Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Croppe10 Etudes, Pratiques & Compassion.

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable B9254110

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyAujourd'hui à 09:33 par Karma Détchen Dordje

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyAujourd'hui à 06:08 par Mila

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyAujourd'hui à 06:02 par Mila

» Soyons humbles , la roue tourne ...ou l'histoire d'une petite crotte .
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyAujourd'hui à 02:18 par Karma Yéshé

» état d'esprit du jours
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyAujourd'hui à 02:16 par Karma Yéshé

» Discutons du Dharma ?
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 17 Juin 2019, 22:40 par Mila

» Fête du Bouddha 2019
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 17 Juin 2019, 19:04 par Disciple laïc

» Angkor, les fantomes de la jungle
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 17 Juin 2019, 19:01 par Disciple laïc

» Aux sources du bouddhisme : la tradition de la forêt
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 17 Juin 2019, 16:44 par Disciple laïc

» Enquête de Région au monastère de Weiterswiller
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 17 Juin 2019, 15:01 par Disciple laïc

» Le Bouddha Vajradhara , Dordjé Tchang
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 17 Juin 2019, 11:18 par Marquise Du Mont

» Comment aborder la maladie selon Maître Sosan
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 16 Juin 2019, 19:07 par chifoumi

» Vajradhara ; signification
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 16 Juin 2019, 17:12 par Mila

» Le Courage , Chapitre VII du Bodhicharyavatara de Shantideva .
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 15 Juin 2019, 11:32 par Mila

» Meditation et aller au-delà de la pleine conscience ,Yongey Mingyour Rimpoche
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 13 Juin 2019, 14:59 par Mila

» The Innate Wisdom
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 13 Juin 2019, 14:21 par Mila

» The key to Happiness ,by Jamgon Kenting Tai Situ Rimpoché
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 13 Juin 2019, 14:16 par Mila

» La Dédicace , Chapitre X du Bodhicharyavatara de Shantideva .
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 13 Juin 2019, 10:30 par Mila

» Vivre au présent, sans passé, sans futur
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMer 12 Juin 2019, 18:38 par Disciple laïc

» La Vigilance - Chapitre V du Bodhicaryavatara de Shantideva - La Marche vers l'Eveil .
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMer 12 Juin 2019, 18:25 par Mila

» Patience et endurance, les plus belles vertus du méditant engagé
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMer 12 Juin 2019, 07:58 par Disciple laïc

» Voir l’impermanence, l’insatisfaction et l’impersonnalité : clé de l’Éveil
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 11 Juin 2019, 15:38 par Disciple laïc

» Une vie une oeuvre : Bouddha
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 11 Juin 2019, 11:21 par Disciple laïc

» Le Bouddhisme et la politique
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 11 Juin 2019, 06:32 par Disciple laïc

» Histoire d'amour à travers le temps
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 10 Juin 2019, 22:29 par Ortho

» Ego Ego Ego (pour faire 10 caractères)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 10 Juin 2019, 13:26 par chifoumi

» frères et sœurs de la Sangha, je vous rends hommage
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 10 Juin 2019, 12:13 par vaygas

» Kagyu Meunlam France 2019
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 10 Juin 2019, 10:00 par Mila

» La vie et l’œuvre de Maître Sosan
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 10 Juin 2019, 09:46 par chifoumi

» La naissance du Bouddhisme.
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 09 Juin 2019, 10:09 par Mila

» Message de Jane Googall pour la protection des martinets
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 08 Juin 2019, 10:30 par Mila

» Soyez gentils .....Palpung Ongyen Rimpoche
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 08 Juin 2019, 10:15 par Mila

» Droit de l'humain et Bouddhisme
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 08 Juin 2019, 09:40 par Mila

» If you thing you are nothing , you are everything ...
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyVen 07 Juin 2019, 08:15 par Mila

» Le courage , la Voie du guerrier , Trunga Rimpoché .
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 06 Juin 2019, 11:36 par Mila

» Quand tout espoir est perdu
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMer 05 Juin 2019, 18:02 par Ortho

» Dialogue entre la science moderne et la science bouddhiste 16 novembre 2018
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMer 05 Juin 2019, 12:31 par Mila

» Is There Life After Death? Q & A with Thich Nhat Hanh
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 04 Juin 2019, 22:28 par Disciple laïc

» Présentation chifoumi
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 04 Juin 2019, 17:45 par chifoumi

» Youth for climate
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 04 Juin 2019, 17:26 par Karma Trindal

» Au Brésil, un couple a planté 2 millions d'arbres
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 04 Juin 2019, 17:13 par Karma Trindal

» Contes bouddhistes
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 04 Juin 2019, 09:53 par chifoumi

» MN 26 Ariyapariyesanā Sutta
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 04 Juin 2019, 07:52 par Disciple laïc

» "Lumière de la Lampe " ou la force de la motivation
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 04 Juin 2019, 02:06 par chifoumi

» Paradoxe des conseils
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 03 Juin 2019, 17:28 par Mila

» Bouddhisme et droits de l’homme
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 03 Juin 2019, 16:34 par Karma Yéshé

» Corée du Sud - Des Arbres pour honorer Jésus dans un Temple bouddhiste
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 03 Juin 2019, 11:04 par chifoumi

» Le rôle des miracles
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 02 Juin 2019, 19:38 par chifoumi

» Le voeu de silence
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 02 Juin 2019, 16:54 par Mila

» Prajnaparamita
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 02 Juin 2019, 12:54 par Mila

» l'homosexualité est perçue comme une méconduite sexuelle ?!
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 02 Juin 2019, 11:18 par chifoumi

» Lorsque mettā (la bienveillance) ne fonctionne pas
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 02 Juin 2019, 09:33 par Karma Yéshé

» Quand le corps, l'esprit et l'instrument font un .
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 02 Juin 2019, 08:42 par Karma Yéshé

» ENG/FR - Comment gérer les personnes difficiles ?
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 01 Juin 2019, 15:08 par Karma Yéshé

» Bonjour à tous !
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 01 Juin 2019, 13:38 par Karma Yéshé

» Le Palais idéal du Facteur Cheval , à Hauterives .
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 01 Juin 2019, 13:37 par Karma Yéshé

» Chronique sur Le miel
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 01 Juin 2019, 13:34 par Karma Yéshé

» La vie spirituelle au quotidien
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 01 Juin 2019, 13:33 par Karma Yéshé

» Lettre de soutien du Dalaï Lama à Greta Thunberg
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 01 Juin 2019, 10:57 par Mila

» Pilgrimage to the Mahabodhi Temple
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 01 Juin 2019, 06:47 par Disciple laïc

» Présentation du Temple Zen de Weiterwiller
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyVen 31 Mai 2019, 07:27 par Disciple laïc

» Pourquoi les bouddhistes persécutent les Rohingyas
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyVen 31 Mai 2019, 06:39 par Disciple laïc

» ANATTALAKKHANA-SUTTA (SN 22.59)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 30 Mai 2019, 07:16 par Disciple laïc

»  l'amour et la compassion
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyMar 28 Mai 2019, 20:48 par Mila

» Témoignage d'un séjour au Village des Pruniers
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 27 Mai 2019, 16:47 par Disciple laïc

» La méditation et vous
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 27 Mai 2019, 15:03 par Mila

» Vegan Street Festival
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 27 Mai 2019, 12:47 par vaygas

» Overcome The Fear of Being Judged
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 27 Mai 2019, 11:53 par Disciple laïc

» Bells of Mindfullness
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 27 Mai 2019, 11:51 par Disciple laïc

» La place de la foi dans le bouddhisme vajrayana
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyLun 27 Mai 2019, 08:00 par Disciple laïc

» Le Vagabond de l'Eveil
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyDim 26 Mai 2019, 14:30 par petit_caillou

» Méditation sur l'impermanence
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptySam 25 Mai 2019, 09:32 par vaygas

» A la table zen
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyVen 24 Mai 2019, 08:55 par Disciple laïc

» Conférences de Dharmacharya Ken Holmes Vérités relative et ultime , Nature de Bouddha
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 23 Mai 2019, 17:30 par Akana

» Respect....Marguerite Yourcenar
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable EmptyJeu 23 Mai 2019, 10:13 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 100177 messages dans 11634 sujets

Nous avons 4319 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est domi1959

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7534)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
Karma Trindal (6983)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
petit_caillou (4749)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
MionaZen (3353)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
Karma Yéshé (2935)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
vaygas (2535)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2311)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 
hananou (1701)
Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_leftPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable BarPlus fort est l’ego, plus on est vulnérable Bar_right 

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable

Disciple laïc
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1355
Age : 44
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance au Panthéon
Disposition de l'Esprit : Variable mais se stabilisant lentement
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Empty Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable

Message par Disciple laïc le Mar 19 Mar 2019, 08:03

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Mr100110


Kyabjé Kangyour Rinpoché (1897-1975), un des plus grands maîtres tibétains du XXe siècle




L’interview dont cet extrait est tiré a été réalisée par la journaliste Anja Jardine pour le journal Neue Zürcher Zeitung.



Monsieur Ricard, vous êtes né en 1946 mais vous dites que votre vraie vie n’a vraiment commencé que le 2 juin 1967. Que s’est-il passé ce jour-là ?



J’ai rencontré mon premier maître, le sage Kangyour Rinpoché, à Darjeeling. Il habitait une minuscule cabane en bois, avec son épouse, deux de ses filles et son plus jeune fils, ainsi qu’un calligraphe qui copiait des textes. Kangyour Rinpoché avait alors 70 ans. Il était adossé à une fenêtre et rayonnait de bonté. Je n’avais aucune idée de ce qui allait m’arriver, mais je suis resté trois semaines, assis à méditer en sa présence.



Comment avez-vous su qu’il était un maître ?



Il émanait de lui une force, une tranquillité et un amour difficiles à décrire. Sans comprendre la langue, je pouvais sentir la perfection de cette personne. Il y avait là quelqu’un doté d’une immense sagesse, d’un amour humain parfait – pas une gentillesse superficielle, mais quelque chose d’infiniment généreux et bienveillant. On peut ressentir le rayonnement d’une présence, comme c’est aussi le cas avec le Dalaï-Lama ; c’est une dimension totalement différente de ce qu’on rencontre habituellement. Ces maîtres tibétains sont l’image de ce qu’ils prêchent. Même après de nombreuses années, au cours desquelles j’ai appris à mieux le connaître, lui et d’autres maîtres, je n’ai jamais trouvé de défauts cachés. Les paroles et les actes concordent dans une parfaite authenticité. C’est bien rare à notre époque.



Jeune homme, vous connaissiez déjà de nombreuses personnalités impressionnantes. Votre père était le philosophe Jean-François Revel, votre mère est l’artiste Yahne Le Toumelin – le Tout-Paris intellectuel allait et venait dans la maison de vos parents.



Oui, des philosophes, des mathématiciens, des musiciens, des peintres, des scientifiques, des comédiens, des penseurs, beaucoup de têtes connues venaient chez nous. Ma mère faisait la cuisine pour tous, c’était une très bonne cuisinière. Assurément, cet environnement était enrichissant à de nombreux égards, mais cela ne m’a jamais vraiment touché. Je ne voyais pas de corrélation entre leur génie particulier, que j’aurais sans doute aimé acquérir, et leurs qualités humaines. Bref, je ne voulais pas devenir comme eux. Quand on prend cent jardiniers, cent philosophes, cent musiciens, on obtient toujours le même mélange de gens merveilleux, ennuyeux, difficiles, odieux; je trouvais cela déconcertant. Il ne s’y trouvait pas d’exemples pour mener mon existence. Le talent ou le génie dont ils faisaient preuve dans leur domaine ne s’accompagnait pas de simples vertus humaines comme l’altruisme, la bonté ou la sincérité. Je ne voulais pas admirer quelqu’un uniquement pour ses capacités, mais comme être humain. Quelqu’un avec qui on aime vraiment être, mais ce n’est pas arrivé très souvent.



Comment êtes-vous venu au bouddhisme ?



Dans ma jeunesse, j’ai développé un certain intérêt pour la spiritualité. Ma mère et mon oncle, le navigateur Jacques-Yves Le Toumelin me parlait beaucoup de ces sujets. Je lisais beaucoup de livres, mais rien de vivant, pas de véritable pratiques spirituelles. Lorsqu’un ami cinéaste, Arnaud Desjardins, nous a monté ses documentaires sur la vie de maîtres tibétains, qui étaient en cours de montagne (Le message des TibétainsLes enfants de la sagesseLe lac des yogis) je me suis tout de suite dit que c’est là ou je devais aller. En 1967, je suis parti pour Darjeeling, avec un petit dictionnaire de voyage, car je ne parlais pas l’anglais, à l’école j’avais appris le latin, le grec et l’allemand. Et le premier que j’ai rencontré est devenu mon maître principal : Kangyour Rinpoché.
"Dans la méditation, on apprend à reconnaître les sentiments qui causent de la souffrance, comme la colère, l’orgueil ou la jalousie, à s’en distancier et finalement à les dissoudre."



Qui était cet homme ?



La transmission orale joue un grand rôle dans le bouddhisme, aujourd’hui encore. Kangyour Rinpoché était notamment connu comme un maître du Tripitaka, le corpus des enseignements du Bouddha : il a lu pas moins de vingt et une fois cette collection de 103 volumes et en a donné onze fois la transmission intégrale par la lecture. Il n’était pas moine, comme le Dalaï-Lama. C’était un yogi et il avait une famille. Deux de ses fils sont aujourd’hui mes maîtres spirituels.



Vous avez étudié la biologie moléculaire et vous avez fait votre thèse à l’Institut Pasteur. Vous avez fait de la recherche sous la direction du prix Nobel François Jacob. Vous aviez une carrière prometteuse de scientifique devant vous. Est-ce que cela a été facile de laisser tout cela derrière vous ?



Il y a eu une période de mûrissement. Pendant environ sept ans, je faisais des allers et retours entre Paris et Darjeeling. Il aurait été immature de rester là-bas tout le temps et de tout cesser. Cela n’aurait probablement pas marché, et mon père aurait été encore plus en colère. Ma recherche en génétique cellulaire était tout à fait intéressante et je voulais aussi apporter ma contribution, rendre quelque chose. Mais cela devenait plus clair chaque jour : lorsque j’étais auprès de mon maître à Darjeeling, j’étais tranquille et content. En revanche, à l’Institut à Paris, mes pensées dérivaient constamment vers l’Himalaya.



C’était la fin des années 1960, le flower power, le sentiment du renouveau. Est-ce que cela a joué un rôle ?



Je n’ai découvert les Beatles qu’il y a dix ans, je n’étais pas du genre à faire la fête. Je jouais du Bach à la guitare classique. J’avais beaucoup d’amis, je jouais au foot, je m’intéressais à l’ornithologie, à l’astronomie, à la photographie, aux sciences, pas tout à fait les mêmes choses que mes parents. J’étais ami avec un homme de la nature, l’un des pionniers de la photo animalière en France, André Fatras, qui m’a appris la photographie. Au départ, je voulais devenir chirurgien. Mais mon père a déclaré que la biologie était un domaine d’avenir. C’est la seule fois où j’ai changé de plan sur les conseils de mon père.



Comment votre entourage a-t-il réagi à votre décision radicale ?



Mon directeur de thèse n’a pas été surpris. Il avait vu cela venir. En fait, il voulait m’envoyer en Amérique pour poursuivre mes recherches en tant que post-doctorant. J’aurais donc de toute façon quitté le laboratoire, mais là je le faisais dans l’autre sens. Pour mon père, ça a été un choc. Heureusement, il n’en a pas fait un drame ; je n’aime pas les drames. Un de ses amis m’a raconté plus tard qu’il avait pleuré. Et ma mère est devenue elle-même nonne bouddhiste. Mes parents ont divorcé lorsque j’étais adolescent. Ma mère s’était toujours intéressée à la spiritualité, je suis allé en Inde en 1967 pour la première fois, elle y est allée en 1968 et a immédiatement prononcé ses vœux. Je ne suis devenu moine que dix ans plus tard.



Au cours de votre vie, n’avez-vous jamais douté de votre décision ?



Je ne l’ai pas regrettée une seule seconde. Je me sentais comme un oiseau libéré de sa cage. Liberté ! Quelle grande fortune que de pouvoir passer cinquante ans auprès de mes maîtres spirituels.



La présence écrasante du Maître que vous décrivez est par nature une impression subjective, n’est-ce pas ?



Certes, toute expérience est par définition subjective. Comment pourrait-il en être autrement ? La présence du maître est éminemment inspirante et n’a rien d’écrasante. Mais lorsque je parle avec d’autres disciples, nous ressentons la même chose : respect, dévotion, désir de ne pas être séparés du maître. Ce n’est pas une situation étrange comme dans une secte, où les gens sont contrôlés de manière abusive. Le maître se fiche totalement d’avoir un élève de plus ou de moins, il ne cherche qu’à accomplir le bien d’autrui. Le maître n’a rien à gagner, rien à perdre, seulement quelque chose à offrir et à partager.



Juge-t-il ses élèves ?



Il vous connaît mieux que vous ne vous connaissez vous-même… Il existe un cadre de base d’exercices et d’enseignements, mais le maître sait de quoi le disciple a le plus besoin en termes de pratique spirituelle. Certains ont des difficultés avec la colère, la convoitise, l’égarement, la jalousie, l’arrogance ou la paresse ; nous avons tous des entraves. Lorsqu’on a un naturel nerveux ou anxieux, il s’agit de trouver le bon antidote. Le maître peut ajuster les tâches par différents exercices.



Y a-t-il diverses aptitudes pour cette voie ?



Il faut de la détermination, du discernement, de la discipline, du jugement et du respect pour le maître et les enseignements. Celui qui cherche la joie et la satisfaction au mauvais endroit, qui croit qu’une Ferrari apporte le bonheur, a besoin de beaucoup de temps. La compréhension est plus profonde : il s’agit de compassion et de non-attachement, de comprendre l’interdépendance de tous les phénomènes.


_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 
Karma Yéshé
Karma Yéshé
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News

Féminin
Nombre de messages : 2935
Age : 52
Contrée : hainaut
Arts & métiers : TS
Disposition de l'Esprit : shiné
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/09/2011

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable Empty Re: Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable

Message par Karma Yéshé le Mar 19 Mar 2019, 17:58

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable 586300

    La date/heure actuelle est Mer 19 Juin 2019, 13:29