sincère de son message. il a raison mis à part que le clown à besoin de la farce pour exister, alors que si nous avons pris conscience de la farce sans nous illusionner sur notre niveau d'éveil et les nombreux degrés s'étalant devant nos pieds, nous comprenons que ce qui nous manque c'est l'absence de doutes quant à la possibilité de pouvoir se poser dans la nature de l'esprit. Simultanément s'élève la conviction que nous pouvons dompter nos émotions. Cela arrive dès l'instant ou nous avons connu l'expérience de l'état d'absorption que l'on vit lorsque l'on se pose dans l'intervalle lumineux qui surgit entre deux pensées. De-là c'est autant un long chemin caillouteux, qu'un chemin caillouteux mais dans un espace ouvert où peut importe si les nuages encombrent le ciel, car ayant vu au-delà de ceux-ci, pour nous, déjà brille le soleil. 

Bien à toi. tindzin
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2251
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par vaygas le Mer 19 Nov 2014, 20:24

, pour vous servir tindzin .

Contenu sponsorisé

Re: Qu'est ce qui empêche de nous éveiller ?

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 19 Avr 2018, 15:56