Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Croppe10 Etudes, Pratiques & Compassion

Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 B9254110

Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Une Philosophie Non Confessionnelle- École de la Vérité Expérimentée


...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» HAPPY LOSAR 2020, année 2147
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyHier à 11:44 par Mila

» Plutôt vidéo du jour
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyHier à 10:02 par Disciple laïc

» Les voeux de Bodhisattva
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyHier à 09:38 par Mila

» Prise de Refuge et Bodhicitta
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyHier à 09:32 par Mila

» Voilà, voilà, Pask, le retour
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 23 Fév 2020, 20:15 par Karma Trindal

» Adresses des centres bouddhistes en Belgique et ailleurs...
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 23 Fév 2020, 19:40 par Karma Trindal

» Jérémy nouveau venu sur le forum
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 23 Fév 2020, 19:38 par Karma Trindal

» Que faire lorsqu on a fait du tort
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 23 Fév 2020, 13:28 par Karma Yéshé

» Les paraboles dans le bouddhisme zen
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 23 Fév 2020, 10:15 par Disciple laïc

» Méditation et dépression que conserver que suspendre
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 23 Fév 2020, 09:09 par Disciple laïc

» Cela fait 80 ans que Tenzin Gyatso est le leader spirituel des Tibétains .
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptySam 22 Fév 2020, 19:23 par Karma Détchen Dordje

» P Rabhi il faut changer les consciences
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 21 Fév 2020, 20:02 par Mila

» Interdire les animaux sauvages dans les festivals
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 21 Fév 2020, 18:30 par Karma Yéshé

» Le Bonheur au 21e siècle , par Guelong Thubten
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 21 Fév 2020, 10:42 par Karma Yéshé

» Les bienfaits de l avocat pour la santé
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 21 Fév 2020, 10:37 par Karma Yéshé

» Les différents laits végétaux
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 20 Fév 2020, 18:24 par Karma Yéshé

» Non a l extension de la chasse
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 20 Fév 2020, 17:51 par Karma Yéshé

» Appel des scientifiques sur l etat de la planète
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 20 Fév 2020, 17:47 par Karma Yéshé

» Une alternative aux bouteilles en verre et en plastique
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 20 Fév 2020, 17:35 par Karma Yéshé

» Nous nous inventons des besoins constants
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 20 Fév 2020, 15:31 par Karma Yéshé

» Question concernant le non soi
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMer 19 Fév 2020, 13:31 par vaygas

» Enseignement du Karmapa sur le Joau Ornement de la Libération , de Gampopa , 2020.
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMer 19 Fév 2020, 10:53 par Mila

» Présentation de moi meme, nouvelle
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMer 19 Fév 2020, 07:54 par Disciple laïc

» La méditation expliquée simplement
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 18 Fév 2020, 15:05 par Karma Yéshé

» La joie et le bouddhisme zen
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 17 Fév 2020, 15:59 par Disciple laïc

» A paraitre, "Nouvelle voie pour l'éveil", tout prochainement disponible..!
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 17 Fév 2020, 13:47 par Karma Yéshé

» Discours spécial du Gyalwang Karmapa , suite au 37e Kagyu Mönlam
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 16 Fév 2020, 21:28 par Mila

» Les miracles dans le bouddhisme tibétain et le christianisme
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 16 Fév 2020, 10:30 par Disciple laïc

» Nouvelle méditation dont j'aimerai me séparer
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptySam 15 Fév 2020, 20:40 par Disciple laïc

» Les etres les plus importanrs
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 14 Fév 2020, 17:57 par Karma Yéshé

» Images de la nature dans la poésie bouddhique indo-tibétaine
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 13 Fév 2020, 17:04 par Mila

» Lama samten,nous explique le lâcher prise
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMer 12 Fév 2020, 10:38 par Karma Yéshé

» Juste tourner différemment son esprit ...
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 11 Fév 2020, 16:09 par Karma Yéshé

» Comment considerer son lama racine
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 11 Fév 2020, 16:08 par Karma Yéshé

» Le gouvernement belge interpellé
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 10 Fév 2020, 20:23 par Pema Gyaltshen

» Rencontre en cercle inter-tradition
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 10 Fév 2020, 20:11 par Pema Gyaltshen

» Méditation sur l impermanence
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 10 Fév 2020, 14:32 par Karma Yéshé

» Le récit de la quête immaculée - Ariyapariyesanā Sutta - MN 26
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 10 Fév 2020, 14:31 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 09 Fév 2020, 23:14 par Shi Fu

» Maha Kassapa et la simplicité de la vie dans la forêt
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 09 Fév 2020, 18:50 par Karma Yéshé

» Prière pour enrayer les épidémies , chantée en Chinois par le Karmapa .
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 09 Fév 2020, 18:47 par Karma Yéshé

» Kagyu Mönlam 2020 à Bodhgaya
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 09 Fév 2020, 11:32 par Mila

» Question que je me pose sur l'impermanence
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptySam 08 Fév 2020, 22:58 par Disciple laïc

» Patience et endurance, les plus belles vertus du méditant engagé
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 04 Fév 2020, 14:32 par Disciple laïc

» Le bouddhisme en occident a l heure actuelle
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 04 Fév 2020, 13:49 par Karma Yéshé

» Un autre groupe de huit - Paramaṭṭhaka Sutta - Sn 4.5
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 04 Fév 2020, 13:22 par Disciple laïc

» The myth of music and meditation.
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 04 Fév 2020, 12:33 par Disciple laïc

» Kakacūpama Sutta - Le récit de la scie - MN 21
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 03 Fév 2020, 20:09 par Disciple laïc

» Pas une difficulté (quoique) mais plutôt une question
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 03 Fév 2020, 17:40 par Disciple laïc

» Quel sens a le bouddha primordial
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 03 Fév 2020, 10:12 par Ahcia

» Bālapaṇḍita Sutta - L'ignare et le sage - MN 129
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 02 Fév 2020, 17:55 par Disciple laïc

» Les fondements du bouddhisme
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 02 Fév 2020, 15:15 par Karma Yéshé

» Voir l’impermanence, l’insatisfaction et l’impersonnalité : clé de l’Éveil
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 02 Fév 2020, 12:21 par Karma Yéshé

» Transformer des vêtements usagers en briques écologiques
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 02 Fév 2020, 12:15 par Karma Yéshé

» EMOUNA : l’enseignement des religions à Sciences Po
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 02 Fév 2020, 10:19 par Disciple laïc

» Le récit de Bhûmija - Bhûmija Sutta - MN 126
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 02 Fév 2020, 09:53 par vaygas

» La voie du milieu - Ajahn Chah
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptySam 01 Fév 2020, 12:35 par Karma Yéshé

» La longue marche , ou le secret du Grand Stupa
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 31 Jan 2020, 13:03 par Karma Yéshé

» Le karma dans le bouddhisme
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 30 Jan 2020, 19:10 par Karma Yéshé

» Jolie version du mantra om mani Padme hum
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 30 Jan 2020, 17:40 par Karma Yéshé

» Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 30 Jan 2020, 17:26 par Disciple laïc

» Les trois poisons dans le bouddhisme
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 30 Jan 2020, 17:25 par Karma Yéshé

» Le récit des divisions des vérités - Saccavibhaṅga Sutta - MN 141
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMer 29 Jan 2020, 10:32 par Disciple laïc

» Mourir simplement et dignement n'est pas difficile si ....
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 28 Jan 2020, 12:03 par Karma Yéshé

» l'éveil au temps du Bouddha
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyMar 28 Jan 2020, 11:53 par Disciple laïc

» Le récit des divisions du don - Dakkhiṇāvibhaṅga Sutta - MN 142
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 27 Jan 2020, 20:37 par Disciple laïc

» Les Nagas et leurs pierres sacrées .
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 27 Jan 2020, 17:55 par Ortho

» Prochain Shangpa Mönlam en Bourgogne , dirigé par Kalou Rimpoché
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyLun 27 Jan 2020, 14:25 par Mila

» Le monastère zen Kanshoji en Périgord vert (1 et 2/2)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 26 Jan 2020, 18:50 par Disciple laïc

» Pour les enfants d une ecole
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyDim 26 Jan 2020, 16:01 par Karma Yéshé

» La mort est juste une continuité
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptySam 25 Jan 2020, 13:52 par Mila

» la prise du refuge préliminaire
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 24 Jan 2020, 20:09 par Ahcia

» Révolution copernicienne spirituelle
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 24 Jan 2020, 15:04 par Disciple laïc

» Apprendre à méditer avec Mathieu Ricard
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyVen 24 Jan 2020, 13:10 par Karma Yéshé

» Demande d'aide à la traduction - sous-titrage
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 EmptyJeu 23 Jan 2020, 22:09 par Disciple laïc

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 61 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 61 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 102921 messages dans 12007 sujets

Nous avons 4396 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Pask

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7599)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
Karma Trindal (7032)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
petit_caillou (4774)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3386)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
MionaZen (3353)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
Karma Yéshé (3059)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
vaygas (2726)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
Karma Yönten Dolma (2308)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
Mila (2233)
Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_leftLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 BarLe petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Bar_right 
-33%
Le deal à ne pas rater :
Box de 14 places de cinéma chez CGR Cinémas
79.90 € 118.60 €
Voir le deal

Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135

Disciple laïc
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]

Masculin
Nombre de messages : 1919
Zodiaque : Gémeaux Âge : 44
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'accueil & surveillance Musée de la Vie Romantique
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chat
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : En arrêt maladie pour quelques jours (fatigue nerveuse).
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Empty Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135

Message par Disciple laïc le Jeu 30 Jan 2020, 17:26

Le petit récit de la division des actes - Cūla Kammavibhaṅga Sutta - MN 135 Hqdefa11


MN 135
Cūla Kammavibhaṅga Sutta

Le petit récit de la division des actes


Comment les actions (kamma) mènent à la fortune ou à l'infortune.


Traduction de Christian Maës


Ainsi ai-je entendu.


En ce temps-là le Seigneur séjournait, près de Kosambi, dans le parc Ghosita.


Or les moines de Kosambi commencèrent à se disputer. Ils se querellaient, débattaient avec virulence et se blessaient mutuellement avec les armes de la langue.


Un moine alla trouver le Seigneur. Il le salua en arrivant et resta convenablement debout. Ainsi debout, il dit au Seigneur :


Les moines de Kosambi se disputent, Seigneur, ils se querellent, débattent avec virulence et se blessent mutuellement avec les armes de la langue. Il serait bon que le Seigneur aille les voir par compassion.


Le Seigneur accepta en gardant le silence.


Le Seigneur alla donc voir ces moines et leur intima :


Assez, moines ! Plus de disputes, plus de querelles, plus d’empoignades, plus de débats !


Mais un moine lui dit :


Que le Seigneur, maître du Dhamma, reste à l’écart. Qu’il ne s’inquiète pas et se consacre aux états heureux dans la réalité présente. C’est nous qui serons célèbres pour ces disputes, ces querelles, ces empoignades et ces débats.


Une deuxième fois… et une troisième fois le Seigneur intima aux moines de cesser leurs disputes… mais à chaque fois un moine le repoussa…


Le Seigneur s’habilla de bonne heure, prit son bol et sa cape et se rendit à Kosambi pour y mendier sa nourriture. Quand il eut parcouru Kosambi en mendiant et fini son repas, en revenant de sa tournée d’aumônes, il rangea son lit-siège et prit son bol et sa cape.


(Le Seigneur agit ainsi pour dompter les moines querelleurs. Il voulait que les habitants de Kosambi le voient mendier et qu’ils aillent au monastère avec des offrandes. Là, les moines furent bien obligés de leur dire que le Maître était parti à cause de leurs querelles.
Les Kosambiens décidèrent alors de refuser l’aumône à ces moines qui se comportaient mal, ce qui contraignit ceux-ci à changer d’attitude. Ils durent aller jusqu’à Vésali pour retrouver le Seigneur et se réconcilier avec lui.)


Puis, debout, il déclama ces vers :
Que de clameurs et de bruit !
Mais aucun d’entre vous ne se croit sot !
Votre grand groupe allait se scinder
Sans que vous pensiez à vous amender !
Paroles savantes, irréfléchies
Comme ils se perdent dans les mots !
Ils ne pensent qu’à remuer la langue
Et ne savent pas ce qui les meut.
Il m’a frappé, il m’a battu,
Il m’a dupé, il m’a blessé”
Quand on s’attache à ces pensées
La haine ne peut en rien s’apaiser.
Il m’a frappé, il m’a battu,
Il m’a dupé, il m’a blessé”
Défaites-vous de ces idées
Pour que l’animosité s’apaise.
Car on ne calme pas la haine
Par la haine, maintenant ni jamais
Mais uniquement par l’amitié,
Vérité éternelle.
Certains ne savent pas
Quand se refréner
Mais ceux qui sont conscients
Arrêtent les querelles.
Briseurs d’os et preneurs de vie,
Voleurs de bœufs, de chevaux et d’autres biens,
Même eux, pour dévaster le pays, s’accordent
Pourquoi vous ne pourriez-vous pas vous entendre ?
Si vous trouvez de sages compagnons
Fermes dans leur bonne conduite
Avec eux surmontez les écueils
Et progressez, joyeux et vigilants.
Mais si vous ne trouvez pas
Avec qui cheminer, allez seul
Comme le roi qui abandonne son royaume
Comme le nâga dans la forêt des éléphants.
Car mieux vaut la démarche solitaire
Que la compagnie des sots
Allez seuls et ne faites pas le mal
Heureux comme le nâga dans la forêt des éléphants.


Le seigneur déclama ces vers, debout, puis il se dirigea vers le village Bâlakalonakâra.
A cette époque le vénérable Bhagu séjournait près de ce village. Voyant le Seigneur approcher, il prépara un siège et de l’eau pour laver les pieds. Le Seigneur s’assit sur le siège préparé et se lava les pieds.


Puis le vénérable Bhagu salua le Seigneur et s’assit convenablement. Quand il fut bien assis, le Seigneur lui demanda :


Tout va-t-il bien, moine ? Comment cela se passe-t-il ? Ne manques-tu pas d’aumônes ?


Cela va bien, Seigneur, cela se passe bien, je ne manque pas d’aumônes.


Alors le Seigneur instruisit le vénérable Bhagu par un discours du Dhamma (où il fit l’éloge de la solitude), il le convainquit, l’enflamma et l’exalta. Puis il se leva et partit pour le Bois des Bambous de l’Est.


A cette époque les vénérables Anuruddha, Nandiya et Kimbila séjournaient dans ce bois.


Quand le gardien du bois vit approcher le Seigneur, il lui dit :


N’entre pas dans ce bois, ascète, car il y a là trois fils de bonne famille qui semblent aspirer au bonheur. Ne les dérange pas.


Mais le vénérable Anuruddha entendit le conseil que le gardien donnait au Seigneur, et il dit au gardien :


N’arrête pas le Seigneur, ami gardien, car il est notre maître.


Puis il alla chercher les vénérables Nandiya et Kimbila et leur dit :


Venez, vénérables. Approchez, vénérables. Notre maître, le Seigneur, est arrivé.


Alors les trois vénérables vinrent accueillir le Seigneur. L’un prit son bol et sa cape, un autre prépara un siège, et le dernier de l’eau pour laver les pieds. Le Seigneur s’assit sur le siège préparé et se lava les pieds.


Puis les trois vénérables saluèrent le Seigneur et s’assirent convenablement. Quand ils furent bien assis, le Seigneur leur demanda :


Cela va-t-il bien, Anuruddhas ? Cela se passe-t-il bien ? Ne manquez-vous pas d’aumônes ?


Cela va bien, Seigneur, cela se passe bien, nous ne manquons pas d’aumônes.


Etes-vous en harmonie les uns avec les autres, Anuruddhas ? Heureux ensemble ? Sans disputes ? Fusionnés comme le lait et l’eau ? Vous voyez-vous l’un l’autre avec les yeux de l’affection ?


Assurément, Seigneur, nous sommes en harmonie, heureux ensemble, sans disputes, fusionnés comme le lait et l’eau, nous nous voyons l’un l’autre avec les yeux de l’affection.


Et de quelle manière êtes-vous en harmonie, Anuruddhas, heureux ensemble, sans disputes, fusionnés comme le lait et l’eau ? De quelle façon vous voyez-vous l’un l’autre avec les yeux de l’affection ?


Seigneur, je pense : “Il est profitable pour moi, il est bien pour moi de demeurer avec d’aussi bons compagnons dans la vie sainte”. Et mes actions sont empreintes d’amitié envers ces vénérables, ainsi que mes paroles et mes pensées, visibles aussi bien que cachées. Et je pense aussi : “Pourquoi n’abandonnerais-je pas mon propre état d’esprit pour vivre en accord avec celui de ces vénérables ?” Je rejette donc mon propre état d’esprit pour vivre en accord avec celui de ces vénérables. Distincts sont nos corps mais nos esprits semblent ne faire qu’un.


Les deux autres vénérables dirent exactement la même chose au Seigneur.


C’est bien, Anuruddhas, c’est bien, approuva le Seigneur. Mais demeurez-vous vigilants, énergiques et résolus ?


Oui, Seigneur, nous demeurons vigilants, énergiques et résolus.


Et de quelle manière, Anuruddhas, demeurez-vous vigilants, énergiques et résolus ?


Sur ce point, Seigneur, le premier qui revient de sa tournée d’aumônes au village prépare les sièges, dispose l’eau pour boire et l’eau pour se laver, et place un bol pour les restes. Quand le dernier revient de sa tournée d’aumônes au village, s’il reste de la nourriture et qu’il désire la manger, il le fait. S’il ne le désire pas, il jette les restes sur un sol dépourvu d’herbes courtes ou le plonge dans une eau sans vie (pour éviter de détruire les petites herbes ou les animalcules). Puis il replie les sièges, range l’eau pour boire et l’eau pour se laver, lave et range le bol pour les restes et balaye la salle des repas.


Celui qui voit par la suite que le vase pour l’eau à boire ou celui de l’eau pour se laver est vide, le remplit. S’il ne peut le faire seul, il le signale à un autre par un signe de la main et nous l’aidons à le remplir. Et ce n’est pas pour autant que nous rompons le silence. Et une nuit sur cinq nous nous asseyons ensemble toute la nuit pour parler du Dhamma. C’est ainsi, Seigneur, que nous demeurons vigilants, énergiques et résolus.


C’est bien, Anuruddhas, c’est bien. Mais vous qui êtes ainsi vigilants, énergiques et résolus, accédez-vous à des réalités suprahumaines, à la connaissance et vision qui produit les Purs, à une réalisation, à un état heureux ?


Sur ce point, Seigneur, nous qui sommes vigilants, énergiques et résolus, nous percevons une illumination et nous voyons des apparences subtiles. Mais cette illumination et cette vision de formes immatérielles disparaissent rapidement sans que nous en comprenions la raison.


Il faut que vous en compreniez la raison, Anuruddhas. Moi aussi avant ma pleine Réalisation, alors que je n’étais pas encore pleinement Bouddha mais seulement bodhisatta, je perçus une illumination et je vis des apparences subtiles qui disparurent rapidement sans que j’en comprisse la raison. Je me suis alors demandé : “Pour quelle cause, pour quelle raison ont disparu cette illumination et cette vision de formes immatérielles ?” Et j’ai remarqué : “Il y a eu une incertitude (quant à ces formes subtiles).
A cause de cette incertitude, ma concentration a faibli. Et quand ma concentration a faibli, l’illumination et la vision de ces formes ont disparu. Aussi ferai-je en sorte que cette incertitude ne se reproduise pas.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant, énergique et résolu, je retrouvai l’illumination et je vis encore des formes subtiles. Mais elles disparurent à nouveau sans que j’en comprisse la raison. Je m’interrogeai sur les causes de cette disparition, et je remarquai : “J’ai mal appliqué mon attention. A cause de cette mauvaise attention, ma concentration a faibli. Et quand ma concentration a faibli, l’illumination et la vision de ces formes ont disparu. Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude ni la mauvaise attention.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “Il y a eu de l’engourdissement et de la torpeur (à cause de la mauvaise attention)… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude ni la mauvaise attention ni l’engourdissement ni la torpeur.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “Il y a eu de l’effroi. Quand un homme chemine sur une grand-route et que des assassins surgissent de part et d’autre, il ressent doublement de l’effroi. C’est ainsi qu’il y eut de l’effroi en moi. A cause de cet effroi… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude ni la mauvaise attention ni l’engourdissement ni la torpeur ni l’effroi.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “J’ai exulté (parce que l’effroi avait été surmonté). Si un homme cherche l’entrée d’un trésor et tombe d’un seul coup sur cinq trésors, il exulte. C’est de la même manière qu’il y a eu de l’exultation en moi. A cause de cette exultation… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude… ni l’exultation.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “Il y a eu une détérioration (en voulant échapper à l’exultation). A cause de cette détérioration… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude… ni la détérioration.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “Il y a eu trop d’énergie (en luttant contre la détérioration). Si un homme tient une caille trop fortement dans ses mains, elle peut en mourir. C’est de la même manière que j’ai été trop énergique. A cause de cette trop forte énergie… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude… ni la trop forte énergie.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “J’ai manqué d’énergie (en luttant contre la trop forte énergie). Si un homme tient trop faiblement une caille, elle peut lui échapper des mains. C’est de la même manière que j’ai manqué d’énergie… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude… ni le manque d’énergie.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “J’ai eu du désir. A cause de ce désir… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude… ni le désir.”


« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “J’ai perçu une multiplicité. A cause de cette perception… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude… ni la perception de multiplicité.”




« Comme j’étais de nouveau vigilant… je remarquai : “J’ai été trop profondément absorbé dans les formes subtiles (en voulant échapper à la perception de multiplicité qui me gênait). A cause de cette absorption trop profonde… Aussi ferai-je en sorte que ne se reproduisent ni l’incertitude… ni l’absorption trop profonde.”


« J’ai donc reconnu successivement que l’incertitude… la mauvaise attention… l’engourdissement et la torpeur… l’effroi… la détérioration… le trop d’énergie… le manque d’énergie… le désir… la perception de multiplicité… et l’absorption trop profonde étaient des défauts de l’esprit, et j’ai abandonné ces défauts.


« Comme j’étais vigilant, énergique et résolu, Anuruddhas, parfois je percevais l’illumination sans voir de formes subtiles, parfois je voyais des apparences subtiles sans percevoir d’illumination. Tantôt seulement la nuit, tantôt seulement le jour, tantôt nuit et jour. Je me demandai pourquoi il en était ainsi. Et je remarquai : “Quand je porte mon attention sur le domaine illuminé sans prêter attention à la sphère subtile, je perçois l’illumination mais je ne vois pas de formes immatérielles. Quand au contraire je porte mon attention sur la sphère subtile sans prêter attention au domaine illuminé, je vois les apparences subtiles mais je ne perçois pas d’illumination, que ce soit la nuit seulement, le jour seulement, ou nuit et jour”.


« Comme j’étais vigilant, énergique et résolu, Anuruddhas, soit je percevais une illumination limitée et je voyais des formes limitées, soit je percevais une illumination sans limites et je voyais des formes illimitées. Je me demandai quelle en était la raison. Et je remarquai : “Quand ma concentration est limitée, ma capacité de voir l’est aussi. Avec cet œil divin limité je ne perçois qu’une illumination limitée et je ne vois que des apparences limitées. Quand au contraire ma concentration est sans limites, ma capacité de voir l’est aussi. Avec cet œil illimité, je perçois une illumination illimitée et je vois des apparences illimitées, que ce soit seulement le jour, seulement la nuit, ou nuit et jour”.


« Quand j’eus reconnu que l’incertitude… la mauvaise attention… l’engourdissement et la torpeur… l’effroi… la détérioration… le trop d’énergie… le manque d’énergie… le désir… la perception de multiplicité… et l’absorption trop profonde étaient des défauts de l’esprit et que je les eus abandonnés, je pensai : “J’ai abandonné ces défauts de l’esprit. Maintenant je vais intensifier la concentration de trois manières”.


Et j’intensifiai la concentration avec prise ferme et application soutenue, celle sans prise ferme mais avec application soutenue, et celle sans prise ferme ni application soutenue.


J’intensifiai la concentration avec ravissement, celle sans ravissement, celle accompagnée de félicité et celle accompagnée de regard neutre.


Quand j’eux intensifié toutes ces concentrations, j’eus la connaissance et vision “la Délivrance est maintenant immuable, voici la dernière naissance, il n’y aura plus de nouvelle existence”. »


Ainsi parla le Seigneur.


Les vénérables Anuruddhas furent satisfaits des paroles du Seigneur et ils s’en réjouirent.




_________________
Dans le ciel il n'y a ni Est ni Ouest, les gens créent des distinctions depuis leur esprit puis croient qu'elles sont vérité. 
Demeurer en colère c'est prendre un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un, c'est vous qui vous brûlez. 
Traitez votre colère avec compassion, votre colère c'est votre bébé qui pleure et vous êtes la maman, réconfortez votre bébé pour qu'il ne pleure plus, traitez votre colère avec compassion. 

    La date/heure actuelle est Mar 25 Fév 2020, 06:15