Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

Etudes, Pratiques & Compassion.



Bienvenue sur L'Arbre des Refuges !

Forum bouddhiste: L'Arbre des Refuges

École de la Vérité Expérimentée

...

Adblock Plus

Surfez sans désagrément !


  • Bloque les bannières, pop-ups, malware, etc.
  • Par défaut, les publicités non intrusives ne sont pas bloquées
  • Gratuit et en source libre (GPLv3)


Accepter et installer pour Chrome


Accepter et installer pour Firefox


Accepter et installer pour Internet Explorer

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» La loi de causalité
Hier à 20:40 par Disciple laïc

» Les enfants du Goulag
Hier à 20:11 par Disciple laïc

» Je n'arrive plus à croire en mes rêves
Hier à 19:36 par Ortho

» L'Arbre des Refuges/- Les mots qui se suivent
Hier à 17:14 par manila

» Dhammapada
Hier à 17:13 par vaygas

» C'est tous ce qu'il y a à savoir
Hier à 13:31 par manila

» Aumônerie bouddhiste
Hier à 13:26 par Disciple laïc

» Que penser de la méditation coupée de ses racines ?
Hier à 10:09 par Disciple laïc

» QUE LA PAIX VOUS ACCOMPAGNE !
Hier à 10:07 par manila

» Khandro Rimpoché
Sam 21 Avr 2018, 20:47 par manila

» Kyabdjé Dudjom Rinpoché: Le Miroir qui révèle ce qu'il faut adopter et ce qu'il faut abandonner
Ven 20 Avr 2018, 19:31 par manila

» Présentation rom5991
Jeu 19 Avr 2018, 22:12 par rom5991

» Un bon critère pour savoir ou nous en sommes
Jeu 19 Avr 2018, 16:04 par manila

» Shantidéva (687-763)
Mar 17 Avr 2018, 21:34 par Disciple laïc

» L'illusion du temps
Mar 17 Avr 2018, 18:49 par Disciple laïc

» Le désir sensuel/sexuel et les filles de Mara
Mar 17 Avr 2018, 16:43 par Ortho

» L’art de la méditation
Mar 17 Avr 2018, 09:34 par Disciple laïc

» Présentation d'une petite nouvelle
Lun 16 Avr 2018, 20:27 par vaygas

» La jalousie, l'envie, des idées pour soigner ce poison?
Lun 16 Avr 2018, 15:25 par Disciple laïc

»  Un traducteur et un ami est mort , Frans Goetghebeur
Lun 16 Avr 2018, 10:11 par Disciple laïc

» Le monde de la compassion existe
Lun 16 Avr 2018, 10:10 par Disciple laïc

» Y a t'il un point commun entre Nikola Tesla, les autres scientifiques, Holywood et les Maîtres bouddhistes ?
Lun 16 Avr 2018, 08:55 par tindzin

» A ceux qui fréquentent Karma Samye Dzong (Bruxelles)
Sam 14 Avr 2018, 18:01 par manila

» Me revoici
Sam 14 Avr 2018, 13:27 par Cris87

» Le syndrome d'hubris: pouvoir et démesure
Sam 14 Avr 2018, 11:55 par manila

» Le bouddhisme et la science
Ven 13 Avr 2018, 19:50 par manila

» Les enseignements du Vénérable K. Sri Dhammananda
Ven 13 Avr 2018, 19:15 par Disciple laïc

» Le bouddhisme zen "Rinzaï" au Japon
Ven 13 Avr 2018, 18:54 par Disciple laïc

» Bonjour tout le monde
Ven 13 Avr 2018, 13:13 par vaygas

» Comment réussir à surmonter une déception
Ven 13 Avr 2018, 12:42 par Disciple laïc

» Point utile sur le Village des Pruniers
Ven 13 Avr 2018, 12:15 par Disciple laïc

» C'est quoi être "bouddhiste" ?
Ven 13 Avr 2018, 11:32 par manila

» Le Complexe de Dieu
Ven 13 Avr 2018, 10:54 par petit_caillou

» Film "Le Vénérable W."
Jeu 12 Avr 2018, 18:44 par Akana

» C'est un au revoir
Mer 11 Avr 2018, 15:31 par Karma Tsultrim Jyurmé

» Question sur les "vies antérieures"
Lun 09 Avr 2018, 23:00 par Ortho

» Bibliothèque multi-médias: La Cité interdite révélée
Lun 09 Avr 2018, 21:58 par Admin

» L'éclat du soleil: Dza Patrul Rinpoché (1808–1887)
Lun 09 Avr 2018, 21:37 par Admin

» Salut à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:30 par Karma Trindal

» Bonjour à toutes et à tous
Lun 09 Avr 2018, 17:28 par Karma Trindal

» Bonjour de Bretagne
Lun 09 Avr 2018, 17:09 par Karma Trindal

» La marche inspirante
Dim 08 Avr 2018, 10:50 par Disciple laïc

» Un autre regard sur la culpabilité - 1/2
Dim 08 Avr 2018, 10:44 par Disciple laïc

» Bouddhisme engagé, écologie, interdépendance et non-discrimination
Sam 07 Avr 2018, 08:38 par Disciple laïc

» Kaccānagotta Sutta — Pour Kaccāna — SN 12.15
Ven 06 Avr 2018, 19:54 par Disciple laïc

» "Le livre de l'Eveil"
Ven 06 Avr 2018, 19:28 par tindzin

» Du bouddhisme, ou de l'islam, es-ce de l'art ou du cochon ?
Ven 06 Avr 2018, 17:40 par tindzin

» Pour aider : identifier nos formations mentales quand elles surgissent
Jeu 05 Avr 2018, 22:37 par Karma Trindal

» Je ne suis pas bouddhiste ....
Jeu 05 Avr 2018, 22:32 par Karma Trindal

» 1959 = 666
Jeu 05 Avr 2018, 22:24 par Karma Trindal

» Problème de respiration
Jeu 05 Avr 2018, 21:55 par Karma Trindal

» Précision et clarté au sujet de mon écrit "Le livre de l'Eveil"
Jeu 05 Avr 2018, 11:23 par tindzin

» Le fou divin
Mar 03 Avr 2018, 09:26 par Pema Gyaltshen

» La loi du Karma
Mar 03 Avr 2018, 07:23 par Disciple laïc

» Sur les Bodhisattvas
Lun 02 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» La parole non-juste : la médisance
Lun 02 Avr 2018, 08:06 par Disciple laïc

» Le lâcher-prise
Dim 01 Avr 2018, 21:28 par Disciple laïc

» Les 3 absolus
Sam 31 Mar 2018, 10:29 par tindzin

» Je ne suis pas certain qu'il aie été juste de verrouiller le sujet je ne suis pas bouddhiste
Jeu 29 Mar 2018, 18:28 par tindzin

» Sur la conscience
Jeu 29 Mar 2018, 10:25 par Disciple laïc

» Attentat de Trèbes : la peur du changement est dans les 2 camps
Mer 28 Mar 2018, 12:45 par Ortho

» Le bouddhisme et la violence injustifiable
Mar 27 Mar 2018, 09:00 par Disciple laïc

» Ce qu'est vraiment le bouddhisme
Mar 27 Mar 2018, 08:40 par Disciple laïc

» Quelques Kôans qui ont surgit
Lun 26 Mar 2018, 20:52 par Disciple laïc

» Bouddhisme et individualisme
Lun 26 Mar 2018, 08:48 par Disciple laïc

» Nirvana - tentative de description
Ven 23 Mar 2018, 21:43 par Disciple laïc

» Stephen Hawking est mort
Ven 23 Mar 2018, 16:44 par manila

» Khenpo Tséten Bruxelles Mars 2018
Ven 23 Mar 2018, 14:13 par Pema Gyaltshen

» Les 10 mouvements en pleine conscience
Jeu 22 Mar 2018, 08:22 par Disciple laïc

» La Voie du Bouddha et "les plaisirs des sens"
Jeu 22 Mar 2018, 08:12 par Disciple laïc

» Journal de méditation d'Urbanyogi
Mer 21 Mar 2018, 19:43 par Urbanyogi

» Quelle éthique pour un monde plus heureux - 1ère et 2ème partie
Lun 19 Mar 2018, 12:35 par Disciple laïc

» DE L'IGNORANCE A L'EVEIL
Lun 19 Mar 2018, 11:23 par tindzin

» Non-soi (indépendant) - Très important
Lun 19 Mar 2018, 10:49 par Disciple laïc

» Toutes les larmes sont salées
Dim 18 Mar 2018, 10:21 par Ortho

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 94938 messages dans 11007 sujets

Nous avons 4187 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est margorabby

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7445)
 
Karma Trindal (6836)
 
manila (4879)
 
petit_caillou (4731)
 
Karma Döndrup Tsetso (3457)
 
karma djinpa gyamtso (3386)
 
MionaZen (3353)
 
Karma Yéshé (2779)
 
Karma Yönten Dolma (2311)
 
vaygas (2261)
 

Les posteurs les plus actifs du mois


Ballade méditative au bord de l'eau

Partagez
avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Tchoung Fou le Dim 21 Oct 2007, 15:36

Une promenade méditative au bord de l'eau...

avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Karma Yönten Dolma le Dim 21 Oct 2007, 15:41

Merveilleuse ballade Tchoung fou ::55:


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Karma Yeshé Gyatso
Présence spontanée
Présence spontanée

Masculin
Nombre de messages : 1222
Age : 68
Contrée : Desert Intérieur
Disposition de l'Esprit : Survivre
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 23/02/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Karma Yeshé Gyatso le Dim 21 Oct 2007, 15:46

Belle balade mes ce bruit d'eau ma donné envie de faire Pipi, a mon age la prostate ::30: ::30:

Jean Claude







_________________
Le sot gagne t'il en intelligence,
Elle ne fait que causer sa perte,
détrusiant sa bonne fortune.
Lui faisant eclater la tête

Dhammapada
avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Tchoung Fou le Dim 21 Oct 2007, 15:46

Merci, Jocelyne et Jean-Claude, de l'avoir partagé avec moi...
avatar
Karma Trindal
Administrateur
Administrateur

Féminin
Nombre de messages : 6836
Age : 38
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Disposition de l'Esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Karma Trindal le Dim 21 Oct 2007, 17:30

Merci pour cette balade au bord de l'eau, c'est vraiment très joli et très apaisant!

::54:


_________________

avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Karma Yönten Dolma le Dim 21 Oct 2007, 18:00

Jean-claude m'enfin !!! ::62:


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par soleilamethyste le Dim 21 Oct 2007, 19:23

JCB

L'écoute du bruit de l'eau est excellent pour le plexus solaire mais je crains de déclencher tes foudres en parlant de plexus solaire...car pt n'y crois tu pas... Sad((lol))):
Je plaisante bien sûr...je ne doute pas que tu ais un sens de l'humour plutôt bien trempé voire urinaire... Sad((lol))):

Excuse moi...mais je ne trouve pas d'arguments moins humides et plus rationnels pour ce débat...

Et le bruit des grenouilles ...il t'inspire quoi...oh toi mon frère ami de bien plein de qualités... ::30:


_________________
Soleilamethyste:
http://www.autre-rive.net
http://soleilamethyste.forumactif.org/
avatar
Karma Yönten Dolma
Hydrofuge
Hydrofuge

Féminin
Nombre de messages : 2311
Age : 55
Contrée : VILLEJUIF 94 ( FRANCE)
Disposition de l'Esprit : me ressourcer dans la nature, Bouddhisme, randonnées Equestre, lecture, Amis (es)
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 14/02/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Karma Yönten Dolma le Dim 21 Oct 2007, 19:44

En réalité soleilamethyste, JCB adore qu'on le taquine de cette facon ! Very Happy Wink lol!


_________________
" Chou ma nyok ma dang, sem ma chu na de"

[i]"L'eau, si vous ne l'agitez pas, deviendra claire ; l'esprit laissé inaltéré trouvera sa propre paix naturelle"
avatar
Invité
Invité

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Invité le Lun 22 Oct 2007, 18:02








LA MEDITATION Satipatthana Vipassana Bhâvanâ











"Je peux vous conduire jusqu'à l'eau de la source,

mais le seul qui puisse la boire, c'est vous-même"






Rappels historiques



Il faut tout d'abord rappeler que la
méditation n'est pas une technique spécifiquement bouddhique. Elle fut
amplement développée et pratiquée par les ascètes indiens depuis l'âge
védique jusqu'à nos jours. Elle a pu également s'enrichir de pratiques
régionales, comme c'est le cas au Tibet avec les tenants de la pensée
Bön ou en Chine avec la pratique du Ch'an (ou Zen au Japon).

La méditation est avant tout un travail sur soi et une
démarche strictement personnelle et individuelle d'introspection sans
aucun support idéologique et sans aucune visée mystique.

Ceci montre bien, que le bouddhisme est fondamentalement
éloigné d'une démarche doctrinale et dogmatique et est à l'opposé d'une
construction intellectuelle basée sur un certain type de discours.

Dans la méditation, il est impératif de ne penser strictement à rien


La méditation c'est une remise à zéro, c'est un repos de
toutes les fonctions qui constituent le sujet. Repos, ne veut pas dire
annihilation, rejet, interdit, négation, conflit ou mortification.

Au contraire, la méditation, c'est un enroulement de
soi-même sur soi-même, c'est la remise en cohérence de soi, c'est le
ramassement de soi avec soi (soi, étant entendu ici comme cohérence du
système percepto-sensoriel tel que décrit dans l'article sur
Ce n'est surtout pas l'éparpillement, l'épanchement, la fusion, la
métamorphose. Tous ces égarements relèvent plutôt de la névrose et
parfois du dédoublement ou de la perte d'identité

Il existe plusieurs types de méditation, nous ne décrivons que la méditation sur la respiration.
avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Tchoung Fou le Lun 22 Oct 2007, 18:15

Merci Floraison, de venir enrichir ce sujet de la marche méditative...

Continue, car ce que tu as mis là semble appeller une suite...
Je me trompe ?

Bien amicalement
.
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 779
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Admin le Lun 22 Oct 2007, 19:10

Dans la méditation, il est impératif de ne penser strictement à rien

Bizarre, qu'il ne faut rien penser surtout en méditation comme citée "Vipassana" en tibétain "Laktong"...??? Produire la non-pensée aux pensées, on y pense déjà! Wink Mais dire qu'il n'y a rien à penser dans la méditation, cela m'étonne... Ceux qui pratiquent la méditation, savent que le "cerveau est une marmite de pensées", il faut savoir les apaiser et juste observer... Mais rien penser...???
On deviendrait alors des légumes? lol!
Pourrais-tu nous donner la source de ce texte? Parce que peut-être que je n'ai rien compris en 14 ans de pratique... Laughing Embarassed

Merci d'avance! Smile


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Invité
Invité

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Invité le Lun 22 Oct 2007, 20:36

Ignorant Errant KST a écrit:
Dans la méditation, il est impératif de ne penser strictement à rien

Bizarre, qu'il ne faut rien penser surtout en méditation comme citée "Vipassana" en tibétain "Laktong"...??? Produire la non-pensée aux pensées, on y pense déjà! Wink Mais dire qu'il n'y a rien à penser dans la méditation, cela m'étonne... Ceux qui pratiquent la méditation, savent que le "cerveau est une marmite de pensées", il faut savoir les apaiser et juste observer... Mais rien penser...???
On deviendrait alors des légumes? lol!
Pourrais-tu nous donner la source de ce texte? Parce que peut-être que je n'ai rien compris en 14 ans de pratique... Laughing Embarassed

Merci d'avance! Smile



Méditer, est-ce "ne penser à rien" ou l'attention sur les processus de pensée ?


Réponse :

Méditer est-ce plutôt "ne penser à rien" ou plutôt
"prêter attention aux processus de pensée sans intervenir dans les
pensées, sans appeler les pensées, sans cultiver les pensées" ?

Si vous traduisez " mindlesness " par "ne penser à
rien", mindfulness peut être traduit par "attention sur" et fait
directement référence à une certaine technique de méditation qui
consiste à prêter attention à la respiration (Anapanasati, cf.
justement pour éviter toute fixation sur une pensée en particulier.

Cette attention sur la respiration est une technique
particulière qui ne doit pas masquer l'architecture générale de la
méditation bouddhique.

Vous voyez qu'il est surtout question de se libérer des
processus mentaux dominants (pensées, associations d'idées, projets
...) qui nous occupent et préoccupent au détriment des autres
dimensions du corps et de revenir à un niveau de sensation plus
équilibré par rapport aux différents processus psycho-corporels (de son
propre corps en l'occurrence).

Il faut évidemment distinguer cette analyse de
l'appareil mental de l'analyse des motivations de l'irruption de telle
ou telle pensée (ce qui fait également partie de la démarche
bouddhique).
Pourquoi cette pensée arrive-t-elle ? pourquoi cette idée là ?,
pourquoi ce désir ci ? Ici, il s'agit de l'analyse du contexte
affectif, historique et physiologique du sujet qui doit permettre une
meilleure connaissance de soi et une meilleure maîtrise de soi.

Vous avez noté qu'il n'est pas question de dire,
"faites ceci", "ne faites pas cela", "ceci est obligatoire", "ceci est
interdit" ... A aucun moment, nulle part, vous ne trouvez pas dans le
bouddhisme de telles injonctions).


Pour répondre à votre question, je dirais tout d'abord
que les bouddhistes ne sont pas très enclins a faire de longs discours
ou de longues écritures sur ce sujet.
Pourquoi ? Parce que justement il ne s'agit pas d'une démarche
intellectuelle mais d'une démarche corporelle, d'une mise a l'écoute
des sens, d'une mise au repos du corps et de l'appareil mental et de
l'observation sans intervention de ce qui se passe alors (sachant qu'il
ne se passe rien de spectaculaire sauf une sensation nouvelle de soi,
sauf une manière nouvelle de sentir "de l'intérieur").

Certains opposants au bouddhisme considèrent que quelque
chose est caché, qu'il y a une forme d'ésotérisme là dedans et qu'il
est impossible de vérifier l'engagement réel de quelqu'un dans cette
voie bouddhique. Bien entendu, rien n'est caché. Moi, je dirais plutôt
que rien n'est lisible et rien n'est "disible" (évidemment ça va à
l'encontre de ceux
qui considèrent qu'ils ont déjà toutes les réponses). Nous, nous
considérons qu'il n'y a pas de réponse parce qu'il n'y a pas de
question. Ces critiques et ces opposants montrent une fois de plus
qu'ils préfèrent influencer et contrôler les autres plutôt que de se
contrôler eux-mêmes ...


Il n'y a rien à dire ou à écrire sur la méditation parce
qu'aucun mot ne peut en rendre compte. Il s'agit d'une expérience
personnelle et intime. La seule chose que je pourrais éventuellement
vous dire c'est: prenez un cousin, asseyez-vous en tailleur, trouvez
votre équilibre avec votre colonne vertébrale bien droite comme un
balancier qui se stabilise et oubliez tout le reste, respirez tout
simplement.
Laissez les idées passer, ne vous attardez pas dessus, vos petits
soucis et vos petites préoccupations du quotidien peuvent bien attendre.


Je pourrai éventuellement vous donner quelques conseils.
Essayer de vous tenir droit pendant la journée de manière à avoir une
bonne posture qui ne vous fasse pas mal au dos. Ayez le réflexe de vous
détendre quand vous êtes sur votre chaise ou dans le train. Non, il ne
s'agit pas de méditer dans le train ou dans la rue, mais simplement
d'être plus rapidement disponible physiquement quand vous entamez votre
séance de méditation. Je pense qu'il est préférable de ne consacrer
qu'une heure ou une demi-heure au début et d'oublier complètement la
méditation après durant le reste de la journée. Il n'y a pas de but à
atteindre, il n'y a pas d'état particulier à rejoindre, mais le seul
but c'est que la demi-heure de méditation soit profitable. On a tout
arrêté, on s'est mis en tailleur, alors autant faire que tout se
déroule du mieux possible, pas de problèmes.


Pour en revenir à "ne penser à rien", je dirais qu'il
s'agit surtout d'une image (je m'en suis déjà expliqué dans la petite
note en bas de la page "Vers la méditation"

Il s'agit d'une image très parlante pour nous occidentaux qui sommes
toujours traversés d'idées et de pensées et qui sommes incapables de
sentir les choses sans les penser et sans écrire ou dire sur nos
sensations dans une production qui n'a plus rien à voir avec elles.
Bien évidemment, il ne faut pas pendre cette image "ne penser à rien"
au pied de la lettre et de se bloquer dans une attitude "je ne pense à
rien", "je m'oppose à toutes les pensées qui se présentent", "je me
bloque sur une pensée vide" etc ... Non seulement c'est impossible,
mais ça peut être aussi dommageable. En outre, la méditation ne peut
s'établir dans de telles conditions. Si on considère qu'il n'y a
personne pour penser telle ou telle chose, il n'y a personne également
pour ne pas penser et pour s'opposer aux pensées. Les pensées ne
s'invitent que parce qu'il y a un ego qui dit "moi, je ...", "moi, je
dois faire ceci dans 1 heure", "moi, je suis ceci ...", "moi, je veux
être un sage ..." "moi je veux réussir ma méditation ..." alors là, des
foules de pensées interviennent assurément.


Quand j'étais plus jeune, j'étais effaré et très rebuté
par l'attitude rigide de nombreux français que je voyais pratiquer la
méditation. Je pensais qu'il y avait quelque chose qui n'était pas à sa
place. Je pense que c'était cette volonté de ne pas penser (qu'il faut
bien sûr éviter). Mais la volonté est justement un projet qui met en
œuvre l'ego du sujet et qui engendre plein de pensées : "vais-je
réussir ?" (mais réussir quoi, il n'y a rien a réussir ...), "je dois
arriver à tel stade" (mais quel stade ? qui a dit qu'il y avait un
stade là pour vous ?, Personne). En effet comment "faire" quelque chose
où il n'est question ni de "faire" ni d' "être"


Voilà, c'est déjà beaucoup de mots n'est-ce pas ?


Si vous avez des critiques ou des remarques faites-le-moi savoir.






avatar
Invité
Invité

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Invité le Lun 22 Oct 2007, 20:44

@Tchoung Fou a écrit:Merci Floraison, de venir enrichir ce sujet de la marche méditative...

Continue, car ce que tu as mis là semble appeller une suite...
Je me trompe ?

Bien amicalement
.



LA FONTAINE D EAU VIVE


L'établissement de l'attention



Satipatthana





Le niveau supérieur de la
pratique de la méditation est l'établissement de l'attention. Cette
pratique consiste à veiller, à prêter attention aux choses perçues,
ressenties, vécues, sans juger, sans intervenir sur leur contenu ni sur
leur déroulement.





Les quatre établissements de l'attention sont exposés dans le Satipatthana Sutta, présenté sur ce site.



La traduction et la compilation de différents textes en usage en Asie du sud-est figurent sur ce site au titre de guide pour la méditation.




Enfin, différents liens de sites exposant différentes techniques de
méditation sont également listés sur une page dédiées spécifiquement
aux liens sur la méditation.






avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par soleilamethyste le Mar 23 Oct 2007, 09:41

Pardonnons nous
Pardonnons nous tout
Et marchons
Foutons nous en de tout
De ce qu’ils disent ou pensent
Et même de nous…
Pardonnons nous
Aimons
Et, dansons ces quelques notes qui nous emportent
Encore…
Donnons nous la main et
Marchons au bord de l'eau,
Surfons sur les musiques de vagues et
Portons nous
Là si haut où meure la souffrance
Dans chaque pas d’une nouvelle danse
Plus haut
Si haut dans la lumière…
Que plus rien
Plus rien jamais
ne nous empêche jamais de nous aimer…
Oui pardonnons
Et donnons nous tout …
Dans l'espace infini d'un doux matin d'errance
Ignorons l'ignorance
Et Savourons l'existence
Au-delà des différences...










_________________
Soleilamethyste:
http://www.autre-rive.net
http://soleilamethyste.forumactif.org/
avatar
Admin
Administrateur
Administrateur

Masculin
Nombre de messages : 779
Age : 46
Contrée : Bruxelles
Arts & métiers : Administrateur réseaux
Disposition de l'Esprit : « Le temps est un grand maître, le malheur, c'est qu'il tue ses élèves. »[Bouddha]
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Admin le Mar 23 Oct 2007, 20:31

Merci pour la réponse, Floraison ! Smile

Très joli poème, soleilAméthyste ! ::37:

Bonne soirée à tous,


_________________
«Il ne faut jamais blâmer la croyance des autres, c'est ainsi qu'on ne fait de tort à personne. Il y a même des circonstances où l'on doit honorer en autrui la croyance qu'on ne partage pas.»[ Bouddha ]
avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Tchoung Fou le Mar 23 Oct 2007, 20:37

Merci à vous !

Merci pour Qui Vous Etes !

Bonne soirée...
avatar
Invité
Invité

Autres vertus de l’eau - écoute et méditation

Message par Invité le Mar 23 Oct 2007, 22:31

L’eau coule, telle la vie, dans ses changements permanents. L’eau demeure l’élément originel et indispensable…
Le clapotis d’un lac, le murmure d’un ru naissant ou le fracas d’une
cascade connectent à la nature. Son bruit submerge et éteint tous les
autres sons. Le bruit de l’eau arrête notre propre bruit: celui
incessant du mental…

Ecouter le bruit de l’eau qui coule calme profondément. Le mental
s’en trouve relaxé et régénéré. Le corps prend le temps de se poser et
relâche ses tensions.
Rester près d’un cours d’eau, c’est aussi en absorber
les ions négatifs, qui ont un effet régénérant: le sang est mieux
oxygéné et les capacités physiques et intellectuelles sont améliorées.
Avez-vous déjà médité, même quelques instants, près d’une cascade, d’un cours d’eau, d’un lac ou de la mer?
Le bruit de l’eau submerge le mental, qui se laisse instantanément
capter. La régénération est profonde. La communion se fait entre
l’élément eau, la respiration et soi-même.
Instant de sérénité…




FRISSONS d'EAU






L'EAU VIVE

Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive
Elle court comme un ruisseau, que les enfants poursuivent
Courez, courez vite si vous le pouvez
Jamais, jamais vous ne la rattraperez

Lorsque chantent les pipeaux, lorsque danse l'eau vive
Elle mene les troupeaux, au pays des olives
Venez, venez, mes chevreaux, mes agnelets
Dans le laurier, le thym et le serpolet

Un jour que, sous les roseaux, sommeillait mon eau vive
Vinrent les gars du hameau pour l'emmener captive
Fermez, fermez votre cage à double cle
Entre vos doigts, l'eau vive s'envolera

Comme les petits bateaux, emportes par l'eau vive
Dans ses yeux les jouvenceaux voguent à la derive
Voguez, voguez demain vous accosterez
L'eau vive n'est pas encore à marier

Pourtant un matin nouveau à l'aube, mon eau vive
Viendra battre son trousseau, aux cailloux de la rive
Pleurez, pleurez, si je demeure esseulé
Le ruisselet, au large, s'en est allée.

Paroles et Musique :Guy Béart
avatar
soleilamethyste
Sympathisant de l'arbre
Sympathisant de l'arbre

Féminin
Nombre de messages : 384
Age : 62
Contrée : Liège/Belgique
Arts & métiers : assistante sociale/ thérapeute
Disposition de l'Esprit : Travail sur soi
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par soleilamethyste le Mer 24 Oct 2007, 07:22

Superbe Floraison!


_________________
Soleilamethyste:
http://www.autre-rive.net
http://soleilamethyste.forumactif.org/
avatar
Invité
Invité

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Invité le Ven 26 Oct 2007, 19:11

Difficile d'imaginer un cadre plus fantastique que celui-ci car,
pour sûr, il n'est pas réel. Je n'ai pu que le rêver de toutes mes
forces...







L'enseignement du jour : l'eau du lac reflète le visage du pèlerin, elle reflète l'âme du voyageur.

et pourquoi ne pas écouter un extrait du "lac des cygnes" pour nous aider dans la méditation?

avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Tchoung Fou le Ven 26 Oct 2007, 19:30

:mer'

Merci, c'est magnifique Floraison !!

Amitiés.

Jean-Pierre
avatar
Invité
Invité

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Invité le Sam 27 Oct 2007, 12:09

je ne sais pas pourquoi ami ,ton post sur la méditation (de ou pres ou dans )l'eau m'attire autant

toujours est il que grâce à lui , je viens de me souvenir du grand Apollinaire et de ses calligrammes comme "la colombe et la fontaine" que voici :






en fait dans ton post, je nage dans le bonheur de fouiller, d'aller plus loin en profondeur dans "l'eau vive"..........dans le centre même de la vie
avatar
Tchoung Fou
Auditeur
Auditeur

Masculin
Nombre de messages : 232
Age : 62
Contrée : GUISE (AISNE)
Arts & métiers : Infirmier
Disposition de l'Esprit : Spiritualité, Mes petits animaux
Date d'inscription : 10/09/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Tchoung Fou le Sam 27 Oct 2007, 12:25

Merci Floraison, pour ton Bonheur partagé !

Voici une autre "colombe et fontaine"...

http://www.nouvellere.com/dessinsuniques.htm


Bon week-end.

Jean-Pierre
avatar
Invité
Invité

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Invité le Sam 27 Oct 2007, 14:36

merci pour ces images ces textes et ces vidéos qui me parlent si fort...

L'eau souce de vie et de détente, je suis entièrement d'accord,
l'eau sans laquelle la vie est impossible

mais aussi hélas
par la faute des Hommes
et de leur égo
de leurs perceptions eronnées
l'eau polluée



cette eau source de pureté
exterieure comme interieure
qu'il nous faut à tout prix préserver

voila les pensées que soulevent en moi , tout ce que vous avez mis ...

avatar
haiwei
Philanthrope
Philanthrope

Féminin
Nombre de messages : 920
Contrée : Nul
Arts & métiers : Nul
Disposition de l'Esprit : Nul
Appréciations : Aucun avertissement

Date d'inscription : 20/06/2007

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par haiwei le Dim 28 Oct 2007, 05:41

MERCI à FLORAISON POUR CETTE LONGUE REPONSE SUR LA MEDITATION ! ET C'EST BIEN CLAIRE

Contenu sponsorisé

Re: Ballade méditative au bord de l'eau

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 23 Avr 2018, 06:01