L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» que pensez vous de toutes ces théories ?
Impermanence et bonheur EmptyMer 07 Déc 2022, 23:15 par Ortho

» Le Yang doit t’il récupéré sa tête
Impermanence et bonheur EmptyMer 07 Déc 2022, 18:22 par LeLoups

» QUI REMPLIT LES PRISONS ? QUI ? Et surtout pourquoi ?
Impermanence et bonheur EmptyMar 06 Déc 2022, 22:33 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Impermanence et bonheur EmptyMar 06 Déc 2022, 22:22 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Impermanence et bonheur EmptyMar 06 Déc 2022, 12:41 par Disciple laïc

» Difficulté générale que je rencontre
Impermanence et bonheur EmptyMar 06 Déc 2022, 10:31 par Disciple laïc

» Bonne nouvelle : une ordination
Impermanence et bonheur EmptyJeu 01 Déc 2022, 19:34 par Ortho

» La voie du souffle, dans le bouddhisme theravada
Impermanence et bonheur EmptyMer 30 Nov 2022, 19:03 par Disciple laïc

» Le taoïsme et le bouddhisme s’opposent sur l’approche de la mort (guide touristique)
Impermanence et bonheur EmptyMer 30 Nov 2022, 10:21 par Nangpa

» conseil concernant un livre : taoisme
Impermanence et bonheur EmptyJeu 24 Nov 2022, 08:35 par Disciple laïc

» Bouddhisme & Santé: Le bouddhisme m'a sauvé de mon cancer (témoignage)
Impermanence et bonheur EmptyMer 23 Nov 2022, 12:33 par Mila

» La pratique de Shamatha ou la quiétude mentale par Jetsunma Tenzin Palmo
Impermanence et bonheur EmptyMar 22 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Quand les musulmans se détournent de la foi
Impermanence et bonheur EmptyDim 20 Nov 2022, 22:34 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Impermanence et bonheur EmptySam 19 Nov 2022, 20:36 par Mila

» Les cinq éléments du tao, élixirs de vie
Impermanence et bonheur EmptySam 19 Nov 2022, 19:35 par Disciple laïc

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Impermanence et bonheur EmptyJeu 17 Nov 2022, 19:13 par Mila

» Les souhaits de Shantideva
Impermanence et bonheur EmptyLun 14 Nov 2022, 17:16 par Mila

» Amazonie, les civilisations oubliées de la forêt
Impermanence et bonheur EmptyDim 13 Nov 2022, 22:43 par Disciple laïc

» Bouddhisme : Ethique et karma
Impermanence et bonheur EmptyDim 13 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Bangkok, vue et commentée par Kalu Rimpoché
Impermanence et bonheur EmptyDim 06 Nov 2022, 21:01 par Mila

» Japon, l'art du jardin zen
Impermanence et bonheur EmptyDim 06 Nov 2022, 20:46 par Disciple laïc

» Carnac : sur les traces du royaume disparu
Impermanence et bonheur EmptyDim 06 Nov 2022, 08:49 par Disciple laïc

» Un chien à la recherche des disparus
Impermanence et bonheur EmptyVen 04 Nov 2022, 17:52 par Mila

» Des ours polaires s'installent dans une station météorologique de l'arctique
Impermanence et bonheur EmptyVen 04 Nov 2022, 16:49 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Impermanence et bonheur EmptyMar 01 Nov 2022, 16:46 par Karma Trindal

» La Bonne Nouvelle du Salut.
Impermanence et bonheur EmptyMar 01 Nov 2022, 16:38 par Karma Trindal

» Nouveau sur le forum - merci pour votre accueil
Impermanence et bonheur EmptyMar 01 Nov 2022, 16:37 par Karma Trindal

» Des arbres , pour l'Arbre .
Impermanence et bonheur EmptySam 29 Oct 2022, 11:21 par Mila

» La première étape de la discipline...
Impermanence et bonheur EmptySam 29 Oct 2022, 11:00 par Mila

» Fanatisme religieux sur CNEWS ?
Impermanence et bonheur EmptyMar 25 Oct 2022, 10:12 par Disciple laïc

» Circonstances favorables et confiance (précieuse existence humaine)
Impermanence et bonheur EmptyLun 17 Oct 2022, 18:19 par Disciple laïc

» Une ville rasée par une comète : Sodome.
Impermanence et bonheur EmptyDim 16 Oct 2022, 18:57 par Disciple laïc

» La Lignée Drikung Kagyu en France
Impermanence et bonheur EmptyDim 16 Oct 2022, 15:10 par thie24

» MARPA, l’un des fondateurs de la lignée Kagyu
Impermanence et bonheur EmptyDim 16 Oct 2022, 10:06 par Disciple laïc

» Enseignement et initiation d'Amithaba
Impermanence et bonheur EmptyJeu 13 Oct 2022, 18:03 par Disciple laïc

» Une compassion égale pour tous
Impermanence et bonheur EmptyMer 12 Oct 2022, 22:33 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Impermanence et bonheur EmptyMer 12 Oct 2022, 21:57 par Mila

» Présentation de ma personne
Impermanence et bonheur EmptyDim 02 Oct 2022, 10:39 par Nangpa

» Le zen, une pratique du temps infini
Impermanence et bonheur EmptyDim 02 Oct 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Le festival pour la Paix à la Pagode de Vincennes
Impermanence et bonheur EmptyJeu 29 Sep 2022, 20:39 par Disciple laïc

» AU SUJET DU DOCUMENTAIRE "BOUDDHISME : LA LOI DU SILENCE".
Impermanence et bonheur EmptyJeu 29 Sep 2022, 16:07 par MichelPaul

» 100 000 mantras.5.Dhâranî des 100 000 ornements de l'Eveil
Impermanence et bonheur EmptyJeu 22 Sep 2022, 18:18 par Gàara

» Qui veut parrainer OU veut un parrain?
Impermanence et bonheur EmptyJeu 22 Sep 2022, 09:16 par Mila

» Qu’est-ce que la prise de refuge pour vous ?
Impermanence et bonheur EmptyJeu 22 Sep 2022, 08:30 par MichelPaul

» C'est quoi, la générosité ?
Impermanence et bonheur EmptyMer 21 Sep 2022, 11:08 par Losang

» Les "mauvaises fréquentations"
Impermanence et bonheur EmptyMer 21 Sep 2022, 10:55 par Losang

» Le passé est-il existant oui ou non . Et si ??
Impermanence et bonheur EmptyDim 18 Sep 2022, 23:41 par LeLoups

» Bouddhisme : la loi du silence
Impermanence et bonheur EmptySam 17 Sep 2022, 11:48 par Disciple laïc

» Les origines des mantras secrets
Impermanence et bonheur EmptyMar 13 Sep 2022, 13:23 par Mila

» La pratique des bols dans le bouddhisme zen
Impermanence et bonheur EmptyDim 11 Sep 2022, 18:39 par Disciple laïc

» Les religions et sagesses de l’Asie - Hindouisme, Bouddhisme, Taoïsme, etc…
Impermanence et bonheur EmptyDim 04 Sep 2022, 11:40 par Disciple laïc

» Les deux objets de transmission dans le bouddhisme zen
Impermanence et bonheur EmptyDim 04 Sep 2022, 11:19 par Disciple laïc

» Le Kintsugi, art traditionnel japonais pour réparer les objets brisés avec de l'or
Impermanence et bonheur EmptyJeu 01 Sep 2022, 13:19 par Mila

» Les VRAIES RAISONS du retour sur la LUNE!
Impermanence et bonheur EmptyMer 31 Aoû 2022, 21:03 par Disciple laïc

» Collecte de preuve en vue d'un dépot de plainte
Impermanence et bonheur EmptyMar 30 Aoû 2022, 20:21 par Mila

» POURQUOI UN SYSTEME DE CASTE EN INDE ? (HISTOIRE ANTIQUE DE l'INDE, INDOUISME, BOUDHHISME)
Impermanence et bonheur EmptyMar 30 Aoû 2022, 15:13 par Disciple laïc

» La Chine à l’âge du bronze
Impermanence et bonheur EmptyMar 30 Aoû 2022, 14:44 par Disciple laïc

» La Chine à l’âge du bronze
Impermanence et bonheur EmptyMar 30 Aoû 2022, 14:44 par Disciple laïc

» A propos de Kalou Rimpoché
Impermanence et bonheur EmptyLun 29 Aoû 2022, 22:51 par Ortho

» Demande d'aide régulière à une famille népalaise.
Impermanence et bonheur EmptySam 27 Aoû 2022, 18:31 par Disciple laïc

» Sortir de l’islam, mais à quel prix ?
Impermanence et bonheur EmptyJeu 25 Aoû 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Inde : la fête des couleurs | Rituels du monde | ARTE
Impermanence et bonheur EmptyJeu 25 Aoû 2022, 08:32 par Disciple laïc

» Les longues retraites dans le vajrayana
Impermanence et bonheur EmptyMar 23 Aoû 2022, 19:05 par Disciple laïc

» La Beauté spirituelle , selon Matthieu Ricard.
Impermanence et bonheur EmptySam 20 Aoû 2022, 10:38 par Mila

» Qu'est-ce que la maturité spirituelle ?
Impermanence et bonheur EmptyVen 19 Aoû 2022, 18:24 par Mila

» Jamgon Kongtrul Lodrö Chökyi Nyima quitte ses fonctions ...
Impermanence et bonheur EmptyLun 01 Aoû 2022, 20:25 par Mila

» Les lumineuses leçons d'Alexandra David Néel
Impermanence et bonheur EmptySam 30 Juil 2022, 17:19 par Mila

» "BOUDDHISME ET NEUROSCIENCES"
Impermanence et bonheur EmptyVen 29 Juil 2022, 22:01 par Hélène135

» Merci de m'accepter sur votre forum
Impermanence et bonheur EmptyMer 27 Juil 2022, 08:41 par Hélène135

» Qu'est-ce que je viens faire ici
Impermanence et bonheur EmptyLun 25 Juil 2022, 18:35 par MichelPaul

» Nouveau sur votre forum
Impermanence et bonheur EmptySam 23 Juil 2022, 20:52 par Florence

» Boîte aux lettres " Besoin de prières"
Impermanence et bonheur EmptyMar 19 Juil 2022, 21:49 par Mila

» C’est quoi être hypersensible ?
Impermanence et bonheur EmptyMar 19 Juil 2022, 07:20 par Algo

» Bonjour à tout le monde-Nathalie
Impermanence et bonheur EmptyMar 19 Juil 2022, 06:37 par Algo

» Je ne suis pas certain qu'il aie été juste de verrouiller le sujet je ne suis pas bouddhiste
Impermanence et bonheur EmptyLun 18 Juil 2022, 18:43 par Algo

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 20 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 107383 messages dans 12870 sujets

Nous avons 4615 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est tysonicus

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7805)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
Karma Trindal (7220)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
petit_caillou (4834)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
Mila (3544)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
MionaZen (3351)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
vaygas (2774)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
Disciple laïc (2717)
Impermanence et bonheur Bar_leftImpermanence et bonheur BarImpermanence et bonheur Bar_right 
5 participants

Impermanence et bonheur

micka
micka
Animateur Inter-News
Animateur Inter-News


Masculin
Nombre de messages : 256
Zodiaque : Sagittaire Âge : 49
Contrée : Bordeaux
Arts & métiers : électricien
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Rat
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Tai-Chi-Chuan, Randonnée, Photo, Vélo, Informatique
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 09/08/2007

Titre-sujet Impermanence et bonheur

Message par micka Lun 24 Sep 2007, 14:34

Evoluer grâce à l'impermanence / 2ème partie


" Impermanence et bonheur "


Invités : Dr Christophe André - Lama Lhundroup (du Bost)


Réflexions : Intégrer le concept d'impermanence dans sa vie, le penser
et le vivre au quotidien conduit-il à plus de bonheur et de liberté ?








Amicalement.


_________________
Paix, Santé et Bonheur

Impermanence et bonheur Blogphoto http://mickael.g33.free.fr
Admin
Admin
Fondateur
Fondateur


Masculin
Nombre de messages : 840
Zodiaque : Balance Âge : 51
Contrée : 中越- Entre Terre et Ciel
Arts & métiers : Karmayoga
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Cochon
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : " Souciez vous de ce que pensent les autres et vous serez toujours leur prisonnier." (Lao Tseu / Lao Zi)
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Titre-sujet Re: Impermanence et bonheur

Message par Admin Mar 25 Sep 2007, 22:33

::52: & Merci à toi Micka !


_________________
Impermanence et bonheur Balanc10«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
soleilamethyste
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre


Féminin
Nombre de messages : 384
Zodiaque : Poissons Âge : 66
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Travail sur soi
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Titre-sujet Re: Impermanence et bonheur

Message par soleilamethyste Ven 28 Sep 2007, 07:20

Je comprends qu'ils disent: et j'ai beaucoup aimé:

"La légereté du coeur gràce à l'impermanence...le sentiment d'urgence par la prise de conscience de la mortalité...la stratégie:comprendre, pratiquer:initier le changement concrètement et la maintenance.
C'est le travail de toute une vie ce travail sur l'impermanence.

Accepter tranquillement ses imperfections plutôt que d'en avoir peur ou orgueilleux: sans renoncer à l'action: c'est fondamental à l'équilibre.

L'ouverture totale de l'esprit dans le changement...
Quelle est la meilleure chose à faire maintenant??

Le monde entier change car mon regard sur lui change...

Par l'impermanence, je suis plus présent , acceptant...

Quand on pratique cette vigilance dans le mouvement...ya une joie...c'est la beauté de l'action...c'est une profonde source de joie et de plénitude

Le bonheur c'est une prise de conscience de l'instant.
Se faire une alliée de l'impermanence plutôt que la craindre.
La notion d'impermanence nécessite un bon usage.

On ne peut être heureux que lorsqu'on a compris qu'on était des intermittents du bonheur.

Le bonheur c'est l'état naturel de L'esprit ...il n'a pas besoin de cause pour se manifester...."

et je partage leurs points de vue.

Merci pour cette belle vidéo.

Jean-Pierre c'est ton Directeur le médecin psychiatre à St Anne???

Impermanence et bonheur 322308
Karma Trindal
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 7220
Zodiaque : Poissons Âge : 42
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Titre-sujet Re: Impermanence et bonheur

Message par Karma Trindal Lun 19 Nov 2007, 20:51

EXTRAITS DE L'EMISSION


Aurélie Godefroy : Le concept d'impermanence occupe une place centrale dans la pensée bouddhique. Mais de quoi s'agit-il exactement ? Quelles sont les pratiques qui peuvent nous faire prendre conscience de cette impermanence et pourquoi est-ce important ? Comment cela peut-il nous conduire à une vision plus profonde de la réalité et donc à une plus grande liberté ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans le premier volet de ces deux émissions, consacrées à l'impermanence et à son rapport avec le bonheur.

Avec nous, pour en parler, le Dr. Christophe André. Vous êtes psychiatre à l'hôpital St Anne à Paris. Vous avez publié de nombreux ouvrages, notamment à ce sujet et vous revenez de Daramsala, où vous avez participé à la huitième rencontre sur les neurosciences, organisée par Sa Sainteté le Dalaï Lama.
Lama Lhundroup, vous résidez au monastère de Dhagpo Kundreul Ling au Bost , où vous dirigez de nombreuses retraites et où vous traduisez aussi des textes en tibétain. Vous êtes médecin de formation et vous participez à des groupes de réflexion entre psychiatres et lamas.

Pour commencer cette première émission consacrée à l'impermanence, est-ce que vous pourriez nous expliquer ce que ce mot signifie et nous donner peut-être quelques exemples, Lama Lhundroup ?

Lama Lhundroup : A ma connaissance, l'impermanence n'est pas un mot du dictionnaire français. C'est un terme inventé par les bouddhistes pour décrire le changement, en fait qu'il n'y a rien de permanent. Donc pour nous, cela signifie toute la vie. Des exemples ? Lorsque je me regarde moi-même : j'étais jeune, mon visage sans rides et maintenant, voilà ! Les cernes avancent, l'âge et ensuite on va être vieux et ensuite mort. Tous ces exemples nous accompagnent tous les jours.

A.G. : Quelle définition, vous donneriez, Christophe André, de l'impermanence, en tant que psychiatre ?

Dr Christophe André : En tant que psychiatre, en réalité, on est plutôt confronté à l'inverse de l'impermanence. On voit beaucoup de souffrance liée à la conviction de la permanence. Certaines personnes par exemple sont très anxieuses ou très déprimées. Ce qui est douloureux pour elles, ce n'est pas seulement de souffrir d'anxiété ou de cette tristesse pathologique qu'est la dépression, mais c'est surtout d'avoir l'impression que cela ne s'arrêtera jamais, que cette souffrance est encastrée, va être permanente et va les accompagner tout au long de leur vie. Evidemment, de l'extérieur, on voit que c'est impermanent, que ces tristesses et ces peurs vont finir par refluer, elles reviendront peut être, mais elles reflueront à nouveau, et au fond le grand défi de l'aide psychologique ou de la psychothérapie, c'est de faire passer cette notion d'impermanence, même si, dans notre vocabulaire à nous, psychiatre ou psychothérapeute, ça n'est pas quelque chose de souvent utilisé, comme vous le disiez.C'est un mot artificiel, c'est une construction pour mettre en garde contre la conviction que tout ce qui nous entoure et tout ce que nous vivons est permanent. Donc nous, on est plutôt confronté au problème de la conviction dans la permanence, notamment de la souffrance.

A.G. : Lama Lhundroup, pourquoi ce concept d'impermanence occupe-t-il une place primordiale, dans la pensée bouddhique ?

Lama Lhundroup : La prise de conscience des choses qui ne vont pas durer est la cause d'une grande souffrance. Quand on vit un moment de bonheur et que cela change, on souffre : c'est le chagrin d'avoir lâché des instants agréables pour autre chose, pas forcément désagréable d'ailleurs, mais simplement, on ne peut pas contrôler ce que nous avons dans nos mains, maintenant. Les fleurs vont faner, ma jeunesse va partir, toute rencontre va finir en séparation. Tout cela, ce sont des raisons pour qu'il y ait beaucoup de souffrance, parce qu'on ne veut pas accepter ce changement continuel, qui est notre vie. C'est la première raison, je crois, qui explique pourquoi l'impermanence occupe une place centrale. Et la deuxième, c'est grâce à l'observation de ce changement qu'on arrive à des conclusions très importantes sur la réalité : finalement rien, nous-mêmes, nos pensées, nos émotions, notre être fondamental, mais aussi les choses de l'extérieur, n'a de substance, car tout change à tout moment. Et cette compréhension de non substance, de non existence véritable, dans le sens d'un noyau qui ne changera jamais, est très importante dans le bouddhisme. C'est ce qu'on appelle la vacuité, l'absence du soi. Donc, pour ces deux raisons : pour éviter la souffrance et pour arriver à une compréhension plus profonde de la réalité, c'est pour cela, je crois, que l'impermanence occupe une place centrale.

A.G. : Et c'est central également, car cela permet à amener à plus de clarté et à stabiliser l'esprit aussi, en quelque sorte ?

Lama Lhundroup : Bien sûr. Plus nous sommes en contact avec la réalité, et plus stable sera notre esprit et plus ouvert aussi.

A.G. : Dr Christophe André, quels conseils donneriez-vous pour prendre conscience de cette impermanence ? Quels conseils pouvez-vous donner à vos patients ?

Dr Christophe André : Ce qu'on voit, c'est que cela n'est pas si facile. J'ai le sentiment que la plupart des êtres humains, au départ, de façon naturelle et spontanée, ont besoin de la permanence, ont besoin de repères, ont besoin de l'illusion d'évoluer dans un monde stable, d'être des créatures stables. Et on a besoin de cela à un moment donné, pour nous construire, Et puis, à un moment donné aussi, il faut grandir, il faut devenir adulte et donc, il faut comprendre qu'effectivement, tout va passer, tout va changer, tout va imperceptiblement se modifier, chaque instant qui passe, chaque échange, chaque discussion nous rend différent. Et cela, c'est douloureux, c'est quelque chose de particulièrement angoissant. C'est pour cela que la plupart d'entre nous, spontanément, avons plutôt tendance à nous accrocher à l'illusion qu'au fond cet amour, que l'on a rencontré, durera toute la vie, que cette démocratie, dans laquelle nous vivons, sera permanente. Et quand il y a des oscillations, que les choses changent, évidemment, on est très inquiet. Donc la notion qu'il faut accepter les changements et les évolutions, c'est effectivement une prise de conscience, comme vous le disiez, mais je crois que cela va même au-delà de la prise de conscience, c'est un travail très régulier.

A.G. : Concrètement, que donneriez-vous comme conseils, pour mieux cerner cette impermanence et donc, pour mieux vivre ?

Dr Christophe André : Comme pour tous les apprentissages, quand on veut apprendre une pratique - la conscience de l'impermanence est une pratique - on a à faire cela dans des périodes de notre vie où il n'y a pas trop de souffrance, de chaos. On ne peut pas apprendre à nager au moment où on est en train de se noyer. Donc, c'est vrai que, quand on travaille avec des patients anxieux ou déprimés, sur cela, on utilise par exemple des techniques de méditation, de pleine conscience. On leur apprend à garder leur esprit dans l'instant présent, à observer le flux de leurs émotions, le flux de leurs pensées, à voir comment elles se modifient, comment elles se réactivent. Et on apprend ces techniques plutôt dans les périodes où les gens ne vont pas trop mal. Ce sont un peu des techniques de prévention de la souffrance. Quand les gens souffrent vraiment, on a du mal à leur parler de permanence ou d'impermanence, parce qu'ils sont dans des réactions d'accrochage et de défense, très dures à mobiliser. Par exemple, c'est vrai que ce qu'on appelle la thérapie cognitive - c'est-à-dire apprendre aux personnes que ce qu'ils ressentent, est souvent lié davantage à leurs convictions et à leurs pensées qu'aux événements eux-mêmes - la méditation, tout cela sont des techniques qui vont aider les gens à avoir un rapport plus souple, plus distancé avec cette réalité à laquelle ils vont peut-être moins s'identifier. Cela ne veut pas dire avoir une distance totale. On est engagé, on a des convictions. Mais peut être une distance suffisante pour diminuer en partie les souffrances.

A.G. : Lama Lhundroup, plus particulièrement dans la pratique bouddhiste, est ce qu'il existe des choses à faire, à part la méditation peut-être, pour mieux comprendre cette impermanence ? C'est peut-être un travail sur le corps, l'esprit ?

Lama Lhundroup : On commence avec le corps, cela c'est la base. On commence en s'asseyant dans un fauteuil comme ça, en respirant, en restant conscient d'avec la respiration, le va et vient du souffle, et on remarque le changement, il n'y a pas un souffle qui soit pareil que l'autre. Et on remarque en même temps tout ce qui change dans le corps. Et sur cet arrière plan, on remarque ce qui change dans l'esprit. On remarque les pensées qui se lèvent, et ensuite on peut regarder devant soi.

A.G. : Donc, les autres, la nature, ce qui nous entoure ?

Lama Lhundroup : oui… on regarde juste la poussière qui tombe, face au rayon du soleil. Tout ce qu'on regarde, rien n'est comme c'était un instant avant. Il y a des changements qui sont presque imperceptibles à nos yeux. Il faut regarder sur de plus grandes distances d'autres changements, c'est vraiment à chaque seconde. On regarde la nature, on peut aussi juste ouvrir un journal. Le journal, c'est le changement, c'est l'impermanence.

A.G. : Alors, inversement, quel impact peut avoir cette prise de conscience de l'impermanence sur nos pratiques dans le bouddhisme ?

Lama Lhundroup : L'impact est très fort. Quelqu'un qui a pris conscience de la non permanence, du changement, va entrer dans une situation, sans cette croyance qu'elle va durer. Quand on se lie avec une personne, on sait que tout va changer. On ne peut maintenir rien de stable dans cette relation. Il faut être frais d'un jour à l'autre pour découvrir ce qui amène la vie. Il y a toute une ouverture qui se créée grâce à cette prise de conscience de l'impermanence. Il y a des lâchers prise qui deviennent beaucoup plus faciles, quand quelqu'un meurt, qu'il y a un chagrin.

A.G. : Justement, en quoi le fait de méditer sur l'impermanence et la mort, peut être plus une source d'apaisement que de tristesse ?

Lama Lhundroup : Le départ de quelqu'un n'est jamais une source de joie, rarement, mais cela ouvre pour autre chose qui peut arriver.. C'est un nouveau début. Ce qui est le plus dur, c'est quand on lutte contre le fleuve de la vie et qu'on ne veut pas accepter les changements. Et quand la force de la vie nous montre qu'elle est la plus forte, alors là, c'est dur. Alors que, comme vous dites, quand on apprend à nager avec le fleuve, c'est beaucoup mieux, c'est beaucoup plus facile, l'esprit est plus léger et plus joyeux.

A.G. : Dr Christophe André, pour terminer cette émission, on peut revenir sur ce que disait Lama Lhundroup : en quoi la contemplation de la mort finalement peut être plus une source d'apaisement que de détresse, lorsqu'on pense à l'impermanence ?

Dr Christophe André : C'est une source d'apaisement quand vraiment on a fait tout le travail dont Lama Lhundroup parlait, parce qu'au départ, justement, on fait des efforts terribles pour ne pas accepter l'idée que tout va disparaître, que nous, nous allons disparaître, que les gens que nous aimons vont disparaître. Donc, tant qu'on est dans cette idée, tant qu'on est dans l'envie, l'illusion que ça ne va pas changer, on se fait croire cela, tout en sachant que c'est un mensonge, alors l'idée de la mort est douloureuse. C'est vrai qu'on fait souvent des exercices. Par exemple, en psychothérapie, on va avec nos patients dans les cimetières, on s'assied, on discute ouvertement de notre mort, de la leur, de la mort des personnes qui leur sont chères. On voit très bien qu'au début, cela provoque beaucoup de tristesse, beaucoup de peur et c'est normal. Car ça n'est pas un don naturel, cette espèce de sagesse, de tranquillité face à la mort. Mais après, peu à peu, en répétant ces exercices, en leur demandant de méditer chaque jour un peu plus sur cela, on s'aperçoit d'un effet paradoxal : cela leur apprend à aimer davantage la vie et qu'au fond, on profite davantage de l'instant présent, de la vie telle qu'elle se présente à chaque moment, si on a réglé cette peur de la mort. Tant qu'on ne l'a pas réglé, on est dans un rapport inconfortable à la vie, parce que cette peur de la mort reste en arrière plan inconscient.

A.G. : Je vous remercie infiniment tous les deux.


Remerciements à Madame de Mareuil pour sa gracieuse et fidèle collaboration à la rédaction de la transcription de l'émission.

Source: Impermanence et bonheur 254666


_________________
Impermanence et bonheur Untitl10
Yin and Yang
Yin and Yang
Auditeur
Auditeur


Masculin
Nombre de messages : 146
Zodiaque : Sagittaire Âge : 48
Contrée : Belgique
Arts & métiers : Sidéurgie
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Tigre
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : En plein bonheur! ^^
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 26/07/2011

Titre-sujet Re: Impermanence et bonheur

Message par Yin and Yang Dim 31 Juil 2011, 23:01

Petite histoire sur l'impermanence que j'ai appris par coeur car je la trouve très bien.

Bouddha était en pleine méditation quand tout à coup une dame courus vers bouddha tenant dans ces bras un enfant gravement malade.
La dame était en larme et crie "MON ENFANT VA MOURIR VOUS ETES LE SEUL QUI PUISSE LE SAUVER...on dit que vous avez des grand pouvoirs" Elle continua et supplia bouddha.

Bouddha lui répondit: "Je ne suis que un hommes ordinaire je ne peu faire de telle acte..."

Mais le dame continue de le supplier sans vraiment écouter se que bouddha lui dit.

Alors bouddha lui dit: " Le seul moyen d'empêcher la perte de ton enfants est de ramener des graines de moutarde MAIS que celle-ci proviennes d'une famille qui n'as connus aucun décès!

La dame sorti aussitôt et alla frapper à toutes les portes du village. A chaque fois on lui répondit qu'il avait bien des graines de moutarde mais qu'il avait eu des pertes dans leur famille.

La dame compris alors qu'elle n'était pas toute seul à perdre quelqu'un de chers que tous avait connus cette souffrance elle ne pouvait empêcher la perte de son enfants mais elle l'accepta.



Le non attachement et l'impermanence sont des points qui me son dificil à mettre en pratique. J'ai deux petites fille et une femme comment ne pas s'attacher?
Là est un gros problèmes!



    La date/heure actuelle est Sam 10 Déc 2022, 02:07