Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Bonjour a tous
Aujourd'hui à 16:11 par Disciple laïc

» Alexandra David Neel une Femme Remarquable
Aujourd'hui à 15:52 par Disciple laïc

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 15:45 par indian

» Dhammapada
Aujourd'hui à 13:29 par vaygas

» Pacifisme et non-violence
Aujourd'hui à 04:17 par indian

» Bonjour à tous.
Aujourd'hui à 01:03 par Malilo

» Maîtres Eveillés: Shabkar! Autobiographie d’un yogi tibétain
Hier à 22:08 par Admin

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:48 par indian

» Histoire du bouddhisme
Hier à 08:07 par Disciple laïc

» Inexistence en soi et souffrance
Mer 18 Juil 2018, 17:42 par indian

» Quelques enseignements sur le thème de la colère
Mer 18 Juil 2018, 16:28 par Disciple laïc

» Les ruses de Māra
Mer 18 Juil 2018, 16:17 par Disciple laïc

» Declaration Universelle des Droits de l'Homme (tous les genres humains)
Mer 18 Juil 2018, 13:33 par indian

» Bouddhisme Mahayana et Theravada
Mer 18 Juil 2018, 11:13 par Karma Trindal

» indian, David
Mer 18 Juil 2018, 00:02 par indian

» Le temps... différence d'état
Mar 17 Juil 2018, 21:11 par Disciple laïc

» Qui est Bouddha Maitreya?
Mar 17 Juil 2018, 14:50 par indian

» Ayurveda, aux origines du bien être, l'Inde ancienne
Lun 16 Juil 2018, 22:37 par manila

» Les 3 entraînements
Lun 16 Juil 2018, 13:50 par Disciple laïc

» La preuve scientifique de l'existence du Dharma
Lun 16 Juil 2018, 13:34 par indian

» Bouthan : le royaume secret des plantes médicinales
Lun 16 Juil 2018, 13:25 par Disciple laïc

» Est-ce bien ici?
Dim 15 Juil 2018, 22:38 par Disciple laïc

» Le choix ..est-il une illusion?
Sam 14 Juil 2018, 04:15 par Kleine Muis

» Les préceptes du bouddhisme: 8 pépites du bouddhisme pour gérer la colère
Ven 13 Juil 2018, 13:39 par Kleine Muis

» Anniversaire de Guru Padmasambhava
Ven 13 Juil 2018, 00:02 par Puntsok Norling

» Ma présentation
Lun 09 Juil 2018, 19:41 par indian

» Méditer sur le non-soi
Lun 09 Juil 2018, 18:13 par Disciple laïc

» Existence en soi
Lun 09 Juil 2018, 17:55 par Disciple laïc

» Réhabiliter le destin de l'humanité
Lun 09 Juil 2018, 16:41 par indian

» Guérir les blessures du passé par la pratique du nouveau départ
Dim 08 Juil 2018, 20:33 par Disciple laïc

» La doctrine du non-soi :anatta
Ven 06 Juil 2018, 08:22 par Disciple laïc

» Question sur les "vies antérieures"
Jeu 05 Juil 2018, 14:16 par indian

» Quel support pour l'offrande du Mandala
Mer 04 Juil 2018, 15:58 par manila

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Mer 04 Juil 2018, 15:54 par indian

» Logique éco, systémique
Mar 03 Juil 2018, 15:31 par indian

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Mar 03 Juil 2018, 15:15 par indian

» Karma... des définitions?
Mar 03 Juil 2018, 13:46 par Disciple laïc

» Une oeuvre qui me parla, me parle et me parlera ...
Mar 03 Juil 2018, 13:35 par indian

» Méditation sur le son ou les sons
Jeu 28 Juin 2018, 10:42 par Disciple laïc

» Khenpo Gyurmé Tsultrim Belique et France 2018
Jeu 28 Juin 2018, 10:02 par Pema Gyaltshen

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Jeu 28 Juin 2018, 02:46 par tindzin

» Regard des bouddhistes sur Jésus
Sam 23 Juin 2018, 23:46 par Hild-Rik

» JESUS ou SAINT ISSA: Jésus en Asie.
Sam 23 Juin 2018, 20:23 par Disciple laïc

» Présentation de MINISCALCO
Jeu 21 Juin 2018, 14:30 par manila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 21 Juin 2018, 09:50 par Pema Gyaltshen

» Foi et compassion dans le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:30 par Disciple laïc

» La vérité ultime selon le bouddhisme
Mer 20 Juin 2018, 07:10 par Disciple laïc

» Pauvre diable ! (Une excuse trop commode)
Mar 19 Juin 2018, 08:10 par Disciple laïc

» Rencontre avec Takloung Matrul Rimpoché 1/2 et 2/2
Dim 17 Juin 2018, 20:47 par Disciple laïc

» Présentation groupes de pratique
Mer 13 Juin 2018, 18:22 par Puntsok Norling

» Khenshen Pema Sherab Bruxelles Juin 2018
Mer 13 Juin 2018, 10:06 par Pema Gyaltshen

» Bande annonce : Walk with me (version française)
Mar 12 Juin 2018, 07:52 par Karma Döndrup Tsetso

» Uruvela Kassapa et le Bouddha
Dim 10 Juin 2018, 20:27 par Disciple laïc

» La compassion
Dim 10 Juin 2018, 17:08 par manila

» Les actions bienfaisantes, appelées « punna » ou mérites, dans la tradition theravada
Dim 10 Juin 2018, 09:55 par Disciple laïc

» L’aumônerie bouddhiste en milieu hospitalier
Sam 09 Juin 2018, 15:32 par Pema Gyaltshen

» Enfer et souffrances
Sam 09 Juin 2018, 07:42 par Disciple laïc

» Présentation et recherche communauté Mons, BE
Ven 08 Juin 2018, 13:37 par Neige86

» Votre regard sur l'Eveil
Jeu 07 Juin 2018, 21:00 par Disciple laïc

» Centre shingon - komyo In
Mer 06 Juin 2018, 16:34 par komyo*

»  Nagarjuna (IIe - IIIe siècle après J-C.) : Hymne à la réalité absolue !
Mar 05 Juin 2018, 10:31 par tindzin

» Les 4 Etats illimités
Lun 04 Juin 2018, 18:59 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 04 Juin 2018, 18:32 par Disciple laïc

» Assaddha Sutta - Sans conviction (AN 4.202) Canon Pali
Lun 04 Juin 2018, 17:26 par Disciple laïc

» Forum Bouddhiste-L'Arbre des Refuges : Mise à jour, Règlement à lire !
Lun 04 Juin 2018, 01:57 par Nanachi

» RINGU Tulku Bruxelles 2018
Ven 01 Juin 2018, 09:18 par Pema Gyaltshen

» Un moine occidental au monastère de Menri en Inde
Jeu 31 Mai 2018, 22:18 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Jeu 31 Mai 2018, 20:16 par tindzin

» Le bouddhisme et la science
Jeu 31 Mai 2018, 12:03 par Disciple laïc

» France: Quand les députés s'essaient à la "méditation de pleine conscience"
Jeu 31 Mai 2018, 11:50 par tindzin

» Présentation Disciple Laïc
Mar 29 Mai 2018, 22:07 par Disciple laïc

» La réincarnation n'est pas la renaissance d'un "moi"
Mar 29 Mai 2018, 19:50 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Mar 29 Mai 2018, 15:32 par Disciple laïc

» La lignée Karma Kagyu: Sa Sainteté le XVIIème Karmapa Ogyèn Trinley Dorjé!
Lun 28 Mai 2018, 19:51 par Admin

» Quelques courtes vidéos sur le bouddhisme en Thaïlande
Lun 28 Mai 2018, 17:20 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 42 utilisateurs en ligne :: 6 Enregistrés, 0 Invisible et 36 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana, anaelle13, Disciple laïc, Karma Trindal, manila, Sig35


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95969 messages dans 11099 sujets

Nous avons 4218 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Malilo

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7472)
 
Karma Trindal (6846)
 
manila (5110)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3495)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2341)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 

Le bien, le mal et le corps du Dharma

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 703
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : En poste comme agent d'accueil et de surveillance au Musée Galliera - Paris
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Disciple laïc le Mar 05 Déc 2017, 18:50






4 Décembre 2008
Le bien et le mal


L'autre jour, nous avons parlé de la vue juste. Lorsqu'il y a le mot 'juste', cela signifie qu'il y a le mot 'injuste', ou le mot 'faux'. Quand il y a la vue juste, il y a aussi la vue fausse, parce que sans la vue fausse, il n'y aurait pas la vue juste. Le faux et le juste s'opposent, mais ils inter-sont aussi, comme le gauche et le droit: sans le gauche, il n'y aurait pas le droit, sans le droit il n'y aurait pas le gauche. Le gauche et le droit inter-sont, c'est pareil pour le faux et le juste, les deux inter-sont.

Comme la fleur et le compost, dans le compost il y a la fleur, et dans la fleur il y a le compost, et le juste et le faux sont liés entre eux aussi. Le juste va en parallèle avec le bon, et le faux va en parallèle avec le mal, mais comment décider que ceci est juste et que cela n'est pas juste, sur quel critères décide t-on, sur quel fondement se base t-on pour dire que ceci est le mal, ou faux, et sur quel critère nous basons nous pour dire que ceci est juste et que cela est faux?

Dans le gatha de la méditation assise du soir, nous chantons: 'Assis au pied de l'arbre de la Bodhi, ma posture est stable. Corps, parole et esprit calmes et tranquilles, il n'y a plus de pensées ni de bien ni de mal.' Nous ne faisons plus de discrimination et nous transcendons le bien et le mal. Peut-être que pendant la journée nous étions occupés à savoir qui a raison et qui a tort, mais une fois assis dans la méditation, nous transcendons cette dualité. Dans le bouddhisme, il y a le bon, le mauvais, mais on voit très clairement que les deux inter-sont, et c'est ce qui est relatif, mais quand nous atteignons l'absolu, il n'y a plus le bon ni le mauvais. Un maître Zen, en parlant de la nature du Bouddha, a dit: 'La nature du Bouddha n'est ni bonne ni mauvaise.' En général, nous disons que le Bouddha est bon, dans le côté juste, et que le côté opposé, c'est le mauvais, mais la nature du Bouddha transcende le bon et le mauvais. C'est pareil avec le nirvana, nous ne pouvons pas dire que le nirvana est bon, non, il transcende toute idée, tout concept du bien et du mal.

Le corps du Dharma


Et c'est pareil avec le corps du Dharma: lorsque nous offrons du riz au Bouddha à midi, nous chantons: 'Le pur corps du Dharma', et nous croyons que le corps du Dharma devrait être pur, et bon, et juste, mais en réalité ce n'est pas ça, le corps du Dharma transcende le bien et le mal, le juste et le faux.

Le juste et le faux, le bon et le mauvais sont créés par nous pour vivre dans cette vie, mais la vérité absolue transcende le bien et le mal, et c'est pour cela qu'un maître a répondu, quand on lui a posé la question: 'Qu'est-ce que c'est le pur corps du Dharma?', 'En regardant l'excrément, en regardant la bouse, ou dans l'urine des vaches, c'est ça le corps du Dharma'.

Nous sommes emprisonnés dans le concept que le corps du Dharma devrait être pur et bon, que cela appartient au bon, au juste, et c'est pour ça que nous ne connaissons pas ce qu'est le corps du Dharma, car en réalité il transcende tous les concepts. Et la vue juste est pareille: quand nous parlons de la permanence, nous pensons que c'est la vue fausse, et quand nous parlons de l'impermanence, que c'est la vue juste.

C'est dans l'éthique, la moralité, le soi est la vue fausse, le non-soi est la vue juste. Mais le soi et le non-soi sont tous les deux des vues. Ce sont des points de vue, et lorsque nous avons un point de vue, nous pouvons en avoir d'autres. Par exemple, lorsque nous montrons cette bougie tout le monde voit cette facette, mais ceci est aussi la bougie, ceci fait partie de la bougie aussi et c'est pareil, ce côté. Il y a plusieurs côtés, nous pouvons avoir six côtés, six facettes. Un poisson nage dans la mare et nous prenons une photo, et ça bouge, c'est un poisson, et la queue est aussi le poisson, mais si nous sommes attachés à cette partie du poisson, nous ne voyons pas sa vraie image, nous prenons six photos, en haut, en bas, à droite, à gauche, devant, derrière, et aucune photo du poisson n'est parfaite. Ce sont seulement des vues, comme dans l'histoire des aveugles qui touchent l'éléphant. Il y en a qui disent que l'éléphant est comme un pilier, d'autres comme un éventail. Mais vue juste transcende toutes les vues.


La vue juste dans son sens absolu transcende toutes vues, non seulement le soi mais aussi le non-soi. Elle transcende la permanence et aussi la vue de l'impermanence. L'impermanence peut être simplement une vue et non pas une vision profonde. Lorsque nous sommes attachés à une vue, à une opinion, nous sommes encore attachés, emprisonnés. Lorsque nous sommes attachés à une vue tout en croyant que cette vue est la vérité absolue, nous allons considérer toutes les autres vues comme vues fausses, et nous devenons un dictateur fanatique, nous seuls avons la vue juste, nous seuls avons raison, et nous détruisons, nous tuons. 'Vous, vous êtes mauvais, vous êtes le mal.'


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par tindzin le Mer 06 Déc 2017, 13:44

Bonjour,
 
   Tout cela est plein de bon sens.


Partant de ma propre expérience, je me rends compte aujourd'hui, après plus de trente ans comme pratiquant bouddhiste, malgré mon grand intérêt pour l'ensemble des enseignements que j'ai reçu, que sans doute, je n'ai pas été suffisamment attentif ou compris correctement, ou mal interprété ce que l'ensemble des enseignants m'ont jusque-là transmis, car je n'ai plus le souvenir que l'un d'entre-eux aie transmis avec clarté et simplicité, que l’ensemble de l’Univers connu était le Nirmanakaya éveillé, et que le Samsara, n’était pas un lieu, mais le voile d’ignorance recouvrant nos consciences.


Si cela avait été énoncé clairement et simplement, il aurait été plus facile de comprendre l’aspect absolu et la nature de l’esprit, rigpa et par cascade, comprendre l’aspect relatif que représente l’esprit de fonctionnement au niveau de nos vies mondaines baignées dans les concepts de vrai et faux, juste et injuste, etc… L’avantage et que maintenant ma conscience est au clair.


Bien à vous.


tindzin
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 703
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : En poste comme agent d'accueil et de surveillance au Musée Galliera - Paris
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Disciple laïc le Mer 06 Déc 2017, 13:56

L'important je crois est de trouvé une des formes de l'enseignement du Dharma qui soit adaptée à nous. Ainsi certains ont besoin d'explications complexes, détaillées, de rituels, de textes ésotériques, parce que c'est qui "fonctionne" pour eux, d'autres auront besoin de quelque chose de beaucoup simple et sobre parce c'est ce qui marchera pour eux. Il faut trouvé la bonne clé qui va dans notre serrure. Ce qui "fera sens" pour l'un sera "confus et incompréhensible" pour l'autre. 
Et il y a bien d'autres circonstances qui peuvent jouer. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
tindzin
Philanthrope
Philanthrope

Masculin
Nombre de messages : 684
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : Entrepreneur : transport, location, maraîchage, élevage et divers
Disposition de l'Esprit : Mise en lumière de l'ignorance par dévoilement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par tindzin le Mer 06 Déc 2017, 14:21

@Disciple laïc a écrit:
L'important je crois est de trouvé une des formes de l'enseignement du Dharma qui soit adaptée à nous. Ainsi certains ont besoin d'explications complexes, détaillées, de rituels, de textes ésotériques, parce que c'est qui "fonctionne" pour eux, d'autres auront besoin de quelque chose de beaucoup simple et sobre parce c'est ce qui marchera pour eux. Il faut trouvé la bonne clé qui va dans notre serrure. Ce qui "fera sens" pour l'un sera "confus et incompréhensible" pour l'autre. 
Et il y a bien d'autres circonstances qui peuvent jouer. 
Bonjour Disciple laïc,

C'est pour cela que le bouddhisme se déclame en autant d'école et de pratiques. Pour ma part le zen était trop abrupte, mais parmi les écoles tibétaines, je trouve certaines beaucoup trop lourdes.

D'ailleurs le Maître Nigmapas que je suis actuellement, je trouve son enseignement parfois trop tibétain pour mon regard et mes oreilles d'occidental.

C'est pour cela que je me suis mis à écrire à partir de l'intuition de ma pratique, afin d'y voir plus clair pour moi-même et dans la foulée, peut-être que cela correspondra peut-être à la compréhension de certaines personnes en occident.

Bien à vous.

tindzin
avatar
Vyathita
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 57
Contrée : France
Arts & métiers : Informaticien
Disposition de l'Esprit : Tourmenté
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/04/2017

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Vyathita le Jeu 07 Déc 2017, 11:42

@Disciple laïc a écrit:
L'important je crois est de trouvé une des formes de l'enseignement du Dharma qui soit adaptée à nous. Ainsi certains ont besoin d'explications complexes, détaillées, de rituels, de textes ésotériques, parce que c'est qui "fonctionne" pour eux, d'autres auront besoin de quelque chose de beaucoup simple et sobre parce c'est ce qui marchera pour eux. Il faut trouvé la bonne clé qui va dans notre serrure. Ce qui "fera sens" pour l'un sera "confus et incompréhensible" pour l'autre. 
Et il y a bien d'autres circonstances qui peuvent jouer. 
Merci pour ce post ! car si je participe extrêmement peu tout en lisant beaucoup c'est avant tout que je suis sidéré par  l'étendue des connaissances des autres membres et, par ricochet, inhibé par une complexité théorique que je ne soupçonnais pas...
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 703
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : En poste comme agent d'accueil et de surveillance au Musée Galliera - Paris
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Disciple laïc le Jeu 07 Déc 2017, 15:16

"L'enseignement du Bouddha est très simple, mais au fil du temps des savants/intellectuels l'on l'on compliqué". 
Thich Nhat Hanh. 

La bouddhisme (ou plutôt les bouddhismes) cela doit resté avant tout une pratique concrête ancrée dans le quotidien. C'est une éthique de vie. On peut être un excellent pratiquant et connaître fort peu de textes. Il y en a une poignée à connaître mais la base du Dharma peut je pense tenir en quelques pages. Tout le reste n'est que développement et approfondissement. 

Il ne faut être ni inhibé ni pédant. Chacun s'appuie nécessairement sur l'héritage des générations passées sans lesquelles le bouddhisme ne serait pas, et chacun doit conserver un regard critique (intelligent), le Bouddha a recommandé de chercher avant tout sa propre vérité, de considérer son Dharma comme une guide et non un dogme et de se faire soi même une opinion sur ce qu'il dit en expérimentant par soi même. Garder ce qui est bon pour nous et ne pas garder ce qui ne l'est pas. Pragmatisme. 


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 

Contenu sponsorisé

Re: Le bien, le mal et le corps du Dharma

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 20 Juil 2018, 16:42