Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Dhammapada
Aujourd'hui à 18:53 par vaygas

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 17:39 par Jean-François

» presentation groupes de pratique
Aujourd'hui à 10:57 par Puntsok Norling

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 09:59 par manila

» Cherche référence livre
Aujourd'hui à 08:33 par Disciple laïc

» Funérailles de robots
Hier à 19:58 par Ortho

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Hier à 14:37 par Disciple laïc

» meditation et pratique avec Lodoe Rinpoche
Dim 20 Mai 2018, 23:56 par Puntsok Norling

» Le programme B.A.S.E - bouddhisme, action sociale et engagement
Dim 20 Mai 2018, 19:32 par Disciple laïc

» Livre sur le bouddhisme Theravada
Dim 20 Mai 2018, 16:14 par Ortho

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Dim 20 Mai 2018, 15:12 par Admin

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Dim 20 Mai 2018, 09:37 par Pema Gyaltshen

» Christopher Dawson
Ven 18 Mai 2018, 19:55 par Disciple laïc

» Rencontre en cercle inter-tradition
Ven 18 Mai 2018, 15:48 par Pema Gyaltshen

» M6-Replay >Enquêtes extraordinaires: Preuve de la réincarnation ?
Mar 15 Mai 2018, 22:00 par Disciple laïc

» Khandro Rimpoché
Mar 15 Mai 2018, 19:04 par Disciple laïc

» 4 AMAZING INCIDENTS IN THE LIFE OF BUDDHA
Mar 15 Mai 2018, 14:28 par manila

» Film en diffusion ce soir le 14/05/2018
Lun 14 Mai 2018, 23:16 par manila

» Sur la loi du karma
Lun 14 Mai 2018, 18:13 par Akana

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Lun 14 Mai 2018, 14:30 par Nanachi

» Bonjour tout le monde!
Dim 13 Mai 2018, 19:46 par Karma Trindal

» Présentation rom5991
Dim 13 Mai 2018, 19:43 par Karma Trindal

» Saka Dawa Festival
Dim 13 Mai 2018, 10:58 par Puntsok Norling

» Rencontre avec Sa Sainteté le XVIIème Karmapa Trinlé Thayé Dorjé – 1/2 et 2/2
Dim 13 Mai 2018, 10:23 par Disciple laïc

» Meditation et pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 12 Mai 2018, 11:29 par Puntsok Norling

» Présentations
Jeu 10 Mai 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Bonjour à tous
Mar 08 Mai 2018, 01:04 par rom5991

» Amour altruiste et compassion.
Lun 07 Mai 2018, 17:56 par Disciple laïc

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Sam 05 Mai 2018, 06:21 par rom5991

» Sensation pendant et après méditation
Mer 02 Mai 2018, 13:46 par Srivatsa

» Sexisme, andocentrisme, et misogynie
Mar 01 Mai 2018, 20:42 par Disciple laïc

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mar 01 Mai 2018, 10:24 par vaygas

» Réflexions sur les trois piliers de la voie du Bouddha : vertu, méditation et sagesse
Lun 30 Avr 2018, 17:35 par Disciple laïc

» Même le Bouddha fut confronté à des épreuves
Lun 30 Avr 2018, 14:27 par Disciple laïc

» Lama Puntso nous parle du bouddhisme
Lun 30 Avr 2018, 10:37 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Dim 29 Avr 2018, 20:00 par Disciple laïc

» Traduction et L'interprétation des écrits saints en Islam
Dim 29 Avr 2018, 18:51 par Disciple laïc

» Nos deux mains
Dim 29 Avr 2018, 13:10 par manila

» Aumônerie bouddhiste
Dim 29 Avr 2018, 10:05 par Ortho

» Meditation et Pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 28 Avr 2018, 22:14 par Puntsok Norling

» Les bienfaits de la souffrance
Sam 28 Avr 2018, 21:20 par Disciple laïc

» En quoi se démarque « Le livre de l’Eveil » des traditions théistes et du bouddhisme, tout en y étant attaché.
Sam 28 Avr 2018, 15:41 par tindzin

» Bouddhisme et nihilisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:37 par Disciple laïc

» le rêve dans le bouddhisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:20 par Jean-François

» La Mort selon les bouddhistes
Mer 25 Avr 2018, 22:29 par Ortho

» Que penser de la méditation coupée de ses racines ?
Mer 25 Avr 2018, 16:26 par Pema Gyaltshen

» Je n'arrive plus à croire en mes rêves
Mer 25 Avr 2018, 08:54 par Karma Tsultrim Jyurmé

» La loi de causalité
Dim 22 Avr 2018, 20:40 par Disciple laïc

» Les enfants du Goulag
Dim 22 Avr 2018, 20:11 par Disciple laïc

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Dim 22 Avr 2018, 13:31 par manila

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Jeu 19 Avr 2018, 16:04 par manila

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

» C'est un au revoir
Mer 11 Avr 2018, 15:31 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Question sur les "vies antérieures"
Lun 09 Avr 2018, 23:00 par Ortho

» Bibliothèque multi-médias: La Cité interdite révélée
Lun 09 Avr 2018, 21:58 par Admin

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Lun 09 Avr 2018, 21:37 par Admin

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 43 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 41 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc, vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95264 messages dans 11039 sujets

Nous avons 4200 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Davy

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7462)
 
Karma Trindal (6843)
 
manila (4972)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3465)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2294)
 

Des effets de la méditation sur le cerveau et l’organisme

Partagez
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4731
Age : 36
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Des effets de la méditation sur le cerveau et l’organisme

Message par petit_caillou le Mar 30 Déc 2014, 21:57

Des effets de la méditation sur le cerveau et l’organisme



Il se définit comme l’homme le plus heureux que la science ait eu à analyser: à considérer le sourire serein du Français Matthieu Ricard, généticien moléculaire devenu moine tibétain, on est tenté de le croire.

Mattiew Ricard le 29 septembre 2012 à l’université du Wisconsin lors d’un électroencéphalogramme Université du Wisconsin/AFP – Jeff Millervoir le zoom : Photo diffusée par l'Université du Wisconsin montrant le moine boudhiste Matthieu Ricard le 29 septembre 2012 lors d'un électroencéphalogramme

Ce confident et interprète en France du dalaï lama, qui a tout abandonné pour aller vivre dans un ermitage himalayen, explique avec passion pourquoi la méditation peut modifier le fonctionnement du cerveau et susciter le bonheur, exactement de la même façon qu’on soulève des poids pour travailler ses muscles. Selon ce globe-trotter, fils du philosophe Jean-François Revel, n’importe qui peut être heureux: il s’agit juste d’une question d’entraînement.



Voici quatre ans, le neuroscientifique Richard Davidson a branché 256 capteurs sur le crâne de Matthieu Ricard à l’université du Wisconsin, dans le cadre de recherches pratiquées sur des centaines d’adeptes avancés de la méditation.

Les scanners ont montré que lorsqu’il méditait, le cerveau du moine produisait un niveau d’ondes « gamma », liées à la conscience, l’attention, l’apprentissage et la mémoire « jamais relevées auparavant dans la littérature de la neuroscience« , selon le témoignage de M. Davidson.

L’imagerie médicale a aussi montré une suractivité de son cortex préfrontal gauche par rapport à son homologue droit, lui donnant une aptitude « anormale » au bonheur et une réduction de la propension à la négativité.

« Nous avons trouvé des résultats remarquables avec des personnes pratiquant la méditation depuis longtemps mais aussi avec des gens qui méditaient 20 minutes depuis trois semaines, ce qui est bien-sûr plus adapté à nos modes de vie modernes ».

Ces recherches montrent que le cerveau modifie de lui-même ses structures selon les sollicitations qu’il reçoit : les circuits fréquemment utilisés se consolident et se développent ; ceux qui servent peu s’étiolent et rapetissent. Cette souplesse du cerveau est appelée neuroplasticité ou plasticité cérébrale. Les recherches sur ce phénomène en sont à leurs balbutiements et Matthieu Ricard a été l’un des tous premiers à participer à ces expériences scientifiques.
Très récemment, plusieurs universités américaines ont conduit des recherches sur de grands pratiquants qui avaient à leur actif quelques 40 000 heures de méditation.
Les résultats furent probants et montrèrent :
• un haut niveau d’activité dans les parties du cerveau qui contribuent à former les émotions positives, comme le bonheur, l’enthousiasme, la joie et la maîtrise de soi;

• un niveau d’activité moindre dans les parties du cerveau reliées aux émotions négatives, comme la dépression, l’égocentrisme, le manque de bonheur ou l’insatisfaction ;

• un apaisement de la zone du cerveau qui déclenche la peur et la colère ;

• la capacité à atteindre un état de paix intérieure même lorsqu’on est confronté à des circonstances extrêmement perturbantes ;

• une aptitude inhabituelle à l’empathie et à l’écoute profonde des émotions d’autres personnes.

Ces résultats semblent montrer que l’entraînement de l’esprit à la méditation peut jouer un rôle capital sur les fonctions cérébrales : il ressort en effet de ces recherches que les tendances émotionnelles peuvent être modifiées et les penchants destructeurs amoindris.

Dans une étude, qui paraîtra fin janvier dans la revue » Psychiatry Research: Neuroimaging », dirigée par le Massachusetts General Hospital (MGH), les chercheurs rapportent les résultats de leur travaux. «Cette étude démontre que des changements dans la structure du cerveau pourraient sous-tendre certaines de améliorations signalées et que si les gens se sentent mieux, ce n’est pas uniquement parce qu’ils passent un moment de détente. »


Des études antérieures avaient déjà trouvé des différences structurelles entre les cerveaux des praticiens de la médiation expérimentés et les cerveaux des personnes qui ne pratiquent pas la méditation. On observe ainsi un épaississement du cortex cérébral dans les zones associées à l’attention et l’intégration affective.

Dans le cadre de l’étude de la MGH, les images IRM de la structure cérébrale de 16 participantsont été prises , deux semaines avant et deux semaines après leur participation à un programme de 8 semaines de réduction du stress basé sur la méditation (MBSR). Une série d’images du cerveau ont également été prises sur un groupe témoin de non-méditants sur un intervalle de temps similaire.


Vous êtes ici : Accueil » Suite: Les effets de la méditation sur le cerveau
Suite: Les effets de la méditation sur le cerveau

Les réponses à un questionnaire montrent des améliorations significatives par rapport aux réponses avant la participation au programme. L’analyse des images IRM, qui a porté sur les zones liées à la méditation, ont montré des différences par rapport aux études antérieures. Les chercheurs ont trouvé une augmentation de densité de la matière grise dans l’hippocampe, connue pour être importante pour l’apprentissage et la mémoire, et dans les structures associées à la conscience de soi, la compassion et à l’introspection. Des participant ont signalé des réductions de stress, ce qui a été corrélée par une diminution de la densité de matière grise dans l’amygdale, qui est connue pour jouer un rôle important dans l’anxiété et le stress. Bien qu’aucun changement n’ait été observé dans une structure liée à la conscience de soi, appelée l’insula, et qui avaient été identifiés dans des études antérieures, les auteurs suggèrent que la pratique de la méditation à plus long terme pourraient être nécessaire pour produire des changements dans ce domaine. Aucun de ces changements n’a été observé dans le groupe témoin, indiquant qu’ils n’étaient pas liés au temps.

Amishi Jha, PhD, un neuroscientifique de l’Université de Miami qui enquête sur les effets de la méditation sur des individus soumis à des situations de stress élevé, explique: «Ces résultats mettent en lumière les mécanismes mis en oeuvre dans le cadre de la méditation. Ils démontrent que le stress peut non seulement être réduit avec un programme de 8 semaines de méditation, mais que ce changement correspond également à des changements structurels dans le cerveau. L’original de présent article peut être consulté sur eurekalert.org




_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4731
Age : 36
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Des effets de la méditation sur le cerveau et l’organisme

Message par petit_caillou le Mar 30 Déc 2014, 21:59

La méditation modifierait le comportement. C’est en tout cas sur ce thème que portent les recherches de Matthieu Ricard et d’autres de ses confrères du Mind and Life Institute. A l’occasion des 25 ans de cette organisation, celui qui est aussi connu comme l’interprète français et le confident du Dalaï Lama donnera une conférence le 20 octobre à New York.

Depuis l’an 2000, le bouddhiste français Matthieu Ricard vient régulièrement dans les laboratoires de l’université du Wisconsin comme chercheur et cobaye pour le compte du Mind and Life Institute. Sous l’impulsion du Dalaï-Lama, cet organisme favorise les rapports entre le bouddhisme et la science.

Grâce à des électrodes placées sur le crâne d’adeptes de la méditation et reliées à un électroencéphalogramme, les chercheurs ont montré que la pratique de la méditation pouvait induire des modifications cérébrales durables. Les résultats de la première partie d’une étude sur les effets de la méditation sur le cerveau ont été publiés dans les Comptes rendus de l’Académie des sciences américaine PNAS et repris dans un article du journal suisse Le Temps. Les études montrent que la méditation pouvait avoir des effets bénéfiques à long terme sur la stabilité émotionnelle et, par conséquent, sur des désordres comme l’anxiété et la dépression majeure.



Par ailleurs, « l’analyse des résultats a montré que la méditation active stimule une zone du cerveau impliquée dans l’autorégulation (le cortex cingulaire antérieur) et améliore l’humeur, même pour les débutants. Les méditants arrivent à produire, pendant leur pratique, des oscillations rapides dans les fréquences dites gamma. Ces ondes reflètent en effet la cohérence de l’activité cérébrale et sont détectées pendant des états d’attention soutenue ou pendant l’activité consciente », explique Le Temps. (On peut noter que la production d’ondes gamma témoigne d’une activation exceptionnelle de neurones, telle qu’on la rencontre pendant les processus de création et de résolution de problème).

Ainsi, au cours de l’expérience, les chercheurs ont remarqué une augmentation exceptionnelle des rythmes gamma dans le cortex frontal. « Cette région sous-tend des fonctions mentales complexes, comme la pensée abstraite, la capacité d’apprentissage, mais aussi les actions volontaires« , commente Antoine Lutz, docteur en neurosciences cognitives et responsable de la recherche. Les différences sur le plan cérébral indiqueraient que la méditation favorise la concentration et la réflexion de manière plus objective par rapport à soi.



Mais ce ne serait pas la seule zone concernée, l’étude montrant une activation des aires pariétales, suggérant ainsi une « synchronisation à longue distance entre ces zones. La méditation générerait donc une forte coordination entre plusieurs régions du cerveau« , écrit le journal suisse. Ces résultats montrent que ces personnes réfléchiraient sur elles-mêmes de façon plus objective.

Cette cohérence de l’activité cérébrale repose probablement sur une réorganisation des connexions cérébrales. » Donc, une réorganisation du cerveau due à un entraînement mental.

Au demeurant, les premiers résultats « ouvrent déjà des perspectives d’application dans des domaines comme les déficits d’attention et les problèmes d’anxiété« . D’ailleurs, aux Etats-Unis, « la méditation est quotidiennement utilisée dans 200 hôpitaux pour la gestion du stress. Par exemple, dans les phases terminales du cancer« , indique le Dr Lutz.

D’après ce scientifique bouddhiste, l’étude a prouvé qu’une personne entraînée à la méditation « pouvait modifier durablement sa plasticité cérébrale ». « Est-ce dû à un renforcement des connexions existantes ou à la constitution de neurones ? Nous ne le savons pas. Ce qu’on peut dire, c’est que le cerveau se modifie grâce à un enrichissement intérieur et volontaire, et ce à l’âge adulte. »

Il ajoute que « l’important est de montrer les changements que peut induire la méditation et de mettre à disposition de la société cette technique qui peut être utilisée en tant que telle, sans aucun objectif religieux. » Des expériences d’application de la méditation sont déjà en cours à l’heure actuelle : sur des enfants hyperactifs en Californie et, par ailleurs, auprès de 150 professeurs américains afin d’évaluer leurs changements après trois mois de pratique. Du reste, « on pourrait envisager d’ajouter l’équilibre émotionnel au programme des écoles, en utilisant la méditation », conclut Matthieu Ricard.
« Le bouddhisme ne fait pas de prosélytisme », commente Matthieu Ricard. « Mais si la science confirme que l’entraînement de l’esprit permet de cultiver les qualités humaines fondamentales et que des interventions comme les thérapies cognitives basées sur la pleine conscience (MBCT) permettent de réduire les troubles mentaux et augmenter les comportements pro-sociaux, cela permet d’offrir, de façon purement séculière, une contribution valable à la société. Rien qu’en 2011, plus de 350 articles scientifiques ont fait état du fait que la ‘réduction du stress par la pleine conscience’ (MBSR) non seulement réduisait le stress mais avait des nombreux avantages cliniques ».

Selon une étude, la méditation améliore le fonctionnement du système immunitaire



Pour la première fois, on a démontré que la méditation pouvait produire des changements favorables et durables dans le fonctionnement du système immunitaire aussi bien que de l’activité électrique du cerveau, selon une étude de la University of Wisconsin-Madison. L’étude consistait à suivre un groupe de 25 employés d’une société située dans la région de Madison, au Wisconsin, qui avait entrepris un programme d’entraînement à la méditation d’une durée de huit semaines.


_________________
avatar
petit_caillou
Animatrice d'honneur
Animatrice d'honneur

Féminin
Nombre de messages : 4731
Age : 36
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

Re: Des effets de la méditation sur le cerveau et l’organisme

Message par petit_caillou le Mar 30 Déc 2014, 21:59

À la fin des huit semaines, on administra une injection contre la grippe aux employés ainsi qu’à un groupe de 16 autres employés qui n’ont pas suivi l’entraînement à la méditation.

En moyenne, le méditant avait une augmentation de 5 % dans le niveau des anticorps, mais certains avaient des augmentations allant jusqu’à 25 %, affirma Davidson.

Plus important encore, le niveau des anticorps augmentait de façon directement proportionnelle à l’augmentation de l’activité cérébrale, a-t-il dit.

Des électroencéphalogrammes (EEG) ont été utilisés pour mesurer l’activité cérébrale. Les chercheurs ont trouvé que ceux qui avaient pratiqué la méditation affichaient environ 50 pour cent de plus d’activité électrique dans les régions frontales gauches de leur cerveau. D’autres recherches ont montré que cette partie du cerveau est associée aux émotions positives et à la réduction de l’anxiété.

Une autre étude datant de 1995 publiée dans le British Journal of Sports Medicine a démontré chez un petit groupe de coureurs, que la méditation pouvait supprimer les effets aigus et négatifs d’un exercice ardu sur le système immunitaire.

Pour en savoir plus:

http://www.pnas.org/cgi/content/full/101/46/16369

La conférence « Contemplative pratice and health : Laboratory findings and real world challenge » aura lieu le 20 octobre à New York mais n’est pas accessible au public. Elle sera néanmoins retransmise en vidéo et en direct.

James Carmody, Ph.D., de l’Université du Massachusetts Medical School, est l’un des co-auteurs de l’étude, qui a été soutenue par le National Institutes of Health, la British Broadcasting Company, et le Mind and Life Institute. D’autres informations sur les travaux de l’équipe de Lazar sont disponibles à l’http://www.nmr.mgh.harvard.edu/ ~ Lazar /.

Le Massachusetts General Hospital, qui a été fondé en 1811, est un hôpital d’enseignement original et le plus important de la Harvard Medical School. Le MGH dirige le plus important programme de recherche en milieu hospitalier aux États-Unis, avec un budget de recherche annuel de près de 700 millions de dollars. Il est un centre de recherche majeur dans la lutte contre le SIDA, la recherche cardio-vasculaires, le cancer, la biologie computationnelle et intégrative, la biologie cutanée, la génétique humaine, l’imagerie médicale, les troubles neurodégénératifs, la médecine régénérative, la biologie des systèmes, la biologie de la transplantation et la photomédecine.

Source: http://www.mindfulness-paris.fr/psychologie/2136-2136


_________________
avatar
MionaZen
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3353
Age : 37
Contrée : Les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles
Arts & métiers : Artisan de paix
Disposition de l'Esprit : A la recherche d'une vie plus riche de sens
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2010

Re: Des effets de la méditation sur le cerveau et l’organisme

Message par MionaZen le Mer 31 Déc 2014, 10:04


Contenu sponsorisé

Re: Des effets de la méditation sur le cerveau et l’organisme

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 22 Mai 2018, 19:48