Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Dhammapada
Aujourd'hui à 08:20 par vaygas

» Question sur la vie
Aujourd'hui à 07:55 par Disciple laïc

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 01:32 par indian

» Présentation
Lun 13 Aoû 2018, 21:06 par Disciple laïc

» Pourquoi cette censure?
Sam 11 Aoû 2018, 18:58 par Karma Trindal

» Lama à 19 ans , et après
Sam 11 Aoû 2018, 17:40 par Pema Gyaltshen

» (Re)nouveau et présentation :)
Sam 11 Aoû 2018, 17:04 par Erispoë

» Présentation Zui Ho/Livres Bouddhistes
Jeu 09 Aoû 2018, 10:02 par Invité

» Don du sang
Mer 08 Aoû 2018, 12:40 par indian

» bonjour de présentation a tous !
Mer 08 Aoû 2018, 10:12 par Akana

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Mer 08 Aoû 2018, 07:28 par Invité

» Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente
Lun 06 Aoû 2018, 11:36 par Invité

»  Propagande positive pour le Bien de tous les Etres
Dim 05 Aoû 2018, 13:03 par indian

» Question sur le karma
Sam 04 Aoû 2018, 14:42 par indian

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Ven 03 Aoû 2018, 10:11 par Geronima

» Décadence de la Loi
Mer 01 Aoû 2018, 13:08 par Ortho

» Lumbini, lieu de naissance du Bouddha
Mer 01 Aoû 2018, 09:29 par Disciple laïc

» Les religions du Vietnam
Mar 31 Juil 2018, 13:36 par Disciple laïc

» ZAZEN - Pratique du Zen dans un temple bouddhiste
Mar 31 Juil 2018, 12:48 par Disciple laïc

» Présentation
Lun 30 Juil 2018, 12:53 par indian

» Bonjour tout le monde
Lun 30 Juil 2018, 12:47 par indian

» L'ego (ou le Moi)
Dim 29 Juil 2018, 16:28 par Disciple laïc

» Idées reçues
Dim 29 Juil 2018, 16:24 par Disciple laïc

» Le Bouddha et la Voie
Dim 29 Juil 2018, 16:21 par Disciple laïc

» Est-ce bien ici?
Mer 25 Juil 2018, 22:46 par Karma Trindal

» Ma présentation
Mer 25 Juil 2018, 22:43 par Karma Trindal

» Présentation de MINISCALCO
Mer 25 Juil 2018, 22:40 par Karma Trindal

» Présentation groupes de pratique
Mer 25 Juil 2018, 22:37 par Karma Trindal

» Bonjour a tous
Mer 25 Juil 2018, 22:35 par Lisalisa

» Recherche de bouddhistes sur Troyes
Mer 25 Juil 2018, 22:33 par Karma Trindal

» Bonjour à tous
Mer 25 Juil 2018, 22:32 par Karma Trindal

» Maîtres Eveillés: Shabkar! Autobiographie d’un yogi tibétain
Mer 25 Juil 2018, 22:29 par Karma Trindal

» Explication de la Roue de la Vie
Mer 25 Juil 2018, 22:14 par Karma Trindal

» Bonjour à tous.
Mer 25 Juil 2018, 22:04 par Karma Trindal

» Citations Ikkyu
Mer 25 Juil 2018, 21:41 par Karma Trindal

» 13 Juin : Toupten Zangpo
Mer 25 Juil 2018, 21:20 par Karma Trindal

» Bonjour...Je me présente
Mer 25 Juil 2018, 21:19 par Karma Trindal

» Cherche référence livre
Mer 25 Juil 2018, 16:17 par Disciple laïc

» Les 6 règles de la concorde
Mar 24 Juil 2018, 20:11 par Disciple laïc

» La Nature ultime de l'esprit
Mar 24 Juil 2018, 18:31 par Akana

» 3 Sagesses anciennes : Gilgamesh, Bouddha, Epictete
Mar 24 Juil 2018, 10:43 par Akana

» Le Trikaya : Les Trois Corps
Lun 23 Juil 2018, 22:13 par Disciple laïc

» La religion bouddhique présentée par la Police de Montréal
Lun 23 Juil 2018, 21:28 par indian

» 24 heures chez les moines bouddhistes
Lun 23 Juil 2018, 07:34 par Disciple laïc

» Bouddhisme et foi Baha'ie
Dim 22 Juil 2018, 21:22 par indian

» Les ruses de Māra
Dim 22 Juil 2018, 20:22 par Disciple laïc

» Eveil au "beau"
Dim 22 Juil 2018, 14:59 par Disciple laïc

» Le Noble Sentier Octuple 1/2 et 2/2 rediffusion.
Dim 22 Juil 2018, 12:25 par Disciple laïc

» L'enseignement du Bouddha d'après les textes les plus anciens
Dim 22 Juil 2018, 08:02 par Disciple laïc

» Hédonisme et eudémonisme, bonheur et plaisir : la grande confusion
Dim 22 Juil 2018, 07:16 par Disciple laïc

» Alexandra David Neel une Femme Remarquable
Ven 20 Juil 2018, 19:34 par indian

» Pacifisme et non-violence
Ven 20 Juil 2018, 04:17 par indian

» Histoire du bouddhisme
Jeu 19 Juil 2018, 08:07 par Disciple laïc

» Inexistence en soi et souffrance
Mer 18 Juil 2018, 17:42 par indian

» Quelques enseignements sur le thème de la colère
Mer 18 Juil 2018, 16:28 par Disciple laïc

» Declaration Universelle des Droits de l'Homme (tous les genres humains)
Mer 18 Juil 2018, 13:33 par indian

» Bouddhisme Mahayana et Theravada
Mer 18 Juil 2018, 11:13 par Karma Trindal

» indian, David
Mer 18 Juil 2018, 00:02 par indian

» Le temps... différence d'état
Mar 17 Juil 2018, 21:11 par Disciple laïc

» Qui est Bouddha Maitreya?
Mar 17 Juil 2018, 14:50 par indian

» Ayurveda, aux origines du bien être, l'Inde ancienne
Lun 16 Juil 2018, 22:37 par Invité

» Les 3 entraînements
Lun 16 Juil 2018, 13:50 par Disciple laïc

» La preuve scientifique de l'existence du Dharma
Lun 16 Juil 2018, 13:34 par indian

» Bouthan : le royaume secret des plantes médicinales
Lun 16 Juil 2018, 13:25 par Disciple laïc

» Le choix ..est-il une illusion?
Sam 14 Juil 2018, 04:15 par Kleine Muis

» Les préceptes du bouddhisme: 8 pépites du bouddhisme pour gérer la colère
Ven 13 Juil 2018, 13:39 par Kleine Muis

» Anniversaire de Guru Padmasambhava
Ven 13 Juil 2018, 00:02 par Puntsok Norling

» Méditer sur le non-soi
Lun 09 Juil 2018, 18:13 par Disciple laïc

» Existence en soi
Lun 09 Juil 2018, 17:55 par Disciple laïc

» Réhabiliter le destin de l'humanité
Lun 09 Juil 2018, 16:41 par indian

» Guérir les blessures du passé par la pratique du nouveau départ
Dim 08 Juil 2018, 20:33 par Disciple laïc

» La doctrine du non-soi :anatta
Ven 06 Juil 2018, 08:22 par Disciple laïc

» Question sur les "vies antérieures"
Jeu 05 Juil 2018, 14:16 par indian

» Quel support pour l'offrande du Mandala
Mer 04 Juil 2018, 15:58 par Invité

» Bouddhisme et Science: la plus petite particule de matière indivisible
Mer 04 Juil 2018, 15:54 par indian

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 40 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 40 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 96425 messages dans 11132 sujets

Nous avons 4229 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Mila

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7475)
 
Karma Trindal (6880)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3504)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
vaygas (2363)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
hananou (1701)
 

L'attachement est souffrance

Partagez
avatar
Tinhy
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 71
Contrée : Nantes
Disposition de l'Esprit : dhamma, photos
Date d'inscription : 24/06/2007

L'attachement est souffrance

Message par Tinhy le Ven 03 Aoû 2007, 00:13

AJAHN SUMEDO commentaires sur les 4 nobles vérités (extraits)

Nous avons tendance à considérer que la souffrance est un sentiment, mais sentiment et souffrance sont deux choses différentes. C'est l'attachement au désir qui est souffrance. Le désir n'est pas, en soi, la cause de la souffrance ; ce qui suscite la souffrance est l'action qui consiste à se saisir du désir et le refus de s'en dessaisir. Ce discours est à utiliser comme outil de réflexion et de contemplation au regard de votre propre expérience.

Il est nécessaire d'examiner vraiment le désir et de le connaître parfaitement. Vous devez distinguer ce qui est naturel et nécessaire pour la survie de ce qui ne l'est pas. Il peut nous arriver d'être très idéalistes et de croire que même le besoin de nourriture est une forme de désir que nous ne devrions pas ressentir. On peut se rendre tout à fait ridicule à ce sujet. Mais le Bouddha n'était ni un idéaliste, ni un moraliste. Il ne cherchait pas à condamner quoi que ce soit. Il tentait de nous éveiller à la vérité pour nous permettre de voir clairement les choses.

Une fois que cette clarté est présente et que l'on voit les choses telles qu'elles sont, alors il n'y a pas de souffrance. Cela ne veut pas dire que l'on ne ressent plus la douleur ou la faim, mais que l'on peut ressentir le besoin de nourriture sans que cela devienne un désir. Le corps n'est pas l'ego : si on ne le nourrit pas, il s'affaiblira et finira par mourir. C'est la nature du corps, ce n'est ni bien, ni mal. Si nous adoptons une attitude très moraliste et très idéaliste et que nous nous identifions à notre corps, la faim devient un problème personnel. Nous pouvons alors même en arriver à croire que nous ne devrions pas manger. Ce comportement est dénué de sagesse. C'est stupide.

Lorsque vous voyez vraiment l'origine de la souffrance, vous réalisez que le problème est l'attachement au désir et non le désir lui-même. S'attacher veut dire être dupe, penser qu'il s'agit véritablement de moi et de ma propriété : « Ces désirs sont miens et pour que je ressente de tels désirs, il doit y avoir en moi quelque chose qui ne va pas... Je n'aime pas ce que je suis maintenant. Il me faut devenir autre chose... Je dois me débarrasser de quelque chose afin de devenir la personne que je souhaite être». Ce sont là différentes expressions du désir. L'attitude à adopter est d'y prêter toute notre attention, d'en prendre pleinement conscience sans pour autant les juger - sans ajouter la notion de bien ou de mal, de reconnaître simplement le désir pour ce qu'il est.


_________________
Tinh Ý

attahi atano natho
faites de vous même un refuge pour vous même
avatar
Invité
Invité

Re: L'attachement est souffrance

Message par Invité le Ven 03 Aoû 2007, 10:19

Belles paroles de sagesse que celles là ...


@Tinhy a écrit:AJAHN SUMEDO commentaires sur les 4 nobles vérités (extraits)


Il est nécessaire d'examiner vraiment le désir et de le connaître parfaitement. Vous devez distinguer ce qui est naturel et nécessaire pour la survie de ce qui ne l'est pas.

Le corps n'est pas l'ego : si on ne le nourrit pas, il s'affaiblira et finira par mourir. C'est la nature du corps, ce n'est ni bien, ni mal. Si nous adoptons une attitude très moraliste et très idéaliste et que nous nous identifions à notre corps, la faim devient un problème personnel. Nous pouvons alors même en arriver à croire que nous ne devrions pas manger. Ce comportement est dénué de sagesse. C'est stupide.

Autre parole de sagesse populaire: il faut manger pour vivre et non vivre pour manger ...

Ce que je dois appliquer à moi...

@Tinhy a écrit:Lorsque vous voyez vraiment l'origine de la souffrance, vous réalisez que le problème est l'attachement au désir et non le désir lui-même. S'attacher veut dire être dupe, penser qu'il s'agit véritablement de moi et de ma propriété : « Ces désirs sont miens et pour que je ressente de tels désirs, il doit y avoir en moi quelque chose qui ne va pas... Je n'aime pas ce que je suis maintenant. Il me faut devenir autre chose... Je dois me débarrasser de quelque chose afin de devenir la personne que je souhaite être».

abandonner l'attachement ...même au désir de bien faire , de faire changer ce monde , cela est bien dur pour moi
.

@Tinhy a écrit: L'attitude à adopter est d'y prêter toute notre attention, d'en prendre pleinement conscience sans pour autant les juger - sans ajouter la notion de bien ou de mal, de reconnaître simplement le désir pour ce qu'il est.

Dur de se débarrasser de cette notion de bien et de mal, base de toute la culture judéo chretienne...

L'égoisme, l'avidité, l'orgueil..ce n'est pas le mal ?

A méditer...
avatar
Tinhy
Membre confirmé
Membre confirmé

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 71
Contrée : Nantes
Disposition de l'Esprit : dhamma, photos
Date d'inscription : 24/06/2007

Re: L'attachement est souffrance

Message par Tinhy le Sam 04 Aoû 2007, 23:59

L'égoisme, l'avidité, l'orgueil..ce n'est pas le mal ?

on va plutot appeler cela des kilesas, des empêchements, tout le monde est comme ça... c'est juste une question de dosage et encore... disons plutot que cela se voit plus ou moins.... c'est normal... autrement le Bouddha n'aurait pas indiqué l'octuple sentier..
ce ne sont que le fruit du sentiment d'avoir un soi et que les choses sont miennes...

le mal se situe quand la vie de l'autre est lésé...

c'est là, je crois qu'il faut faire la différence entre une démarche personnelle de libération... et les conséquences de nos actes ... le jour où ne serons plus ni orgueilleux ni égoiste, et surtout où la soif sera éteinte... on sera devenu un arahant ou on aura atteint l'état de bouddha...

Par contre on peut s'exercer à avoir des attitudes qui ne soient pas ça : c'est sila : la discipline et la vertu... mais il n'y a pas de moralité là dedans c'est seulement poser de bonnes conditions pour atteindre l'éveil... c'est cela qu'on appelle accumuler des mérites pour soi ou pour autrui...

Enfin il est important d'être clairs par rapport à la direction que nous donnons à notre pratique. En d'autres termes : quel est notre moteur ? Qu'est-ce qui nous motive sur cette voie ? Notre motivation est peut-être basée sur la satisfaction de l'ego : "Méditer me fait du bien, me donne l'impression d'être calme et détendu. Il est agréable d'aller dans des lieux comme celui-ci où je peux rencontrer des personnes qui partagent mes intérêts. Et puis les enseignements m'inspirent parce que je veux vraiment atteindre l'éveil ..." Bien entendu, il n'y a pas de mal à vouloir réaliser l'éveil, c'est plutôt un désir bénéfique. Il y a un ternie en Pâli qui évoque ce désir, c'est dhamma chanda. Chanda signifie le désir- par exemple

kamma chanda signifie désir des sens, tandis que dhamma chanda c'est le désir que nous avons de réaliser le Dhamma. Mais si ce désir a pour moteur une réalisation personnelle, pour que Ton se sente bien et heureux le restant de ses jours, cette motivation sera elle-même un obstacle au véritable éveil. Il est donc essentiel que notre motivation soit plus vaste, que nous souhaitions aussi que notre éveil profite à tous les êtres vivants.
Il ne s'agit pas non plus de tomber dans l'extrême inverse et de ne pratiquer que pour aider les autres à atteindre l'éveil en se désintéressant de son propre sort. Dans notre tradition ce n'est pas comme cela que nous interprétons l'altruisme : le désir d'éveil doit nous inclure aussi. D'ailleursquand toute forme d'égoïsme est éteinte en nous, nous constatons que nous pouvons réellement aider les autres de manière tout à fait naturelle. Par contre, il n'est pas nécessaire d'attendre d'être complètement libérés et éveillés pour nous ouvrir aux autres. Dès à présent même si nos facultés sont encore limitées, nous pouvons pratiquer pour nous-mêmes et pour tous les êtres - c'est une très bonne motivation qui nous guidera. Dès lors le point de départ de notre chemin spirituel est complètement différent. Au lieu de ne nous intéresser qu'à nous et à notre réalisation personnelle, nous sommes beaucoup plus ouverts. D'ailleurs, même si nous ne le constatons pas immédiatement en profondeur, il est aisé de comprendre intellectuellement que ne s'intéresser qu'à soi est une illusion et une erreur. Une de nos taches en méditation sera donc de réaliser cela plus en profondeur et de le développer. D'abord nous prendrons conscience de l'endroit où se situe l'origine de toutes les différentes expressions d'égoïsme en nous et puis nous apprendrons à les lâcher, à les abandonner. C'est là tout le sens de notre pratique. Ajahn Kémasiri textes LE REFUGE


_________________
Tinh Ý

attahi atano natho
faites de vous même un refuge pour vous même
avatar
Invité
Invité

Re: L'attachement est souffrance

Message par Invité le Dim 05 Aoû 2007, 10:54

Belles réponses Tinhy qui vont nous permettre d'avancer un peu (du moins pour moi) dans notre pratique.


@Tinhy a écrit:
L'égoisme, l'avidité, l'orgueil..ce n'est pas le mal ?

on va plutot appeler cela des kilesas, des empêchements, tout le monde est comme ça... c'est juste une question de dosage et encore... disons plutot que cela se voit plus ou moins.... c'est normal... autrement le Bouddha n'aurait pas indiqué l'octuple sentier..
ce ne sont que le fruit du sentiment d'avoir un soi et que les choses sont miennes...

Bien sur le bien et le mal, c'est une question de jugement personnel, GW BUSH pense agir pour le bien, les Chinois qui envahissent le Tibet aussi, mais quand même...

le mal se situe quand la vie de l'autre est lésé...

Voila la réponse qui me conforte GW BUSH ou le gouvernement Chinois ne voie le bien que s'il sert leurs interets...égoistes

c'est là, je crois qu'il faut faire la différence entre une démarche personnelle de libération... et les conséquences de nos actes ... le jour où ne serons plus ni orgueilleux ni égoiste, et surtout où la soif sera éteinte... on sera devenu un arahant ou on aura atteint l'état de bouddha...

Par contre on peut s'exercer à avoir des attitudes qui ne soient pas ça : c'est sila : la discipline et la vertu... mais il n'y a pas de moralité là dedans c'est seulement poser de bonnes conditions pour atteindre l'éveil... c'est cela qu'on appelle accumuler des mérites pour soi ou pour autrui...

Je pense qu'il y a de la moralité , car nous essayons de combattre ce qui est le mal en nous. Ces differents poisons nommés égoisme, orgueil, avidité attachement pour notre bien (éveil) et celui de l'humanité

Enfin il est important d'être clairs par rapport à la direction que nous donnons à notre pratique. En d'autres termes : quel est notre moteur ? Qu'est-ce qui nous motive sur cette voie ? Notre motivation est peut-être basée sur la satisfaction de l'ego : "Méditer me fait du bien, me donne l'impression d'être calme et détendu. Il est agréable d'aller dans des lieux comme celui-ci où je peux rencontrer des personnes qui partagent mes intérêts.
A bien y réflechir c'est tout à fait moi ...
Et puis les enseignements m'inspirent parce que je veux vraiment atteindre l'éveil ..." Bien entendu, il n'y a pas de mal à vouloir réaliser l'éveil, c'est plutôt un désir bénéfique. Il y a un ternie en Pâli qui évoque ce désir, c'est dhamma chanda. Chanda signifie le désir- par exemple



kamma chanda signifie désir des sens, tandis que dhamma chanda c'est le désir que nous avons de réaliser le Dhamma. Mais si ce désir a pour moteur une réalisation personnelle, pour que Ton se sente bien et heureux le restant de ses jours, cette motivation sera elle-même un obstacle au véritable éveil. Il est donc essentiel que notre motivation soit plus vaste, que nous souhaitions aussi que notre éveil profite à tous les êtres vivants.

N'est ce pas la difference entre Hinayana et Mahayana?

Il ne s'agit pas non plus de tomber dans l'extrême inverse et de ne pratiquer que pour aider les autres à atteindre l'éveil en se désintéressant de son propre sort. Dans notre tradition ce n'est pas comme cela que nous interprétons l'altruisme : le désir d'éveil doit nous inclure aussi.

Oui tout à fait d'accord
D'ailleursquand toute forme d'égoïsme est éteinte en nous, nous constatons que nous pouvons réellement aider les autres de manière tout à fait naturelle. Par contre, il n'est pas nécessaire d'attendre d'être complètement libérés et éveillés pour nous ouvrir aux autres. Dès à présent même si nos facultés sont encore limitées, nous pouvons pratiquer pour nous-mêmes et pour tous les êtres - c'est une très bonne motivation qui nous guidera. Dès lors le point de départ de notre chemin spirituel est complètement différent. Au lieu de ne nous intéresser qu'à nous et à notre réalisation personnelle, nous sommes beaucoup plus ouverts. D'ailleurs, même si nous ne le constatons pas immédiatement en profondeur, il est aisé de comprendre intellectuellement que ne s'intéresser qu'à soi est une illusion et une erreur.
Oui tout à fait
Une de nos taches en méditation sera donc de réaliser cela plus en profondeur et de le développer. D'abord nous prendrons conscience de l'endroit où se situe l'origine de toutes les différentes expressions d'égoïsme en nous et puis nous apprendrons à les lâcher, à les abandonner. C'est là tout le sens de notre pratique.
Oui il s'agit d'abord de se connaître soi même , pour agir sur soi avant de pouvoir agir sur le monde
(Theme des ateliers de la rencontre Islam-Dharma de Karmaling


Ajahn Kémasiri textes LE REFUGE
Merveilleux enseignement Merci Thiny

Bonne Journée pleine de belles choses pour vous toutes et tous



Contenu sponsorisé

Re: L'attachement est souffrance

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû 2018, 13:21