L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» Losar 2022 Nouvel AN Tibétain
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyHier à 09:42 par Pema Gyaltshen

» Décès du maître Thich Nhat Hanh
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyLun 24 Jan 2022, 13:20 par Mila

» HOMMAGE AU GRAND MAÎTRE BOUDDHISTE VIETNAMIEN, THICH NHAT HANH
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 23 Jan 2022, 22:25 par Disciple laïc

» Les voeux de Bodhisattva
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 23 Jan 2022, 13:52 par Mila

» Un bel hommage de Fabrice Midal à Thích Nhất Hạnh
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 23 Jan 2022, 11:47 par Dominique Giraudet

» Citation d' Henri Frédéric Amiel, Journal intime lundi 27 octobre 1856.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyVen 21 Jan 2022, 21:15 par Mila

» complètement perdu suite à une illumination
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyVen 21 Jan 2022, 20:46 par erga88

» Shinran et le bouddhisme de la Terre Pure
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyVen 21 Jan 2022, 20:13 par Disciple laïc

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 20 Jan 2022, 18:47 par Mila

» Les trois sortes de Tulkus
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 20 Jan 2022, 16:01 par Mila

» Enseignements des Trente Versets, par le 17e Karmapa .
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 20 Jan 2022, 15:25 par Mila

» Vivre en théorie .....Parce qu'en théorie c'est mieux !
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMer 19 Jan 2022, 21:33 par Ortho

» Lutte des femmes contre les abus sexuels
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyLun 17 Jan 2022, 11:29 par Disciple laïc

» 《梁祝》 Butterfly Lovers ErHu Concerto 指揮/閻惠昌 二胡/孫凰
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 16 Jan 2022, 09:16 par Pask

» Le bon sens près de chez toi ..
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 16 Jan 2022, 08:47 par Pask

» Il jouait du piano debout
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 16 Jan 2022, 08:21 par Pask

» Ionesco pas mort ....d'actualité
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 16 Jan 2022, 08:19 par Pask

» ................................
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 16 Jan 2022, 08:01 par Ortho

» José Le Roy - L'éveil spirituel et la non-dualité entre l'extérieur et l'intérieur
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptySam 15 Jan 2022, 19:55 par dominique0

» QI Gong, mode de vie, pratique et mode de vie
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptySam 15 Jan 2022, 14:16 par Pask

» Citation de Victor Hugo - poète, dramaturge, écrivain, romancier et dessinateur romantique français, né le 26 février 1802 (7 ventôse an X) à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l'un des plus importants écrivains de la langue
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptySam 15 Jan 2022, 12:51 par dominique0

» Connaissez-vous le masseur de tête ?
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyVen 14 Jan 2022, 12:36 par Pask

» Une illusion d'optique de la conscience ....
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyVen 14 Jan 2022, 11:19 par Mila

» Citation de Charles d’ORLÉANS (1394-1465)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 13 Jan 2022, 12:57 par dominique0

»  Note sur Aurobindo Ghose - La vie et la destinée d'Aurobindo Ghose (1872-1950) sont très différentes de celles de Râmakrishna et de Râmana Mahârshi.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 13 Jan 2022, 12:23 par dominique0

» Droits de l'homme ? Bizarre, vous avez dit bizarre, comme c'est bizarre !
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 13 Jan 2022, 08:16 par Pask

» Qi Gong i tutti quanti ...
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 13 Jan 2022, 08:02 par Pask

» Cambodge: mort du rat détecteur de mines, Magawa ,un héros national .Un rat détecteur de mines qui avait été décoré pour sa bravoure au Cambodge après avoir contribué à sauver des vies est mort, a annoncé mardi l'ONG qui l'a formé.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 13 Jan 2022, 00:22 par Mila

» Heureux de faire votre connaissance
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMer 12 Jan 2022, 11:40 par Jean Pierre

» Annonce officiel du Jodo-Shinshu.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMer 12 Jan 2022, 08:04 par Disciple laïc

» Mode de vie monastique après le Parinirvana du Bouddha
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyVen 07 Jan 2022, 11:38 par Mila

» Noël 2021 bienveillant, paisible.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 06 Jan 2022, 18:49 par Mila

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 06 Jan 2022, 18:34 par Mila

» Citation de Victor Hugo ( Du livre : Les travailleurs de la mer )
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 06 Jan 2022, 18:16 par dominique0

» Toute l'équipe de L'Arbre des Refuges vous souhaite ses Meilleurs Voeux pour 2022!
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 06 Jan 2022, 16:25 par Karma Trindal

» La foire aux bonnes nouvelles
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 06 Jan 2022, 16:18 par Karma Trindal

» Ma présentation - Arcturus 38
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 06 Jan 2022, 16:13 par Karma Trindal

» Le Bouddhisme en Alsace, une tradition vivante - 1/2 et 2/2
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyLun 03 Jan 2022, 17:47 par Disciple laïc

» TocToc éveiller ou non on s'en fiche
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMer 29 Déc 2021, 05:22 par FilsDeGaïa

» Johannes Kepler: Portrait d'un électron libre de l'astronomie
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMar 28 Déc 2021, 22:26 par FilsDeGaïa

» Conflit, pardon et couple: doit-on accepter et pardonner ce que l'on juge inacceptable ?
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMar 28 Déc 2021, 22:25 par FilsDeGaïa

» Ne juge pas de craintre d'être juger
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMar 28 Déc 2021, 22:08 par FilsDeGaïa

» L'histoire de Rabiya, ou pourquoi tant chercher à l'extérieur ?
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMar 28 Déc 2021, 21:37 par FilsDeGaïa

» Le Cheval
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyLun 27 Déc 2021, 10:11 par Pema Gyaltshen

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptySam 25 Déc 2021, 19:09 par Disciple laïc

» La juste empathie avec Virginie Cornet-Butcher
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMar 21 Déc 2021, 20:40 par Disciple laïc

» Les pouvoirs des mantras ...
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 19 Déc 2021, 17:42 par Karma Trindal

» 8e Kagyu Meunlam France , du 26 au 29 mai 2022 , à la Pagode de Vincennes
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptySam 18 Déc 2021, 15:09 par Mila

» Centre Shangpakagyu guidé par Kyabje Kalou Rimpoche
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 16 Déc 2021, 22:32 par Mila

» Bouddhisme et Homophobie – par le Dictionnaire de l’Homophobie
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMar 14 Déc 2021, 23:05 par Disciple laïc

» Le Singe
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyLun 13 Déc 2021, 21:30 par Mila

» ASOKA, un souverain bouddhiste.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyLun 13 Déc 2021, 09:49 par Disciple laïc

» Le Serpent
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 20:16 par petit_caillou

» Le Dragon
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 20:13 par petit_caillou

» Le Cochon
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 20:09 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 20:05 par petit_caillou

» Le Coq
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:58 par petit_caillou

» L' Année du Tigre d'eau 2022
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:58 par Karma Trindal

» Le Chien
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:55 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:43 par petit_caillou

» Le Tigre
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:39 par petit_caillou

» Le Buffle
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:36 par petit_caillou

» Le Rat
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:31 par petit_caillou

» Centre Detchene Eusel-Ling
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 12 Déc 2021, 19:23 par Ortho

» Face à la douleur (Dhamma de la Forêt)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyVen 10 Déc 2021, 18:18 par Disciple laïc

» Enseignements sur la pleine conscience selon le Bouddha - Ringu Tulku Rimpoche
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyJeu 09 Déc 2021, 16:09 par Mila

» Un regard parmi d'autres (extérieur à larbre) sur mes partages
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMer 08 Déc 2021, 22:06 par Seigneur divin du Samadhi

» Augmentons ensemble le niveau d’éveil de
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMer 08 Déc 2021, 16:41 par Seigneur divin du Samadhi

» Une Nouvelle voie pour l'éveil
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMer 08 Déc 2021, 16:24 par Seigneur divin du Samadhi

» Brāhmaṇadhammayāga Sutta : Un brahmane altruiste dans le Dhamma.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyMar 07 Déc 2021, 14:31 par Disciple laïc

» Birmanie, entre junte et rêve démocratique.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyLun 06 Déc 2021, 16:27 par Disciple laïc

» Une vie avec Alexandra David-Nèel
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 05 Déc 2021, 19:08 par Disciple laïc

» La magie est une science traditionnelle
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 05 Déc 2021, 15:30 par Mila

» Pratiquez sur de bonnes fondations .
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 05 Déc 2021, 14:59 par Mila

» Etre confronté à la maladie et à la mort.
Etre confronté à la maladie et à la mort.  EmptyDim 05 Déc 2021, 00:10 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 38 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 38 Invités :: 3 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 106628 messages dans 12713 sujets

Nous avons 4548 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est erga88

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7783)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
Karma Trindal (7206)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
petit_caillou (4832)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
MionaZen (3351)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
Mila (3335)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
vaygas (2774)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
Disciple laïc (2555)
Etre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_leftEtre confronté à la maladie et à la mort.  BarEtre confronté à la maladie et à la mort.  Bar_right 
2 participants

Etre confronté à la maladie et à la mort.

Disciple laïc
Disciple laïc
Protecteur de l'Arbre [PdA]
Protecteur de l'Arbre [PdA]


Masculin
Nombre de messages : 2555
Zodiaque : Gémeaux Âge : 46
Contrée : France
Arts & métiers : Agent d'Accueil et Surveillance au Château de Rueil Malmaison.
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Chat
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : En guérison
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 30/09/2017

Titre-sujet Etre confronté à la maladie et à la mort.

Message par Disciple laïc Jeu 02 Déc 2021, 18:36

Etre confronté à la maladie et à la mort.  Ajahn_11

Être confronté à la maladie et à la mort
Ajahn Tate

Traduit par Jeanne Schut

En 1971, à l’âge de 69 ans, la maladie obligea Ajahn Tate à quitter le monastère de Hin Mark Peng, dans la province de Nongkhai, pour être soigné dans un hôpital de Bangkok. Cette maladie fut pour lui une occasion d’approfondir la méditation sur le corps et la disparition de celui-ci. Ajahn Tate s’est éteint en 1996.

Pour lire l'intégralité de cette autobigraphie: “Autobiographie d'un Moine de Forêt” 

... Je tombai malade vers le 5 juillet 1971, juste avant la Retraite des Pluies. Au début, il s’agissait d’une grippe avec infection pulmonaire, à laquelle je suis sujet. On envoya chercher le médecin de la propriété de tabac voisine mais mon état ne s’améliora pas. Le docteur Tawinsree Amornkraisarakit, femme médecin et assistante du directeur de l’hôpital provincial de Nongkhai, ainsi que Khun Tawan, le responsable des finances de la province, firent venir une voiture pour me conduire à l’hôpital de la province de Nongkhai. Le docteur me soigna pendant cinq jours mais mon état ne s’améliorait toujours pas. Une radio décela congestion pulmonaire, pleurésie et pneumonie, de même qu’une zone infectieuse. Khun Dtoo Khovinta envoya alors un télégramme au Professeur Udom Posakrisna de Bangkok pour l’informer de la situation.

Quand le Professeur Udom en prit connaissance, il m’invita à aller à Bangkok où il pourrait me prodiguer ses soins à l’hôpital Siriraj. Le manque de soins spécialisés et de matériel adéquat à Nongkhai m’obligea à partir pour Bangkok. Thao Kae Kim Kai et le Dr Somsak, directeur de l’hôpital provincial de Nongkhai me mirent dans l’avion à destination de l’hôpital Siriraj. Là, je fus confié aux soins spécialisés du Prof. Udom ainsi qu’aux soins quotidiens du Dr Thira Limsila.

Tous les médecins se montrèrent efficaces et attentionnés. Par ponctions, ils purent extraire une grande quantité du liquide de mes poumons et, la première semaine, mon état s’améliora régulièrement. Mais, la deuxième semaine, je commençai à avoir des réactions allergiques aux médicaments puis d’autres complications se produisirent.
Peut-être était-ce dû au malaise que je ressentais à vivre dans de grands immeubles. Plus mon hospitalisation durait, plus mon état se dégradait : mon souffle devint très court et ma voix se réduisit à un murmure quasi-inaudible.
Les médecins continuaient à extraire beaucoup de liquide de mes poumons, ce qui améliorait un peu mon état, mais mon sentiment général de faiblesse ne cédait pas. Je priai donc les médecins de me permettre de quitter l’hôpital mais ils insistèrent pour que je prolonge mon séjour. Je ne pouvais pas accepter ce conseil et, le 15 août 1971, demandai à quitter l’hôpital.

Ce fut la période au cours de laquelle je devins désenchanté du corps, où j’en perçus l’aspect encombrant :
« Cette masse appelée corps, qui avait engendré la maladie et causé du souci à moi et aux autres. A quoi servait la minuscule portion de nourriture que je pouvais à peine avaler chaque jour ? Autant ne pas manger du tout. »

Je priai Mme Kantharat Sapying qui, chaque jour, m’apportait à manger, de ne pas m’apporter de nourriture car j’avais décidé de ne plus manger. En larmes, elle alla trouver le Dr Chavadee Rattapong, lequel fit appeler le Dr Rote Suwanasutth car le Prof. Udom avait dû partir en province. J’expliquai mon état au médecin en soulignant mon malaise dans les grands immeubles comme celui-ci. Le Dr Rote me donna alors la permission de partir et prit des dispositions pour qu’une voiture me conduise chez Mme Kantharat où je devais séjourner trois jours. Le Dr Banyat Paritnyanon vint m’examiner et me donna quelques conseils concernant mon traitement.
 
 Le Dr Rote et le Dr Chavadee restèrent en contact étroit avec moi, m’apportant chaque jour des remèdes, et mon état s’améliora peu à peu.Au fond de moi, je pris conscience que je n’étais pas sur le point de mourir, même si mon entourage aurait pu le croire. Quelques « voyants » annoncèrent même que je mourrais dans les cinq jours. Quand le Prof. Ouay Ketusingh vint me rendre visite, je lui demandai son avis quant à un éventuel retour à mon monastère. Il me répondit que plus vite j’y retournerais, mieux ce serait.
Ce fut une agréable surprise car j’avais déjà décidé que, si je devais mourir, ce serait mieux et plus convenable pour moi de mourir au monastère comme un vrai moine.

Thao Kae Kim Kai loua un avion spécial pour me ramener et il se remplit de moines et de laïcs qui voulaient aider à mon embarquement.Nous arrivâmes à l’aéroport de Nongkhai aux environs de midi. Le Mékong venait tout juste de rompre ses digues et, en raison de l’inondation, nous fûmes obligés de solliciter l’aide des N.P.K. (la patrouille marine du Mékong) qui eurent l’amabilité de nous prêter un bateau du village de Kong Nang.C’est ainsi que nous arrivâmes au monastère Hin Mark Peng à cinq heures du soir.

Le Dr Chavadee m’avait accompagné et pris soin de moi tout au long du trajet de retour au monastère. Elle me prodigua encore ses soins pendant cinq ou six jours puis, quand elle vit que j’étais tiré d’affaire et que je récupérais bien, elle s’en retourna à Bangkok.

Pendant ma maladie, que ce soit à l’hôpital provincial de Nongkhai ou à l’hôpital Siriraj, de nombreux moines, novices et laïcs — certains que je connaissais et d’autres pas — avaient fait preuve envers moi d’un intérêt et d’une gentillesse extraordinaires. Ceci se manifesta par les foules qui vinrent me rendre visite tous les jours pendant tout le temps que je passai à l’hôpital de Nongkhai. Il en vint plus encore à l’hôpital Siriraj, à tel point que les médecins furent obligés d’interdire les visites.

Certaines personnes, qui étaient venues me rendre visite et ne furent pas autorisées à me voir, demandèrent la permission de me présenter leurs respects depuis la porte de ma chambre. C’était stupéfiant. Tant de monde vint me rendre visite quand j’étais malade alors que je ne connaissais pratiquement personne à Bangkok ! Certains visiteurs qui ne m’avaient jamais rencontré auparavant entraient et éclataient en sanglots avant même d’avoir eu le temps de me saluer.

Je tiens donc ici à rappeler la bonne volonté de tous et à exprimer ma reconnaissance pour la gentillesse de chacun que je n’oublierai jamais.

Ceci s’adresse tout particulièrement aux personnes venues me rendre visite et participer aux soins au monastère Hin Mark Peng. Certains revinrent à plusieurs reprises malgré les conditions de voyage rendues difficiles, à ce moment-là, par suite des inondations. Cela signifiait voyager par bateau « à longue queue »  (bateau long et bas dont l’arbre d’hélice est allongé) car tous les carrefours étaient coupés. Il leur fallait voyager parfois trois ou quatre heures, aussi cela mérite-t-il la plus grande reconnaissance.

Dès que je fus de retour au monastère, mon état général s’améliora de jour en jour. De respectables et éminents personnages vinrent me rendre visite. Cependant ma Retraite des Pluies fut écourtée car je n’avais pas pu rentrer à temps.

 
Cette maladie fit grand bien à ma pratique de la méditation. Quand j’arrivai à l’hôpital provincial de Nongkhai, mon état se dégradait tellement que je m’étais aussitôt préparé à la mort. J’avais décidé de m’abandonner, de ne m’accrocher à rien. Je m’étais donné les instructions suivantes :

« Laisse ton corps et la maladie entre les mains du médecin et prépare-toi à la mort. Concentre ton esprit, mets en place une attention sans faille et étudie ton coeur pour le purifier complètement ».

Après quoi, mon esprit fut calme et paisible, sans la moindre perturbation.

Quand les médecins venaient me demander comment je me sentais, je répondais que j’allais tout à fait bien. Thao Kae Kim Kai était venu me chercher pour me mettre dans l’avion de Bangkok et je m’étais laissé faire. J’acceptai même l’hôpital Siriraj où les médecins m’interrogèrent sur mon état de santé, à quoi j’avais à nouveau répondu que « j’étais aussi bien que possible ». Cependant, vu de l’extérieur, on aurait pu penser le contraire. Mon séjour prolongé à l’hôpital avait eu ses conséquences, il commençait à me peser, les jours et les nuits semblaient interminables. Je dus alors me remémorer ma résolution de ne pas m’accrocher et, au contraire, d’accepter de tout abandonner.

 

« J’avais déjà renoncé à tout cela, n’est-ce pas ? Alors pourquoi est-ce que je me laisse entraîner là-dedans ? C’est leur affaire, pas la mienne. Cela doit suivre son cours en son temps. Ma mort, par contre, n’a rien à voir avec tout cela. Chacun de nous doit accomplir son devoir personnel de son mieux. »

Ma résolution de lâcher prise se mit en place dans le calme du Dhamma du moment présent jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune conscience du jour et de la nuit. Il n’y avait que l’éclat de l’esprit apaisé en unité avec lui-même. Plus tard, quand j’examinai l’état de mon corps et de mon esprit, je réalisai que le moment n’était pas encore venu pour eux de se désintégrer et de disparaître. Mais si je devais rester à l’hôpital, je serais constamment soumis à des contacts sensoriels extérieurs qui exigeraient de ma part une vigilance constante de ma concentration et de ma sagesse pour les désamorcer. Pas question ! Mieux valait repartir et les combattre sur mon propre terrain, le monastère. C’est pourquoi j’y suis retourné, comme je l’ai raconté plus haut ...

Etre confronté à la maladie et à la mort.  322308


_________________
Puissiez vous être délivrés pour toujours de la naissance et de la mort, des souffrances du corps et des perturbations mentales. 
Mila
Mila
Animatrice Inter-News
Animatrice Inter-News


Féminin
Nombre de messages : 3335
Zodiaque : Gémeaux Âge : 53
Contrée : où je me trouve
Arts & métiers : apprendre
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : méditation, partage
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 15/08/2018

Titre-sujet Re: Etre confronté à la maladie et à la mort.

Message par Mila Dim 05 Déc 2021, 00:10

Point de vue pratique : c'est en acceptant de mourir et en quittant l'hôpital qu'il a guéri.
J'ajouterais que l'hôpital peut être salutaire, à condition de ne pas y rester trop longtemps.


_________________
" Nous sommes tous des visiteurs de ce temps , de ce lieu . 
Nous ne faisons que le traverser . 
Notre but ici est d'observer , d'apprendre , de grandir ...
après quoi nous rentrerons à la maison "     
                                                              Proverbe aborigène .
                          

    La date/heure actuelle est Mer 26 Jan 2022, 15:52