L'Arbre des Refuges: Une Philosophie Non Confessionnelle

La seule façon d’apporter la paix au monde est d’apprendre soi-même à vivre en paix.( Bouddha « l’Éveillé » 623-543 av. J.-C )


Les livres à lire dans sa vie

Etudes, Pratiques & Compassion


Derniers sujets

» La force des souhaits dans le vajrayana
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyAujourd'hui à 08:08 par Disciple laïc

» Iti 18 : Saṅghabheda Sutta : La division du Sangha.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyHier à 20:41 par Yeshi

» SN 22.43 Attadīpa Sutta : Une île de soi-même.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyHier à 14:50 par Disciple laïc

» Présentation de ma personne
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 25 Jan 2023, 15:37 par Yeshi

» Trouble psychique et traitement médicamenteux
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 22 Jan 2023, 20:04 par Yeshi

» j'ai du mal à gérer mes emotions, je souhaite m'en sortir
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 22 Jan 2023, 16:12 par felin75

» Dagpo Rimpoché - Le lama venu du Tibet 1/3
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 18 Jan 2023, 18:21 par Disciple laïc

» Promenade dans la nature avec le Bouddha
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 14 Jan 2023, 23:47 par Mila

» Le Cheval
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 03 Jan 2023, 17:59 par Pema Gyaltshen

» demande d'informations sur quelques themes
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 01 Jan 2023, 09:17 par Ortho

» La Roue de la vie bouddhique 1/2 et 2/2
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyLun 26 Déc 2022, 12:59 par Disciple laïc

» Le Singe
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 18 Déc 2022, 22:39 par Ortho

» Le Cochon
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 23:07 par petit_caillou

» Le Serpent
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 23:04 par petit_caillou

» La Chèvre (ou Mouton)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 23:00 par petit_caillou

» Le Coq
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:50 par petit_caillou

» Le Chien
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:46 par petit_caillou

» Le Dragon
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:41 par petit_caillou

» Le Lapin (ou Chat)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:39 par petit_caillou

» Le Tigre
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:33 par petit_caillou

» Le Buffle
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:29 par petit_caillou

» Le Rat
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:25 par petit_caillou

» L' année du Lapin - 2023
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 22:14 par petit_caillou

» Fermer Les yeux rend t'il heureux ?
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 17 Déc 2022, 18:09 par Disciple laïc

» L'Histoire des Derniers Romains : Sagalassos.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 15 Déc 2022, 22:39 par Disciple laïc

» Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Abdennour Bidar et Chawkat Moucarry
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 14 Déc 2022, 22:30 par Ortho

» L’apport du bouddhisme dans la quête de sagesse démocratique
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 14 Déc 2022, 18:22 par Disciple laïc

» Les animaux ont-ils conscience d’eux-mêmes ?
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 14 Déc 2022, 15:56 par Disciple laïc

» SN 55.17 . Mittāmacca Sutta : Amis & collègues.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 11 Déc 2022, 21:29 par Disciple laïc

» Confiance en soi, timidité, les autres, Dharma
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 11 Déc 2022, 10:17 par Disciple laïc

» Japon, l'art du jardin zen
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 11 Déc 2022, 09:19 par Disciple laïc

» AN 8.26 Jīvaka Sutta : Les questions de Jivaka.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 10 Déc 2022, 21:39 par Disciple laïc

» AN 7.71 Bhāvanā Sutta : Le développement.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 10 Déc 2022, 21:36 par Disciple laïc

» que pensez vous de toutes ces théories ?
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 07 Déc 2022, 23:15 par Ortho

» Le Yang doit t’il récupéré sa tête
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 07 Déc 2022, 18:22 par LeLoups

» QUI REMPLIT LES PRISONS ? QUI ? Et surtout pourquoi ?
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 06 Déc 2022, 22:33 par Ortho

» Les voeux de Bodhisattva
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 06 Déc 2022, 22:22 par Mila

» Amitābha: Le Grand Soutra de la Vie Infinie
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 06 Déc 2022, 12:41 par Disciple laïc

» Difficulté générale que je rencontre
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 06 Déc 2022, 10:31 par Disciple laïc

» Bonne nouvelle : une ordination
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 01 Déc 2022, 19:34 par Ortho

» La voie du souffle, dans le bouddhisme theravada
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 30 Nov 2022, 19:03 par Disciple laïc

» Le taoïsme et le bouddhisme s’opposent sur l’approche de la mort (guide touristique)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 30 Nov 2022, 10:21 par Nangpa

» conseil concernant un livre : taoisme
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 24 Nov 2022, 08:35 par Disciple laïc

» Bouddhisme & Santé: Le bouddhisme m'a sauvé de mon cancer (témoignage)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 23 Nov 2022, 12:33 par Mila

» La pratique de Shamatha ou la quiétude mentale par Jetsunma Tenzin Palmo
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 22 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Quand les musulmans se détournent de la foi
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 20 Nov 2022, 22:34 par Ortho

» Jour de ROUE important dans le calendrier Bouddhiste
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 19 Nov 2022, 20:36 par Mila

» Les cinq éléments du tao, élixirs de vie
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 19 Nov 2022, 19:35 par Disciple laïc

» Lanterna magica , la Forêt enchantée .
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 17 Nov 2022, 19:13 par Mila

» Les souhaits de Shantideva
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyLun 14 Nov 2022, 17:16 par Mila

» Amazonie, les civilisations oubliées de la forêt
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 13 Nov 2022, 22:43 par Disciple laïc

» Bouddhisme : Ethique et karma
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 13 Nov 2022, 15:29 par Disciple laïc

» Bangkok, vue et commentée par Kalu Rimpoché
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 06 Nov 2022, 21:01 par Mila

» Japon, l'art du jardin zen
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 06 Nov 2022, 20:46 par Disciple laïc

» Carnac : sur les traces du royaume disparu
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 06 Nov 2022, 08:49 par Disciple laïc

» Un chien à la recherche des disparus
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyVen 04 Nov 2022, 17:52 par Mila

» Des ours polaires s'installent dans une station météorologique de l'arctique
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyVen 04 Nov 2022, 16:49 par Mila

» ASBL L'Arbre des Refuges: Présentation du Projet
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 01 Nov 2022, 16:46 par Karma Trindal

» La Bonne Nouvelle du Salut.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 01 Nov 2022, 16:38 par Karma Trindal

» Nouveau sur le forum - merci pour votre accueil
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 01 Nov 2022, 16:37 par Karma Trindal

» Des arbres , pour l'Arbre .
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 29 Oct 2022, 11:21 par Mila

» La première étape de la discipline...
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptySam 29 Oct 2022, 11:00 par Mila

» Fanatisme religieux sur CNEWS ?
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMar 25 Oct 2022, 10:12 par Disciple laïc

» Circonstances favorables et confiance (précieuse existence humaine)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyLun 17 Oct 2022, 18:19 par Disciple laïc

» Une ville rasée par une comète : Sodome.
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 16 Oct 2022, 18:57 par Disciple laïc

» La Lignée Drikung Kagyu en France
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 16 Oct 2022, 15:10 par thie24

» MARPA, l’un des fondateurs de la lignée Kagyu
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 16 Oct 2022, 10:06 par Disciple laïc

» Enseignement et initiation d'Amithaba
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 13 Oct 2022, 18:03 par Disciple laïc

» Une compassion égale pour tous
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 12 Oct 2022, 22:33 par Mila

» Rituel annuel, Drouptcheu de Karmapakshi , à Bruxelles
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyMer 12 Oct 2022, 21:57 par Mila

» Le zen, une pratique du temps infini
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyDim 02 Oct 2022, 10:15 par Disciple laïc

» Le festival pour la Paix à la Pagode de Vincennes
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 29 Sep 2022, 20:39 par Disciple laïc

» AU SUJET DU DOCUMENTAIRE "BOUDDHISME : LA LOI DU SILENCE".
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 29 Sep 2022, 16:07 par MichelPaul

» 100 000 mantras.5.Dhâranî des 100 000 ornements de l'Eveil
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 22 Sep 2022, 18:18 par Gàara

» Qui veut parrainer OU veut un parrain?
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie EmptyJeu 22 Sep 2022, 09:16 par Mila

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 49 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 48 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Disciple laïc


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 605 le Dim 10 Sep 2017, 22:58

L’Arbre et ses racines

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 107460 messages dans 12889 sujets

Nous avons 4618 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est Sigvard02

Meilleurs posteurs

Pema Gyaltshen (7807)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
Karma Trindal (7220)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
petit_caillou (4847)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
Mila (3548)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
Karma Döndrup Tsetso (3503)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
karma djinpa gyamtso (3385)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
MionaZen (3351)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
Karma Yéshé (3196)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
vaygas (2774)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 
Disciple laïc (2746)
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_leftLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie BarLe Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Bar_right 

Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie

Karma Trindal
Karma Trindal
Fondatrice
Fondatrice


Féminin
Nombre de messages : 7220
Zodiaque : Poissons Âge : 42
Contrée : Bruxelles - Belgique
Arts & métiers : Directrice d'Ecole fondamentale
Astrologie chinoise Astrologie chinoise : Singe
Théorie de l'esprit Théorie de l'esprit : Bouddhisme, Nature, Lecture, Echanges, Pédagogie, Bien-être...
Éthique de la vertu : Aucun avertissement

Date d'inscription : 28/01/2007

Titre-sujet Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie

Message par Karma Trindal Sam 10 Nov 2007, 15:08

Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie F-amitabha-15


Le Soutra de la Contemplation de la Vie Infinie




Ainsi ai-je entendu.

A un moment donné, le Bouddha demeurait sur la Colline des Vautours, près de la ville de Râjagriha, au pays de Magadha. Il était entouré d’une foule de disciples.

A ce moment-là, dans la ville de Râjagriha, le fils du roi Bimbisâra, le prince Ajâtaçatru, sous l’inspiration du mauvais moine Devadatta, avait privé son père de son trône. Il l’avait enfermé dans une prison entourée de sept murailles et avait donné l’ordre de le laisser mourir de faim.

Or la reine Vaidehi venait voir le prisonnier et lui apportait de la nourriture en cachette.

Quand Ajâtaçatru demanda des nouvelles de son père, le gardien de la prison lui dit :

« Ton père, ô roi, se maintient en parfaite santé, car la reine vient le voir et lui apporte de la nourriture en cachette. »

En entendant cela, le prince fut rempli de colère et il tira son épée dans l’intention d’aller tuer sa mère.

Or, il y avait à la cour deux ministres sages et avisés. Voyant que le prince nourrissait une aussi noire intention, ils lui dirent :

« Ô Roi ! Tu ne vas pas commettre ce crime abominable, qui va souiller toute la noblesse ! Si tu le commets, nous serons obligés de nous retirer. »

En entendant ces paroles, le prince de ravisa. Il fit seulement enfermer sa mère dans un appartement retiré du palais.

Se voyant prisonnière, la reine fut remplie de tristesse. Elle se mit à pleurer. Se tournant vers la Colline des Vautours, elle se prosterna, joignit les mains devant son cœur et s’adressa de loin au Bouddha en disant :

« Honoré du Monde ! Que je suis triste de ne plus pouvoir me rendre auprès du Bouddha ! Que je suis triste de ne plus avoir la possibilité de voir l’Honoré du Monde ! »

Cependant, le Bouddha perçut sa pensée dès l’instant où elle se leva dans son cœur. Quand la reine releva la tête, elle vit le Bouddha Çakyamuni devant elle, entouré de deux de ses disciples.

La reine se dépouilla alors de son collier et en fit don au Bouddha. Puis, toute en larmes, elle dit au Bienheureux :

« Honoré du Monde ! Pour quelles actions passées suis-je ainsi née dans la famille de Devadatta ? Pour quelles actions passées ai-je obtenu un tel fils ? Ce monde est rempli d’être mauvais. Daigne l’Honoré du Monde me montrer un monde absolument pur où je puisse aller naître ! »

En réponse, le Bouddha fit jaillir un rayon de lumière d’entre ses sourcils. Ce rayon éclaira tous les mondes et revint se poser sur la tête du Bouddha, formant comme une tour de lumière. Dans cette tour, on pouvait voir toutes les Terres des Bouddhas. Les unes semblaient faites en pierres précieuses ; d’autres étaient comme des lotus blancs ; d’autres encore ressemblaient à des palais célestes ; il y en avait qui reflétaient comme des miroirs tous les mondes de toutes les directions.

A cette vue, la reine dit au Bouddha :

« Honoré du Monde ! Bien que toutes ces terres soient pures, je désire aller naître dans le Monde Occidental du Suprême Bonheur du Bouddha Amida. Daigne le Bienheureux m’enseigner le moyen d’aller naître là-bas ! »

Le Bouddha répondit :

« Tu dois savoir que ce Bouddha Amida n’est pas loin d’ici. Contemple son royaume qui est le fruit d’actions pures. Pour le bénéfice de ceux qui naîtront dans l’avenir, je vais t’enseigner quelles sont les actions pures.

Tout d’abord, il faut prendre soin de ses parents, honorer ses instructeurs, être plein d’amour pour les autres et éviter les dix mauvaises actions*.

Ensuite, il faut prendre refuge dans les Trois Joyaux du Bouddha, de la Doctrine et de la Communauté des Disciples, garder les cinq règles d’entraînement** et être d’accord avec la loi de causalité des actes.

Enfin, il faut éveiller le désir de la Suprême Illumination, recevoir avec foi les Soutras du Grand Véhicule, les pratiquer et inviter les autres à faire de même.

Voilà les actions pures de tous les Bouddhas du passé, du présent et de l’avenir ! »

Le Bouddha s’adressa ensuite au vénérable Ananda et à la reine Vaidehi :

« Ecoutez-moi avec attention : je vais maintenant vous enseigner comment éliminer les souffrances et les passions. De la sorte, vous pourrez vous en souvenir et l’exposer aux autres. »

Le Bouddha dit à Vaidehi :

« Toi et les autres humains, vous avez un cœur grossier et malade. De la sorte, vous ne pouvez pas contempler. Cependant, les Bouddhas possèdent d’excellents moyens pour ouvrir en vous l’œil intérieur. »

La reine dit au Bouddha :

« Honoré du Monde ! Par le pouvoir du Bouddha, j’ai pu contempler le Monde du Suprême Bonheur du Bouddha Amida. Mais quand le Bouddha aura atteint le Grand Nirvâna définitif, comment les êtres vivants, remplis d’impuretés et de vices, écrasés par la souffrance, pourront-ils le voir ? »

Le Bouddha répondit :

« Ayez un cœur unifié en fixant votre pensée sur un seul point. Comment cela ?

Asseyez vous, le corps bien droit et face a l’Ouest. Représentez-vous dans votre esprit le soleil qui se couche, pareil à un tambour suspendu.

Ne pensez a rien d’autres. Sans relâche, ramenez votre pensée sur ce point. C’est la première méditation.

Apres cela, représentez-vous le grand océan occidental. Il est calme et limpide.

Maintenant, cet océan devient de la glace, puis il devient du cristal bleuté absolument transparent. Ce cristal a l’aspect d’une bannière octogonale en forme de tour. A l’intérieur se reflètent mille soleils. C’est la deuxième méditation.

Après cela, représentez-vous le sol de la Terre Pure pareil à de l’or brillant. Quand on arrive à penser uniquement a cela, c’est ce qu’on appelle la vision grossière du sol de la Terre Pure. C’est la troisième méditation.

Après cela, il faut vous représenter les arbres de pierres précieuses. Ils forment sept avenues. Ils sont immenses et couverts de feuilles, de fleurs et de fruits en pierres précieuses. Toutes ces pierres précieuses lancent des rayons lumineux de mille couleurs. C’est la quatrième méditation.

Apres cela, il faut vous représenter les huit étangs répartis dans toutes les directions. Ils sont pleins d’une eau pure. Cette eau est faite de pierres précieuses et coule depuis le Joyau qui exauce tous les désirs. En coulant, elle fait un murmure qui proclame la Doctrine de la Souffrance et de la Délivrance. Sur cette eau croissent des fleurs de lotus en pierres précieuses. Des rayons de lumière sortent du Joyau qui exauce tous les désirs et se transforment en oiseaux merveilleux qui proclament la louange du Bouddha, de la Doctrine et de la Communauté. C’est la cinquième méditation.

Apres cela, il faut se représenter des palais de pierres précieuses en très grand nombre. Ces palais sont remplis de dieux qui jouent de la musique. Ce concert harmonieux loue le Bouddha, la Doctrine et la Communauté. C’est la sixième méditation.

Là-dessus le Bouddha dit à Ananda et à Vaidehi :

« Faites bien attention ! Voici le moyen d’éliminer la souffrance et les passions ! »

Comme le Bouddha Çakyamuni parlait encore, le Bouddha Amida apparut dans le ciel avec ses deux assistants. Il avait la couleur de l’or et sa splendeur était infinie.

La reine dit alors au Bouddha :

« Moi, par le pouvoir du Bouddha, j’ai pu voir le Bouddha Amida et ses deux assistants. Quand le Bouddha aura atteint le Grand Nirvâna définitif, comment les êtres feront-ils pour voir ce Bouddha et ses deux assistants ? »

Le Bouddha répondit :

« Celui qui veut voir ce Bouddha doit d’abord se représenter une fleur de lotus en pierres précieuses. Chaque pétale a la couleur de cent pierres précieuses et lance d’innombrables rayons de lumière. Ces rayons forment un grand parasol qui couvre le Monde du Suprême Bonheur. Dans ces rayons apparaissent toutes sortes d’offrandes destinées aux Bouddhas de tous les mondes. C’est parce que ce lotus est la cristallisation des Vœux Originels du moine « Trésor de la Doctrine », que celui qui veut voir le Bouddha Amida doit d’abord se représenter ce lotus. C’est la septième méditation.

Ensuite, il faut penser au Bouddha Amida.

Le Vrai Corps de tous les Bouddhas appartient au monde spirituel qui pénètre le cœur de tous les êtres conscients. Si quelqu’un pense au Bouddha, son cœur est doté de toutes les qualités du Bouddha, son cœur devient Bouddha, son cœur est Bouddha. L’océan de la Toute-Connaissance naît d’une telle pensée. Il faut donc penser exclusivement au Bouddha Amida, qui est sain et tout illuminé.

Pour cela, il faut se représenter l’image d’or de ce Bouddha assise sur une fleur de lotus.

Quand cela est vu, il faut se représenter une fleur de lotus à gauche et une à droite. Sur ces fleurs de lotus se trouvent les deux Bodhisattvas qui assistent le Bouddha. C’est la huitième méditation.

Ensuite il faut se représenter toutes les marques corporelles du Bouddha. Le Corps du Bouddha est sans limites. Il en émane une lumière qui remplit tous les mondes. Dans cette lumière, on peut voir tous les Bouddhas dans toues les directions.

Apres cela, il faut penser au Cœur du Bouddha. Le Cœur du Bouddha, c’est le Grand Amour plein de compassion qui consiste à aimer et à accueillir tous les êtres sans faire de discrimination. Tous ceux qui pensent à ce Bouddha sont en effet embrassés et ne sont plus jamais abandonnés. C’est la neuvième méditation.

Apres cela, il faut se représenter l’image du Bodhisattva de la Grande Compassion Avalokiteçvara. Tous les pores de sa peau lancent des rayons de lumière dans lesquels apparaissent des Bouddhas innombrables. Dans la couronne de ce Bodhisattva, on voit l’image du Bouddha Amida. C’est la dixième méditation.

Apres cela, il faut se représenter le Bodhisattva de la Grande Force Mahâsthâmaprâpta. Il est aussi appelé le Bodhisattva de la Grande Lumière. Sa force résulte en effet de sa grande sagesse. Ce Bodhisattva est semblable à celui de la Grande Compassion. Cependant, dans sa couronne, il y a une jarre de lumière qui brille. C’est la onzième méditation.

Apres cela, il faut s’imaginer qu’on est soi-même assis dans un bouton de lotus, à l’intérieur du Monde du Suprême Bonheur. Ensuite, ce bouton s’ouvre et on peut voir tous les Bouddhas et tous les Bodhisattvas remplissant l’espace. C’est la douzième méditation.

On peut aussi faire une méditation simplifiée, qui est la treizième méditation. Il n’est pas possible à l’homme ordinaire de se représenter le Vrai Corps du Bouddha Amida, car il est sans limites. Il faut alors ce contenter d’une image de ce Bouddha. La contemplation de l’image du Bouddha apporte des bienfaits infinis. Par la vertu des Vœux Originels de ce Bouddha, tous ceux qui pensent à lui atteignent leur but.

Le Bouddha dit encore à Ananda et à Vaidehi :

« Voici quels sont ceux qui naissent dans le Monde du Suprême Bonheur.

Dans la classe supérieure sont ceux qui pratiquent toutes les vertus des Bodhisattvas, étudient les Soutras du Grand Véhicule et s’exercent à diverses méditations, orientant leurs mérites vers la naissance dans cette Terre de Bouddha. Au moment de leur mort, ils voient le Bouddha Amida et les Bodhisattvas. Une fois morts, ils vont dans le Monde du Suprême Bonheur où ils se voient assis dans une fleur de lotus. C’est la quatorzième méditation.

Dans la classe intermédiaire sont ceux qui pratiquent toutes les vertus des Disciples, observent toutes les règles de discipline et orientent leurs méritent vers la naissance dans cette Terre de Bouddha. Au moment de leur mort, ils voient le Bouddha Amida entouré de moines. Une fois morts, ils vont dans le Monde du Suprême Bonheur où ils se voient assis à l’intérieur d’une fleur de lotus qui ne tarde pas à s’ouvrir. C’est la quinzième méditation.

Dans la classe inférieure sont ceux qui ont commis toutes sortes de mauvaises actions. Au moment de mourir, ils rencontrent un bon maître qui leur apprend à penser au Bouddha Amida. Joignant leurs mains devant leur cœur, ils disent seulement dix fois avec sincérité : « NA-mo A-mi-da’n Bu » ( Révérence au Bouddha Lumière Infinie ! ). Ils effacent ainsi toutes leurs mauvaises actions. Quand ils meurent, ils voient un lotus d’or pareil au soleil et ils vont naître dans le Monde du Suprême Bonheur où ils se voient assis à l’intérieur d’une fleur de lotus. Quand cette fleur vient à s’ouvrir, ils voient des Bodhisattvas et reçoivent leur instruction. C’est la seizième méditation. »

Quand le Bouddha eut fini de parler, le Vénérable Ananda lui demanda :

« Honoré du Monde ! Comment s’appelle ce Soutra ? »

Le Bouddha répondit :

« Ils s’appelle le « Soutra de la Contemplation du Bouddha Amida et des deux Bodhisattvas dans le Monde du Suprême Bonheur ». Il s’appelle aussi le « Soutra qui détruit les effets des mauvaises actions passées, de manière à naître en présence de tous les Bouddhas. »

Vous devez gardez ce Soutra et l’enseigner largement aux autres.

S’il y a des êtres vivants qui pensent à ce Bouddha et aux deux Bodhisattvas, ils seront comme des lotus blancs parmi les hommes. Les deux Bodhisattvas seront leurs amis. Ils iront s’asseoir sous l’arbre de l’Illumination et entreront dans la famille de tous les Bouddhas. »

Là-dessus, le Bouddha dit encore au Vénérable Ananda :

« Ô Ananda ! Vous devez garder mes paroles. Or garder mes paroles, c’est garder dans votre cœur le Nom du Bouddha Amida ! »

Quand le Bouddha eut fini d’exposer ce Soutra, la reine Vaidehi et les demoiselles d’honneur produisirent le désir de la Suprême Illumination.

Quand au Vénérable Ananda, il se mit à répandre largement ce Soutra.

Alors, tous les êtres qui entendirent ce Soutra furent remplis de joie. Ils le reçurent avec foi et exprimèrent leur accord avec l’enseignement du Bouddha.

* Les dix mauvaises actions sont : le meurtre, le vol, l'adultère, le mensonge, la calomnie, l'injure, les vains bavardages, la cupidité, la colère, les vues fausses.

** Les cinq règles d'entrainement consistent à s'abstenir du meurtre, du vol, de l'adultère, du mensonge et de l'ivresse.

Traduit par Jean Eracle

Source: Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie 254666


_________________
Le Sûtra de la Contemplation de la Vie Infinie Untitl10

    La date/heure actuelle est Sam 28 Jan 2023, 08:19