Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Croppe10 Etudes, Pratiques & Compassion

bardo - Le bardo de la méditation 2/7 B9254110

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle- École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Plutôt vidéo du jour
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyHier à 18:08 par Disciple laïc

» La joie et le bouddhisme zen
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyHier à 15:59 par Disciple laïc

» Jérémy nouveau venu sur le forum
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyHier à 13:49 par Karma Yéshé

» A paraitre, "Nouvelle voie pour l'éveil", tout prochainement disponible..!
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyHier à 13:47 par Karma Yéshé

» Prise de Refuge et Bodhicitta
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyHier à 09:17 par Mila

» Enseignement du Karmapa sur le Joau Ornement de la Libération , de Gampopa , 2020.
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyHier à 09:12 par Mila

» Discours spécial du Gyalwang Karmapa , suite au 37e Kagyu Mönlam
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 16 Fév 2020, 21:28 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 16 Fév 2020, 12:14 par Mila

» Les miracles dans le bouddhisme tibétain et le christianisme
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 16 Fév 2020, 10:30 par Disciple laïc

» Nouvelle méditation dont j'aimerai me séparer
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptySam 15 Fév 2020, 20:40 par Disciple laïc

» Les etres les plus importanrs
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyVen 14 Fév 2020, 17:57 par Karma Yéshé

» Images de la nature dans la poésie bouddhique indo-tibétaine
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 13 Fév 2020, 17:04 par Mila

» Lama samten,nous explique le lâcher prise
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMer 12 Fév 2020, 10:38 par Karma Yéshé

» Juste tourner différemment son esprit ...
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 11 Fév 2020, 16:09 par Karma Yéshé

» Comment considerer son lama racine
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 11 Fév 2020, 16:08 par Karma Yéshé

» Le gouvernement belge interpellé
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 10 Fév 2020, 20:23 par Pema Gyaltshen

» Rencontre en cercle inter-tradition
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 10 Fév 2020, 20:11 par Pema Gyaltshen

» Méditation sur l impermanence
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 10 Fév 2020, 14:32 par Karma Yéshé

» Le récit de la quête immaculée - Ariyapariyesanā Sutta - MN 26
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 10 Fév 2020, 14:31 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 09 Fév 2020, 23:14 par Shi Fu

» Maha Kassapa et la simplicité de la vie dans la forêt
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 09 Fév 2020, 18:50 par Karma Yéshé

» Prière pour enrayer les épidémies , chantée en Chinois par le Karmapa .
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 09 Fév 2020, 18:47 par Karma Yéshé

» Kagyu Mönlam 2020 à Bodhgaya
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 09 Fév 2020, 11:32 par Mila

» Question que je me pose sur l'impermanence
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptySam 08 Fév 2020, 22:58 par Disciple laïc

» Patience et endurance, les plus belles vertus du méditant engagé
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 04 Fév 2020, 14:32 par Disciple laïc

» Le bouddhisme en occident a l heure actuelle
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 04 Fév 2020, 13:49 par Karma Yéshé

» Un autre groupe de huit - Paramaṭṭhaka Sutta - Sn 4.5
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 04 Fév 2020, 13:22 par Disciple laïc

» The myth of music and meditation.
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 04 Fév 2020, 12:33 par Disciple laïc

» Kakacūpama Sutta - Le récit de la scie - MN 21
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 03 Fév 2020, 20:09 par Disciple laïc

» Pas une difficulté (quoique) mais plutôt une question
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 03 Fév 2020, 17:40 par Disciple laïc

» quel sens a le bouddha primordial
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 03 Fév 2020, 10:12 par Ahcia

» Bālapaṇḍita Sutta - L'ignare et le sage - MN 129
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 02 Fév 2020, 17:55 par Disciple laïc

» Les fondements du bouddhisme
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 02 Fév 2020, 15:15 par Karma Yéshé

» Voir l’impermanence, l’insatisfaction et l’impersonnalité : clé de l’Éveil
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 02 Fév 2020, 12:21 par Karma Yéshé

» Transformer des vêtements usagers en briques écologiques
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 02 Fév 2020, 12:15 par Karma Yéshé

» EMOUNA : l’enseignement des religions à Sciences Po
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 02 Fév 2020, 10:19 par Disciple laïc

» Le récit de Bhûmija - Bhûmija Sutta - MN 126
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 02 Fév 2020, 09:53 par vaygas

» La voie du milieu - Ajahn Chah
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptySam 01 Fév 2020, 12:35 par Karma Yéshé

» La longue marche , ou le secret du Grand Stupa
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyVen 31 Jan 2020, 13:03 par Karma Yéshé

» Le karma dans le bouddhisme
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 30 Jan 2020, 19:10 par Karma Yéshé

» Jolie version du mantra om mani Padme hum
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 30 Jan 2020, 17:40 par Karma Yéshé

» Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 30 Jan 2020, 17:26 par Disciple laïc

» Les trois poisons dans le bouddhisme
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 30 Jan 2020, 17:25 par Karma Yéshé

» Le récit des divisions des vérités - Saccavibhaṅga Sutta - MN 141
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMer 29 Jan 2020, 10:32 par Disciple laïc

» Mourir simplement et dignement n'est pas difficile si ....
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 28 Jan 2020, 12:03 par Karma Yéshé

» l'éveil au temps du Bouddha
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 28 Jan 2020, 11:53 par Disciple laïc

» Le récit des divisions du don - Dakkhiṇāvibhaṅga Sutta - MN 142
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 27 Jan 2020, 20:37 par Disciple laïc

» Les Nagas et leurs pierres sacrées .
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 27 Jan 2020, 17:55 par Ortho

» Prochain Shangpa Mönlam en Bourgogne , dirigé par Kalou Rimpoché
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 27 Jan 2020, 14:25 par Mila

» Le monastère zen Kanshoji en Périgord vert (1 et 2/2)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 26 Jan 2020, 18:50 par Disciple laïc

» Pour les enfants d une ecole
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 26 Jan 2020, 16:01 par Karma Yéshé

» La mort est juste une continuité
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptySam 25 Jan 2020, 13:52 par Mila

» la prise du refuge préliminaire
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyVen 24 Jan 2020, 20:09 par Ahcia

» Révolution copernicienne spirituelle
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyVen 24 Jan 2020, 15:04 par Disciple laïc

» Apprendre à méditer avec Mathieu Ricard
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyVen 24 Jan 2020, 13:10 par Karma Yéshé

» Demande d'aide à la traduction - sous-titrage
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 23 Jan 2020, 22:09 par Disciple laïc

» Notre esprit. ( extrait d un livre)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 23 Jan 2020, 14:59 par Karma Yéshé

» Le récit de l'étoffe - Vattha Sutta - MN 7
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMer 22 Jan 2020, 22:04 par Disciple laïc

» Le récit de toutes les contaminations - Sabbasava Sutta
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMer 22 Jan 2020, 22:03 par Disciple laïc

» A la découverte du Népal - documentaire
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMer 22 Jan 2020, 09:49 par Disciple laïc

» Petit et Grand Véhicules (Hinayana et Mahayana) : quelles différences?
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 21 Jan 2020, 13:50 par Disciple laïc

» La prise de refuge mot à mot
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 21 Jan 2020, 12:38 par Ahcia

» offrande : que faire des offrandes ?
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMar 21 Jan 2020, 09:53 par Karma Yéshé

» Pour commencer l'année sur une base saine : Pratique de Mahakala
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 20 Jan 2020, 14:18 par Mila

» Buddhachanel télévision bouddhiste
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 20 Jan 2020, 13:37 par Karma Yéshé

» Se réjouir de l'activité positive des autres
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyLun 20 Jan 2020, 11:06 par Mila

» bonjour à toutes et à tous
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 19 Jan 2020, 21:45 par Shi Fu

» Le monastère zen Kanshoji en Périgord vert - 1ère partie
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 19 Jan 2020, 14:21 par Karma Yéshé

» Le Bouddhisme et la Science
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyDim 19 Jan 2020, 06:38 par Karma Détchen Dordje

» Le mariage chez les moines zen ?
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptySam 18 Jan 2020, 22:22 par Disciple laïc

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptySam 18 Jan 2020, 21:57 par Mila

» Ma filleule tibétaine , des nouvelles d Inde.
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyVen 17 Jan 2020, 20:45 par Karma Yéshé

» Problème d'alimentation : végétarisme
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyJeu 16 Jan 2020, 09:44 par Shi Fu

» Tatouage, peur d'avoir commis un gros impair
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMer 15 Jan 2020, 20:48 par Disciple laïc

» Karma,mort et renaissance
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 EmptyMer 15 Jan 2020, 19:51 par Karma Yéshé

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 45 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 102866 messages dans 11990 sujets

Nous avons 4392 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Jeremy_72

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7600)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
Karma Trindal (7027)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
petit_caillou (4774)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
MionaZen (3353)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
Karma Yéshé (3043)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
vaygas (2725)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2309)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 
Mila (2213)
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_leftbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Barbardo - Le bardo de la méditation 2/7 Bar_right 

Les posteurs les plus actifs du mois


Le bardo de la méditation 2/7

petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4774
Zodiaque : Poissons Âge : 37
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Empty Le bardo de la méditation 2/7

Message par petit_caillou le Dim 11 Jan 2015, 14:39

Le bardo de la méditation

La saisie – l’observateur – vacuité de l’esprit et des émotions – les souhaits

Nous devons penser que nous allons écouter cet enseignement pour libérer l’ensemble de tous les êtres qui se trouvent dans la souffrance du samsara et dont le nombre est aussi vaste que vaste est l’espace.

Quand nous parlons du Dharma, que voulons-nous dire ? Il faut avoir une bonne compréhension de cela.

Dans notre cœur, se trouve un observateur qui, lorsqu’il va se sentir mal, va observer ce mal-être, cette souffrance, qui, quand il va rester, va se dire qu’il reste, qui, quand il va partir, va se dire qu’il part. En fait, le Dharma c’est reconnaître celui qui pense tout cela, celui qui a toutes sortes de pensées.

Tout le monde le connaît car tout le monde a de l’orgueil, tout le monde a du désir-attachement, tout le monde a de l’opacité mentale. Si nous reconnaissons la nature même de cela, de cet observateur, si nous reconnaissons notre propre nature, c’est ce que nous appelons la Vue.

Quand nous sommes mal, ce n’est pas quelqu’un d’autre qui est mal, c’est chacun de manière individuelle qui éprouve ce mal-être. Cela veut dire en fait, que nous ne nous trouvons pas à l’extérieur, mais à l’intérieur de nous-même. Si nous arrivons à discipliner cet ennemi intérieur, à ce moment-là, il n’y aura plus d’ennemi extérieur.

Si nous obtenons le bonheur, si nous obtenons la félicité, nous obtenons la Grande Félicité. Si nous n’obtenons pas cela, nous ne sommes pas dans le lieu de la Grande Félicité. Si nous réussissons à ne plus avoir de souffrance, il n’est pas nécessaire de se dire que nous sommes dans le Dharma, que nous sommes bouddhistes ou que nous ne sommes pas bouddhistes car dès que nous ne souffrons plus, nous sommes bouddhistes.

Quand nous avons obtenu ce bonheur, cette félicité, nous pouvons aider les êtres. En fait, le mot « être » en tibétain se dit « sem chen ». Ces êtres sont ceux qui expérimentent la souffrance. Quand nous avons obtenu la félicité, nous ne faisons plus partie de ces êtres et à ce moment là, nous pouvons les aider.

La souffrance des êtres surgit car ils désirent tous le bonheur. Nous pensons obtenir le bonheur mais les activités que nous effectuons créent la souffrance. Nos activités sont las cause de nos souffrances. Nous créons donc notre souffrance. Nous pouvons le comprendre. Si nous avons de l’orgueil, si nous disons « Je suis bien », nous sommes heureux, nous avons un certain bonheur dans notre esprit. Mais dès que nous cessons de penser « Je suis bien », la souffrance apparaît.

Il en est de même pour l’émotion de désir-attachement. Nous sommes accompagnés d’un ami ou d’une amie. Nous avons une relation amoureuse. Dans cette relation, nous sommes heureux mais quand cela se termine, nous souffrons et nous rencontrons toutes sortes de difficultés.

Pourquoi en est-il ainsi ?

Parce que nous ne reconnaissons pas la nature même de notre esprit. Ne pas reconnaître la nature de l’esprit, c’est ce que nous appelons l’ignorance.

Le sens, la signification, la racine de tout cela, est que nous ne reconnaissons pas la nature même de l’observateur, nous ne reconnaissons pas sa nature véritable. Quand nous pourrons réaliser la nature même de cet observateur, l’esprit ne sera pas dans l’émotion de l’orgueil. Il n’y aura plus personne qui expérimente l’orgueil, il n’y aura plus personne qui expérimente l’émotion du désir-attachement ou autres émotions.

En fait, ce bonheur et ce non-bonheur dans cet esprit sont la cause même – en fait quand nous parlons de cause, nous pourrions dire aussi la graine, le germe – qui va produire un acte, une conséquence. C’est pour cela que dans le Bardo de la Naissance, c’est-à-dire dans le Bardo où nous sommes actuellement, il est nécessaire de s’entraîner à reconnaître la nature même de cette cause, à reconnaître la nature même de cet esprit. Si nous réalisons cette nature même, à ce moment-là, cette cause deviendra la Vue.

Nous parlons des six états intermédiaires, des six Bardos. Qui crée ces six Bardos ? Qui fabrique ces six Bardos ? Ce n’est rien d’autre que nous-mêmes, que chacun d’entre nous.

De même pour les enfers, qui crée les enfers ? C’est chacun d’entre nous qui crée les enfers ou le monde des esprits avides. Si nous disons que dans le monde des enfers il y a toutes sortes de batailles avec différentes armes, que nous sommes projetés dans un feu et que nous brûlons dans un feu, en fait qui crée ce feu ? Qui crée cette bataille ? Il n’y a personne qui crée cela, c’est nous-même, c’est notre propre esprit qui crée cela.

Qui crée à présent la souffrance que nous expérimentons ? Ce n’est personne qui crée cette souffrance, c’est nous-même, chacun crée sa propre souffrance. En fait, plus nous pensons, toutes sortes de pensées émergent dans notre esprit. En fait, c’est cela qui crée la saisie dans notre esprit.

Mais si nous avons un rappel de la vigilance quant à cet esprit et toutes ces pensées qui le traversent, si nous reconnaissons que nous avons ces pensées et que nous nous disons « Toutes ces pensées ! Cela ne sert à rien que j’en accumule d’autres, il faut juste que je reste tranquille, l’esprit détendu... ». Si nous parvenons à avoir l’esprit détendu, un certain bien-être va apparaître dans notre esprit.

Quand nous éprouvons du bonheur dans notre esprit où se trouve notre esprit ?

Il se trouve à l’intérieur de notre corps.


Dernière édition par petit_caillou le Dim 11 Jan 2015, 14:43, édité 1 fois


_________________
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 78317617_obardo - Le bardo de la méditation 2/7 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
petit_caillou
petit_caillou
Protectrice de l'Arbre [PdA]
Protectrice de l'Arbre [PdA]

Féminin
Nombre de messages : 4774
Zodiaque : Poissons Âge : 37
Contrée : ici
Arts & métiers : Secrétariat
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chien
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Zen, Lecture.....
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 12/02/2011

bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Empty Re: Le bardo de la méditation 2/7

Message par petit_caillou le Dim 11 Jan 2015, 14:39

Aujourd’hui, nous parlons du Bardo de la Méditation. Certains disent que l’esprit se trouve dans notre cerveau. Il y en a d’autres qui disent que c’est dans le cœur. Où se trouve-t-il alors ? En fait, notre esprit n’a pas de substance, de matérialité. Comment pouvons-nous lui trouver un endroit ? C’est comme la graine de tournesol dont nous tirons de l’huile. Si nous prenons une graine de cette plante, nous ne pouvons pas dire que l’huile que nous allons tirer se trouve dans un endroit particulier de cette graine. L’huile se trouve dans la graine elle-même. Il en est de même pour le beurre. Dans le beurre, nous ne pouvons pas dire qu’il y a de la graisse à certains endroits et pas à un autre endroit. Le beurre, c’est le beurre.

C’est pour cela que le Bouddha a dit que notre esprit embrassait l’ensemble de tout notre corps, qu’il ne se trouvait pas dans un lieu particulier. En Occident, nous disons que l’esprit se trouve dans le cerveau. En fait, pour nous, le cerveau est bien là et donc notre esprit se trouve dans le cerveau. Pourquoi en est-il ainsi ? Parce qu’au moment où nous pensons, notre esprit réside dans notre corps. A ce moment-là, nous disons qu’il se trouve dans notre cerveau.

Quelle est l’origine de cela ?

Par nos yeux, nous comprenons toutes sortes de choses car les canaux des yeux sont les meilleurs canaux de notre corps. Cela fait référence aux quatre éléments, à l’essence des quatre éléments. Mais par contre, nous ne pouvons pas dire que notre esprit réside uniquement dans nos yeux. Car en disant ceci, nous ne reconnaissons pas que l’esprit n’a pas de matérialité, que l’esprit est vide, est vacuité. Nous ne pouvons pas dire que l’esprit est vide, qu’il est vacuité et en même temps vouloir trouver un endroit où il demeure. Si on dit ça, cela voudrait dire que notre esprit n’est pas vide, n’est pas vacuité.

Quand nous entrons dans le Bardo de la Méditation, dans cet État Intermédiaire de la Méditation, nous commençons par nous poser la question suivante : « Où se trouve notre esprit ? Où se trouve-t-il à l’intérieur du corps ? ». Nous allons examiner cela. Si nous trouvons que notre esprit se trouve dans un endroit du corps, nous allons devoir l’expliquer et en donner l’origine. Si au bout du compte, nous ne voyons pas que l’esprit se trouve dans un lieu précis, nous pouvons véritablement entrer dans l’État Intermédiaire de la Méditation.

Selon la tradition, nous allons faire cet examen et nous dire « Mon esprit se trouve dans mes cheveux, dans ma tête, dans ma bouche, dans mes épaules. ». Nous allons examiner les moindres parcelles de notre corps jusqu’à ce que nous reconnaissions que nous n’avons pas la possibilité de saisir cet esprit. De par le passé les individus n’ont pas réussi à le faire. Aujourd’hui, finalement, de même, nous n’arrivons pas à saisir cet esprit.

Comme nous en avons déjà parlé au début, notre esprit qui expérimente ce bonheur, ce non-bonheur est l’esprit qui expérimente l’émotion de la colère, du désir-attachement, de l’opacité mentale. Ensuite, nous nous posons la question : « Où se trouvent ces différentes émotions ? ». Nous allons reconnaître que si cet esprit est vide, puisque ces émotions proviennent de l’esprit, elles aussi sont vides.

Ces trois émotions, la colère, le désir-attachement, l’opacité mentale, sont-elles vides ou ne le sont-elles pas ?

Cela, c’est quelque chose qui est réellement assez difficile à comprendre. La vérité, c’est que la nature même des trois poisons racines : la colère, le désir-attachement et l’opacité mentale, est vacuité. Ces émotions sont vides. Mais nous n’avons pas la compréhension de la nature vide de ces émotions. Puisque nous n’en avons pas la compréhension, nous avons du désir quant à elles et nous les saisissons. Si ces émotions n’étaient pas de vides par nature, vacuité, nous n’aurions pas la possibilité de les regretter, de les confesser. Si elles n’étaient pas vides en elles-mêmes, elles seraient tout le temps là, continuellement présentes. Comment pourrions-nous les regretter, comment pourrions-nous les confesser ?

C’est pour cela que nous disons que l’essence même de ces émotions est vide et que leur nature est clarté. Quand nous disons que leur nature est clarté, cela veut dire que nous n’avons pas la possibilité tout d’abord de les saisir. Si nous ne pouvons pas les saisir, c’est qu’elles sont vides. Cependant, nous en avons une compréhension et cette compréhension c’est la clarté.

Parfois nous pensons, nous réfléchissons, nous disons : « L’essence même, la nature de mon esprit est vacuité. » et puis parfois nous disons : « J’ai une grande compréhension, donc cette compréhension, c’est la clarté. ». Si nous voyons les choses ainsi, ce n’est pas la Vue Parfaitement Pure du Bouddha, dans la mesure où c’est encore une réflexion. Parce qu’à ce moment là, nous réfléchissons. Mais si nous avons une très grande détente dans notre esprit, que nous ne pensons pas qu’il y a cette clarté, comme nous ne pensons pas, naturellement la vacuité et la clarté de l’esprit vont se joindre et quand les deux sont unies, elles deviennent indifférenciées, nous réalisons les deux. A ce moment précis, s’il y a encore une petite saisie, ce n’est pas la Vue.

Donc quand nous sommes détendus, que notre esprit est vraiment détendu et que nous pensons : « Je suis vraiment dans cette détente... » ; à partir du moment où cette pensée survient, c’est terminé, cet état disparaît.

Quand notre corps est détendu, naturellement les quatre éléments vont s’équilibrer complètement. De cet état d’égalité des quatre éléments, la connaissance va surgir spontanément.

L’État Intermédiaire de la Méditation, c’est être capable de rester dans cet état sans absolument aucune distraction. Certaines personnes n’ont pas la possibilité de demeurer dans le Bardo de la Méditation, ils pensent y être mais en fait, ils n’y sont pas. Quand nous avons reconnu cet état, si nous avons la moindre pensée qui émerge dans notre esprit, ce n’est plus le Bardo de la Méditation, cet état est terminé. Celui qui a la Sagesse, celui qui a la Foi, la Dévotion, va pouvoir obtenir une détente dans l’esprit et ainsi il pourra véritablement réaliser l’État Intermédiaire de la Méditation.

Dans la tradition bouddhiste, nous faisons beaucoup de souhaits pour pouvoir rencontrer le Lama et pour pouvoir réaliser cet état de méditation. Les souhaits sont quelque chose de très important car si nous faisons des souhaits, dans le futur, il y aura un résultat. Les souhaits que nous allons effectuer s’accumulent. Une graine, un germe que nous plantons donnera un résultat. A l’inverse, si nous ne faisons pas de souhait, même si nous avons l’opportunité de rencontrer un Lama doté de moyens pour nous conduite jusqu’à la réalisation, le chemin va être complètement bloqué. C’est le signe que nous n’avons pas effectué de souhaits.

C’est pour cela qu’il est vraiment important de faire des souhaits car dans le futur même si nous rencontrons des difficultés, nous aurons la possibilité de rencontrer le Lama. Le temps sera venu grâce aux souhaits que nous aurons effectués auparavant.

Si tout en faisant ces souhaits nous gardons une certaine stabilité dans notre esprit, nous pouvons dire à ce moment-là que nous sommes dans le Bardo de la Méditation. Ce n’est pas exactement l’état de méditation mais il y a quand même un certain état de méditation.

Il en est de même pour la récitation du mantra. Si nous récitons le mantra en ayant un esprit stable et en ayant de la foi, de la dévotion, nous pouvons dire que nous sommes dans l’état intermédiaire de la concentration, de la méditation. Ce n’est pas réellement la réalisation de cet état de concentration, puisque à ce moment là nous n’avons pas réalisé Rigpa, la Connaissance.

Quand il y a l’union de Chiné (la Pacification Mentale) avec Lhaktong (la Vision Supérieure), c’est l’État Intermédiaire de la Méditation.

Quand nous avons obtenu Chiné, la Pacification Mentale, cela veut dire que nous avons un esprit stable. Si cet état est indifférencié de Lhaktong, la Vision Supérieure, il n’y a plus d’obscurité dans notre esprit et nous réalisons Rigpa, la Connaissance.

Il n’y a alors plus du tout d’émotion car notre esprit est pacifié. Dans cette paix, il n’y a plus d’émotion c’est-à-dire il n’y a plus de saisie quant à ces émotions, il n’y a plus de désir, il y a juste la vision supérieure. Il n’y a plus non plus d’orgueil car notre esprit est en paix. Notre esprit s’ouvre il devient très vaste parce qu’il y a une compréhension véritable des trois émotions : du désir-attachement, de la colère et de l’opacité mentale.

Lors de la reconnaissance de la nature même de ces émotions, il y a une très grande clarté, il y a Rigpa, la Connaissance. Nous pouvons alors dire que nous nous trouvons dans l’État Intermédiaire de la Méditation car toutes les émotions sont complètement terminées, nous n’avons plus toutes sortes de pensées dans notre esprit, il n’y a plus d’observateur.

A ce moment là, la racine du samsara n’est plus, elle n’existe plus. Pourquoi cela ?

Parce qu’il n’y a plus d’observateur. Il y a une compréhension véritable et cette compréhension nous ne l’oublions pas. Celui qui a réalisé cette Vue n’a pas besoin de poser la question à quelqu’un d’autre : « L’ai-je réalisée ou non ? » C’est comme si nous mangions quelque chose de sucré, là nous n’avons pas besoin que quelqu’un nous dise si cette chose est sucrée ou non, nous avons le goût du sucré dans la bouche. Si nous n’obtenons pas véritablement la Vue, c’est comme de manger quelque chose de sucré. Nous avons effectivement mangé quelque chose de sucré mais nous oublions que nous l’avons mangé. La souffrance apparaît et, à nouveau, nous nous mettons à penser.

Comme dans le Bardo de la Méditation il est important de méditer, nous allons méditer ensemble quelques minutes.

Source: ici


_________________
bardo - Le bardo de la méditation 2/7 78317617_obardo - Le bardo de la méditation 2/7 78305167_p

Instagram: @larbredesrefuges #larbredesrefuges page insta
Karma Yéshé
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 3043
Zodiaque : Vierge Âge : 53
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cheval
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : shiné
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Empty Re: Le bardo de la méditation 2/7

Message par Karma Yéshé le Lun 12 Jan 2015, 01:29

merci pour avoir partagé ces textes très interessant.
Anonymous
Invité
Invité

bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Empty Re: Le bardo de la méditation 2/7

Message par Invité le Lun 12 Jan 2015, 18:00

Merci pour cet excellent enseignement , bien mené , qui rappelle l'importance des souhaits , de la Foi , de la Dévotion .
Il fait bien aussi le passage de Shiné à Lhaktong .

A lire et relire , il me semble .

                                                  bardo - Le bardo de la méditation 2/7 229794

Contenu sponsorisé

bardo - Le bardo de la méditation 2/7 Empty Re: Le bardo de la méditation 2/7

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 18 Fév 2020, 04:03