Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Sur les Bodhisattvas Croppe10Études, Pratiques & Compassion
Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance.
Sur les Bodhisattvas 5127b810Inscription totalement gratuite, publicités non apparentes pour les membres du forum.

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !


Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle


Les livres à lire dans sa vie

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Sur les Bodhisattvas EmptyAujourd'hui à 17:00 par Disciple laïc

» Prochain Kagyu Mönlam en ligne , du 20 au 27 janvier 2021
Sur les Bodhisattvas EmptyAujourd'hui à 13:39 par Mila

» Le livre des Kagyu Meunlam est disponible en Français
Sur les Bodhisattvas EmptyAujourd'hui à 13:35 par Mila

» Les voeux de Bodhisattva
Sur les Bodhisattvas EmptyHier à 11:39 par Mila

» La pensée avant les pensées
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 17 Jan 2021, 12:39 par Disciple laïc

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Sur les Bodhisattvas EmptySam 16 Jan 2021, 12:59 par Mila

» Bonjour à toutes et à tous
Sur les Bodhisattvas EmptyMer 13 Jan 2021, 19:16 par Disciple laïc

» Bonjour à tous, petite présentation
Sur les Bodhisattvas EmptyLun 11 Jan 2021, 10:01 par Pema Gyaltshen

» Bouddhisme et philosophie, la quête commune d’une sagesse
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 10 Jan 2021, 09:35 par Disciple laïc

» Evénements virtuels organisé par Paldenshangpa La Boulaye , chaque week-end à partir du 9 janvier 2021
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 07 Jan 2021, 20:38 par Mila

» Enseignements du 17e Karmapa, Ogyen Trinley Dordjé , du 28 décembre 2020 au 3 janvier 2021
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 03 Jan 2021, 19:08 par Mila

» L’enseignement des maîtres à travers la poésie
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 03 Jan 2021, 13:52 par Disciple laïc

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 01 Jan 2021, 20:18 par Mila

» Nous sommes perpétuellement sous l'empris de l'orgueil .
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 01 Jan 2021, 15:40 par Mila

» À la recherche d'informations
Sur les Bodhisattvas EmptyMar 29 Déc 2020, 09:06 par Disciple laïc

» Dagpo Dratsang, un monastère tibétain en Inde - 1ere et 2ème partie : L’histoire
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 27 Déc 2020, 10:09 par Disciple laïc

» Grande retraite de Mahakala avec Kalou Rimpoché, du 16 au 28 décembre 2020
Sur les Bodhisattvas EmptySam 26 Déc 2020, 11:34 par Mila

» Voeux: Joyeuses fêtes à tous!
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 25 Déc 2020, 12:26 par Mila

» Ne savez-vous pas ce que veut dire aimer ?
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 24 Déc 2020, 11:07 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 24 Déc 2020, 09:32 par Abhradan

» Hors-castes: Je suis né dans une famille de basse condition!
Sur les Bodhisattvas EmptyMar 22 Déc 2020, 21:55 par Mila

» Automassage : bienfaits et mode d'emploi
Sur les Bodhisattvas EmptyLun 21 Déc 2020, 13:40 par Mila

» Demande de témoignages: vie de famille et éveil
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 20 Déc 2020, 18:24 par leaudouce

» La foire aux bonnes nouvelles
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 20 Déc 2020, 11:56 par Mila

» Enseignements en ligne de Tergar Asia par Yongey Mingyour Rimpoché .
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 18 Déc 2020, 22:10 par Mila

»  Une étoile de Noël à observer le 21 décembre 2020
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 18 Déc 2020, 10:02 par Mila

» Bonjour à tous - présentation
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 13 Déc 2020, 08:26 par Karma Trindal

» Ravie de me joindre à vous
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 11 Déc 2020, 23:34 par Ortho

» Pour terminer l'année du Rat : rituel annuel de Mahakala Bernachen
Sur les Bodhisattvas EmptyMer 09 Déc 2020, 18:03 par Mila

» Face au Covid, six pays sur dix ont pris des mesures démocratiquement inquiétantes
Sur les Bodhisattvas EmptyMer 09 Déc 2020, 11:07 par Mila

» Soutra de l’entrée dans la dimension absolue - 1ere et 2ème partie
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 06 Déc 2020, 17:38 par Disciple laïc

» Question délicate pour tous
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 06 Déc 2020, 11:15 par Disciple laïc

» Témoignage: Mise en place du projet: Méditation à l'école!
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 06 Déc 2020, 09:40 par Karma Trindal

» Happy Birthday, Karma Tsultrim Jyurmé!
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 04 Déc 2020, 09:50 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Attentat de Conflans-Saint-Honorine
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 04 Déc 2020, 07:37 par Ortho

» Comment accepter les incivilités du quotidien
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 03 Déc 2020, 09:51 par Ysengrin

» Enseignements de Taï Situpa Rimpoché et de Mingyour Rimpoché en ligne
Sur les Bodhisattvas EmptyMer 02 Déc 2020, 11:54 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Sur les Bodhisattvas EmptyMer 02 Déc 2020, 11:42 par Mila

» La plus longue manifestation en faveur d'actions pour le climat démarre ce 30 novembre 2020
Sur les Bodhisattvas EmptyLun 30 Nov 2020, 11:29 par Mila

» Dépasser nos résistances aux changements et faire de l’impermanence une alliée
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 29 Nov 2020, 11:28 par Disciple laïc

» Les 108 visages de la Compassion ...un hommage à Lama Guendune Rimpoché .
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 27 Nov 2020, 15:15 par Karma Trindal

» Le Singe
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 27 Nov 2020, 15:03 par Karma Trindal

» Je suis toujours là malgré une année spéciale
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 27 Nov 2020, 15:01 par Karma Trindal

» Matinée interreligieuse Science et religion croire et savoir Magazine religieux
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 22 Nov 2020, 22:30 par Disciple laïc

» La Chèvre (ou Mouton)
Sur les Bodhisattvas EmptySam 21 Nov 2020, 23:30 par petit_caillou

» Le Cheval
Sur les Bodhisattvas EmptySam 21 Nov 2020, 23:27 par petit_caillou

» L'Arbre des refuges de l'école Karma kagyu: La lignée du Mahamoudra (988-1069)
Sur les Bodhisattvas EmptyMer 18 Nov 2020, 13:28 par eric ferri

» Depuis les temps sans commencement
Sur les Bodhisattvas EmptyMar 17 Nov 2020, 09:47 par Mila

» bienvenue à NinadeBordeaux
Sur les Bodhisattvas EmptyLun 16 Nov 2020, 15:07 par Ortho

» - L'année du Buffle 2021 -
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 21:21 par petit_caillou

» Le Rat
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 21:10 par petit_caillou

» Le Coq
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:59 par petit_caillou

» Le Buffle
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:53 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:49 par petit_caillou

» Le Chien
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:44 par petit_caillou

» Le Dragon
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:31 par petit_caillou

» Le Tigre
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:17 par petit_caillou

» Le Serpent
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:10 par petit_caillou

» Le Cochon
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 20:04 par petit_caillou

» Art et spiritualité, Yangsi Rimpoché voyage à travers l’œuvre de Pierre Sabatier
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 18:42 par Pema Gyaltshen

» [résolu]Actualités politiques internationales: Pourquoi détestons-nous la Chine ?
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 18:35 par Pema Gyaltshen

» Que peut apporter le bouddhisme dans un monde en crise
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 15 Nov 2020, 12:31 par Mila

» Vajrayana, affilié à plusieurs écoles
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 13 Nov 2020, 14:18 par Ysengrin

» Etre policier et bouddhiste
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 13 Nov 2020, 12:33 par Disciple laïc

» Canon Pali : comment reconnaître une mauvaise personne et une bonne personne au regard de l’orgueil et de l'humilité
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 12 Nov 2020, 23:05 par Toupten Zangpo

» La Loi du Karma - Bokar Rimpoché
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 12 Nov 2020, 17:01 par Disciple laïc

» Canon Pali : comment reconnaître une mauvaise personne et une bonne personne
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 12 Nov 2020, 12:19 par Disciple laïc

» Canon Pali : les règles instaurées par le Bouddha a propos de la consommation de viande
Sur les Bodhisattvas EmptyJeu 12 Nov 2020, 12:17 par Disciple laïc

» Traité de la continuité suprême du grand véhicule, un texte exceptionnel du bouddhisme tibétain
Sur les Bodhisattvas EmptyMar 10 Nov 2020, 08:25 par Disciple laïc

» Quand la science prouve que l'art fait du bien
Sur les Bodhisattvas EmptyLun 09 Nov 2020, 10:59 par Mila

» Bouddha Gupta: Un commentaire détaillé sur les quatre incommensurables
Sur les Bodhisattvas EmptySam 07 Nov 2020, 16:06 par Admin

» Sciences & Vie: Les scientifiques et l’expérience de mort imminente
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 06 Nov 2020, 19:54 par Admin

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Sur les Bodhisattvas EmptyVen 06 Nov 2020, 17:06 par Pema Gyaltshen

» Actualités : Reconnaissance officielle du Bouddhisme en Belgique
Sur les Bodhisattvas EmptyMer 04 Nov 2020, 13:00 par Mila

» Ne jetez pas les graines de potirons
Sur les Bodhisattvas EmptyDim 01 Nov 2020, 14:01 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 45 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 44 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 104823 messages dans 12287 sujets

Nous avons 4468 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est eir28

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7718)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
Karma Trindal (7123)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
petit_caillou (4794)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
MionaZen (3351)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
Mila (2837)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
vaygas (2774)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2306)
Sur les Bodhisattvas Bar_leftSur les Bodhisattvas BarSur les Bodhisattvas Bar_right 

Membres les plus tagués

...

Brave
Le navigateur qui monte
+ Surfez sans publicité !
+ Centré sur la vie privée
+ Rapidité de navigation
+ Modèle de récompense
BAT
Le Deal du moment : -10%
-30€ sur Apple Watch SE (GPS, 40 mm)
Voir le deal
269 €
Le Deal du moment :
TINEO Matelas bébé climatisé 60 x ...
Voir le deal
36.99 €

Sur les Bodhisattvas

Disciple laïc
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 2208
Zodiaque : Gémeaux Âge : 45
Contrée : France
Arts & métiers : Bientôt employé au Musée du Château de Rueil Malmaison (en principe)
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chat
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Plutôt malmené en ce moment, corps comme esprit.
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Titre-sujet Sur les Bodhisattvas

Message par Disciple laïc le Lun 02 Avr 2018, 21:28

Sur les Bodhisattvas :

Le silence foudroyant

Soûtra de la maîtrise du Serpent et Sutra du Diamant commenté.

Thich Nhat Hanh




« Si un bodhisattva, Subuthi, entretient l'idée d'un soi, d'une personne, d'un être vivant ou d'une durée d'existence, il ne saurait être un authentique bodhisattva. »

Notre main droite est un authentique bodhisattva, parce qu'elle n'opère aucun discrimination entre elle-même et notre main gauche. Elle « prend soin », c'est tout.


Il est important que nous comprenions les mots « soi », « personne », « être vivant » ou « durée d’existence ».


Le « soi » désigne une identité permanente, constante, mais puisque, selon le bouddhisme, rien n'est permanent et que ce que nous appelons le soi est entièrement composé de non-éléments, il n'existe en réalité aucune entité telle que le soi. Notre idée d'un soi surgit lorsque nous recouvrons au moyen de concepts des choses dépourvues de toute existence en soi. Usant de l'épée de la conceptualisation pour découper la réalité en pièces, nous appelons cette partie « moi » et le reste « non-moi ».


Le concept de « personne », comme le concept de soi, n'est composé que d'éléments « non personnels » - soleil, nuages, blé, espace, etc. Grâce à ces éléments, émerge quelque chose que nous appelons personne. Mais élever une barrière entre l'idée de « personne » et l'idée de « non-personne » est erroné. Si nous disons, par exemple, que le cosmos à donné naissance à l'humanité, et que les autres créatures, les plantes, la lune, les étoiles, etc. existent à seule fin de nous servir, nous sommes emprisonnés dans l'idée d'une personne. De tels concepts visent à séparer le soi du non-soi et la personne de la non-personne – ce en quoi ils sont faux.


Nous consacrons une grande énergie au progrès technologique en vue d'améliorer notre vie, et nous exploitons pour ce faire des éléments non humains tels que les forêts, les rivières et les océans. Mais à mesure que nous polluons et que nous détruisons la nature, nous nous polluons et nous nous détruisons nous-mêmes. Les résultats de cette séparation entre l'humain et le non-humain sont le réchauffement global de l'atmosphère, la pollution et l'apparition de nombre de maladies singulières. Autrement dit, afin de nous protéger, nous devons protéger les éléments non-humains. Cette compréhension fondamentale se révèle nécessaire si nous voulons préserver la planète.


Le concept d ' »être vivant », sattva en sanscrit, apparaît à l'instant ou nous séparons les êtres vivants des êtres non vivants. Lamartine demanda un jour : « Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? » - comme pour questionner notre compréhension ordinaire. Si nous détruisons le non-vivant, nous détruisons aussi le vivant. Dans les monastère bouddhistes, durant la cérémonie du Renouveau, chaque moine récite : « Je fais le vœu de pratiquer de tout mon coeur afin que tous les êtres, vivants et non vivants, soient libérés ». Et lors d'autres cérémonies, nous nous inclinons profondément pour montrer notre gratitude à nos parents, à nos maîtres, à nos amis et à tous les êtres des mondes animal, végétal et minéral. En agissant ainsi, nous comprenons qu'il n'est aucune séparation entre les êtres vivants et les êtres prétendument non-vivants. Le compositeur vietnamien Trinh a écrit un jour : « Comment savons-nous que les pierres ne souffrent pas ? Demain tous les caillou fraterniseront. ». Lorsque nous découvrons vraiment l'amour, celui-ci inclut tous les êtres, vivants ou prétendument non vivants.


Nous considérons d'ordinaire la « durée d'existence » comme la longévité de notre vie – commençant à l'instant de notre naissance et finissant à notre mort. Nous croyons ainsi que nous sommes vivants durant toute cette période, mais ni avant ni après. Une fois encore, l'épée de la conceptualisation découpe la réalité en pièces, séparant d'un coté la vie, de l'autre, la mort. Mais penser que nous commençons notre vie à l'instant ou nous naissons et que nous la terminons au moment ou nous mourons constitue un concept erroné – précisément le « concept de la durée d'existence ».
Selon la prajnaparamita, la vie et la mort son une. Nous naissons et nous mourrons à chaque seconde de notre vue. Pendant notre prétendue durée d'existence, il se produit des millions de naissances et des millions de morts. Chaque jour disparaissent des cellules de notre corps – qu'elles proviennent de notre cerveau, de notre peau, ou de notre sang. Notre planète forme également un corps, et nous sommes chacun une cellule au sein du corps. Devons nous pleurer et organiser des funérailles chaque fois que meurt une cellule de notre corps ou un atome du corps de la Terre ? Pour que la vie soit, la mort est nécessaire. Dans le Samyutta Nikaya, le Bouddha dit : « Lorsque les causes et les conditions sont suffisantes, les yeux apparaissent. Lorsque les causes et les conditions sont insuffisantes, les yeux disparaissant. Il en va de même pour le corps et la conscience. » Nous aimons la vie et nous nous y accrochons fermement. Nous abhorrons la mort et nous voudrions la fuir. Un tel comportement, qui nous plonge dans l'inquiétude et l'anxiété, est entièrement dû à notre conception de l'existence.


Le mot sanskrit pour « perception » est samjna. Selon l'école Vijnanavadin de la psychologie bouddhiste, la perception possède deux composantes – un sujet et un objet de cognition. Si, en nous promenant dans un boi la nuit, nous apercevons un serpent, nous éprouverons probablement une grande frayeur. Mais si nous braquons notre lampe de poche sur ce reptile et que nous constatons qu'il s'agît d'une simple corde, nous ressentirons un soulagement. La perception du serpent était erronée, et le Bouddha nous enseigne précisément que quatre perceptions erronées constituent la racine de notre souffrance – la perception d'un soi (1), d'une personne (2), d'un être vivant (3) et d'une durée d'existence (4).


Nous aimons tous quitter la ville et nous rendre à la campagne. Les arbres y sont si beaux, l'air y est si doux. Pour moi c'est l'un des grands plaisirs de la vie. J »aime marcher lentement à travers les bois, contempler les arbres et les fleurs et, quand je dois pisser, je peux le faire en plaine nature. L'air est bien plus agréable que celui des toilettes des villes. Pourtant je dois avouer que durant des années je fus mal à l'aise à l'idée de pisser dans les bois. Dés que je m'approchais d'un arbre, j'éprouvais un tel respect pour sa beauté et sa grandeur que je ne pouvais me résoudre à pisser contre son tronc. Cela me semblait impoli, voire irrespectueux. Alors mes pas me menaient plus loin, mais il y avait toujours là un arbre ou un buisson, et j'avais l'impression de lui manquer de respect.


Nous considérons d'ordinaire notre salle de bains, faite de bois, de carreaux ou de ciment, comme inanimée, et pisser dans un tel endroit ne nous pose aucun problème. Mais après avoir étudié le Soutra du Diamant et compris que le bois, le carrelage et le ciment sont tout aussi merveilleux et animés, je commençais à éprouver de la gène même dans ma propre salle de bains. Alors j'eus une sorte d'illumination. Je compris que l'acte de pisser est aussi une réalité superbe et merveilleuse, un don que nous faisons à l'univers. Nous devons simplement pisser avec attention, avec un grand respect pour nous-mêmes et pour l'environnement – quel qu'il soit – dans lequel nous nous trouvons. Aussi à présent je peux pisser dans la nature, en respectant pleinement les arbres, les buissons et ma propre personne. Par l'étude du Soutra du Diamant, j'ai donc résolu ce dilemme, et je profite de la campagne plus encore qu'auparavant.

Sur les Bodhisattvas 586300


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 

    La date/heure actuelle est Mar 19 Jan 2021, 18:30