Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Dhammapada
Aujourd'hui à 17:26 par vaygas

» venue du Dalaï Lama à Rotterdam
Aujourd'hui à 13:05 par Mila

» Quand chante Milarépa
Hier à 19:25 par Mila

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:29 par indian

» Le "crime" d'être homosexuel dans le monde
Hier à 13:17 par indian

» AN 4.180 Mahāpadesa Sutta — Les grandes références —
Hier à 12:18 par Disciple laïc

» On ne peut plus être Tartuffe quant à l'avenir du monde
Jeu 20 Sep 2018, 19:17 par indian

» L'an 2000 vu dans les années 1960
Jeu 20 Sep 2018, 18:39 par Mila

» Visite d'un temple tibétain en Auvergne avec lama Namgyal
Jeu 20 Sep 2018, 17:57 par Disciple laïc

» AN 5.29 Caṅkama Sutta — Méditation marchée —
Jeu 20 Sep 2018, 17:47 par Disciple laïc

» AN 4.202 Assaddha Sutta — Sans conviction —
Jeu 20 Sep 2018, 17:30 par Disciple laïc

» Le Bouddhisme et le Salut
Jeu 20 Sep 2018, 15:20 par Disciple laïc

» L’art tibétain : mille ans de peintures murales du Tibet
Jeu 20 Sep 2018, 12:04 par Disciple laïc

» Accompagner les enfants et les ados dans la méditation
Mer 19 Sep 2018, 22:04 par Karma Trindal

» Site sur le bouddhisme
Mer 19 Sep 2018, 13:08 par indian

» Le trésor du coeur des êtres éveillés
Mer 19 Sep 2018, 08:29 par Mila

» décès de Namkhai Norbu
Dim 16 Sep 2018, 22:17 par Disciple laïc

» Quelques questions sur le Véhicule de Diamant
Dim 16 Sep 2018, 18:27 par Ortho

» IA et éthique
Dim 16 Sep 2018, 07:06 par Disciple laïc

» Do Tulku Rinpoché à Bruxelles
Ven 14 Sep 2018, 19:09 par Akana

» Prise de refuge
Jeu 13 Sep 2018, 12:59 par Vyathita

» La vacuité selon le Véhicule de Diamant ?
Mar 11 Sep 2018, 20:44 par Disciple laïc

» En quête de ma Source, Jésus et l'Inde
Mar 11 Sep 2018, 18:52 par Disciple laïc

» Visite de Kalou Rimpoche à Samye Dzong Bruxelles , du 6 au 13 décembre 2018
Lun 10 Sep 2018, 14:11 par Mila

» Les 3 voies du Bouddha
Sam 08 Sep 2018, 11:56 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Sam 08 Sep 2018, 07:45 par Disciple laïc

» Le mouvement est la vie
Ven 07 Sep 2018, 22:06 par Disciple laïc

» Comment ajouter un événement dans le calendrier ?
Ven 07 Sep 2018, 17:14 par Karma Trindal

» Moment propice - par Maître Eihei Dôgen
Ven 07 Sep 2018, 10:52 par Disciple laïc

» Un reportage dans le Japon de l'année 1958, cérémonies bouddhistes
Jeu 06 Sep 2018, 18:05 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Jeu 06 Sep 2018, 17:58 par komyo*

» HAIR
Jeu 06 Sep 2018, 15:03 par Mila

» Le bouddhisme est-il une religion ?
Jeu 06 Sep 2018, 14:34 par indian

» (Re)nouveau et présentation :)
Mar 04 Sep 2018, 20:41 par Karma Trindal

» Bonjour de présentation à tous !
Mar 04 Sep 2018, 20:39 par Karma Trindal

» Présentation Zui Ho/Livres Bouddhistes
Mar 04 Sep 2018, 20:38 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Mar 04 Sep 2018, 20:35 par Karma Trindal

» Présentation
Mar 04 Sep 2018, 20:34 par Karma Trindal

» Salut à Tous
Mar 04 Sep 2018, 20:31 par Karma Trindal

» Présentation des messages, à lire svp.
Mar 04 Sep 2018, 20:27 par Karma Trindal

» Entretiens avec Houang-po - maître Chan (?-850)
Lun 03 Sep 2018, 18:38 par Disciple laïc

» Anecdotes sur Mazu (maître ch'an 709-788)
Lun 03 Sep 2018, 18:06 par Disciple laïc

» Un grand père soldat dans les années 20 à 40.
Lun 03 Sep 2018, 09:58 par Ortho

» Le double accomplissement du bien d’autrui et de notre propre bien
Dim 02 Sep 2018, 10:27 par Mila

» Kagyu Meunlam, 4 jours de souhaits bouddhistes au Bois de Vincennes
Dim 02 Sep 2018, 10:20 par Mila

» Rappel : lois de conservation de la matière/énergie
Dim 02 Sep 2018, 04:10 par indian

» Se libérer des quatre attachements
Sam 01 Sep 2018, 23:54 par Mila

» Rencontre avec Yongey Mingyour Rimpoché – 1ère partie
Jeu 30 Aoû 2018, 20:15 par Disciple laïc

» Le Bouddha dans son contexte indien
Jeu 30 Aoû 2018, 20:03 par Disciple laïc

» Un "truc" pour être vigilant vis à vis de la médisance
Jeu 30 Aoû 2018, 15:33 par indian

» Quelques enseignements sur le thème de la colère
Jeu 30 Aoû 2018, 09:22 par Disciple laïc

» Méditation assise problème de dos
Mer 29 Aoû 2018, 16:30 par Ortho

» Les 10 tableaux de dressage du bœuf (ou du buffle)
Mar 28 Aoû 2018, 14:27 par Mila

» Question sur la vie
Lun 27 Aoû 2018, 16:29 par indian

» Méditation avec Lama Lodoe Rinpoche
Lun 27 Aoû 2018, 11:57 par Puntsok Norling

» Les Incroyables comestibles
Dim 26 Aoû 2018, 18:39 par vaygas

» Bouddhisme Mahayana et Theravada
Dim 26 Aoû 2018, 15:41 par Disciple laïc

» l'étude et la résolution de la question de la souffrance humaine et rien d'autre.
Ven 24 Aoû 2018, 21:48 par Disciple laïc

» Contes et histoires pour enfant de 4 ans
Jeu 23 Aoû 2018, 12:00 par Mila

» Les livres sur la Médecine Tibétaine
Jeu 23 Aoû 2018, 11:51 par Mila

» Instructions fondamentales : Introduction au bouddhisme Vajrayana
Mer 22 Aoû 2018, 12:36 par Karma Détchen Dordje

» Je m'appelle Mila
Lun 20 Aoû 2018, 22:23 par Mila

» Lama à 19 ans , et après
Ven 17 Aoû 2018, 08:30 par Mila

» Maîtres Eveillés: Shabkar! Autobiographie d’un yogi tibétain
Jeu 16 Aoû 2018, 12:38 par Mila

» Pourquoi cette censure?
Sam 11 Aoû 2018, 18:58 par Karma Trindal

» Don du sang
Mer 08 Aoû 2018, 12:40 par indian

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mer 08 Aoû 2018, 07:28 par Invité

» Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente
Lun 06 Aoû 2018, 11:36 par Invité

»  Propagande positive pour le Bien de tous les Etres
Dim 05 Aoû 2018, 13:03 par indian

» Question sur le karma
Sam 04 Aoû 2018, 14:42 par indian

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Ven 03 Aoû 2018, 10:11 par Geronima

» Décadence de la Loi
Mer 01 Aoû 2018, 13:08 par Ortho

» Lumbini, lieu de naissance du Bouddha
Mer 01 Aoû 2018, 09:29 par Disciple laïc

» Les religions du Vietnam
Mar 31 Juil 2018, 13:36 par Disciple laïc

» ZAZEN - Pratique du Zen dans un temple bouddhiste
Mar 31 Juil 2018, 12:48 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 37 utilisateurs en ligne :: 2 Enregistrés, 0 Invisible et 35 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Dawa Pende, vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 97203 messages dans 11179 sujets

Nous avons 4237 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Anne B

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7485)
 
Karma Trindal (6896)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2412)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

HYMNE AUX 28 BOUDDHAS

Partagez
avatar
Invité
Invité

HYMNE AUX 28 BOUDDHAS

Message par Invité le Mar 10 Juil 2007, 15:42

HYMNE AUX 28 BOUDDHAS

Tesam saccena sîlena Que par leur probité et leur vertu,
khanti metta balena ca leur patience, leur amour et leur force,
te'pi mam anurakkhantu puissent-ils me protéger,
arogyena sukhena ca. me donner santé et bonheur !


Attha vîsati me Buddhâ Ces vingt-huit bouddhas
pûretvâ dasa pârami aux dix perfections accomplies,
jetvâ mârâri sangâmam ont vaincu les hordes des démons
buddhattam samupâgamum Que par le pouvoir de cette vérité
hotu me jayamangalam. chance et victoire soient de mon côté.

APPENDICE


LE SOLEIL (Anguttara Nikâya VII 62)

Ainsi ai-je entendu : le Bienheureux demeurait alors dans le parc d'Ambapâli prés de Vesali quand ils s'adressa aux moines en disant :

« Impermanentes, moines, sont les choses composées (sankhâras) instables et incertaines sont les choses composées. C'est pourquoi, moines, soyez dégoutés de toutes les choses de ce monde, éprouvez de la répugnance à leur égard, soyez-en totalement libéré.

Moines, le mont mérou, roi des montagnes, a 84.000 lieues de longueur, 84.000 lieues de large et 84.000 lieues immergées dans le grand océan ; il se tient en hauteur 84.000 lieues au dessus des eaux du grand océan.

Moines, il vient un temps où pendant de nombreuses années, pendant des milliers d'années, pendant des centaines de milliers d'années, il n'y a pas de pluies. Et quand la pluie ne vient pas, toutes les herbes, la végétation, les arbres, les plantes médicinales, les palmiers et les géants de la jungle se désèchent, grillent et disparaissent.

Ainsi toutes choses composées sont impermanentes, instables et incertaines. N'y cherchez pas de satisfaction, éprouvez de la répulsion envers elles et libérez-vous en !

Moines, il vient un moment, une époque à la fin d'une vaste période où un second soleil apparaît. Lorsque le second soleil apparaît, tous les étangs et les rivières grillent, se désèchent et disparaissent.

Ainsi toutes choses composées sont impermanentes, instables et incertaines. N'y cherchez pas de satisfaction, éprouvez de la répulsion envers elles et libérez-vous en !

Moines, il vient un moment, une époque à la fin d'une vaste période où un troisième soleil apparaît. Lorsque le troisième soleil apparaît, tous les étangs et les rivières comme le Gange, la Yamuna, l'Aciravati, le Sarabhu et la Mahi grillent, se désèchent et disparaissent.

Ainsi toutes choses composées sont impermanentes, instables et incertaines. N'y cherchez pas de satisfaction, éprouvez de la répulsion envers elles et libérez-vous en !

Moines, il vient un moment, une époque à la fin d'une vaste période où un quatrième soleil apparaît. Lorsque le quatrième soleil apparaît, tous les fleuves et les grands lacs comme Anotatta, Sîhapapâtâ, Rathakârâ, Kannamundâ, Kunalâ, Chddantâ et Mandâkinî grillent, se désèchent et disparaissent.

Ainsi toutes choses composées sont impermanentes, instables et incertaines. N'y cherchez pas de satisfaction, éprouvez de la répulsion envers elles et libérez-vous en !

Moines, il vient un moment, une époque à la fin d'une vaste période où un cinquième soleil apparaît. Lorsque le cinquième soleil apparaît, les eaux jdu puissant océan reculent de cent lieues, de deux cent lieues, de trois, quatre, cinq, six et sept cent lieues, les eaux du puissant océan sont profondes de sept palmiers, six, cinq, quatre, trois, deux ou un seul palmier. Les eaux du puissant océan descendent à la hauteur de sept hommes, de six, de cinq, de quatre, de trois, de deux ou d'un seul homme. Puis elles descendent à sa taille, à son genoux, à sa cheville.

Moines, tout comme en automne, quand la pluie tombe à grosses gouttes, il y a des flaques d'eau dans les empreintes des boeufs, ainsi devient le grand océan en flaques d'eau disséminées ici et là.

Ainsi toutes choses composées sont impermanentes, instables et incertaines. N'y cherchez pas de satisfaction, éprouvez de la répulsion envers elles et libérez-vous en !

Moines, il vient un moment, une époque à la fin d'une vaste période où un sixième soleil apparaît. Lorsque le sixième soleil apparaît, cette terre et le mont Méru, roi des montagnes, émet de la fumée, dégorge de la fumée, projette des nuages de fumée. Tout comme un four de potier lorsqu'on l'allume émet de la fumée, dégorge de la fumée, projette des nuages de fumée, ainsi le fait la terre et le mont Méru.

Ainsi toutes choses composées sont impermanentes, instables et incertaines. N'y cherchez pas de satisfaction, éprouvez de la répulsion envers elles et libérez-vous en !

Moines, il vient un moment, une époque à la fin d'une vaste période où un septième soleil apparaît. Lorsque le septième soleil apparaît, cette terre et le mont Meru, roi des montagnes éclate en feu, s'embrase et ne forme qu'une seule flamme, et cette explosion fulgurante atteind même les cieux de brâhma. Le pics du mont Méru mesurant une, deux, trois, quatre et cinq cent lieues d'altitude s'écroulent à cause de l'explosion et de la fournaise. Et de ce cataclysme on ne retrouve ni braise, ni cendres. Moines, de même qu'il n'y a plus de braises ni de cendres restant d'un feu de ghee ou d'huile, ainsi il ne restera rien de cette grande terre et du mont Méru.

Ainsi toutes choses composées sont impermanentes, instables et incertaines. N'y cherchez pas de satisfaction, éprouvez de la répulsion envers elles et libérez-vous en !

où se trouve le sage où est le croyant qui pense : « grande terre et le mont Méru disparaitrons totalement et entièrement » sauf parmi ceux qui ont vu la limite ? (nibbâna).

Dans le passé, il y avait un maître nommé Sunetta, qui montrait la voie et était libéré des passions charnelles. Il avait des centaines de disciples à qui il enseignait le chemin du monde de Brahmâ. Et tous ceux qui comprenaient l'enseignement de Sunetta dans sa totalité, à la dissolution du corps après la mort, renaissaient dans le royaume de béatitude du monde de Brahmâ. Mais ceux qui n'avaient pas complètement compris son enseignement, renaissaient soit en compagnie des dévas qui ont le pouvoir sur la création des autres (parinimitta vasavati), soit parmi les dévas qui se délectent dans la création (nimmânarati), soit parmi les Yâma devas, soit parmi les trente trois devas, soit en compagnie des quatre grands régents, soit chez des nobles fortunés, soit parmi des riches brahmanes ou des maîtres de maison aisés.

Le maître Sunetta pensa alors : « ne serait pas convenable que j'aie le même type d'existence que mes disciples après la mort. Si je me mettais à pratiquer la bienveillance jusqu'à la perfection ? »

il cultiva donc la pensée bienveillante pendant sept ans et en conséquence, ne retourna pas dans ce monde pendant sept cycles du temps. Il prit naissance dans la sphère de gloire rayonnante, ...dans la sphère de Brahmâ,....en tant que Brahmâ,...en tant que Sakka, le roi des dieux,...en tant que Monarche universel possesseur des sept joyaux....

Cependant, moines, malgrés que Sunetta ai vécu si longtemps, il n'était pas libéré de la naissance, de la vieillesse et de la mort, des pleurs et des lamentations, de la peine, de la tristesse et des tribulations. Il n'était pas libéré de la souffrance, je le dis.

Quelle en est la raison ?

C'est parce qu'il n'avait pas compris, pas pénétré les quatre conditions.

Quelles sont ces quatre conditions ?

Il n'avait pas compris, pas pénétré la Noble conduite juste,
il n'avait pas compris, pas pénétré la Noble concentration,
il n'avait pas compris, pas pénétré la Noble Sagesse,
il n'avait pas compris, pas pénétré la Noble Délivrance.
Moines, c'est ainsi simplement : lorsque ces quatre nobles conditions sont comprises et pénétrées, le désir avide pour la vie est coupé, le lien qui attache au devenir est détruit, et il n'y a plus de renaissances. »

Le Bienheureux parla ainsi, puis il ajouta :

–« Conduite juste, Concentration, Sagesse et Délivrance :
ces choses ont été dites par Gotama, de fameuse renommée.
Ayant réalisé la Norme Universelle, l'Eveillé s'adressa aux moines,
Lui, qui met fin au Mal, le Maître, Celui qui VOIT, le Libéré. »
FIN

1 Un miracle réalisé par le bouddha Gotama à Sâvatthi pour confondre les maîtres hérétiques. Il consiste à faire apparaître des phénomènes de nature opposée par paire : « [...]de la partie supérieure de son corps une flamme surgit brusquement et de la partie inférieure, un courant d'eau[...] ». En maintenant eau et feu ensemble, il est capable de créer des formes variées. Seul un samma sambouddha est capable de réaliser un tel miracle, et encore il ne l'utilise qu'en des occasions trés trés spéciales. En règle générale, Bouddha interdit aux moines de faire des miracles, car cela crée de nombreux problèmes annexes qui ralentiraient leur progrés intérieur, voire entraverait pendant de nombreuses vies la réalisation de nibbâna.

http://www.centrebouddhique.net/livres/001-28-bouddhas.htm

merci cgigi2

    La date/heure actuelle est Sam 22 Sep 2018, 17:49