Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Dhammapada
Aujourd'hui à 18:53 par vaygas

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Aujourd'hui à 17:39 par Jean-François

» presentation groupes de pratique
Aujourd'hui à 10:57 par Puntsok Norling

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Aujourd'hui à 09:59 par manila

» Cherche référence livre
Aujourd'hui à 08:33 par Disciple laïc

» Funérailles de robots
Hier à 19:58 par Ortho

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Hier à 14:37 par Disciple laïc

» meditation et pratique avec Lodoe Rinpoche
Dim 20 Mai 2018, 23:56 par Puntsok Norling

» Le programme B.A.S.E - bouddhisme, action sociale et engagement
Dim 20 Mai 2018, 19:32 par Disciple laïc

» Livre sur le bouddhisme Theravada
Dim 20 Mai 2018, 16:14 par Ortho

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Dim 20 Mai 2018, 15:12 par Admin

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Dim 20 Mai 2018, 09:37 par Pema Gyaltshen

» Christopher Dawson
Ven 18 Mai 2018, 19:55 par Disciple laïc

» Rencontre en cercle inter-tradition
Ven 18 Mai 2018, 15:48 par Pema Gyaltshen

» M6-Replay >Enquêtes extraordinaires: Preuve de la réincarnation ?
Mar 15 Mai 2018, 22:00 par Disciple laïc

» Khandro Rimpoché
Mar 15 Mai 2018, 19:04 par Disciple laïc

» 4 AMAZING INCIDENTS IN THE LIFE OF BUDDHA
Mar 15 Mai 2018, 14:28 par manila

» Film en diffusion ce soir le 14/05/2018
Lun 14 Mai 2018, 23:16 par manila

» Sur la loi du karma
Lun 14 Mai 2018, 18:13 par Akana

»  Actualités du Bouddhisme dans le monde: Le maître tibétain Sogyal Rinpoché disgrâcié
Lun 14 Mai 2018, 14:30 par Nanachi

» Bonjour tout le monde!
Dim 13 Mai 2018, 19:46 par Karma Trindal

» Présentation rom5991
Dim 13 Mai 2018, 19:43 par Karma Trindal

» Saka Dawa Festival
Dim 13 Mai 2018, 10:58 par Puntsok Norling

» Rencontre avec Sa Sainteté le XVIIème Karmapa Trinlé Thayé Dorjé – 1/2 et 2/2
Dim 13 Mai 2018, 10:23 par Disciple laïc

» Meditation et pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 12 Mai 2018, 11:29 par Puntsok Norling

» Présentations
Jeu 10 Mai 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Bonjour à tous
Mar 08 Mai 2018, 01:04 par rom5991

» Amour altruiste et compassion.
Lun 07 Mai 2018, 17:56 par Disciple laïc

» Les crises de panique: que sont-elles et comment les affronter ?
Sam 05 Mai 2018, 06:21 par rom5991

» Sensation pendant et après méditation
Mer 02 Mai 2018, 13:46 par Srivatsa

» Sexisme, andocentrisme, et misogynie
Mar 01 Mai 2018, 20:42 par Disciple laïc

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mar 01 Mai 2018, 10:24 par vaygas

» Réflexions sur les trois piliers de la voie du Bouddha : vertu, méditation et sagesse
Lun 30 Avr 2018, 17:35 par Disciple laïc

» Même le Bouddha fut confronté à des épreuves
Lun 30 Avr 2018, 14:27 par Disciple laïc

» Lama Puntso nous parle du bouddhisme
Lun 30 Avr 2018, 10:37 par Disciple laïc

» Complexité du Karma
Dim 29 Avr 2018, 20:00 par Disciple laïc

» Traduction et L'interprétation des écrits saints en Islam
Dim 29 Avr 2018, 18:51 par Disciple laïc

» Nos deux mains
Dim 29 Avr 2018, 13:10 par manila

» Aumônerie bouddhiste
Dim 29 Avr 2018, 10:05 par Ortho

» Meditation et Pratique avec Lodoe RInpoche
Sam 28 Avr 2018, 22:14 par Puntsok Norling

» Les bienfaits de la souffrance
Sam 28 Avr 2018, 21:20 par Disciple laïc

» En quoi se démarque « Le livre de l’Eveil » des traditions théistes et du bouddhisme, tout en y étant attaché.
Sam 28 Avr 2018, 15:41 par tindzin

» Bouddhisme et nihilisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:37 par Disciple laïc

» le rêve dans le bouddhisme
Jeu 26 Avr 2018, 22:20 par Jean-François

» La Mort selon les bouddhistes
Mer 25 Avr 2018, 22:29 par Ortho

» Que penser de la méditation coupée de ses racines ?
Mer 25 Avr 2018, 16:26 par Pema Gyaltshen

» Je n'arrive plus à croire en mes rêves
Mer 25 Avr 2018, 08:54 par Karma Tsultrim Jyurmé

» La loi de causalité
Dim 22 Avr 2018, 20:40 par Disciple laïc

» Les enfants du Goulag
Dim 22 Avr 2018, 20:11 par Disciple laïc

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Dim 22 Avr 2018, 13:31 par manila

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Jeu 19 Avr 2018, 16:04 par manila

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

» C'est un au revoir
Mer 11 Avr 2018, 15:31 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Question sur les "vies antérieures"
Lun 09 Avr 2018, 23:00 par Ortho

» Bibliothèque multi-médias: La Cité interdite révélée
Lun 09 Avr 2018, 21:58 par Admin

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Lun 09 Avr 2018, 21:37 par Admin

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 49 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 46 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Akana, Disciple laïc, vaygas


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 95264 messages dans 11039 sujets

Nous avons 4200 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Davy

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7462)
 
Karma Trindal (6843)
 
manila (4972)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3465)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2294)
 

Sur la loi du karma

Partagez
avatar
Disciple laïc
Animateur Inter-News
Animateur Inter-News

Masculin
Nombre de messages : 535
Age : 42
Contrée : France
Arts & métiers : En poste comme agent d'accueil et de surveillance au Musée Galliera - Paris
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Sur la loi du karma

Message par Disciple laïc le Lun 30 Avr 2018, 15:52



D'une manière schématique, on peut répartir les humains en deux grandes catégories : ceux qui souscrivent à une tradition spirituelle et ceux qui n'y souscrivent pas. Parmi les premiers, peut s'opérer une répartition qui, sans entrer dans le détail des nombreux points de vue d'ordre théorique, distingue d'une part les traditions selon lesquelles les individus ont une multiplicité d'existences, des vies passées et des vies futures, d'autre part les traditions qui n'admettent pas cette multiplicité. Pour ces dernières, le plus souvent, l'univers et les êtres sont la création d'un Dieu ou d'une puissance extérieure. Pour les autres, au contraire, le monde et les êtres ne sont pas créés par une puissance extérieure, mais résultent du karma des individus.


A l'intérieur d'une tradition spirituelle, on adopte les points de vue théoriques énoncés par le fondateur. On se réfère à sa parole, à sa logique et au métaphores qu'il a utilisées. Pour les bouddhistes, le fondateur de la tradition est le Bouddha Shakyamouni. Quels fondements théoriques a-t-il exposés ?


En premier lieu, il a enseigné que la nature de notre esprit n'est soumise ni à la mort ni là la naissance ; que, néanmoins, tant que nous n'avons pas réalisé ce qu'elle est, nous restons soumis à la mort et à la réincarnation. En ce sens, il n'y a pas une seule vie, mais un nombre infini d'existences se succédant depuis des temps sans commencement.


En second lieu, le contenu de ces existences, ce qui nous arrive, le monde qui nous entoure, notre propre existence individuelle, les bonheurs et les souffrances rencontrés, ne sont pas créés par un être supérieur, mais résultent des actes accomplis dans nos vies passées, de notre karma passé. De même, nos vies futures sont conditionnées par les activités et les actes positifs ou négatifs de la vie présente, qui font que nous connaîtrons le bonheur ou la souffrance. Notre destin est dû à notre propre karma et ne dépend pas d'une puissance extérieure.


Les bouddhistes souscrivent donc à l'idée que la succession des existences est régie par le karma. Pourquoi cette croyance ? Tout d'abord, parce qu'elle a été énoncée par le Bouddha et que la parole du Bouddha est sans erreur. C'est une question de foi ; mais ce n'est pas seulement une question de foi. Nous pouvons, en effet, en avoir une certaine compréhension grâce à notre intelligence, par le raisonnement. En elle-même, la loi du karma est quelque chose d'extrêmement subtil et profond, dont nous ne pouvons certes pas saisir toutes les implications ; mais, par la réflexion, nous trouverons un grand nombre d'arguments en sa faveur et bien peu qui la contrediraient.


Par ailleurs, dans les civilisations qui adhèrent à la notion de loi du karma, selon laquelle nos actes ont des conséquences, les gens sont plus en paix, plus heureux et font davantage attention à leur actes que dans les civilisations ignorant la loi du karma, où l'on est beaucoup lus enclin à accomplir des choses nuisibles, où les difficultés sont plus grandes et plus nombreuses. Du seul point de vue pragmatique, il est donc plus bénéfique d'adhérer à cette idée.


Toutefois, au-delà de ce pragmatisme, les arguments en faveur de l'existence de la loi du karma sont de loin les plus nombreux. Considérer, en effet, l'univers, les êtres et leur destin comme la création d'un être supérieur ne va pas sans rencontrer problèmes et inconvénients. On peut trouver, tout d'abord, que cet être supérieur manque d'équanimité : créant le destin des êtres, pourquoi donne-t-il à certains le bonheur, à d'autres la souffrance ? On peut aussi penser qu'il manque d'amour et de justice, puisqu'il distribue des châtiments après avoir lui-même créé des individus défectueux. Le châtiment subi par ceux dont la conduite est mauvaise ne paraît en effet pas juste, car cette mauvaise conduite est due à leur ignorance, qui procède elle-même de la manière dont ils ont été créés ; s'ils déplaisent à Dieu, c'est qu'ils n'ont pas pu agir autrement. Aussi le châtiment qu'ils reçoivent n'est-il pas mérité. Enfin, l'individu n'a aucune possibilité d'obtenir le bonheur par lui-même, puisque tout dépend de celui qui l'a créé ; l'obtention de son bonheur ne dépend que des prières qu'il adresse à ce Dieu supérieur créateur et de la réponse qu'il peut recevoir.


Sur le plan pratique, considérer, en revanche, que l'univers, les êtres et leur destin ne sont pas créés par un être suprême extérieur, mais résultent de notre karma, des actes de nos vies passées, influence de façon bénéfique notre réaction aux événements de la vie. Si, par exemple, nous rencontrons des difficultés, nous ne les imputerons pas à quelqu'un d'autre, nous n'en rendrons pas responsable notre créateur, mais nous comprendrons que ces souffrances résultent de nos propres actes négatifs accomplis dans nos vies passées et n'aurons personne à blâmer que nous-mêmes. Surtout, nous comprendrons que nous avons la possibilité de nous épargner les malheurs futurs en faisant désormais en sorte d'éviter les actes négatifs. Par ailleurs, savoir que notre bonheur définitif, la libération, ne dépend de personne d'autre que de nous-mêmes, que, par nos propres efforts, ils possible de l'atteindre, confère un certain enthousiasme et une certaine force intérieure.


La loi du karma est très subtile et très profonde ; c'est pourquoi, bien qu'un examen logique puisse apporter un certain nombre de réponses aux questions que nous nous posons à son sujet, d'autres restent sans réponse. On ne peut cependant que constater les bienfaits tirés de l'adhésion à la loi du karma.


Salugara, le 30 décembre 1994
In, Prendre Refuge, l'entrée dans le bouddhisme, Bokar Rimpoché.


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Jinpa Datso
Membre
Membre

Féminin
Nombre de messages : 6
Age : 61
Contrée : France
Arts & métiers : Social
Disposition de l'Esprit : Bouddhiste
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/12/2017

Re: Sur la loi du karma

Message par Jinpa Datso le Lun 14 Mai 2018, 18:09

Si l'on en croit les paroles de SS le Dalaï Lama : "La religion est une création de l'esprit humain."
Il parlait bien sûr des religions déistes. Je suis bouddhiste et je crois en une intelligence créatrice à l'origine de la création, qu'on l'appelle Dieu, dieux ou intelligence cosmique ou tout autre nom, mais personne n'a encore pu démontrer que Dieu existe. Le Dalaï Lama a poursuivit en disant : " Si l'on me prouve que Dieu existe, je veux bien revoir mes convictions sur ce sujet "... Ce grand homme a quand même fait 15 ans d'études et ne parle pas pour ne rien dire. En tous cas, on sait que les bouddhistes connaissent parfaitement bien le fonctionnement de l'esprit humain, et de ce point de vue on peut leur faire confiance concernant la loi du karma. Mais les enchevêtrements des causes et des effets sont tellement complexes que seuls de grands Lamas peuvent avoir une vision d'ensemble de ce qu'ont pu être nos vies successives (nos renaissances et non pas nos réincarnations).
Mais là encore, les occidentaux confondent ces 2 termes et n'ont qu'une vague idée de ce que cela signifie. Jinpa Datso
avatar
Akana
Auditeur
Auditeur

Féminin
Nombre de messages : 181
Age : 16
Contrée : Bretagne
Arts & métiers : Manga/Psychologie
Disposition de l'Esprit : En quête de vérité
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 18/05/2017

Re: Sur la loi du karma

Message par Akana le Lun 14 Mai 2018, 18:13

Après, attention à ne pas voir non plus trop de "magnificence" chez les Lamas, et pensé qu'il n'y a qu'EUX qui savent ! Parfois on peux tomber de haut Wink

Contenu sponsorisé

Re: Sur la loi du karma

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 22 Mai 2018, 19:41