Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Regard des bouddhistes sur Jésus
Hier à 23:46 par Hild-Rik

» JESUS ou SAINT ISSA: Jésus en Asie.
Hier à 20:23 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 18:34 par Jean-François

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 11:03 par manila

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Hier à 10:40 par manila

» Dhammapada
Ven 22 Juin 2018, 13:06 par vaygas

» Présentation de MINISCALCO
Jeu 21 Juin 2018, 14:30 par manila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 21 Juin 2018, 09:50 par Pema Gyaltshen

» Foi et compassion dans le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:30 par Disciple laïc

» La vérité ultime selon le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:10 par Disciple laïc

» Pauvre diable ! (Une excuse trop commode)
Mar 19 Juin 2018, 08:10 par Disciple laïc

» Rencontre avec Takloung Matrul Rimpoché 1/2
Dim 17 Juin 2018, 20:47 par Disciple laïc

» Présentation groupes de pratique
Mer 13 Juin 2018, 18:22 par Puntsok Norling

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2018
Mer 13 Juin 2018, 10:06 par Pema Gyaltshen

» Bande annonce : Walk with me (version française)
Mar 12 Juin 2018, 07:52 par Karma Döndrup Tsetso

» Uruvela Kassapa et le Bouddha
Dim 10 Juin 2018, 20:27 par Disciple laïc

» La compassion
Dim 10 Juin 2018, 17:08 par manila

» Les actions bienfaisantes, appelées « punna » ou mérites, dans la tradition theravada
Dim 10 Juin 2018, 09:55 par Disciple laïc

» L’aumônerie bouddhiste en milieu hospitalier
Sam 09 Juin 2018, 15:32 par Pema Gyaltshen

» Enfer et souffrances
Sam 09 Juin 2018, 07:42 par Disciple laïc

» Présentation et recherche communauté Mons, BE
Ven 08 Juin 2018, 13:37 par Neige86

» Votre regard sur l'Eveil
Jeu 07 Juin 2018, 21:00 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Mer 06 Juin 2018, 16:34 par komyo*

»  Nagarjuna (IIe - IIIe siècle après J-C.) : Hymne à la réalité absolue !
Mar 05 Juin 2018, 10:31 par tindzin

» Les 4 Etats illimités
Lun 04 Juin 2018, 18:59 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 04 Juin 2018, 18:32 par Disciple laïc

» Assaddha Sutta - Sans conviction (AN 4.202) Canon Pali
Lun 04 Juin 2018, 17:26 par Disciple laïc

» Forum Bouddhiste-L'Arbre des Refuges : Mise à jour, Règlement à lire !
Lun 04 Juin 2018, 01:57 par Nanachi

» Les préceptes du bouddhisme: 8 pépites du bouddhisme pour gérer la colère
Dim 03 Juin 2018, 12:03 par manila

» RINGU Tulku Bruxelles 2018
Ven 01 Juin 2018, 09:18 par Pema Gyaltshen

» Un moine occidental au monastère de Menri en Inde
Jeu 31 Mai 2018, 22:18 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Jeu 31 Mai 2018, 20:16 par tindzin

» Le bouddhisme et la science
Jeu 31 Mai 2018, 12:03 par Disciple laïc

» France: Quand les députés s'essaient à la "méditation de pleine conscience"
Jeu 31 Mai 2018, 11:50 par tindzin

» Présentation Disciple Laïc
Mar 29 Mai 2018, 22:07 par Disciple laïc

» La réincarnation n'est pas la renaissance d'un "moi"
Mar 29 Mai 2018, 19:50 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Mar 29 Mai 2018, 15:32 par Disciple laïc

» La lignée Karma Kagyu: Le 17ème Karmapa
Lun 28 Mai 2018, 19:51 par Admin

» Quelques courtes vidéos sur le bouddhisme en Thaïlande
Lun 28 Mai 2018, 17:20 par Disciple laïc

» Sur la loi du karma
Lun 28 Mai 2018, 16:12 par Disciple laïc

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Lun 28 Mai 2018, 13:59 par Pema Gyaltshen

» Etre ce qui est : l’enseignement le plus profond d’Ajahn Chah
Dim 27 Mai 2018, 19:43 par Disciple laïc

» Grande interrogation
Mer 23 Mai 2018, 20:54 par Disciple laïc

» Bouddhisme et transcendance
Mer 23 Mai 2018, 16:06 par Disciple laïc

» Le corps et l'esprit
Mer 23 Mai 2018, 11:41 par Disciple laïc

» présentation
Mar 22 Mai 2018, 23:36 par Akana

» Cherche référence livre
Mar 22 Mai 2018, 08:33 par Disciple laïc

» Funérailles de robots
Lun 21 Mai 2018, 19:58 par Ortho

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Lun 21 Mai 2018, 14:37 par Disciple laïc

» meditation et pratique avec Lodoe Rinpoche
Dim 20 Mai 2018, 23:56 par Puntsok Norling

» Le programme B.A.S.E - bouddhisme, action sociale et engagement
Dim 20 Mai 2018, 19:32 par Disciple laïc

» Livre sur le bouddhisme Theravada
Dim 20 Mai 2018, 16:14 par Ortho

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Dim 20 Mai 2018, 15:12 par Admin

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Dim 20 Mai 2018, 09:37 par Pema Gyaltshen

» Christopher Dawson
Ven 18 Mai 2018, 19:55 par Disciple laïc

» M6-Replay >Enquêtes extraordinaires: Preuve de la réincarnation ?
Mar 15 Mai 2018, 22:00 par Disciple laïc

» Khandro Rimpoché
Mar 15 Mai 2018, 19:04 par Disciple laïc

» 4 AMAZING INCIDENTS IN THE LIFE OF BUDDHA
Mar 15 Mai 2018, 14:28 par manila

» Film en diffusion ce soir le 14/05/2018
Lun 14 Mai 2018, 23:16 par manila

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Lun 14 Mai 2018, 14:30 par Nanachi

» Bonjour tout le monde!
Dim 13 Mai 2018, 19:46 par Karma Trindal

» Présentation rom5991
Dim 13 Mai 2018, 19:43 par Karma Trindal

» Saka Dawa Festival
Dim 13 Mai 2018, 10:58 par Puntsok Norling

» Rencontre avec Sa Sainteté le XVIIème Karmapa Trinlé Thayé Dorjé – 1/2 et 2/2
Dim 13 Mai 2018, 10:23 par Disciple laïc

» Meditation et pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 12 Mai 2018, 11:29 par Puntsok Norling

» Présentations
Jeu 10 Mai 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Bonjour à tous
Mar 08 Mai 2018, 01:04 par rom5991

» Amour altruiste et compassion.
Lun 07 Mai 2018, 17:56 par Disciple laïc

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Sam 05 Mai 2018, 06:21 par rom5991

» Sensation pendant et après méditation
Mer 02 Mai 2018, 13:46 par Srivatsa

» Sexisme, andocentrisme, et misogynie
Mar 01 Mai 2018, 20:42 par Disciple laïc

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mar 01 Mai 2018, 10:24 par vaygas

» Réflexions sur les trois piliers de la voie du Bouddha : vertu, méditation et sagesse
Lun 30 Avr 2018, 17:35 par Disciple laïc

» Même le Bouddha fut confronté à des épreuves
Lun 30 Avr 2018, 14:27 par Disciple laïc

» Lama Puntso nous parle du bouddhisme
Lun 30 Avr 2018, 10:37 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 25 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 24 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95496 messages dans 11070 sujets

Nous avons 4210 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Fleur de Lys

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7471)
 
Karma Trindal (6845)
 
manila (5025)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3477)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2311)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 

les 35 bouddhas partie 2

Partagez
avatar
Invité
Invité

les 35 bouddhas partie 2

Message par Invité le Mar 10 Juil 2007, 15:38

8
Revato Rativaddhano

Revata, qui accroît la joie

Il est né à Sudhaññaka, son père étant le guerrier Vipula et sa mèreVipulâ. Il vécut pendant six mille ans comme chef de famille dans trois palais : Sudassana, Ratanagghi et Âvela, avec sa femme Sudassanaâ et son fils Varuna. Il renonca au monde monté sur un chariot, pratiqua les austérités pendant sept mois et atteint l'éveil sous un arbre nâga, recevant un repas de riz au lait par Sâdhudevi. L'herbe pour son siège de méditation lui fut donnée par l'ascète Varunindhara. Il prononça son premier sermon dans le parc de Varunârâma. Le Bodhisatta était un brahmane de Rammavati nommé Atideva, qui en voyant le bouddha récita mille vers en hommage. Parmi ceux que le bouddha converti, se trouvait le roi Arindama de Uttaranagara. Les plus grands disciples du bouddha étaient Varuna et Brahmadeva parmi les moines ; Bhaddâ et Subaddhâ pour les nonnes. Son assistant permanent était Sambhava. Paduma et Kuñjara ses principaux donateurs laïcs masculins et Sirimâ et Yasavati parmi les femmes. Son corps avait quatre-vingt mains de haut et son aura rayonnait sans interruption à une distance de une lieue. Il mourut dans le jardin de plaisance de Mahâsâra à l' âge de soixante mille ans et ses reliques furent éparpillées.



9
Sobhito Guna Sampanno

Sobhita, couronné de vertus

Né dans la ville de Sudhamma, son père étant le guerrier Sudhamma et sa mère nommée Sudhammâ. Il vécut pendant neuf mille ans comme chef de maison dans trois palais : Kumuda, Nalira et Paduma. Sa femme était Samangî et son fils Sîha. Il entra dans la vie monastique dans le palais même, et là, atteint les quatre jhânas. Sa femme lui donna un repas de riz au lait. Ayant pratiqué des austérités pendant sept jours seulement, il atteint l'éveil au pied d'un arbre Nâga situé dans le jardin du palais, en s'y rendant par lévitation avec toute sa cour. Il donna son premier sermon à ses beaux-frères Asama et Sunetta, qui par la suite devinrent ses principaux disciples, dans le jardin de Sudhamma. Anuma était son assistant principal. Ses plus grandes disciples parmi les nonnes étaient Nakulâ et Sujâtâ. Ramma et Sudatta étaient ses principaux donateurs laics parmi les hommes, et parmi les femmes, Nakulâ et Cittâ. Sa taille était de cinquante-huit mains. Il vécu pendant quatre-vingt dix mille ans et mourut au monastère de Sihârâma. Le Bodhisatta était alors un brahmane appelé Sujâta.



10
Anomadassî Januttamo

Anomadassi, le meilleur des hommes

Il est né dans le parc Sunanda à Candavatî, ses parents étant Yasavâ et Yasodharâ. Il vivait dans trois palais : Siri, Upasiri et Vaddha. Sa femme s'appelait Sirimâ et son fils Upavâna. Il renonça à la vie de famille à l'âge de dix mille ans. Quittant sa maison en palanquin, il pratiqua des austérités pendant dix mois. Une servante, Anupamâ, lui offrit un repas de riz au lait avant son illumination. L'ascète Anoma lui procura l'herbe nécessaire à son siège de méditation. L'arbre sous lequel il réalisa l'éveil était un ajjuna.

Il donna son premier sermon à Subhavati, dans le parc Sudassana. Le miracle des doubles apparences (yamaka-pâtihâriya - voir note 7 bouddha : Sumana.)eut lieu à Osadhi au pied d'un arbre asana. Nisabha et Asoka furent ses moines en chef ; Sundarî et Sumanâ pour les nonnes. Parmi les laïcs, Nandivaddha et Sirivaddha furent ses plus grands bienfaiteurs et pour les femmes, ce furent Uppalâ et Padumâ.

Le roi Dhammaka était son donateur royal ; son assistant permanent s'appelait Varuna. Il vécu jusqu'à cent mille ans et mourut à Dhammârâma. Il eut trois assemblées avec huit cent mille, sept cent mille et six cent mille personnes présentes. Le Bodhisatta était alors un yakkha puissant qui pourvut aux besoins du bouddha et de ses disciples. C'est en entendant le sermon prêché par Nisabha et Anoma, les principaux disciples de ce bouddha, que Sarada-tâpasa (Sâriputta dans sa dernière naissance) souhaita devenir lui-même un disciple éminent (aggasâvaka). Par la suite, Sirivaddha (Mogallâna), suivant la suggestion de Sarada, rencontra le bouddha et souhaita le poste de second disciple de Gotama.

Bakkula Thera était un ascète durant les jours d'Anomadassi. Il guérit le bouddha qui souffrait d'une maladie gastrique.

On rapporte qu'à sa naissance, une pluie de sept sortes de pierres précieuses tomba du ciel ; c'est pourquoi on l'appela Anomadassi (à la sagesse suprême). A partir du moment de sa conception, une aura de seize mètres rayonna autour de lui.

11
Padumo Loka Pajjoto

Paduma, la lumière du monde

Il est né à Campaka. Son père était le guerrier Asama et sa mère Asamâ. Il vécut dix mille ans en tant que maître de maison dans trois palais : Nandâ, Suyasâ et Uttarâ. Sa femme s'appelait Uttarâ et son fils Ramma. Il quitta la vie de foyer monté sur un chariot et pratiqua les austérités durant huit mois. Dhaññavatî lui donna du riz au lait et un ascète nommé Titthaka étala de l'herbe pour son siège sous son arbre de la bodhi, qui était un Mahâsona. Il précha son premier sermon à Dhanañjuyyâna. Ses disciples principaux étaient ses frères cadets Sâla et Upasâla et son assistant Varuna. Râdhâ et Surâdhâ étaient les supérieures chez les nonnes. Ses puissants donateurs étaient Bhiyya et Asama chez les hommes, et Rucî et Nandarâmâ chez les femmes. Son corps mesurait cinquante-huit coudées et il vécut pendant cent mille ans. Il mourut à Dhammârâma et ses reliques furent éparpillées. Le commentaire du Buddhavamsa dit que son nom entier était Mahâpaduma car le jour de sa naissance une pluie de lotus tomba sur l'Inde toute entière et qu'à cette époque le Bodhisatta était un lion.


12
Nârado Vara Sârathi

Nârada, le guide suprême

Il est né dans le parc de Dhanañjaya, à Dhaññavati, son père étant le roi Sudeva et sa mère Anomâ. Il vécut pendant neuf mille ans comme chef de famille dans trois palais : Jitâ, Vijitâ et Abhirâmâ, avec sa femme Jitasenâ et son fils Nanduttara. Il renonca au monde à pied, accompagné par sa suite. Il pratiqua les austérités pendant sept jours seulement et atteint l'éveil sous un arbre mahâsona, recevant un repas de riz au lait par sa femme. L'herbe pour son siège de méditation lui fut donnée par le gardien du parc Sudassana. Il prononça son premier sermon dans le parc de Dhanañjaya. Son corps mesurait quatre-vingt huit coudées de haut et son aura rayonnait autour de lui à une distance de une lieue. Il mourut à l'âge de quatre vingt dix mille ans à Sudassana et son stupa mesurait quatre lieues en hauteur. Bhaddasâla et Jitamitta étaient ses moines en chef ; Uttarâ et Phagunâ chez les nonnes. Vâsettha était son assistant principal et ses plus importants donateurs, Uggarinda et Vasabha, Indavarî et Candî. Parmi ses convertis, il y avait le roi des nâgas Mahâdona et Verocana. Le Bodhisatta était un Jatila en Himalaya et lorsque le bouddha et ses disciples visitèrent son ermitage, ils furent nourris pendant sept jours et reçurent du bois de santal rouge en présent.


13
Padumuttaro Sattasâro

Padumuttara, l'Être excellent

Il naquit à Hamsavati ; son père s'appelait Ânanda et sa mère Sujâtâ. Au moment de sa naissance et de son Eveil, une pluie de lotus tomba dans les dix mille univers. Il vécu la vie de famille pendant dix mille ans dans trois palais : Naravâhana, Yasa et Vasavati. Sa femme Vasudattâ lui donna un fils, Uttara. Il renonça dans son palais et pratiqua les austérités pendant sept jours seulement. Une servante de Ujjeni appelée Rucinandâ lui donna le riz au lait et l'ascète Sumitta lui procura l'herbe pour son siège de méditation (âsana). L'arbre sous lequel il parvint à l'éveil était un salala sous lequel il passa une semaine, puis quand il toucha le sol de son pied, d'immenses fleurs de lotus jaillirent du sol, couvrant entièrement son corps de pollen (d'où son nom).Il précha son premier sermon à ses cousins Devala et Sujâta qui plus tard devinrent ses disciples principaux. Le lieu de ce sermon était Mithiluyyâna. Sumana était l'assistant permanent de Padumuttara, Amitâ et Asamâ étaient chez les femmes ses principales disciples. Vitinna et Tissa étaient ses bienfaiteurs laïcs masculins et Hatthâ et Vicittâ chez les femmes. Son corps mesurait cinquante-huit coudées et son aura rayonnait douze lieues à la ronde. Il mourut à Nandârâma à l'âge de cent mille ans et un stupa de douze lieues de haut fut érigé sur ses reliques. A cette époque, le Bodhisatta était gouverneur d'une province appelée Jatika. On dit qu'à cette époque il n'y avait pas un seul hérétique.

On dit que de nombreux disciples éminents du bouddha Gotama ont conçu leur désir pour leur position respective au temps du bouddha Padumuttara, après avoir vu un rang similaire conféré à différents disciples de Padumuttara en reconnaissance de leur réalisation particulière. Parmi eux : Aññâkondañña, Mahâ-Kassapa, Anuruddha, Bhaddiya, Pindola Bhâradvâja, Punna Mantâniputta, Mahâ-kaccâna, Culla Panthaka, Subhûti, Khadiravaniya-Revata, Kankhâ-Revata, Sona Kolivisa, Sona-Kutikanna, Sîvalî, Vakkali, Rahulâ, Ratthapâla,...Ananda, Sobita, Upâli, Nanda,...Vappa, Mahâpajapati Gotami, Khemâ, Uppalavannâ, Patâcârâ, Dhammadinnâ, Sundari Nandâ, Sonâ, Kisâgotami, Sigâlamâtâ.....


14
Sumedho Agga Puggalo

Sumedho, le Grand Être

Né à Sudassana, son père était un guerrier nommé Sudatta et sa mère Sudattâ. Il vécu comme maître de maison pendant neuf mille ans dans trois palais : Sucanda, Kañcana et Sirivaddha. Sa femme s'appelait Sumanâ et son fils Sumitta. Il renonca à la vie de famille et quitta le foyer sur le dos d'un éléphant. Il pratiqua les austérités pendant huit mois, reçu un repas de riz au lait offert par Nakulâ et de l'herbe pour son siège par l'ascète Sirivaddha. Il obtint l'Eveil sous un arbre mahânimba. Son corps mesurait quatre-vingt huit coudées de haut. Ses principaux disciples étaient Sarana et Sabbakâma parmi les moines et Râmâ et Surâmâ parmi les nonnes. Sâgara était son assistant personnel. Ses principaux donateurs laïcs étaient Uruvela et Yasava chez les hommes, et Yasodharâ et Sirimâ chez les femmes. Il précha son premier sermon à Sudassana pour ses jeunes frères. En ce temps là, le Bodhisatva était l'ascète Uttara. Sumedha vécu pendant quatre-vingt dix mille ans et mourut à Medhârâma. Ses reliques furent éparpillées.

    La date/heure actuelle est Dim 24 Juin 2018, 01:05