Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 22:43 par manila

» Dhammapada
Hier à 21:27 par vaygas

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 14:20 par manila

» La métamatière et les créations
Dim 21 Jan 2018, 12:33 par tindzin

» "Phase noire"
Dim 21 Jan 2018, 11:39 par tindzin

» Le tibétain?
Sam 20 Jan 2018, 23:49 par Jinpa Datso

» Si c’est ceci, ceci doit être cela
Ven 19 Jan 2018, 16:41 par tindzin

» Quel est le point de vue du bouddhisme sur le problème de la Birmanie ?
Ven 19 Jan 2018, 13:34 par Disciple laïc

» La grande richesse de la tradition zen – Parties 1 et 2
Mer 17 Jan 2018, 18:19 par Disciple laïc

» Ressentir rigpa, La nature de l'esprit
Lun 15 Jan 2018, 23:24 par Akana

» Offrir une pratique pour quelqu'un
Lun 15 Jan 2018, 20:35 par Disciple laïc

» ne nous sommes nous pas tous trompé au sujet de la vérité sur la spiritualité ?
Dim 14 Jan 2018, 07:56 par Disciple laïc

» Comment contrer certaines émotions négatives ?
Sam 13 Jan 2018, 21:59 par Ortho

» Le pervers narcissique et la spiritualité
Sam 13 Jan 2018, 19:49 par manila

» Pratique de Tchenrezi
Jeu 11 Jan 2018, 21:38 par Ortho

» N'ayez aucune fierté à pratiquer. Ni aucune honte.
Lun 08 Jan 2018, 16:39 par Disciple laïc

» Vivre en centre spirituel
Dim 07 Jan 2018, 12:32 par TantraVida

» Le bouddhisme en occident
Ven 05 Jan 2018, 14:39 par Disciple laïc

» Le centre bouddhiste Karma Ling a brûlé
Ven 05 Jan 2018, 12:01 par manila

» Présentation de Yo
Jeu 04 Jan 2018, 16:14 par Yo Prodrive

» Présentation Neisha
Jeu 04 Jan 2018, 15:51 par Karma Trindal

» Présentation de "Renaissance"
Jeu 04 Jan 2018, 15:50 par Karma Trindal

» bonjour à tous!
Jeu 04 Jan 2018, 15:48 par Karma Trindal

» Présentation Tsultrim Yeunten
Jeu 04 Jan 2018, 15:47 par Karma Trindal

» Besoin de conseils (livres pour débutants)
Jeu 04 Jan 2018, 15:24 par Karma Trindal

» Venir en aide à soi-même ?
Jeu 04 Jan 2018, 15:20 par Karma Trindal

» Une piste, comment répondre à une personne énonçant une vue fausse
Jeu 04 Jan 2018, 13:22 par Karma Trindal

» L'Arbre des Refuges: Nettoyage du Nouvel An
Jeu 04 Jan 2018, 13:12 par Karma Trindal

» Pourquoi devenir moine ou nonne ?
Jeu 04 Jan 2018, 11:29 par manila

» Rencontre en cercle inter-tradition
Jeu 04 Jan 2018, 09:31 par Pema Gyaltshen

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Lun 01 Jan 2018, 18:21 par Disciple laïc

» Les enseignements de maître Sheng Yen
Lun 01 Jan 2018, 18:03 par Disciple laïc

» Toute l'équipe de L'Arbre des Refuges vous souhaite une bonne année 2018!
Lun 01 Jan 2018, 13:24 par manila

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Dim 31 Déc 2017, 23:36 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges sur Facebook
Sam 30 Déc 2017, 14:41 par Karma Trindal

» Question sur le karma
Ven 29 Déc 2017, 16:54 par Ortho

» Les mantras peuvent guérier les maladies, etc.. ?
Jeu 28 Déc 2017, 15:40 par Ortho

» L'EXERCICE
Jeu 28 Déc 2017, 13:42 par tindzin

» Atteindre rigpa par la base
Mer 27 Déc 2017, 13:41 par tindzin

» L'intuition vient de me dicter une question
Mar 26 Déc 2017, 14:26 par tindzin

» Sem et Rigpa, les deux faces de la même pièces
Lun 25 Déc 2017, 23:23 par tindzin

» Le Singe
Lun 25 Déc 2017, 02:38 par manila

» Le Cochon
Dim 24 Déc 2017, 23:47 par petit_caillou

» Le Serpent
Dim 24 Déc 2017, 22:27 par petit_caillou

» Le Tigre
Dim 24 Déc 2017, 22:06 par petit_caillou

» Le Chien
Dim 24 Déc 2017, 21:41 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Dim 24 Déc 2017, 21:13 par petit_caillou

» Matthieu Ricard : un demi-siècle dans l'Himalaya 1/2 et 2/2
Dim 24 Déc 2017, 10:03 par Disciple laïc

» Le Dragon
Dim 24 Déc 2017, 00:18 par petit_caillou

» Le Buffle
Sam 23 Déc 2017, 22:53 par petit_caillou

» Le Coq
Sam 23 Déc 2017, 22:22 par petit_caillou

» Le Cheval
Sam 23 Déc 2017, 21:39 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Sam 23 Déc 2017, 21:15 par petit_caillou

» Le Rat
Sam 23 Déc 2017, 20:47 par petit_caillou

» Pour les menus de Noël, le Faux Gras
Mer 20 Déc 2017, 16:15 par Karma Yéshé

» La Vue Juste - une définition
Mer 20 Déc 2017, 13:01 par Yeshé Kunga

» Hommage à un petit coeur sous un blouson de cuir
Mar 19 Déc 2017, 12:15 par manila

» Accident Pyrénées orientales
Mar 19 Déc 2017, 12:03 par Disciple laïc

» Is there only one true religion?
Mar 19 Déc 2017, 11:26 par Disciple laïc

» Confessions of a Buddhist Atheist
Lun 18 Déc 2017, 06:36 par Disciple laïc

» Patique de la pleine conscience des oreilles
Jeu 14 Déc 2017, 18:13 par Disciple laïc

» L'esprit d'eveil
Mar 12 Déc 2017, 18:25 par tindzin

» L'homme n'est pas notre ennemi
Lun 11 Déc 2017, 13:48 par manila

» Aoyama Roshi, la vie d’une nonne zen – 1ère et 2ème partie
Dim 10 Déc 2017, 09:51 par Disciple laïc

» Le bien, le mal et le corps du Dharma
Jeu 07 Déc 2017, 15:16 par Disciple laïc

» Eloge du bon sens dans la quête du sens
Mer 06 Déc 2017, 13:07 par tindzin

» Nature du Samsara
Mer 06 Déc 2017, 12:20 par tindzin

» Buddhist Nun Speaks After 45 Years of Solitary Retreat
Mar 05 Déc 2017, 17:46 par manila

» From US Marine to Zen Monk
Mar 05 Déc 2017, 16:42 par Disciple laïc

» Es-ce que la ré-cognition est-elle possible?
Mar 05 Déc 2017, 01:45 par tindzin

» Esprit du Bouthan
Lun 04 Déc 2017, 13:49 par Akana

» sagesse bouddhiste , la marche inspirante
Sam 02 Déc 2017, 07:29 par Karma Yéshé

» Nous sommes remplis de violence
Mer 29 Nov 2017, 10:04 par Karma Tsultrim Jyurmé

» What is nirvana ?
Mar 28 Nov 2017, 22:27 par tindzin

» Les religions sont-elles misogynes ? - Une matinée exceptionnelle
Mar 28 Nov 2017, 13:08 par Ortho

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 21 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 21 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 93755 messages dans 10883 sujets

Nous avons 4126 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est philreg

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7426)
 
Karma Trindal (6807)
 
petit_caillou (4729)
 
manila (4633)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2776)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2110)
 

Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Partagez
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par tindzin le Ven 12 Jan 2018, 12:52

A vous toutes et tous,
Bonjour,
 
Depuis un certain nombre de commentaires et de sujets, je tente de vous transmettre ma vision qui s’élève de ma pratique en relation avec diverses sources de transmission informatives.
 
Dernièrement je vous ai transmis un exercice que j’ai imaginé afin que vous puissiez facilement ressentir rigpa, la nature de l’esprit, alors que suivant la voie traditionnelle, c’est un ressenti assez difficile à obtenir, de plus, l’on se confronte à de nombreuses difficultés, comme maintenir ce ressenti durant les périodes de méditation, puis arriver à conserver ce ressenti hors méditation en phase post-méditation, soit durant la journée, d’instant en instant.
 
En fait nous devrions développer également ce ressenti durant la nuit (ce que je n’arrive pas à obtenir actuellement). Lorsque l’on ressent cela en post-méditation, la vie quotidienne elle-même devient méditation.
 
Le bouddhisme affirme que nous ne sommes pas des âmes individuelles, mais des consciences impersonnelles qui sont peut-être immortelles, uniquement composées de liens énergétiques qui d’incarnation en incarnation se désunissent et se regroupent, conditionnés par la vibration de notre karma, somme de nos actions, tant que l'éveil n'est pas établi, à commencé par la reconnaissance que nous ne sommes pas des êtres individués, puis par la stabilisation de la nature de l'esprit, rigpa, de jour comme de nuit.
 
Ce matin, durant mes pratiques, l’intuition m’a transmis qu’il me serait peut-être possible de vous transmettre une manière encore plus directe que l’exercice que j’avais imaginé et que je vous avais proposé, afin qu’il vous soit plus aisé de ressentir et de vous connecter à la nature de l’esprit, rigpa, dans quelques situations que vous vous trouviez. Ainsi :
 
En balayant du regard l’environnement comprenant le ciel, vous vous dites :
 
L’ESPACE tout autour de moi est la base neutre incréée et non née, tout s’y déploie, certains lieux et certains êtres dans des fréquences vibratoires différentes, mais dans le même plan éveillé du Nirmanakaya où je me trouve.
 
Ainsi l’ensemble de tout ce que je vois et qui m’entoure (à l’instant même), la Terre et la vie qui s’y développe, les animaux, les autres, y compris moi-même, le soleil (le soleil n’est que lumière condensée en matière qui se dilate à nouveau en lumière, la matière est ainsi uniquement un condensé de lumière), la lune, tout l’univers connu, y compris d’autres univers et d’autres mondes habités à des fréquences vibratoires différentes et invisible à mes sens.
 
Puis, toujours au même endroit où je me trouve, mais également à des fréquences vibratoires différentes invisible pour l’instant à mes sens, à partir également de la base neutre incréée et non née, se déploient les deux autres plans éveillés, à commencer par :
 
le DHARMAKAYA (plan éthérique) et le SAMBHOGAKAYA (plan de la lumière). Le troisième et plus grossier, le NIRMANAKAYA, se déploie à partir de la lumière concentrée en matière.


LORSQUE VOUS RESSENTEZ CELA, CE NE PEUT ÊTRE QUE PAR LA VUE DZOGCHEN, LA NATURE DE L’ESPRIT, RIGPA.
 
 
Par contre, si vous ne ressentez pas cela :
 
Votre esprit encré dans l’illusion et voilé par l’ignorance, de vie en vie, va èrer sans fin dans les six royaumes du SAMSARA formé des enfers, des fantômes affamés, des animaux, des entités humanoïdes, des titans puis des dieux et où l’ensemble de vos actions sont guidées par l’égo, le « JE suis », vous créer du karma tout en pensant exister réellement dans un univers matériel solide.
 
Dans cette présente incarnation, pensez-vous être un individu possesseur d’une âme immortelle attribuée par Le Créateur de toutes choses, Dieu. Si oui et à moins que vous ne soyez nihiliste, mais ne croire en rien, c'est déjà croire en quelque chose, vous croyez sans doute au Paradis et à la damnation éternelle et par cascade, vous croyez donc à Satan.
 
Bien à vous toutes et tous.
 
tindzin
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Ven 12 Jan 2018, 23:37

Alors.. Peut-être, est c'est tout à fait possible, que mes neurones ne soient pas assez compétents pour comprendre ces informations, mais.. Je n'ai vraiment, alors vraiment, rien compris du tout à ce que tu as expliqué.. Peut-être, si tu veux vraiment faire passé des messages clairs et concis, serait-il mieux que tu t'exprimes en des termes simples, et directs? ><
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Ven 12 Jan 2018, 23:38

Alors.. Peut-être, est c'est tout à fait possible, que mes neurones ne soient pas assez compétents pour comprendre ces informations, mais.. Je n'ai vraiment, alors vraiment, rien compris du tout à ce que tu as expliqué.. Peut-être, si tu veux vraiment faire passé des messages clairs et concis, serait-il mieux que tu t'exprimes en des termes simples, et directs? ><
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par tindzin le Sam 13 Jan 2018, 22:00

Akana,
Bonjour,
 
Je vous remercie pour votre réponse courageuse et votre franchise, je vous assure, vous disposez sans doute de tous les neurones dont vous avez besoin pour comprendre n’importe quel enseignement bouddhiste ou non, par contre il est fréquent que l’on ne puisse pas saisir quoique ce soit si les termes « techniques » utilisés, ou les concepts énoncés, ne nous sont pas familier.
 
Pour cela je souhaiterais savoir qu’es-ce que vous n’avez pas compris et à partir de là je pourrais sans doute affiner mon propos afin que vous puissiez saisir le sens de l’exercice afin de pouvoir le réaliser.
 
   
Tout en restant dans l’attente de votre réponse, je vous souhaite Ankana, un excellent week-end.
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Sam 13 Jan 2018, 22:47

Hey ! Ouaip ! Alors, j'ai pas compris ce que c'était que "la base neutre incrée et non née" si tu pouvais me l'expliquer en 1 ou 2 phrases, avec des termes clairs et directs? Et ensuite, je n'arrive pas à voir le rapport entre ce que tu écris dans la grande majorité de ton texte, et les deux paragraphes à la fin, avec les Titans, les fantômes et la damnation éternelle? Bonne soirée ! ^^
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par tindzin le Dim 14 Jan 2018, 00:12

Akana,
Bonjour,

Malheureusement je ne vais pas faire simple, ci-dessous trois textes, le premier est: "exercer sa vision au-delà de la forme", puis ensuite vient "l'exercice simplifier", puis finalement "l'exercice". C'est pour simplifier "l'exercice simplifié" et se passer du premier de ces trois textes que j'avais écris:"exercer sa vision au-delà de la forme", que j'ai lancé ce sujet qui me semblait t'il était un compromis acceptable afin d'être plus concis tout en conservant la compréhension de la matière que je souhaitais partager avec ce nouveau texte: "ressentir rigpa, la nature de l'esprit".

Je préfère parler de partage que de transmission, car je ne me reconnais pas comme un guide ou comme un Maître, juste la carotte ou l'oignon se dissolvant dans la même marmite de potage que tous les autres petits ou grosses légumes.

Apparemment je me suis trompé.

Bonne lectures.

Bien à vous.

tindzin

PS: Après l'on peut en discuter si vous le souhaitez.

Exercer sa vision au-delà de la forme :
 
tindzin – Dakar, le dimanche 15 octobre 2017
 
Une base, deux forces, trois plans, une intrusion.
Un reflet dédoublé et un miroir.
 
La base de toutes choses, ses trois qualités: neutre, incréée, non née.
 
Deux forces s'y déploient, elles sont:
Auto-puissance dynamique et lumineuse sagesse auto-connaissant
 
Trois plans se déploient de l'auto-puissance dynamique:
Dharmakaya, Sambhogakaya, Nirmanakaya
 
Nirmanakaya est niveau d'énergie sous forme matière qui est un état de la lumière.
Sambhogakaya est niveau de la nature, qui n'est autre que lumière.
Dharmakaya est niveau de l'essence, éther ?
 
Du Nirmanakaya se déploie une intrusion, Samsara. Samsara est aspect voilé non éveillé du Nirmanakaya tout en y étant inséré. 
 
Mis à part Samsara, tous autres déploiements y compris la base, sont plans éveillés. Bien que l’éveil puisse apparaître et demeurer dans le Samsara.
 
De la lumineuse sagesse auto-connaissant se déploient les consciences. Es-ce que celles-ci se sont déployées en une seule fois, une fois pour toute, ou se déploient-elles encore de nos jours en groupes où à l’unité ?
 
Les consciences éveillées, dans l'instant de leur apparition du déploiement, celles-ci se sont comprises comme reflets simultané de la lumineuse sagesse auto-connaissant et de l'auto-puissance dynamique, évoluent à leur convenance,dans tous les plans éveillés, y.c le Samsara.
 
L'ensemble des autres consciences étant tombées sous le jouc du fourvoiement du à l'ignorance, se sont reconnues comme individuées et séparées du double reflet unique, qu'est l'auto-puissance dynamique / lumineuse sagessse auto-connaissant, créant ainsi, sujets et objets, l'un et l'autre, nirvana et ce que je nomme l’éveil voilé, le Samsara.
 
Le reflet double n'est autre que l'auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant, le miroir étant la base neutre, incréée et non née. Les reflets apparaissent dans le miroir, tout en étant indissociable de celui-ci. Tout est donc la base neutre incréée et non née d'où tout ce déploie, mais dont rien jamais ne l'a quitte.  
 
Pour trouver l'éveil, nous devons nous défaire de nos actes négatifs et cultiver les actes positifs et en plus accumuler des stocks de karma positif comme carburant, afin telle une fusée en partance pour l’espace, ce karma positif nous permettra de nous arracher de l'attraction gravitationnelle du Samsara, afin de nous stabiliser et nous installer dans l'éveil.
 
Pour réaliser cela nous devrons accèpter les coups du sort et les revers de médaille, que le plus souvent nous percevons comme injustices, alors que se sont ces situations qui nous permettent de nous nettoyer de nos actions négatives, ce qui en finalité, est positif.
 
Ainsi, bien que le cheminement sera différent d'une conscience à l'autre, c'est seulement à partir d'un certain point de clarté et de la stabilisation de la nature de l'esprit se trouvant au-delà du mental qu’un des fruits obtenu sera la purification complète de nos actions, se manifestera alors, par l'ouverture de nos perceptions spirituelles et l'élargissement de la conscience.
 
La stabilisation et la gestion de nos pensées perturbatrices ainsi que de nos émotions, sera le signal de l’ascension irrévocable, vers l'éveil.
 
Pour arriver à cette compréhension, il m’a fallu plus de trente années de pratique, de réception d’enseignements, de réflexions, d’initiations obtenues et de lectures sur le bouddhisme, ainsi qu’un cumul d’informations scientifiques où non, qui y sont liées par l’intuition.
 
Un des aspects complexe qu'il m'est difficile de garder à l'esprit, est de savoir que nous sommes dans le même instant, autant la base neutre incréée et non née, que déploiement de l’auto-puissance dynamique et de la lumineuse sagesse auto-connaissant sur différents plans à la fois, certains étant éveillés et d’autres non et surtout tenir ma conscience, que nous nous trouvons chaque instant dans le même espace et non dans des espaces différents et très lointains dans le temps, qui pour ma part n’existent que sur le plan relatif du Samsara.
 
Une autre difficulté pour moi, est intégérer les données ci-dessus, au fait que même si notre niveau de réalisation fait que nous ne produisions plus de karma (sous entendu de karmas négatifs), nous en sommes pas moins assujetti il me semble, à différents niveaux et plans de karmas collectifs, sans oublier de prendre en compte, qu’il est très difficile de stabiliser la nature de l’esprit au-delà du mental, et pour ma part, il m’est quasiment impossible de l’atteindre lorsque je dors. Je dirais que pour moi, à des moments de clartés, de cristallinités, en succède beaucoup d’autres où la cristalinité est dormante.
 
Pour moi c’est également douloureux de penser, que la plupart des êtres humains, surtout lorsqu’il s’agit de mes proches, demeurent imperméable à cette vision de réalité.
 
Important à ne pas oublier! Toutes les connaissances intellectuelles que nous pouvons retenir ne nous permettra pas d'atteindre l'éveil à elles et en elles seules, sans le ressenti que nous apporte le nécessaire et irremplaçable apprentissage d'une mise en pratique soutenue des enseignements et des pratiques affiliées.
 
   
Cependant, je soutiens qu’il est possible d’accéder directement au but en coupant par des voies directes, un peu à l’image de ces trous de vers, dont la science fiction nous inonde, pour permettre à notre imaginaire d’espérer aller par la matière, d’un point à l’autre de l’univers, ce qui tout comme le film matrix, nous maintient dans l’illusion que nous existons dans la matière.

Je conçois que pour certains L’EXERCICE soit difficile, il ne faut pas se tromper, cela va certainement l’être également pour la plupart des pratiquants bouddhistes non accoutumé de ces terminologies et aussi à cause de cette manière particulière que j’ai imaginé afin d’amener une personne à la compréhension de ce qu’est l’essence même de l’esprit, sa nature, par une approche directe, verticale, sans concession, mais qui est également un moyen rapide de le ressentir, afin de développer et s’ y encrer, en tous cas plus rapidement que les presque 29 ans et demi depuis que j’ai reçu la première fois la transmission introductive à la vue de la pratique du dzogchen (atiyoga) en août 1988. A la suite de l’exercice j’ai ajouté un texte écrit le jour d’après.
 
 
L'EXERCICE simplifié :
 
tindzin – Dakar, le mardi 26 décembre 2017
 
Lorsque vous regardez votre environnement et vous même, vous percevez l’ensemble comme existant, l’ensemble semble ne faire qu’un bloc existant et c’est d’ailleurs de cette manière que l’on nous éduque.
 
Si vous le souhaitez, maintenant début de l’exercice :
 
Essayez de ressentir que l’ensemble de ce que votre regard perçoit, y compris votre personne, votre corps, les étoiles, la lune, jusqu’au confins non pas de l’univers, mais du multivers (ensemble de multiples univers), est le déploiement d’une force, que dans le bouddhisme, l’on pourrait nommer l’auto-puissance dynamique.
 
Vous y êtes ? Alors continuons.
 
Maintenant imaginez, créer dans votre esprit une image, le synonyme étant  visualiser.
 
Visualisez donc cette force, cette auto-puissance dynamique englobant tout ce que vous voyez, vous même et l’ensemble de l’environnement, cette force est tout.
 
A ce moment peut-être aurez-vous cette question, mais d’où vient cette force ?
 
Cette auto-puissance dynamique vient bien de quelque part, elle se déploie de ce que je nommerais, la base neutre incréée et non née, je l’appelle ainsi parce que c’est ce que selon le bouddhisme elle est, soit : neutre, incréée et non née.
 
A ce point mettons entre parenthèses, quelques instants L’EXERCICE.
 
Maintenant de cette base, non seulement se déploie l’auto-puissance dynamique, mais également une seconde force, la lumineuse sagesse auto-connaissant, d’où tout comme l’auto-puissance dynamique se déploie en milliards de reflets, soit l’ensemble de tout ce que vous voyez, de même, la lumineuse sagesse auto-connaissant, ce déploie en milliards de consciences, dont vous-même.
 
Au départ, au moment même du déploiement de ces consciences, certaines ont instantanément perçus qu’elles se déployaient de la lumineuse sagesse auto-connaissant qu’elles n’avaient jamais quitté, mais également que la lumineuse sagesse se déployait elle-même de la base neutre incréée et non née tout comme l’auto-puissance dynamique. 
 
Ainsi ces consciences dès l’instant de leur déploiement sont demeurées dans cette certitude, qui constitue ce que l’on appel Eveil.
 
Par contre, selon le bouddhisme, à l’instant même du déploiement des consciences, s’est produit un fourvoiement du à ce qui a été défini comme ignorance. Dès cet instant, ces consciences se sont perçues comme séparées de la source, de la lumineuse sagesse auto-connaissant. Elles se sont vues comme individuées, existantes, autonomes et dès ce moment, cet instant, se voyant séparées de la source, cela a créer l’observateur de sujets et d’objets, l’un observant l’autre, puis de là, un enchaînement d’actions, conduisant à créer ce qui a été nommé, conceptualisé comme étant le karma, puis se sont déployés des sphères d’existences correspondantes aux inclinaisons de groupes de consciences, ce que l’on appelle dans le bouddhisme, les six mondes, l’ensemble formé est nommé le Samsara. Le Samsara n’est autre que le voile recouvrant l’authentique nature de ce que nous sommes réellement de tous temps, des consciences éveillées.
 
L’EXERCICE nous permet d’expérimenter le ressenti, le goût de notre véritable nature, qui est appelé rigpa, la nature de l’esprit, qui constitue une conscience non voilée, donc éveillée.
 
Ensuite il va falloir stabiliser l’expérience de jour comme de nuit, à chaque instant de notre vie et c’est à partir de ce point là que débute véritablement l’entrainement par la méditation et la reconnaissance par le ressenti, que nous ne sommes, ni une personne, ni une âme individuée, mais une conscience, qui tant qu’elle ne s’établira pas dans le plein et insurpassable éveil, passera d’une vie à l’autre indéfiniment.
 
Revenons ici et maintenant à L’EXERCICE :
 
Vous souvenez-vous, de la question, d’où vient cette force ? A laquelle j’ai répondu ci-dessus. Mais avant cette question, il y en avait une autre plus primordiale encore qu’il aurait fallu vous poser, soit :
 
Qui observe ?
 
Eh bien, le seul et unique ressenti qui peut appréhender et observer l’environnement et vous-même comme étant reflet de l’auto-puissance dynamique se déployant de la base neutre incréée et non née, ne peut pas être l’esprit ordinaire voilé par l’ignorance, mais la nature de l’esprit, rigpa, soit le ressenti auquel je souhaitais vous introduire, avec cet exercice.
 
 
 
Conclusion :
 
Lorsque vous ressentez l’environnement et vous-même comme étant auto-puissance dynamique, c’est que l’observateur est la nature de l’esprit, rigpa, qui sous la forme d’une conscience est également la lumineuse sagesse auto-connaissant.
 
Par cascade, vous pouvez déduire qu’une ne pouvant aller sans l’autre, l’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant sont les deux dédoublé reflets d’une force unique, qui je ne vous l’ai pas encore révélé, se déploie de la base neutre incréée et non née, sans jamais ne l’avoir quitté et donc en fait, que l’ensemble de ce qui se déploie devant nos yeux y compris rigpa (l’observateur), sommes la base neutre incréée et non née elle-même.
 
La reconnaissance de rigpa ira en s’approfondissant, ouvrant de nouveaux espaces, que se soit envers les autres, telle la compassion, où intérieurement, déploiement de sagesse, notamment par l’intuition.
 
 
Version originale de L’EXERCICE :
 
 
C’est tout à fait inconsciemment ce matin, devant le miroir de la salle de bain, que m’est venu à l’esprit cette pratique qui je pense peux tout changer :
 
Les trois parties suivantes sont à faire physiquement, ce n’est pas qu’un exercice « pratique » intellectuel.
 
Première partie de l’exercice pratique :
 
Vous êtes devant le miroir dans la salle de bain et vous vous regardez dans ce miroir. Vous dites alors, je me vois dans le miroir, vous avez donc un net sentiment d’être-là, d’exister en tant que personne, en tant que je suis, je me vois dans le miroir, où je vois mon reflet, de moi, de JE, dans le miroir, vous vous voyez dans le miroir, j’existe !
 
Seconde partie de l’exercice :
 
Vous êtes devant le miroir dans la salle de bain et vous vous regardez dans ce miroir. Vous dites alors, Le miroir c’est une représentation de la base neutre incréée et non née, tout ce qui apparaît dans le miroir est auto-puissance dynamique et l’observateur qui regarde l’ensemble de la scène, est la lumineuse sagesse auto-connaissant, la nature de l’esprit, rigpa.
 
Pour autant ni l’observateur, ni les reflets qui se sont déployés à partir du miroir qui est une représentation de la base neutre incréée et non née, ne l’on jamais en fait, quitté.
Troisième partie de l’exercice :
 
Faisant toujours face au miroir, vous prenez conscience que vous êtes dans la salle de bain face au miroir et face à votre reflet dans le miroir. La situation dans son ensemble est l’auto-puissance dynamique, et l’observateur qui regarde l’ensemble de la scène, est la lumineuse sagesse auto-connaissant, la nature de l’esprit, rigpa.
 
Puis en élargissant le champ, vous réalisez que l’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant, sont les deux forces qui ne forment qu’un seul reflet (ce que je nomme le dédoublé reflet unique) se déployant du miroir, la base neutre incréée et non née.
 
Maintenant, où est le JE ?
 
 
Selon l’intuition, clairement pour moi, cette vision élargit infiniment notre notion de ce qu’est l’espace, nous plaçant définitivement dans la posture où nous n’avons plus rien à rechercher ni à défendre, juste à parfaire la stabilisation de cette présence, de jour comme de nuit.
 
   
tindzin, Dakar, le samedi 14 octobre 2017, 10:01
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Dim 14 Jan 2018, 11:17

Je comprends ce que tu essayes d'expliquer, néanmoins moi j'ai une question qui va peut-être "choqué" un peu, je me permet quand même de la posé. Est-ce qu'on s'en ficherais pas un peu de tout ça? Au fond? La lumineuse sagesse auto-connaissante ect, est-ce que au fond ça sert à quelque chose? Ne serait-il pas mieux de juste pratiquer, concrètement, plutôt que de juste réfléchir? Je pense (ce n'est que mon avis, ça n'engage que moi) que si on arrive à finir notre vie, en nous disant que nous avons été de bons être humains, à défaut d'être autre chose, c'est déjà quelque chose d'extraordinaire.
avatar
vaygas
Hydrofuge
Hydrofuge

Masculin
Nombre de messages : 2110
Age : 51
Contrée : france
Arts & métiers : technicien
Disposition de l'Esprit : ouvert
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 07/01/2013

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par vaygas le Dim 14 Jan 2018, 17:57

Akana , tu as tout pour devenir un vrai Bodhisattva.
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Dim 14 Jan 2018, 19:02

Vaygas, honnêtement je ne pense pas x) Et ça m'importe peu au fond.
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par tindzin le Lun 15 Jan 2018, 18:27

AkanaJe comprends ce que tu essayes d'expliquer, néanmoins moi j'ai une question qui va peut-être "choqué" un peu, je me permet quand même de la posé. Est-ce qu'on s'en ficherais pas un peu de tout ça? Au fond? La lumineuse sagesse auto-connaissante ect, est-ce que au fond ça sert à quelque chose? Ne serait-il pas mieux de juste pratiquer, concrètement, plutôt que de juste réfléchir? Je pense (ce n'est que mon avis, ça n'engage que moi) que si on arrive à finir notre vie, en nous disant que nous avons été de bons être humains, à défaut d'être autre chose, c'est déjà quelque chose d'extraordinaire.




Akana,
 
Bonjour,
 
Tu as parfaitement raison, d'ailleurs un Maître nous avait dit que si l'on avait une bonne vie où l'on ne faisait pas de choses terrible et que nous étions respectueux des autres, nous n'avions pas à craindre pour notre mort et la suite.
 
Ca c'est un point de vue.
 
Je pense Akana que tu n'as pas bien saisi le déroulement et le cheminement de l'ensemble des pratiques, quelles soient théistes ou non le processus d'élévation passe par la réception d'enseignements, que se soit des lectures ou des transmissions orales d'un Maître / guide, puis il y a le volet pratiques et le volet réflexions, et tout cela fait que l'approche d'une pratique spirituelle qu'elle quelle soit, à du contenu et de la mise en liens par la pratique et la réflexion, ou intervient souvent l'intuition, c'est un cheminement où tous ces domaines se retrouvent liés, c’est ce qui fait qu’une tradition est vivante ou ne l’est plus.
 
Autrement j'ai lu une fois un livre écrit par un Maître bouddhiste Cingalais (Shri Lanka), où la forme de bouddhisme qui est la plus communément travaillée là-bas, est le théravada du petit véhicule (petit véhicule signifie que le travail sur soi passe par 246 règles monastiques journalières quotidiennes à respecter, ainsi que la pratique de la méditation shiné, qui se traduit par pacification de l'esprit).
 
Donc ce Maître à déclaré que selon lui, cela faisait 500 ans que plus personne n'avait atteint l'éveil.
 
Ceci est aussi un autre point de vue.
 
Puis j'ai aussi lu un interview qu'à donné le Dalaï Lama à un journaliste un peu iconoclaste qui dit au Dalaï Lama: "Votre Sainteté, dites-nous, après la mort il n'y a rien, c'est le néant, l'au-delà n'existe pas ?
 
Puis le Dalaï Lama de lui répondre: "Ah ! Ce que vous me dites est merveilleux ! A ma mort je pourrais enfin me reposer, tout sera fini .... le Dalaï Lama marque un temps d'arrêt puis ajoute ... Malheureusement ...
 
J'espère que ces trois exemples, te permettront de faire le tri et de te positionner.
 
Maintenant, il est aussi possible que l'approche bouddhiste ne soit pas une approche qui te convienne et il n'y a pas de mal à cela, car quoiqu'il en soi, chacun avance à son rythme qui est peut-être aussi lié à son karma.
 
Vois-tu Akana, aujourd'hui je souhaitais également déposer sur ce sujet quelque chose que je n'ai pas encore expérimenté, qui m'est venu de l'intuition ce matin alors que je faisais mes pratiques, soit une méthode afin de pouvoir peut-être maintenir durant la nuit le lien de ma conscience dans la présence de rigpa. C'est tout frais, il faut que je test, mais je le transmets ici, maintenant.
 
Soit, durant l'endormissement tenter de conserver à l'esprit que tout ce que l'on expérimente est la base neutre incréée et non née, car nous sommes en fait celle-ci, puis tenter de garder en mémoire, que l'observateur est la nature de l'esprit, la lumineuse sagesse auto-connaissant.
 
Si cela fonctionne, je pourrais donc peut-être maintenir le lien de la nature de l'esprit de jour comme de nuit, ce qui me permettrait d'actualiser en cette vie, un certain degré d'éveil, voir le plein éveil, afin d'aider au mieux tous les êtres.
 
Comme dis précédemment, chacun fait en fonction de ses capacités, mais également en fonction des buts que l'on souhaite atteindre et pour cela il faut s'en donner les moyens.
 
Pour ma part, d'après-moi, le bouddhisme est plus une science de l’esprit (spiritualité) qu’une religion, ce qui permet ce types d’approches et d’expérimentations.
 
Bien à toi.
 
tindzin
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Lun 15 Jan 2018, 19:19

Hey ! Peut-être me suis-je un peu mal exprimée ; Je ne remet pas en question tes réflexions, c'est très important de réfléchir aussi aux enseignements, et de pouvoir se les appropriés et même les reformulés ! Ce que je voulais dire, c'était que, tout du moins dans la façon dans laquelle tu l'exprimais, tout était extrêmement intellectualisé, et je trouvais juste que ça manquait peut-être un peu de "simplicité". D'autre part, j'ai également très bien assimilé que pour pouvoir "évolué" il faut aussi passé par des transmissions avec un maitre, et je ne remettais pas du tout ça en question non plus ! Ce qui c'est passé c'est qu'au moment où j'ai lus ce que tu avais écris, je me suis dis "Au fond.. A quoi ça sert tout ça?" et c'est pour ça que je me suis permis d'écrire cette réflexion ^^ En tout cas, bonne soirée à toi !
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par tindzin le Lun 15 Jan 2018, 21:18

Akana,
 
Bonjour,
 
Tu as bien fait, j'oublie que tu as 20 ans ! Tu as des réflexions de personnes non pas plus âgée, mais très sensées et mûres pour ton âge.
 
Je comprends que tu penses que j'intellectualise beaucoup, mais en dehors qu'il s'agit peut-être d'une facette de  mon mode de fonctionnement, c’est parce que je mène de cette manière la réflexion, soit de manière très éclectique que j’ai pu obtenir certaines informations et les mettres en liens, alors que si je n’avais pas cette dynamique, je suis convaincu que je n’en serai pas à ce niveau de compréhension que je partage avec les autres, car il est très difficile dans cette voie d’évoluer juste avec les pratiques, car malheureusement, je l’ai constaté avec plusieurs Maîtres, nos guides véhiculent également beaucoup d’éléments qui ont au fil du temps été ajouté à l’enseignement du Bouddha et qui sont des éléments plus liés aux cultures traditionnelles himalayenne, mais que nos enseignants souhaitent à tout prix nous voir intégrer. De ce point de vue, il n’y a qu’une manière de faire, soit fournir un effort personnel comportant un volet enquête réflectif. Par ailleurs, pour quelles raisons lors d’enseignements, je suis à peut prêt toujours le seul à poser certaines questions qu’aucun n’arrivent pas même imaginer.
 
Je ne me l’explique pas, pour une part c’est justement que je suis mon intuition le plus possible dans à peut près tous les domaines et que celle-ci est vitale dans tous les aspects de ma vie.
 
Pour toi peut-être que cela ne représente aucun intérêt particulier, mais il se trouve que pour ma part, il me semble primordial de bien cerner sur quoi porte ma recherche. C’est ainsi que j’ai écris des textes sur la base de mes compréhensions me venant de la pratique et d’être attentif à mes intuitions. Cela m’a permis d’obtenir ces informations et d’autres encore, qui m’ont permis de pouvoir comprendre non seulement où nous entrainait les enseignements du Bouddha, mais ce à quoi je devais être attentif.
 
Ainsi il me semble que plus la voie s’éclairci, plus l’espace s’élargi, moins nous avons de latéralité à faire n’importe quoi.
 
Cela n’a rien avoir avec devenir sérieux, soporiphique et ennuyeux, mais autant la voie est large et englobe tout l’espace et que nous disposons d’un terrain d’expérimentation sans limite, en même temps s’élève un sens de la précision qui est le résultat du dévoilement de l’ignorance. Nous ne pouvons et nous n’avons plus le goût à l’excentricité, si cela ne sert pas la voie et l’éveil.
 
   
Bien à toi.
tindzin
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Lun 15 Jan 2018, 21:36

(En fait, j'pas 20ans, j'en ai que 16 mais c'encore autre chose x) ) En fait, c'est assez ironique que je t'ai "repris" là dessus, parce que la plupart du temps il m'ai reproché également de tout intellectualisé, hors pour le coup, dans le cadre de ma pratique, hormis une envie systématique de bien comprendre les enseignements avant de les appliqués, je privilégie surtout la pratique ^^ Après, je comprends tout à fait, comme tu le dis, que ce soit ta manière à toi pour te permettre de progresser, et je ne remettrais jamais ça en question Wink
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par tindzin le Lun 15 Jan 2018, 21:48

Akana,

Bien, lorsque j'ouvre un sujet je ne demande pas de statistiques, mais une fois n'est pas coutume, penses-tu que ma proposition permettant de voir rigpa, tel que je l'ai proposé, cela te sera utile ?

Bien à toi.

tindzin

Si tu es intéressé, je peux t'envoyer d'autres de mes écris si tu m'en fais part à l'adresse mail suivante:
thipo@bluewin.ch
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Lun 15 Jan 2018, 21:55

Hmm.. Bonne question ! J'ai envie de dire oui et non, pour le moment non, mais avec le temps, peut-être que dans quelques mois, je reviendrais là dessus, et je m'y essayerais ^^ Yep pour l'adresse mail, pas de soucis !
avatar
tindzin
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Masculin
Nombre de messages : 496
Age : 58
Contrée : Sénégal
Arts & métiers : éducateur spécialisé, sans emploi
Disposition de l'Esprit : pratiquant dzogchen
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 27/10/2009

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par tindzin le Lun 15 Jan 2018, 23:17

Akana,
Bonjour,

Le but de l'exercice, si je peux m'exprimer ainsi, étant d'arriver à se connecter au ressenti de rigpa, c'est une des clés, une autre étant de ressentir que nous ne sommes pas des êtres individués, mais que chacun d'entre-nous est une conscience qui est l'assemblage de plusieurs liens énergétiques sous l'impulsion de notre "coloration émotive", qui est fondée et qui s'est formée en divers karmas.

En fait, selon un livre que j'ai lu de la traduction d'un grand Maître Bön qui a obtenu le corps d'arc-en-ciel, les pratiques préliminaires dont la retraite des kordes roushen, nous laisse entrevoir rigpa, et l'introduction qui s'ensuit par le Maître, en principe n'est qu'une confirmation de ce que l'on a ressenti durant la retraite des kordes roushen, ce qui me fait dire que le Maître n'est pas forcément indispensable et si notre intuition est bien comprise et interprétée, celle-ci est notre Maître intérieur et peut le remplacer avantageusement dans certaines situations, pour cela ma démarche sur la base de mon intuition de cette présentation de : L'EXERCICE.

Je pense que l'on peut assimiler cette méthode à un trou de vers permettant un déplacement de l'espace dans notre temps. Si cela fonctionne la réduction du temps du voyage peut se calculer en dizaines d'années de pratiques ainsi que de longues périodes de retraites et un avantage pécuniaire certain.

Bien à vous.

tindzin
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 20
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Akana le Lun 15 Jan 2018, 23:24

D'accord, je comprends !

Contenu sponsorisé

Re: Ressentir rigpa, La nature de l'esprit

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 23 Jan 2018, 04:58