Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Novice dans ce monde qui m’interpelle.
Hier à 19:28 par Mila

» Soutra du Bonheur - Canon Pali
Hier à 17:46 par Disciple laïc

» Qu’entend-on vraiment par « tout vient de l’esprit » ?
Hier à 14:43 par Disciple laïc

» Question sur nos conditionnements
Hier à 14:28 par Akana

» question concernant la méditation
Hier à 12:39 par Yeshé Kunga

» Moi c'est Cedpa
Hier à 12:23 par Disciple laïc

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 11:47 par Mila

» Toute l'équipe de l'Arbre des Refuges vous souhaite ses meilleurs voeux pour 2019!
Hier à 11:19 par Karma Trindal

» Pèlerinage Bouddhiste en Europe
Hier à 09:48 par Karma Trindal

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Mar 15 Jan 2019, 21:45 par Mila

» Ôtani Chôjun et la véritable Ecole de la Terre Pure
Dim 13 Jan 2019, 21:40 par Disciple laïc

» Présentation
Ven 11 Jan 2019, 15:36 par Nangpa

» Illusion ou Réalité: Ram Bahadur Bamjon - Réapparition de Little Buddha
Ven 11 Jan 2019, 14:41 par Nangpa

» Psychologie: Le pouvoir nuit-il gravement au cerveau ?
Ven 11 Jan 2019, 13:58 par Mila

» Naissances et vies: OÙ EN EST LA SCIENCE SUR LA VIE APRÈS LA MORT ?
Mer 09 Jan 2019, 12:24 par Mila

» Padthaï végétalien
Mar 08 Jan 2019, 14:33 par Mila

» Le Mahamoudra du Gange .
Mar 08 Jan 2019, 13:55 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Lun 07 Jan 2019, 11:50 par Mila

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 07 Jan 2019, 07:11 par Disciple laïc

» le Dalaï-lama a félicité Nancy Pelosi
Dim 06 Jan 2019, 11:33 par Mila

» Regard bouddhiste sur l’éducation et la jeunesse - Forum tenu à Dhagpo Kagyu Ling en août 2018
Dim 06 Jan 2019, 10:29 par Disciple laïc

» Les 12 signes
Dim 06 Jan 2019, 01:45 par petit_caillou

» Année du Cochon 2019
Dim 06 Jan 2019, 01:40 par petit_caillou

» Le Rat
Dim 06 Jan 2019, 01:34 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Dim 06 Jan 2019, 01:27 par petit_caillou

» Le Cheval
Dim 06 Jan 2019, 01:04 par petit_caillou

» Le Coq
Dim 06 Jan 2019, 00:57 par petit_caillou

» Le Buffle
Dim 06 Jan 2019, 00:52 par petit_caillou

» Le Dragon
Dim 06 Jan 2019, 00:45 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Dim 06 Jan 2019, 00:37 par petit_caillou

» Le Chien
Dim 06 Jan 2019, 00:30 par petit_caillou

» Le Tigre
Dim 06 Jan 2019, 00:21 par petit_caillou

» Le Serpent
Dim 06 Jan 2019, 00:07 par petit_caillou

» Le Cochon
Sam 05 Jan 2019, 23:56 par petit_caillou

» Le Singe
Sam 05 Jan 2019, 23:42 par petit_caillou

» Sadhguru: Comment arrêter les pensées ?
Sam 05 Jan 2019, 16:29 par Admin

» Comment la Terre survit-elle ?
Sam 05 Jan 2019, 12:12 par Pema Gyaltshen

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Mer 02 Jan 2019, 21:22 par Pascal Ceurtvriend

» J'ai l'impression de régresser
Mar 01 Jan 2019, 21:02 par Pascal Ceurtvriend

» justice à Kagyu Ling
Lun 31 Déc 2018, 12:29 par Ortho

» L'enfance d'un maître .
Lun 31 Déc 2018, 10:35 par Nangpa

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Dim 30 Déc 2018, 11:03 par Ortho

» Toc Toc Toc
Ven 28 Déc 2018, 12:09 par michael19711

»  Se libérer en devenant fort
Jeu 27 Déc 2018, 23:01 par Karma Trindal

» Hondelatte Raconte: Le psychiatre du Bouddha (Récit intégral)
Jeu 27 Déc 2018, 23:00 par Karma Trindal

» Pourquoi je suis ici
Jeu 27 Déc 2018, 22:54 par Karma Trindal

» Bonjour à toutes et tous
Jeu 27 Déc 2018, 22:48 par Karma Trindal

» JOYEUX NOEL
Jeu 27 Déc 2018, 22:33 par Karma Trindal

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Jeu 27 Déc 2018, 09:38 par Disciple laïc

» Rencontre d'une petit fille Zoulou avec le Bouddha (en Anglais).
Mer 26 Déc 2018, 11:04 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Mer 26 Déc 2018, 10:14 par Mila

» Kalachakra, l’Eveil - 1 et 2/2
Dim 23 Déc 2018, 10:15 par Disciple laïc

» Le XVIIème Karmapa Thayé Dorje présente son fils.
Jeu 20 Déc 2018, 09:58 par Ortho

» Question au sujet des intoxicants.
Lun 17 Déc 2018, 12:56 par Mila

» Message aux dirigeants et aux décideurs selon l’expérience du roi Trân Nhân Tông
Dim 16 Déc 2018, 17:21 par Disciple laïc

» Les dédicaces dans les cérémonies zen
Dim 16 Déc 2018, 10:03 par Disciple laïc

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Sam 15 Déc 2018, 16:17 par Admin

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Ven 14 Déc 2018, 18:06 par levitrailleur

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 24 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Nangpa


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 98251 messages dans 11314 sujets

Nous avons 4276 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Marquise Du Mont

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7502)
 
Karma Trindal (6929)
 
petit_caillou (4746)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2471)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh

Partagez
avatar
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1129
Age : 43
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh

Message par Disciple laïc le Ven 12 Oct 2018, 07:54



Village des Pruniers, 10 octobre 2018



Chers amis



Alors que nous célébrons le 92ème anniversaire de la manifestation de Thây dans ce monde ce 11 octobre, nous aimerions profiter de cette occasion pour partager avec vous quelques nouvelles de notre cher Maître.


Après avoir passé un certain temps à récupérer à San Francisco en 2015, Thây est rentré chez lui au Village des Pruniers, en France en janvier 2016 . Puis, en décembre, il a demandé à se rendre en Thaïlande pour rejoindre ses disciples monastiques dans notre grand monastère situé près du parc national de Khao Yai. Depuis, Thây se nourrit de la joie et de la jeunesse des plus de deux cent moines et moniales de Thai Plum Village. Dans un climat chaud et tropical et entouré de ses étudiants, Thây a pu poursuivre son chemin de guérison tout en offrant sa présence pour soutenir la croissance et la force de sa jeune communauté bien-aimée. En Thaïlande, Il peut recevoir des soins de premier ordre de spécialistes orientaux et occidentaux. Nous sommes profondément reconnaissants aux médecins le soignent avec beaucoup d’amour, de respect et de générosité, ainsi qu’à tous les spécialistes en acupuncture et en médecine orientale qui offrent leurs soins à Thây avec compétence et expertise.


Comme on peut s’y attendre pour une personne d’un âge aussi avancé qui se remet d’un accident vasculaire cérébral majeur, il y a des moments où la santé de Thây est plus solide et d’autres où elle s’affaiblit. Quant il fait beau, il peut manger plusieurs petits repas par jour et se joindre à la sangha pour pratiquer la méditation marchée dans son fauteuil roulant, ou parfois participer à un repas formel dans la salle de méditation, mangeant avec concentration, dignité et présence. Quand il est avec la sangha, Thây fait souvent des gestes, les yeux brillants, pour nous rappeler d’écouter avec plaisir le son des oiseaux, ou avec un petit sourire malicieux, il pointe sa bouche pour nous rappeler de sourire.


Pendant les beaux jours, il a aussi pu offrir sa présence solennelle en étant témoin des cérémonies d’ordination, ou sa présence joyeuse lors de festivals, en regardant ses élèves interpréter des chants, des sketches et des danses.



Même avec ses problèmes de santé, Thây ne veut jamais manquer les grands événements de la sangha. Il a insisté pour assister à la première du documentaire Voyage en pleine conscience le film à Bangkok (où il a montré à la communauté où acheter des pop-corn), et pour voyager avec les moines qui allaient diriger la grande retraite des familles au Wang Ree Resort en Thaïlande…..


Bien que Thây n’ait toujours pas retrouvé la parole depuis son accident vasculaire cérébral, il se réjouit d’accompagner la sangha lorsqu’elle chante des chansons du Village des Pruniers et, quand il est en forme, il continue de s’entraîner avec diligence à former des mots. Lorsque sa santé le lui permet, Thây pratique avec entrain ses exercices de kinésithérapie et son visage s’éclaire d’un sourire de victoire lorsqu’il est capable de se tenir debout sans aide. Les nerfs de sa jambe droite sont maintenant actifs jusqu’au pied. Bien qu’il y ait encore des jours où il est incapable de manger ou de boire et où il se repose profondément dans son lit, dès qu’il a retrouvé son énergie, il mange beaucoup, comme s’il compensait les moments où il n’a pas pu le faire. Dans l’ensemble, nous sommes heureux de dire que, après deux années de régime adapté, le système digestif de Thây s’est renforcé et restauré.


La sangha peut sentir le soutien de Thây à travers sa présence nourrissante. Il garde toujours un œil attentif sur notre pratique et nos efforts, nous exhortant à avancer et à continuer à profiter des merveilles de la vie, à progresser dans notre pratique, à grandir et à servir. Sa présence continue parmi nous est un cadeau formidable, une puissante source d’énergie pour notre communauté.




Thay fait savoir à quel moment il aimerait se nourrir de nature et il a demandé à ses assistants de l’emmener quelques jours au bord de l’océan. Il a apprécié de pouvoir se détendre sur le sable chaud. Un jeune moine le tenait dans ses bras afin qu’il puisse se plonger pleinement dans l’eau salée et rafraîchissante. Thây a passé des heures à écouter les vagues et à regarder le vaste océan et son horizon lointain. C’est un excellent enseignement pour nous tous de le voir jouir de la vie si profondément malgré l’adversité.


Comme la Thaïlande n’est pas loin du Vietnam, de vénérables moines et moniales vietnamiennes ont pu venir lui rendre hommage et prendre le temps de boire du thé, de partager un repas, de rappeler de bons souvenirs et de réciter de la poésie. Beaucoup de ces vénérables sont des amis et des disciples de Thây qui l’ont soutenu dans des moments difficiles, en particulier lorsqu’il appelait à la paix pendant la guerre du Vietnam. Il aime beaucoup ces visites. En effet, l’année dernière (en août 2017), Thây a tenu à effectuer sa propre visite au Vietnam. Même s’il était extrêmement complexe et difficile d’organiser un tel voyage, il n’a pas été possible de le faire changer d’avis.


Dès qu’il a appris que les arrangements étaient faits, il s’est montré plein d’énergie et d’enthousiasme. Thây voulait rendre hommage à son sanctuaire ancestral et au temple racine de notre lignée à Huế, Chùa Từ Hiếu, dont il est toujours l’abbé et où ses étudiants, moines et moniales du Village des Pruniers, continuent de vivre et de pratiquer. Il entra dans le temple T Hiếu comme un moine rentrant à la maison. Avec une concentration et une présence profondes, il choisit de visiter chaque autel un par un pour s’incliner solennellement et offrir de l’encens. Après avoir demandé à ses assistants de le guider dans une visite de l’étang en demi-lune et après avoir visité les endroits qu’il avait préféré en tant que jeune novice, il a décidé de partir aussi simplement qu’il était venu.


Chers amis, Thây nous a toujours rappelé de nous entraîner à regarder nos êtres chers avec le regard de l’absence de signe*.


Ainsi, nous le voyons toujours avec nous dans son corps physique, nous enseignant avec son grand courage, sa dignité, sa force et sa compassion. Et nous le voyons aussi toujours avec nous dans son corps de Dharma vivant – exprimé non seulement dans tous ses livres et discours, mais aussi dans la manière dont son message continue de résonner dans le monde, source d’inspiration pour d’innombrables personnes de tous horizons. Thây est également vivant dans son corps de Sangha, sa communauté – comprenant plus de 700 moines et nonnes, des milliers de membres de l’Ordre de l’Inter-Etre et des dizaines de milliers de pratiquants qui suivent les Les 5 Entraînements à la Pleine Conscience et nourrissent leur pratique dans les sanghas locales dans de nombreuses villes du monde. C’est une grande chance que Thây ait transmis la lampe du Dharma à des centaines d’instructeurs monastiques et laïques, et c’est un grand bonheur pour ceux qui aident ses enseignements à briller un peu partout.


Maintenant, plus que jamais, ces enseignements sont nécessaires et nous sommes reconnaissants à chacun de vous de continuer l’oeuvre d’amour, de sagesse, de paix et de courage de Thây dans votre coin de la planète. Nous espérons que vous pourrez nous rejoindre dans nos monastères ou lors de nos retraites à l’extérieur dans l’année à venir, alors que nous poursuivons ensemble l’héritage de Thây. Et nous espérons que vous pourrez vous nourrir en suivant nos enseignements en ligne, en particulier les enseignements de la retraite des pluies d’automne du Village des Pruniers (en anglais), en explorant plus en profondeur Les Quatorze Entraînements à la Pleine Conscience de l’Ordre de l’Inter-Être. Vous prendrez peut-être l’engagement de marcher en Pleine conscience de la porte de chez vous à votre voiture ( une des pratiques favorites de Thây) ou d’intégrer de nouvelles manières de protéger notre Terre Mère (par exemple en mangeant végétarien quelques jours par mois). Vous pouvez partager votre pratique dans les commentaires ci-dessous. Ainsi l’anniversaire de Thây pour insuffler de l’énergie à notre pratique collective.


Nous sommes profondément reconnaissants de votre présence, de votre pratique et du soutien indispensable que vous continuez d’offrir à nos monastères en les considérant comme lieux d’apprentissage et de refuge. Vos dons généreux à la Fondation Thich Nhat Hanh (voir la rubrique Donner ) nous permettent de continuer à garder les enseignements et l’héritage de Thây vivants et pertinents pour les générations à venir.


Bonne continuation, cher Thây.


Avec amour et confiance,


Les moines et les nonnes du village des pruniers


* Pour en savoir plus sur cet enseignement, vous pouvez lire le livre L’Art de Vivre, de Thich Nhat Hanh(paru en 2017 aux éditions Tredaniel) basé sur les enseignements de Thay à ce sujet en juin 2014, quelques mois avant son AVC


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
avatar
Mila
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 747
Age : 50
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Disposition de l'Esprit : méditation, partage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Re: Anniversaire du Vénérable Thich Nhat Hanh

Message par Mila le Ven 12 Oct 2018, 09:52

Merci de ces bonnes nouvelles  flower


_________________
" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)
                          

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Jan 2019, 09:27