Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Novice dans ce monde qui m’interpelle.
Hier à 19:28 par Mila

» Soutra du Bonheur - Canon Pali
Hier à 17:46 par Disciple laïc

» Qu’entend-on vraiment par « tout vient de l’esprit » ?
Hier à 14:43 par Disciple laïc

» Question sur nos conditionnements
Hier à 14:28 par Akana

» question concernant la méditation
Hier à 12:39 par Yeshé Kunga

» Moi c'est Cedpa
Hier à 12:23 par Disciple laïc

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Hier à 11:47 par Mila

» Toute l'équipe de l'Arbre des Refuges vous souhaite ses meilleurs voeux pour 2019!
Hier à 11:19 par Karma Trindal

» Pèlerinage Bouddhiste en Europe
Hier à 09:48 par Karma Trindal

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Mar 15 Jan 2019, 21:45 par Mila

» Ôtani Chôjun et la véritable Ecole de la Terre Pure
Dim 13 Jan 2019, 21:40 par Disciple laïc

» Présentation
Ven 11 Jan 2019, 15:36 par Nangpa

» Illusion ou Réalité: Ram Bahadur Bamjon - Réapparition de Little Buddha
Ven 11 Jan 2019, 14:41 par Nangpa

» Psychologie: Le pouvoir nuit-il gravement au cerveau ?
Ven 11 Jan 2019, 13:58 par Mila

» Naissances et vies: OÙ EN EST LA SCIENCE SUR LA VIE APRÈS LA MORT ?
Mer 09 Jan 2019, 12:24 par Mila

» Padthaï végétalien
Mar 08 Jan 2019, 14:33 par Mila

» Le Mahamoudra du Gange .
Mar 08 Jan 2019, 13:55 par Mila

» Des arbres , pour l'Arbre .
Lun 07 Jan 2019, 11:50 par Mila

» Aoyama Roshi à la Demeure sans limites
Lun 07 Jan 2019, 07:11 par Disciple laïc

» le Dalaï-lama a félicité Nancy Pelosi
Dim 06 Jan 2019, 11:33 par Mila

» Regard bouddhiste sur l’éducation et la jeunesse - Forum tenu à Dhagpo Kagyu Ling en août 2018
Dim 06 Jan 2019, 10:29 par Disciple laïc

» Les 12 signes
Dim 06 Jan 2019, 01:45 par petit_caillou

» Année du Cochon 2019
Dim 06 Jan 2019, 01:40 par petit_caillou

» Le Rat
Dim 06 Jan 2019, 01:34 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Dim 06 Jan 2019, 01:27 par petit_caillou

» Le Cheval
Dim 06 Jan 2019, 01:04 par petit_caillou

» Le Coq
Dim 06 Jan 2019, 00:57 par petit_caillou

» Le Buffle
Dim 06 Jan 2019, 00:52 par petit_caillou

» Le Dragon
Dim 06 Jan 2019, 00:45 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Dim 06 Jan 2019, 00:37 par petit_caillou

» Le Chien
Dim 06 Jan 2019, 00:30 par petit_caillou

» Le Tigre
Dim 06 Jan 2019, 00:21 par petit_caillou

» Le Serpent
Dim 06 Jan 2019, 00:07 par petit_caillou

» Le Cochon
Sam 05 Jan 2019, 23:56 par petit_caillou

» Le Singe
Sam 05 Jan 2019, 23:42 par petit_caillou

» Sadhguru: Comment arrêter les pensées ?
Sam 05 Jan 2019, 16:29 par Admin

» Comment la Terre survit-elle ?
Sam 05 Jan 2019, 12:12 par Pema Gyaltshen

» Elevage industriel , nous vivons un divorce total avec la nature .
Mer 02 Jan 2019, 21:22 par Pascal Ceurtvriend

» J'ai l'impression de régresser
Mar 01 Jan 2019, 21:02 par Pascal Ceurtvriend

» justice à Kagyu Ling
Lun 31 Déc 2018, 12:29 par Ortho

» L'enfance d'un maître .
Lun 31 Déc 2018, 10:35 par Nangpa

» Le bouddhisme, une religion tolérante ?
Dim 30 Déc 2018, 11:03 par Ortho

» Toc Toc Toc
Ven 28 Déc 2018, 12:09 par michael19711

»  Se libérer en devenant fort
Jeu 27 Déc 2018, 23:01 par Karma Trindal

» Hondelatte Raconte: Le psychiatre du Bouddha (Récit intégral)
Jeu 27 Déc 2018, 23:00 par Karma Trindal

» Pourquoi je suis ici
Jeu 27 Déc 2018, 22:54 par Karma Trindal

» Bonjour à toutes et tous
Jeu 27 Déc 2018, 22:48 par Karma Trindal

» JOYEUX NOEL
Jeu 27 Déc 2018, 22:33 par Karma Trindal

» Soutra des Quatre Établissements de l’Attention
Jeu 27 Déc 2018, 09:38 par Disciple laïc

» Rencontre d'une petit fille Zoulou avec le Bouddha (en Anglais).
Mer 26 Déc 2018, 11:04 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Mer 26 Déc 2018, 10:14 par Mila

» Kalachakra, l’Eveil - 1 et 2/2
Dim 23 Déc 2018, 10:15 par Disciple laïc

» Le XVIIème Karmapa Thayé Dorje présente son fils.
Jeu 20 Déc 2018, 09:58 par Ortho

» Question au sujet des intoxicants.
Lun 17 Déc 2018, 12:56 par Mila

» Message aux dirigeants et aux décideurs selon l’expérience du roi Trân Nhân Tông
Dim 16 Déc 2018, 17:21 par Disciple laïc

» Les dédicaces dans les cérémonies zen
Dim 16 Déc 2018, 10:03 par Disciple laïc

» Atiśa Dīpaṃkara: La guirlande de joyaux du bodhisattva
Sam 15 Déc 2018, 16:17 par Admin

» Appel à l'aide au sujet d'un soutra
Ven 14 Déc 2018, 18:06 par levitrailleur

» Préoccupation sur la situation sociale en France
Mer 12 Déc 2018, 13:32 par indian

» MATRUL Rinpoché à Bruxelles décembre 2018
Mar 11 Déc 2018, 16:15 par Pema Gyaltshen

» Sauvetage d'un éléphanteau au Kerala en Inde
Lun 10 Déc 2018, 14:54 par Mila

» Atelier de méditation « Joie de Vivre I »
Lun 10 Déc 2018, 00:11 par Tergar Bruxelles

» L’importance de l’amour dans le bouddhisme
Dim 09 Déc 2018, 11:05 par Disciple laïc

» Noorung le chien vagabond
Dim 09 Déc 2018, 07:50 par Disciple laïc

» Soutra de Celui qui Connaît l’Art de Vivre Seul
Ven 07 Déc 2018, 14:30 par Disciple laïc

» Sutra de la Voie du Milieu - sur la Vue Juste
Jeu 06 Déc 2018, 19:49 par Disciple laïc

» Le Bouddha a-il vraiment besoin qu’on lui offre de l’encens ?
Mer 05 Déc 2018, 16:15 par indian

» Discours sur l’Enseignement donné aux Malades
Mer 05 Déc 2018, 14:56 par Mila

» L’Enseignement au disciple vêtu de blanc (les laïcs)
Mer 05 Déc 2018, 14:48 par Mila

» Le Discours d’Anuradha
Lun 03 Déc 2018, 22:49 par Disciple laïc

» Le Discours sur la jeunesse et le bonheur
Lun 03 Déc 2018, 22:21 par Disciple laïc

» Bouddhisme et christianisme
Lun 03 Déc 2018, 10:04 par Disciple laïc

» Le Discours sur les Huit Réalisations des Grands Êtres
Dim 02 Déc 2018, 22:40 par Disciple laïc

» Le Discours d’Anuradha
Dim 02 Déc 2018, 15:42 par Disciple laïc

» Le Discours sur la Prise de Refuge en Soi-même
Dim 02 Déc 2018, 15:32 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 26 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 25 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Ortho


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 98251 messages dans 11314 sujets

Nous avons 4276 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Marquise Du Mont

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7502)
 
Karma Trindal (6929)
 
petit_caillou (4746)
 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2471)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Partagez
avatar
Mila
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 747
Age : 50
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Disposition de l'Esprit : méditation, partage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Mila le Ven 19 Oct 2018, 13:04

Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché est un maître de méditation et de philosophie lié aux traditions Kagyu et Nyingma . Lama tibétain de la seconde génération , il est né en Inde en octobre 1970.
Il a reçu une éducation traditionnelle bouddhiste ainsi qu'une éducation moderne à Darjeeling en Inde .
Il est l'héritier de la lignée spirituelle Ripa , une lignée de lamas réincarnés dans l'est du Tibet .




Il va donner deux enseignements publics à Bruxelles :

- Le 6 novembre 2018 , à 20h .
Enseignement en Anglais , traduit en Français .
Lieu : Centre culturel d'Auderghem , Boulevard du Souverain n° 183 , 1060 Bruxelles .
Sujet : Nos peurs , vivre avec ou comment s'en libérer .

- Le 7 novembre 2018 , à 20 h.
Enseignement en Anglais , traduit en Français .
Lieu : Notre Dame du Chant d'oiseau , Avenue des Franciscains , 3A , 1150 Bruxelles .
Sujet : La clé du lâcher-prise dans ce monde agité .

Une réservation est souhaitée .

http://ripa-international.com/fr/teacher/dungsey-gyetrul-jigme-rinpoche/


_________________
" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)
                          
avatar
Abhradan
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 66
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Vacant
Disposition de l'Esprit : Curieux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Abhradan le Sam 20 Oct 2018, 16:55

Sur le site belge, cette belle présentation de la méthode "RAM" 
                       = "Ripa Awareness Meditation":

"La présence attentive et la Pleine Conscience travaillent ensemble pour nous aider à accepter les situations de vie telles qu‘elles sont.
La vie n‘est pas considérée comme une source de rejet ou d‘indulgence, 
mais plutôt comme la nourriture de notre présence attentive et de notre conscience ;
la dépression et l‘excitation que nous expérimentons deviennent ainsi l‘objet même de la méditation."   Smile 
avatar
Mila
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 747
Age : 50
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Disposition de l'Esprit : méditation, partage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Mila le Sam 20 Oct 2018, 19:45

Merci pour ces précisions supplémentaires .

Cela promet d'être intéressant .  Smile


_________________
" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)
                          
avatar
Mila
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 747
Age : 50
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Disposition de l'Esprit : méditation, partage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Mila le Ven 16 Nov 2018, 11:27

Pendant la conférence , j'ai appris que Gyétrul Jigmé Rimpoché a créé plusieurs associations sous le nom de "Padma Ling" , aux Etats-Unis , au Japon et en Europe .

Voici le site de Padma Ling Belgique , pour ceux que cela intéresserait :

https://www.padmaling.be/


_________________
" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)
                          
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6929
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Karma Trindal le Ven 16 Nov 2018, 12:20

Bonjour,

Quelqu'un y a participé? Smile Ca avait l'air effectivement très intéressant.

Belle journée!


_________________

avatar
Abhradan
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 66
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Vacant
Disposition de l'Esprit : Curieux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 08/08/2011

Nos peurs...

Message par Abhradan le Sam 17 Nov 2018, 12:48

Bonjour, Karma Trindal.    Bonjour, chacune, chacun.
J'ai assisté à l'enseignement "Nos peurs, vivre avec ou comment s'en libérer".
---En voici quelques bribes...


Gyétrul Jigmé Rinpoché a parlé de l'anxiété, de la peur et d'une de leur cause: 
le fait de courir sans cesse... souvent sans plus savoir pourquoi ou après quoi.
Manière de dire que tout le monde, tout le temps est "fort occupé"...
Et cette course effrénée, il l'attribue à la tendance à se fuir soi-même, ne pas vouloir ou ne pas pouvoir se sentir...   
A contrario, plus on est ouvert, spacieux, vaste, ...moins on est crispé, tendu, effrayé.    
Dans les pays pauvres, les peurs sont "logiques"... dans le sens qu'elles sont liées à des questions de survie (nourriture, chaleur, toit, etc.)   
Dans les pays plus développés, la peur est en grande partie le fait de notre propre création... et cette création naît du fort sentiment du moi qui nous domine.
Avec ce fort sentiment du moi, TOUT devient plus grand, plus fort, plus important.
Ainsi, le désappointement, la frustration, l'excitation, le stress, la colère, les émotions destructrices... s'intensifient.    
Également le sentiment d'avoir raison et son corolaire: le sentiment que d'autres ont tort.   
Du coup, on se sent supérieur aux autres et on n'est guère aimable, ni positif, ni gentil.


Ce sentiment d'avoir raison est aussi une source d'anxiété, de stress et de malheur parce que nous développons une grande propension à juger:
j'ai tellement raison que je me mets à juger tout ce qui m'entoure et sans arrêt!  
Et en plus, je sens que j'ai le droit d'agir ainsi.
Cette façon de juger tout et tout le monde ne laisse pas de place pour la paix, la tranquillité.
La pratique bouddhique apprend à surmonter cette tendance (de courir tout le temps, de tout ramener au "moi", de tout le temps juger de tout) et ainsi, à surmonter la peur et l'anxiété.
Comment?    En permettant d'identifier nos sources personnelles de crainte qui sont à chercher dans notre propre auto-centrement, notre égocentrisme: "Plus je suis égocentré, plus je vais souffrir."
---La tendance d'un ego fort est de tout le temps réagir au lieu de répondre.
Nous ne répondons pas et nous n'écoutons pas.       Forte habitude!
L'enseignement bouddhique propose d'enquêter sur nos propres sources de peur tout en affirmant combien un ego enflé est une attitude inappropriée car qui a tendance à fixer ce "moi" comme quelque chose de solide.     
Cette "solidité" n'est qu'apparence parce que nous sommes interdépendants.    
Le soin d'autrui, la compassion, l'amour,  la bonté... font partie intégrante de l'interdépendance qui implique qu'aucune chose, qu'aucune créature sensible ne peut exister "par soi-même" seulement.  = "J'existe parce que vous êtes là. Si vous n'existez pas, je n'existe pas".
Et "Ma joie est votre joie, ma souffrance est votre souffrance... et l'inverse aussi".
Ainsi "Je peux avoir un effet direct sur vous et vous sur moi"... et c'est dû à l'interdépendance.
Cela signifie aussi qu'ultimement, rien n'est permanent: rien n'est permanent parce que nous sommes interdépendants.      
Tous les composés dont tout phénomène procède (y compris mon corps, mes sentiments, mes émotions, mes sensations, mes pensées...) vont se dissoudre un jour.
Si vous comprenez l'impermanence, vous vous réjouirez, vous en profiterez car c'est cette condition qui permet de modifier les choses.   
Ainsi, moins de soucis, de peurs, d'anxiété et acceptation de ce qui change.    = L'impermanence n'est pas déprimante du tout! 
(A suivre)  
avatar
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice

Féminin
Nombre de messages : 6929
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Karma Trindal le Sam 17 Nov 2018, 16:00

Un grand merci à toi pour ce partage ! 😄


_________________

avatar
Pema Gyaltshen
Modérateur d'honneur [RdA]
Modérateur d'honneur [RdA]

Masculin
Nombre de messages : 7502
Age : 64
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Artiste
Disposition de l'Esprit : Arts
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 13/02/2007

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Pema Gyaltshen le Dim 18 Nov 2018, 07:23

Je me joins à Karma Trindal pour vous remercier ! 

C'est important le partage des Précieux Enseignements !



_________________

avatar
Abhradan
Membre
Membre

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 66
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Vacant
Disposition de l'Esprit : Curieux
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 08/08/2011

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Abhradan le Dim 18 Nov 2018, 10:56

...Merci pour les encouragements! Smile


"Nos peurs, vivre avec ou s'en libérer" Dungsey Gyétrul Jigmé Rinpoché - suite.


L'impermanence n'est pas déprimante du tout. 
Ce qui est vraiment déprimant c'est d'être constamment sous stress, sous l'emprise de l'ego.
C'est aussi cette obligation d'avoir raison tout le temps
Ce peut être effrayant d'avoir un(e) partenaire qui pense avoir toujours raison et qui doit toujours avoir raison...   Cela le ou la rend moins humain(e).


---Donc, une cause principale de nos peurs étant la fixation sur le sentiment du moi, il faut réfléchir à l'interdépendance de tout ce qui circule en nous, de tout ce dont nous sommes composés.
Il faut développer une sorte de soin ("care") et de bonté envers soi... et autrui: nous dépendons les uns des autres!  
Amour et compréhension naissent naturellement de la compréhension de l'interdépendance.
Notre fort sentiment du moi, notre égocentrisme nous mènent à un manque criant d'affection.
Nous devons d'abord apprendre à nous donner de l'amour, de la bienveillance, de la compassion.
Notre ego est trop fort et cela nous blesse, ne nous aide pas du tout.
Ce n'est ni plaisant, ni bon: on est dans la posture du "jamais assez!"...
= Ce n'est jamais assez bon!  


>>>"Comment dépasser nos peurs?" est une question qui devient:
"Pourquoi avoir si peur de développer de l'amour, de la gentillesse envers soi-même?"
Ou "Qu'est-ce qui fait que nous ne nous aimons pas?"
Ou "Qu'est-ce qui cloche, qui ne va pas en nous et implique que nous ne méritons pas d'amour?"
Jadis, on pouvait craindre de se faire dévorer par des lions et maintenant, on a peur d'être mangé par soi-même! 

Trouver remède, dans la tradition bouddhique, implique de réfléchir à l'impermanence.
Ensuite, apporter de l'espace en soi pour se permettre d'éprouver de l'amour, de la bienveillance, de la compassion, de la bonté envers soi-même et autrui.


---Comment développer cette bienveillance?
Commencer par ne pas parler mais écouter: écouter son propre coeur, ses propres sentiments.
On a tendance à ne jamais écouter (mais à "réagir"...) et c'est pourquoi on est si bon à se plaindre...
Écouter implique d'abord de faire silence.
"Tais-toi et la moitié de tes problèmes seront dissipés"... disait le maître de Gyétrul Jigmé Rinpoché.
Dans le silence il y a une belle communication rafraîchissante.
Mère Teresa disait: "J'ai écouté, elle a écouté" quand elle avait prié la vierge Marie.


---Dans les différents types de méditation, on est toujours replacé dans l'instant présent, dans le "maintenant".  
Ceci peut changer l'attitude que l'on a envers soi-même, ouvrir et élargir un espace intérieur et générer de la bienveillance envers soi et autrui.
Lorsque l'on développe cette bienveillance, cela diminue notre stress, notre tension... et cela peut aussi diminuer l'anxiété d'autrui.
...Comme cet oiseau paniqué qui arrive près du Bouddha et se trouve apaisé du fait que, dans le coeur du Bouddha il n'y a aucune violence et aucune peur.


---"C'est tout ce que j'ai à vous dire ce soir.   
Si vous avez des questions, vous êtes les bienvenus."


° Qu'en est-il de la peur du vide?
- La peur du vide provient d'une mauvaise compréhension de ce que vous êtes.  
Il y a une peur de rater, de faillir.
Cette peur est liée au manque d'appréciation de ce qu'on a, manque de connexion avec la manière dont on est...  
Quand on commence à apprécier ce qu'on a, ce qu'on est - et non ce qu'on voudrait ou "devrait" avoir ou être...- on voit alors combien de bonnes choses on a en nous.
Nous pourrons alors accepter l'impermanence, accepter ses propres erreurs et fautes, accepter tout ce qui ne marche pas.    
Tout cela par l'appréciation de ce que l'on a, de ce qui est en nous.
Nous sommes obnubilés par ce qu'on n'a pas au lieu d'apprécier ce que l'on a; nous sommes obsédés par ce que nous devrions être et du coup, nous passons à côté de notre réalité.
Dans cet état d'esprit et dans cette incessante mesure de l'écart entre ce que l'on suppose être et ce que l'on suppose devoir être, il y a la peur de n'être personne, de devenir "nobody", rien
Dans cette peur, cette insécurité, on préfère souffrir: "Au moins, dans la peine, en souffrant, j'existe."
On s'accroche à cette souffrance qui nous donne un sentiment d'exister.
La peur du vide est le reflet de notre incapacité de nous connecter à ce que l'on a en soi, à ce que l'on est présentement.     
Si nous apprenons à nous connecter à ce que l'on a en soi, à ce que l'on est maintenant, nous dépasserons cette peur du vide. 


° Dans le monde actuel, comment chercher cette paix intérieure?
- Encore une fois, la réponse se trouve dans le développement de la gentillesse, de la bonté, de l'amour, de la compassion.  
C'est la réelle réponse: accroître la générosité.
Dans notre société, ce n'est pas le réel besoin matériel qui est en question mais celui de toujours avoir plus.
Là, il y a manque absolu d'amour, gentillesse, compassion envers soi comme envers autrui.
C'est complètement fou parce que le consumérisme nous blesse, nous fait mal.
Ce sentiment de "jamais assez" n'est pas agréable.
On parle d'être éduqué, civilisé... mais où est l'éducation, la civilisation?
On vaut plus que cela...  On agit comme de véritables fantômes avides!
La solution n'est pas de blâmer, de chercher la réponse ailleurs ou en voulant toujours plus.
Plutôt développer la compassion, la bienveillance, l'amour, la générosité.
De l'amour, de la bienveillance..., c'est ce que veulent les enfants... et on leur offre des jouets, de plus en plus de jouets.
Finalement, ils demandent la lune!


Un point clef est de se donner plus de temps et d'espace pour écouter nos propres sensations, nos sentiments.
Et dans cette attitude réceptrice, disponible, nous verrons combien nous sommes déjà pleins de bonnes choses, combien nous pouvons être satisfaits et combien nous pouvons apprécier notre situation.
Dans cette attitude, pas besoin de courir vers des choses dont on croit manquer...


Une autre manière de pratiquer est de pratiquer la générosité: donner au lieu d'acheter sans arrêt.
En étant généreux on s'ouvre, on se détend, on trouve satisfaction.
Pour commencer, vous pouvez VOUS donner quelque chose d'une main à votre autre main: 
bonne façon de vous familiariser avec le don... sans craindre de perdre quelque chose!
Ainsi s'habituer à donner et recevoir, s'échapper de la tendance à "garder pour soi".
Si vous êtes généreux, vous ne vous sentez jamais pauvres.


° Quel est le chemin pour se connecter à son vrai soi?   ...La méditation?
- La méditation est la partie essentielle de cette connexion à soi parce que la méditation signifie l'écoute de soi.
La méditation crée une chambre, un espace-temps, un silence propices à l'écoute sans jugement.
La méditation amène l'esprit dans le corps... alors que nos soucis, nos préoccupations sont sans cesse "dehors", hors le corps.
Ainsi esprit et corps peuvent se synchroniser.
On devient conscient de la texture de notre corps, sa température, ses caractéristiques... à l'instant présent et en étant libre de tout jugement. 
Une bienveillante conscience sans jugement: c'est une chose merveilleuse à créer!
Mes yeux, mon nez, mes cheveux... en prendre conscience non pas en tant qu'ils sont tels ou tels ni en tant qu'ils m'appartiennent, mais en tant qu'ils sont des composants perçus simplement comme merveilleux d'exister.


---"Merci à toutes et tous."


Fin du compte-rendu de l'enseignement sur "Nos peurs..." de Dungsey Gyétrul Jigmé Rinpoché.          ---- 
avatar
Mila
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 747
Age : 50
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Disposition de l'Esprit : méditation, partage
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Mila le Dim 18 Nov 2018, 11:12

Un tout grand merci pour avoir pris la peine de reproduire tout ce bel enseignement , et même les questions et réponses !   flower


_________________
" Disciples venus à la rencontre d'un yogi heureux ,faites en vous naître le bonheur !  "   ( Milarepa)
                          

Contenu sponsorisé

Re: Enseignements publics de Dungsey Gyétrul Jigmé Rimpoché à Bruxelles

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 17 Jan 2019, 10:32